L’incitation du Saint Coran à l’affranchissement des esclave

Forum Chrétien / Musulman / Judaisme Bible -Thora face au Coran. Lire la charte du forum religion.

Règles du forum
Le dialogue interreligieux est une forme organisée de dialogue entre des religions ou spiritualités différentes. Ultérieurement, la religion a considéré l'autre comme n'étant pas la vérité révélée. C'est ainsi que les premiers contacts entre l'islam et le christianisme furent souvent difficiles, et donnèrent lieu à des guerres impitoyables comme les croisades.
Répondre
El Mahjouba-Marie

[Musulmane]

Messages : 4825
Enregistré le : 31 juil. 2004, 13:25

L’incitation du Saint Coran à l’affranchissement des esclave

Ecrit le 27 nov. 2004, 07:20

Message par El Mahjouba-Marie »

- L’incitation du Saint Coran à l’affranchissement des esclaves

Nombreux sont les passages coraniques dans lesquels Allah incite les musulmans à l’affranchissement des esclaves. A titre d’exemples le Très Haut a dit:

« فَإِمَّا مَنًّا بَعْدُ وَإِمَّا فِدَاءً ..». سورة محمد، الأية 4

«Ensuite, c'est soit la libération gratuite, soit la rançon…».[20]

Voilà la sentence d’Allah à propos des captifs de guerre: la libération gratuite ou la rançon. Il n’est pas question d’esclavage. Ce dernier n’a été toléré que par mesure de réciprocité conformément aux déclarations suivantes d’Allah:

«فَمَنْ اعْتَدَى عَلَيْكُمْ فَاعْتَدُوا عَلَيْهِ بِمِثْلِ مَا اعْتَدَى عَلَيْكُمْ وَاتَّقُوا اللَّهَ وَاعْلَمُوا أَنَّ اللَّهَ مَعَ الْمُتَّقِينَ». سورة البقرة، الأية 194

«وَالَّذِينَ إِذَا أَصَابَهُمْ الْبَغْيُ هُمْ يَنْتَصِرُونَ وَجَزَاءُ سَيِّئَةٍ سَيِّئَةٌ مِثْلُهَا..». سورة الشورى، الأيتان 39 و 40

- «Et quiconque transgresse contre vous, transgressez contre lui à transgression égale. Et craignez Allah. Et sachez qu’Allah est avec les pieux».[21]

- «… Et ceux qui, atteints par l'injustice, ripostent [car] la sanction d'une mauvaise action est une mauvaise action (une peine) identique».[22]

En Islam, l’incitation à la libération des esclaves n’est pas un acte banal. C’est une prescription divine, une adoration pour laquelle Allah le Très Haut a promis des récompenses à ceux qui l’accomplissent. En vue de faciliter l’affranchissement des esclaves, Allah soubhânahou wa Taala a varié et multiplié les occasions, les méthodes, les moyens et les voies y conduisant. Nous pouvons citer:

1- L’affranchissement des esclaves est un élément de la foi en Islam[23]:

Le Très Haut a dit:

«لَيْسَ الْبِرَّ أَنْ تُوَلُّوا وُجُوهَكُمْ قِبَلَ الْمَشْرِقِ وَالْمَغْرِبِ وَلَكِنَّ الْبِرَّ مَنْ آمَنَ بِاللَّهِ وَالْيَوْمِ الْآخِرِ وَالْمَلَائِكَةِ وَالْكِتَابِ وَالنَّبِيِّينَ وَآتَى الْمَالَ عَلَى حُبِّهِ ذَوِي الْقُرْبَى وَالْيَتَامَى وَالْمَسَاكِينَ وَابْنَ السَّبِيلِ وَالسَّائِلِينَ وَ فِي الرِّقَابِ وَأَقَامَ الصَّلَاةَ وَآتَى الزَّكَاةَ وَالْمُوفُونَ بِعَهْدِهِمْ إِذَا عَاهَدُوا وَالصَّابِرِينَ فِي الْبَأْسَاءِ وَالضَّرَّاءِ وَحِينَ الْبَأْسِ أُوْلَئِكَ الَّذِينَ صَدَقُوا وَأُوْلَئِكَ هُمْ الْمُتَّقُونَ». سورة البقرة، الأية 177

«Albirr (la piété, la bonté et toute œuvre d’obéissance à Allah) ne consiste pas à tourner vos visages vers le Levant ou le Couchant (pendant les prières). Mais Albirr est [la qualité] de celui qui croit en Allah, au Jour dernier, aux anges, aux Livres et aux Prophètes, qui donne de son bien, quelque amour qu'il en ait: aux proches, aux orphelins, aux Masâkîn (nécessiteux), aux voyageurs indigents et à ceux qui demandent l'aide et pour délier les jougs; qui accomplit la Çalât et acquitte la Zakât. Et ceux qui remplissent leurs engagements lorsqu'ils se sont engagés, ceux qui sont endurants dans la misère, la maladie et quand les combats font rage, les voilà les véridiques et les voilà les vrais Mouttaqoûn (les pieux)!».[24]

2- L’affranchissement des esclaves compte parmi les oeuvres qui classent l’homme au nombre des gens de la droite c’est-à-dire les gens du Paradis.

Le Très Haut a dit parlant de l’homme:

«أَلَمْ نَجْعَلْ لَهُ عَيْنَيْنِ وَلِسَانًا وَشَفَتَيْنِ وَهَدَيْنَاهُ النَّجْدَيْنِ فَلَا اقْتَحَمَ الْعَقَبَةَ وَمَا أَدْرَاكَ مَا الْعَقَبَةُ فَكُّ رَقَبَةٍ أَوْ إِطْعَامٌ فِي يَوْمٍ ذِي مَسْغَبَةٍ يَتِيمًا ذَا مَقْرَبَةٍ أَوْ مِسْكِينًا ذَا مَتْرَبَةٍ ثُمَّ كَانَ مِنْ الَّذِينَ آمَنُوا وَتَوَاصَوْا بِالصَّبْرِ وَتَوَاصَوْا بِالْمَرْحَمَةِ أُوْلَئِكَ أَصْحَابُ الْمَيْمَنَةِ». سورة البلد، الأيات 8 إلى 18

«Ne lui avons-Nous pas assigné deux yeux, une langue et deux lèvres? Ne l'avons-Nous pas guidé aux deux voies. Or, il ne s'engage pas dans la voie difficile! Et qui te dira ce qu'est la voie difficile? C'est délier un joug (affranchir un esclave) ou nourrir, en un jour de famine, un orphelin proche parent ou un Miskîn (pauvre) dans le dénuement. C'est être, en outre, de ceux qui croient et s'enjoignent mutuellement l'endurance, et s'enjoignent mutuellement la miséricorde. Ceux-là sont les gens de la droite».[25]

3- L’affranchissement des esclaves est un moyen de compensation dans plusieurs circonstances:

* En cas de parjure (violation du serment):

Le Très Haut a dit:

«لَا يُؤَاخِذُكُمْ اللَّهُ بِاللَّغْوِ فِي أَيْمَانِكُمْ وَلَكِنْ يُؤَاخِذُكُمْ بِمَا عَقَّدْتُمْ الْأَيْمَانَ فَكَفَّارَتُهُ إِطْعَامُ عَشَرَةِ مَسَاكِينَ مِنْ أَوْسَطِ مَا تُطْعِمُونَ أَهْلِيكُمْ أَوْ كِسْوَتُهُمْ أَوْ تَحْرِيرُ رَقَبَةٍ فَمَنْ لَمْ يَجِدْ فَصِيَامُ ثَلَاثَةِ أَيَّامٍ ذَلِكَ كَفَّارَةُ أَيْمَانِكُمْ إِذَا حَلَفْتُمْ وَاحْفَظُوا أَيْمَانَكُمْ كَذَلِكَ يُبَيِّنُ اللَّهُ لَكُمْ آيَاتِهِ لَعَلَّكُمْ تَشْكُرُونَ». سورة المائدة، الأية 89

«Allah ne vous sanctionne pas pour la frivolité dans vos serments, mais Il vous sanctionne pour les serments que vous contractez délibérément. L'expiation en sera de nourrir dix Ma-sâkîn, de ce dont vous nourrissez normalement vos familles ou de les habiller ou de libérer un esclave. Quiconque n'en trouve pas les moyens, devra jeûner trois jours. Voilà l'expiation pour vos serments, lorsque vous avez juré. Et tenez à vos serments. Ainsi Allah vous explique Ses versets, afin que vous soyez reconnaissants!».[26]

* En cas de Zihâr[27]:

Le Très Haut a dit:

«وَالَّذِينَ يُظَاهِرُونَ مِنْ نِسَائِهِمْ ثُمَّ يَعُودُونَ لِمَا قَالُوا فَتَحْرِيرُ رَقَبَةٍ مِنْ قَبْلِ أَنْ يَتَمَاسَّا ذَلِكُمْ تُوعَظُونَ بِهِ وَاللَّهُ بِمَا تَعْمَلُونَ خَبِيرٌ فَمَنْ لَمْ يَجِدْ فَصِيَامُ شَهْرَيْنِ مُتَتَابِعَيْنِ مِنْ قَبْلِ أَنْ يَتَمَاسَّا فَمَنْ لَمْ يَسْتَطِعْ فَإِطْعَامُ سِتِّينَ مِسْكِينًا ذَلِكَ لِتُؤْمِنُوا بِاللَّهِ وَرَسُولِهِ وَتِلْكَ حُدُودُ اللَّهِ وَلِلْكَافِرِينَ عَذَابٌ أَلِيمٌ». سورة المجادلة الأيتان 3 و 4

«Ceux qui font le Zihâr (qui comparent leurs femmes au dos de leur mère), puis reviennent sur ce qu'ils ont dit, doivent affranchir un esclave avant d'avoir tout contact [conjugal] avec leur femme. C'est ce dont on vous exhorte. Et Allah est Parfaitement Connaisseur de ce que vous faites. Mais celui qui n'en trouve pas les moyens doit jeûner alors deux mois consécutifs avant d'avoir tout contact [conjugal] avec sa femme. Mais s'il ne peut le faire non plus, alors, qu'il nourrisse soixante pauvres. Cela, pour que vous croyiez en Allah et à Son messager. Voilà les limites imposées par Allah. Et les mécréants auront un châtiment douloureux».[28]

* En cas de meurtre involontaire:

Le Très Haut a dit:

«وَمَا كَانَ لِمُؤْمِنٍ أَنْ يَقْتُلَ مُؤْمِنًا إِلَّا خَطَأً وَمَنْ قَتَلَ مُؤْمِنًا خَطَأً فَتَحْرِيرُ رَقَبَةٍ مُؤْمِنَةٍ وَدِيَةٌ مُسَلَّمَةٌ إِلَى أَهْلِهِ إِلَّا أَنْ يَصَّدَّقُوا فَإِنْ كَانَ مِنْ قَوْمٍ عَدُوٍّ لَكُمْ وَهُوَ مُؤْمِنٌ فَتَحْرِيرُ رَقَبَةٍ مُؤْمِنَةٍ وَإِنْ كَانَ مِنْ قَوْمٍ بَيْنَكُمْ وَبَيْنَهُمْ مِيثَاقٌ فَدِيَةٌ مُسَلَّمَةٌ إِلَى أَهْلِهِ وَتَحْرِيرُ رَقَبَةٍ مُؤْمِنَةٍ فَمَنْ لَمْ يَجِدْ فَصِيَامُ شَهْرَيْنِ مُتَتَابِعَيْنِ تَوْبَةً مِنْ اللَّهِ وَكَانَ اللَّهُ عَلِيمًا حَكِيمًا». سورة النساء، الأية 92

«Il n'appartient pas à un croyant de tuer un autre croyant, si ce n'est par erreur. Quiconque tue par erreur un croyant, qu'il affranchisse alors un esclave croyant et remette à sa famille [du tué] la Diya (le prix du sang), à moins que celle-ci n'y renonce par charité. Mais si [le tué] appartenait à un peuple ennemi à vous et qu'il soit croyant, qu'on affranchisse alors un esclave croyant. S'il appartenait à un peuple auquel vous êtes liés par un pacte, qu'on verse alors à sa famille la Diya et qu'on affranchisse un esclave croyant. Celui qui n'en trouve pas les moyens, qu'il jeûne deux mois d'affilée pour être pardonné par Allah. Allah est Omniscient et Sage».[29]

* En cas de rapport sexuel avec sa femme pendant le jeûne

Le premier moyen pour expier le rapport sexuel commis pendant le jeûne est l’affranchissement d’un esclave.

4- L’affranchissement des esclaves est recommandé avec une partie de la Zakât obligatoire:

Le Très Haut a dit:

«إِنَّمَا الصَّدَقَاتُ لِلْفُقَرَاءِ وَالْمَسَاكِينِ وَالْعَامِلِينَ عَلَيْهَا وَالْمُؤَلَّفَةِ قُلُوبُهُمْ وَفِي الرِّقَابِ وَالْغَارِمِينَ وَفِي سَبِيلِ اللَّهِ وَاِبْنِ السَّبِيلِ فَرِيضَةً مِنْ اللَّهِ وَاللَّهُ عَلِيمٌ حَكِيمٌ». سورة التوبة، الأية 60

«Les Çadaqât (veulent dire ici les Zakât) ne sont destinés qu‘aux Fouqarâ’ (pauvres), aux Ma-sâkîn (indigents), à ceux qui y travaillent, à ceux dont les cœurs sont à gagner (à l'Islam), à l'affranchissement des jougs, à ceux qui sont lourdement endettés, dans le sentier d'Allah (aux Moudjâhidoûn ou combattants dans la voie d'Allah), et au voyageur (en détresse). C'est un décret d'Allah! Et Allah est Omniscient et Sage».[30]

5- L’affranchissement sur demande de l’esclave:

Le Très Haut a dit:

«وَالَّذِينَ يَبْتَغُونَ الْكِتَابَ مِمَّا مَلَكَتْ أَيْمَانُكُمْ فَكَاتِبُوهُمْ إِنْ عَلِمْتُمْ فِيهِمْ خَيْرًا وَآتُوهُمْ مِنْ مَالِ اللَّهِ الَّذِي آتَاكُمْ..». سورة النور، الأية 33

«Ceux de vos esclaves qui cherchent un contrat d'affranchissement, concluez ce contrat avec eux si vous reconnaissez du bien en eux; et donnez-leur des biens d'Allah qu'Il vous a accordés…».[31]

Voilà en gros les passages coraniques qui montrent comment le Saint Coran a incité à l’affranchissement des esclaves.



b- L’incitation de la Sounnah à l’affranchissement des esclaves

La dernière recommandation du Prophète çallallahou alaïhi wa sallam dans ses derniers instants sur terre fut:

«الله، الله، فيما ملكت أيمانكم»

«Craignez Allah! Craignez Allah vis-à-vis des femmes et de ceux que vous possédez (esclaves, domestiques, employés, animaux…)».

Ceci nous montre clairement comment le Prophète était préoccupé par le problème des faibles en général et des esclaves en particulier. Dans un autre Hadîs il dit:

«اتقوا الله في الضعيفين: النساء و المماليك» رواه أحمد

«Craignez Allah vis-à-vis de deux catégories des faibles: les femmes et les esclaves». Rapporté par Ahmad.

A l’instar du Saint Coran, la Sounnah a diversifié les moyens et les voies de l’affranchissement des esclaves. Nous pouvons citer:

1- La recommandation de libérer l’esclave:

Le Prophète çallallahou alaïhi wa sallam a dit:

«عودوا المريض و أطعموا الجائع و فكّوا العاني» رواه البخاري

«Rendez visite au malade, nourrissez l’affamé et libérez le captif». Rapporté par Alboukhâry.

2- L’affranchissement des esclaves permet à l’homme d’être affranchi du feu de l’Enfer:

Aboû Houraïra -qu’Allah l’agrée- rapporte que le Prophète a dit:

«أيما رجل أعتق امرأً مسلما استنقذ الله بكل عضو منه عضوا من النار» متفق عليه

«Quiconque affranchit un esclave musulman, Allah épargnera toutes les parties de son corps du Feu comme il a libéré les parties du corps de l’esclave».[32]

3- L’affranchissement de l’esclave pour l’avoir giflé ou frappé:

Le Prophète çallallahou alaïhi wa sallam a dit:

«من لطم مملوكه أو ضربه فكفارته عتقه»

«Quiconque gifle son esclave ou le frappe, doit le libérer à titre de compensation». En application de ce Hadîs Oumar ibnoul Khattâb -qu’Allah l’agrée- affranchit une femme que son maître avait frappée.

4- L’affranchissement est la seule oeuvre avec laquelle l’homme peut payer le droit de son père sur lui:

Le Prophète çallallahou alaïhi wa sallam a dit:

«لن يجزي ولد والده إلا أن يجده مملوكاً فيشتريه فيعتقه»

«Aucun enfant ne pourra payer le droit de son père sur lui sauf s’il le trouve esclave, il l’achète pour le libérer».

Voilà quelques Hadîs qui mettent en évidence l’incitation du Prophète çallallahou alaïhi wa sallam à l’affranchissement des esclaves.

En dehors de ces voies d’affranchissement mentionnées dans le Saint Coran et la Sounnah, il y a d’autres moyens grâce auxquels l’Islam permet aux esclaves de recouvrer leur liberté. Parmi ces moyens on peut citer notamment:

* Le testament du maître qui recommande l’affranchissement de son esclave après sa mort. Cela est permis en Islam et l’esclave devient libre dès la mort du maître.

* Le fait que la femme esclave mette au monde un enfant pour son maître, cela permet à cette femme d’être libre dès la mort de son maître. Son enfant aussi est libre. Il est interdit aux héritiers du maître de vendre cette femme ou d’en faire cadeau.

* L’affranchissement partiel: lorsque plusieurs personnes possèdent un esclave et que l’une d’entre elles libère sa part, l’esclave devient totalement libre et on dédommage les copropriétaires s’ils l’exigent. Cela est valable lorsque le maître libère une partie de son esclave: ce dernier devient automatiquement libre et il peut racheter le reste de son corps.

Si malgré ces recommandations du Saint Coran et de la Sounnah le captif n’a pas pu être affranchi, l’Islam ne l’abandonnera pas à son sort et à la merci des oppresseurs. Au contraire, il va lui garantir un certain nombre de droits en contrepartie de son état d’esclave ayant des devoirs envers son maître. Ceci nous amène à voir quels sont les devoirs et droits des esclaves dans la société islamique.

Mike

* [ Aucun rang ] *

Messages : 94
Enregistré le : 10 oct. 2004, 14:42

Ecrit le 27 nov. 2004, 07:49

Message par Mike »

Bonjour,
Il est possible que j'ai manqué quelque chose : j'ai lu le texte en diagonale ....
Mais est-ce quelqu'un pourrait me dire pourquoi ce post ce retrouve dans cette section ?
N'avez-vous pas une section "Islam", où vous pouvez exposer librement les sujets qui vous tiennent à coeur ?
Car la lecture du post ne donne semble pas opposer votre livre à la bible : il s'agit donc soit d'une maladresse de votre part, soit d'une franche hypocrisie (je devrais m'arréter à la 1° partie de mes hypothèses, mais votre obstination contre le bible me laisse dans le doute).

Bonne discussion sur ce sujet ....

El Mahjouba-Marie

[Musulmane]

Messages : 4825
Enregistré le : 31 juil. 2004, 13:25

Ecrit le 27 nov. 2004, 08:02

Message par El Mahjouba-Marie »

1- L’esclavage chez les Juifs

La religion juive rend légal l’asservissement des hommes. On peut les acquérir comme butin de guerre, par achat, par échange… par conséquent on peut les vendre. La Torah permet en effet à l’Hébreu d’assujettir un autre Hébreu s’il est pauvre. Ainsi le pauvre peut se vendre lui-même au riche comme l’endetté peut se faire esclave de son créancier jusqu’au remboursement total de son dû. La Torah permet également à l’homme de vendre sa fille comme esclave[6]. En cas de guerre contre un autre peuple la Torah affirme que tout le peuple sera fait esclave même s’il accepte la paix avec les Juifs. Dans le cas où il combattrait contre les Juifs, tous ses hommes seront passés à l’épée. Quant aux femmes, aux enfants et au bétail, ils serviront de butin aux Juifs. Il est dit en effet dans la Bible: «Quand tu t’approches d’une ville pour l’attaquer, tu lui offriras la paix. Si elle accepte et t’ouvre ses portes, tout le peuple qui s’y trouvera te sera tributaire et asservi. Si elle n’accepte pas la paix avec toi et qu’elle veuille te faire la guerre, alors tu l’assiègeras. Et après que l’Eternel, ton Dieu, l’aura livrée entre tes mains, tu en feras passer tous les mâles au fil de l’épée. Mais tu prendras pour toi les femmes, les enfants, le bétail, tout ce qui sera dans la ville, tout son butin, et tu mangeras les dépouilles de tes ennemis que l’Eternel, ton Dieu, t’aura livrés…».[7]

2- L’esclavage chez les Chrétiens

Le christianisme ne s’est point opposé à l’esclavage ni du point de vue politique ni de point de vue économique. Il n’a pas incité ses adeptes à lutter contre l’esclavage. Il s’est tu sur ceux qui possèdent des esclaves et n’a pas recommandé l’affranchissement de ces derniers. Au contraire, il a reconnu explicitement l’esclavage et a recommandé aux esclaves d’obéir à leurs maîtres comme ils obéissent à Dieu. Dans son épître aux Ephésiens Paul l’Apôtre écrit: «Serviteurs, obéissez à vos maîtres selon la chair, avec crainte et tremblement, dans la simplicité de votre coeur, comme à Christ, non pas seulement sous leurs yeux, comme pour plaire aux hommes, mais comme des serviteurs de Christ, qui font de bon cœur la volonté de Dieu. Servez-les avec empressement comme servant le Seigneur et non des hommes, sachant que chacun, soit esclave, soit libre, recevra du Seigneur selon ce qu’il aura fait de bien».[8]


Noé avait trois fils : Cham, Sem et Japhet. Un jour qu'il s'était saoulé et déshabillé, Cham s'est moqué de lui, tandis que Sem et Japhet l'ont couvert. Ayant appris cette scène une fois revenu à lui-même, Noé maudit Cham, plus exactement sa descendance : Canaan. Le contenu de cette fameuse malédiction ? Eh bien ! Canaan sera, ad vitam aeternam, l'esclave des descendants de ses frères !


Seuls la traite et l'esclavage peuvent permettre aux Nègres d'être christianisés afin d'être lavés de la malédiction du patriarche Noé. A ce propos, voici un échantillon de la littérature chrétienne miséricordieuse de l'époque :


« Le plus grand malheur qui puisse arriver à ces pauvres Africains, serait la cessation de ce trafic. Ils n'auraient alors aucune ressource pour parvenir à la connaissance de la vraie religion, dont on les instruit à l'Amérique, où plusieurs se font chrétiens... Eh ! plût à Dieu que l'on achetât tous ces misérables nègres, et qu'on en déportât l'Afrique


Le "noircissement ", au propre comme au figuré, de la descendance de Cham dans le langage ecclésiastique, avait commencé dès l’époque gréco-romaine. Les exégèses bibliques, par une logique " impénétrable ", déplacèrent Canaan de la Palestine pour situer la lignée de Cham au-delà de l’Egypte, dans une région dont la caractère lointain et totalement inconnu, enflammait l’imagination et suscitait terreurs et délires de toutes sortes. Les Européens débarquèrent donc sur les côtes africaines, précédés par ces fantasmes, que l’Eglise romaine apostolique, Anglicane, puis l’ensemble des mouvements protestants, achevèrent d’ériger en vérité. Vérité qu’ils prêchèrent inlassablement, en justifiant l’esclavage par la malédiction, et en accomplissant cette malédiction (c’est-à-dire la volonté de Dieu) par l’esclavage. La malédiction de Cham devint donc l’argument fondamental de tous les esclavagistes.

alison

* [ Aucun rang ] *

Messages : 334
Enregistré le : 14 nov. 2004, 09:30

Ecrit le 27 nov. 2004, 08:35

Message par alison »

LA TRAITE MUSULMAN (Le grand livre de l'esclavage - Gérard Thélier ,Pierre Alibert )


Pour alimenter le monde musulman, de l'Afrique du Nord à l'Arabie, les arabes entretiennent dès le Moyen-Âge, des réseaux de pistes acheminant les esclaves depuis le cœur du continent noir.
Sur les trois grands réseaux utilisés, seuls les itinéraires, la provenance des esclaves, et parfois leur destination, ont varié au fil du temps.
Le réseau saharien draine l'ensemble des esclaves razziés ou achetés en Afrique de l'Ouest vers trois grands points dedépart : le fleuve Sénégal en amont de Saint-Louis, la région de Tombouctou, et le territoire entre Kano et le Lac Tchad incluant le royaume musulman du Bornou. De ces trois points de regroupement, un vaste filet de pistes et de transversales aboutit à Marrakech, Alger, Tunis ou Tripoli, alimentant au passage les marchés intérieurs.
Le réseau nilotique emprunte, comme son nom l'indique, les itinéraires du bassin du Nil. Les esclaves proviennent de l'Oubangui, du Chari, du Bahr-el Arab ou du Bahr-el-Djebel, aux sources du Nil Blanc.


Le regroupement a lieu dans les anciens sultanats du Ouadaï et du Darfour.
Certains des esclaves, destinés à l'Egypte, montent directement vers Assiout, traversant la frange du désert de Lybie. D'autres embarquent à Karthoum pour descendre le Nil. Mais la plupart se retrouvent sur les bords de la mer Rouge, où des boutres les font passer en Arabie.

Le réseau des Grands Lacs recueille tous les esclaves provenant de la partie orientale de l'Afrique centrale. Trois grands axes, drainant une multitude de pistes issues des profondeurs de la forêt équatoriale, aboutissent en traversant les lacs Tanganyika et Nyassa aux trois grands ports de Monbasa, Kiloa, et Ibo. Au temps des négriers européens, les esclaves de ces régions sont expédiés dans les Comores, les Mascareignes, les possessions portugaises d'Asie, voire même le Brésil. Une partie de ces esclaves servira, au XIXe siècle, à mettre en valeur les îles de Zanzibar et de Pemba pour le compte du sultan de Mascate (dans le golfe d'Oman).

alison

* [ Aucun rang ] *

Messages : 334
Enregistré le : 14 nov. 2004, 09:30

Ecrit le 27 nov. 2004, 08:41

Message par alison »

voici des extraits des différents livres

LES NEGRIERS EN TERRES D'ISLAM
la premiere traite des Noirs VIIe - XVIe siècle Jacques Heers
LA CHASSE A L'HOMME CHEZ LES NOIRS
La guerre sainte en Afrique


Maîtres de l'Egypte, les musulmans n'ont pas aussitôt lancé de fortes armées vers le sud où la conquête des vastes territoires de la haute vallée du Nil s'avérait certainement très difficile. Plus à l'ouest, conduire d'importantes forces de cavaliers à travers les déserts du Sahara semblait une aventure encore plus hasardeuse. Aussi les attaques vers l'Afrique noire se sont-elles, pendant longtemps, limitées à des expéditions sans vrais lendemains, pour seulement reconnaître les peuples, situer les étapes et les points d'eau et, avant tout, ramener sur les marchés des troupes d'esclaves razziés à la hâte.
De véritables conquêtes ne furent entreprises que plus tard, plusieurs siècles après la mort de Mahomet, et seulement en deux secteurs, aux marges orientales et occidentales du Sahara, là où la pénétration semblait peut-être moins ardue, moins semée d'embûches, les routes plus tôt et mieux reconnues, là aussi où les chefs de guerre pouvaient s'appuyer sur un pouvoir fort, sur des souverains ambitieux, et disposer de forces armées considérables. D'une part, contre le royaume chrétien d'Ethiopie, que les hommes d'Occident nommaient le royaume du « prêtre Jean », à partir de l'Egypte par la vallée du Nil et à partir de l'Arabie par la mer Rouge. D'autre part, à l'ouest, où le royaume musulman du Maroc fut, en deux moments il est vrai séparés par de longs siècles, assez fort et animé d'une extraordinaire volonté d'expansion pour risquer ses troupes dans une longue et terrifiante entreprise : plus de cent jours de marche au-delà de Marrakech, dont cinquante au moins à travers le désert.





je te conseille ce site
http://les.traitesnegrieres.free.fr/
Tout le monde en prend pour son grade, les occidentaux, les musulmans et j' en passe..

salam

Simplement moi

* [ Aucun rang ] *

Messages : 17964
Enregistré le : 21 avr. 2004, 08:21
Localisation : Sur Terre ! parisienne...

Ecrit le 27 nov. 2004, 09:16

Message par Simplement moi »

1°) ce post est non pas une discussion mais du prosélytisme déguisé

2°) mike a tout à fait raison de se demander le pourquoi il figure ici

3°) l'esclavage est une réalité à travers tous les âges et comme Alison le dit bien, tout le monde doit en prendre pour son grade.

4°) sans en venir au oui ou non de l'esclavage aujourd'hui encore dans certains pays ou communautés, les musulmans (mais il ne répondront pas, ou ils diront qu'on est des ignorants... comme toujours) devraient pouvoir dire alors si ces versets sont d'actualité ou pas :

28 versets dans le Coran comportant les termes d'esclave.

Florilège:

An-Nisaa - 4.3. Et si vous craignez de n'être pas justes envers les orphelins, ...Il est permis d'épouser deux, trois ou quatre, parmi les femmes qui vous plaisent, mais, si vous craignez de n'être pas justes avec celles-ci, alors une seule, ou des esclaves que vous possédez. Cela afin de ne pas faire d'injustice (ou afin de ne pas aggraver votre charge de famille).


Avoir des esclaves femmes permis ou pas permis ? Réponse SVP

An-Nisaa - 4.24. et parmi les femmes, les dames (qui ont un mari), sauf si elles sont vos esclaves en toute propriété . Prescription d'Allah sur vous ! A part cela, il vous est permis de les rechercher, en vous servant de vos bien et en concluant mariage, non en débauchés. Puis, de même que vous jouissez d'elles, donnez-leur leur mahr, comme une chose due. Il n'y a aucun péché contre vous à ce que vous concluez un accord quelconque entre vous après la fixation du mahr. Car Allah est, certes, Omniscient et Sage.


Al-Muminun - 23.6. si ce n'est qu'avec leurs épouses ou les esclaves qu'ils possèdent , car là vraiment, on ne peut les blâmer;


An-Nur - 24.32. Mariez les célibataires d'entre vous et les gens de bien parmi vos esclaves, hommes et femmes . S'ils sont besogneux, Allah les rendra riches par Sa grâce. Car (la grâce d') Allah est immense et Il est Omniscient.


Et encore....

Al-Ahzab - 33.52. Il ne t'est plus permis désormais de prendre [d'autres] femmes. ni de changer d'épouses, même si leur beauté te plaît; - à l'exception des esclaves que tu possèdes. Et Allah observe toute chose.


etc... etc.... je vous fais grâce des autres.

Question répétée: CES VERSETS SONT d'ACTUALITE ?

OUI ou NON ?

Moussa

* [ Aucun rang ] *

Messages : 312
Enregistré le : 04 nov. 2004, 15:44

Ecrit le 27 nov. 2004, 10:01

Message par Moussa »

Tu connais les ancetres des gwadas des iles martinique, guadeloupe, et des noirs d'amérique?

Tu sais de quelle religion était ceux qui ont pratiqués l'esclavage et la traitre des noirs?

Et jte parle pas du racisme qu'on subit ces pauvres noires en amérique.

Il le subissent encore aujourd'hui

Il n'y as pas de racisme en islam, ca n'existe pas!!!

A la mosquée tous le monde prie l'un a coté de l'autre depuis des siécles, qu'il soit noires ou pas?

Tu sais ce que signifie le mot esclave dans le coran, connait tu ta traduction en arabe?


Et connait tu l'histoire du compagnon du prophéte Muhammad, il s'appellait BILAL (paix sur eux)???

Mike

* [ Aucun rang ] *

Messages : 94
Enregistré le : 10 oct. 2004, 14:42

Ecrit le 27 nov. 2004, 11:16

Message par Mike »

Bonjour,
J’avais donc bien vu : le but était bien d’attaquer … de dénigrer la Torah et la bible, les juifs et les chrétiens.

Le Coran, c'est mieux : "Et quiconque transgresse contre vous, transgressez contre lui à transgression égale", pourvu que vous "craignez allah". Ce n’est même pas un droit, c’est un ordre (à moins que votre traduction soit incorrecte). C’est probablement ce qu’on appelle un vecteur d’apaisement, la voie royal du pardon…

"L'expiation en sera de … libérer un esclave" & "Ceux qui font le Zihâr, puis reviennent sur ce qu'ils ont dit, doivent affranchir un esclave avant d'avoir tout contact avec leur femme" : la libération d’un esclave nécessite-t-elle les gaffes du maître ? Est-ce une contrainte ? Si je comprends bien, la libération d’un esclave est une … punition. "Si vous tuez par mégarde, vous affranchirez un esclave". C’est sans doute trop peu qu’un homme soit un esclave, il faut qu’il devienne en plus une monnaie d’échange ou d’excuse comme vous voulez (« un esclave », ‘un’ : article indéfini, n’importe lequel dans la réserve ??).
Mettons-nous maintenant à la place de l’esclave : voyez quelle mentalité de tels versets vont mettre en lui. Espérer la mort d’un autre, pour voir la sortie du tunnel ??
… Cet esclave doit même être croyant : on se demande où trouver un tel homme, car en lisant votre 2° post, j’avais cru comprendre que seul le juif pouvait assujettir son frère et qu’en disant cela vous suggériez qu’il était évidemment inimaginable qu’un musulman agisse ainsi à l’égard d’un frère musulman (mais j’ai du mal comprendre).

«Ceux de vos esclaves qui cherchent un contrat d'affranchissement, concluez ce contrat avec eux si vous reconnaissez du bien en eux… ». Ce doit être ce qu’on appelle la libération conditionnelle. Pour un peu, si quelqu’un est un esclave, c’est que quelque part c’est vraisemblablement bien fait pour lui : mais bon, s’il s’améliore ou s’il marche bien, on peut le libérer (sinon, on peut le garder ??).

Quand à l’affranchissement sur testament (si j’ai bien suivi, cela ne fait pas partie du coran) : vous voyez une libération à la mort du maître. Moi, je note qu’il ressort de cela que le maître jusqu’à son dernier souffle y compris n’avait pas encore libéré son esclave. Bon, au moins il peut le demander dans son testament (mais … c’est même pas sûr qu’il le fasse).

Vous voyez : chacun sa lecture.

Vous pensez connaître la bible ? Je pense que vos œillères vous égarent et que vous voyez seulement ce que vous voulez voir.
Ma connaissance de la bible est loin d’être parfaite, mais je ne suis pas sûr qu’il soit permit à un juif d’assujettir un de ses frères. Vous corrigez ensuite en remettant la chose dans le bonne ordre : assujettir et se vendre ne sont pas des expressions synonymes ; car l’un est un acte de violence, tandis que l’autre est un choix pour faire face à une situation difficile (je ne comprends pas pourquoi tout en citant pourtant les 2 points, vous écrivez de façon à semer la confusion : pour tromper tout en faisant croire que vous avez vu ?). Et Moïse a légiféré sur cela … Dans quel but ? Celui de favoriser l’esclavage (vraiment ??) ou de protéger précisément celui qui prenait cette décision (d’où en particulier la ‘loi’ sur le Jubilé).
Des pauvres, vous en aurez tout le temps … Parole de Jésus !! Bon j’ose espérer que vous ne verrez pas là une obligation à maintenir un « cheptel de pauvres ». La foi n’est pas un luxe réservée aux riches exclusivement. On vient à Dieu dans l’état où l’on se trouve : pauvre, riche, esclave, libre. Pourquoi pas, on peut changer d’état même après avoir cru.
Savez-vous ce qu’est un esclave ? En connaissez-vous le droit ? Pour ma part, voici ce que je m’imagine : un homme ayant des moyens paye avec de l’argent pour avoir un esclave. Cet argent ne tombe pas du ciel. Que l’on soit pour ou contre l’esclavage, cet homme a payé un droit. Le christianisme a parfaitement tranché sur l’esclavage et ce par la bouche de Paul que vous haïssez : devant Dieu, il n’y a ni riche, ni pauvre, ni esclave, ni libre … la chose est si claire qu’il faut vraiment de la mauvaise foi pour faire de mauvais procès.
Bien, notre esclave est chrétien. Certes, mais sous quelle législature vit-il ? Celle de Rome, qui permet l’esclavage. Paul n’était pas mandaté pour changer la loi romaine, mais pour prêcher. Et c’est avec sagesse qu’il répond à ceux qui sont dans cet état sur le comportement à avoir. Fait-il la promotion de l’esclave ? Non, mais celui qui est dans cet état, doit vivre ainsi et en faisant de son mieux, mais ajoute-t-il (et vous vous êtes bien garder de le citer), s’il à les moyens de s’en affranchir qu’il le fasse, car il vaut mieux être libre qu’esclave. Voilà qui ajoute à la clarté de la position de Paul.
Je ne sais pas s’il vous est arrivé de voyager, mais en général, lorsque quelqu’un va à l’étranger, il est tenu de se conformer à la loi du pays dans lequel il se rend (mais il est vrai que certains n’agissent pas ainsi et pensent même qu’ils doivent imposer leurs propres règles). Ainsi, Paul ne prend pas du tout partie pour l’esclavage (puisqu’à l’évidence il est pour la liberté), mais il rappelle que les croyants sont tenus à se conformer aux lois sous lesquelles ils vivent (dès lors que cela va pas à l’encontre de leur foi).
Et qui sait si en agissant ainsi, sa conduite ne servira pas de témoignage à son maître ? Eh oui, car je n’ai pas lu que ce maître était forcément croyant. S’il l’est, Paul ne force pas, car chacun grandit dans sa foi à son rythme. Mais là au moins, il doit se montrer respectueux à l’égard de son esclave (croyant ou non) et au mieux, il est invité à le libérer, car le croyant tend vers ce qui est mieux (et pas seulement pour lui, mais aussi pour ceux qu’il côtoie : et parmi ce mieux il y a la liberté, vous savez, celle que vous avez oublié de citer). Et si le maître ne croit pas, il a le droit romain avec lui (c’est comme ça). Et Paul n’appelle certainement pas les esclaves croyants à imposer aux maîtres leur libération (rendant en quelques sorte les maîtres ‘esclaves / Otage’ de la foi des esclaves chrétiens) : en prenant de force leur liberté, cela s’apparenterait à une violation du droit romain, et plus simplement à un vol (puisque le maître a payé pour cet esclave). Paul a donc une vision assez sage sur cette question (et dans son époque, son cadre législatif) puisqu’il indique le conduite de chacun (esclave ou maître) et ceux vers quoi l’esclave peut tendre dès lors qu’il en a et les moyens et le droit.

Quant à Cham, je vous laisse à vos propos. Les imbéciles existent malheureusement de tout bord : des gens qui utilisent la bible pour toutes sortes de folies sont légions. Vous avez le droit de porter un jugement sur la bible à cause de telles personnes. Je trouve cela assez regrettable, et pour tout dire assez injuste (et en plus en contradictions avec les recommandation de votre livre). Vous avez le droit de définir le christianisme à partir du comportement de ces gens : permettez-moi de vous dire que je ne trouve pas cela très sûr (imaginez la rapidité du ‘jugement’ de l’Islam avec de tels raisonnements et des êtres comme Ben Laden). Vous avez le droit d’englober dans votre schéma réducteur tout chrétien … Pourtant, tous ne sont peut-être pas ainsi, y avez-vous songé ?
Cordialement

alison

* [ Aucun rang ] *

Messages : 334
Enregistré le : 14 nov. 2004, 09:30

Ecrit le 27 nov. 2004, 12:06

Message par alison »

Moussa a écrit :Tu connais les ancetres des gwadas des iles martinique, guadeloupe, et des noirs d'amérique?

Tu sais de quelle religion était ceux qui ont pratiqués l'esclavage et la traitre des noirs?

Et jte parle pas du racisme qu'on subit ces pauvres noires en amérique.

Il le subissent encore aujourd'hui

Il n'y as pas de racisme en islam, ca n'existe pas!!!

A la mosquée tous le monde prie l'un a coté de l'autre depuis des siécles, qu'il soit noires ou pas?

Tu sais ce que signifie le mot esclave dans le coran, connait tu ta traduction en arabe?


Et connait tu l'histoire du compagnon du prophéte Muhammad, il s'appellait BILAL (paix sur eux)???


et connais tu le verset qui dit que mohammed ou un de ses compagnons peut épouser et cela sans limitations, les femmes exclaves ?
alors qu' importe le bilal, quand mohamed a collectioné les femmes exclaves ( alors que je suppose qu' elles n' étaient pas des guerrières contrairement à leurs maris. Quel est leur tort ?)....

Simplement moi

* [ Aucun rang ] *

Messages : 17964
Enregistré le : 21 avr. 2004, 08:21
Localisation : Sur Terre ! parisienne...

Ecrit le 27 nov. 2004, 14:15

Message par Simplement moi »

Rappel ... sans réponse

Question répétée: CES VERSETS SONT d'ACTUALITE ?

OUI ou NON ?


Voila une réponse qui rendrait bien crédible ou pas vos discours.

Mais elle ne viendra pas, j'en suis convaincu d'avance.

El Mahjouba-Marie

[Musulmane]

Messages : 4825
Enregistré le : 31 juil. 2004, 13:25

Ecrit le 28 nov. 2004, 04:09

Message par El Mahjouba-Marie »

Mike a écrit :Bonjour,
Il est possible que j'ai manqué quelque chose : j'ai lu le texte en diagonale ....
Mais est-ce quelqu'un pourrait me dire pourquoi ce post ce retrouve dans cette section ?
N'avez-vous pas une section "Islam", où vous pouvez exposer librement les sujets qui vous tiennent à coeur ?
Car la lecture du post ne donne semble pas opposer votre livre à la bible : il s'agit donc soit d'une maladresse de votre part, soit d'une franche hypocrisie (je devrais m'arréter à la 1° partie de mes hypothèses, mais votre obstination contre le bible me laisse dans le doute).

Bonne discussion sur ce sujet ....
Pourquoi ne pas dire la même chose aux autres :shock: deux poids deux mesure!

Va faire un tour sur les posts de Francis :twisted:

El Mahjouba-Marie

[Musulmane]

Messages : 4825
Enregistré le : 31 juil. 2004, 13:25

Ecrit le 28 nov. 2004, 04:20

Message par El Mahjouba-Marie »

Simplement moi a écrit :Rappel ... sans réponse

Question répétée: CES VERSETS SONT d'ACTUALITE ?

OUI ou NON ?


Voila une réponse qui rendrait bien crédible ou pas vos discours.

Mais elle ne viendra pas, j'en suis convaincu d'avance.
Euh pas compris. . .la bible est-elle d'actualité. . .ça veut dire quoi?

Simplement moi

* [ Aucun rang ] *

Messages : 17964
Enregistré le : 21 avr. 2004, 08:21
Localisation : Sur Terre ! parisienne...

Ecrit le 28 nov. 2004, 05:58

Message par Simplement moi »

El Mahjouba-Marie a écrit :
Simplement moi a écrit :Rappel ... sans réponse

Question répétée: CES VERSETS SONT d'ACTUALITE ?

OUI ou NON ?


Voila une réponse qui rendrait bien crédible ou pas vos discours.

Mais elle ne viendra pas, j'en suis convaincu d'avance.
Euh pas compris. . .la bible est-elle d'actualité. . .ça veut dire quoi?


Lis un peu plus bas, et réponds sans faire celle qui ne comprend pas.

On ne parle pas de bible, on parle de coran

El Mahjouba-Marie

[Musulmane]

Messages : 4825
Enregistré le : 31 juil. 2004, 13:25

Ecrit le 28 nov. 2004, 06:09

Message par El Mahjouba-Marie »

Simplement moi a écrit :
El Mahjouba-Marie a écrit :
Simplement moi a écrit :Rappel ... sans réponse

Question répétée: CES VERSETS SONT d'ACTUALITE ?

OUI ou NON ?


Voila une réponse qui rendrait bien crédible ou pas vos discours.

Mais elle ne viendra pas, j'en suis convaincu d'avance.
Euh pas compris. . .la bible est-elle d'actualité. . .ça veut dire quoi?


Lis un peu plus bas, et réponds sans faire celle qui ne comprend pas.

On ne parle pas de bible, on parle de coran
à toi l'honneur. . . :twisted:

Mike

* [ Aucun rang ] *

Messages : 94
Enregistré le : 10 oct. 2004, 14:42

Ecrit le 28 nov. 2004, 06:57

Message par Mike »

Bonjour,
Va faire un tour sur les posts de Francis


Ah, je dois dire que je connais peu les posts de Francis (catholique ?). Aborder un sujet qui par essence est passionné demande sûrement de la retenue : il n'en a peut-être pas (que les modérateurs alors le reprennent).
Pour ce sujet, ton idée était à l'évidence d'ouvrir un sujet sur la position de la bible par rapport au coran sur l'esclavagisme : soit !
Si le coran est contre l'esclavagisme, c'est tant mieux. Mais en abordant le sujet dans cette section, sans parler de la bible, il me semblait que le non-dit laissait une impression étrange : d'où ma remarque.
Les choses étant désormais claires, bonne discussion...
Cordialement.

Répondre
  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Retourner vers « Dialogue islamo-chrétien »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Athanase et 26 invités