Mahomet, le coran et les femmes

Forum Chrétien / Musulman / Judaisme Bible -Thora face au Coran. Lire la charte du forum religion.

Règles du forum
Le dialogue interreligieux est une forme organisée de dialogue entre des religions ou spiritualités différentes. Ultérieurement, la religion a considéré l'autre comme n'étant pas la vérité révélée. C'est ainsi que les premiers contacts entre l'islam et le christianisme furent souvent difficiles, et donnèrent lieu à des guerres impitoyables comme les croisades.
Répondre
Medhi el dar el kufr

* [ Aucun rang ] *

Messages : 391
Enregistré le : 24 avr. 2004, 06:30

Mahomet, le coran et les femmes

Ecrit le 05 sept. 2004, 19:52

Message par Medhi el dar el kufr »

Salam alykoum tout le monde,

Pour bien commencer la rentrée, je vous propose une analyse contextualisé de la sourate an-nûr


Elle se déroule pendant l’expédition contre les Banû Al- Mustaliq. Il faut savoir que Mahomet avait pour habitude de choisir par la voie du sort une de ses femmes pour l’accompagner dans ses expéditions. Le hasard désigna aicha, la plus jeune et la préférée des épouse du Mahomet (une différence de 40 ans les sépare ) .
Pour mener cette expédition, la troupe doit traverser le désert. Aichâ voyage dans une litière fermée, un palanquin placé sur le chameau. Lorsqu’on s’arrête, on dépose le palanquin à terre et deux soldats aident l’épouse de mahomet à descendre sur la terre ferme.
Au retour de l’expédition, alors que la troupe est sur le chemin de Médine. La caravane fait une halte. Aicha en profite pour faire ses besoins. Mais, alors qu’elle revenait au campement, la petite épouse de Mahomet se rend compte qu’elle a perdu son collier en coquillage de Zafâr.
Mais laissons le soin à aicha de raconter la version de ses péripéties :

<< Lorsque je revins à la halte, je le cherchai à mon cou( le collier) et ne le trouvai pas. Les gens avaient commencé à lever le camp. Je revins à l’endroit où j’étais allée et je tâtai( le sable)jusqu’à ce que j’aie retrouvé le collier. Les gens qui étaient chargés de sceller mon chameau vinrent pendant ce temps et, ayant fini de le sceller, ils prirent le palanquin, croyant que j’y étais, le soulevèrent et le fixèrent sur le chameau. Ils ne doutaient pas que j’étais dedans. Puis, ils menèrent le chameau par la tête et partirent. Quand je revins au camp, il n’y avait plus personne. Je m’enveloppais de mon manteau et je me couchai là où j’étais, me disant que, lorsqu’on se serait aperçu de ma disparition, on reviendrait me chercher. J’étais couchée ainsi quand passa près de moi çafwân ibn al-Mo’attal as- Solami. Il était resté en arrière de l’armée pour quelques affaires et n’avait pas dormi avec les autres. Or, il m’aperçut et s’avança, puis s’arrêta près de moi. Or, il m’avait vue avant qu’on nous ait prescrit le voile. Quand il me reconnut, il s’écria : « Nous sommes à Allah et nous retournerons à Lui ! La femme du prophète ! ». J’étais enveloppé dans mes habits. Il me dit « qu’est ce qui t’a fait rester en arrière ? ». Mais je ne lui adressa pas la parole. Il fit avancer son chameau et me dit : « Monte ! ». Et il s’écarta de moi. Je montai et il mena le chameau par la tête. Et il partit vite, cherchant à trouver la troupe. Mais nous ne l’atteignîmes pas et on ne s’aperçut de ma disparition avant le matin. Alors la troupe fit halte et, tandis qu’ils se reposaient, l’homme arriva, me conduisant. Alors les menteurs dirent ce qu’ils dirent et l’armée fut dans le trouble. Mais, par Allah, je n’en sus rien>>


Le scandale fut énorme. Contre Aicha, il y eut immédiatement les amateurs habituels de ragots. On racontait qu’on l’avait vue plusieurs fois causer à Cafwan auparavant( le jeune homme était connu pour sa beauté).
Des clans se formèrent entre d’un côté, les gens agacés par les caprices de aicha, les épouses de Mahomet et leurs parents et amis et de l’autre côté le clan d’Abou bakr( compagnon de Mahomet et père de aicha) et Omar
Mahomet était ennuyé car il n’était pas très sûr de l’innocence de aisha. Celle –ci nia en bloc les accusations et tomba malade. Sa mère était venue la soigner et mahomet se désinterressa de sa jeune épouse. Aicha demanda de retourner chez sa mère pour la soigner. Mahomet accepta.
Pendant ce temps, la rumeur s’amplifiait. Mahomet demandait conseils auprès de son entourage. Ossamâ bin Ziyad parla en faveur d’Aichâ tandis que son gendre, Ali, lui disait de changer de femme. Les esprits s’échauffaient. Ossyad(membre de la tribu des Aws) déclaraient qu’ils seraient charmés de couper la tête des calomniateurs. Le poête Hassân ibn Thâbit, satirisait Cawfan et les émigrés( terme employé pour désigner la clique de Mahomet en rapport avec leur migration de la Mecque vers Médine). Mahomet alla chez ses beaux parents pour supplier aicha de se repentir si elle avait fauté. Elle se tourna vers ses parents mais ceux-ci accablés et pas très sûrs au fond de la vertu de leur fille, ne disaient rien. Elle se mit à sangloter.
Mahomet était à bout de nerfs. Heureusement, Allah fort à propos vint à la rescousse. La transe s’annonça, on l’enveloppa de son manteau et on plaça sous sa tête un coussin de cuir. Après quelques minutes, Mahomet se leva et il dit << Bonne nouvelle Aicha ! Allah a révélé ton innocence>> Puis il sortit et récita la<< Révélation >> et nous voilà avec la sourate an-nûr( la lumière).


Source principale pour ce récit : ibn Hishâm, Sîra, ed Minerva, 1961 p.726-734






Brève analyse : La sourate est composé de plusieurs parties thématiques. Le contenu des versets ne suivent pas une cohérence propre. Il ne s’agit pas d’un texte théorique ou juridique mais plus d’un discours sur la nouvelle réglementation et pour mieux faire l’appliquer l’objet du discours est entrecoupé avec des exhortations lancinantes( rappel qu’il faut obéir à mahomet, que mahomet est le messager d’allah etc) . Comme la majorité des sourates nous avons donc le dyptique admonestation-prescritpion

1)une réglementation juridique sur la fornication (histoire que cette péripétie serve de leçon )

.cf : 2 La fornicatrice et le fornicateur, fouettez-les chacun de cent coups de fouet. Et ne soyez point pris de pitié pour eux dans l'exécution de la loi de Dieu - si vous croyez en Dieu et au Jour dernier. Et qu'un groupe de croyants assiste à leur punition.
3. Le fornicateur n'épousera qu'une fornicatrice ou une associatrice. Et la fornicatrice ne sera épousée que par un fornicateur ou un associateur; et cela a été interdit aux croyants.


2)une admonestations contre les calmoniateurs ou les menteuses fornicatrices

4. Et ceux qui lancent des accusations contre des femmes chastes sans produire par la suite quatre témoins, fouettez-les de quatre-vingts coups de fouet, et n'acceptez plus jamais leur témoignage. Et ceux-là sont les pervers,
5. à l'exception de ceux qui, après cela, se repentent et se réforment, car Dieu est Pardonneur et Miséricordieux.
6. Et quant à ceux qui lancent des accusations contre leurs propres épouses, sans avoir d'autres témoins qu'eux mêmes, le témoignage de l'un d'eux doit être une quadruple attestation par Dieu qu'il est du nombre des véridiques,
7. et la cinquième [attestation] est "que la malédiction de Dieu tombe sur lui s'il est du nombre des menteurs".
8. Et on ne lui infligera pas le châtiment [de la lapidation] si elle atteste quatre fois par Dieu qu'il [son mari] est certainement du nombre des menteurs,
9. et la cinquième [attestation] est que la colère de Dieu soit sur elle, s'il était du nombre des véridiques.
10. Et, n'étaient la grâce de Dieu sur vous et Sa miséricorde... ! Dieu est Grand, Accueillant au repentir et Sage !
11. Ceux qui sont venus avec la calomnies sont un groupe d'entre vous. Ne pensez pas que c'est un mal pour vous, mais plutòt, c'est un bien pour vous. A chacun d'eux ce qu'il s'est acquis comme pêché. Celui d'entre eux qui s'est chargé de la plus grande part aura un énorme châtiment.
12. Pourquoi, lorsque vous l'avez entendue [cette calomnie], les croyants et les croyantes n'ont-ils pas, en eux-mêmes, conjecturé favorablement, et n'ont-ils pas dit : "C'est une calomnie évidente ?"
13. Pourquoi n'ont-ils pas produit [à l'appui de leurs accusations] quatre témoins ? S'ils ne produisent pas de témoins, alors ce sont eux, auprès de Dieu, les menteurs.
14. N'eussent-été la grâce de Dieu sur vous et Sa miséricorde ici-bas comme dans l'au-delà, un énorme châtiment vous aurait touchés pour cette (calomnie) dans laquelle vous vous êtes lancés,
15. quand vous colportiez la nouvelle avec vos langues et disiez de vos bouches ce dont vous n'aviez aucun savoir; et vous le comptiez comme insignifiant alors qu'auprès de Dieu cela est énorme.
16. Et pourquoi, lorsque vous l'entendiez, ne disiez-vous pas : "Nous ne devons pas en parler. Gloire à Toi (ò Dieu) ! C'est une énorme calomnie" ?
17. Dieu vous exhorte à ne plus jamais revenir à une chose pareille si vous êtes croyants.
18. Dieu vous expose clairement les versets et Dieu est Omniscient et Sage.
19. Ceux qui aiment que la turpitude se propage parmi les croyants auront un châtiment douloureux, ici-bas comme dans l'au-delà. Dieu sait, et vous, vous ne savez pas.
20. Et n'eussent été la grâce de Dieu sur vous et Sa miséricorde et (n'eût été) que Dieu est Compatissant et Miséricordieux...


3°) Admonestation et perspective réjouissante pour les fidèles.mahomet-allah remercie ceux qui l’ont soutenu. Les fidèles sont conviés à ne point douter de la vertu d’aicha et leur promet le paradis tandis qu’il recommande à ceux qui doutent de la chasteté de l’épouse de mahomet de faire des dons aux nouveaux convertis et leur promet un douloureux chatiment si il persiste dans leurs allégations.( comme nous le verrons dans d'autre exemple, le rôle de l'argent dans la conversion est très important cela amènera plus tard des tensions entre anciens et nouveaux convertis)

21. Ô vous qui avez cru ! Ne suivez pas les pas du Diable. Quiconque suit les pas du Diable, [sachez que] celui-ci ordonne la turpitude et le blâmable. Et n'eussent été la grâce de Dieu envers vous et Sa miséricorde, nul d'entre vous n'aurait jamais été pur. Mais Dieu purifie qui Il veut. Et Dieu est Audient et Omniscient.
22. Et que les détenteurs de richesse et d'aisance parmi vous, ne jurent pas de ne plus faire des dons aux proches, aux pauvres, et à ceux qui émigrent dans le sentier de Dieu. Qu'ils pardonnent et absolvent. N'aimez-vous pas que Dieu vous pardonne ? et Dieu est Pardonneur et Miséricordieux !
23. Ceux qui lancent des accusations contre des femmes vertueuses, chastes [qui ne pensent même pas à commettre la turpitude] et croyantes sont maudits ici-bas comme dans l'au-delà; et ils auront un énorme châtiment,
24. Le jour où leurs langues, leurs mains et leurs pieds témoigneront contre eux de ce qu'ils faisaient.
25. Ce Jour-là, Dieu leur donnera leur pleine et vraie rétribution; et ils sauront que c'est Dieu qui est le Vrai de toute évidence.
26. Les mauvaises [femmes] aux mauvais [hommes], et les mauvais [hommes] aux mauvaises [femmes]. De même, les bonnes [femmes] aux bons [hommes], et les bons [hommes] aux bonnes [femmes]. Ceux-là sont innocents de ce que les autres disent. Ils ont un pardon et une récompense généreuse.


4) Nouvelle prescription :Pour éviter toute relation adultère suivit( il faudrait pas que aicha continue son aventure avec cafwan dans la maison de mahomet ou qu’il continue une relation platonique. Outre, le cas d'aicha, l'épisode devaient servir d'exemple pour les autres femmes de mahomet on a tira les conclusions qui s'imposaient. En effet, les femmes de mahomet devaient être mieux protégées de la foule des disciples qu'elle ne l'avaient été jusque-là si on ne voulait pas qu'un épisode similiaire se reproduise. Dans la <<mosquée de médine>> (résidence et quartier générale de mahomet, la grande cour où se trouvaient les cabanes réservées à chacune des femmes étaient fréquemment encombrée de visiteurs donc des révélations vinrent prescrire de ne pas entrer sans se faire annoncer, de n'interpeller les femmes qu'à travers un rideau et de se couvrir d'un voile (attention la prescription du voile interviendra aussi dans un autre verset dont l'origine a une autre source contextuelle). Il réitère ses appels à la chasteté et codifie les relations sexuelles.

Mahomet recommande de :

27. Ô vous qui croyez ! N'entrez pas dans des maisons autres que les vòtres avant de demander la permission [d'une façon délicate] et de saluer leurs habitants. Cela est meilleur pour vous. Peut-être vous souvenez-vous.
28. Si vous n'y trouvez personne, alors n'y entrez pas avant que permission vous soit donnée. Et si on vous dit : "Retournez", eh bien, retournez. Cela est plus pur pour vous. Et Dieu, de ce que vous faites est Omniscient.
29. Nul grief contre vous à entrer dans des maisons inhabitées où se trouve un bien pour vous. Dieu sait ce que vous divulguez et ce que vous cachez.
30. Dis aux croyants de baisser leurs regards et de garder leur chasteté. C'est plus pur pour eux. Dieu est, certes, Parfaitement Connaisseur de ce qu'ils font.
31. Et dis aux croyantes de baisser leurs regards, de garder leur chasteté, et de ne montrer de leurs atours que ce qui en paraît et qu'elles rabattent leur voile sur leurs poitrines; et qu'elles ne montrent leurs atours qu'à leurs maris, ou à leurs pères, ou aux pères de leurs maris, ou à leurs fils, ou aux fils de leurs maris, ou à leurs frères, ou aux fils de leurs frères, ou aux fils de leurs soeurs, ou aux femmes musulmanes, ou aux esclaves qu'elles possèdent, ou aux domestiques mâles impuissants, ou aux garçons impubères qui ignorent tout des parties cachées des femmes. Et qu'elles ne frappent pas avec leurs pieds de façon que l'on sache ce qu'elles cachent de leurs parures. Et repentez-vous tous devant Dieu, ò croyants, afin que vous récoltiez le succès.
32. Mariez les célibataires d'entre vous et les gens de bien parmi vos esclaves, hommes et femmes. S'ils sont besogneux, Dieu les rendra riches par Sa grâce. Car (la grâce d') Dieu est immense et Il est Omniscient.
33. Et que ceux qui n'ont pas de quoi se marier, cherchent à rester chastes jusqu'à ce que Dieu les enrichisse par Sa grâce. Ceux de vos esclaves qui cherchent un contrat d'affranchissement, concluez ce contrat avec eux si vous reconnaissez du bien en eux; et donnez-leur des biens de Dieu qu'Il vous a accordés. Et dans votre recherche des profits passagers de la vie présente, ne contraignez pas vos femmes esclaves à la prostitution, si elles veulent rester chastes. Si on les y contraint, Dieu leur accorde après qu'elles aient été contraintes, Son pardon et Sa miséricorde

5) Série d'admonestation, prescription et définition de dieu comme le créateur de l'univers et lie dieu avec son rôle de messager : Appel à la prière, au paiement des impôts pour définir l'image du musulman, menaces contre les incroyants et démonstration de la puissance de dieu comme moyen de se faire obéir, l'obéissance à allah et à son messager sont aussi étroitement liés. En l'absence d'une présence physique d'allah, il faut donc que les croyants obéissent à mahomet. L'obéissance à mahomet est considéré comme une prescription religieuses (en rouge dans le texte) et on termine avec une codification plus précise sur la chasteté ( on peut penser à certaine résistance après une première reglementation trop strict on sait qu'abou bakr ou omar avait l'habitude de rendre visite à leurs filles(épouses de mahomet)

34. Nous avons effectivement fait descendre vers vous des versets clairs, donnant une parabole de ceux qui ont vécu avant vous, et une exhortation pour les pieux !
35. Dieu est la Lumière des cieux et de la terre. Sa lumière est semblable à une niche où se trouve une lampe. La lampe est dans un (récipient de) cristal et celui-ci ressemble à un astre de grand éclat; son combustible vient d'un arbre béni : un olivier ni oriental ni occidental dont l'huile semble éclairer sans même que le feu la touche. Lumière sur lumière. Dieu guide vers Sa lumière qui Il veut. Dieu propose aux hommes des paraboles et Dieu est Omniscient.
36. Dans des maisons [des mosquées] que Dieu a permis que l'on élève, et où Son Nom est invoqué; Le glorifient en elles matin et après- midi,
37. des hommes que ni le négoce, ni le troc ne distraient de l'invocation de Dieu, de l'accomplissement de la Salat et de l'acquittement de la Zakat, et qui redoutent un Jour où les coeurs seront bouleversés ainsi que les regards.
38. Afin que Dieu les récompense de la meilleure façon pour ce qu'ils ont fait [de bien]. Et Il leur ajoutera de Sa grâce. Dieu attribue à qui Il veut sans compter.
39. Quant à ceux qui ont mécru, leurs actions sont comme un mirage dans une plaine désertique que l'assoiffé prend pour de l'eau. Puis quand il y arrive, il s'aperçoit que ce n'était rien; mais y trouve Dieu qui lui règle son compte en entier, car Dieu est prompt à compter.
40. [Les actions des mécréants] sont encore semblables à des ténèbres sur une mer profonde : des vagues la recouvrent, [vagues] au dessus desquelles s'élèvent [d'autres] vagues, sur lesquelles il y a [d'épais] nuages. Ténèbres [entassées] les unes au-dessus des autres. Quand quelqu'un étend la main, il ne la distingue presque pas. Celui que Dieu prive de lumière n'a aucune lumière.
41. N'as-tu pas vu que Dieu est glorifié par tous ceux qui sont dans les cieux et la terre; ainsi que par les oiseaux déployant leurs ailes ? Chacun, certes, a appris sa façon de L'adorer et de Le glorifier. Dieu sait parfaitement ce qu'ils font.
42. C'est à Dieu qu'appartient la royauté des cieux et de la terre. Et vers Dieu sera le retour final.
43. N'as-tu pas vu que Dieu pousse les nuages ? Ensuite Il les réunit et Il en fait un amas, et tu vois la pluie sortir de son sein. Et Il fait descendre du ciel, de la grêle [provenant] des nuages [comparables] à des montagnes. Il en frappe qui Il veut et l'écarte de qui Il veut. Peu s'en faut que l'éclat de son éclair ne ravisse la vue.
44. Dieu fait alterner la nuit et le jour. Il y a là un sujet de réflexion pour ceux qui ont des yeux.
45. Et Dieu a créé d'eau tout animal. Il y en a qui marche sur le ventre, d'autres marchent sur deux pattes, et d'autres encore marchent sur quatre. Dieu créé ce qu'Il veut et Dieu est Omnipotent.
46. Nous avons certes fait descendre des versets explicites. Et Dieu guide qui Il veut vers un droit chemin.
47. Et ils disent : "Nous croyons en Dieu et au messager et nous obéissons". Puis après cela, une partie d'entre eux fait volte-face. Ce ne sont point ceux-là les croyants.
48. Et quand on les appelle vers Dieu et Son messager pour que celui-ci juge parmi eux, voilà que quelques-uns d'entre eux s'éloignent.
49. Mais s'ils ont le droit en leur faveur, ils viennent à lui, soumis.
50. Y a-t-il une maladie dans leurs coeurs ? ou doutent-ils ? ou craignent-ils que Dieu les opprime, ainsi que Son messager ? Non !... mais ce sont eux les injustes.
51. La seule parole des croyants, quand on les appelle vers Dieu et Son messager, pour que celui-ci juge parmi eux, est : "Nous avons entendu et nous avons obéi". Et voilà ceux qui réussissent.
52. Et quiconque obéit à Dieu et à Son messager, et craint Dieu et Le redoute... alors, voilà ceux qui récoltent le succès.
53. Et ils jurent par Dieu en serments solennels que si tu le leur ordonnais, ils sortiraient à coup sûr (au combat). Dis : "Ne jurez donc pas. [Votre] obéissance [verbale] est bien connue. Dieu est Parfaitement Connaisseur de ce que vous faites".
54. Dis : "Obéissez à Dieu et obéissez au messager. S'ils se détournent,... il [le messager] n'est alors responsable que de ce dont il est chargé; et vous assumez ce dont vous êtes chargés. Et si vous lui obéissez, vous serez bien guidés". Et il n'incombe au messager que de transmettre explicitement (son message).
55. Dieu a promis à ceux d'entre vous qui ont cru et fait les bonnes oeuvres qu'Il leur donnerait la succession sur terre comme Il l'a donnée à ceux qui les ont précédés. Il donnerait force et suprématie à leur religion qu'il a agréée pour eux. Il leur changerait leur ancienne peur en sécurité. Ils M'adorent et ne M'associent rien et celui qui mécroît par la suite, ce sont ceux-là les pervers.
56. Accomplissez la Salat, acquittez la Zakat et obéissez au messager, afin que vous ayez la miséricorde.
57. Ne pense point que ceux qui ne croient pas puissent s'opposer à l'autorité de Dieu sur terre. Le Feu sera leur refuge. Quelle mauvaise destination.
58. Ô vous qui avez-cru ! Que les esclaves que vous possédez vous demandent permission avant d'entrer, ainsi que ceux des vòtres qui n'ont pas encore atteint la puberté, à trois moments : avant la Salat de l'aube, à midi quand vous enlevez vos vêtements, ainsi qu'après la Salat de la nuit; trois occasions de vous dévêtir. En dehors de ces moments, nul reproche ni à vous ni à eux d'aller et venir, les uns chez les autres. C'est ainsi que Dieu vous expose clairement Ses versets, et Dieu est Omniscient et Sage.
59. Et quand les enfants parmi vous atteignent la puberté, qu'ils demandent permission avant d'entrer, comme font leurs aînés. C'est ainsi que Dieu vous expose clairement Ses versets, et Dieu est Omniscient et Sage.
60. Et quant aux femmes atteintes par la ménopause qui n'espèrent plus le mariage, nul reproche à elles d'enlever leurs vêtements de [sortie], sans cependant exhiber leurs atours et si elle cherchent la chasteté c'est mieux pour elles. Dieu est Audient et Omniscient.
61. Il n'y a pas d'empêchement à l'aveugle, au boiteux, au malade, ainsi qu'à vous-mêmes de manger dans vos maisons, ou dans les maisons de vos pères, ou dans celles de vos mères, ou de vos frères, ou de vos soeurs, ou de vos oncles paternels, ou de vos tantes paternelles ou de vos oncles maternels, ou de vos tantes maternelles, ou dans celles dont vous possédez les clefs, ou chez vos amis. Nul empêchement à vous, non plus, de manger ensemble, ou séparément. Quand donc vous entrez dans des maisons, adressez-vous mutuellement des salutations venant de Dieu, bénies et agréables. C'est ainsi que Dieu vous expose Ses versets, afin que vous compreniez.
62. Les vrais croyants sont ceux qui croient en Dieu et en Son messager, et qui, lorsqu'ils sont en sa compagnie pour une affaire d'intérêt général, ne s'en vont pas avant de lui avoir demandé la permission. Ceux qui te demandent cette permission sont ceux qui croient en Dieu et en Son messager. Si donc ils te demandent la permission pour une affaire personnelle, donne-la à qui tu veux d'entre eux; et implore le pardon de Dieu pour eux, car Dieu est Pardonneur et Miséricordieux.
63. Ne considérez pas l'appel du messager comme un appel que vous vous adresseriez les uns aux autres. Dieu connaît certes ceux des vòtres qui s'en vont secrètement en s'entrecachant. Que ceux, donc, qui s'opposent à son commandement prennent garde qu'une épreuve ne les atteigne, ou que ne les atteigne un châtiment douloureux.
64. C'est à Dieu, vraiment, qu'appartient tout ce qui est dans les cieux et sur la terre. Il sait parfaitement l'état dans lequel vous êtes, et le Jour où les hommes seront ramenés vers Lui, Il les informera alors de ce qu'ils oeuvraient. Dieu est Omniscient.

Eliaqim

**** Site Admin ****
**** Site Admin ****
Avatar du membre

Messages : 9219
Enregistré le : 09 juin 2003, 14:24
Réponses : 9
Localisation : Montreal

Re: Mahomet, le coran et les femmes

Ecrit le 05 sept. 2004, 20:36

Message par Eliaqim »

Medhi el dar el kufr a écrit :62. Les vrais croyants sont ceux qui croient en Dieu et en Son messager, .


Selon toi qui est son messager don il parle ici ?
1 Piere 3:15 Sanctifiez le Christ comme Seigneur dans vos coeurs, toujours prêts à présenter une défense devant tout homme qui vous demande la raison de l'espérance qui est en vous, mais faites-le avec douceur et profond respect.

desertdweller


Ecrit le 06 sept. 2004, 03:08

Message par desertdweller »

Meuuuuuuuuuuuuuuu non, c'est pas l'aventure de Aicha qui a inspire Mohammed. Allah a sortit ca des tables sacrees gravees avec le coran de toute eternite.
Donc Allah avait prevu ca bien avant que Mohammed ne tombe amoureux d'Aicha voyons! :lol: :lol: :lol:

Medhi el dar el kufr

* [ Aucun rang ] *

Messages : 391
Enregistré le : 24 avr. 2004, 06:30

Re: Mahomet, le coran et les femmes

Ecrit le 06 sept. 2004, 06:23

Message par Medhi el dar el kufr »

Eliaqim a écrit :
Medhi el dar el kufr a écrit :62. Les vrais croyants sont ceux qui croient en Dieu et en Son messager, .


Selon toi qui est son messager don il parle ici ?


Et bien c'est évident mahomet parle du lui même( je pourrais te citer des poêmes de l'époque qui ne lui sont pas favorables et qui mette en cause son rôle mais on va s'appuyer sur le coran).

Dans de nombreuses sourates, il explicite son rôle. Mahomet se dit porteur de la parole d'allah, son messager. Son statut lui permet va lui permettre de faire face à des problèmes matérielles. Ainsi, il pourra se permettre de contourner les règles du mariage en vigueur en arabie préislamique, de menacer de répudiation ses femmes en faisant intervenir allah ou d'obtenir une part spéciale dans le butin des razzias.

On prendra comme exemple le partage du butin pour démontrer comment mahomet s'arroge automatiquement une partie du butin en utilisant l'association dieu et son statut de messager

la sourate Sourate 8 : Le butin (Al-Anfal) qui commencent ainsi 1. Ils t'interrogent au sujet du butin. Dis : "Le butin est à Dieu et à Son messager." Craignez Dieu, maintenez la concorde entre vous et obéissez à Dieu et à Son messager, si vous êtes croyants" Pour être croyants, il faut donc considérer que le butin est à dieu et à son messager et à obeir à dieu et à son messager. A l'absence de la présence physique de dieu, il faut donc obéir au messager qui n'est d'autre que mahomet.

Ensuite,après un cycle d'admonestation contre ceux qui ne lui obéissent pas totalement( avec de bon verset bien senti sur l'enfer) il précise qui doit toucher quoi 41. Et sachez que, de tout butin que vous avez ramassé, le cinquième appartient à Dieu, au messager, à ses proches parents, aux orphelins, aux pauvres, et aux voyageurs (en détresse), si vous croyez en Dieu et en ce que Nous avons fait descendre sur Notre serviteur, le jour du Discernement : le jour où les deux groupes s'étaient rencontrés, et Dieu est Omnipotent).

Pour comprendre l'objectif de cette <<révélation>> il faut connaître le mode de fonctionnement des sociétés préislamique. Dans le verset l'ordre apparait clairement. Si il existe un ordre de préséance (dieu le messager, les proches parents du messager puis les orphelins, les pauvres et les voyageurs) le butin est donné à l'ensemble de ce groupe. Comme dieu n'est pas sur terre, c'est le messager qui est chargé de répartir le butin( comme le chef de clan définit les parts aux membres de sa tribu ce qui est révolutionnaire dans son prêche c'est qu'il s'attribue une part fixe sur tout butin alors que traditionnellement le chef de clan se doit de faire preuve de flexibilité dans la répartition de la part du butin qu'il s'arroge si il ne veut pas semer la fitna dans le clan. Ce principe d'ailleurs jouera des tours à mahomet lorsque les fidèles des débuts de la prédication seront indignés des avantages matérielles qu'auront les nouveaux convertis. La communauté sera même au bord de l'implosion mais mahomet allah interviendra fort à propos pour révéler une sourate qui calmera tout le monde);

Nous savons que la puissance dans les sociétés antéislamiques est conditionnée par les liens du sang et la fortune. ( nb : la famille à laquelle on appartient compte plus que la richesse ainsi un riche qui serait exclu de sa famille sera d'autant plus facilement dépouillé que les voleurs ne s'exposeront pas au droit de vengance caractéristique de ce type de société). Dès lors toute personne, qui voit son capital social ou économique amoindri par les aléas de la vie, est obligée de rentrer dans une relation dominant -dominé si il veut survivre.

Ainsi, les pauvres sont enserrés dans une relation de dépendance avec les riches (On a là une tradition qui est typique des sociétés anciennes, une sorte d'évergétisme privé censé célébrer l'hospitalité bédouines mais aussi montrer la puissance de la tribu et se gagner autant de partisans éventuels lors des nombreux conflits entre famille à la différence .)

Les deux autres catégories spécifiés ont un problème d'une autre nature. Les orphelins et voyageurs ont un faible capital social. Il se situent en marge de la société. Pour survivre, ils doivent impérativement trouver la protection d'un clan ce qui instaure entre l'individu et le clan une relation de dépendance asymétrique au profit du clan.

L'exemple de mahomet pourrait résumer le statut de l'orphelin dans ce type de société dès la mort de son père il n'est plus rien et même s'il est placé sous la protection de son oncle Abû Tâlib( il reste en marge et ne pourra jamais prétendre au statut de chef de tribu mais il est menaçé à tout moment d'être exclu du clan ce qui lui enlève toute protection cela lui arrive lorsque le fils de son oncle prend la direction du clan). Quand au voyageur, il faut savoir qu'il est inconcevable dans ce type de société de ne pas avoir de protection clanique. Or, le voyageur pose un problème même si il appartient à un clan, ses déplacements font de lui quelqu'un de vulnérable car il se met hors de portée de l'influence protectrice de son clan. Considéré comme un étranger, il est souvent attaqué si bien qu'il doit demander la protection d'un clan lorsqu'il arrive dans une ville( par exemple mahomet lorsqu'il revient à la mecque demande la protection du clan d'un paien du nom de Mut'im ibn 'Adi fils d'Adi lui même allié avec le puissant clan des Banû Makhzum).

On le comprend aisèment ce que fait mahomet s'est agir comme un chef de clan. Il répartit le butin, à sa famille et aux exclus de la société comme tout bon chef de clan qui se respecte.

issa

* [ Aucun rang ] *

Messages : 2536
Enregistré le : 13 oct. 2003, 22:22
Localisation : belgique

Ecrit le 06 sept. 2004, 13:14

Message par issa »

hum bien sur pour ca qu il est mort pauvre dans a maison toute pourrie et qu il fit interdire que lui ou sa famille et ce pour tj (donc aujourd hui encore) puisse beneficier des revenus de la zakat(impots obligatoire destiné au pauvre) de peur que on lui donne trop a lui ou sa famille pour le fait qu il est le messager de DIeu ,est ce cela un signe de cupidité ? allons allons les faits parle d eux meme :lol:

Medhi el dar el kufr

* [ Aucun rang ] *

Messages : 391
Enregistré le : 24 avr. 2004, 06:30

Ecrit le 06 sept. 2004, 15:17

Message par Medhi el dar el kufr »

issa a écrit :hum bien sur pour ca qu il est mort pauvre dans a maison toute pourrie et qu il fit interdire que lui ou sa famille et ce pour tj (donc aujourd hui encore) puisse beneficier des revenus de la zakat(impots obligatoire destiné au pauvre) de peur que on lui donne trop a lui ou sa famille pour le fait qu il est le messager de DIeu ,est ce cela un signe de cupidité ? allons allons les faits parle d eux meme :lol:


Pardon issa tu es en sur :lol: ? je te laisse un jour après je t'envoie la liste de ses possessions
Issa qui gère la zakat et quel sont ses divers destinations ?
De quelle catégorie sociale est composé la communauté muslim à l'époque de mahomet ?



ps : je remarque que tu es toujours aussi ignorant sur ta religion :roll:
A demain

Medhi el dar el kufr

* [ Aucun rang ] *

Messages : 391
Enregistré le : 24 avr. 2004, 06:30

Ecrit le 07 sept. 2004, 13:06

Message par Medhi el dar el kufr »

issa a écrit :hum bien sur pour ca qu il est mort pauvre dans a maison toute pourrie et qu il fit interdire que lui ou sa famille et ce pour tj (donc aujourd hui encore) puisse beneficier des revenus de la zakat(impots obligatoire destiné au pauvre) de peur que on lui donne trop a lui ou sa famille pour le fait qu il est le messager de DIeu ,est ce cela un signe de cupidité ? allons allons les faits parle d eux meme :lol:


Comme promis issa voyons si mahomet était riche ou pauvre.

Est ce que son état de richesse va fluctuer en fonction de ses mariages et de ses pillages ?

Que nous apprends la sîra de ibn ishaq sur mahomet ?
On sait que lorque le père de mahomet(abdallah)laissa sa femme Amina, du clan des Banû Zuhra, et son fils dans un était voisin de la pauvreté : cinq chameaux, quelques brebis et une esclave éthiopienne.
Malgré cet état de pauvreté, mahomet fut confié à une nourrice Halima pendant toute son enfance( A ce propos, la tradition postcoranique a fabriqué un certain nombre de légendes sur son enfance. Ma préférée est l'histoire de l'ange qui ouvrit la poitrinede mahomet pour lui laver le coeur lorsque celui ci eu quatre ans)
A la mort de sa mère lors d'un voyage à Médine en 576, mahomet fut recueillit par son grand père Abd al-Muttalib chef du clan des Banû Hachim et cela jusqu'à la mort du patriarche en 578. C'est alors Abû Tâlib, frère utérin d'Abdallah qui adopte mahomet. Mais ce clan est pauvre, on raconte qu'il était si pauvre qu'il n'arrivait que difficilement à élever ses propres enfants. Mahomet dut gagner lui même sa vie et se fit berger.( normalement seuls les esclaves exerçaient cette activité jugée dégradante pour les moeurs de l'époque). Ensuite dés que son âge lui permettra, il accompagnera son oncle abû tâlib pour mener les caravanes. Ainsi il se fera chamelier ( il charge et décharge les chameaux, les menent boire et paître. Il ramasse le crottin, fiente précieuse pour faire du feu dans un pays où le bois est rare). Le statut de chamelier n'est pas enviable. Il semble que Mahomet ne fut ni riche ni noble mais au contraire proche de la condition servile( cf l'anecdocte sur mahomet et le père d'antara)
En 596, Mahomet entre au service de khadidjâ bint Khowaylid en tant qu'intendant pour traiter des affaires ( ce qui me laisse vraiment sceptique sur le fait qu'il ignore l'écriture et la lecture mais bon).
En effet, Khadidja était riche et organisait des caravanes qui allaient en Syrie chercher des marchandises byzantines pour les revendre ensuite sur le marché de Mekka. Elle envoya donc mahomet accompagner ses caravanes et se charger des achats.
Il va se marier avec khadidja non sans mal à cause de ce que la tradition appelle pudiquement la disproportion de fortune. Auparavant, il voulait épouser une jeune cousine mais il était trop pauvre. En effet, en arabie c'est à l'homme d'apporter la dot. C'est donc khadidja qui s'impose à lui.
Cela nous est rapporté par Nafissa bint Monya :

<< Khadidja m'envoya vers mahomet pour le sonder après son retour de Syrie avec sa caravane. Je lui dis"mahomet! qu'est ce qui t'empêche de te marier ?" Il me dit " Je ne possède pas de quoi me marier>> Je lui répondis "Et si ce souci t'était évité ? Et si on te conviait à la beauté, à la fortune, à une situation honorable et en convenance, est ce que tu n'accepterais pas ?
- De quel femme s'agit il ?
- De khadidja
- Que dois je faire ?
- C'est moi qui m'en charge
- Tu peux agir( d'autre versions : Et moi aussi, j'agirais) cf ibn sa'd Tabaqât vol1/1p.80

Et voilà mahomet profitait d'un ascenceur social formidable. Ce mariage allait lui ouvrir toutes grandes les portes d'un avenir brillant. Plus de soucis matériels. De parents pauvres d'une grande famille, gagnant sa subsistance au service des autres, il devenait un personnage considéré.
Devenu prospère, il était bien considéré de ses pairs. Les filles qu'il avait eu avec khadidja allait pouvoir faire d'honorables mariages, bon et justes selon la coutume.
Une seule ombre au tableau cependant si il a un existence confortable son prestige est ammoindri par des remarques sur son parcours et sa descendance.
Après la mort de khadidja et d'abu talib, ses prédication irritaient de plus en plus de monde. Il fut donc rejetté de sa tribu, partit de la mecque avant d'y revenir sous la protection du paien mut'im ibn Adi. Il se fait alors plus discret et essaye de convertir des étrangers.
Son niveau de vie reste correcte car il se marie avec Sawda puis aicha.
Or mahomet réussit à convertir des gens de médine et conclut avec eux le pacte d'aquaba en 622. Il s'agit d'une alliance.
Une nouvelle fois sans protection tribale à la Mecque, il est obligé de partir à Médine où le pacte d'aquaba lui assure le statut de protégé tribal auprès des convertis médinois.
Or à Médine, après avoir acheté un terrain à ses propriètaires légitimes, ils commencèrent à batir une masguedâ. (ce qui n'allat pas sans tensions au sein de la comunauté muslims). C'était une cour rectangulaire, ceinte d'un mur de briques séchées au soleil sur quelques assises de pierre. Du côté nord,un rangée de troncs de palmeier parallèle au mur soutenait un toi d'argile et de feuilles de palmier. Sur le côté est, on bâtit deux cabanes pour chacune des femmes de mahomet. Des tapis marquaient l'entrée des cabanes sur la cour. Mahomet n'avait pas d'habitation propre il logeait à tour de rôle chez ses femmes. Tandis que les partisans les plus pauvres de mahomet dormait couchaient dans la cour.
Quelques mois après l'hégire mahomet et abou bekr vont venir leur famille de la mekka. Les deux affranchis de mahomet partirent avec deux chamelles et 500 dirhems et ramenèrent sawda et les filles sans difficultés.

Mais très vite, la communauté va être à court de ressources. Ils durent se faire embaucher chez les juifs ou chez les ansars( traduit par auxiliaires médinois convertis en opposition avec les Mahâjiroun émgrés). Fort ignorant de la culture des palmiers ils durent s'employer comme simple manoeuvres( irriguation des palmiers, collecte du bois) Certains plus talentueux comme Abd ar-rhâman ibn Awf réussit grâce à de bonne opérations commerciales à se payer une petite médinoise qu'il épousa en donnant à sa famille le douaire habituel et aussi en payant le frais de sa noce. et certains tombè partisans vont vivre dans la plus grande pauvreté et vont affronter la maladie.
Quant à mahomet, il souffriat parfois de la faim quand les disciples omettaient de les inviter à manger ou de leur apporter quelques dattes. La plupart du temps ils n'absorbaient que des dattes et de l'eau
Revoilà mahomet pauvre
mais l'histoire n'est pas fini

a +

issa

* [ Aucun rang ] *

Messages : 2536
Enregistré le : 13 oct. 2003, 22:22
Localisation : belgique

Ecrit le 07 sept. 2004, 15:28

Message par issa »

hum je te rappelle que dans ce temps la l homme devait offrir une dote a la hauteur du rang social de la femme convoité ce que mohamed ne put faire donc ....aucun rapport ,le texte en dessous est une belle extrapolation mais reste simple supposition non fondée qui plus est

Medhi el dar el kufr

* [ Aucun rang ] *

Messages : 391
Enregistré le : 24 avr. 2004, 06:30

Ecrit le 07 sept. 2004, 16:55

Message par Medhi el dar el kufr »

issa a écrit :hum je te rappelle que dans ce temps la l homme devait offrir une dote a la hauteur du rang social de la femme convoité ce que mohamed ne put faire donc ....aucun rapport ,le texte en dessous est une belle extrapolation mais reste simple supposition non fondée qui plus est


Pour <<je te rappelle que dans ce temps la l homme devait offrir une dote a la hauteur du rang social de la femme convoité ce que mohamed ne put faire donc >>Ce que tu dis est exacte je l'ai mentionné plusieurs fois dans mon texte :roll: ( en tout cas je suis content t'auras retenu une chose contrairement à d'habitude)
Issa je ne comprends pas ce que tu veux dire ? qu'est ce qui est une belle extrapolation ? Peux tu préciser ?


Outre le fait que je me proposais de voir l'évolution de la fortune de mahomet au cours de sa vie, je n'ai pas terminé mon récit.
Mais on fera le bilan final ne t'inquiête pas un peu de patience ( tu en as déjà pas mal appris aujourd'hui tu ne trouves pas ?)
En plus demain on va commencer par la fameuse razzia sacrilége de Nakhla qui tirera mahomet de cette pauvre subsistance


Ps : Même avec tes connaissances limités sur la vie de mahomet tu devrais arriver au même conclusion que moi Il faudra juste que

issa

* [ Aucun rang ] *

Messages : 2536
Enregistré le : 13 oct. 2003, 22:22
Localisation : belgique

Ecrit le 07 sept. 2004, 21:54

Message par issa »

ben j ai rien appris de speciale m enfin bon ,quoi qu il en soit ,il etait pauvre,vivait comme un pauvre et est mort comme un pauvre ,(oublie tu que tout les biens des mecquois furent confisque par les gens de la mecque lorsqu il emigrerent vers medine ?donc le peu qu il pouvait rester a mohamed (saw) comme heritage de sa chere femme est partit ,volé par les mecquois,par la suite le butin des razzia comme tu dis (qui n en etait pas) etait repartit "equitablement" donc ce que tu dis n as aucun sens (du moins pas celui que tu voudrais donner )et donc ne m a rien appris de nouveau

Medhi el dar el kufr

* [ Aucun rang ] *

Messages : 391
Enregistré le : 24 avr. 2004, 06:30

Ecrit le 08 sept. 2004, 04:58

Message par Medhi el dar el kufr »

issa a écrit :ben j ai rien appris de speciale m enfin bon ,quoi qu il en soit ,il etait pauvre,vivait comme un pauvre et est mort comme un pauvre ,(oublie tu que tout les biens des mecquois furent confisque par les gens de la mecque lorsqu il emigrerent vers medine ?donc le peu qu il pouvait rester a mohamed (saw) comme heritage de sa chere femme est partit ,volé par les mecquois,par la suite le butin des razzia comme tu dis (qui n en etait pas) etait repartit "equitablement" donc ce que tu dis n as aucun sens (du moins pas celui que tu voudrais donner )et donc ne m a rien appris de nouveau


Outre ta première phrase qui est erronné comme nous le verrons ce soir.
Tu dis <<oublie tu que tout les biens des mecquois furent confisque par les gens de la mecque lorsqu il emigrerent vers medine ?donc le peu qu il pouvait rester a mohamed (saw) comme heritage de sa chere femme est partit ,volé par les mecquois>>

Ce qu'il faut que tu m'expliques c'est comment nos pauvres exilés de la mecque ont réussi à acheter à un terrain, construire un vaste complexe comprenant deux maisons pour les femmes de mahomet et comment après <<Quelques mois après l'hégire mahomet et abou bekr vont venir leur famille de la mekka. Les deux affranchis de mahomet partirent avec deux chamelles et 500 dirhems et ramenèrent sawda et les filles sans difficultés. >>

Il faut que tu m'expliques j'ai vraiment du mal à comprendre :roll:

issa

* [ Aucun rang ] *

Messages : 2536
Enregistré le : 13 oct. 2003, 22:22
Localisation : belgique

Ecrit le 08 sept. 2004, 13:28

Message par issa »

avec l aide d Allah,crois tu que toute la fortune de khadija se limitait a 500 dihrem et crois tu que l on vie tout une vie et qu on fait vivre une communaute pendant +- 13 ans avec 500 dihrem? bon donc il etait pauvre on est d accord(moise aussi fut riche ,vu que fils de pharaon par adoption :lol: )

Aurore

Nouveau
Nouveau

Messages : 6
Enregistré le : 20 août 2004, 11:21

Ecrit le 08 sept. 2004, 17:33

Message par Aurore »

STP issa explique moi comment faire apparaître mon image au-dessous de mon nom et aussi ma religion.
STP rv

issa

* [ Aucun rang ] *

Messages : 2536
Enregistré le : 13 oct. 2003, 22:22
Localisation : belgique

Ecrit le 08 sept. 2004, 22:48

Message par issa »

tres simple pour l image tu dois cliquer en haut a droite du forum sur "profil" de la en bas il y a une sectiuon "avatar" ou tu dois rentrer l URL (l adresse de ton image pour ta religion,c est tj dans profil il y a un endroit prevu pour le notifier (si je me rappelle bien) voila :D

Simplement moi

* [ Aucun rang ] *

Messages : 17964
Enregistré le : 21 avr. 2004, 08:21
Localisation : Sur Terre ! parisienne...

Ecrit le 09 sept. 2004, 05:20

Message par Simplement moi »

issa a écrit :avec l aide d Allah,crois tu que toute la fortune de khadija se limitait a 500 dihrem et crois tu que l on vie tout une vie et qu on fait vivre une communaute pendant +- 13 ans avec 500 dihrem? bon donc il etait pauvre on est d accord(moise aussi fut riche ,vu que fils de pharaon par adoption :lol: )


Mon cher Issa.... la période estivale ne t'a pas changé !!!! Prends le temps de lire... avant de répondre pour répondre ! :lol:

Répondre
  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Retourner vers « Dialogue islamo-chrétien »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Athanase et 81 invités