Lien entre le Coran et les apocryphes...

Forum Chrétien / Musulman / Judaisme Bible -Thora face au Coran. Lire la charte du forum religion.

Règles du forum
Le dialogue interreligieux est une forme organisée de dialogue entre des religions ou spiritualités différentes. Ultérieurement, la religion a considéré l'autre comme n'étant pas la vérité révélée. C'est ainsi que les premiers contacts entre l'islam et le christianisme furent souvent difficiles, et donnèrent lieu à des guerres impitoyables comme les croisades.
Répondre
Ren'

[Modérateur]
[Modérateur]
Avatar du membre

Messages : 7734
Enregistré le : 29 juin 2008, 08:42
Localisation : France

Contact :

Lien entre le Coran et les apocryphes...

Ecrit le 13 févr. 2009, 17:58

Message par Ren' »

Le sujet est vaste, et légitimé par le Coran lui-même : "Le Livre que Moïse a apporté (...) Vous le mettez en feuillets, pour en montrer une partie, tout en cachant beaucoup" (Coran VI, 91)

Commençons par là : Et lorsque Nous demandâmes aux Anges de se prosterner devant Adam, ils se prosternèrent à l'exception de 'Iblis qui refusa, s'enfla d'orgueil et fut parmi les infidèles (Coran II, 34)

Dans la "Vie d'Adam et Eve", nous pouvons lire : Lorsque Dieu t'eut insufflé le souffle de vie et que ton visage et ta ressemblance eurent été faits à l'image de Dieu, Michel (...) sortit pour convoquer tous les anges et il leur enjoignit : "Adorez l'image du Seigneur Dieu, ainsi que l'a ordonné le Seigneur !" (chap. XIII) ; Et comme Michel me pressait de t'adorer, je lui dis : "Pourquoi me presses-tu ? Je n'adorerai pas celui qui m'est inférieur ; je préexiste, en effet, à toute créature et j'avais déjà été créé avant que celui-là ne vienne à l'existence. C'est lui qui doit m'adorer, et non l'inverse !" En entendant celà, les autres anges qui sont avec moi refusèrent d'adorer (chap. XIV)

On peut aussi citer ceci : Quand la femme de `Imrân dit : "Seigneur, je T'ai voué en toute exclusivité ce qui est dans mon ventre. Accepte-le donc, de moi. C'est Toi certes l'Audient et l'Omniscient. Puis, lorsqu'elle en eut accouché, elle dit : "Seigneur, voilà que j'ai accouché d'une fille" ; or Allah savait mieux ce dont elle avait accouché ! Le garçon n'est pas comme la fille. "Je l'ai nommée Marie, et je la place, ainsi que sa descendance, sous Ta protection contre le Diable, le banni" Son Seigneur l'agréa alors du bon agrément, la fit croître en belle croissance. Et Il en confia la garde à Zacharie. Chaque fois que celui-ci entrait auprès d'elle dans le Sanctuaire, il trouvait près d'elle de la nourriture. Il dit : "Ô Marie, d'où te vient cette nourriture ?" Elle dit : "Cela me vient d'Allah" Il donne certes la nourriture à qui Il veut sans compter (Coran III, 35-37)

Dans le "Protévangile de Jacques" : Et voici qu'un ange du Seigneur parut, disant : "Anne, Anne, le Seigneur Dieu a entendu ta prière. Tu concevras, tu enfanteras et l'on parlera de ta postérité dans la terre entière" Anne répondit : "Aussi vrai que vit le Seigneur Dieu, je ferai don de mon enfant, garçon ou fille, au Seigneur mon Dieu et il le servira tous les jours de sa vie" (chap. IV) ; Six mois environ s'écoulèrent ; le septième, Anne enfanta. "Qu'ai-je mis au monde ?" demanda-t-elle à la sage-femme. Et celle-ci répondit : "Une fille" Et Anne dit : "Mon âme a été exaltée en ce jour !" Et elle coucha l'enfant. Quand les jours furent accomplis, Anne se purifia, donna le sein à l'enfant et l'appela du nom de Marie (chap. V) ; Ses parents descendirent, émerveillés, louant et glorifiant le Dieu souverain qui ne les avait pas dédaignés. Et Marie demeurait dans le temple du Seigneur, telle une colombe, et elle recevait sa nourriture de la main d'un ange (chap. VIII)

Poursuivons : Il parlera aux gens, dans le berceau et en son âge mûr et il sera du nombre des gens de bien (Coran III, 46)
Dans le récit dit "évangile arabe de l'enfance" : Nous avons trouvé dans le livre de Josèphe [Flavius Josèphe propulsé grand-prêtre, c'est assez marrant, quand même], le grand prêtre qui existait du temps du Christ -d'aucuns ont dit que c'était Caïphe. Il affirme donc que Jésus parla, étant au berceau... (chap. I)

Voilà pour commencer.
Ar c'hi bihan breizhad...
...S'il me manque l'amour, je suis un métal qui résonne, une cymbale retentissante (1 Cor XIII, 1)
Mon regard de catholique sur l'islam : https://blogrenblog.wordpress.com/ (nouvelle adresse pour fuir la pub sur OB et EB)
Co-auteur du blog judéo-islamo-chrétien http://dialogueabraham.wordpress.com/

VT61

[Religion] Aucune [Organisation] Aucune

Messages : 2045
Enregistré le : 05 déc. 2007, 07:44

Ecrit le 14 févr. 2009, 06:13

Message par VT61 »

ce n'est pas la première fois qu'on fait un parallèle entre les Evangiles et le Coran, mais ton explication avec les Evangiles apocryphes n'est pas bête
Il est vrai que les termes utilisés sont troublants

iliasin

* [ Aucun rang ] *

Messages : 2963
Enregistré le : 09 nov. 2007, 15:00

Ecrit le 14 févr. 2009, 08:22

Message par iliasin »

mais tout ceci est normal , c'est le contraire qui serait douteux

ainsi Dieu retrace la vie des générations passé

les juifs eux même sont venu voir mohammed pour lui poser des questions sur l'homme aux deux cornes sur l'esprit et sur les sept dormants , pour savoir si mohammed était un vrai prophète et dieu a répondu a leurs questions ainsi beaucoup de juifs se sont convertis

mohammed ne savait pas lire et ne connaissait pas ses histoires, cele est la preuve qu'il est vraiment prophète

combien de fois Dieu intèrpème mohammed en lui disant

"t'est t'il parvnu l'histoire de moïse"

ainsi il est normal qu'il retrace les fait antérieurs

Ren'

[Modérateur]
[Modérateur]
Avatar du membre

Messages : 7734
Enregistré le : 29 juin 2008, 08:42
Localisation : France

Contact :

Ecrit le 14 févr. 2009, 11:54

Message par Ren' »

iliasin a écrit :mohammed ne savait pas lire et ne connaissait pas ses histoires
"Ne savait pas lire", ça, ça se discute, car quand le Coran parle du "prophète ummî", ça ne signifie pas ne pas savoir lire... Et le récit de la première révélation par Gabriel n'est pour moi qu'une légende forgée bien plus tard. Quant à ne pas connaître ces histoires... Permets-moi d'en douter : si le Coran ne s'y réfère que par allusions, c'est que son auditoire savait de quoi il était question.
iliasin a écrit :ainsi il est normal qu'il retrace les fait antérieurs
Sauf que là, on ne parle pas de "faits", mais de récits inventés par l'imagination populaire et à la mode dans l'Arabie du VIIe siècle. Et, puisque tu cites "Celui aux deux cornes", tournons-nous vers la fiction du jour : le "Roman d'Alexandre" du pseudo-Callisthène.

Et quant il eut atteint un endroit situé entre les Deux Barrières, il trouva derrière elles une peuplade qui ne comprenait presque aucun langage. Ils dirent : "Ô Zul-Qarnayn, les Yajuj et les Majuj commettent du désordre sur terre. Est-ce que nous pourrons t'accorder un tribut pour construire une barrière entre eux et nous ?" Il dit : "Ce que Mon Seigneur m'a conféré vaut mieux. Aidez-moi donc avec force et je construirai un remblai entre vous et eux. Apportez-moi des blocs de fer" Puis, lorsqu'il en eut comblé l'espace entre les deux montagnes, il dit : "Soufflez !" Puis, lorsqu'il l'eut rendu une fournaise, il dit : "Apportez-moi du cuivre fondu, que je le déverse dessus" Ainsi, ils ne purent guère l'escalader ni l'ébrécher non plus (Coran XVIII, 93-97)

Dans le "Roman d'Alexandre" : Entendant qu'Alexandre le roi des Macédoniens était arrivé, ils dirent : "Il tuera tout le monde, fera la perte nos villes et les accablera" Ainsi prenant la fuite, ils se suivirent les uns les autres, un peuple poussant l’autre et tous s’incitant à la fuite. De ces derniers il y avait vingt-deux rois, et je les ai poursuivis avec mes troupes jusqu'à ce qu’ils se retranchent dans les deux grandes montagnes qui s'appellent "les seins du nord". Il n'y a qu’une sortie ou entrée à ces grandes montagnes dont la taille dépasse celle des nuages des cieux, et les montagnes s'étendent si loin qu'elles sont comme deux murs à droite et à gauche vers le nord à la grande mer, qui est.... et la terre de l'obscurité. Et j'ai pensé à des moyens de les empêcher de sortir de ces grandes montagnes dans lesquelles ils s’étaient rendus. L’espace entre les grandes montagnes était de 46 aunes royales. A nouveau, de tout mon coeur j'ai prié la déité exaltée, et il a entendu ma prière. Et la déité exaltée a commandé aux deux montagnes et elles se sont déplacées et se sont rapprochées jusqu’à une distance de douze aunes et là j'ai fait des portes de cuivre larges de 12 aunes, et de 60 aunes de haut, et les ai enduites en dedans et en dehors de sorte que ni le feu ni le fer, ni aucun autre moyen ne devraient pouvoir détacher le cuivre ; puisque le feu s’éteindrait contre lui et que le fer se briserait. Dans ces portes, j'ai fait une autre construction de pierres, dont chacune était large de onze aunes, haute de 20 aunes, et profonde de 60 aunes. Et après avoir fait ceci j'ai fini la construction en appliquant un mélange d'étain sur les pierres

Quand Moïse dit à son valet : "Je n'arrêterai pas avant d'avoir atteint le confluent des deux mers, dussé-je marcher de longues années" Puis, lorsque tous deux eurent atteint le confluent, ils oublièrent leur poisson qui prit alors librement son chemin dans la mer. Puis, lorsque tous deux eurent dépassé [cet endroit,] il dit son valet : "Apporte-nous notre déjeuner : nous avons rencontré de la fatigue dans notre présent voyage" [Le valet] dit : "Quand nous avons pris refuge près du rocher, vois-tu, j'ai oublié le poisson -le Diable seul m'a fait oublier de (te) le rappeler -et il a curieusement pris son chemin dans la mer" (Coran XVIII, 60-63)

Dans le "Roman d'Alexandre" : Comme j'avais faim, je voulus prendre de la nourriture, et après avoir appelé le cuisinier qui s'appelait Andréas, je lui dis : "Prépare-moi la pitance" Il prit alors du poisson séché et alla jusqu'à l'eau limpide de la fontaine pour laver ce mets, mais à peine fut-il plongé dans l'eau, qu'il reprit vie et échappa des mains du cuisinier. Cependant, ce dernier, effrayé, omit de me rapporter l'événement (...) Ce n'est qu'à notre retour que le cuisinier nous raconta ce qui lui était arrivé à la fontaine. Pour moi, quand je l'appris, je fus confondu de chagrin et lui infligeai un châtiment terrible. Il me répondit cependant : "Alexandre, que te servent tes regrets quand l'occasion est passée ?"
Ar c'hi bihan breizhad...
...S'il me manque l'amour, je suis un métal qui résonne, une cymbale retentissante (1 Cor XIII, 1)
Mon regard de catholique sur l'islam : https://blogrenblog.wordpress.com/ (nouvelle adresse pour fuir la pub sur OB et EB)
Co-auteur du blog judéo-islamo-chrétien http://dialogueabraham.wordpress.com/

TRIPLE-X

* [ Aucun rang ] *
Avatar du membre

Messages : 3033
Enregistré le : 22 janv. 2009, 16:58

Ecrit le 14 févr. 2009, 12:08

Message par TRIPLE-X »

Le coran prend aussi des croyances d'une religion... zoroastrisme


Fondé par un fils de prêtre païen répondant au nom de Zorastre plusieurs siècles avant notre ère, le zoroastrisme est une religion monothéiste qui croit en l'existence du dieu céleste Ahura-Mazda. Ce dieu unique est associé à la lumière, de sorte que les zoroastriens lui rendent hommage en adorant des feux. Zorastre aurait reçu cette nouvelle religion de l'ange Vohu-Manah (remarquez le parallèle avec l'ange Gabriel de l'Islam) avant de convertir le roi Vishtapa, père de Darius I le Grand. Tout comme le Allah des musulmans, Ahura-Mazda aurait expressément demandé à Zoroastre de lutter vigoureusement contre le polythéisme

Or l’influence du zoroastrisme perse sur l’Islam est évidente, notamment dans le nombre de prières quotidiennes que doit effectuer le fidèle musulman, ou encore la croyance eschatologique en le mizan, ou plateau sur lequel les âmes des morts sont jugées (Coran : s.21, v.47). D’ailleurs le Coran place les zoroastriens au même niveau que les juifs, les sabéens et les chrétiens.

Selon la tradition musulmane, l’âme du défunt doit emprunter un pont fin et tranchant comme une lame pour accéder au paradis. Les justes le franchissent avec succès, les injustes trébuchent et tombent en enfer. Cette idée se retrouve dans le zoroastrisme, et sa trace ressurgit même chez les hindous, du fait des influences croisées que nourrirent les peuples perses et indiens.

Autre exemple, les houris réservées aux guerriers supposés méritants de l’Islam, ou vierges célestes offertes à leurs fantasmes sexuels, suggèrent une ascendance zoroastrienne. Dans le zoroastrisme en effet, les anges sont de sexe féminin, et on imagine sans mal la confusion mentale qu’a dû opéré ces créatures charmantes sur ces barbares conquérants loin de leur foyer, en cette Mésopotamie heureuse où tout respire sexe et volupté…

Le substrat païen

De nombreux rites, coutumes, croyances musulmans découlent directement d’un fort substrat païen. Le pèlerinage à la Mecque et ses révolutions autour de la kebba reprennent un ancien culte païen, la pierre noire embrassée par les pèlerins représente en fait une idole archaïque, et même le nom d’Allah correspond à une antique divinité adorée chez les arabes du nord, de sorte que le doute subsiste quant aux croyances idolâtres de Mahomet . De même le chant du muezzin est d’origine animiste. Les djinns, ou esprits de la nature, demeurent récurrents dans le Coran. Ce terme signifie « voilé, caché, obscure » et traduit la crainte qu’éprouvaient les arabes païens à l’encontre de ces esprits supposés malfaisants. Mahomet croyait personnellement aux djinns (s.37, v.158), preuve de la persistance de ses mœurs assez frustres malgré son monothéisme affiché. Soulignons que la sourate 72 s’intitule « le djinn ». Or ce détail présente une importance capitale, car si vraiment le Coran a été réellement révélé par Dieu, alors il faut se rendre à l’évidence que Dieu est païen lui aussi., et que Dieu lui-même croit aux djinns… D’ailleurs l’Islam reconnaît sans rire l’existence de ces êtres aussi folkloriques que les sept nains ou les schtroumpfs.

iliasin

* [ Aucun rang ] *

Messages : 2963
Enregistré le : 09 nov. 2007, 15:00

Ecrit le 14 févr. 2009, 13:03

Message par iliasin »

mais qui vous dit que ses récits sont inventés?

réfléchissez un peu pourquoi les juifs lui posent certaines questions qu'eux seul détiennent dans leur livres?

il lui ont posé des dizaines de questions pour voir s'il était vraiment envoyé de Dieu et mohammed a répondu par gabriel de la part de Dieu

certains juifs se sont convertis! pourquoi donc? reflechissez a cela

TRIPLE-X

* [ Aucun rang ] *
Avatar du membre

Messages : 3033
Enregistré le : 22 janv. 2009, 16:58

Ecrit le 14 févr. 2009, 13:07

Message par TRIPLE-X »

iliasin a écrit :mais qui vous dit que ses récits sont inventés?

réfléchissez un peu pourquoi les juifs lui posent certaines questions qu'eux seul détiennent dans leur livres?

il lui ont posé des dizaines de questions pour voir s'il était vraiment envoyé de Dieu et mohammed a répondu par gabriel de la part de Dieu

certains juifs se sont convertis! pourquoi donc? reflechissez a cela
Le sujet n'est pas sur les juifs..

Ne détourne pas la conversation ailleur (Hors Sujet)...

iliasin

* [ Aucun rang ] *

Messages : 2963
Enregistré le : 09 nov. 2007, 15:00

Ecrit le 14 févr. 2009, 13:13

Message par iliasin »

mais si puisque c'est les juifs qui lui ont posé ses questions sur l'homme aux deux corens etc etc...

les juifs connaissaient ses histoires elles étaient transcrites dans leur livres raison d eplus que mohammeda dit la vérité

eh oui tel est pris qui croyait prendre

medico

Christianisme [Témoins_de_Jéhovah]
Avatar du membre

Messages : 63764
Enregistré le : 27 juin 2005, 13:23
Localisation : FRANCE

Ecrit le 14 févr. 2009, 13:16

Message par medico »

ou dans la bible il est question des le djinn ?
(Isaïe 30:15) Votre force résidera en ceci : dans le fait de rester calmes et [aussi] dans la confiance . AM - JW - Les Témoins de Jéhovah

Ren'

[Modérateur]
[Modérateur]
Avatar du membre

Messages : 7734
Enregistré le : 29 juin 2008, 08:42
Localisation : France

Contact :

Ecrit le 14 févr. 2009, 13:28

Message par Ren' »

iliasin a écrit :mais qui vous dit que ses récits sont inventés?
Les absurdités qu'ils contiennent... Relis plus haut : l'auteur juif Flavius Josèphe décrit comme "grand-prêtre" en est un bel exemple. Les récits sur Alexandre aux deux cornes également (c'est d'ailleurs très drôle de voir le Coran s'emmêler les pinceaux, puisque l'un des deux récits est rattaché à Moïse)

...Au passage, les apocryphes que j'ai cités pour l'instant sont chrétiens, et non juifs.
Ar c'hi bihan breizhad...
...S'il me manque l'amour, je suis un métal qui résonne, une cymbale retentissante (1 Cor XIII, 1)
Mon regard de catholique sur l'islam : https://blogrenblog.wordpress.com/ (nouvelle adresse pour fuir la pub sur OB et EB)
Co-auteur du blog judéo-islamo-chrétien http://dialogueabraham.wordpress.com/

iliasin

* [ Aucun rang ] *

Messages : 2963
Enregistré le : 09 nov. 2007, 15:00

Ecrit le 14 févr. 2009, 20:11

Message par iliasin »

Ren' a écrit : Les absurdités qu'ils contiennent... Relis plus haut : l'auteur juif Flavius Josèphe décrit comme "grand-prêtre" en est un bel exemple. Les récits sur Alexandre aux deux cornes également (c'est d'ailleurs très drôle de voir le Coran s'emmêler les pinceaux, puisque l'un des deux récits est rattaché à Moïse)

...Au passage, les apocryphes que j'ai cités pour l'instant sont chrétiens, et non juifs.
puisque les juifs ont questionner mohammed sur l'homme aux deux cornes et que certains se sont convertis c'es tbien que le récit était véridique et non inventé lol

réfléchis bon sens

iliasin

* [ Aucun rang ] *

Messages : 2963
Enregistré le : 09 nov. 2007, 15:00

Ecrit le 14 févr. 2009, 20:12

Message par iliasin »

medico a écrit :ou dans la bible il est question des le djinn ?
les démons les esprits qui possedent les gens se sont des djinns

TRIPLE-X

* [ Aucun rang ] *
Avatar du membre

Messages : 3033
Enregistré le : 22 janv. 2009, 16:58

Ecrit le 14 févr. 2009, 21:28

Message par TRIPLE-X »

iliasin a écrit : les démons les esprits qui possedent les gens se sont des djinns

Alors comparons les djinns du coran et les démons de la bible...


Est-ce exact que les djinns sont faient de feu ?

alors que les démons biblique non...


Si c'est le cas les démons bibliques ne sont pas des djinns.

iliasin

* [ Aucun rang ] *

Messages : 2963
Enregistré le : 09 nov. 2007, 15:00

Ecrit le 14 févr. 2009, 22:09

Message par iliasin »

TRIPLE-X a écrit :
Alors comparons les djinns du coran et les démons de la bible...


Est-ce exact que les djinns sont faient de feu ?

alors que les démons biblique non...


Si c'est le cas les démons bibliques ne sont pas des djinns.
ou as tu vu que les démons bibliques ne sont pas créer de feu?

TRIPLE-X

* [ Aucun rang ] *
Avatar du membre

Messages : 3033
Enregistré le : 22 janv. 2009, 16:58

Ecrit le 14 févr. 2009, 22:24

Message par TRIPLE-X »

iliasin a écrit : ou as tu vu que les démons bibliques ne sont pas créer de feu?

Aucun passage ne dit cela alors on conclut que c'est le cas..

Ok alors si c'est pas marqué un fait cela ne veut pas dire que c'est pas de Dieu..

c'est ça ...?


Ne joue pas a ce jeu car je peu te sorti KO là...avec une croyance des trinitaires.(Qui n'est pas marqué) :wink:

Répondre
  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Retourner vers « Dialogue islamo-chrétien »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Athanase, spin et 16 invités