Paul, son origine, sa doctrine, son altération des enseignem

Forum Chrétien / Musulman / Judaisme Bible -Thora face au Coran. Lire la charte du forum religion.

Règles du forum
Le dialogue interreligieux est une forme organisée de dialogue entre des religions ou spiritualités différentes. Ultérieurement, la religion a considéré l'autre comme n'étant pas la vérité révélée. C'est ainsi que les premiers contacts entre l'islam et le christianisme furent souvent difficiles, et donnèrent lieu à des guerres impitoyables comme les croisades.
Répondre
william

* [ Aucun rang ] *
Avatar du membre

Messages : 189
Enregistré le : 22 oct. 2007, 16:43

Paul, son origine, sa doctrine, son altération des enseignem

Ecrit le 30 sept. 2008, 18:07

Message par william »

Le Phénomène Paul de Tarse

Dans son commentaire du verset 14 de la Surate Yacine n°36 « Quand Nous leur envoyâmes deux [envoyés] et qu’ils les traitèrent de menteurs. Nous [les] renforçâmes alors par un troisième et ils dirent : « Vraiment, nous sommes envoyés à vous », Ibn Kathir soutient, sur la foi de Ibn Juraïj qui le tient de Wahb ibn Sulaymane qui le tient de Chu’aïb al-Hibbani, que le troisième messager est Paul et le village Antioche. Il faut d’abord s’assurer de l’authenticité de cette déclaration, car le commentaire d’Ibn Kathir contient beaucoup d’emprunts aux écrits juifs (israéliyettes). Dans l’hypothèse où cette assertion serait vraie, Paul ne serait donc pas l’auteur des propos en contradiction avec la vérité prêchée par Jésus-Christ. Ce serait donc des propos mensongers attribués à Paul, car un prophète inspiré ne dit pas n’importe quoi et ne change pas la Parole de Dieu.

Jésus a déclaré : « Jusqu’à ce que le ciel et la terre passent, un seul iota ou un seul trait de lettre ne passera point de la loi, que tout ne soit accompli. Quiconque donc aura supprimé l’un de ces plus petits commandements et aura enseigné ainsi les hommes, sera appelé le plus petit dans le royaume des cieux ; et quiconque l’aura pratiqué et enseigné, celui-là sera appelé grand dans le royaume des cieux » Matthieu 5.18,19.

Jean écrit : « Moi, je rends témoignage à quiconque entend les paroles de la prophétie de ce livre, que si quelqu’un ajoute à ces choses, Dieu lui ajoutera les plaies écrites dans ce livre ; et que si quelqu’un ôte quelque chose des parole du livre de cette prophétie, Dieu ôtera sa part de l’arbre de vie et de la sainte cité, qui sont écrits dans ce livre » Apocalypse 22.18,19.

Dans les Proverbes, il est écrit : « N’ajoute pas à ses paroles, de peur qu’il ne te reprenne, et que tu ne sois trouvé menteur » Proverbes 30.6.

Il n’est donc pas permis aux hommes, ni même aux anges, d’ajouter à la Parole de Dieu, ni d’en rien retrancher.

Quoi qu’on en dise, examinons les propos de Paul avant de se faire une idée du personnage.

a) Qui est Paul ?

Ce qui est sûr, Paul n’est pas un disciple de Jésus. Il prétend avoir rencontré Jésus-Christ sur le chemin de Damas. Est-ce vraiment Jésus qu’il a rencontré ou seulement une hallucination, un diable qui s’est présenté à lui sous l’apparence de Jésus ? La question demeure posée.

Paul se contredit alors qu’un prophète inspiré ne se contredit pas.

Dans Actes 22. 6-11 et 26.13-16, il dit avoir vu une lumière et entendu une voix l’appeler par son nom « Saul, Saul ». Cette voix se présente à lui comme étant celle de Jésus-Christ.

Dans 1 Corinthiens 9.1, il dit avoir vu Jésus-Christ. Mais dans Actes 9.7-8, quoique ses yeux fussent ouverts, Paul ne voyait rien.

Dans Actes 22.6-13 Ceux qui étaient avec lui virent bien la lumière mais ils n’entendirent pas la voix de celui qui parlait.

Alors que dans 1 Corinthiens 9.1 les hommes qui l’accompagnaient entendaient bien la voix mais ils ne voyaient personne.

Dans Actes des apôtres 22.3 Paul est juif né à Tarse en Cilicie ;

Et dans Actes des apôtres 23.6 il dit : je suis pharisien fils de pharisien et dans Actes des apôtres 22.25 il se dit Romain : vous est-il permis de battre de verges un citoyen romain ? Et dans la première Epître aux Corinthiens 9.19-22 il dit : « avec les juifs j’ai été comme juif afin de gagner les juifs ; avec ceux qui sont sous la loi, comme sous la loi( quoique je ne sois pas moi-même sous la loi), afin de gagner ceux qui sont sous la loi ; avec ceux qui sont sans loi, comme sans loi (quoique je ne sois point sans la loi de Dieu, étant sous la loi de Christ), afin de gagner ceux qui sont sans loi. J’ai été faible avec les faibles, afin de gagner les faibles. Je me suis fait tout à tout, afin d’en sauver de toute manière quelques-uns »

Un jour Paul insulta par ignorance le souverain sacrificateur. En agissant de la sorte, il viola ce précepte de la Bible :

« Tu ne parleras pas mal du chef de ton peuple » Actes 23. 5

Paul s’en excusa après coup arguant du fait qu’il ne savait pas que ce fut le souverain sacrificateur (Actes 23.4). Le moins que l’on puisse dire est qu’une telle attitude n’est pas digne d’un apôtre ni d’un prophète inspiré.

Paul préfigurait Machiavel dont la devise fut : la fin justifie les moyens. C’est pourquoi, il est permis de mentir selon Paul : « Et si, par mon mensonge, la vérité de Dieu éclate davantage pour sa gloire, pourquoi suis-je moi-même encore jugé comme pécheur ? Et pourquoi ne ferions-nous pas le mal afin qu’il en arrive du bien... ? » Romains 3.7-8

Paul n’est pas à une contradiction près. Il a falsifié les enseignements de Jésus pour satisfaire les Grecs et les Romains, aboli la circoncision, rendu licite la nourriture illicite, il fut l’un des précurseurs des fausses théories de la Trinité, de la Rédemption, il sortit le message de Jésus de sa destination originelle, à savoir la Maison d’Israël pour en faire une religion universelle. Tout cela est en contradiction avec la Torah et l’Evangile et avec les enseignements de Jésus lui-même.

b) Paul et le salut incertain

Paul prêche un salut incertain.

D’un côté, Paul dit : celui qui pèche n’échappe pas au jugement de Dieu, Romains 2.3. Chacun sera récompensé selon ses œuvres, Romains 2.6.

Et de l’autre, les pécheurs obtiennent le pardon par la grâce de Jésus, Romains 3. 24-25

Paul mélange tout. Le salut par la grâce, le salut par la foi en le sang de Jésus, le salut par les œuvres, le salut par la résurrection de Jésus, Jésus est fils de Dieu, Jésus est seigneur, Jésus est juge, Jésus est Dieu béni éternellement, au-dessus de toutes choses, Romains 9.5.

Décidément, il y a de quoi se perdre en lisant Paul. Dans Romains 10.13, selon Paul il suffit de l’invocation du nom de Jésus pour être sauvé.

Alors que dans Romains10.9 il dit : Si tu confesses le Seigneur Jésus, et si tu crois dans ton cœur que Dieu l’a ressuscité des morts, tu seras sauvé. Cela est en contradiction avec le salut par les œuvres mentionné dans Romains 2.13

Paul dit 1Corinthien 3.8 Celui qui plante et celui qui arrose sont égaux, et chacun recevra sa propre récompense selon son propre travail. Car nous sommes ouvriers avec Dieu. Cela est en contradiction avec ce qu’il dit en Romains 10.13 Quiconque invoquera le nom du Seigneur sera sauvé.

De la sorte, le salut est flou, parfois l’homme est sauvé par le sang de Jésus, une autre fois on lui demande de croire en Jésus pour être sauvé, une autre fois par les œuvres, une autre fois encore par la seule invocation du nom de Jésus, parfois par la grâce, parfois par la miséricorde. Si le jugement est inéluctable, à quoi bon parler du salut ?

c) Paul et le monothéisme ambigu

Par endroits, il parle du « Dieu unique » (1Cor 8.4) ; cependant, il affirme qu’il existe « plusieurs dieux et plusieurs seigneurs » (1Cor 8.5), « le prince de la puissance de l’air » (Ephésiens 2.2), « un dieu créateur de l’univers qui ignore depuis l’origine des siècles, le contenu du mystère du Christ » (Ephésiens 3.9), enfin « des principautés et des autorités célestes » (Ephésiens 3.10). Cela d’une part.

D’autre part, il est difficile de distinguer Dieu et Jésus. Paul les confond allégrement. Servez le Seigneur Romains 12.11. Glorifiez le Dieu et Père de notre Seigneur Jésus-Christ Romains 15.6 ; selon Paul l’adoration revient à Jésus et la glorification à son Père.

Aux yeux de Paul, Jésus est l’image du dieu invisible ; il l’appelle Kyrios (Seigneur), mot qui dans la traduction grecque des Septante désignait Iahveh (Jéhovah) ; il déclare qu’en lui (Jésus) « réside la plénitude de la divinité » (Col. 2.9) et que c’est par lui que Dieu a fait les siècles, enfin que tous les anges doivent l’adorer.

Jésus n’a jamais dit : je suis Dieu, adorez-moi !

Ecoute Israël, dit Jésus : le Seigneur notre Dieu est l’unique Seigneur Marc 12.29 mais Paul associe Jésus à Dieu en l’appelant tantôt Seigneur, tantôt Dieu.

Paul dit 1Corinthien 3.23 Vous êtes à Christ et Christ est à Dieu. Cette affirmation est erronée, les gens appartiennent à Allah et non à Jésus-Christ.

Et avant Christ à qui appartenait l’homme ? Il appartenait naturellement à Dieu, comment devient-il à Jésus aujourd’hui ?

« Certes, nous sommes à Allah, et c’est à Lui que nous retournerons » s2 v156

« Il n’appartient à aucun être humain à qui Dieu a accordé le Livre, la Sagesse et la prophétie de dire ensuite aux hommes : « Soyez mes serviteurs, et non pas ceux de Dieu » s3 v79

Il est bien évident que Paul se trompe lourdement. S’il était apôtre ou prophète il n’aurait certainement pas dit d’aussi graves insanités.

d) Rien n’est impur chez Paul

Paul dit que rien n’est impur en soi, et qu’une chose n’est impure que pour celui qui la croit impure Romains 14.14 ;

Alors que les Ecritures enseignent :

« Tu ne mangeras aucune chose abominable. » Deutéronome 14.3

« Seulement, tu n’en mangeras pas le sang ; tu le répandras sur la terre comme de l’eau » Deutéronome 15. 23 ; 12. 16, 23

« Il ne mangera point d’une bête morte ou déchirée, afin de ne pas se souiller par elle. Je suis l’Éternel. » Lévitique 22. 8

« Je dis : Ah ! Seigneur Éternel, voici, mon âme n’a point été souillée ; depuis ma jeunesse jusqu’à présent, je n’ai pas mangé d’une bête morte ou déchirée, et aucune chair impure n’est entrée dans ma bouche ». Ezéchiel 4.14

Paul dit : toutes choses sont pures Romains14.20. Ce qu’il dit est non seulement contraire aux enseignements ci-dessus de l’Ancien Testament mais également aux Actes des Apôtres 15.29 qui ordonnent de s’abstenir des viandes sacrifiées aux idoles, du sang, des animaux étouffés, ces choses sont interdites, elles ne sont pas pures comme Paul le prétend.

e) Qui va nous juger ?

Paul dit 1Corinthien 6.2 les saints jugeront le monde. Cela est en contradiction avec 1 Corinthiens 5.13 où il dit pour ceux du dehors Dieu les juge et en contradiction avec Hébreux 12.23 où il dit « du juge qui est le Dieu de tous » et en contradiction avec la parole de Jésus en Jean 8.16 qui déclare juger avec le Père. Et en contradiction avec Jean 5.22 qui dit : le Père ne juge personne, mais il a remis tout jugement au fils. Or, une fois ils disent : c’est Dieu qui juge, une fois Dieu et Jésus jugent ensemble, une fois Jésus seul juge, une fois les saints jugent. Les chrétiens ne savent pas qui va les juger exactement, n’est-ce pas le comble de l’égarement ?

f) La loi ne sert à rien selon Paul.

Dans Galates 5.2, Paul annule la circoncision qui est un ordre de Dieu en Genèse 17.10, 12 Tout mâle sera circoncis. Genèse 17.14 un mal incirconcis sera exterminé de son peuple. Abraham circoncis 17.24. Jésus circoncis le huitième jour de sa naissance Luc 2.21

La loi (la Torah) a vieilli selon Paul, elle devient caduque et obsolète. Ainsi, dans Galates 2.16 Ce n’est pas par les œuvres de la loi que l’homme est justifié mais par la foi en Jésus Christ. Et en Galates 5.4 Vous êtes séparés de Christ vous tous qui cherchez la justification dans la loi. Romains 7.6 Nous avons été dégagés de la loi de sorte que nous servons dans un esprit nouveau et non selon la lettre qui a vieilli. Alors que Jésus dit Matthieu 5.17 Ne croyez pas que je suis venu pour abolir la loi ou les prophètes. Je suis venu non pour abolir mais pour accomplir.

Si la loi est caduque, invalide, quelle est la loi applicable en matière de successions, de mariage, de divorce, d’adultère, d’inceste, de rapports sociaux ? L’évangile ne contient aucune disposition régissant ces matières.

g) Paul déconseille le mariage

Paul dit, 1Corinthiens 7.32, celui qui n’est pas marié s’inquiète des choses du Seigneur, des moyens de plaire au Seigneur ; et celui qui est marié s’inquiète des choses du monde, des moyens de plaire à sa femme. Il y a là une grave erreur, c’est le contraire qui est vrai : Moïse était marié et s’est inquiété des choses du Seigneur et des moyens de plaire au Seigneur, de même Abraham, Jacob, Zacharie, le marié est plus apte à servir Allah que le célibataire, car le mariage protège contre les péchés et les turpitudes.

Allah dit :

« Mariez les célibataires d’entre vous et les gens de bien parmi vos esclaves, hommes et femmes ! S’ils sont besogneux, Allah les rendra riches par Sa grâce, car la grâce d’Allah est immense et Il est Omniscient. » s24 v32

« Et parmi Ses signes, Il a créé de vous pour vous des épouses pour que vous vous reposiez auprès d’elles et Il a mis entre vous amour et tendresse ». s30 v21

Le mariage est une forme d’adoration de Dieu. D’une part, il découle d’une injonction divine et, d’autre part, il est un moyen de protection, un rempart contre la dépravation sexuelle.

Le Prophète a dit :

« Mariez-vous, je vais surpasser en vous le nombre des autres communautés le Jour de la Résurrection »

h) La mort et le péché originel

Paul dit :

« C’est pourquoi, comme par un seul homme, le péché est entré dans le monde et par le péché la mort et qu’ainsi la mort s’est étendue sur tous les hommes parce que tous ont péché » Romains 5.12.

Or, quel est le péché du nouveau-né ? Est-ce que les Prophètes ont péché ? Cela est en contradiction avec les enseignements de l’Ancien Testament, notamment Ezéchiel 18.20 qui dit : « l’âme qui pèche, c’est elle qui mourra. Le fils ne portera pas l’iniquité de son père et le père ne portera pas l’iniquité de son fils. La justice du juste sera sur lui et la méchanceté du méchant sera sur lui. »

Le péché originel est une injustice. Comment ose-t-on considérer comme pécheur celui qui n’a pas péché ? C’est contraire à la justice, au droit et à la logique.

Le Péché originel est attribué à Adam, mais Paul en accuse la femme seule : « Et ce n’est pas Adam qui a été séduit, c’est la femme qui, séduite, s’est rendue coupable de transgression »1Timothé 2.14-15

Si Adam est innocent comment sa descendance a-t-elle hérité le péché ? ! ! Quel est le tort d’Adam ? D’avoir mangé le fruit interdit ? Dieu lui fit des reproches et lui pardonna et l’affaire est classée. Comment hérite-t-on d’un péché pardonné ? Puis vient le déluge qui a mis fin à tout homme et il ne restait que Noé et les innocents de son peuple, le déluge a balayé le péché originel plusieurs milliers d’années avant Jésus.

Paul dit que le salaire du péché est la mort (Romains 6.23). Comment se fait-il alors que chacun sera jugé selon ses actes si le salaire du péché est la mort (Romains 2.6) ?

La mort est-elle une conséquence du péché originelle ? La réponse de Paul est affirmative (Romains 5.12 ; 6.23)

Mais selon les enseignements du Coran, la mort n’est pas due au péché originel. La mort était déjà programmée pour Adam et Eve et leur descendance. Allah dit : « Et Nous n’avons attribué l’immortalité à nul homme avant toi. » s21 v34

Certes, la Bible cite l’arbre de la vie et de connaissance du bien et du mal dans plusieurs passages, notamment :

Genèse 2:9 L’Éternel Dieu fit pousser du sol des arbres de toute espèce, agréables à voir et bons à manger, et l’arbre de la vie au milieu du jardin, et l’arbre de la connaissance du bien et du mal.

Genèse 2:17 mais tu ne mangeras pas de l’arbre de la connaissance du bien et du mal, car le jour où tu en mangeras, tu mourras.

Genèse 3:3 Mais quant au fruit de l’arbre qui est au milieu du jardin, Dieu a dit : Vous n’en mangerez point et vous n’y toucherez point, de peur que vous ne mouriez. La mort évoquée dans ces versets, n’est pas la mort en tant que telle, c’est la mort comme punition. C’est la mort qui intervient en cas de péché grave avant le terme fixé.

Le Coran enseigne :

« Puis le Diable le tenta en disant : « Ô Adam, t’indiquerai-je l’arbre de l’immortalité et un royaume impérissable ? » s20 v120

Adam n’aurait pas cherché l’arbre de l’immortalité et la tentation de Satan n’aurait pas porté sur cet arbre si la mort n’existait pas avant le péché originel.

La mort dont il est question dans la Bible, par exemple dans Lévitique 10.6, 9 est une mort immédiate comme punition infligée à celui ou ceux qui transgressent les commandements de Dieu, comme c’est le cas des fils d’Aaron, Nadab et Abihu :

« Les fils d’Aaron, Nadab et Abihu, prirent chacun un brasier, y mirent du feu, et posèrent du parfum dessus ; ils apportèrent devant l’Eternel du feu étranger, ce qu’il ne leur avait point ordonné. Alors le feu sortit de devant l’Eternel, et les consomma : Ils moururent devant l’Eternel. » Lévitique 10.1,2

« Vous ne découvrirez point vos têtes, et vous ne déchirerez point vos vêtements, de peur que vous ne mouriez, et que l’Eternel ne s’irrite contre toute l’assemblée. » Lévitique 10.6

« L’Eternel parla à Aaron, et dit : Tu ne boiras ni vin, ni boisson enivrante, toi et tes fils avec toi, lorsque vous entrerez dans la tente d’assignation, de peur que vous ne mouriez. » Lévitique 10.8,9

Paul dit que les affranchis du péché deviennent esclaves de Dieu et auront pour fruit la sainteté et pour fin la vie éternelle (Romains 6.22). Si les hommes sont les esclaves de Dieu, ce qui est juste d’ailleurs, pourquoi lui, Paul, serait l’esclave de Jésus (Romains 1.1) ?

i) Divergences avec Barnabé

« Barnabé était un homme de bien, plein d’Esprit Saint et de foi » (Actes 11:24).

C’est lui qui présentera Paul, après sa conversion, à Pierre et Jacques. Il travaillera un an avec Paul à Antioche où, dit-on, ses discours attiraient le peuple qui le considérait comme investi du Saint-Esprit. C’est à cette époque que les adeptes du Christ commencent à porter le nom de « chrétiens ». Paul et Barnabé sont alors désignés pour devenir les apôtres des Gentils, c’est-à-dire des païens.

La dernière chose que l’on sait de la vie de Barnabé, c’est qu’après s’être séparé de Paul, il est parti en Chypre. Les textes choisis comme canoniques dans le Nouveau testament expliquent la cause de leur séparation par le fait que Barnabé « voulait emmener aussi Jean, surnommé Marc ; alors que Paul jugea plus convenable de ne pas prendre avec eux celui qui les avait quittés depuis la Pamphylie, et qui ne les avait point accompagnés dans leur oeuvre. Et Barnabé prenant Marc avec lui, s’embarqua pour l’île de Chypre ». (Actes 15:37-39). Après cette séparation on entend plus parler de Barnabé ! Juste de Paul.

Mais d’après l’Évangile de Barnabé, la raison paraît être bien différente, il s’agit d’une divergence dans la foi entre les deux. Paul a commencé à prêcher une autre doctrine que celle que prêchait Barnabé, comme l’affirme ce dernier dans le premier chapitre de son évangile

« C’est pourquoi beaucoup, trompés par Satan, sous couvert de pitié, prêchent une doctrine fort impie : ils appellent Jésus fils de Dieu, rejettent la circoncision, alliance de Dieu à jamais, et autorisent toute sorte d’aliments impurs. Parmi eux, Paul lui-même est dans l’erreur ».

Aussi, peut-on lire dans le dernier chapitre : « d’autres, et parmi eux se trouve Paul, trompé lui aussi, prêchaient et prêchent encore maintenant que Jésus est le fils de Dieu. Quant à nous, nous prêchons à ceux qui craignent Dieu tout ce qu’il a écrit pour qu’ils soient sauvés au dernier jour du jugement de Dieu. Amen ! »

j) Divergences avec Jacques

Paul dit : « Nous pensons que l’homme est justifié par la foi, sans les œuvres de la loi ».
Romains 3. 28
Jacques dit : « Vous voyez qu’un homme est justifié par les œuvres et non par la foi seulement » Epître de Jacques 2. 24

Selon Paul, le salut de l’âme est justifié par la foi seulement.

Tandis que Jacques affirme que la foi sans les œuvres est inutile.

Nous sommes en présence de deux messages opposés.

Entre le message de Jacques chef de fil du mouvement naissant des apôtres basés à Jérusalem qui ont reçu directement l’enseignement de Jésus. D’un côté.

Et de l’autre, le message de Paul qui n’a jamais connu Jésus de son vivant mais seulement par vision, au demeurant sans preuves concrètes.

k) Paganisation du message de Jésus

Paul décida de rejoindre les païens, après avoir été rejeté par les circoncis qui le considèrent comme un hérétique.

Ce sera le début de l’œuvre de paganisation du message de Jésus qui va donner lieu à l’adoption de fêtes païennes des solstices (noël, ...), à l’invention de la trinité pour s’adapter aux cultes païens greco-egyptien, culte des saints, etc.

l) Deux mouvements opposés

Deux mouvements contradictoires virent le jour : Paul d’un côté, Jacques de l’autre, autrement dit : les circoncis et les incirconcis. Paul abolit la loi tandis que Jacques l’applique ; Paul va enseigner aux païens dont il se réclame l’apôtre « cette croyance qui se suffit de la loi », tandis que Jacques, à l’instar de son maître, s’occupera des brebis perdues de la maison d’Israël.

Rappelons que Jésus a dit : « N’allez pas vers les païens, et n’entrez pas dans les villes des Samaritains ; allez plutôt vers les brebis perdues de la maison d’Israël » Matthieu 10.5-7

La ville d’Antioche fut pendant plus d’un siècle le théâtre d’affrontements entre les deux sectes rivales issues des deux mouvements. La lutte se termina par un compromis autour de ce qu’on appelle les évangiles « canoniques ». « Les Evangiles sont un tri de textes, un assemblage de textes, fait dans un contexte particulier et spécialement dans le contexte d’une lutte entre communautés chrétiennes, entre Judéo-chrétiens et Pauliniens (les disciples de Paul). »

Qui sont les ennemis de Paul

Paul attaque avec véhémence les juifs, alors que les apôtres étaient des juifs. De quels Juifs donc est-il l’ennemi lorsqu’il écrit : « Gare à ces chiens, à ces mutilés » (Philippiens 3.2) ou encore « Les Juifs sont les ennemis de tous les hommes » (1Thessalo 2.15).

Il n’est pas exclu que certains apôtres, ceux que Paul appelle les « faux frères » (2 Corinthiens 11.26), soient visés par ces attaques.

Il convient de souligner que Luc est le collaborateur de Paul (2Tm 4.11 ; Phm 24). Dans les Actes des Apôtres, Luc donne une version qui semble occulter les graves querelles qui déchiraient les communautés chrétiennes à cette époque et dont les traces sont visibles dans certaines épîtres, notamment celle de Jacques (ch.4), la seconde épître de Pierre (ch.2) et les deux épîtres de Jean où il est question des faux docteurs, des faux prophètes, des Antéchrist. « Les Antéchrist sont là présents et il y en a beaucoup », écrit Jean « ils sont sortis de chez nous, mais ils n’étaient pas des nôtres » (1 Jean 2.18-19).

« Il y a eu parmi le peuple de faux prophètes, et il y aura de même parmi vous de faux docteurs, qui introduiront des sectes pernicieuses, et qui, reniant le maître qui les a rachetés attireront sur eux une ruine soudaine. Plusieurs les suivront dans leurs dissolutions, et la voie de la vérité sera calomniée à cause d’eux. » 2Pierre 2.1-2

« Il y a, en effet, surtout parmi les circoncis, beaucoup de gens rebelles, de vains discoureurs et de séducteurs, auxquels il faut fermer la bouches. Ils bouleversent des familles entières, enseignent pour un gain honteux, ce qu’on ne doit pas enseigner [...] Ils font profession de connaître Dieu, mais ils le renient par leurs œuvres, étant abominables, rebelles, et incapables d’aucune bonne oeuvre » (Tite 1.10-16)

« Je m’étonne que vous vous détourniez si promptement de celui qui vous a appelés par la grâce de Christ, pour passer à un autre évangile. Non pas qu’il y ait un autre évangile, mais il y a des gens qui vous troublent, et qui veulent renverser l’Evangile de Christ. Mais, quand nous-mêmes, quand un ange du ciel annoncerait un autre évangile que celui que nous vous avons prêché, qu’il soit anathème ! » Galates 1.6,7

m) Qui est l’Antéchrist ?

L’Antéchrist est celui qui s’attaque à la loi.

L’Antéchrist, c’est Paul, l’adversaire des apôtres, qui prêche un autre évangile, celui du salut par la foi et non par la Loi. La Loi, c’est avant tout le Décalogue, les Commandements de Dieu. Jésus n’était pas venu abolir la Loi, mais l’accomplir et la parfaire (Mt 5.17). Paul, lui, prêche contre la Loi : c’est ce qui l’oppose aux Juifs.

Ce n’est pas un hasard si Paul prit ce nom qui signifie Paulus en latin petit car il a supprimé les commandements de Dieu.

Jésus a dit : « Quiconque donc aura supprimé l’un de ces plus petits commandements et aura enseigné ainsi les hommes, sera appelé le plus petit dans le royaume des cieux ; et quiconque l’aura pratiqué et enseigné, celui-là sera appelé grand dans le royaume des cieux » Matthieu 5.18,19.

De toute évidence, Paul a changé le message de Jésus. Le christianisme d’origine juive était foncièrement différent de celui qui lui a succédé dans le monde païen, c’est-à-dire dans l’empire romain parcouru par Paul et ses collaborateurs. C’est Paul qui a complètement renversé les choses, en faisant l’apologie du Christ et c’est lui ce doctrinaire qui fit même de ce Fils de Dieu au sens figuré « l’égal de Dieu », écrivant, par ailleurs, « Dieu, notre Sauveur » « Dieu béni éternellement », « car en lui habite corporellement toute la plénitude de la divinité », semant ainsi la confusion entre Jésus et Dieu. Jésus n’avait pas cette prétention, puisqu’il disait : « Dieu le Père est plus grand que moi » et : « je fais la volonté de mon Père Céleste », « le Fils ne peut rien faire de lui-même », « Mon enseignement n’est pas de moi », etc.

Et pour comprendre vraiment la doctrine de Paul, il faut revenir aux écrits des Ebionites qui nient la divinité de Jésus alors qu’ils sont un groupe de chrétiens juifs faisant partie des premiers disciples de Jésus et c’est tout à fait normal que l’Eglise de Paul les a fait entrer dans le groupe des sectes hérétiques.

L’église fondée par les douze apôtres à Jérusalem disparût en l’an 69 ou 70 et elle fut remplacée par l’église des nations païennes fondée par Paul à Antioche quelques années auparavant. Cette église servira de moule aux dogmes de la déité de Jésus et de la Trinité.


Bernard

* [ Aucun rang ] *
Avatar du membre

Messages : 3058
Enregistré le : 24 janv. 2008, 03:15
Localisation : http://aimer-muhammad.skyrock.com/

Contact :

Ecrit le 30 sept. 2008, 21:34

Message par Bernard »

Bonjour et surtout bienvenu sur le forum.

Merci de cliquer sur " édité " sur votre sujet ci-dessus et de mettre des couleurs ou du gras sur des éléments que vous souhaitez mettre à avant.

Aussi je vous invite à mettre le lien de votre très long copié/collé.

Bernard.

william

* [ Aucun rang ] *
Avatar du membre

Messages : 189
Enregistré le : 22 oct. 2007, 16:43

Le Phénomène Paul de Tarse

Ecrit le 02 oct. 2008, 05:20

Message par william »

salut bernard,

je m excuse pour ce long texte, mais c etait juste pour exposer le sujet du forum!


lien:

http://membres.lycos.fr/forumbismillah/ ... #forum2558[/url][/list]

abdel19

* [ Aucun rang ] *

Messages : 1488
Enregistré le : 17 oct. 2006, 07:30

Re: Paul, son origine, sa doctrine, son altération des ensei

Ecrit le 02 oct. 2008, 06:27

Message par abdel19 »

william a écrit :Le Phénomène Paul de Tarse

Dans son commentaire du verset 14 de la Surate Yacine n°36 « Quand Nous leur envoyâmes deux [envoyés] et qu’ils les traitèrent de menteurs. Nous [les] renforçâmes alors par un troisième et ils dirent : « Vraiment, nous sommes envoyés à vous », Ibn Kathir soutient, sur la foi de Ibn Juraïj qui le tient de Wahb ibn Sulaymane qui le tient de Chu’aïb al-Hibbani, que le troisième messager est Paul et le village Antioche. Il faut d’abord s’assurer de l’authenticité de cette déclaration, car le commentaire d’Ibn Kathir contient beaucoup d’emprunts aux écrits juifs (israéliyettes). Dans l’hypothèse où cette assertion serait vraie, Paul ne serait donc pas l’auteur des propos en contradiction avec la vérité prêchée par Jésus-Christ. Ce serait donc des propos mensongers attribués à Paul, car un prophète inspiré ne dit pas n’importe quoi et ne change pas la Parole de Dieu.
c'est faux. Ce passage du coran concerne une cité qui a été détruite par un cri. Donc ce n'etait pas à l'epoque de jésus.

36.29. Il a suffi d’un seul cri pour qu’ils fussent tous anéantis.

medico

Christianisme [Témoins_de_Jéhovah]
Avatar du membre

Messages : 63662
Enregistré le : 27 juin 2005, 13:23
Localisation : FRANCE

Ecrit le 02 oct. 2008, 12:44

Message par medico »

le sujet est sense être sur PAUL est son origine.
(Isaïe 30:15) Votre force résidera en ceci : dans le fait de rester calmes et [aussi] dans la confiance . AM - JW - Les Témoins de Jéhovah

william

* [ Aucun rang ] *
Avatar du membre

Messages : 189
Enregistré le : 22 oct. 2007, 16:43

Re: Paul, son origine, sa doctrine, son altération des ensei

Ecrit le 02 oct. 2008, 17:35

Message par william »

c'est faux. Ce passage du coran concerne une cité qui a été détruite par un cri. Donc ce n'etait pas à l'epoque de jésus.
36.29. Il a suffi d’un seul cri pour qu’ils fussent tous anéantis.


tu as raison! car on doute de l'autenticité de hadith d emprunt aux ecrits juifs!!
paul ne pourrait etre en aucun cas le 3e envoyé vu ses nombreuses alterations des precriptions de Jesus(pbsl)!

medico

Christianisme [Témoins_de_Jéhovah]
Avatar du membre

Messages : 63662
Enregistré le : 27 juin 2005, 13:23
Localisation : FRANCE

Ecrit le 03 oct. 2008, 04:35

Message par medico »

PAUL n'arien alterer et est un vase choisi par JESUS lui même.
(Isaïe 30:15) Votre force résidera en ceci : dans le fait de rester calmes et [aussi] dans la confiance . AM - JW - Les Témoins de Jéhovah

william

* [ Aucun rang ] *
Avatar du membre

Messages : 189
Enregistré le : 22 oct. 2007, 16:43

Ecrit le 03 oct. 2008, 05:02

Message par william »

salam! medico


PAUL n'arien alterer et est un vase choisi par JESUS lui même!

il faut le prouver, tu as les versets qui disent le contraire!!:

ex: Dans Galates 5.2, Paul annule la circoncision qui est un ordre de Dieu en Genèse 17.10, 12 Tout mâle sera circoncis. Genèse 17.14 un mal incirconcis sera exterminé de son peuple. Abraham circoncis 17.24. Jésus circoncis le huitième jour de sa naissance Luc 2.21

medico

Christianisme [Témoins_de_Jéhovah]
Avatar du membre

Messages : 63662
Enregistré le : 27 juin 2005, 13:23
Localisation : FRANCE

Ecrit le 03 oct. 2008, 05:04

Message par medico »

tu devrais mieux lire GALATES avant d'affirmer cela .
zet JESUS est venu accomplir la loi et ce qui est accompli est terminé.
(Isaïe 30:15) Votre force résidera en ceci : dans le fait de rester calmes et [aussi] dans la confiance . AM - JW - Les Témoins de Jéhovah

william

* [ Aucun rang ] *
Avatar du membre

Messages : 189
Enregistré le : 22 oct. 2007, 16:43

Ecrit le 03 oct. 2008, 05:27

Message par william »

JESUS est venu accomplir la loi et ce qui est accompli est terminé.

en quoi cette loi accomplie pourrait vous servir!!

puisque Paul dit : « Nous pensons que l’homme est justifié par la foi, sans les œuvres de la loi ».
Romains 3. 28

Jacques dit : « Vous voyez qu’un homme est justifié par les œuvres et non par la foi seulement » Epître de Jacques 2. 24

medico

Christianisme [Témoins_de_Jéhovah]
Avatar du membre

Messages : 63662
Enregistré le : 27 juin 2005, 13:23
Localisation : FRANCE

Ecrit le 03 oct. 2008, 05:52

Message par medico »

il nous sert simplement que nous ne somme plus sous la la loi mais sous la grâce ce qui n'est pas la même chose.
a tu bien relus GALATES ?
(Isaïe 30:15) Votre force résidera en ceci : dans le fait de rester calmes et [aussi] dans la confiance . AM - JW - Les Témoins de Jéhovah

CHAHIDA

* [ Aucun rang ] *

Messages : 3588
Enregistré le : 16 sept. 2007, 08:05
Localisation : SUD EST

Ecrit le 04 oct. 2008, 05:02

Message par CHAHIDA »

medico a écrit :PAUL n'arien alterer et est un vase choisi par JESUS lui même.
comment Jésus n'a jamais connu PAUL, comment l'aurait il choisi par un miracle ok lol

Bernard

* [ Aucun rang ] *
Avatar du membre

Messages : 3058
Enregistré le : 24 janv. 2008, 03:15
Localisation : http://aimer-muhammad.skyrock.com/

Contact :

Ecrit le 04 oct. 2008, 05:04

Message par Bernard »

Bonté-d'ALLAH a écrit : comment Jésus n'a jamais connu PAUL, comment l'aurait il choisi par un miracle ok lol
allah comment à t'il choisis Mahomet ( pour les musulmans ) par un même miracle ?

Et les anciens prophètes de l'Ancien Testament que reconnais le coran ils ont étaient eux aussi choisis par miracles ! :wink:

CHAHIDA

* [ Aucun rang ] *

Messages : 3588
Enregistré le : 16 sept. 2007, 08:05
Localisation : SUD EST

Ecrit le 04 oct. 2008, 05:07

Message par CHAHIDA »

Bernard a écrit : allah comment à t'il choisis Mahomet ( pour les musulmans ) par un même miracle ?

Et les anciens prophètes de l'Ancien Testament que reconnais le coran ils ont étaient eux aussi choisis par miracles ! :wink:
LE SUJET C PAUL!!!!
mais pour répondre a ta question, si le fait de choisir Mohammed (saw) comme prophète par dieu si c un miracle non dieu est DIEU IL CHOISIT QUI IL VEUT, est ce un miracle a toi de me le dire..
A notre vision humaine c pas un miracle c une chance.....

Bernard

* [ Aucun rang ] *
Avatar du membre

Messages : 3058
Enregistré le : 24 janv. 2008, 03:15
Localisation : http://aimer-muhammad.skyrock.com/

Contact :

Ecrit le 04 oct. 2008, 05:13

Message par Bernard »

Bonté-d'ALLAH a écrit :
QUI IL VEUT, est ce un miracle a toi de me le dire..
A notre vision humaine c pas un miracle c une chance.....
Pour les musulmans uniquement pour eux c'est un miracles pour les chrétiens et autres, (censored)

Répondre
  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Retourner vers « Dialogue islamo-chrétien »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Christabel, Majestic et 31 invités