Esclavage en terre d'islam

Forum Chrétien / Musulman / Judaisme Bible -Thora face au Coran. Lire la charte du forum religion.

Règles du forum
Le dialogue interreligieux est une forme organisée de dialogue entre des religions ou spiritualités différentes. Ultérieurement, la religion a considéré l'autre comme n'étant pas la vérité révélée. C'est ainsi que les premiers contacts entre l'islam et le christianisme furent souvent difficiles, et donnèrent lieu à des guerres impitoyables comme les croisades.
Répondre
eowyn

Christianisme [Catholique]

Messages : 4333
Enregistré le : 22 avr. 2005, 18:25

Esclavage en terre d'islam

Ecrit le 12 août 2008, 10:22

Message par eowyn »

L’esclavage islamique est fondé sur la trilogie du coran, de la sira et des hadiths. Les trois textes indiquent que l’esclavage est permis, éthique, souhaitable et vertueux. Ils ne contiennent pas un seul mot négatif sur l’esclavage.

Esclaves blancs en terre d'islam
Dans les premiers temps de l'islam, les notables de Bagdad s'approvisionnent en esclaves blancs auprès des tribus guerrières du Caucase mais aussi auprès des marchands vénitiens qui leur vendent des prisonniers en provenance des pays slaves, encore païens.

À la fin du Moyen Âge, comme le vivier slave s'épuise du fait de la christianisation de l'Europe orientale, les musulmans se tournent vers les pirates qui écument la Méditerranée. Ces derniers effectuent des razzias sur les villages côtiers des rivages européens. Le souvenir des combats livrés par les habitants à ces pirates perdure dans... la tête de prisonnier maure qui sert d'emblème à la Corse.

On évalue à plus d'un million le nombre d'habitants enlevés en Europe occidentale entre le XVIe et le XVIIIe siècle, au temps de François 1er, Louis XIV et Louis XV. Ces esclaves, surtout des hommes, sont exploités de la pire des façons dans les orangeraies, les carrières de pierres, les galères, les chantiers,... d'Afrique du nord (*). Des organisations chrétiennes déploient beaucoup d'énergie dans le rachat de ces malheureux, tel Miguel de Cervantès.

En Europe orientale et dans les Balkans, pendant la même période, les Ottomans prélèvent environ trois millions d'esclaves. Mais l'expansion européenne, à partir de la fin du XVIIIe siècle, met fin à ces razzias.

Esclaves noirs en terre d'islam
Si la traite des esclaves blancs a rapidement buté sur la résistance des Européens, il n'en a pas été de même du trafic d'esclaves noirs en provenance du continent africain.

La traite arabe commence en 652, vingt ans après la mort de Mahomet, lorsque le général arabe Abdallah ben Sayd impose aux chrétiens de Nubie (les habitants de la vallée supérieure du Nil) la livraison de 360 esclaves par an. Elle ne va cesser dès lors de s'amplifier. Les spécialistes évaluent de douze à dix-huit millions d'individus le nombre d'Africains victimes de la traite arabe au cours du dernier millénaire, du VIIe au XXe siècle, soit à peu près autant que la traite européenne à travers l'océan Atlantique, du XVIe siècle au XIXe siècle.

Le trafic suit d'abord les routes transsahariennes. Des caravanes vendent, à Tombouctou par exemple, des chevaux, du sel et des produits manufacturés. Elles en repartent l'année suivante avec de l'or, de l'ivoire, de l'ébène et... des esclaves pour gagner le Maroc, l'Algérie, l'Égypte et, au-delà, le Moyen-Orient. Au XIXe siècle se développe aussi la traite maritime entre le port de Zanzibar (aujourd'hui en Tanzanie) et les côtes de la mer Rouge et du Golfe persique.

Le sort de ces esclaves, razziés par les chefs noirs à la solde des marchands arabes, est dramatique. Après l'éprouvant voyage à travers le désert, les hommes et les garçons sont systématiquement castrés avant leur mise sur le marché, au prix d'une mortalité effrayante, ce qui fait dire à l'anthropologue et économiste Tidiane N'Diyae : «Le douloureux chapitre de la déportation des Africains en terre d'Islam est comparable à un génocide. Cette déportation ne s'est pas seulement limitée à la privation de liberté et au travail forcé. Elle fut aussi - et dans une large mesure- une véritable entreprise programmée de ce que l'on pourrait qualifier d' "extinction ethnique par castration"» (*).

Les contes des Mille et Une Nuits, écrits au temps du calife Haroun al-Rachid (et de Charlemagne), témoignent des mauvais traitements infligés aux esclaves noirs et du mépris à leur égard (bien qu'ils fussent musulmans comme leurs maîtres). Ce mépris a perduré au fil des siècles. Ainsi peut-on lire sous la plume de l'historien arabe Ibn Khaldoun (1332-1406): «Les seuls peuples à accepter l'esclavage sont les nègres, en raison d'un degré inférieur d'humanité, leur place étant plus proche du stade animal» (*). Ces propos, notons-le, précèdent de deux siècles la traite atlantique des Occidentaux.

http://www.herodote.net/histoire/synthese.php?ID=12

lechanteur

* [ Aucun rang ] *

Messages : 591
Enregistré le : 28 juil. 2007, 11:27
Localisation : Bruxelles

l'esclavage

Ecrit le 15 août 2008, 04:53

Message par lechanteur »

De toute manière l'esclavage a été beaucoup plus le fait de chrétiens et juifs que des musulmans.




Marie

Ren'

[Modérateur]
[Modérateur]
Avatar du membre

Messages : 7734
Enregistré le : 29 juin 2008, 08:42
Localisation : France

Contact :

Re: l'esclavage

Ecrit le 16 août 2008, 01:50

Message par Ren' »

lechanteur a écrit :De toute manière l'esclavage a été beaucoup plus le fait de chrétiens et juifs que des musulmans
Mensonge. L'esclavage est un mal universellement répandu, que l'on ne peut combattre efficacement si on commence à se mentir à soi-même.
Ar c'hi bihan breizhad...
...S'il me manque l'amour, je suis un métal qui résonne, une cymbale retentissante (1 Cor XIII, 1)
Mon regard de catholique sur l'islam : https://blogrenblog.wordpress.com/ (nouvelle adresse pour fuir la pub sur OB et EB)
Co-auteur du blog judéo-islamo-chrétien http://dialogueabraham.wordpress.com/

eowyn

Christianisme [Catholique]

Messages : 4333
Enregistré le : 22 avr. 2005, 18:25

Re: l'esclavage

Ecrit le 16 août 2008, 03:49

Message par eowyn »

Mensonge. L'esclavage est un mal universellement répandu, que l'on ne peut combattre efficacement si on commence à se mentir à soi-même
C'est pour cette raison que l'esclavage existe toujours dans certains pays islamiques.

lechanteur

* [ Aucun rang ] *

Messages : 591
Enregistré le : 28 juil. 2007, 11:27
Localisation : Bruxelles

l'esclavage

Ecrit le 17 août 2008, 09:31

Message par lechanteur »

L'esclavage en terre d'islam a un sens différent que chez les judéo-chrétiens. En effet, être un esclave pour l'islam c'est ne pas connaître le vrai Dieu. C'est uniquement dans à cette fin qu'un véritable musulman acceptera de prendre un esclave, afin de l'éduquer et de lui faire connaître l'islam. S'il devient musulman il sera automatiquement afranchi et ne pourra plus avoir un statut d'esclave et cela qu'il soit noir, pauvre ...

Tandis que les judéo-chrétiens ont basé le droit à l'esclavage par la légende des descendants de Noé. Les noirs étant oués à l'esclavage depuis cette époque. Cet esclavage est basé sur une légende et sur des critères racistes qui persistent jusqu'à ce jour en Amérique et en Afrique sauf dans les pays musulmans où les gens se différencient uniquement par leur piété et non par leur couleur de peau ou par leur génétique.

En d'ailleurs en dehors de ce cas, l'on sait bien que les familles "royales" qui gouvernent l'Europe pensent avoir un droit sacré puisqu'ils se considèrent comme les descendants du Christ.

Ce qui leur a donné le droit de méprisés les autres pendants des millénaires et les considérés comme inférieurs.


Marie

eowyn

Christianisme [Catholique]

Messages : 4333
Enregistré le : 22 avr. 2005, 18:25

Re: l'esclavage

Ecrit le 17 août 2008, 10:00

Message par eowyn »

lechanteur a écrit :L'esclavage en terre d'islam a un sens différent que chez les judéo-chrétiens. En effet, être un esclave pour l'islam c'est ne pas connaître le vrai Dieu. C'est uniquement dans à cette fin qu'un véritable musulman acceptera de prendre un esclave, afin de l'éduquer et de lui faire connaître l'islam. S'il devient musulman il sera automatiquement afranchi et ne pourra plus avoir un statut d'esclave et cela qu'il soit noir, pauvre ...



Marie
Le trafic suit d'abord les routes transsahariennes. Des caravanes vendent, à Tombouctou par exemple, des chevaux, du sel et des produits manufacturés. Elles en repartent l'année suivante avec de l'or, de l'ivoire, de l'ébène et... des esclaves pour gagner le Maroc, l'Algérie, l'Égypte et, au-delà, le Moyen-Orient. Au XIXe siècle se développe aussi la traite maritime entre le port de Zanzibar (aujourd'hui en Tanzanie) et les côtes de la mer Rouge et du Golfe persique.

Le sort de ces esclaves, razziés par les chefs noirs à la solde des marchands arabes, est dramatique. Après l'éprouvant voyage à travers le désert, les hommes et les garçons sont systématiquement castrés avant leur mise sur le marché, au prix d'une mortalité effrayante, ce qui fait dire à l'anthropologue et économiste Tidiane N'Diyae : «Le douloureux chapitre de la déportation des Africains en terre d'Islam est comparable à un génocide. Cette déportation ne s'est pas seulement limitée à la privation de liberté et au travail forcé. Elle fut aussi - et dans une large mesure- une véritable entreprise programmée de ce que l'on pourrait qualifier d' "extinction ethnique par castration"» (*).

Ren'

[Modérateur]
[Modérateur]
Avatar du membre

Messages : 7734
Enregistré le : 29 juin 2008, 08:42
Localisation : France

Contact :

Re: l'esclavage

Ecrit le 17 août 2008, 12:51

Message par Ren' »

lechanteur a écrit :L'esclavage en terre d'islam a un sens différent que chez les judéo-chrétiens. En effet, être un esclave pour l'islam c'est ne pas connaître le vrai Dieu. C'est uniquement dans à cette fin qu'un véritable musulman acceptera de prendre un esclave, afin de l'éduquer et de lui faire connaître l'islam. S'il devient musulman il sera automatiquement afranchi et ne pourra plus avoir un statut d'esclave et cela qu'il soit noir, pauvre ...
Que c'est réconfortant de se mentir à soi-même... J'ai toujours du mal à comprendre comment on peut débiter autant de mensonges sans éprouver aucune gêne. Car ces affirmations sont des mensonges. Pour mémoire, c'est l'Occident colonisateur (que je ne défends pas) qui imposa à ses colonies musulmanes d'abolir l'esclavage à la fin du XIXème. Dire aux autres "ne faites plus ce que j'ai fait moi aussi", ça ne rachète pas le passé, mais je préfère ça au discours qui dit que "l'Occident est plus coupable parce qu'il dit lui-même qu'il est coupable, alors que les musulmans sont innocents, puisqu'ils nient toute culpabilité"

Encore une fois : il faut lutter contre l'esclavage AUJOURD'HUI, et pour ça être TOUS honnêtes.
Ar c'hi bihan breizhad...
...S'il me manque l'amour, je suis un métal qui résonne, une cymbale retentissante (1 Cor XIII, 1)
Mon regard de catholique sur l'islam : https://blogrenblog.wordpress.com/ (nouvelle adresse pour fuir la pub sur OB et EB)
Co-auteur du blog judéo-islamo-chrétien http://dialogueabraham.wordpress.com/

lechanteur

* [ Aucun rang ] *

Messages : 591
Enregistré le : 28 juil. 2007, 11:27
Localisation : Bruxelles

l'esclavage

Ecrit le 18 août 2008, 03:07

Message par lechanteur »

Pour moi, j'estime que l'état d'esclave est plus le reflet d'un état de conscience. Et on n'abolira jamais totalement l'esclavage car l'on est tous esclave de quelqu'un ou de quelque chose.



Marie

IIuowolus

* [ Aucun rang ] *

Messages : 10586
Enregistré le : 09 avr. 2004, 04:11
Localisation : CH

Contact :

Ecrit le 18 août 2008, 03:42

Message par IIuowolus »

          La face cachée de Dubaï et l'envers du décor.
╔═════════════════════════════════════════════════╗
   http://dp.mariottini.free.fr/carnets/du ... cachee.htm  
╚═════════════════════════════════════════════════╝

eowyn

Christianisme [Catholique]

Messages : 4333
Enregistré le : 22 avr. 2005, 18:25

Re: l'esclavage

Ecrit le 18 août 2008, 03:46

Message par eowyn »

Ren' a écrit : Que c'est réconfortant de se mentir à soi-même... J'ai toujours du mal à comprendre comment on peut débiter autant de mensonges sans éprouver aucune gêne. Car ces affirmations sont des mensonges. Pour mémoire, c'est l'Occident colonisateur (que je ne défends pas) qui imposa à ses colonies musulmanes d'abolir l'esclavage à la fin du XIXème. Dire aux autres "ne faites plus ce que j'ai fait moi aussi", ça ne rachète pas le passé, mais je préfère ça au discours qui dit que "l'Occident est plus coupable parce qu'il dit lui-même qu'il est coupable, alors que les musulmans sont innocents, puisqu'ils nient toute culpabilité"

Encore une fois : il faut lutter contre l'esclavage AUJOURD'HUI, et pour ça être TOUS honnêtes.
Comment un musulman peut-il lutter contre l'esclavage quand dans son coran, parole incréée de son dieu donc immuable et intemporelle, allah en parle comme si c'était une chose naturelle.

lechanteur

* [ Aucun rang ] *

Messages : 591
Enregistré le : 28 juil. 2007, 11:27
Localisation : Bruxelles

l'esclavage

Ecrit le 18 août 2008, 05:49

Message par lechanteur »

L'on est toujours l'esclave de quelqu'un ou de quelque chose.



Marie

7ammahedi

* [ Aucun rang ] *

Messages : 22
Enregistré le : 14 août 2008, 06:42

Ecrit le 18 août 2008, 06:36

Message par 7ammahedi »

Cher eowyn quand vous parlez de qqechose il faut être bien informé
Bien quand vous dîtes que l’esclavage existe dans l’islam je vous dis oui il existe !
Quand vous dites que l’islam favorise et renforce l’esclavage je vous dis que vous êtes mal informé.
En fait il faut bien plus qu’un site web pour comprendre la chose…
L’islam est venu dans un monde plein des péchés et de maltraitance et ceci dans différent niveau, pour l’esclavage dans le monde arabe et même dans le monde chrétien et juif et les autres était partout sans exception, l’islam a procéder d’une façon non radicale pour remédier a ce problème, en fait l’idée est faire disparaitre l’esclavage petit a petit pour plusieurs raisons parmi lesquels :
- Ne pas engendrer une résistance
- Si l’islam a pris une décision radicale, il y’aurait plus que le tiers des populations sans travail et par la suite sans ressource pour vivre et il y’aura des perturbations sociales etc…

Alors l’islam a mis des procédures pour affaiblir l’esclavage peut a peut jusqu'à ce qu’il disparait
Et si l’esclavage n’est pas disparu c’est n’est pas la faute de l’islam mais c’est la faute du mal compréhension et le mal application des lois conçus par islam

Abdel

Christianisme [Catholique]

Messages : 135
Enregistré le : 06 mars 2006, 12:31
Localisation : Lyon

Ecrit le 18 août 2008, 06:46

Message par Abdel »

le coran ne parle assurément pas d'abrogation de l'esclavage...

moka

* [ Aucun rang ] *

Messages : 666
Enregistré le : 17 juin 2007, 13:59

Ecrit le 18 août 2008, 09:51

Message par moka »

la manière avec la quelle l'islam a traité le sujet de l'esclavagisme est un miracle en sois .pourquoi? on ne tardera pas a le decouvrir.

la liberation des esclaves s'est faite en deux étapes :


1-la liberation morale


L’histoire — que nul n’a pu renier, pas même les plus fanatiques auteurs européens — témoigne que le traitement des esclaves aux premiers temps de l’Islam a atteint un niveau d’humanité tel qu’il n’a jamais été atteint par ailleurs, au point que les esclaves affranchis refusaient de quitter leurs anciens maîtres — alors qu’ils en étaient parfaitement capables après s’être libérés financièrement et avoir pris l’habitude de se prendre en charge eux-mêmes — parce qu’ils les considéraient comme leur famille, auxquels ils étaient liés par des liens non moins forts que les liens du sang



l’escalve n’est plus une chose mais un frere et une sœur :


Dans les civilisations avant l’islam notamment Pour les Romains, les esclaves étaient des objets, non des humains, des objets qui n’avaient strictement aucun droit, mais qui croulaient sous le poids de leurs corvées.

Puis l’islam est venu ,il est venu établir que la relation entre les maîtres et les esclaves n’était pas une relation d’arrogance et d’asservissement, ni une relation d’exploitation et d’humiliation, mais une relation familiale et fraternelle :

« Vos esclaves sont vos frères. Quiconque dispose de l’un de ses frères doit le nourrir de ce dont il se nourrit lui-même et le vêtir de ce dont il se vêt lui-même. Ne leur demandez pas ce qui dépasse leur capacité. Et si vous le faîtes, alors aidez-les » rapporté par Al-Bukhârî, At-Tirmidhî et Ahmad, selon Abû Dharr — qu’Allâh l’agrée

L’islam est venu établir qu’un maître n’a aucun mérite sur son esclave, parce que l’un est maître et l’autre esclave. Le seul critère de mérite est désormais la piété : « Un Arabe n’a strictement aucun mérite sur un non-Arabe, pas plus qu’un non-Arabe n’en a sur un Arabe, ni un Noir sur un Blanc, ni un Blanc sur un Noir, si ce n’est par la piété » le Musnad de l’Imâm Ahmad



l’esclave n’est plus une source d’argent mais une source de devoir


Avant l’islam les esclaves travaillaient dans les champs, enchaînés de telle sorte qu’ils ne puissent s’échapper. Ils étaient nourris, non pas parce que — comme les animaux et les végétaux — ils avaient le droit de satisfaire leur besoin de nourriture, mais parce qu’ils devaient rester en vie pour continuer à travailler.

Les esclaves étaient une source de richesse , et Afin que le maître puisse mener une vie de luxe et de faste, profitant de thermes frais ou chauds, les esclaves devaient travailler jour et nuit .




Puis l’islam est venu disant :

« Vos esclaves sont vos frères. Quiconque dispose de l’un de ses frères doit le nourrir de ce dont il se nourrit lui-même et le vêtir de ce dont il se vêt lui-même. Ne leur demandez pas ce qui dépasse leur capacité. Et si vous le faîtes, alors aidez-les » rapporté par Al-Bukhârî, At-Tirmidhî et Ahmad, selon Abû Dharr — qu’Allâh l’agrée





ne l’appelez pas mon esclave mais mon fils et ma fille :


Dans un souci supplémentaire de ménager les sentiments des esclaves, le noble Messager — paix et bénédictions sur lui — ajoute : « Que nul d’entre vous ne dise : Voici mon serviteur ou voici ma servante ! Mais qu’il dise : Mon garçon et ma fille ! » Fort de cette sentence, Abû Hurayrah interpela un homme qui était sur une monture tandis que son serviteur courait à pied derrière lui : « Fais-le monter derrière toi, car il est ton frère et son âme est comme la tienne ! »




le Prophète leur dit : « Dieu les a mis en votre possession. Et s’Il le voulait, c’est vous qu’il aurait mis en leur possession ». Ainsi, ce ne sont que des vicissitudes contingentes qui ont fait de ces êtres des esclaves. Il était donc parfaitement possible qu’ils soient eux-mêmes maîtres de ceux qui le sont aujourd’hui ! Par cette sentence, le Prophète réduit à néant l’arrogance des maîtres et les renvoie à la fibre humaine qui les relie tous et à l’amour qui doit gouverner leurs relations les uns les autres

ne jamais maltraiter un esclave , ni le frapper :


Avant l’islam , les esclaves étaient frappés tués , torturés , sans que cela gene la communauté , quand l’islam est venu , Il est venu déclarer : « Quiconque tuera son esclave, nous le tuerons. Quiconque rasera son esclave, nous le raserons. Quiconque émasculera son esclave, nous l’émasculerons » Rapporté le Musnad de l’Imâm Ahmad, dans les Sunan des Imâms Abû Dâwûd, An-Nasâ’î, At-Tirmidhî, Ibn Mâjah et Ad-Dârimî.




Le prophète paix sur lui s'était une fois mis extrêmement en colère lorsqu'il vit un de ses Compagnons (radhia allâhou anhou) frapper son esclave. Le Compagnon (radhia allâhou anhou) , comprenant son erreur, le libéra immédiatement. Sur quoi le Prophète Mouhammad (sallallâhou alayhi wa sallam) lui annonça que s'il n'avait pas affranchit cet esclave, il aurait été durement châtié par Allah pour son geste.




le seul fait de gifler un esclave alors que rien ne justifie sa correction — sachant que la correction ne doit pas enfreindre la limite de ce que le maître se permet d’administrer à ses propres enfants — constitue un motif légal pour son affranchissement.



L'une des dernières recommandations que fit le Prophète Mouhammad (paix et salut sur lui) sur son lit de mort, avant de quitter ce monde, portait justement sur le bon traitement envers les esclaves.



Toutes Ces garanties sont complètes et atteignent un niveau auquel n’a su prétendre aucune législation sur l’esclavage, tout au long de l’histoire, aussi bien avant qu’après l’avènement de l’Islam

Ren'

[Modérateur]
[Modérateur]
Avatar du membre

Messages : 7734
Enregistré le : 29 juin 2008, 08:42
Localisation : France

Contact :

Ecrit le 18 août 2008, 10:40

Message par Ren' »

moka a écrit :la manière avec la quelle l'islam a traité le sujet de l'esclavagisme est un miracle en sois .pourquoi? on ne tardera pas a le decouvrir
C'est sûr qu'au Soudan, on le découvre encore... Faudrait arrêter de vivre dans le mensonge. Si on prend l’esclavage des noirs, par exemple, on focalise sur la "traite occidentale" parce que "l'Occident" a accepté de faire son mea culpa sur le sujet. Mais les dix-sept millions d’individus déportés de 650 à 1920 par la “traite orientale" (chiffres de R. Austen, African Economic History, 1987) ne sont absolument pas négligeable. Va parler de "miracle en soi" à tous ceux qui sont morts d'épuisement dans le désert à cause des esclavagistes arabes, ou encore à tous ces hommes castrés pour les besoins des harems musulmans !

Je me répète, mais il faut, visiblement : nous sommes coupables si nous refusons de regarder la réalité en face, car alors il n'est plus possible de lutter contre l'esclavage d'aujourd'hui
Ar c'hi bihan breizhad...
...S'il me manque l'amour, je suis un métal qui résonne, une cymbale retentissante (1 Cor XIII, 1)
Mon regard de catholique sur l'islam : https://blogrenblog.wordpress.com/ (nouvelle adresse pour fuir la pub sur OB et EB)
Co-auteur du blog judéo-islamo-chrétien http://dialogueabraham.wordpress.com/

Répondre
  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Retourner vers « Dialogue islamo-chrétien »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Athanase et 21 invités