Le vrai nom de mahomet ?

Forum Chrétien / Musulman / Judaisme Bible -Thora face au Coran. Lire la charte du forum religion.

Règles du forum
Le dialogue interreligieux est une forme organisée de dialogue entre des religions ou spiritualités différentes. Ultérieurement, la religion a considéré l'autre comme n'étant pas la vérité révélée. C'est ainsi que les premiers contacts entre l'islam et le christianisme furent souvent difficiles, et donnèrent lieu à des guerres impitoyables comme les croisades.
Répondre
Bisoulours

* [ Aucun rang ] *

Messages : 352
Enregistré le : 29 mai 2007, 08:19

Le vrai nom de mahomet ?

Ecrit le 19 nov. 2007, 22:21

Message par Bisoulours »

Voici un hadith: Bukhari Livre 52 - 191
Je ne le cite pas car il est long, ca raconte l'histoire de la lettre de mahomet à héraclius, empereur de bizance.

Ce hadith utilise le nom "Ibn Abi Kabsha" pour désigner mahomet. C'est à la fin du hadith, au milieu du 3ème paragraphe. Une recherche google donne de nombreux résultat sur "Ibn Abi Kabsha", le considérant toujours comme mahomet.

Pourtant, wikipédia dit que le nom complet de mahomet est:
Abu-l-Qâsim Mouhammed Ibn `Abd Allâh Ibn `Abd Al-Mouttalib Ibn Hâshim

CHAHIDA

* [ Aucun rang ] *

Messages : 3588
Enregistré le : 16 sept. 2007, 08:05
Localisation : SUD EST

Re: Le vrai nom de mahomet ?

Ecrit le 20 nov. 2007, 09:04

Message par CHAHIDA »

Bisoulours a écrit :Voici un hadith: Bukhari Livre 52 - 191
Je ne le cite pas car il est long, ca raconte l'histoire de la lettre de mahomet à héraclius, empereur de bizance.

Ce hadith utilise le nom "Ibn Abi Kabsha" pour désigner mahomet. C'est à la fin du hadith, au milieu du 3ème paragraphe. Une recherche google donne de nombreux résultat sur "Ibn Abi Kabsha", le considérant toujours comme mahomet.

Pourtant, wikipédia dit que le nom complet de mahomet est:
Abu-l-Qâsim Mouhammed Ibn `Abd Allâh Ibn `Abd Al-Mouttalib Ibn Hâshim
Bonjour,

Et laors!!!! ou est le problème, il n'y a que les cathos qui ont le droit de porter plusieur prénom????

marocaine

* [ Aucun rang ] *

Messages : 326
Enregistré le : 23 août 2007, 13:02
Localisation : maroc

Ecrit le 21 nov. 2007, 10:52

Message par marocaine »

j'ai lu cette lettre en sa langue originale, et je n'ai pas trouvé ce nom de ibn abi kabsha...sauf dans cette traduction en anglais.et puiseque je ne comprend pas bien l'anglais je le cite ici:

"Abu Sufyan added, "When Heraclius had finished his speech, there was a great hue and cry caused by the Byzantine Royalties surrounding him, and there was so much noise that I did not understand what they said. So, we were turned out of the court. When I went out with my companions and we were alone, I said to them, 'Verily, Ibn Abi Kabsha's (i.e. the Prophet's) affair has gained power. This is the King of Bani Al-Asfar fearing him." Abu Sufyan added, "By Allah, I remained low and was sure that his religion would be victorious till Allah converted me to Islam, though I disliked it "

et je cite la lettre du prophete a Hercule dans sa langue originale:

رسالته صلى الله عليه وسلم إلى هرقل عظيم الروم

قدم دحية بن خليفة على هرقل عظيم الروم بكتاب رسول الله صلى الله عليه وسلم فيه :

بسم الله الرحمن الرحيم من محمد عبدالله ورسوله إلى هرقل عظيم الروم سلام
على من اتبع الهدى أما بعد فإني أدعوك بدعاية الإسلام اسلم تسلم ويؤتك
الله أجرك مرتين فإن توليت فإن عليك إثم الأريسيين ويا أهل الكتاب تعالوا
إلى كلمة سواء بيننا وبينكم ألا نعبد إلا الله ولا نشرك به شيئاً ولا يتخذ
بعضنا بعضا أرباباً من دون الله فإن تولوا فقولوا اشهدوا بأنا مسلمون

marocaine

* [ Aucun rang ] *

Messages : 326
Enregistré le : 23 août 2007, 13:02
Localisation : maroc

Ecrit le 21 nov. 2007, 10:57

Message par marocaine »

LETTRE A CÉSAR,ROI DE ROME



Boukhâry rapporte dans un long hadith, la teneur de la lettre que le Prophète r avait adressée à Héraclius 1er, empereur d’Orient (610-641), pour l’inviter à embrasser l’Islam. La lettre est la suivante :
« Au nom de Dieu, L’infiniment Miséricordieux, le très Miséricordieux. Lettre de Muhammad, le serviteur et le Messager de Dieu à Héraclius, empereur de Rome. Que la paix soit sur ceux qui suivent la voie droite. Accepte de te soumettre. Embrasse l’Islam et Dieu te récompensera deux fois. Si tu te détournes et refuses, tu porteras les péchés des Romains. « Dis : Ô gens du Livre ! Convenons les uns des autres de ce point commun entre nous, à savoir de n’adorer que Dieu seul, sans lui adjoindre d’associé, de ne pas nous prendre les uns les autres pour divinités en dehors de Dieu. » S’ils se détournent, dites-leur : « Soyez témoins, qu’à Dieu seul, nous nous soumettons ». » (La famille d’Imrâne, v.64).



Le Prophète fit porter cette lettre par Dihya ibn Khalîfa Al-Kalby à qui il donna l’ordre de la remettre au roi de Bosrâ qui lui-même se chargea de la transmettre à l’empereur d’Orient. Dans les propos rapportés par Boukhâry, Ibn Abbas dit avoir été informé par Aboû Soufyân ibn Harb du dialogue qui s’est tenu entre lui et l’empereur Héraclius 1er, lorsque ce dernier apprit la nouvelle de la lettre. Aboû Soufyân présent chez l’empereur, alors qu’il n’avait pas encore embrassé l’Islam et dirigeait encore l’inimitié contre le Prophète, témoigne en répondant aux questions de l’empereur, curieux de savoir qui est ce Muhammad qui se prétend être envoyé de Dieu :



Héraclius 1er : « Lequel d’entre vous est généalogiquement plus proche de cet homme qui prétend être un prophète ? »

Aboû Soufyân : « C’est moi. »

Héraclius 1er : « Rapprochez-le de moi ! Rapprochez ses compagnons et mettez-les derrière lui ». Ensuite il dit au traducteur : « Dis-leur que je veux interroger leur compagnon au sujet de ce prétendu prophète ; si cet homme venait à mentir, alors ses compagnons devraient m’informer de ce mensonge. »

« Par Dieu ! N’eût été la honte de me voir attribuer un mensonge, j’aurais menti devant les questions de l’empereur » affirma par la suite Aboû Soufyân.

La première question fut la suivante :

Héraclius 1er : Quelle appréciation faites-vous de sa généalogie ?

Aboû Soufyân : « Son lignage est noble. »

Héraclius 1er : « Quelqu’un parmi vous a-t-il jamais, tenu de tels propos ( le fait de se prétendre prophète) ? »

Abou Soufyan : « Non. »

Héraclius 1er : « Le soupçonniez-vous de mensonge avant qu’il ne tienne un tel discours ? »

Abou Soufyan : « Non. »

Héraclius 1er : « Y a-t-il des rois dans sa descendance ? »

Aboû Soufyân : « Non. »

Héraclius 1er : « Ceux qui le suivent sont-ils les nobles ou le bas peuple ? »

Aboû Soufyân : « Plutôt le bas peuple. »

Héraclius 1er : « Ces gens augmentent-ils en nombre ou régressent-ils ? »

Aboû Soufyân : « Ils augmentent plutôt. »

Héraclius 1er : « Y en a-t-il qui apostasient par aversion après avoir embrassés sa religion ? »

Aboû Soufyân : « Non. »

Héraclius 1er : « Lui arrive-t-il de trahir ? »

Aboû Soufyân : « Non. Toutefois, nous avons conclu une trêve avec lui et nous ne connaissons pas ses intentions. »

Héraclius 1er : « C’est la seule réponse où je peux trouver à redire. Mais avez-vous été en guerre avec lui ? »

Aboû Soufyân : « Oui. »

Héraclius 1er : « Quel a été l’aboutissement de ces combats livrés ? »

Aboû Soufyân : « Tantôt nous triomphions et tantôt il triomphait. »

Héraclius 1er : « Que vous ordonne-t-il de faire ? »

Aboû Soufyân : « Il nous ordonne de n’adorer que Dieu seul sans rien lui associer, de délaisser le culte de nos ancêtres, de faire la prière, de verser l’aumône, d’être sincères, d’être chastes et de garder le lien avec la famille. »



Héraclius 1er: (au traducteur) ! « Dis-lui que je l’ai interrogé au sujet de son lignage et il a répondu qu’il est noble. Il en est de même du lignage des messagers au sein de leur peuple. Je lui ai demandé si quelqu’un avant lui, avait eu la même prétention et il m’a répondu que « non ». Car, si quelqu’un avant lui, avait eu la même prétention, j’aurais pu croire qu’il ne veuille que renouveler ce qu’un autre a déjà accompli. Je lui ai demandé s’il y avait des rois dans sa descendance et il m’a répondu que « non ». Je me suis dit : S’il y avait un roi dans sa descendance, je pourrais penser qu’il cherche à reconquérir le trône de son père. Je lui ai demandé s’ils le traitaient de menteur avant qu’il n’ait eu à se présenter comme prophète et il m’a répondu que « non ». Or j’ai compris par là, que s’il n’était pas homme à mentir à l’égard de ses semblables, il ne pouvait, à plus forte raison mentir à l’égard de Dieu. Je lui ai demandé si ce sont les nobles qui le suivent ou le bas peuple et il répondit « le bas peuple », or ce sont ceux-là même qui suivent toujours les messagers. Je lui ai demandé si ceux qui le suivent augmentent en nombre ou régressent, et il m’a répondu qu’ils progressent, or c’est bien cela le propre de la foi qui est de croître jusqu’à atteindre la complétude. Je lui ai demandé s’il y en a qui apostasient par aversion parmi ses disciples et il m’a répondu que « non », or c’est bien ainsi qu’il en est de la foi, lorsque sa douce saveur rencontre les cœurs. Je lui ai demandé s’il trahissait, il m’a répondu que « non », or tel est le comportement des messagers, ils ne trahissent jamais. Je lui ai demandé s’ils se sont combattus, et il m’a répondu que « oui » et que les combats entre vous avaient eu des alternatives, tantôt à son avantage et tantôt au leur. Il en est ainsi des prophètes, ils subissent des épreuves, mais la réussite et le succès final leur reviennent. Je lui ai demandé ce qu’il leur ordonne et il m’a répondu « qu’il leur ordonne d’adorer Dieu sans rien lui associer, de s’abstenir d’adorer les idoles, de prier, de cultiver la sincérité et la chasteté. » Précise-lui que si tout ce que tu as dit est vrai, il sera maître de l’endroit sur lequel, présentement, foulent mes pieds[1]. Je savais qu’un prophète allait paraître, mais je n’imaginais pas qu’il viendrait de vous. Quant à moi, s’il m’était possible de l’approcher, je ferais tout pour le rencontrer et si j’étais auprès de lui, je laverais moi-même ses pieds »..



Sur ces mots, il se fit apporter la lettre du Messager d’Allah (Paix et Bénédictions d’Allah sur lui) et la lut. Toutefois, dès qu’il eut fini les voix s’élevèrent et le bavardage alla en bon train. Ensuite, il donna aux Kouraichites l’ordre de se retirer. A sa sortie Abou Soufyan dit à ses compagnons : « L’affaire d’Ibn Abi Kabcha (nom que les associateurs avaient donné au prophète (Paix et Bénédictions d’Allah sur lui) poussés en cela par une volonté d’ignorer sa généalogie) devient étonnante. Même le roi des Romains a peur de lui ». A cet égard il dit plus tard après sa conversion : « Je ne cessai d’être certain que le Messager d’Allah (Paix et Bénédictions d’Allah sur lui) finirait par triompher, jusqu’au jour où Allah me fit entrer dans l’Islam ».



Voilà le témoignage apporté par Abi Soufyan au sujet de l’effet de cette lettre sur César. Celui-ci offrit à Dihya ibn Khalifa Al-Kalbi, le porteur de la lettre, de l’argent et des vêtements.



Hadith numéro 7 du recueil authentique

marocaine

* [ Aucun rang ] *

Messages : 326
Enregistré le : 23 août 2007, 13:02
Localisation : maroc

Ecrit le 21 nov. 2007, 11:06

Message par marocaine »

le nom de ibna abi kabsha est choisi par les mecreants de la mecque, ce n'est pas le vrai nom de mohammad sws, ni un de ses noms...

« L’affaire d’Ibn Abi Kabcha (nom que les associateurs avaient donné au prophète (Paix et Bénédictions d’Allah sur lui) poussés en cela par une volonté d’ignorer sa généalogie) devient étonnante.

ibn abi kabcha est un des anciens ancetres du prophete Mohammad sws, il etait des premiers qui a adoré un etoile qui s'appeler "chi'era"...quand le prophete a parlé du message du Dieu , les mecreants de la mecque l'ont nommé abi kabcha...sur le nom de son ancien grand pere maternelle qui a culté l'etoile...une sorte de moquerie.

abdel19

* [ Aucun rang ] *

Messages : 1488
Enregistré le : 17 oct. 2006, 07:30

Ecrit le 21 nov. 2007, 13:34

Message par abdel19 »

ce n'est pas un prenom du prophet, c'est un surnom que lui ont donné les polyteiste pour se moquer

Bisoulours

* [ Aucun rang ] *

Messages : 352
Enregistré le : 29 mai 2007, 08:19

Ecrit le 23 nov. 2007, 04:06

Message par Bisoulours »

Un autre au sujet d'héraclius: Volume 4, Livre 52, Numéro 221
Abu Sufyan said, "Heraclius sent for me when I was in 'llya' (i.e. Jerusalem). Then he asked for the letter of Allah's Apostle and when he had finished its reading there was a great hue and cry around him and the voices grew louder and we were asked to quit the place. When we were turned out, I said to my companions, 'The cause of Ibn Abi Kabsha has become conspicuous as the King of Bani Al-Asfar is afraid of him.' "
Le coran nomme les romains "Ar-Roms" et non les "bani al afsar" qui ressemble plutôt à un nom de tribue arabe. Que signifie "al asfar" en arabe ?

18 hadiths plus loin, on trouve un "Yazid bin Abi Kabsha": Volume 4, Livre 52, Numéro 239
I heard Abu Burda who accompanied Yazid bin Abi Kabsha on a journey. Yazid used to observe fasting on journeys. Abu Burda said to him, "I heard Abu Musa several times saying that Allah's Apostle said, 'When a slave falls ill or travels, then he will get reward similar to that he gets for good deeds practiced at home when in good health."
bn abi kabcha est un des anciens ancetres du prophete Mohammad sws, il etait des premiers qui a adoré un etoile qui s'appeler "chi'era"...quand le prophete a parlé du message du Dieu , les mecreants de la mecque l'ont nommé abi kabcha...sur le nom de son ancien grand pere maternelle qui a culté l'etoile...une sorte de moquerie.
Dommage qu'Abu Soufyan ait oublié de le dire à Héraclius en réponse à cette question: « Quelqu’un parmi vous a-t-il jamais, tenu de tels propos ? », il aurait dû répondre: "son grand père fut le premier à adorer telle étoile".

Ainsi Héraclius n'aurait pas fait cette déduction: "j’aurais pu croire qu’il ne veuille que renouveler ce qu’un autre a déjà accompli".

Ainsi Héraclius ne se serait pas laisser abuser, ne se serait pas convertit à l'islam(comme prétendu par les hadiths), et n'aurait pas fait exprès de perdre des batailles pour laisser envahir son empire en vue de le convertir à l'islam(car la noblesse bizantine avait refusé l'islam, donc la seule solution était la défaite militaire).

C'est aussi vite oublier que beaucoup de personnes se sont déjà prétendues prophètes dans le passé, mahomet avait surement déjà entendu des histoires de prophète. Le raisonnement d'Héraclius est donc mauvais. Les arabes de l'époque avaient même surement entendu parlé d'Héraclius qui a réussit à conquérir l'empire romain, ça a du suciter des vocations.

Et puis mahomet avait deux concurents à cette époque: Sadjat et Mosseylima. En plus de ça, un évènement tel que celui décrit dans le hadith aurait dû laisser des traces dans la littérature bizantine.

Quelle est ta source au sujet de cette étoile adorée par un ancètre de mahomet ?

spin

[ Croyances ] Panthéisme

Messages : 6426
Enregistré le : 07 nov. 2007, 11:01
Localisation : France, sud-est

Ecrit le 23 nov. 2007, 05:40

Message par spin »

Bonjour,
abdel19 a écrit :ce n'est pas un prenom du prophet, c'est un surnom que lui ont donné les polyteiste pour se moquer
Au passage, il me semble que Mustafa, prénom arabe très répandu, est aussi un des noms ou surnoms de Mohammed ou Ahmed.

à+
De quel droit refuserions-nous de faire usage du plus grand don de Dieu ? N'est-ce pas un formidable blasphème que de croire contre la raison ? (Vivekananda)
http://daruc.pagesperso-orange.fr/
http://bouquinsblog.blog4ever.com

marocaine

* [ Aucun rang ] *

Messages : 326
Enregistré le : 23 août 2007, 13:02
Localisation : maroc

Ecrit le 23 nov. 2007, 06:45

Message par marocaine »

Bisoulours a écrit :
Quelle est ta source au sujet de cette étoile adorée par un ancètre de mahomet ?
Les noms par lesquels le prophète avait l’habitude de se désigner lui-même sont:
Mohammed, Ahmad, Al Aqib, nom qui signifie qu’il était le dernier des prophètes....

Ya aussi des récits qui disent que les Qouraichit appellaient Mohammad, Ibn Abi Kabcha(fils de Abi Kabcha) car aparament il avait un ancetre qui s'appellait Abou Kabcha.

c'est ca le source, mais j'ai pas sa traduction
الجامع لأحكام القرآن ن سورة النجم


الإمام أبو عبد الله محمد بن أحمد الأنصاري القرطبي



‏وأنه هو رب الشعرى‏}‏‏}‏الشعرى‏}‏الكوكب المضيء الذي يطلع بعد الجوزاء، وطلوعه في شدة الحر، وهما الشعريان العبور التي في الجوزاء والشعرى الغميصاء التي في الذراع؛ وتزعم العرب أنهما أختا سهيل‏.‏ وإنما ذكر أنه رب الشعرى وإن كان ربا لغيره؛ لأن العرب كانت تعبده؛ فأعلمهم الله جل وعز أن الشعرى مربوب ليس برب‏.‏ واختلف فيمن كان يعبده؛ فقال السدي‏:‏ كانت تعبده حمير وخزاعة‏.‏ وقال غيره‏:‏ أول من عبده أبو كبشة أحد أجداد النبي صلى الله عليه وسلم من قبل أمهاته، ولذلك كان مشركو قريش يسمون النبي صلى الله عليه وسلم ابن أبي كبشة حين دعا إلى الله وخالف أديانهم؛ وقالوا‏:‏ ما لقينا من ابن أبي كبشة‏!‏ وقال أبو سفيان يوم الفتح وقد وقف في بعض المضايق وعساكر رسول الله صلى الله عليه وسلم تمر عليه‏:‏ لقد أمر أمر ابن أبي كبشة‏.‏ وقد كان من لا يعبد الشعرى من العرب يعظمها ويعتقد تأثيرها في العالم


الجامع لأحكام القرآن ن سورة النجم


قال الشاعر‏:‏
فإذا وذلك يا كبيشة لم يكن إلا كلمة حالم بخيال
Le poète mécréant dit : Et ce oh « Kobaycha » n’est que mots d’un reveur

Cyrilev

* [ Aucun rang ] *

Messages : 340
Enregistré le : 14 août 2006, 08:05

Ecrit le 23 nov. 2007, 14:44

Message par Cyrilev »

Mohammed était frère de lait (= il avait partagé la même nourrice) avec un certain Abou Kabcha, d'où ce surnom qu'on lui attribuait.

Bisoulours

* [ Aucun rang ] *

Messages : 352
Enregistré le : 29 mai 2007, 08:19

Ecrit le 24 nov. 2007, 07:22

Message par Bisoulours »

Apparement, ça vient de la biographie faite par ibn Ishaq (transmit par ibn Hicham), qui disait que Mahomet avait été envoyé pour être élevé dans le désert afin qui apprènne la langue arabe et pour le protéger des gens qui auraient pu vouloir le tuer si ils apprenaient qu'une grande destinée l'attendait (révélé par un juif aux parents de mahomet).

Il a donc été placé chez des parents adoptifs: Halima et Abi Kabsha. Donc c'est normal que certains le connaissaient sous ce nom, mais il y avaient d'autres "Ibn Abi Kabsha", les vrais fils de Abi Kabsha. Reste à savoir si c'est lui le "Yazid Ibn Abi Kabsha" dont parle le second hadith.


Pour ce qui est de l'étoile, le roi de perse Chrosoès 1er (Khosrau I) fut le premier à l'adorer en association avec la lune sur ses pièces de monnaie, il ne l'a pas mise là par hasard. Sur les pièces de son père, qui fut le premier à adorer cette étoile, elle n'était pas associée avec la lune.
Chrosoès II, le petit fils de Chrosoès I, en rajouta une couche avec cette étoile associée à la lune sur les pièces de monnaie, il l'a mit plusieurs fois alors que son grand-père ne l'avait mit qu'une seule fois.

Pour peu que "kabsha" ou "kabshah"(comme c'est parfois écrit), signifie "le grand roi" (le grand Shah de Perse).
Si on ajoute à ça une "année de l'éléphant" qui eut lieu en 602 lors de l'anexion du royaume Lakhmid à la perse.

Autre coincidence, Yazdiger III (Yazid ?), petit fils de Chrosoès II, fut roi de perse à partir de 632(année de la mort de mahomet), lui aussi changea le calendrier pour le faire commencer non pas le 15 juin 622(début du calendrier musulman) mais le 16 juin 632. Là, si c'est pas de la coîncidence...

Yazdiger a vécu caché, comme Mahomet quand il était chez Kabsha. Pour cette histoire de 19 anges musulmans qui veillent sur l'enfer, il y a bien 19 morts en perse: les 18 frères du père de Yazdiger, ainsi que Chrosoès II le grand père de Yazdiger, qui furent tués par le père de Yazdiger afin d'éviter qu'ils ne deviennent des prétendants au trône. Une autre source dit 17 frères...

Et devinez qui a succédé à Yazdiger(ou Yazdgard) III en 651 ? Le calife Othman, celui là même qui a "compilé" le coran... Le fils de Yazdiger n'était plus roi de perse, mais régnait sur un petit domaine que lui a donné l'empire chinois.

Si quelqu'un sait ce que signifient les mots "Abi", "KabShah", et "Asfar" ou "al-Asfar" en arabe ou en persan ?

Répondre
  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Retourner vers « Dialogue islamo-chrétien »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 43 invités