Une non croyante et un musulman pratiquant ?

Forum Chrétien / Musulman / Judaisme Bible -Thora face au Coran. Lire la charte du forum religion.

Règles du forum
Le dialogue interreligieux est une forme organisée de dialogue entre des religions ou spiritualités différentes. Ultérieurement, la religion a considéré l'autre comme n'étant pas la vérité révélée. C'est ainsi que les premiers contacts entre l'islam et le christianisme furent souvent difficiles, et donnèrent lieu à des guerres impitoyables comme les croisades.
Répondre
vi-e

Nouveau
Nouveau

Messages : 2
Enregistré le : 17 mai 2004, 09:14

Une non croyante et un musulman pratiquant ?

Ecrit le 28 mai 2004, 04:31

Message par vi-e »

Bonjour à tous,

J'ai besoin que l'on m'éclaire.

Je suis une jeune femme française, non croyante ou tout du moins qui n'a jamais suffisamment prêté attention à la religion pour se forger un avis.

Je sors avec un jeune homme marocain depuis 2 ans maintenant.
Nous sommes très amoureux.

Hormis faire le ramadan, ne pas manger de porc, ne pas boire d'alcool, aucune autre manifestation de sa croyance n'est apparue pendant deux ans.

Jusqu'à il y une semaine ... "Revenir dans le droit chemin", "Dieu passe avant tout" sont ses termes. Rien de nouveau car il habitait au Maroc jusqu'à il y a 2 ans et pratiquait déjà ces rituels, sans que je n'en ai été jamais informée depuis son arrivée en France.

Je respecte entièrement ces pratiques. Seulement et moi dans tout ça ? Je fais face à une personne que je ne reconnais plus ... La prière, la quête d'identité, la mosquée, sa demande que je devienne croyante, ... rien ne changera dorénavant.

Que dois-je faire ? Pourrait-il lui sacrifier ses pratiques pour moi ?
Un tel couple est-il d'office voué à l'échec ?
L'éducation des enfants sous le culte pratiquant... le mariage religieux ...
Dois-je forcément devenir croyante et tolérer plus que je ne le pourrai peut etre ?

Pratiquer ainsi est-il encore d'actualité ?
Les sentiments doivent-ils passer avant la religion ?

Merci à quiconque pour son aide.

desertdweller


Re: Une non croyante et un musulman pratiquant ?

Ecrit le 28 mai 2004, 04:51

Message par desertdweller »

vi-e a écrit :Bonjour à tous,
J'ai besoin que l'on m'éclaire.
Je suis une jeune femme française, non croyante ou tout du moins qui n'a jamais suffisamment prêté attention à la religion pour se forger un avis.
Je sors avec un jeune homme marocain depuis 2 ans maintenant.
Nous sommes très amoureux.
Hormis faire le ramadan, ne pas manger de porc, ne pas boire d'alcool, aucune autre manifestation de sa croyance n'est apparue pendant deux ans.
Jusqu'à il y une semaine ... "Revenir dans le droit chemin", "Dieu passe avant tout" sont ses termes. Rien de nouveau car il habitait au Maroc jusqu'à il y a 2 ans et pratiquait déjà ces rituels, sans que je n'en ai été jamais informée depuis son arrivée en France.
Je respecte entièrement ces pratiques. Seulement et moi dans tout ça ? Je fais face à une personne que je ne reconnais plus ... La prière, la quête d'identité, la mosquée, sa demande que je devienne croyante, ... rien ne changera dorénavant.
Que dois-je faire ? Pourrait-il lui sacrifier ses pratiques pour moi ?
Un tel couple est-il d'office voué à l'échec ?
L'éducation des enfants sous le culte pratiquant... le mariage religieux ...
Dois-je forcément devenir croyante et tolérer plus que je ne le pourrai peut etre ?
Pratiquer ainsi est-il encore d'actualité ?
Les sentiments doivent-ils passer avant la religion ?
Merci à quiconque pour son aide.

Chere amie,
Je sais qu'en tant que non Musulman je vais etre taxe de subjectivite. mais soit.
tu repond toi meme a ton dilemme:
Je fais face à une personne que je ne reconnais plus

Cet homme dont tu es tombe amoureuse, n'est plus le meme et tu dois l'accepter.
Ou bien tu te convertis a l'Islam ou bien tu te prepare a vivre dans un menage ou tu n'aura plus acces que de l'exterieur, comme une etrangere. Attends toi a ce que tes enfants apprenent l'Arabe, alors a moins que tu n'apprenne l'Arabe toi aussi, les soupers autour de la table familiale vont te sembler tres long
Les enfants que vous aurez seront Musulman. La religion passe par le Pere. Ils iront a la mosquee, prieront 5 fois par jour et jeuneront pendant le Ramadan. Attends toi a jeuner aussi parce qu'ils te feront sentir la moindre goute d'eau que tu auras le malheur d'ingurgiter.
Attends toi a subir des pressions extraordinaires pour te convertir. Pour ton mari c’est son devoir et si tu ne te convertis pas il va faillir a ce devoir.
Esperer d’un Musulman de renoncer a sa religion n'est pas impossible, mais ca me semble mal engage. Mais s'il reste Musulman, oublie qu’il change ses habitudes, l’Islam passera toujours avant toi.
Maintenant, a supposer que votre couple craque et que vous avez des enfants. Rien ne l’empeche d’amener ses enfants au Maroc et tu peux leur dire adieu.
A moins de te convertir, chere amie, tu te prepare a un vie de misere.

nasser

* [ Aucun rang ] *

Messages : 2648
Enregistré le : 16 mai 2004, 07:19

Re: Une non croyante et un musulman pratiquant ?

Ecrit le 28 mai 2004, 06:08

Message par nasser »

vi-e a écrit :Bonjour à tous,

J'ai besoin que l'on m'éclaire.

Je suis une jeune femme française, non croyante ou tout du moins qui n'a jamais suffisamment prêté attention à la religion pour se forger un avis.

Je sors avec un jeune homme marocain depuis 2 ans maintenant.
Nous sommes très amoureux.

Hormis faire le ramadan, ne pas manger de porc, ne pas boire d'alcool, aucune autre manifestation de sa croyance n'est apparue pendant deux ans.

Jusqu'à il y une semaine ... "Revenir dans le droit chemin", "Dieu passe avant tout" sont ses termes. Rien de nouveau car il habitait au Maroc jusqu'à il y a 2 ans et pratiquait déjà ces rituels, sans que je n'en ai été jamais informée depuis son arrivée en France.

Je respecte entièrement ces pratiques. Seulement et moi dans tout ça ? Je fais face à une personne que je ne reconnais plus ... La prière, la quête d'identité, la mosquée, sa demande que je devienne croyante, ... rien ne changera dorénavant.

Que dois-je faire ? Pourrait-il lui sacrifier ses pratiques pour moi ?
Un tel couple est-il d'office voué à l'échec ?
L'éducation des enfants sous le culte pratiquant... le mariage religieux ...
Dois-je forcément devenir croyante et tolérer plus que je ne le pourrai peut etre ?

Pratiquer ainsi est-il encore d'actualité ?
Les sentiments doivent-ils passer avant la religion ?

Merci à quiconque pour son aide.


bonjour madame!

normalement s'il avait obéis a DIEU il ne t'aurais pas pris pour épouse, puisque DIEU interdit de se marier avec des nons croyantes!

puisqu'il a péché, et maintenant il veut revenir vers DIEU, eh bien quitte le cela est mieux car sinon tu vas t'etouffer avec lui!

c'est mieux pour toi crois moi!

es tu athée a 100% car si tu le désires je peux parler avec toi de religion et peut etre t'amener a croire, si DIEU veut!

paix sur toi madame!

ps: tape miracles scientifiques du coran sur google, tu verras la vérité! que DIEU te guide amine!

desertdweller


Re: Une non croyante et un musulman pratiquant ?

Ecrit le 28 mai 2004, 06:38

Message par desertdweller »

nasser a écrit :
vi-e a écrit :Bonjour à tous,

J'ai besoin que l'on m'éclaire.

Je suis une jeune femme française, non croyante ou tout du moins qui n'a jamais suffisamment prêté attention à la religion pour se forger un avis.

Je sors avec un jeune homme marocain depuis 2 ans maintenant.
Nous sommes très amoureux.

Hormis faire le ramadan, ne pas manger de porc, ne pas boire d'alcool, aucune autre manifestation de sa croyance n'est apparue pendant deux ans.

Jusqu'à il y une semaine ... "Revenir dans le droit chemin", "Dieu passe avant tout" sont ses termes. Rien de nouveau car il habitait au Maroc jusqu'à il y a 2 ans et pratiquait déjà ces rituels, sans que je n'en ai été jamais informée depuis son arrivée en France.

Je respecte entièrement ces pratiques. Seulement et moi dans tout ça ? Je fais face à une personne que je ne reconnais plus ... La prière, la quête d'identité, la mosquée, sa demande que je devienne croyante, ... rien ne changera dorénavant.

Que dois-je faire ? Pourrait-il lui sacrifier ses pratiques pour moi ?
Un tel couple est-il d'office voué à l'échec ?
L'éducation des enfants sous le culte pratiquant... le mariage religieux ...
Dois-je forcément devenir croyante et tolérer plus que je ne le pourrai peut etre ?

Pratiquer ainsi est-il encore d'actualité ?
Les sentiments doivent-ils passer avant la religion ?

Merci à quiconque pour son aide.


bonjour madame!

normalement s'il avait obéis a DIEU il ne t'aurais pas pris pour épouse, puisque DIEU interdit de se marier avec des nons croyantes!

puisqu'il a péché, et maintenant il veut revenir vers DIEU, eh bien quitte le cela est mieux car sinon tu vas t'etouffer avec lui!

c'est mieux pour toi crois moi!

es tu athée a 100% car si tu le désires je peux parler avec toi de religion et peut etre t'amener a croire, si DIEU veut!

paix sur toi madame!

ps: tape miracles scientifiques du coran sur google, tu verras la vérité! que DIEU te guide amine!

Tu n'a vraimant aucune decense Nasser.
La barriere invisible qui a convaincu Coustau de se convertir :lol: ,
la description de l'embryon revu et corrige par Mohammed sur la base des erreurs de Galien :lol: :lol:
Le nombre 19 :lol: :lol: :lol: :lol:
Les juteux contrats de Brucaille et Moore avec la Famille al Saoud pour publier toutes aneries.
On pourrait aussi ajouter la conversion de Napoleon tant qu'on y est et celle de Neil Amstrong.
Quand donc allez vous arreter de propager vos fadaises.
Si tu es honnete, tu devrais aussi donner les liens ou les arnaques pseudo-scientifiques du Coran sont demontee.

Simplement moi

* [ Aucun rang ] *

Messages : 17964
Enregistré le : 21 avr. 2004, 08:21
Localisation : Sur Terre ! parisienne...

Ecrit le 28 mai 2004, 08:48

Message par Simplement moi »

Nasser !

Je pensais que ta Foi te permettait de mettre de côté les fameux "miracles" démontés maintes fois par de centaines de personnes !

Comment vas tu chercher de telles justifications ????

Miracles ? Ce qui est un miracle c'est de trouver des gens encore qui puissent y croire !

Ou pire vouloir convaincre de se faire musulman en les lisant ! -si on a la moindre jugeotte je te le concède volontiers -

D'ailleurs c'est simple, ceux qui soi disant les cautionnent se seraient convertis a l'Islam non ?

Que je sache cela n'est pas le cas !

Et ils sont si peu, et toujours les mêmes cités, qu'il est plus que douteux que ces "révélations" trouvées après coup et sans doute avec des "arrangements" textuels de sourates pour les faire "coïncider" avec !

Amicalement !

catherine


Re: Une non croyante et un musulman pratiquant ?

Ecrit le 28 mai 2004, 09:36

Message par catherine »

vi-e a écrit :

Je respecte entièrement ces pratiques. Seulement et moi dans tout ça ? Je fais face à une personne que je ne reconnais plus ... La prière, la quête d'identité, la mosquée, sa demande que je devienne croyante, ... rien ne changera dorénavant.

Que dois-je faire ? Pourrait-il lui sacrifier ses pratiques pour moi ?
Un tel couple est-il d'office voué à l'échec ?
L'éducation des enfants sous le culte pratiquant... le mariage religieux ...
Dois-je forcément devenir croyante et tolérer plus que je ne le pourrai peut etre ?

Pratiquer ainsi est-il encore d'actualité ?
Les sentiments doivent-ils passer avant la religion ?

Merci à quiconque pour son aide.


D'après ce que je vois, tu es tout à fait lucide sur ta situation.

" je fais face à une personne que je ne reconnais plus" est la clé de l'affaire et "Et moi dans tout ça ? " voilà la question.

Que ce soit dans l'islam ou toute autre religion (tout de même peut-être un peu plus avec l'islam) quand un conjoint entre à fond dans sa religion, cette dernière prend le dessus sur les sentiments, la vie de couple... Dieu ou Jehovah ou Allah... est celui qui domine. Ce "Dieu" dirige le "nouveau" converti. Car même si ce "converti" n'avait pas abandonné complètement sa religion, du fait qu'il y revienne plus que jamais, fait qu'il ne verra plus que par elle, à travers elle.

Si tu veux rester avec celui que tu fréquentes, tu devras te convertir toi aussi, accepter ce que demande la religion de ton ami, s'y plier, accepter que tes futurs enfants suivent l'enseignement de cette religion, en gros tout accepter en bloc.

Si tu ne veux pas de la croyance, sans conditions, de ton ami, quitte-le, c'est un conseil, car autrement votre couple est voué à l'échec.

Je pense que ce qu'a dit desertdweller, est tout à fait juste et bien vu.

nasser

* [ Aucun rang ] *

Messages : 2648
Enregistré le : 16 mai 2004, 07:19

Re: Une non croyante et un musulman pratiquant ?

Ecrit le 28 mai 2004, 10:22

Message par nasser »

vi-e a écrit :Bonjour à tous,

J'ai besoin que l'on m'éclaire.

Je suis une jeune femme française, non croyante ou tout du moins qui n'a jamais suffisamment prêté attention à la religion pour se forger un avis.

Je sors avec un jeune homme marocain depuis 2 ans maintenant.
Nous sommes très amoureux.

Hormis faire le ramadan, ne pas manger de porc, ne pas boire d'alcool, aucune autre manifestation de sa croyance n'est apparue pendant deux ans.

Jusqu'à il y une semaine ... "Revenir dans le droit chemin", "Dieu passe avant tout" sont ses termes. Rien de nouveau car il habitait au Maroc jusqu'à il y a 2 ans et pratiquait déjà ces rituels, sans que je n'en ai été jamais informée depuis son arrivée en France.

Je respecte entièrement ces pratiques. Seulement et moi dans tout ça ? Je fais face à une personne que je ne reconnais plus ... La prière, la quête d'identité, la mosquée, sa demande que je devienne croyante, ... rien ne changera dorénavant.

Que dois-je faire ? Pourrait-il lui sacrifier ses pratiques pour moi ?
Un tel couple est-il d'office voué à l'échec ?
L'éducation des enfants sous le culte pratiquant... le mariage religieux ...
Dois-je forcément devenir croyante et tolérer plus que je ne le pourrai peut etre ?

Pratiquer ainsi est-il encore d'actualité ?
Les sentiments doivent-ils passer avant la religion ?

Merci à quiconque pour son aide.


je te passe un autre lien:

http://www.la-route-de-lislam.com

merveilleux tu verras!!!

paix sur toi!

issa

* [ Aucun rang ] *

Messages : 2536
Enregistré le : 13 oct. 2003, 22:22
Localisation : belgique

Ecrit le 28 mai 2004, 11:13

Message par issa »

demonte? peut etre mais confirmer par des centaines de scientfiques et par ta propre connaissance meme si tu as un tant soit pas de niveau en science ,l embryon ,aucune revisitation les termes sont exact et emplouye a merveille cela est indenaible pareil pour la barriere invisible etc mais si tu le desire initie un autre poste et on en parlera


pour repondre a madame, je n irai pas aussi loin que nasser dans le sens ou j ai cru comprendre que madame etait plus en doute sur "la nature et les desir de dieu" plutot que de son existence meme,de ce fait a p artir du moment ou elle est "croyante" rien ne s oppose a ce qu il se marie d un point de vue islamique cependant il est vrai que si madame n st pas interrese par la relgion et dieu en general (meme en etant un tant soit peu coyante cela se voit tout les jours) il est vrai qu elle risque de se sentir ,ettoufe, a part,par la religiosite de son "futur" epoux et dans ce cas la bien precis je rejoint l opinion de nasser,il est vrai egalement que rien n empeche madame d ecouter ce qu a a dire so n mari sur la religion,de se renseigner,de comparer les differentes religion,leur histoire,les fait scientifiques etc et ensuite elle meme se forger sa propre opinion a savoir etre croyante en tant que chretienne,musulmane ou non croyante totalement,le choix lui reviens

de ce fait si j ai un conseil a donner a la dame c est de "faire des recherches" apprendre sur les religions l histoire de leurs textes,leur contenus,comparer etc et ensuite forger sa decision qui d elle meme entrainera " lavenir " du couple

vi-e

Nouveau
Nouveau

Messages : 2
Enregistré le : 17 mai 2004, 09:14

Devenir croyante, oui mais

Ecrit le 28 mai 2004, 11:31

Message par vi-e »

Merci pour vos réponses...

Néanmoins, si quand bien même je devenais croyante, arriverais-je pour autant à comprendre tant de pratiques, qui pour moi au jour d'aujourd'hui, relèvent du "fanatisme" ?

catherine


Re: Devenir croyante, oui mais

Ecrit le 28 mai 2004, 11:38

Message par catherine »

vi-e a écrit :Merci pour vos réponses...

Néanmoins, si quand bien même je devenais croyante, arriverais-je pour autant à comprendre tant de pratiques, qui pour moi au jour d'aujourd'hui, relèvent du "fanatisme" ?


Si tu es comme moi (athée), aujourd'hui, il te sera difficile de devenir croyante.

Simplement moi

* [ Aucun rang ] *

Messages : 17964
Enregistré le : 21 avr. 2004, 08:21
Localisation : Sur Terre ! parisienne...

Re: Devenir croyante, oui mais

Ecrit le 28 mai 2004, 12:16

Message par Simplement moi »

vi-e a écrit :Merci pour vos réponses...

Néanmoins, si quand bien même je devenais croyante, arriverais-je pour autant à comprendre tant de pratiques, qui pour moi au jour d'aujourd'hui, relèvent du "fanatisme" ?


Désolé je ne t'ai pas répondu directement mais tu dis

Je sors avec un jeune homme marocain depuis 2 ans maintenant.
Nous sommes très amoureux.


L'amour est un don de Dieu, si l'on est croyant, et l'une des plus belles choses de notre existence, si juste on l'a connu, croyant ou pas.

Donc je présuppose aussi le NOUS !

Donc il est AMOUREUX.

Et d'un seul coup il devient aussi plus que croyant.

Faut savoir combien amoureux il est !

Et combien amoureuse tu es.

L'équation viendra d'elle même se solutionner.

L'amour est aussi respect, respect des croyances, mais aucune imposition des siennes à l'autre, et tout bêtement le "drapeau" de Mai 68 : Il est Interdit d'Interdire, et aussi la Liberte de chacun s'arrête là ou commence celle de l'autre"

S'il est croyant, il sait cela, le Coran lui prescrit.

Par contre... lire ceci ne peut pas faire de mal non plus:

http://www.zenit.org/french/visualizza.phtml?sid=53624

Extrait:


64. Enfin, dans les relations entre chrétiens et pratiquants d’autres religions, le principe de réciprocité revêt une grande importance. Il s’agit non pas d’une attitude purement revendicatrice, mais d’une relation fondée sur le respect mutuel et sur la justice dans les traitements juridiques et religieux. La réciprocité est aussi une attitude du cœur et de l’esprit qui permet de vivre ensemble et en étant partout à parité de droits et de devoirs. Une saine réciprocité stimule chacun à devenir «l’avocat» des droits des minorités là où sa propre communauté religieuse est majoritaire. On pense notamment aux nombreux migrants chrétiens vivant dans des pays à la population majoritairement non chrétienne, où le droit à la liberté religieuse est fortement restreint ou violé.


Amicalement
Modifié en dernier par Simplement moi le 28 mai 2004, 12:26, modifié 1 fois.

ostervald

* [ Aucun rang ] *

Messages : 701
Enregistré le : 26 mai 2004, 14:31
Localisation : centre

Contact :

Ecrit le 28 mai 2004, 12:16

Message par ostervald »

Bonjour,
******************
Pour ce qui est du mariage d'un musulman avec une femme athée, agnostique ou polythéiste (mushrika), il n'est pas possible selon l'islam. Le Coran dit : "Et ne vous mariez pas avec les femmes polythéistes tant qu'elles ne deviennent pas croyantes" (Coran 2/221).
En revanche, un verset du Coran a rendu possible en soi le mariage d'un musulman avec une femme juive ou chrétienne : "Et [il vous est permis de vous marier avec] les femmes vertueuses parmi les croyantes et les femmes vertueuses parmi les gens qui ont reçu le Livre avant vous, si vous leur donnez leur douaire, ceci étant sous la forme d'un mariage et non en gens de mauvaise vie ni en preneurs d'amantes" (Coran 5/5).

Cette référence textuelle fait que le mariage d'un musulman avec une juive ou une chrétienne est en soi permis. Cette permission est cependant assortie des quatre conditions suivantes :
1) Il faut que la femme soit réellement juive ou chrétienne, c'est-à-dire qu'elle croit réellement en Dieu, etc.… Car il existe des hommes et des femmes qui, même s'ils portent un prénom chrétien par tradition, sont en fait athées ou agnostiques.
2) Il faut que la femme soit vertueuse, comme l'a souligné le verset : "les femmes vertueuses parmi les gens qui ont reçu l'Ecriture avant vous". Le verset n'entend donc pas permettre le mariage avec une femme de mauvaise vie.
3) Il faut que la femme ne fasse pas partie d'un peuple qui soit en guerre contre les musulmans. En effet, comme l'a dit Ibn Abbâs, si elle fait partie d'un peuple en guerre contre les musulmans (harbî), le mariage n'est pas possible.
4) Il faut, enfin, qu'il n'y ait ni la certitude ni la forte présomption d'un mal qu'entraînerait pareil mariage d'un musulman avec une femme faisant partie des Gens du Livre. Ceci conformément au principe général édicté par le Prophète (que la paix soit sur lui) : "Pas de tort ni de tort fait à autrui" (rapporté par Ibn Mâjah). Or, poursuit Al-Qardhâwî, de tels mariages peuvent, dans certains contextes, entraîner certains maux. En effet, écrit-il, imaginez par exemple que, dans une communauté musulmane telle que celles installées en Europe, aux Etats-Unis ou dans certains pays d'Asie, les musulmans se mettent en grand nombre à se marier avec des chrétiennes. Cela signifie que de nombreuses femmes musulmanes de cette communauté ne pourront plus se marier. En effet car, d'une part, il est rare, voire exceptionnel qu'un musulman puisse prendre plusieurs épouses lorsqu'il vit dans ces pays, et, d'autre part, d'après l'islam, la musulmane, elle, ne peut se marier qu'avec un musulman. Un grand nombre de musulmanes se retrouveront alors sans la possibilité de se marier dans le cadre offert par l'islam. Omar ibn al-Khattâb comprit parfaitement ce risque lors de son califat, et c'est pourquoi, ayant appris que Hudhayfa ibn al-Yamân avait, à Ctésiphon, épousé une femme d'entre les Gens du Livre, il lui écrivit cette lettre : "Je te demande de ne pas déposer ma lettre que voici avant d'avoir divorcé d'elle. Car ce que je crains c'est que les musulmans prennent exemple sur toi et se mettent à se marier avec les femmes non-musulmanes (…). Cela sera alors suffisant pour causer des difficultés (fitna) aux femmes musulmanes." Il ne s'est pas agi, ici, d'une annulation (ilghâ'), par Omar, de la règle de permission donnée par le Coran, mais de la non application ('adam ut-tanfîdh) de cette règle dans un contexte donné, et au nom de la fidélité aux autres principes généraux de l'islam.

Al-Qardhâwî conclut en disant que s'il est en soi permis à un musulman d'épouser une femme qui garde sa religion juive ou chrétienne, le contexte aujourd'hui fait qu'il donne la fatwa (qui est ce qui fait le lien entre les textes des sources et le contexte) suivante : il convient, par principe de précaution devant les difficultés que cela ne manquerait d'engendrer, de le déconseiller fortement (tahrîm).

Tout ceci s'explique par le fait que le mariage est quelque chose de très important, qui demande beaucoup plus que l'amour. En effet, en plus d'être fondé sur l'amour, un couple est aussi un équilibre qui se maintient au jour le jour, à force de compréhension mutuelle, de concessions, de dialogue et de volonté. Or, le fait de partager exactement les mêmes croyances, les mêmes valeurs, de pouvoir pratiquer ensemble les mêmes actes de culte et d'avoir le même cadre de référence n'est-il pas à même de parvenir plus facilement à cet équilibre ?

Synthèse de la réponse :

Le mariage d'un musulman avec une femme athée ou agnostique ou polythéiste est interdit en islam. Seul le mariage avec une femme issue des Gens du Livre est permis sous quatre conditions. Or, d'après le savant musulman Al-Qardhâwî, le fait de ne pouvoir aujourd'hui réaliser la quatrième d'entre elles fait qu'il est mieux de s'abstenir d'un tel mariage, sauf cas de nécessité.

Wallâhu A'lam (Dieu sait mieux

******************************
amitié et A+

nasser

* [ Aucun rang ] *

Messages : 2648
Enregistré le : 16 mai 2004, 07:19

Re: Devenir croyante, oui mais

Ecrit le 28 mai 2004, 15:07

Message par nasser »

vi-e a écrit :Merci pour vos réponses...

Néanmoins, si quand bien même je devenais croyante, arriverais-je pour autant à comprendre tant de pratiques, qui pour moi au jour d'aujourd'hui, relèvent du "fanatisme" ?


bonsoir madame!

tu sais DIEU dit dans un verset:

et votre seigneur a dit invoquez moi je vous repondrai

un jour je l'ai invoqué en lui disant de me montré un signe et il m'a exaucé!

demande lui un signe mais que dans le bien car DIEU ne repond pas au mal!

si tu es sincère il te repondra!

que DIEU te guide! amine

issa

* [ Aucun rang ] *

Messages : 2536
Enregistré le : 13 oct. 2003, 22:22
Localisation : belgique

Ecrit le 28 mai 2004, 23:26

Message par issa »

en fait dans le cas ou tu devenais croyante tu comprendrais tout a fait tant de pratique et le ferais toi meme egalement car tu comprendrais "la raison" de cela ,avec la croyance,le reste coule de source

ostervald

* [ Aucun rang ] *

Messages : 701
Enregistré le : 26 mai 2004, 14:31
Localisation : centre

Contact :

Ecrit le 29 mai 2004, 04:07

Message par ostervald »

Bonjour,


Comment devient-on croyant?


--1- parcequ'on le décide? demain je serai croyant!

-2-à la suite d'un évènement un peu "étrange"? il y a queque chose, mais Qui?

-3- par une révélation? Dieu m'a interpellé:

-4- parcequ'on vous l'a demandé? pour faire plaisir

-5- par tradition? mon père l'est, ou ma famille l'est

j'aimerai vos avis.

amitié et A+

Répondre
  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Retourner vers « Dialogue islamo-chrétien »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Athanase et 27 invités