D'où vient le mot Jéhovah ?

Nom utilisé par le Collège Central des Témoins de Jéhovah.
Règles du forum
Les Témoins de Jéhovah utilisent généralement les instruments juridiques mis à la disposition des associations religieuses pour organiser leurs activités cultuelles. La société watchtower est une association à but non lucratif qui publie une grande partie des ouvrages diffusés par les Témoins de Jéhovah, notamment leurs magazines La Tour de garde et Réveillez-vous !. Elle sert également de représentante légale des Témoins de Jéhovah.
Répondre
agecanonix

* [ Aucun rang ] *

Messages : 9702
Enregistré le : 25 déc. 2009, 17:55

Re: D'où vient le mot Jéhovah ?

Ecrit le 03 nov. 2016, 05:35

Message par agecanonix »

clovis a écrit :
Pourquoi donc ne le nomme-t-il pas ? Vous êtes-vous posé la question ?
Quand vous lisiez Psaume 110:1 dans une bible qui a retiré le nom de Dieu, vous posez vous la question de savoir pour quelle raison Jéhovah n'est -il pas nommé ? non !
Clovis a écrit :Vous êtes-vous demandé pourquoi Paul nomme Jésus mais pas Dieu ici et partout ailleurs ?
En fait je me suis posé la question suivante. Pour quelle raison des chrétiens comme Jean se seraient-ils retenus de prononcer le nom de Dieu alors même qu'ils le faisaient continuellement ne serait-ce qu'en conservant leur propre nom d'origine : Jean .

Je me suis ensuite interrogé concernant ce texte : II Tim 1:18. "Que le Seigneur lui accorde de trouver compassion auprès du Seigneur en ce jour là "

La forme de ce texte n'est pas normale dans une version qui utilise deux fois le mot Seigneur. C'est lourd et incomplet.
En effet, le texte fait référence au Seigneur (forme définie) pour que ce dernier intercède auprès du Seigneur (autre forme définie).
Il manque quelque chose ou quelque chose a été changé mais en l'état cette phrase est bizarre.

Quand dans une phrase, vous dites par exemple : je vais en parler au patron, vous définissez l'existence d'un patron et d'un seul.
C'est LE patron, et dans une phrase utilisant cette forme, chacun comprendra que vous parlez de la même personne.
Cependant, vous amènerez la confusion en écrivant: je vais demander au patron qu'il demande au patron de faire ceci ou cela.

En disant ! "Que le Seigneur lui accorde de trouver compassion auprès du Seigneur en ce jour là " on sent la substitution car jamais vous ne trouverez ailleurs dans le NT, et dans une même phrase, le mot Seigneur attribué à Jéhovah et à Jésus en même temps.

Par ailleurs, et vous pourrez le vérifier avec un moteur de recherche, Paul prend toujours grand soin de distinguer Jésus lorsqu'il lui attribue le titre de Seigneur et que cela pourrait apporter une confusion concernant Dieu.
En d'autres termes, lorsque Paul parle de Dieu et de Jésus dans la même phrase, il attribue toujours le titre de Dieu à Jéhovah et de Seigneur à Jésus.
Jamais vous n'aurez le mot "Seigneur" attribué en même temps à Jéhovah et à Jésus dans une même phrase.

Exemple : I Cor 6:11, 8:6, II Cor 1:2.

C'est le genre de détail significatif qui ne vous touche pas puisque vous avez fait un choix, mais pour un TJ, cette règle que Paul s'est donnée en dit très long et vient démontrer que le texte de II Tim a probablement été modifié plus tard pour satisfaire aux exigence d'un pseudo christianisme qui voulait se détacher du judaïsme.
Clovis a écrit :La situation n'est pas du tout comparable car les manuscrits hébreux de l'AT contiennent le tétragramme alors qu'aucun manuscrit grec du NT ne le contient. Le tétragramme n'a JAMAIS disparu de l'AT hébreu.
C'est une erreur que de penser qu'à la fin du premier siècle il pouvait y avoir des centaines de milliers de chrétiens.
En fait quelques dizaines de milliers serait plus proche de la vérité.
Il y avait une congrégation par ville (et encore) et donc une copie des lettres et évangiles par congrégation à peine. La photocopieuse n'existait pas et le nombre total des exemplaires du NT était forcément réduit.

La chance que nous avons d'en retrouver un de cette époque là est infime, pratiquement inexistante. L'argument que vous avancez concernant l'absence de copie avec le nom de Dieu ne serait valable que si vous pourriez nous produire un nombre conséquent de copies du 1er siècle.

Dès lors où nous ne disposons que de copie tardives (second siècle), la possibilité que nous avançons reste valable d'autant que la même chose s'était produite avec l'AT.

C'est donc dans le texte et dans la doctrine que nous trouverons la réponse..
Pour connaître mon espérance de témoin de Jéhovah, cliquer sur le lien ci-dessous.

http://www.forum-religion.org/post1085315.html#p1085315

homere

* [ Aucun rang ] *

Messages : 2912
Enregistré le : 07 avr. 2015, 04:49

Re: D'où vient le mot Jéhovah ?

Ecrit le 03 nov. 2016, 06:11

Message par homere »

Je me suis ensuite interrogé concernant ce texte : II Tim 1:18. "Que le Seigneur lui accorde de trouver compassion auprès du Seigneur en ce jour là "
Merci d'éluder et d'occulter TOUS les arguments présentés en défaveur du tétragramme dans le NT.

Je trouve votre argument très aléatoire et se prêtant à merveille à toutes sortes d'interprétations, en mot votre argument est faible.

Pour ne pas suivre votre exemple, je vais répondre à votre argument, dont je tiens compte.

Première remarque: ce n'est pas parce que des textes sont "bibliques" qu'ils sont forcément bien écrits, ni bien pensés !


La formulation de 2 Timothée 1,18 est en effet confuse: elle sous-entend probablement un "jeu de rôles" entre le Père et le Fils, mais il peut fonctionner dans les deux sens. A première vue j'inclinerais (très légèrement) pour l'interprétation: que le Seigneur-Fils lui accorde de trouver compassion auprès du Seigneur-Père, peut-être parce qu'il y a un article dans le premier cas et pas dans le second (ce qui correspond mieux à l'usage dominant de la Septante, kurios sans article = Yahvé). Etant entendu qu'avec les Pastorales (Timothée-Tite), on n'est plus du tout dans le noyau du corpus paulinien (Corinthiens-Romains) qui restreint (presque) systématiquement l'usage de kurios avec et sans article à Jésus.

Pour expliciter un peu en quoi consiste le "jeu de rôles", la structure de la phrase implique 1) un Seigneur-providence ou un Seigneur-grâce (qui accorde ou donne de...) et 2) un Seigneur-juge (devant qui on trouve ou non compassion "en ce jour-là"). Mais comme le Père et le Fils sont également susceptibles de jouer les deux rôles, on interprète, en fait, comme on veut: ou bien a) que le Père-providence lui accorde d'être gracié par le Fils-juge, ou bien b) que le Fils-grâce lui accorde de l'être par le Père-juge. L'attribution du jugement au Fils en 4,1 pourrait faire pencher la balance vers le premier sens (a), au contraire de ce que je suggérais plus haut; mais il ne faut pas non plus trop présumer de la cohérence de l'auteur (qui, en l'occurrence, a vraisemblablement beaucoup moins réfléchi que nous à ce qu'il écrivait !).
La chance que nous avons d'en retrouver un de cette époque là est infime, pratiquement inexistante. L'argument que vous avancez concernant l'absence de copie avec le nom de Dieu ne serait valable que si vous pourriez nous produire un nombre conséquent de copies du 1er siècle.
Pour ce qui est du nouveau testament, nous constatons que l'ensemble des manuscrits grecs les plus anciens ne contiennent ni le tétragramme, ni le Nom Divin. Prenons l'exemple du Papyrus Bodmer II.
Ce dernier date du 2 ème siècle et est un des plus anciens de l'évangile de jean à notre disposition. Notons au passage la grande proximité entre la mort de l'âpotre, la rédaction de son évangile et le manuscrit Bodmer II qui contient Jean 12/34-38 , Jean 12/38-42 , Jean 12/12-16 . Nous n'y retrouvons Ni tétragramme, ni le Nom Divin.
Le papyrus identifié par P52 provenant de Jean 18 : 31-33 et 37, 38 est daté de la première moitié du IIe siècle, probablement vers 125 de n. è («Toute Écriture est Inspiré de Dieu et utile» pages 316 et 317) et ne contient pas le tétragramme.

Les manuscrits les plus anciens à notre disposition (125 de n.è) ne contiennent pas le tétragramme, c'est un fait concret. Bien sûr on peut polémiquer sur le contenu des originaux, mais nous restons sur un terrain de l'hypothèse et de la théorie.

Mormon

[Modérateur]
[Modérateur]
Avatar du membre

Messages : 14662
Enregistré le : 23 oct. 2012, 07:56

Re: D'où vient le mot Jéhovah ?

Ecrit le 03 nov. 2016, 11:00

Message par Mormon »

homere a écrit : Les manuscrits les plus anciens à notre disposition (125 de n.è) ne contiennent pas le tétragramme, c'est un fait concret. Bien sûr on peut polémiquer sur le contenu des originaux, mais nous restons sur un terrain de l'hypothèse et de la théorie.
Il n'y a pas eu de complot. Ce n'était pas l'usage de mentionner à tout va le nom de Dieu ; d'autant que son nom sacré est Elohim. Jéhovah c'est le nom de Jésus pré-mortel (le Dieu de l'Ancien Testament).

Dieu, il faut l'appeler "Père" dans notre relation personnelle avec lui. Le mot "Dieu" c'est le titre qui convient au père lorsque l'on parle de lui d'une manière générale et devant le monde.
Le Livre de Mormon online :
UN AUTRE TEMOIGNAGE DE JESUS-CHRIST
http://www.lds.org/scriptures/bofm?lang=fra
EGLISE de JESUS-CHRIST des SAINTS des DERNIERS JOURS

medico

Christianisme [Témoins_de_Jéhovah]
Avatar du membre

Messages : 63864
Enregistré le : 27 juin 2005, 13:23
Localisation : FRANCE

Re: D'où vient le mot Jéhovah ?

Ecrit le 03 nov. 2016, 11:53

Message par medico »

important pour lui et son peuple et Christ ?Jérusalem avait son temple pour glorifier son Nom 1 Chronique 29:13-16 / roi 8:15-21,41-43.

il ne fallait surtout pas profaner son SAINT NOM autrement rejet total de son temple,ville,habitants 1Roi 9:6-8, /Jérémie 25:29 /Matth 23:28.lorsqu'il purifia son peuple Jéhovah le fit comprendre que c'était par rapport a son Nom Ezéchiel 36:20-32 .

Le Nom de Dieu fût loué par tout le peuple hébraïque .Des documents NON BIBLIQUES comme les lettres de Lakish montrent que le Nom était employé dans tout courriers échangés en Palestine vers le 7ieme siecles av.n.e.Lorsqu'il le fit connaitre il annonça qu'il serait proclamé sur TOUTE LA TERRE Exod 9:16 /1Chron 16;23,24.Même ses adversaires le connaitront Isaïe 64:2 .Paul mentionne qu'il est le Dieu des nations Rom 3:29,en effet du fait qu'il a conclut une alliance avec Abraham l'hébreu 2000 avant la venue de Jésus sur terre Genése 12:1-3.

Et Jésus ? il glorifia ce Nom déja dans le "notre père " il rapelle que son Nom doit être sanctifié Matt 6:9,Jean 17:6-12, 24-26 ,Plus tard il prècise qu'il est venu au NOM de son père Jean 5:43 ;un peuple a porté son Nom et le portera ,un peuple TIRES des nations actes 15:13-17.celui qui invoquera son Nom sera sain et sauf Yoël 3:32 /Malaki 3:16... Récompense pour ceux qui craignent son Nom Apocalypse 11:18
(Isaïe 30:15) Votre force résidera en ceci : dans le fait de rester calmes et [aussi] dans la confiance . AM - JW - Les Témoins de Jéhovah

BenFis

* [ Aucun rang ] *
Avatar du membre

Messages : 6780
Enregistré le : 02 nov. 2013, 06:35

Contact :

Re: D'où vient le mot Jéhovah ?

Ecrit le 03 nov. 2016, 13:09

Message par BenFis »

Dans sa prière modèle de Matthieu 6, Jésus glorifie le Père et non pas Jéhovah. Tout le problème est là.
Comme déjà dit, on glorifie le Nom Jéhovah en invoquant le nom de Jésus puisque ce nom contient les lettres du tétragramme.

...
Et le problème soulevé par la substitution du nom Seigneur dans le Psaume 110 n’a rien de comparable avec le ‘Notre Père’ de Matthieu chap. 6, puisque le mot Seigneur n’y est même pas employé.

agecanonix

* [ Aucun rang ] *

Messages : 9702
Enregistré le : 25 déc. 2009, 17:55

Re: D'où vient le mot Jéhovah ?

Ecrit le 03 nov. 2016, 15:50

Message par agecanonix »

homere

Si vous prenez pour base que la bible est mal écrite, alors vous devriez éviter de participer à cette discussion .
Je trouve par ailleurs cet argument un peu "olé olé" puisqu'il revient à se donner le droit de réécrire le texte à sa convenance.

J'en suis à mon énième lecture des lettres de Paul et à force de le lire on en vient à connaître sa façon de raisonner et d'écrire.
Ainsi, quand je dis que Paul ne mettrait jamais dans une même phrase deux fois le mot Seigneur pour désigner Jésus et Dieu, je suis formel.
Quand j'ai lu pour la première fois ce texte dans une version non TJ, j'ai ressenti immédiatement un malaise. Je ne pouvais pas expliquer sur le moment la raison de cette gène mais je ressentais que quelque chose ne collait pas.

Depuis j'ai compris puisque, grâce à un moteur de recherche, j'ai étudié un par un les dizaines de textes de Paul et des autres dans lesquels le mot Seigneur est utilisé pour désigner soit Jésus, soit Jéhovah.

Or Paul est très méthodique sur cette question. Quand il utilise le mot Seigneur concernant Jésus, soit il veille à ce que le contexte le désigne précisément soit, plus souvent, il utilise l'expression "Seigneur Jésus"

Un exemple parmi des centaines d'autres : " À vous faveur imméritée et paix de la part de Dieu notre Père et du Seigneur Jésus Christ."

Nous avons dans ce texte la règle absolue que Paul s'est imposée dans ce cadre. Quand Jésus est appelé Seigneur dans un de ses textes, alors le Père est distingué et appelé Dieu. Trouvez moi donc un contre-exemple !!!
Egalement, dans un tel cas, Paul utilise l'expression "Seigneur Jésus Christ".

Par exemple la lettre aux Romains .
Le mot Seigneur est utilisé de 3 façons.

1) Soit dans une expression qui désigne la foi des chrétiens quand il dit par exemple " Adressez mes salutations à Ampliatus mon bien-aimé dans [le] Seigneur "
Ici, cet emploi du mot Seigneur est liée à une expression comme on dirait par exemple " la voie".

2) Soit pour désigner Jésus en y accolant le nom de Jésus comme : "Que la faveur imméritée de notre Seigneur Jésus soit avec vous "


3) Soit seul comme en Romains 10:12-13. " 12 Il n’y a pas en effet de distinction entre Juif et Grec, car il y a le même Seigneur au-dessus de tous, qui est riche pour tous ceux qui l’invoquent. 13 Car “ tout homme qui invoquera le nom de Jéhovah sera sauvé "
Ce texte est révélateur puisqu'il fait référence à un texte de l'AT qui comportait le tétragramme. Ici donc, le mot Seigneur s'applique à Jéhovah et non pas à Jésus. Or, on remarque que Paul a utilisé le mot Seigneur différemment par rapport à l'utilisation qu'il en fait avec Jésus.


L'étude du style et des règles que se donne un écrivain est une science reconnue et je vous encourage à poursuivre cet examen du mot Seigneur .

Seulement il faut avoir lu la bible souvent pour comprendre..

En passant, je vous signale que l'expression Seigneur Père n'existe pas, pas plus que Seigneur-fils. Votre embarras à trouver les bons mots va dans le sens que je défends ici. Jamais Paul n'aurait écrit ce texte comme cela. Les centaines de fois où il utilise le mot Seigneur viennent contredire votre hypothèse.

C'est pour cette raison que je pense personnellement que ce texte comportait le nom de Jéhovah et que des copistes ont décidé de remplacer ce nom par le mot Seigneur. Mais de façon très maladroite de toute évidence.

J'ai, je l'avoue, un peu souri à votre explication sur les textes du 2ème siècle. Vous nous présentez ces textes comme absolument déterminants.
En fait, vous nous parlez d'une vingtaine de versets bibliques. :hum:
Je pense qu'il en faudrait un peu plus pour asseoir une vérité.

De plus, Jean a clairement expliqué dans ses dernières lettres que l'apostasie avait déjà contaminé la congrégation au moment où il écrivait. Vos arguments ne sont donc pas probants.
Pour connaître mon espérance de témoin de Jéhovah, cliquer sur le lien ci-dessous.

http://www.forum-religion.org/post1085315.html#p1085315

papy

* [ Aucun rang ] *
Avatar du membre

Messages : 9290
Enregistré le : 22 mai 2013, 02:59

Re: D'où vient le mot Jéhovah ?

Ecrit le 03 nov. 2016, 17:14

Message par papy »

agecanonix a écrit :
De plus, Jean a clairement expliqué dans ses dernières lettres que l'apostasie avait déjà contaminé la congrégation au moment où il écrivait. Vos arguments ne sont donc pas probants.
Lisez la Bible version agecanonix , la seule qui n'a pas été trafiquée mais introuvable aujourd'hui .
Elle existe seulement dans son imagination.
Conclusion: Dieu utilise agé pour éliminer toutes les erreurs accumulées depuis l'apostasie du premier siècle .
Quelle prétention !
Vérifiez toutes choses ; tenez ferme ce qui est excellent.(1 Thes 5 : 21)

medico

Christianisme [Témoins_de_Jéhovah]
Avatar du membre

Messages : 63864
Enregistré le : 27 juin 2005, 13:23
Localisation : FRANCE

Re: D'où vient le mot Jéhovah ?

Ecrit le 03 nov. 2016, 17:21

Message par medico »

Faute de contre argument convaincant papy s'en prend à la personne.
(Isaïe 30:15) Votre force résidera en ceci : dans le fait de rester calmes et [aussi] dans la confiance . AM - JW - Les Témoins de Jéhovah

Mormon

[Modérateur]
[Modérateur]
Avatar du membre

Messages : 14662
Enregistré le : 23 oct. 2012, 07:56

Re: D'où vient le mot Jéhovah ?

Ecrit le 03 nov. 2016, 19:34

Message par Mormon »

agecanonix a écrit : 3) Soit seul comme en Romains 10:12-13. " 12 Il n’y a pas en effet de distinction entre Juif et Grec, car il y a le même Seigneur au-dessus de tous, qui est riche pour tous ceux qui l’invoquent. 13 Car “ tout homme qui invoquera le nom de Jéhovah sera sauvé "
Tu es en plein intox ! La différence entre Paul et le docteur de la loi, c'est que pour l'apôtre, le "Seigneur" et Jéhovah étaient la même personne.

Tout ce chapitre 10 de Romain ne pointe que le Seigneur Jésus.
Le Livre de Mormon online :
UN AUTRE TEMOIGNAGE DE JESUS-CHRIST
http://www.lds.org/scriptures/bofm?lang=fra
EGLISE de JESUS-CHRIST des SAINTS des DERNIERS JOURS

Gérard C. Endrifel

[Modérateur]
[Modérateur]
Avatar du membre

Messages : 6970
Enregistré le : 27 janv. 2015, 11:04

Re: D'où vient le mot Jéhovah ?

Ecrit le 03 nov. 2016, 20:26

Message par Gérard C. Endrifel »

Mormon a écrit :Il n'y a pas eu de complot. Ce n'était pas l'usage de mentionner à tout va le nom de Dieu ; d'autant que son nom sacré est Elohim. Jéhovah c'est le nom de Jésus pré-mortel (le Dieu de l'Ancien Testament).

Dieu, il faut l'appeler "Père" dans notre relation personnelle avec lui. Le mot "Dieu" c'est le titre qui convient au père lorsque l'on parle de lui d'une manière générale et devant le monde.
Mormon a écrit :Tu es en plein intox ! La différence entre Paul et le docteur de la loi, c'est que pour l'apôtre, le "Seigneur" et Jéhovah étaient la même personne.

Tout ce chapitre 10 de Romain ne pointe que le Seigneur Jésus.
Tu t'es planté de section, le prosélytisme mormon, c'est par ici => http://www.forum-religion.org/mormon/

Sinon, t'as aussi la rubrique Blabla Comiques à utiliser "pour toutes comparaisons qui ne sauraient [te] satisfaire, en présence de l'enseignement officiel [de cette section]"
La première chose que fera un esclave après avoir quitté son maître, c'est s'en trouver un autre encore pire que le précédent. Et il n'y a pas pire maître que soi-même. - "Principe d’élévation - Réalité ou Illusionnisme pervers ?" G. C. Endrifel

papy

* [ Aucun rang ] *
Avatar du membre

Messages : 9290
Enregistré le : 22 mai 2013, 02:59

Re: D'où vient le mot Jéhovah ?

Ecrit le 04 nov. 2016, 03:58

Message par papy »

hors sujet.
Modifié en dernier par medico le 04 nov. 2016, 04:02, modifié 1 fois.
Raison : hors sujet comme d'habitude.
Vérifiez toutes choses ; tenez ferme ce qui est excellent.(1 Thes 5 : 21)

medico

Christianisme [Témoins_de_Jéhovah]
Avatar du membre

Messages : 63864
Enregistré le : 27 juin 2005, 13:23
Localisation : FRANCE

Re: D'où vient le mot Jéhovah ?

Ecrit le 04 nov. 2016, 04:01

Message par medico »

Mormon signe et persiste disant que Jéhovah et Jésus sont la même personne, mais quand J'ai ouvert dans la section Mormon le même sujet il la carrément enlevé alors qu'il y avait déjà plusieurs réponses données.
Je rappel que le sujet n'est pas sur la divinité de Jésus mais sur l'origine du nom Jéhovah.
(Isaïe 30:15) Votre force résidera en ceci : dans le fait de rester calmes et [aussi] dans la confiance . AM - JW - Les Témoins de Jéhovah

philippe83

* [ Aucun rang ] *

Messages : 4867
Enregistré le : 27 déc. 2012, 05:12

Re: D'où vient le mot Jéhovah ?

Ecrit le 04 nov. 2016, 04:13

Message par philippe83 »

Bonjour mormon,
Comme déjà dit je t'invite à ouvrir une Bible en hébreu pour te rendre compte dès Gen 2:4 que ton argumentation sur Elohim Père de Jésus/Jéhovah tombe à l'eau! Eh oui tu remarqueras dans ce verset que c'est Jéhovah(YHWH) qui est Elohim(Dieu)! Donc si je prends ton raisonnement puisque Jéhovah est ici Elohim il est donc le Père de Jésus! Mais comment peut-il être le Père de Jésus puisque tu crois que Jésus et Jéhovah sont la même personne? :hum:
Concernant Rom 10 je te rappelle que ce chapitre ne parle pas uniquement du Seigneur Jésus. Pour preuve qui le Dieu des versets:1, 2,3,9?
a+

chrétien2

[ Christianisme ]
Avatar du membre

Messages : 8246
Enregistré le : 25 sept. 2015, 05:20

Re: D'où vient le mot Jéhovah ?

Ecrit le 04 nov. 2016, 04:15

Message par chrétien2 »

J'ai trouvé cela, j'espère que cela pourra vous aider (c'est un blog qui je pense est sérieux )

http://www.esoblogs.net/2075/etymologie-du-nom-jehovah/

"Contenant l’étymologie du nom Jehovah, avec l’explication des 12 havioth יהוה de ce nom mystérieux.

Ayant commencé mon premier chapitre par l’alpha, je finis le dernier par l’ôméga ; c’est ainsi que tout doit commencer et finir…, sans quoi, tout est sans but et résultat… Mon intention, dans cet ouvrage, est d’instruire mes FF… de leur ouvrir la voie qui conduit à la Lumière et à la Vérité : le tout pour la Gloire de l’Éternel Géomètre et Grand Architecte de l’Univers…

« Jehovah dérive de la racine הוה havah, qui veut dire il est, il a été, il a existé ; ou bien de היה haiah, qui est la même chose que le précédent, à la réserve que le premier est plus commun chez les ChaIdéens, et le second chez les Hébreux. Il désigne Celui qui est, l’Eternel ; c’est le vrai nom propre de Dieu, par lequel il est distingué des idoles qui ne sont que des choses feintes et n’existent point. Ce nom indique l’éternité de Dieu : la première syllabe, י je, marque le temps futur ; la seconde, ה ho, le temps présent ; et la troisième, ו vah, le temps passé. Ce titre est donné à J.-C., qui est, qui a été, qui sera. Il n’est aucun nom dans aucune langue des autres nations qui réponde parfaitement à celui-ci, qui exprime l’essence selon toutes les différences des temps ; car, comme a dit Aben-Ezra, sur le psaume 50, verset l, il marque l’éternité et l’immutabilité de Dieu. Ce nom est, nous le répétons, de tous ceux de Dieu, celui qui lui est le plus propre, et le seul qui désigne expressément et absolument l’essence ce de la Majesté divine. Jehovah est composé des seules lettres que les Hébreux appellent quiescentes, qui se reposent, qui n’ont point de mouvement, pour montrer que l’on ne trouve le repos qu’en Dieu et que l’on peut se reposer sur lui.

Il est probable que les Gentils ont appris quelque chose, par ouï-dire, touchant ce nom, et que de là ils ont appelé leur Dieu Jupiter, qu’ils nomment Jovem à l’accusatif, répondant au nom Jehovah ; ainsi les Latins ont emprunté leur nom commun et ordinaire de ce Jupiter ou Jovis (C’est ainsi que Priscianus soutient qu’on le nommait autrefois des Hébreux.) Car enfin quelle différence y a-t-il entre le Jovis des Latins et le Jehovah des Hébreux, ou plutôt le Jehovih, comme il est écrit en certains endroits de la Bible ? » [1]

C’est par ce nom que Jésus-Christ faisait des miracles, chassait les démons, et guérissait les malades [2] ; car ce grand nom mystérieux est la parole de M.’., qui n’a jamais été perdue. Cette parole est universelle, et elle produit toutes choses ; enfin c’est le Verbe [3], par lequel Dieu créa les cieux, la terre, et tout ce qui est contenu dans l’espace de son cercle infini, et il est formé du commencement du Verbe, c’est-à-dire des premières lettres des quatre premières dictions du premier verset de la Genèse, chapitre II, d’après le texte hébreu."
"Quand on veut, on peut" - La Rochefoucault

medico

Christianisme [Témoins_de_Jéhovah]
Avatar du membre

Messages : 63864
Enregistré le : 27 juin 2005, 13:23
Localisation : FRANCE

Re: D'où vient le mot Jéhovah ?

Ecrit le 04 nov. 2016, 05:04

Message par medico »

Et ton lien dit aussi ceci.
LeChercheur dit :
17 novembre 2014 à 20 h 37 min
À PROPOS DU NOM DE DIEU, MES RECHERCHES POURRAIENT VOUS INTÉRESSER

RESTITUTION DU NOM DIVIN

En 2012, à l’occasion de 400e anniversaire de la bible du roi Jacques (King James bible), on a réintroduit le nom divin Jéhovah. Dans la première édition, il ne figurait que 4 fois en 1611. La non-utilisation du nom divin était volontaire. Pour éviter l’utilisation de « Jéhovah », des erreurs et des ajouts qui n’étaient pas dans les textes originaux ont été faits. L’ajout de « Seigneur » à la place de « Jéhovah » à provoquer plusieurs contradictions avoue les éditeurs. La direction signale qu’elle est une organisation indépendante affiliée à aucune religion. Voici un sommaire des explications :

Les éditeurs ont pris la décision de s’en tenir le plus possible aux textes originaux, sans prendre comme modèle d’autres présentes versions. C’est sur la base des travaux de centaines de spécialistes et de la consultation de nombreuses preuves archéologiques qu’ils ont décidé de réintroduire 6,972 fois le nom de Jéhovah dans la bible. Cela s’harmonise avec l’attitude respectueuse et méticuleuse des scribes du passé envers la bible. Cette traduction rend la bible plus compréhensible et élimine plusieurs contradictions. Dès le départ, on n’aurait jamais dû retirer le nom de Jéhovah.

Ce n’est pas bien de connaitre une personne tous en évitant de prononcer son nom. Nous ne traitons pas ceux qui sont proches de nous de cette manière. Nous devrions en faire autant envers le nom du Tout-Puissant. Durant son séjour sur terre, Jésus a montré l’exemple. Il a fait connaître courageusement le nom de Dieu. Tous les chrétiens par définition considèrent Jésus comme leur Seigneur. C’est illogique, de voir Jésus le faire, et en même temps de voir des chrétiens refuser d’utiliser le nom de Jéhovah et refuser de le faire connaître. Les communautés chrétiennes partagent la responsabilité de l’oubli du nom de Dieu et du refus de le faire connaître. Nous ne devrions pas imiter nos ancêtres, mais plutôt imiter Jésus.

Le refus de prononcer le nom de Dieu commença au 3e siècle avant notre ère. Des juifs influents ont décidé que s’était péché de prononcer le nom personnel de Dieu. Depuis, cette tradition s’est installée chez les juifs. Après la mort des apôtres, des chrétiens infidèles n’ont pas jugé le nom de Dieu essentiel et l’ont même retiré des écrits. Le retrait de Jéhovah des écritures est l’œuvre de l’ennemi de Dieu, Satan qui se transforme en ange de lumière. Satan a induit en erreur les chefs de religions chrétiennes, juives et musulmanes en ignorant le nom de Jéhovah. Les éditeurs citent plusieurs versets bibliques soulignant l’importance du nom personnel de Dieu – FIN de l’explication des Éditeurs.

Répondre
LeChercheur dit :
17 novembre 2014 à 20 h 43 min
Selon un ouvrage de 2007 dédié au nom de Dieu. On souligne le fait que le nom divin fait partie d’un thème central, tout en étant ignoré. Il est écrit « que ton nom soit sanctifié, qu’il doit être connu de génération en génération » et en même temps, on rend un culte à un Dieu anonyme. Un Dieu anonyme, dont le nom personnel YHWH, s’y trouve 7,000 fois, plus que n’importe quels autres noms. Chez les juifs (Joël 2 : 32) tout comme chez les chrétiens (Romains 10 : 13), la prononciation du nom de Dieu est associée au salut.

Pour les Sémites les noms personnels avaient une très grande importance également. Ils étaient étroitement liés à la personnalité de l’individu. C’est depuis le jardin d’Éden que le nom divin est connu (Genèse 4 : 1). L’auteur déclare que dans un grand nombre de bibles, le nom personnel de Dieu fut remplacé par Seigneur ou l’Éternel. En ce qui concerne la Septante, déjà la substitution au 4e et 5e siècle avait été faite. Or dans des fragments les plus anciens de la Septante, le nom de Dieu était présent.

Selon A. Cohen, un expert du Talmud, la prononciation du nom de Dieu au temps biblique était usuelle. Du a une interprétation excessive des livres d’Exode 20 : 7 et Lévitique 24 : 16 durant les débuts de la période rabbinique, on se mit à prononcer le nom de Dieu qu’à l’intérieur du temple. À partir de cette période, c’était devenu péché de prononcer le nom divin. Avec le temps, seul le grand prêtre avait le droit de le prononcer. On substitua Yahweh par Seigneur lors de la lecture à voix haute. Selon G. Archer (1978), les transmetteurs de la bible, les massorètes, placèrent les voyelles adonay sous les consonnes Yahweh ce qui donnait Yéhovah c’est-à-dire Jéhovah. Mais à cause de la superstition, au lieu de dire Jéhovah on disait Seigneur. Par contre, dans la Septante le nom fut conservé en Hébreux et en grecque. Ce sont les chrétiens qui ont remplacé le nom. Quelle en était la raison?

Les responsables ; la philosophie grecque, la théologie hébraïque alexandrine qui était influencée par la philosophie grecque, l’apologie chrétienne et la tradition gnostique courante à l’idée d’un dieu sans nom. L’attention fut portée sur la nature de Jésus-Christ. Des philosophes comme Aristote, Sénèque, Maxime de Tyr, Celse et Hermès Trimégiste enseignèrent que Dieu n’avait pas de nom. À Alexandrie à l’époque de Jésus, le philosophe hébreu Philon, croyait que Platon était inspiré par Dieu. Le nom Jéhovah disparu du Nouveau Testament le jour où Jésus devint Dieu. Pour favoriser la croyance en la trinité, on a manipulé les écritures en retirant le nom propre de Dieu. (Le nom divin dans le Nouveau Testament, 2007, par Didier Mickaël Fontaine)

Répondre
(Isaïe 30:15) Votre force résidera en ceci : dans le fait de rester calmes et [aussi] dans la confiance . AM - JW - Les Témoins de Jéhovah

Répondre
  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Retourner vers « Watchtower »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 8 invités