Peut-on accepter les thèses évolutionnistes?

Répondre
Saladin1986

* [ Aucun rang ] *

Messages : 3729
Enregistré le : 11 août 2005, 02:33
Localisation : France->Bretagne

Ecrit le 16 mars 2006, 16:05

Message par Saladin1986

florence_yvonne a écrit :au fait, savez-vous que la terre n'est même pas ronde ?


Elle est pixélisé?
Image

yohanan 3

* [ Aucun rang ] *

Messages : 114
Enregistré le : 01 mars 2006, 06:42

Ecrit le 16 mars 2006, 16:31

Message par yohanan 3

il n'est pas plus facile que de démolir ce qui est sans fondement ! point par point bien sur


à vous de prouvez que c'est faux





je vous propose de confronter la théorie évolusionniste propre aux humains et même si je sais qu'il y en a plusieurs ,elles partagent des points communs et nous allons y opposé l'outil mathémathique en autre.

malheureusement je ne sais pas copier coller une image ,j'ai essayé cela ne fonctionne pas ,nous ferons sans.

avant de vous donnez le lien,j'aimerais vous dire que j'appelerais le tableau gauche(chronologique) A,et le tableau droite(phylogénétique)B

http://www.hominides.com/html/chronolog ... logie.html

nous sommes prêt,nous partons 2,4 millions années en arrière,pourquoi cet date préçise me direz-vous?seulement pour limiter le nombre d'hominidés,(j'emploi ce termes pour des raisons de compréhension sans lui donner de valeur particulière),vous constaterez plus loin que l'on en prenne 6,12,28 le problème sera le même.

prenons dans l'ordre chronologique (tableau b):

homo habilis
homo esgater
homo erectus
homo heidelbergensis
homo neandhertalis
homo sapiens

la paléontologie constate de petites différences entre les ossements à l'intérieur de chaque espèce sans plus,sinon elle serait déclassé et répertorié dans une autre espèce.

donc pour qu'il est un lien entre chaque espèce et oui ,il faut une espèce intermédiaire plus connu sous le nom de chainon manquant.

sur ce même site il parle bien bien d'un chainon manquant entre les pré-hominidés et les singes et cet prase suffirait à infirmer toute la théorie +/- 175 ans,soyons bon public!

regardez sur le tableau b ,10 point d'interrogations sont notés il semblerait qu'ils correspondent à des espèce intermédiaire,non? sur les 2 tableaux les espèces sont isolées ,ceci est un fait ,de plus il n'y pas d'évolution à l'intérieur de chaque espèces comme il nous l'avons vu et comme le proclame la palèontologie sinon cela donnerait lieu à une nouvelle appelation et même si certain disent l'inverse cela ne va rien changer! du fait qu'il n'y a point de raccords entre chaque espèce autre fait.

il faudra donc au moins ,et je suis gentil une espèce intermédiaire entre chaque espèce connue,et je me limiterais à cela en repoussant l'argument qui consiste à dire si on trouve un chainon manquant ,il nous en demanderons encore un autre .........

on peut supposer que chaque chainons manquant a une duréee de vie proche de celui qui le précède et de celui qui lui succéde,allez soyons gentil même de moitié ,ce qui serait un peu curieux non?cela ne changera rien encore.
le chainon manquant 1 je l'appelerais ch 1 et ainsi de suite,cela nous donne

habilis ,ch1,esgaster,ch2,erectus,ch3,heidelbergensis,ch4,néanderthalis,ch5,sapiens, donc 6 espèces connues et 5 chainons manquants ou espèces intermédiaires

vous ne trouverez aucune loi de probabilité au monde aucune! disant qu'il est impossible de trouver un ch,aucune,car vous avez autant de chance de tomber sur un ch que sur une espèce connue ou inconnue ne 'étant pas un chainon manquant,c'est mathématique,et il y a autant de causalité que pour la chute des méteorites.

mettez autant de billes bleux que de billes rouges dans un récipiant ,mélanger,fermer les yeux ,prenez une poignée et vous avez une chance sur combien de prendre que des billes rouges,100 milliards plus beaucoup plus !,le principe est le même vous faites des trous vous aurez autant de chances de découvrir des espèces connues que de trouver des chainons manquant ,bien sur

si on connaissait le nombre de sites fouillés nous aurions des stats précises et depuis 175 ans je vous promets il y en a beaucoup.je garde sous le pied ce que l'on pourrait bien faire de ces chainons parce que là je vous garantie qu'il aurait un énorme problème .voilà

Vovoss

* [ Aucun rang ] *

Messages : 386
Enregistré le : 20 sept. 2005, 08:57

Ecrit le 16 mars 2006, 19:09

Message par Vovoss

Ta théorie est excellente, excellente, je passe le « faisons une approximation,et je ne sais pas si c’est le cas »

Comme quoi les personnes qui se prévalent de la science et de la raison n’ont pas toujours les mêmes valeurs, pauvre science, on te fait dire n’importe quoi.


Je suis content de voir que tu as apprécié ma remarque :lol:

Certes j’ai mis beaucoup de suppositions comme hypothèses et il se peut que celles-ci soient fausses, je reconnais donc que ma conclusion est biaisée. Malheureusement je manque d’informations pour vérifier ces suppositions donc ma remarque n’est en rien une théorie, juste une idée pour faire sourire (notamment toi) qui se révèlera peut-être vraie (ou fausse) un jour (enfin cela à déjà été fait très certainement).

Tu noteras qu’en bon scientifique je reste prudent dans mes affirmations.

Mais bon, si j’ai un jour laboratoire de biologie moléculaire et que cela n’a pas été encore fait, je m’amuserai à vérifier mes suppositions.


J’ai juste une question pour toi, et si tu as la réponse la célébrité t’est promise !

Entre un homme et un chimpanzé selon toi ont 99% de leur ADN en commun ,très bien je te l’accorde et le considère comme vérité,donc ne pense tu pas qu’il y aurait d’autres choses que la science n’a pas encore découvert ?



Tu veux sans doute parler d’une chose non découverte qui pourrait soutenir l’hypothèse l’existence de l’âme… Ta question finalement est : pourquoi l’homme a t-il une âme et le singe non ?

Mais le problème de l’existence de l’âme ne concerne que les religieux, pas les scientifiques. Les scientifiques se tiennent aux faits, les scientifiques explorent les faits, les scientifiques décriventles faits.

Or les faits sont là, tangibles et reproductibles. Ainsi s’ils veulent vraiment servir la Vérité, les religieux ne devraient pas lutter contre ces faits et déclarer qu’ils n’existent pas afin de préserver leur théologie vieille de plus de 2000 ans. Les religieux devraient au contraire s’adapter et retrouver leur fonction première : non pas décrire les faits (c’est le rôle du scientifique) mais les expliquer « saintement » pour donner un sens au monde.

Le Comment n'appartient plus aux religieux, il peut leur rester le Pourquoi à condition qu'ils ouvrent les yeux.

Le problème des religieux est qu’ils préfèrent souvent leurs dogmes à la quête Vérité. Cela est la tentation de tout homme, même des scientifiques (combien de scientifiques durent lutter pour la Vérité contre tous leurs confrères).

Moi aussi, yohanan, j’aimerais croire en une création du monde comme celle décrite par la Genèse, moi aussi j’aimerais croire que Dieu a fait de l’homme le nombril de l’univers. Cependant la Nature nous dit le contraire, la Nature nous dit que l’homme n’est finalement pas grand-chose pour Elle, la Nature nous apprend qu’elle hait les faibles, la Nature nous enseigne qu’elle accepte le hasard comme maître, etc…

La Science, avec Galilée, Darwin, Freud, Watson et Crick, nous a appris l’humilité et c’est bien cette humilité qui devrait servir de base à une nouvelle théologie pour les religions, servir de base à de nouveaux dogmes religieux. Car oui les dogmes ont une origine, oui les dogmes n’ont pas été de toute éternité et oui il faut les adapter en même temps que l’homme croît.

Si les religions historiques ne le font pas, les nouvelles sectes le feront.

Ce que les Pères de l’Eglises et les Docteurs de l’Eglise ont construit est certes beau, certes très bien ficelé, mais cela ne correspond pas au le monde tel qu’il est.

Alors que faut-il faire : changer le monde ou bien la théologie ?

Tu n’arriveras pas à changer le monde

Dis moi seulement pourquoi un homme et une femme peuvent se reproduire ?


Et oui car l’homme ne pourrait pas avoir d’enfant avec une femme vu qu’elle est plus éloignée de lui que ne l’est une guenon


Bon, je vais essayer de t’expliquer… Je parlais de différences entres les paires de bases (l’ADN même), pas des différences au niveau phénotypique. En effet, cela est évident que phénotypiquement (morphologiquement) l’homme est plus proche de la femme que du chimpanzé (cela s’explique notamment par la diploïdie –je te laisse chercher ce que c’est si ça t’intéresse-)

Les génomes de la femme et de l’homme ne sont certes pas identiques, je l’ai déjà dis, mais ils sont complémentaires. C’est cette complémentarité qui permet la reproduction.

Or les génomes de l’homme et de la guenon sont différents et, en plus, ils ne sont pas complémentaires donc la reproduction n’est pas possible.

Pour l’anecdote, j’ai lu une fois l’histoire d’une fille qui aurait accouché d’un monstre, au sens propre du terme, qu’elle aurait eu avec un singe – c’était une enfant d’un cirque- (un peu comme le mulet est la descendance de l’âne et de la jument). Enfin va démêler la légende de la réalité dans cette histoire.

Pauvres femmes,vous aviez le droit de vous plaindre de la religion,attendez de voire ce que vous réserve certaines sciences


D’où la nécessité pour les religions de ne pas abandonner la raison aux seuls scientifiques car alors le pire est à prévoir. Cependant, tant que les religieux ne rejèteront pas leurs vieilles théogonies, cela ne sera pas possible.

florence.yvonne

* [ Aucun rang ] *

Messages : 8941
Enregistré le : 16 sept. 2005, 04:09
Localisation : montpellier

Ecrit le 17 mars 2006, 03:48

Message par florence.yvonne

une questions, un rapport sexuel entre un homme et une guenon serait-il reproductif ?

théoriquement oui.

Vovoss

* [ Aucun rang ] *

Messages : 386
Enregistré le : 20 sept. 2005, 08:57

Ecrit le 17 mars 2006, 04:49

Message par Vovoss

A priori non et ce notamment parce que l'homme et le singe n'ont pas le même nombre de chromosomes: l'homme en a 46 alors que le singe en a 48.

Cependant, il faudrait une expérience pour confirmer ou infirmer cet a priori. Je ne sais pas si celle-ci a déjà été faite; si elle n'a pas été déjà faite, c'est sûrement mieux comme cela car cette expérience ne serait pas très éthique.




Tiens cette histoire de chromosomes va me permettre d'exposer une théorie qui devrait plaire à yohanan.

L 'homme a 46 chromosomes, le singe 48. Or ces caryotypes montrent beaucoup de similitudes: parmi les chromosomes, 13 paires (soit 26 chromosomes) sont semblables.

De plus, la différence de nombre de chromosomes entre humain et singe s'explique parce que le chromosome n°2 humain a été formé par la fusion de deux chromosomes du singe lors d'une translocation (phénomène fréquent, par exemple certains syndromes de Down -le mongolisme- sont dus à des transolcations 21/15 ou 21/21).



Mais comment cela aurait-il pu se transmettre pour former une nouvelle lignée?

Et bien, cela peut s'expliquer ainsi: il est né un jour un singe avec un chromosome n°2 fusionné (bref une translocation).

Cependant, vous n'êtes pas sans savoir que nous avons deux exemplaires de chaque chromosomes (sauf les sexuels pour les hommes), donc ce singe avait un chromosome n°2 fusionné plus les deux autres non fusionnés.

Pour arriver à un individu avec deux chromosomes n°2 fusionnés, il a fallu que ce singe soit le géniteur d'une petite guenon à qui il a donné son chromosome n°2 fusionné (1 chance sur 2) et qu'il ait ensuite fécondé son enfant guenon, les deux donnant à leur descendance leur chromosome n°2 fusionné (un chance sur 4).




Ainsi, par un inceste simien, l'ancêtre de l'homme, avec deux chromosomes n°2, naquit.

Et si c'était cet inceste le péché originel :D

PS: oui, je reconnais que c'est moins poétique que la Genèse.

florence.yvonne

* [ Aucun rang ] *

Messages : 8941
Enregistré le : 16 sept. 2005, 04:09
Localisation : montpellier

Ecrit le 17 mars 2006, 04:57

Message par florence.yvonne

une chose qui est confirmé par tous les chirurgien, au niveau des greffes d'organes, l'homme à beaucoup plus de compatibilité avec le cochon qu'avec le singe

quelqu'un à un début d'explications ?

ahasverus

* [ Aucun rang ] *

Messages : 6383
Enregistré le : 30 mai 2005, 00:50
Localisation : Asie du Sud Est

Ecrit le 17 mars 2006, 05:02

Message par ahasverus

Et Jesus est mort pour racheter l'inceste (ou bestialite) d'Adam avec une Guenon.
C'est Paul et Saint Augustin qui vont se retourner dans leur tombe :lol:

Vovoss

* [ Aucun rang ] *

Messages : 386
Enregistré le : 20 sept. 2005, 08:57

Ecrit le 17 mars 2006, 05:13

Message par Vovoss

une chose qui est confirmé par tous les chirurgien, au niveau des greffes d'organes, l'homme à beaucoup plus de compatibilité avec le cochon qu'avec le singe


L'homme n'a pas plus de compatibilité génétique lors des transplantations avec le porc qu'avec le singe. Le singe est même sûrement plus compatible lors des greffes (même si le résultat sera toujours le même, que l'organe vienne d'un singe ou d'un porc: le rejet).

C'est pour d'autres raisons que la compatibilité qu'on s'oriente vers les xénogreffes avec le porc comme donneur.

Mais je vais laisser un chercheur dans ce domaine l'expliquer.

Pourquoi [le porc]? Parce qu'il est facile à élever, qu'il est très abondant, qu'il présente peu de risques de transmission d'agents infectieux, que la taille de ses organes épouse bien celle des organes humains, que son système immunitaire est bien connu et qu'il existe des outils pour modifier ses gènes, résume Éric Wagner.

"Il y a quand même la barrière des espèces à franchir. Si on transplante un organe de porc non modifié chez un humain, un rejet hyperaigu survient 5 à 10 minutes plus tard."


http://www.scom.ulaval.ca/Au.fil.des.ev ... /porc.html

yohanan 3

* [ Aucun rang ] *

Messages : 114
Enregistré le : 01 mars 2006, 06:42

Ecrit le 17 mars 2006, 07:02

Message par yohanan 3

Bonjour vovoss,

Je tiens à te remercier pour ton exposé car à défaut d’être d’accord ,nous pouvons au moins dialoguer et le fait de reprendre point par point les éléments, démontre bien une attitude scientifique.

Je te prie de m’excuser ,mes réponses seront moins lisibles que les tiennes car je ne sais pas faire les citations comme tu le fait ou même coller des images,peu importe

1 Quand je parle d’autres choses que la science n’aurait pas découvert,je ne fais pas allusion à l’âme mais bien au fait que d’autres découvertes succéderont à l’ADN sans balayer celle-ci ,et permettront de constater que la femme est plus proche de l’homme que la guenon ,çà me parer délirant d’ailleurs d’affirmer le contraire ,je pense que nous en sommes au début ,ce que les scientifiques ne cachent pas .
en un mot je pense que l’ADN n’explique pas tout les secrets de la vie, pour la raison que je viens de citer

2 je pense que tu confonds un peu vite religion ,bible et foi,personnellement j’ai parfois des doutes sur ce que des religieux affirment(et oui) pour donner un exemple il y avait un petit malin qui avait affirmé connaître la date le jour et l’heure de la création du monde !rien que çà, comme beaucoup d’hommes il faisait preuve d’un orgueil sans limite puisque D.ieu ne nous a donné aucune information à ce sujet,donc ce genre de blague ne peut être que mensonge. L’humilité est le propre des grands religieux et des grands scientifiques

3 le nature ne nous enseigne pas tout , car l’homme connaîtrait tout depuis longtemps,c’est une vision très à la mode un peu néo- païenne et le hasard n’existe pas ,c’est Einstein qui affirmait "D.ieu ne joue pas au dés ! »

4 tu fais un peu dans l’anticléricalisme primaire, je te rappelle que les textes de la création concernent pas seulement les catholiques mais les juifs et les chrétiens, après libre à chacun de l’admettre

5 changer le monde ou bien la théologie ?il existe une alternative, oublier les pseudo théories !

6 diploïdie, j’ai appris un mot,je connais mieux les sciences physiques

7 l’anecdote ? stp ne partons pas dans ce genre de chose ,je préfère la science

8 ta conclusion,d’accord avec toi pour le début , mais je te rappelle que la théorie évolutionniste a été récupéré et accueillie à bras ouverts par les nazis et les communistes à bras ouvert ,tu connais la suite ……

Il serait dommage de finir sur une chose aussi triste ,j’aimerais avoir ton avis sur ce que je prétends à propos des espèces intermédiaires page 12 en haut ,tu as bien une idée qui trottine ?

Vovoss

* [ Aucun rang ] *

Messages : 386
Enregistré le : 20 sept. 2005, 08:57

Ecrit le 17 mars 2006, 14:39

Message par Vovoss

1 Quand je parle d’autres choses que la science n’aurait pas découvert,je ne fais pas allusion à l’âme mais bien au fait que d’autres découvertes succéderont à l’ADN sans balayer celle-ci ,et permettront de constater que la femme est plus proche de l’homme que la guenon ,çà me parer délirant d’ailleurs d’affirmer le contraire ,je pense que nous en sommes au début ,ce que les scientifiques ne cachent pas .
en un mot je pense que l’ADN n’explique pas tout les secrets de la vie, pour la raison que je viens de citer


Rassure toi, même si mon idée est vérifiée (je répète que je me trompe peut-être), la femme restera dans l'absolu plus proche de l'homme que ne l'est le chimpanzé mâle. Il suffit d'ouvrir les yeux pour le constater.

Pourquoi cela?


1/ Parce que les hommes ont finalement tous les gènes de la femmes puisqu'ils ont eux aussi un chromosome X (la femme a deux chromosomes X). Les hommes n'ont donc finalement que quelques gènes en plus que n'a pas la femme (qui sont portés par le chromosome Y) tout en ayant tous ceux de la femme.

Or, même si l'homme n'a qu'un exemplaire du chromosome X, cela ne l'empêche pas d'exprimer les gènes qui s'y trouvent donc il a une base génétique commune avec la femme (cela pose d'ailleurs problème quand un gène du chromosome X est taré... la maladie touche alors inévitablement l'homme mais pas forcément la femme puisque celle-ci peut corriger l'erreur avec le gène affilié porté sur son autre chromosome X. Elle peut alors être "porteuse saine" de la tare est propager la tare dans la population (exemple: la célèbre hémophilie des rois).


2/ Parce que les paires de base se sont pas tout. Il y a beaucoup d'intermédiaires entre l'ADN (le génotype) et la morphologie (le phénotype). Par exemple on passe de l'ADN à l'ARN, puis de l'ARN à la protéine. Or, à chaque étape de mutiples régulations sont possibles et il est quasiment impossible de dire a priori ce que donnera un gène après transcription (ADN --> ARN) et traduction (ARN --> protéine)...

Ce que je veux dire par là, c'est que même si deux individus ont deux gènes identiques (le gène étant l'ADN qui code une protéine), par la régulation différentielle de ce gène aux divers étapes, ces individus ne produiront pas forcément la même protéine donc n'auront pas forcément le même phénotype (morphologie) pour un caractère donné.

Et inversement, on peut imaginer que deux gènes en apparence différents peuvent, par la régulation différentielle, donner deux protéines identiques donc présenter le même phénotype (morphologie) pour un caractère donné.

Identité génotypique ne veut donc pas dire identité phénotypique et ,inversement, différence génotypique ne veut pas dire différence phénotypique.


3/ La forte distinction des sexes au niveau génétique est aussi une nécessité naturelle qui, si grand soit-elle, ne remet pas en question le lien qui unit les sexes, bien au contraire.

En effet, quand on dit que l'homme est le fruit de l'évolution, c'est imprécis. On devrait dire que l'homme et la femme sont les fruits de l'évolution: l'homme et la femme ont évolué parallèlement.

Pourquoi est-ce important de le préciser? Parce que la différence génétique des sexes a un rôle majeur dans le pouvoir de séduction et donc dans le pouvoir reproductif du couple homme femme.

Basiquement, pour l'homme, ce qui attire chez la femme ce sont ses hanches, ses fesses, son sexe, sa poitrine, sa chevelure, son sourire, son visage, son odeur, sa pilosité etc (bon, je rajoute "son intelligence" pour les quelques féministes de ce forum :lol: . Tous ces caractères sont bien dinstinguables entre l'homme et la femme et cette distinction est nécessaire car si ce n'était pas le cas, l'homme et la femme se ressembleraient trop et je serai tout autant attiré par un homme que par une femme.

D'un point de vue de l'espèce, l'identité des sexes serait désastreuse: la moitié des accouplements seraient stériles par la proportion énorme de l'homosexualité! La Nature s'est donc logiquement donné pour mission de distinguer les sexes et cette distinction se retrouve au niveau génétique.

Ainsi toutes les greffes mammaires suivent la même logique: je me fait gonfler les seins pour être plus femme c'est à dire moins homme.


Finalement, plus les sexes sont différents, plus ils sont complémentaires.


Ma supposition ne remettra donc jamais en question le lien de parenté entre l'homme est la femme (ce serait absurde). En revanche, elle a le mérite de souligner le fait que nous ne sommes pas très éloigné du singe génétiquement or si il y a bien une échelle où l'évolution est flagrante, c'est l'échelle moléculaire, l'échelle de l'ADN.

L’humilité est le propre des grands religieux et des grands scientifiques


Parfaitement d'accord

3 le nature ne nous enseigne pas tout , car l’homme connaîtrait tout depuis longtemps,c’est une vision très à la mode un peu néo- païenne


Nous ne savons pas tout car la Nature est avare dans ses enseignements et il faut les lui dérober. Or plus le temps passe, plus il est difficile de les lui voler car ils sont mieux cachés que ceux déjà connus.

Ainsi, un scientifique, comme Newton, qui découvre tout seul un trésor de la Nature ne peut plus exister. Les lois les plus évidentes ont été trouvées (il y a peut-être quelques exceptions qui nous pendent encore devant le nez et que notre presbytie nous empêche de voir, mais cela m'étonnerait). Maintenant il faut la puissance conjuguée des génies, des ordinateurs et d'outils hors de prix pour espérer trouver un autre trésor de la Nature.

C'est parce que c'est bien caché que l'homme ne connaît pas tout. De plus, s'il y a des choses que l'homme n'est pas en mesure de connaître par sa raison (qui sait, Dieu a peut-être voulu que tout ne soit pas dérobable), cela ne concerne pas les scientifiques (les religieux à la rigueur).

le hasard n’existe pas ,c’est Einstein qui affirmait "D.ieu ne joue pas au dés ! »


Pour Einstein, n'oublie pas ce que lui a répondu Niels Bohr dans cet entretien concernant la physique quantique: "Qui êtes vous Albert Einstein pour dire à Dieu ce qu'il doit faire ?". Et d'un point de vue intellectuel, Bohr n'a rien à envier à Einstein.

Car oui, Einstein a manqué d'humilité dans ses propos, ce sont ses a priori sur Dieu, ses dogmes concernant Dieu qui lui ont fait affirmer que "Dieu ne jouait pas au dés". C'est parce qu'il ne supportait pas l'idée que le monde n'était pas celui qu'il imaginait qu'il a affirmé cela.

Or, si je ne me trompe pas, Einstein avait bien tort dans ce débat: il y a bien du hasard dans la mécanique quantique.

Et pourtant, il aurait facilement pu remettre en question ses a priori... On peut tout à fait concevoir que Dieu Lui-même ait crée le hasard, que Dieu lui-même ait voulu le hasard qui est la condition sine qua none pour que la liberté existe.

4 tu fais un peu dans l’anticléricalisme primaire, je te rappelle que les textes de la création concernent pas seulement les catholiques mais les juifs et les chrétiens, après libre à chacun de l’admettre


C'est parce que les créationnistes qui débattent sont en règle générale des Chrétiens que je parle surtout de l'Eglise... J'ai bien peur que le débat ne soit même pas lancé dans les pays musulmans.

5 changer le monde ou bien la théologie ?il existe une alternative, oublier les pseudo théories !


Mais c'est ce que je propose...

La difficulté cependant dans le changement de théorie est de toujours garder à l'esprit que toute nouvelle théorie adoptée peut un jour s'avérer fausse.

Je donnerai comme exemple la théorie de Lamarck qui fut la première théorie déstabilisant les fixistes/créationnistes. Or on a prouvé depuis l'invalidité du Lamarckisme. Mais bon, le Lamarckisme reste malgré tout une erreur moins grande que le fixisme :lol:

8 ta conclusion,d’accord avec toi pour le début , mais je te rappelle que la théorie évolutionniste a été récupéré et accueillie à bras ouverts par les nazis et les communistes à bras ouvert ,tu connais la suite ……


D'où la nécessité de spiritualiser, si cela est possible, la science nouvelle de l'homme. Cela voudra mieux, si c'est la Vérité que l'on recherche, que le mensonge qui nie les faits.

Cependant, si les religions ne rejettent pas certains (pas tous) de leurs dogmes, cela ne sera pas possible.

C'est par ailleurs ce qu'a tenté de faire Teilhard de Chardin...

Enfin je continue à espérer voir un jour un grand théologien conciliant science et religion. D'un point de vue dogmatique, c'est le plus grand défi de notre temps je pense.

Si cela n'est pas fait, il faudra se contenter du "Tout ce que je sais, c'est que je ne sais rien".

Il serait dommage de finir sur une chose aussi triste ,j’aimerais avoir ton avis sur ce que je prétends à propos des espèces intermédiaires page 12 en haut ,tu as bien une idée qui trottine ?


Ca fait longtemps que j'écris déjà et j'ai l'esprit embrouillé.

Je vais réfléchir calmement et te donnerai mon opinion bientôt.

PS: pour faire des citations, tu copies ce que tu veux citer dans la case texte, puis tu sélectionnes le texte et tu cliques sur l'onglet "Quote". [ quote] et [ /quote], qui indiquent le passage à cite, entoureront alors la citation.

ahasverus

* [ Aucun rang ] *

Messages : 6383
Enregistré le : 30 mai 2005, 00:50
Localisation : Asie du Sud Est

Ecrit le 17 mars 2006, 23:54

Message par ahasverus

Enfin je continue à espérer voir un jour un grand théologien conciliant science et religion. D'un point de vue dogmatique, c'est le plus grand défi de notre temps je pense.

La grande question va etre de choisir la la religion. En plus des religions classiques il ne faut pas rejeter les philosophies asiatiques juste parce qu'elle ne sont pas dans le cadre gemeral des croyances monotheiste.
Autrement dit avant qu'une telle theologie puisse etre construite il va falloir avoir procede a des passerelles.
Autrement dit on se trouve devant une mission impossible
D'un point de vue de l'espèce, l'identité des sexes serait désastreuse: la moitié des accouplements seraient stériles par la proportion énorme de l'homosexualité!

Un autre mythe.
L'homosexualite ne progresse pas. Ce qui progresse ce sont les homosexuels qui admettent ouvertement leur etat et decident de vivre leur difference sexuelle.
Dans les pays asiatiques, les homosexuels n'ont jamais souffert
d'opprobe. Leur nombre n'augmente pas
Les lois les plus évidentes ont été trouvées

A la fin du 19ieme siecle la communeaute scientifique pretendait que tout avait ete decouvert. Il ne faudrait pas tomber dans le meme travers.
Or, si je ne me trompe pas, Einstein avait bien tort dans ce débat: il y a bien du hasard dans la mécanique quantique.

Et sans mecanique quantique pas de puces electroniques. Ce qui n'etait qu'une theorie est devenu une evidence.
C'est parce que les créationnistes qui débattent sont en règle générale des Chrétiens que je parle surtout de l'Eglise... J'ai bien peur que le débat ne soit même pas lancé dans les pays musulmans.

Toutes ces religions basees sur un livre religieux qui a une genese aura une forme de creationisme. Les Hindouistes fondamentalistes sont aussi farouchement creationistes, les juifs orthodoxes refusent les dinosaures, etc
8 ta conclusion,d’accord avec toi pour le début , mais je te rappelle que la théorie évolutionniste a été récupéré et accueillie à bras ouverts par les nazis et les communistes à bras ouvert ,tu connais la suite

Condamner une philosophie a cause de ses utilisateurs est ridicule. Je pourrais rappeller toutes les dictatures qui ont recupere la Bible dans l'histoire.

Quitte a toujours repeter la meme chose, il est difficile de comprendre le refus systematiques de certains de se renseigner honetement. A croire que l'information fait peur, qu'il vaut mieux cultiver son ignorance que de prendre le risque d'une remise en question.

Vovoss

* [ Aucun rang ] *

Messages : 386
Enregistré le : 20 sept. 2005, 08:57

Ecrit le 18 mars 2006, 06:07

Message par Vovoss

Un autre mythe.
L'homosexualite ne progresse pas. Ce qui progresse ce sont les homosexuels qui admettent ouvertement leur etat et decident de vivre leur difference sexuelle.
Dans les pays asiatiques, les homosexuels n'ont jamais souffert
d'opprobe. Leur nombre n'augmente pas


Je partais de l'idée que homme et femme était indicernables morphologiquement.

L'homosexualité que je décriviais était donc purement fictive.

yohanan 3

* [ Aucun rang ] *

Messages : 114
Enregistré le : 01 mars 2006, 06:42

Ecrit le 18 mars 2006, 10:02

Message par yohanan 3

Bonjour vovoss,

Merci de m’avoir expliquer la méthode pour faire une citation Je laisse tomber pour cette fois ,car je tapais mon texte sur un logiciel et copier ensuite.

vovoss
2/ Parce que les paires de base se sont pas tout. Il y a beaucoup d'intermédiaires entre l'ADN (le génotype) et la morphologie (le phénotype). Par exemple on passe de l'ADN à l'ARN, puis de l'ARN à la protéine. Or, à chaque étape de mutiples régulations sont possibles et il est quasiment impossible de dire a priori ce que donnera un gène après transcription (ADN --> ARN) et traduction (ARN --> protéine)...

C’est en partie pour cette raison que j’avais dis que la « théorie sur l’ADN »évoluera,car il est encore loin d’expliqué tout le cheminement de la vie et les particularités dont tu parles (tous les schémas de transfert d’information et combinaisons)



vovoss
Pourquoi est-ce important de le préciser? Parce que la différence génétique des sexes a un rôle majeur dans le pouvoir de séduction et donc dans le pouvoir reproductif du couple homme femme.

Basiquement, pour l'homme, ce qui attire chez la femme ce sont ses hanches, ses fesses, son sexe, sa poitrine, sa chevelure, son sourire, son visage, son odeur, sa pilosité etc (bon, je rajoute "son intelligence" pour les quelques féministes de ce forum . Tous ces caractères sont bien dinstinguables entre l'homme et la femme et cette distinction est nécessaire car si ce n'était pas le cas, l'homme et la femme se ressembleraient trop et je serai tout autant attiré par un homme que par une femme.


C’est lorsque que tu commence a envisagé autre chose que le hasard et a éprouvé de l’émerveillement? peut être pourrait on parler de déterminisme ?



Vovosss
Finalement, plus les sexes sont différents, plus ils sont complémentaires

Cette phrase devrait être enseigner pour être méditer,en quelques mots beaucoup de profondeur ,je préfère m’arrêter là



vovoss
Pour Einstein, n'oublie pas ce que lui a répondu Niels Bohr dans cet entretien concernant la physique quantique: "Qui êtes vous Albert Einstein pour dire à Dieu ce qu'il doit faire ?". Et d'un point de vue intellectuel, Bohr n'a rien à envier à Einstein.
Car oui, Einstein a manqué d'humilité dans ses propos, ce sont ses a priori sur Dieu, ses dogmes concernant Dieu qui lui ont fait affirmer que "Dieu ne jouait pas au dés". C'est parce qu'il ne supportait pas l'idée que le monde n'était pas celui qu'il imaginait qu'il a affirmé cela.
Or, si je ne me trompe pas, Einstein avait bien tort dans ce débat: il y a bien du hasard dans la mécanique quantique



Bohr était un grand génie ,mais n’oublie pas qu’Einstein n’a pas découvert que la relativité,même si cela reste le plus important,ils ne s’appréciaient pas ,cause relationnel travaux scientifiques ?peu importe
Quand il a affirmait que Dieu ne joue pas au dés,je ne suis pas d’accord avec toi ,il commençait à entrevoir la théorie des champs unitaires(en gros une loi qui régis les 4 autres) il faudrait que l’on y reviennent car tu sais que le mot hasard dans ce contexte a le droit à son explication,je rappelle que je ne connais pas assez la mécanique quantique pour en discuter ,Einstein en personne se prenait la tête sur ce point



vovoss
Et pourtant, il aurait facilement pu remettre en question ses a priori... On peut tout à fait concevoir que Dieu Lui-même ait crée le hasard, que Dieu lui-même ait voulu le hasard qui est la condition sine qua none pour que la liberté existe.

ce point est discutable, Il faudrait ouvrir un nouveau poste dédié à ceci ?


Vovoss
Enfin je continue à espérer voir un jour un grand théologien conciliant science et religion. D'un point de vue dogmatique, c'est le plus grand défi de notre temps je pense.

Oui,mais le danger serait de faire une soupe qui plaise au plus grand nombre ,appréhender la vérité,oui se sera un grand défi qui risque d’en laisser plus d’un sur le carreau !


La vérité est souvent un poisson que l’on attrape dans ses mains !

L’humilité vient souvent à force d’avoir eu beaucoup de poissons dans ses mains
Modifié en dernier par yohanan 3 le 18 mars 2006, 10:09, modifié 2 fois.

florence.yvonne

* [ Aucun rang ] *

Messages : 8941
Enregistré le : 16 sept. 2005, 04:09
Localisation : montpellier

Ecrit le 18 mars 2006, 10:04

Message par florence.yvonne

plus je connais les hommes et plus j'aime mon chien :D

Gilles

* [ Aucun rang ] *

Messages : 4192
Enregistré le : 03 janv. 2004, 01:13

Ecrit le 18 mars 2006, 10:16

Message par Gilles

florence_yvonne a écrit :plus je connais les hommes et plus j'aime mon chien :D

Moi ,+ je connais Florence ,+je l'aimes. :D

Répondre

Retourner vers « Débats Chrétiens »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 13 invités

  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message