Esclave fidèle et l'absence de son maître, ou est Jésus?

Les Témoins de Jéhovah sont connus principalement pour leur prédication de porte-à-porte et l'importance qu'ils donnent à la Bible
Règles du forum
Les Témoins de Jéhovah croient que Dieu a restauré le véritable christianisme par leur intermédiaire. Le présent forum est axé exclusivement sur l'éducation. Sinon SVP : Pour toutes comparaisons qui ne sauraient vous satisfaire, en présence de l'enseignement officiel, utilisez le forum débat chrétien (forum de dialogue œcuménique)
Répondre
medico

Christianisme [Témoins_de_Jéhovah]
Avatar du membre

Messages : 63812
Enregistré le : 27 juin 2005, 13:23
Localisation : FRANCE

Re: Esclave fidèle et l'absence de son maître, ou est Jésus?

Ecrit le 23 nov. 2013, 13:07

Message par medico »

Mais qui ici est obsédé par cette date et se sujet? Tu mal à la tête et je te comprend. :D
(Isaïe 30:15) Votre force résidera en ceci : dans le fait de rester calmes et [aussi] dans la confiance . AM - JW - Les Témoins de Jéhovah

VENT

Christianisme [Témoins_de_Jéhovah]
Avatar du membre

Messages : 4225
Enregistré le : 21 avr. 2013, 16:29

Re: Esclave fidèle et l'absence de son maître, ou est Jésus?

Ecrit le 23 nov. 2013, 16:29

Message par VENT »

Zouzouspetals a écrit : Une prophétie est l'annonce de ce qui va arriver, pas de ce qui pourrait arriver, avec son contraire pour faire bonne mesure.
Si le présentateur météo annonçait : "demain, il fera beau, ou il fera mauvais.", qualifieriez-vous son annonce de prévision météorologique ?
Oui tout à fait, Jésus a annoncé l'établissement d'un esclave fidèle et avisé, or que cet EFA se révèle mauvais ne change en rien la prophétie, et Jésus ne dit pas "l'esclave établit sera bon ou méchant".
Zouzouspetals a écrit : Vous ne vous attendez certainement pas à voir débouler, dans notre réalité historique, les protagonistes de la fable de "la cigale et la fourmi" ou de "Peter Pan", n'est-ce pas ? Parce que ce sont les personnages d'oeuvres de fiction.
Bah non Jésus ne parle pas de "la cigale et la fourmi" ni de "Peter Pan" :lol:
Zouzouspetals a écrit : De même, le maître et "l'esclave fidèle et avisé" de la parabole de Matthieu 24:45-51, n'ont pas d'existence réelle dans le temps historique. Parce que ce sont les personnages d'une oeuvre de fiction (parabole).
Tu n'as pas encore compris après 24 page et 300 messages sur ce sujet ici et 150 messages sur l'autre sujet dont tu viens, que Jésus parle de ses disciples qu'il établirait pour distribuer la nourriture spirituelle aux domestiques (les croyants qui ont foi en Jésus) la parabole de 24:45-51 répond aux questions de ses disciples qui lui ont demandé quel serait le signe de sa présence Matthieu 24:3
Zouzouspetals a écrit : Dans vos rêves, VENT. Votre collège central distribue ce qu'il vous dit être une nourriture spirituelle de qualité, alors qu'il passe son temps à changer ses doctrines et à vouloir modifier la réalité historique et même le texte biblique, pour soutenir ses fantasmes.
La preuve : pendant des années, il vous a servi une interprétation de Matthieu 24:45-51, selon laquelle Jésus avait établi un "esclave fidèle et avisé" à la Pentecôte de l'an 33, avait chargé une génération de membres oints de nourrir la suivante, jusqu'au moment de son retour en 1914/1919, lorsqu'il avait inspecté sa maison, jugé positivement un petit groupe d'Etudiants de la Bible, l'avait reconnu comme la digne continuation, en ce début de XXe siècle, de ce qu'il avait mis sur pied avec les premiers oints, et l'avait donc établi sur "tous ses biens".
Cette interprétation du texte de Matthieu 24:45-51, vous étiez sûrs, alors, qu'elle était vraie, puisqu'elle provenait de Jésus par son seul canal établi, "l'esclave fidèle et avisé" (vous savez, ce groupe collectif constitué à terme par l'ensemble des membres oints depuis la Pentecôte de l'an 33).
Je ne sais pas si tout les TJ en était sûr mais ce n'était pas mon cas, et je savais que cette question serait un jour ou l'autre reconsidéré dans son contexte réelle, d'ailleurs je suis moi même surpris qu'elle ai été évoqué dans la TG de Juillet 2013, le fait que tu remettes en question le collège central des témoins de Jéhovah sur ce sujet ne fait que me fortifier en constatant que Christ veille sur sa congrégation, elle est pas belle la vie ! :D
Zouzouspetals a écrit : Qu'est-il donc arrivé à cet "esclave fidèle et avisé", celui que vous avez suivi pendant des années, celui en qui vous pouviez avoir totalement confiance puisqu'il avait été établi par Jésus au 1er siècle, qu'il avait perduré fidèlement à travers les âges et qu'il avait finalement été reconnu par le maître lors de son inspection en 1919 et établi sur "tous ses biens" ? N'aurait-il été qu'une illusion ? Avez-vous suivi les instructions, lu et soutenu les interprétations, d'un mirage ?
Ce que tu n'arrives pas à comprendre Zouzouspetals c'est que nous ne suivons pas des hommes mais l'autorité qui leur est donné par la maître qui les a établit comme l'EFA, nuance ! Par cette autorité nous recevons la nourriture spirituelle que Christ nous réserve en temps voulu. (y)
Le vent souffle où il veut, et tu en entends le bruit, mais tu ne sais pas d’où il vient ni où il va. Ainsi est tout homme qui est né de l’esprit. ” Jean 3:8

VENT

Christianisme [Témoins_de_Jéhovah]
Avatar du membre

Messages : 4225
Enregistré le : 21 avr. 2013, 16:29

Re: Esclave fidèle et l'absence de son maître, ou est Jésus?

Ecrit le 23 nov. 2013, 16:55

Message par VENT »

Zouzouspetals a écrit : Matthieu 24:45-51 est une parabole, tout comme les trois récits du chapitre 25 de Matthieu. Vous avez raison de dire que ce que fait le maître dans ces récits fictifs ne se produit pas dans la réalité. Mais allez jusqu'au bout de votre raisonnement. Si, lorsque la parabole dit que le maître donne des talents à ses esclaves, cela ne signifie pas que, dans la réalité, Jésus a donné des talents à ses disciples, alors lorsque la parabole dit que le maître a établi son "esclave fidèle et avisé" pour donner la nourriture aux domestiques de sa maisonnée, cela ne signifie pas que, dans la réalité, Jésus a établi un groupe collectif autoproclamé "esclave fidèle et avisé" pour donner la "nourriture spirituelle" aux domestiques de sa maisonnée.
Tout à fait, de même que quelques uns de ses disciples trébuchèrent quand Jésus leur dit qu'il devaient manger sa chair et boire son sang pour obtenir la vie éternelle, de même Zouzouspetals tu trébuches sur une parabole. Jean 6:48:60
Le vent souffle où il veut, et tu en entends le bruit, mais tu ne sais pas d’où il vient ni où il va. Ainsi est tout homme qui est né de l’esprit. ” Jean 3:8

BenFis

* [ Aucun rang ] *
Avatar du membre

Messages : 6754
Enregistré le : 02 nov. 2013, 06:35

Contact :

Re: Esclave fidèle et l'absence de son maître, ou est Jésus?

Ecrit le 23 nov. 2013, 18:04

Message par BenFis »

VENT a écrit :... la TG du 15/07/13 ne fait que donner la réponse à la question dans Matthieu 24:45  “ Quel est donc l’esclave fidèle et avisé que son maître a établi sur ses domestiques, pour leur donner leur nourriture en temps voulu" ? la réponse est le Collège central des témoins de Jéhovah qui a toujours donné cette nourriture depuis 1919 parce que c'est la date qui marque la distribution de cette nourriture dans le monde entier et non plus sur le plan local comme cela se faisait depuis 1870. En conclusion, si le CC distribue cette nourriture dans le monde entier depuis 1919 il est donc "lesclave fidèle et avisé" que Jésus a établit en 1919 ! Maintenant s'il y a d'autre religions qui s'estiment être aussi cet "esclave fidèle et avisé " qu'elles se fassent connaitre !
Les autres religions attendent en général le coup de sifflet du Maître lors de son retour sur le terrain, pour connaitre le gagnant.

Ta conclusion n'est-elle pas trop hâtive et ne fait-elle pas fi de la justice divine? Car selon la Bible, qui doit déterminer qui est l'esclave fidèle ? Est-ce l'esclave lui-même?
"Car ce n'est pas celui qui se recommande lui-même, qui est approuvé, mais celui que le Seigneur recommande." (2 Corinthiens 10:18).
Voir aussi Luc 18:9-14

Et qui doit établir cet esclave sur tout l'avoir du maître, lorsque celui-ci s'est correctement acquitté de sa tâche, ? Sont-ce les religions, ou l'esclave, ou le maître lors de son retour ? Vas-tu souffler au Christ son jugement?

Zouzouspetals

* [ Aucun rang ] *

Messages : 1651
Enregistré le : 17 déc. 2008, 05:50
Localisation : Paris, France

Re: Esclave fidèle et l'absence de son maître, ou est Jésus?

Ecrit le 24 nov. 2013, 04:42

Message par Zouzouspetals »

VENT a écrit : Oui tout à fait, Jésus a annoncé l'établissement d'un esclave fidèle et avisé, or que cet EFA se révèle mauvais ne change en rien la prophétie, et Jésus ne dit pas "l'esclave établit sera bon ou méchant".
Non, Jésus n'a pas annoncé l'établissement d'un "esclave fidèle et avisé". Le texte ne dit jamais : "le Fils de l'homme établira un esclave fidèle et avisé..." Jésus raconte une histoire dans lesquels les protagonistes principaux sont un esclave de confiance et son maître qui l'établit provisoirement sur sa maisonnée, pour en prendre soin pendant son absence. Ces deux personnages, inspirés d'une situation de la vie quotidienne (c'est ce que faisaient les maîtres antiques partant pour de longs voyages : établir un intendant pour gérer la maison en leur absence), ne sont pas les préfigurations d'une réalité future. Ils sont des exemples, tout comme les 10 vierges, les esclaves aux talents et tous les autres personnages qui peuplent les paraboles du Christ.
VENT a écrit : Bah non Jésus ne parle pas de "la cigale et la fourmi" ni de "Peter Pan" :lol:
Je n'ai pas dit qu'il en parlait. Mais il utilise des personnages de fiction pour illustrer certaines idées, tout comme La Fontaine ou James Matthew Barrie l'ont fait avec "la cigale et la fourmi" et "Peter Pan".
VENT a écrit : Tu n'as pas encore compris après 24 page et 300 messages sur ce sujet ici et 150 messages sur l'autre sujet dont tu viens, que Jésus parle de ses disciples qu'il établirait pour distribuer la nourriture spirituelle aux domestiques (les croyants qui ont foi en Jésus) la parabole de 24:45-51 répond aux questions de ses disciples qui lui ont demandé quel serait le signe de sa présence Matthieu 24:3
Tu n'as pas encore compris, après 24 pages et 300 messages sur ce sujet ici et 150 messages sur l'autre sujet, que l'explication de ton mouvement a changé sur ce sujet : ce ne sont plus les disciples que Jésus aurait établi pour distribuer la nourriture spirituelle aux domestiques, ce n'est plus qu'une poignée d'hommes à partir de 1919. Autrement dit, lorsque les apôtres demandent à Jésus, selon Matthieu 24:3, quel serait le signe de sa présence et de l'achèvement du système de choses, Jésus leur donne une réponse qui ne les concerne pas du tout, en tout cas en ce qui concerne la parabole de "l'esclave fidèle et avisé" de Matthieu 24:45-51, puisqu'aucun des apôtres ou des premiers chrétiens qui ont pu entendre la réponse du Christ, ne font plus désormais (depuis la TG du15/0/7/13) partie de "l'esclave fidèle et avisé".
VENT a écrit : Je ne sais pas si tout les TJ en était sûr mais ce n'était pas mon cas, et je savais que cette question serait un jour ou l'autre reconsidéré dans son contexte réelle, d'ailleurs je suis moi même surpris qu'elle ai été évoqué dans la TG de Juillet 2013, le fait que tu remettes en question le collège central des témoins de Jéhovah sur ce sujet ne fait que me fortifier en constatant que Christ veille sur sa congrégation, elle est pas belle la vie ! :D
A d'autres ! Comme si toi, entre tous, avais discerné avant la TG du 15/07/13, que l'explication en cours depuis 94 ans concernant "l'esclave" (= l'ensemble des membres oints depuis la Pentecôte 33) aurait été fausse ! Donc, tu aurais suivi sans sourciller et sans rien dire, un pseudo "esclave fidèle et avisé" qui se croyait vieux de plus de 19 siècles, fort de 144 000 membres et déjà jugé par le Christ, tout en étant persuadé que le véritable "esclave" n'était né qu'en 1919, ne comprenait qu'une poignée d'hommes et était encore en attente du jugement de Jésus ?!?
Et, petite précision, je ne remets pas en question le collège central des témoins de Jéhovah : il existe, il a certainement sa place dans un mouvement centralisé et multinational. Mais il n'a en aucun cas été prophétisé dans la Bible. Pas plus que le pape ou le PDG de Coca-Cola.
VENT a écrit : Ce que tu n'arrives pas à comprendre Zouzouspetals c'est que nous ne suivons pas des hommes mais l'autorité qui leur est donné par la maître qui les a établit comme l'EFA, nuance ! Par cette autorité nous recevons la nourriture spirituelle que Christ nous réserve en temps voulu. (y)
Et comme Jésus n'a jamais établi d'EFA (surtout pas un EFA qui aurait mis 94 ans à se reconnaître comme tel), quelle est donc l'autorité que vous suivez ? Quelle est donc l'autorité qui vous fourni une nourriture spirituelle changeante, qui appelle "vérité" aujourd'hui ce que demain elle qualifiera "d'erreur" ?
Quitte à redéfinir complètement sa propre histoire, je préfère encore la manière du Docteur ("Gallifrey falls no more").
Ne réponds pas à un homme stupide selon sa sottise, de peur que tu ne deviennes pareil à lui, toi aussi.
Réponds à un homme stupide selon sa sottise, de peur qu’il ne devienne un sage à ses yeux.
(Proverbes 26:4,5, TMN)

Zouzouspetals

* [ Aucun rang ] *

Messages : 1651
Enregistré le : 17 déc. 2008, 05:50
Localisation : Paris, France

Re: Esclave fidèle et l'absence de son maître, ou est Jésus?

Ecrit le 24 nov. 2013, 04:51

Message par Zouzouspetals »

VENT a écrit : Tout à fait, de même que quelques uns de ses disciples trébuchèrent quand Jésus leur dit qu'il devaient manger sa chair et boire son sang pour obtenir la vie éternelle, de même Zouzouspetals tu trébuches sur une parabole. Jean 6:48:60
Rien à voir, VENT. Sauf si vous considérez que reconnaître votre changeant EFA est le seul moyen d'obtenir la vie éternelle, ce qui vous placerait dans une situation semblable à ceux qui n'ont pas compris que cela n'était possible qu'en acceptant le sacrifice rédempteur du Christ ou, symboliquement, de manger sa chair et de boire son sang.
Croyez-vous vraiment que Dieu rejette ceux qui n'adhèrent pas à votre doctrine de "l'esclave fidèle et avisé" ? Quel "esclave fidèle et avisé", d'ailleurs : celui établi sur les domestiques du Christ à la Pentecôte de l'an 33 et qui as su rester fidèle pendant près de 19e siècles si bien que Jésus, à son retour, l'a établi, entre tous, sur l'ensemble de ses biens ? Ou celui établi sur les domestiques en 1919, pas encore jugé par son maître et qui a mis 94 ans pour comprendre qui il était "vraiment", non seulement refusant de s'identifier à "l'esclave fidèle et avisé" de la parabole de Matthieu 24:45-51, mais aussi attribuant l'identité de cet esclave à bien plus vaste et vieux que lui ?
Même si c'est difficile à pratiquer, croire en Jésus est tout de même moins complexe que de croire en votre EFA.
Ne réponds pas à un homme stupide selon sa sottise, de peur que tu ne deviennes pareil à lui, toi aussi.
Réponds à un homme stupide selon sa sottise, de peur qu’il ne devienne un sage à ses yeux.
(Proverbes 26:4,5, TMN)

VENT

Christianisme [Témoins_de_Jéhovah]
Avatar du membre

Messages : 4225
Enregistré le : 21 avr. 2013, 16:29

Re: Esclave fidèle et l'absence de son maître, ou est Jésus?

Ecrit le 24 nov. 2013, 05:22

Message par VENT »

Bonjour BenFis
BenFis a écrit : Les autres religions attendent en général le coup de sifflet du Maître lors de son retour sur le terrain, pour connaitre le gagnant.
Le coup de sifflet a été donné par Jésus dans cette parabole de Matthieu 24:45-51 mais les autres religions se sont bouchée les oreilles de sorte quelles attentent encore aujourd'hui ce coup de sifflet.
BenFis a écrit : Ta conclusion n'est-elle pas trop hâtive et ne fait-elle pas fi de la justice divine? Car selon la Bible, qui doit déterminer qui est l'esclave fidèle ? Est-ce l'esclave lui-même?
Ce sont les actes qui déterminent l'esclave fidèle et avisé, la preuve puisque le maître en arrivant le trouve "faisant ainsi" or si nous savons ce que signifie "faire ainsi" nous pouvons aussi identifier cet esclave. L'arrivée du maître n'a pas pour but de dire "voilà l'esclave fidèle et avisé que j'ai choisi", son arrivée consiste à l'établir sur tout ses biens.
BenFis a écrit : "Car ce n'est pas celui qui se recommande lui-même, qui est approuvé, mais celui que le Seigneur recommande." (2 Corinthiens 10:18).
Voir aussi Luc 18:9-14
Relis mes messages précédent, je ne recommande personne, je témoigne de ce que je vois, nuance !
BenFis a écrit : Et qui doit établir cet esclave sur tout l'avoir du maître, lorsque celui-ci s'est correctement acquitté de sa tâche, ? Sont-ce les religions, ou l'esclave, ou le maître lors de son retour ? Vas-tu souffler au Christ son jugement?
Mais Christ a déjà prononcé son jugement dans sa réponse à ses disciples en Matthieu 24:45-51 jusqu'à la fin du chapitre 25 et au verset 14 "Et cette bonne nouvelle du royaume sera prêchée dans toute la terre habitée, en témoignage pour toutes les nations ; et alors viendra la fin".

La fin est l'accomplissement du jugement que Christ Jésus a prononcé.
Le vent souffle où il veut, et tu en entends le bruit, mais tu ne sais pas d’où il vient ni où il va. Ainsi est tout homme qui est né de l’esprit. ” Jean 3:8

Zouzouspetals

* [ Aucun rang ] *

Messages : 1651
Enregistré le : 17 déc. 2008, 05:50
Localisation : Paris, France

Re: Esclave fidèle et l'absence de son maître, ou est Jésus?

Ecrit le 24 nov. 2013, 08:22

Message par Zouzouspetals »

VENT a écrit :Bonjour BenFis Le coup de sifflet a été donné par Jésus dans cette parabole de Matthieu 24:45-51 mais les autres religions se sont bouchée les oreilles de sorte quelles attentent encore aujourd'hui ce coup de sifflet.
Le coup de sifflet dont parle BenFis, celui qui permettra de "connaître le gagnant", est encore à venir ; le jugement final n'a pas encore eu lieu.
VENT a écrit : Ce sont les actes qui déterminent l'esclave fidèle et avisé, la preuve puisque le maître en arrivant le trouve "faisant ainsi" or si nous savons ce que signifie "faire ainsi" nous pouvons aussi identifier cet esclave. L'arrivée du maître n'a pas pour but de dire "voilà l'esclave fidèle et avisé que j'ai choisi", son arrivée consiste à l'établir sur tout ses biens.
Je suis d'accord avec vous sur le point que ce sont les actes qui déterminent l'esclave fidèle et avisé. Cela dit, nous savons, d'après le texte, ce que signifie "faire ainsi" : c'est, pour "l'esclave fidèle et avisé" "donner la nourriture aux domestiques en temps voulu" ; autrement dit, accomplir consciencieusement la tâche que son maître lui a confiée avant de partir. Ce que l'esclave peut faire, ou pas, durant la longue absence de son maître
La difficulté posée par la parabole de Matthieu 24:45-51, ce n'est pas d'identifier l'esclave : le texte lui-même répond : "c'est celui que son maître a établi sur les domestiques pour leur donner la nourriture en temps voulu". Et cet esclave étant confronté à une alternative réduite uniquement lors du jugement final, seules ses actions, au retour de son maître, permettront de déterminer s'il est resté vraiment "fidèle et avisé" ou s'il s'est révélé "mauvais" sous l'attente. A moins d'être le maître à la fin de l'histoire, personne ne peut dire assurément (ni l'esclave, ni d'éventuels observateurs extérieurs) ce que sera au bout du compte cet esclave.
D'ailleurs, identifier l'esclave n'est pas le but de la parabole, mais comprendre l'alternative à laquelle il est confronté, à laquelle nous sommes tous, de différentes façons, confrontés, et en tirer une leçon pour nous-mêmes.
VENT a écrit : Relis mes messages précédent, je ne recommande personne, je témoigne de ce que je vois, nuance !
Votre témoignage est partial, puisque vous n'encensez que votre "corps dirigeant", sans même fournir de raisons précises à l'identification que vous faites dorénavant entre "l'esclave fidèle et avisé" de la parabole de Matthieu 24:45-51 et la poignée d'hommes soit-disant établie en 1919 et qui constitue aujourd'hui le Collège central des témoins de Jéhovah.
VENT a écrit : Mais Christ a déjà prononcé son jugement dans sa réponse à ses disciples en Matthieu 24:45-51 jusqu'à la fin du chapitre 25 et au verset 14 "Et cette bonne nouvelle du royaume sera prêchée dans toute la terre habitée, en témoignage pour toutes les nations ; et alors viendra la fin".

La fin est l'accomplissement du jugement que Christ Jésus a prononcé.
Le jugement n'a pas encore eu lieu. En outre, le Collège central des Témoins de Jéhovah est loin d'être le seul à prêcher la bonne nouvelle du royaume dans toute la terre habitée, et les disciples de Christ n'ont d'ailleurs pas attendu 1919 pour commencer cette annonce.
Si vous considérez que l'accomplissement de Matthieu 24:14 est le signe d'identification clair de celui qui postule à être une incarnation réelle, historique, de "l'esclave fidèle et avisé", vous attestez du même coup que ce ne peut pas être la poignée d'hommes soit-disant établie en 1919 et qui constitue aujourd'hui le Collège central des témoins de Jéhovah. Parce que la prédication de la bonne nouvelle du royaume dans toute la terre habitée a commencé avec les apôtres, pas en 1919.
Ne réponds pas à un homme stupide selon sa sottise, de peur que tu ne deviennes pareil à lui, toi aussi.
Réponds à un homme stupide selon sa sottise, de peur qu’il ne devienne un sage à ses yeux.
(Proverbes 26:4,5, TMN)

VENT

Christianisme [Témoins_de_Jéhovah]
Avatar du membre

Messages : 4225
Enregistré le : 21 avr. 2013, 16:29

Re: Esclave fidèle et l'absence de son maître, ou est Jésus?

Ecrit le 24 nov. 2013, 12:01

Message par VENT »

Zouzouspetals a écrit :
Non, Jésus n'a pas annoncé l'établissement d'un "esclave fidèle et avisé". Le texte ne dit jamais : "le Fils de l'homme établira un esclave fidèle et avisé..." Jésus raconte une histoire dans lesquels les protagonistes principaux sont un esclave de confiance et son maître qui l'établit provisoirement sur sa maisonnée, pour en prendre soin pendant son absence. Ces deux personnages, inspirés d'une situation de la vie quotidienne (c'est ce que faisaient les maîtres antiques partant pour de longs voyages : établir un intendant pour gérer la maison en leur absence), ne sont pas les préfigurations d'une réalité future. Ils sont des exemples, tout comme les 10 vierges, les esclaves aux talents et tous les autres personnages qui peuplent les paraboles du Christ.
En quelque sorte tu laisses entendre que Jésus à répondu n'importe quoi à ses disciples !

Alors celle là on ne me l'avait pas encore faite, les apôtres demande un signe pour identifier le temps de la fins et toi Zouzouspetals tu ne trouves rien d'autre à dire que " ce ne sont pas les préfigurations d'une réalité future", ce qui est rapporté dans la bible n'est pas la réalité future ? là tu es carrément dans le déni de la parole de Dieu que la bible appel l'antichrist.
Zouzouspetals a écrit : Tu n'as pas encore compris, après 24 pages et 300 messages sur ce sujet ici et 150 messages sur l'autre sujet, que l'explication de ton mouvement a changé sur ce sujet : ce ne sont plus les disciples que Jésus aurait établi pour distribuer la nourriture spirituelle aux domestiques, ce n'est plus qu'une poignée d'hommes à partir de 1919. Autrement dit, lorsque les apôtres demandent à Jésus, selon Matthieu 24:3, quel serait le signe de sa présence et de l'achèvement du système de choses, Jésus leur donne une réponse qui ne les concerne pas du tout,
Tu persistes et signe à dire que Jésus à répondu n'importe quoi a ses disciples !
Zouzouspetals a écrit : en tout cas en ce qui concerne la parabole de "l'esclave fidèle et avisé" de Matthieu 24:45-51, puisqu'aucun des apôtres ou des premiers chrétiens qui ont pu entendre la réponse du Christ, ne font plus désormais (depuis la TG du15/0/7/13) partie de "l'esclave fidèle et avisé".
Mais la réponse que Jésus leur a donné c'est “ Quel est donc l’esclave fidèle et avisé que son maître a établi sur ses domestiques, pour leur donner leur nourriture en temps voulu ? cette question est resté en suspend jusqu'en juillet 2013 où il a été clairement répondu dans cette TG que l'EFA est le collège central des témoins de Jéhovah.
Zouzouspetals a écrit : A d'autres !


Comment ça à d'autres ! je ne t'autorise pas à mettre ma parole en doute, si ça ne te plait pas mes réponses tu n'est pas obligé de converser avec moi !

Zouzouspetals a écrit : Comme si toi, entre tous, avais discerné avant la TG du 15/07/13, que l'explication en cours depuis 94 ans concernant "l'esclave" (= l'ensemble des membres oints depuis la Pentecôte 33) aurait été fausse !


Je ne savais pas que j'étais le seul à savoir cela, c'est toi qui me l'apprend !

Zouzouspetals a écrit : Donc, tu aurais suivi sans sourciller et sans rien dire, un pseudo "esclave fidèle et avisé" qui se croyait vieux de plus de 19 siècles, fort de 144 000 membres et déjà jugé par le Christ, tout en étant persuadé que le véritable "esclave" n'était né qu'en 1919, ne comprenait qu'une poignée d'hommes et était encore en attente du jugement de Jésus ?!?

Bah oui, que veux-tu que je te dise ? sauf que j'ignorais que l'EFA serait reconnu plus tard (à la TG de juillet 2013 ) être établit en 1919, je savais seulement que l'EFA était le collège central c'est tout, il n'y a rien d'extraordinaire à ça.
Zouzouspetals a écrit :
Et, petite précision, je ne remets pas en question le collège central des témoins de Jéhovah : il existe, il a certainement sa place dans un mouvement centralisé et multinational. Mais il n'a en aucun cas été prophétisé dans la Bible. Pas plus que le pape ou le PDG de Coca-Cola.

Mais Zouzouspetals tu nies la bible, comment peux-tu croire aux prophéties de Jésus ?
VENT a écrit :
Mais l'EFA n'a pas besoin de se reconnaître puisque c'est Christ Jésus qui le reconnaît !
Zouzouspetals
quelle est donc l'autorité que vous suivez ? Quelle est donc l'autorité qui vous fourni une nourriture spirituelle changeante, qui appelle "vérité" aujourd'hui ce que demain elle qualifiera "d'erreur" ?
Quitte à redéfinir complètement sa propre histoire, je préfère encore la manière du Docteur ("Gallifrey falls no more").

Désolé je connais pas ce docteur que tu cites, quoi qu'il en soit, la qualité de la nourriture spirituelle ne dépend pas de celui qui la distribue mais de Christ Jésus qui l'a produit miraculeusement comme la manne qui tombait du ciel pour nourrir les Israëlites dans le désert.

Exode 16:35 Les fils d’Israël mangèrent la manne quarante ans durant, jusqu’à leur arrivée en pays habité. C’est la manne qu’ils mangèrent jusqu’à leur arrivée à la frontière du pays de Canaan



it-1 p. 129 Antichrist

ANTICHRIST
Ce nom signifie “ contre (ou : à la place de) Christ ”. Il apparaît cinq fois dans les Écritures, au singulier ou au pluriel, et uniquement dans deux des lettres de Jean.
Le sujet n’était pas nouveau pour les chrétiens quand Jean écrivit ses lettres (vers 98 de n. è.). On lit en 1 Jean 2:18 : “ Petits enfants, c’est la dernière heure, et, tout comme vous avez entendu dire que l’antichrist [gr. : antikhristos] vient, dès maintenant beaucoup d’antichrists ont paru ; d’où nous pouvons savoir que c’est la dernière heure. ” Jean montrait qu’il y a beaucoup d’antichrists individuels, bien que tous ensemble ils puissent constituer un personnage collectif appelé “ l’antichrist ”. (2Jn 7.) On trouve dans les autres écrits de Jean des exemples d’emploi du mot “ heure ” pour désigner une période, soit relativement courte, soit d’une longueur indéterminée (voir Jn 2:4 ; 4:21-23 ; 5:25, 28 ; 7:30 ; 8:20 ; 12:23, 27). Jean ne limitait donc pas l’apparition, l’existence et l’activité de cet antichrist à une certaine époque du futur, mais révélait qu’il était déjà là et qu’il continuerait d’exister. — 1Jn 4:3.
Identification. On s’est évertué dans le passé à identifier “ l’antichrist ” à un individu, tel que Pompée, Néron ou Mahomet (cette dernière identification fut proposée par le pape Innocent III en 1213), ou encore à une organisation en particulier, par exemple la papauté comme l’ont soutenu les protestants. Cependant, les déclarations divinement inspirées de Jean indiquent que ce terme doit être appliqué de façon large, qu’il englobe tous ceux qui nient que “ Jésus est le Christ ” et qu’il est le Fils de Dieu venu “ dans la [en] chair ”. — 1Jn 2:22 ; 4:2, 3 ; 2Jn 7, Pl ; TOB ; voir aussi Jn 8:42, 48, 49 ; 9:22.
Nier que Jésus est le Christ et le Fils de Dieu, c’est forcément nier, en partie ou en totalité, l’enseignement des Écritures qui le concerne : son origine, sa place dans la structure voulue par Dieu, la manière dont il réalisa les prophéties des Écritures hébraïques en qualité de Messie promis, son ministère, son enseignement et ses prophéties ; c’est aussi s’opposer à lui ou s’efforcer de le remplacer dans sa position de Grand Prêtre et Roi établi par Dieu. Cela ressort clairement d’autres textes qui, même sans utiliser le mot “ antichrist ”, expriment pour l’essentiel une idée semblable. Ainsi Jésus déclara : “ Qui n’est pas avec moi est contre moi, et qui ne rassemble pas avec moi disperse. ” (Lc 11:23). Le passage de 2 Jean 7 montre que de tels individus peuvent se comporter en trompeurs ; l’“ antichrist ” inclurait en ce cas les “ faux Christs ”, les “ faux prophètes ” et les hommes que Jésus range parmi ceux ‘ qui pratiquent l’illégalité ’, quoiqu’ils accomplissent des œuvres de puissance en son nom. — Mt 24:24 ; 7:15, 22, 23.
En vertu de la règle établie par Jésus, selon laquelle ce qu’on fait à ses véritables disciples, c’est à lui qu’on le fait (Mt 25:40, 45 ; Ac 9:5), le mot “ antichrist ” doit comprendre les persécuteurs de ces disciples, y compris la symbolique “ Babylone la Grande ” et ceux que Jésus qualifia de “ mauvais esclave ” dans une parabole. — Lc 21:12 ; Ré 17:5, 6 ; Mt 24:48-51.
Parmi ceux qui font partie de l’antichrist, Jean range explicitement les apostats, ceux qui, dit-il, “ sont sortis de chez nous ”, abandonnant la congrégation chrétienne (1Jn 2:18, 19). L’antichrist englobe par conséquent “ l’homme d’illégalité ” ou “ le fils de destruction ” que décrit Paul, ainsi que les “ faux enseignants ” auxquels Pierre reproche de former des sectes destructrices et de ‘ renier même le propriétaire qui les a achetés ’. — 2Th 2:3-5 ; 2P 2:1 ; voir HOMME D’ILLÉGALITÉ.
Font également partie de l’antichrist des royaumes, des nations et des organisations, ainsi que l’indique la description symbolique dans Révélation 17:8-15 ; 19:19-21. — Voir aussi Ps 2:1, 2.
Dans tous les cas ci-dessus, ceux qui composent l’antichrist vont droit à la destruction, le salaire de leur opposition.
Le vent souffle où il veut, et tu en entends le bruit, mais tu ne sais pas d’où il vient ni où il va. Ainsi est tout homme qui est né de l’esprit. ” Jean 3:8

Zouzouspetals

* [ Aucun rang ] *

Messages : 1651
Enregistré le : 17 déc. 2008, 05:50
Localisation : Paris, France

Re: Esclave fidèle et l'absence de son maître, ou est Jésus?

Ecrit le 24 nov. 2013, 18:44

Message par Zouzouspetals »

VENT a écrit : En quelque sorte tu laisses entendre que Jésus à répondu n'importe quoi à ses disciples !
Non, je dis que Jésus a répondu par une exhortation qu'il a illustrée de courts récits fictifs appelés paraboles. Les paraboles du Christ ne sont pas n'importe quoi ; ce ne sont pas des prophéties, voilà tout.
VENT a écrit :[Alors celle là on ne me l'avait pas encore faite, les apôtres demande un signe pour identifier le temps de la fins et toi Zouzouspetals tu ne trouves rien d'autre à dire que " ce ne sont pas les préfigurations d'une réalité future", ce qui est rapporté dans la bible n'est pas la réalité future ? là tu es carrément dans le déni de la parole de Dieu que la bible appel l'antichrist.
Ce que Jésus raconte dans ses paraboles n'est pas la préfiguration d'une réalité future, mais l'illustration, par des exemples tirés de la vie quotidienne, de l'exhortation qu'il répète ("veillez").
Tu as toi-même reconnu dans un précédent post que les paraboles ne s'accomplissaient pas dans la réalité historique, que ce n'était pas parce que le maître partait en voyage ou confiait des talents à ses serviteurs que, dans la réalité, Jésus partait en voyage ou confiait des talents à ses serviteurs. Il en va de même pour la parabole de Matthieu 24:45-51 : le maître y a établi un "esclave fidèle et avisé" pour nourrir les domestiques en son absence, mais Jésus n'a pas établi d'EFA en son absence, et encore moins en sa présence.
VENT a écrit : Tu persistes et signe à dire que Jésus à répondu n'importe quoi a ses disciples !
Non, je dis que, si votre interprétation était correcte, si Matthieu 24:45-51 annonçait l'établissement, en 1919, d'une poignée d'hommes constituant aujourd'hui le Collège central des témoins de Jéhovah et rien d'autre, alors, en prononçant ces paroles, Jésus aurait répondu à la question de ses apôtres par une devinette à laquelle ils n'avaient aucun moyen de trouver une solution, puisqu'il aurait annoncé ainsi un événement si loin dans le futur de leurs descendants qu'ils n'y prendraient aucune part et n'en pourraient avoir aucune idée. Autant leur avoir répondu : "vous ne pouvez pas comprendre".
VENT a écrit : Mais la réponse que Jésus leur a donné c'est “ Quel est donc l’esclave fidèle et avisé que son maître a établi sur ses domestiques, pour leur donner leur nourriture en temps voulu ? cette question est resté en suspend jusqu'en juillet 2013 où il a été clairement répondu dans cette TG que l'EFA est le collège central des témoins de Jéhovah.

Non VENT, cette question, posée en 33 de notre ère n'a pas attendu 1980 ans pour obtenir enfin une réponse claire.
Les Témoins de Jéhovah ont répondu depuis longtemps à cette question, par une réponse très claire pour eux : l'EFA est l'ensemble des membres oints depuis la Pentecôte de l'an 33. Et, bien avant cela, la plupart des lecteurs de la Bible avaient compris qu'il s'agissait d'une question rhétorique introduisant une parabole qui exhortait chacun à "veiller" fidèlement dans l'attente du retour du maître.

VENT a écrit :
Comment ça à d'autres ! je ne t'autorise pas à mettre ma parole en doute, si ça ne te plait pas mes réponses tu n'est pas obligé de converser avec moi !

Pour qui te prends-tu ? Bien sûr que je peux mettre ta parole en doute. Te prives-tu de douter de la mienne, toi ?
Pourrais-tu abandonner les poses mélodramatiques pour te consacrer davantage aux arguments, s'il te plaît ?! Ou veux-tu cesser de converser avec moi ?

VENT a écrit :

Je ne savais pas que j'étais le seul à savoir cela, c'est toi qui me l'apprend !

A t'en croire, tu étais le seul à le savoir avant la publication de la TG du 15/07/13, tu étais le seul à savoir, depuis des années, que ce qui était alors imprimé dans les publications de la Watchtower était une explication erronée de l'identité de l'EFA.

VENT a écrit :
Bah oui, que veux-tu que je te dise ? sauf que j'ignorais que l'EFA serait reconnu plus tard (à la TG de juillet 2013 ) être établit en 1919, je savais seulement que l'EFA était le collège central c'est tout, il n'y a rien d'extraordinaire à ça.

Tu savais que l'EFA était le collège central ? Alors même que le collège central lui-même assurait publiquement, dans les pages de ses publications, qu'il n'était que le représentant de l'ensemble des membres oints depuis la Pentecôte de l'an 33, qui constituaient collectivement "l'esclave fidèle et avisé" de la parabole de Matthieu 24:45-51 ?
Et tu ignorais qu'il avait été établi en 1919 ? Comment aurais-tu pu ignorer ce "fait" ? Sans doute parce que ni le Collège central des Témoins de Jéhovah, ni celui qu'il présentait alors comme l'EFA (à savoir l'ensemble des membres oints depuis la Pentecôte 33) ne l'avaient formulé avant juillet 2013 ?

VENT a écrit :
Mais Zouzouspetals tu nies la bible, comment peux-tu croire aux prophéties de Jésus ?

Où vois-tu que je nierais la Bible ? Je passe mon temps sur ce fil à la citer et à l'expliciter.

VENT a écrit :
Mais l'EFA n'a pas besoin de se reconnaître puisque c'est Christ Jésus qui le reconnaît !

Alors pourquoi publier l'article "Quel est donc l'esclave fidèle et avisé" dans la Tour de Garde du 15/07/13 ? Pourquoi l'étudier, le diffuser, le défendre. Pourquoi écrire, lire, croire ce qui est imprimé au paragraphe 2 de cet article : "Cet esclave fidèle est le canal par lequel Jésus nourrit ses véritables disciples en ce temps de la fin. Il nous faut impérativement l'identifier. En effet notre santé spirituelle et nos relations avec Dieu dépendent de ce canal".
Vraiment ?! Alors même que ce soit-disant EFA a passé 94 ans à nier être "l'esclave fidèle et avisé" de la parabole de Matthieu 24:45-51 pour décider un jour qu'après tout, il l'était peut-être, finalement. Ce qui a rendu caduque l'identification précédente qu'il faisait de lui-même et qu'il enjoignait tous ses fidèles à croire. Donc, de 1919 à 2013, il était impératif d'identifier l'EFA, ce que celui qui se proclame aujourd'hui véritable EFA s'est pourtant révélé incapable de faire pendant toutes ces années ???

VENT a écrit :
Désolé je connais pas ce docteur que tu cites, quoi qu'il en soit, la qualité de la nourriture spirituelle ne dépend pas de celui qui la distribue mais de Christ Jésus qui l'a produit miraculeusement comme la manne qui tombait du ciel pour nourrir les Israëlites dans le désert.
Exode 16:35 Les fils d’Israël mangèrent la manne quarante ans durant, jusqu’à leur arrivée en pays habité. C’est la manne qu’ils mangèrent jusqu’à leur arrivée à la frontière du pays de Canaan

Donc c'est Jésus qui serait responsable de l'erreur monumentale d'identification de "l'esclave fidèle et avisé" de Matthieu 24:45-51, pendant les 94 premières années qui auraient suivi son établissement en 1919 (et par lui-même, en plus) ? C'est Jésus qui penserait et écrirait/dicterait tous les articles publiés par la Watchtower ? Bourdes comprises ?


VENT a écrit :it-1 p. 129 Antichrist

ANTICHRIST
Ce nom signifie “ contre (ou : à la place de) Christ ”. Il apparaît cinq fois dans les Écritures, au singulier ou au pluriel, et uniquement dans deux des lettres de Jean.
Le sujet n’était pas nouveau pour les chrétiens quand Jean écrivit ses lettres (vers 98 de n. è.). On lit en 1 Jean 2:18 : “ Petits enfants, c’est la dernière heure, et, tout comme vous avez entendu dire que l’antichrist [gr. : antikhristos] vient, dès maintenant beaucoup d’antichrists ont paru ; d’où nous pouvons savoir que c’est la dernière heure. ” Jean montrait qu’il y a beaucoup d’antichrists individuels, bien que tous ensemble ils puissent constituer un personnage collectif appelé “ l’antichrist ”. (2Jn 7.) On trouve dans les autres écrits de Jean des exemples d’emploi du mot “ heure ” pour désigner une période, soit relativement courte, soit d’une longueur indéterminée (voir Jn 2:4 ; 4:21-23 ; 5:25, 28 ; 7:30 ; 8:20 ; 12:23, 27). Jean ne limitait donc pas l’apparition, l’existence et l’activité de cet antichrist à une certaine époque du futur, mais révélait qu’il était déjà là et qu’il continuerait d’exister. — 1Jn 4:3.
Identification. On s’est évertué dans le passé à identifier “ l’antichrist ” à un individu, tel que Pompée, Néron ou Mahomet (cette dernière identification fut proposée par le pape Innocent III en 1213), ou encore à une organisation en particulier, par exemple la papauté comme l’ont soutenu les protestants. Cependant, les déclarations divinement inspirées de Jean indiquent que ce terme doit être appliqué de façon large, qu’il englobe tous ceux qui nient que “ Jésus est le Christ ” et qu’il est le Fils de Dieu venu “ dans la [en] chair ”. — 1Jn 2:22 ; 4:2, 3 ; 2Jn 7, Pl ; TOB ; voir aussi Jn 8:42, 48, 49 ; 9:22.
Nier que Jésus est le Christ et le Fils de Dieu, c’est forcément nier, en partie ou en totalité, l’enseignement des Écritures qui le concerne : son origine, sa place dans la structure voulue par Dieu, la manière dont il réalisa les prophéties des Écritures hébraïques en qualité de Messie promis, son ministère, son enseignement et ses prophéties ; c’est aussi s’opposer à lui ou s’efforcer de le remplacer dans sa position de Grand Prêtre et Roi établi par Dieu. Cela ressort clairement d’autres textes qui, même sans utiliser le mot “ antichrist ”, expriment pour l’essentiel une idée semblable. Ainsi Jésus déclara : “ Qui n’est pas avec moi est contre moi, et qui ne rassemble pas avec moi disperse. ” (Lc 11:23). Le passage de 2 Jean 7 montre que de tels individus peuvent se comporter en trompeurs ; l’“ antichrist ” inclurait en ce cas les “ faux Christs ”, les “ faux prophètes ” et les hommes que Jésus range parmi ceux ‘ qui pratiquent l’illégalité ’, quoiqu’ils accomplissent des œuvres de puissance en son nom. — Mt 24:24 ; 7:15, 22, 23.
En vertu de la règle établie par Jésus, selon laquelle ce qu’on fait à ses véritables disciples, c’est à lui qu’on le fait (Mt 25:40, 45 ; Ac 9:5), le mot “ antichrist ” doit comprendre les persécuteurs de ces disciples, y compris la symbolique “ Babylone la Grande ” et ceux que Jésus qualifia de “ mauvais esclave ” dans une parabole. — Lc 21:12 ; Ré 17:5, 6 ; Mt 24:48-51.
Parmi ceux qui font partie de l’antichrist, Jean range explicitement les apostats, ceux qui, dit-il, “ sont sortis de chez nous ”, abandonnant la congrégation chrétienne (1Jn 2:18, 19). L’antichrist englobe par conséquent “ l’homme d’illégalité ” ou “ le fils de destruction ” que décrit Paul, ainsi que les “ faux enseignants ” auxquels Pierre reproche de former des sectes destructrices et de ‘ renier même le propriétaire qui les a achetés ’. — 2Th 2:3-5 ; 2P 2:1 ; voir HOMME D’ILLÉGALITÉ.
Font également partie de l’antichrist des royaumes, des nations et des organisations, ainsi que l’indique la description symbolique dans Révélation 17:8-15 ; 19:19-21. — Voir aussi Ps 2:1, 2.
Dans tous les cas ci-dessus, ceux qui composent l’antichrist vont droit à la destruction, le salaire de leur opposition.

Quel rapport avec la choucroute, pardon avec la parabole de Matthieu 24:45-51 ? (quoique j'ai dans l'idée que, dans l'esprit embrouillé de VENT, choucroute et parabole, tout ça c'est synagogue ! :lol:)
Ne réponds pas à un homme stupide selon sa sottise, de peur que tu ne deviennes pareil à lui, toi aussi.
Réponds à un homme stupide selon sa sottise, de peur qu’il ne devienne un sage à ses yeux.
(Proverbes 26:4,5, TMN)

BenFis

* [ Aucun rang ] *
Avatar du membre

Messages : 6754
Enregistré le : 02 nov. 2013, 06:35

Contact :

Re: Esclave fidèle et l'absence de son maître, ou est Jésus?

Ecrit le 25 nov. 2013, 09:01

Message par BenFis »

VENT a écrit :Bonjour BenFis Le coup de sifflet a été donné par Jésus dans cette parabole de Matthieu 24:45-51 mais les autres religions se sont bouchée les oreilles de sorte quelles attentent encore aujourd'hui ce coup de sifflet. Ce sont les actes qui déterminent l'esclave fidèle et avisé, la preuve puisque le maître en arrivant le trouve "faisant ainsi" or si nous savons ce que signifie "faire ainsi" nous pouvons aussi identifier cet esclave. L'arrivée du maître n'a pas pour but de dire "voilà l'esclave fidèle et avisé que j'ai choisi", son arrivée consiste à l'établir sur tout ses biens. Relis mes messages précédent, je ne recommande personne, je témoigne de ce que je vois, nuance ! Mais Christ a déjà prononcé son jugement dans sa réponse à ses disciples en Matthieu 24:45-51 jusqu'à la fin du chapitre 25 et au verset 14 "Et cette bonne nouvelle du royaume sera prêchée dans toute la terre habitée, en témoignage pour toutes les nations ; et alors viendra la fin".

La fin est l'accomplissement du jugement que Christ Jésus a prononcé.
Lorsque Jésus dit que "le maître établira l'esclave fidèle sur tout son avoir" ce n'est pas un jugement, mais une promesse de jugement favorable. Et au moment où nous parlons, cela ne s'est pas encore réalisé, car à mon avis, nous ne sommes toujours pas arrivés à la fin de l'histoire.

Par "coup de sifflet" je voulais dire le moment précis où le Christ rend public l'identité de l'esclave fidèle en lui confiant tout son avoir, permettant ainsi d'identifier "Qui donc est le serviteur fidèle ?" (Mat 24:45). Donc c'est un évènement futur qui devrait répondre à cette question.

Et je n'ai pas dis que tu recommandais quelqu'un. Je visais simplement ceux qui proclament être cet esclave; ceux qui s'identifient publiquement à lui.
Ce n'est pas moi qui dis de "ne pas se recommander", mais c'est la Bible, qui en laisse la prérogative à Christ, lors de son retour.

Tu estimes, si j'ai bien compris, que Jésus avait déjà désigné cet esclave (de manière invisible !?) et que tu es certain de l'avoir identifié. Malgré que plus de 99% de la population soit passée à coté de cet évènement, peut-être s'est-il produit ? et si c'est le cas, tant mieux pour toi.
En ce qui me concerne, hormis quelques signes de Mat 24,25, je suis comme soeur Anne, je ne vois rien venir. De plus, en examinant les groupes religieux, je ne vois aucun postulant sortir du lot qui serait digne de contrôler tout l'avoir du maître.

VENT

Christianisme [Témoins_de_Jéhovah]
Avatar du membre

Messages : 4225
Enregistré le : 21 avr. 2013, 16:29

Re: Esclave fidèle et l'absence de son maître, ou est Jésus?

Ecrit le 25 nov. 2013, 10:36

Message par VENT »

BenFis a écrit :
Par "coup de sifflet" je voulais dire le moment précis où le Christ rend public l'identité de l'esclave fidèle en lui confiant tout son avoir, permettant ainsi d'identifier "Qui donc est le serviteur fidèle ?" (Mat 24:45). Donc c'est un évènement futur qui devrait répondre à cette question.
Et moi j'entend dans ce coup de sifflet que sa signifie le commencement de la partie et qu'il n'y aura qu'un seul esclave fidèle et avisé que Jésus reconnaîtra, pas 50 !
BenFis a écrit : Et je n'ai pas dis que tu recommandais quelqu'un. Je visais simplement ceux qui proclament être cet esclave; ceux qui s'identifient publiquement à lui.
Ce n'est pas moi qui dis de "ne pas se recommander", mais c'est la Bible, qui en laisse la prérogative à Christ, lors de son retour.
Ceux qui s'identifient à cet esclave peuvent le faire sans rougir contrairement à la chrétienté qui s'immisce dans la politique et bénie les soldas pour les envoyer à la boucherie ! En effet on comprend pourquoi elle ne s'identifie pas à cet esclave !
BenFis a écrit : Tu estimes, si j'ai bien compris, que Jésus avait déjà désigné cet esclave (de manière invisible !?) et que tu es certain de l'avoir identifié.
Tout à fait puisque Jésus le reconnait lui même en disant “ Quel est donc l’esclave fidèle et avisé que son maître a établi sur ses domestiques, pour leur donner leur nourriture en temps voulu ?" signifie qu'il l'a d'abord établit pour donner la nourriture, ensuite il continue : 46 Heureux cet esclave si son maître, en arrivant, le trouve en train de faire ainsi ! ce la prouve que le maître l'a bien établit pour distribuer la nourriture avant de l'établir sur tout ses biens.
Le vent souffle où il veut, et tu en entends le bruit, mais tu ne sais pas d’où il vient ni où il va. Ainsi est tout homme qui est né de l’esprit. ” Jean 3:8

VENT

Christianisme [Témoins_de_Jéhovah]
Avatar du membre

Messages : 4225
Enregistré le : 21 avr. 2013, 16:29

Re: Esclave fidèle et l'absence de son maître, ou est Jésus?

Ecrit le 25 nov. 2013, 11:05

Message par VENT »

Zouzouspetals a écrit : Tu as toi-même reconnu dans un précédent post que les paraboles ne s'accomplissaient pas dans la réalité historique, que ce n'était pas parce que le maître partait en voyage ou confiait des talents à ses serviteurs que, dans la réalité, Jésus partait en voyage ou confiait des talents à ses serviteurs.
Je pensai que tu comprendrais mieux cette parabole au sens spirituelle après avoir évoqué les choses terrestre commune à tout les hommes, apparemment tu n'as pas pris ces paroles de Jésus comme une parabole puisque si ça ne se passe pas physiquement sur la terre tu n'y croit pas !
Zouzouspetals a écrit : Il en va de même pour la parabole de Matthieu 24:45-51 : le maître y a établi un "esclave fidèle et avisé" pour nourrir les domestiques en son absence, mais Jésus n'a pas établi d'EFA en son absence, et encore moins en sa présence.
"l'esclave fidèle et avisé" est le sens spirituel du collège central des témoins de Jéhovah
Le vent souffle où il veut, et tu en entends le bruit, mais tu ne sais pas d’où il vient ni où il va. Ainsi est tout homme qui est né de l’esprit. ” Jean 3:8

Zouzouspetals

* [ Aucun rang ] *

Messages : 1651
Enregistré le : 17 déc. 2008, 05:50
Localisation : Paris, France

Re: Esclave fidèle et l'absence de son maître, ou est Jésus?

Ecrit le 25 nov. 2013, 11:55

Message par Zouzouspetals »

VENT a écrit : Je pensai que tu comprendrais mieux cette parabole au sens spirituelle après avoir évoqué les choses terrestre commune à tout les hommes, apparemment tu n'as pas pris ces paroles de Jésus comme une parabole puisque si ça ne se passe pas physiquement sur la terre tu n'y croit pas !
Je n'ai rien compris à ta phrase. Matthieu 24:45-51 est une parabole, c'est-à-dire un court récit tiré d'une scène de la vie quotidienne, physique, terrienne (ici un esclave de confiance établi par son maître pour prendre soin de la maisonnée en l'absence du maître), qui sert à illustrer une morale (ici : "veillez donc car vous ne connaissez ni le jour ni l'heure").
Ce n'est pas une prophétie qui devrait se réaliser en un point précis du temps historique.
Autrement dit, les protagonistes principaux (l'esclave et le maître) existent uniquement dans la réalité fictionnelle sous la forme réelle d'un esclave et de son maître mais ils n'existent pas dans l'Histoire. Comme "la cigale et la fourmi" de la fable : la cigale est une cigale, la fourmi une fourmi (ce ne sont pas une balle de ping-pong et une orange, par exemple) ; elles n'existent pas dans notre réalité en tant qu'individus spécifiques, mais elles symbolisent toute personne concernée par la morale de leur histoire.
Tout le monde peut se reconnaître dans la cigale ou dans la fourmi, dans "l'esclave fidèle et avisé" ou dans son maître...
VENT a écrit : "l'esclave fidèle et avisé" est le sens spirituel du collège central des témoins de Jéhovah
Non.
"L'esclave fidèle et avisé" est l'un des principaux protagonistes d'une parabole ; il symbolise chaque chrétien à qui une tâche a été confiée et que Jésus a exhorté à "veiller" activement et fidèlement en attendant son retour ; il symbolise aussi, de façon plus générale, tout subordonné confronté, en l'absence provisoire de son "maître", à l'alternative de faire ainsi qu'il lui a été ordonné, ou d'abuser de sa liberté nouvelle.
Nulle personne ne peut s'octroyer le monopole d'être "l'esclave fidèle et avisé" de la parabole de Matthieu 24:45-51. Comme personne ne peut dire : "je suis la seule, l'unique, la véritable, l'authentique, l'indubitable cigale annoncée par M. de La Fontaine." (sans s'attendre, du moins, à essuyer les quolibets de ceux qui auront reconnu la sottise de cette fanfaronnade).
Ne réponds pas à un homme stupide selon sa sottise, de peur que tu ne deviennes pareil à lui, toi aussi.
Réponds à un homme stupide selon sa sottise, de peur qu’il ne devienne un sage à ses yeux.
(Proverbes 26:4,5, TMN)

VENT

Christianisme [Témoins_de_Jéhovah]
Avatar du membre

Messages : 4225
Enregistré le : 21 avr. 2013, 16:29

Re: Esclave fidèle et l'absence de son maître, ou est Jésus?

Ecrit le 25 nov. 2013, 16:41

Message par VENT »

Zouzouspetals a écrit : Non, je dis que, si votre interprétation était correcte, si Matthieu 24:45-51 annonçait l'établissement, en 1919, d'une poignée d'hommes constituant aujourd'hui le Collège central des témoins de Jéhovah et rien d'autre, alors, en prononçant ces paroles, Jésus aurait répondu à la question de ses apôtres par une devinette
C'est justement ce que Jésus a fait quand il leur pose cette question sous forme de devinette " Quel est donc l’esclave fidèle et avisé que son maître a établi sur ses domestiques, pour leur donner leur nourriture en temps voulu ?"
Zouzouspetals a écrit : à laquelle ils n'avaient aucun moyen de trouver une solution, puisqu'il aurait annoncé ainsi un événement si loin dans le futur de leurs descendants qu'ils n'y prendraient aucune part et n'en pourraient avoir aucune idée.
Tout à fait, c'est pourquoi la bible ne rapporte pas de commentaires des disciples qui n'ont rien répondu, comprenant comme tu le fais remarquer que Jésus annonçait un événement si lointain qu'ils ne se sentaient pas concerné.
Le vent souffle où il veut, et tu en entends le bruit, mais tu ne sais pas d’où il vient ni où il va. Ainsi est tout homme qui est né de l’esprit. ” Jean 3:8

Répondre
  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Retourner vers « Témoins de Jéhovah »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 7 invités