Comment "prouver" que sa tradition religieuse/spirituelle est de qualité ?

Sujet d'actualité Au Québec l'accommodement raisonnable, un sujet d'actualité.
Répondre
Disciple Laïc

* [ Aucun rang ] *
Avatar du membre

Messages : 1003
Enregistré le : 06 sept. 2020, 03:48
Localisation : Île de France

Contact :

Comment "prouver" que sa tradition religieuse/spirituelle est de qualité ?

Ecrit le 03 nov. 2020, 03:38

Message par Disciple Laïc »

C'est très simple :

En en étant l'illustration parfaite par son propre comportement. Ici comme dans la vraie vie.

Et comment en est-on l'illustration parfaite ? Et s’efforçant de pratiquer dans sa conduite (et que cela se voit de manière évidente) tout ce qu'il est dit de faire, absolument tout, pas seulement ce qu'il nous est facile de pratiquer, ce qui nous convient et ne demande aucun effort.

Comment est ce qu'on arrive discerner ce qu'il est facile ou non de faire dans la pratique ? Ce qu'il nous est facile de faire ne demande aucun effort, si au contraire cela demande un effort, que c'est dur, comme le sport quand on monte à vélo une côte longue sans entraînement, alors c'est justement là qu'il faut insister. Parce que cela nous en apprend sur nous-même et sur les points que l'on doit travailler.

En ce qui me concerne je respecte les gens qui font cet effort, ou cela se voit. S'entends. Et ce qu'on doit faire/dire ou ne pas faire/dire dans une tradition religieuse quand au comportement vis à vis des autres est clairement dit, donc on ne peut pas dire qu'on ne sait pas.

Et, à ma connaissance, Bouddhisme, Judaïsme, Christianisme, Islam (dans l'ordre chronologique d'apparition) mettent tous en avant au moins 1 vertu : l'humilité.

Et qu'est ce qu'on entend pas humilité ? Reconnaître qu'on a des défauts. Les mêmes en général que tout le monde. Qu'on est pas meilleur que le voisin.

Et je respecte aussi les gens qui sont humbles, qui sont capable de reconnaître publiquement leurs insuffisances.

Quand vous commencez par reconnaître que vous êtes faillible, imparfait, probablement un pas très bon pratiquants, alors si en face vous avez un interlocuteur de qualité, il vous traitera avec respect, vous pourrez communiquer et partager. Car il sentira que vous ne vous considérez pas meilleur que lui. Qu'il vous traitera a égalité, d'humain a humain, que vous êtes son frère.

"Qui s'élève sera abaissé, que s'abaisse sera élevé."

Vous voulez entendre des propos doux à votre oreille ? Respectueux ? Sincères ? Y compris de gens qui n'ont pas vos croyances ? Alors commencez par vous incliner, et reconnaître qu'humainement vous ne valez sans doute pas mieux que votre interlocuteur. Mettez vous sincèrement à égalité.

Matthieu 7
7 Demandez, et l'on vous donnera; cherchez, et vous trouverez; frappez, et l'on vous ouvrira. 8 Car quiconque demande reçoit, celui qui cherche trouve, et l'on ouvre à celui qui frappe.…

Demandez de l’indulgence, on vous en donnera.
Cherchez du respect et vous en trouverez.
Faites preuve de politesse et vous en recevrez.

On vous répond durement ? Alors demandez vous si vous n'avez pas vous même parlé durement.

Je ne crois pas en l'existence de Dieu mais je respecte et loue le croyant qui est capable de faire preuve d'une véritable conduite chrétienne par exemple : humilité, mise au service d'autrui, non jugement, douceur, générosité, stoïcisme.

Et personne n'a dit que c'était facile ! Oh que non. Mais c'est justement pour cela que ceux qui y arrivent, peu importe leur religion, méritent le respect. Parce que c'est dur et qu'il y arrivent.
"Sachant que la vie est courte, pourquoi vous quereller ?" Le Bouddha.

ESTHER1

* [ Aucun rang ] *
Avatar du membre

Messages : 1888
Enregistré le : 01 janv. 2016, 14:08
Réponses : 1

Re: Comment "prouver" que sa tradition religieuse/spirituelle est de qualité ?

Ecrit le 03 nov. 2020, 06:09

Message par ESTHER1 »

NON ! Personne n' a jamais dit que cela était facile ! Mais vous êtes là pour essayer et cela en vaut la peine Dépêchez -vous : le temps presse !

Disciple Laïc

* [ Aucun rang ] *
Avatar du membre

Messages : 1003
Enregistré le : 06 sept. 2020, 03:48
Localisation : Île de France

Contact :

Re: Comment "prouver" que sa tradition religieuse/spirituelle est de qualité ?

Ecrit le 03 nov. 2020, 06:32

Message par Disciple Laïc »

ESTHER1 a écrit :
03 nov. 2020, 06:09
NON ! Personne n' a jamais dit que cela était facile ! Mais vous êtes là pour essayer et cela en vaut la peine Dépêchez -vous : le temps presse !
Je peux avoir des raisons de me hâter mais ce ne sont pas les mêmes que les vôtres. Y a des raisons de se hâter dans le bouddhisme mais c'est sans rapport avec un quelconque justement divin.

Les "épées de Damoclès" ou "peur du jugement" etc... de Dieu me laissent maintenant froid. On ne peut pas craindre le jugement de quelque chose dont on nie l'existence même. Question de cohérence interne.

Je rappelle à ceux qui y croient qu'ils devraient s'en préoccuper eux-mêmes avant tout, pour eux mêmes, parce que cela leur importe, ils sont souvent sourds. Comment peut-on alors les croire crédibles et sincères dans leur Foi ?
"Sachant que la vie est courte, pourquoi vous quereller ?" Le Bouddha.

vic

[ Incroyant ] [ Athée ]
Avatar du membre

Messages : 13414
Enregistré le : 07 juil. 2013, 16:15

Re: Comment "prouver" que sa tradition religieuse/spirituelle est de qualité ?

Ecrit le 03 nov. 2020, 06:46

Message par vic »

Le problème c'est que dans la plupart des religions que tu cites , il est question de mettre sans arrêt l'accent sur l'irrationnel , des croyances irrationnelles et de laisser de coté sa raison ( donc perdre la raison ) pour s'abandonner à la foi .
Je trouve ça grave .
Déjà tu emplois le mot "prouver" dans ton titre . Prouver quoi dans un monde bâti sur de l'irrationnel exclusivement ?
Comment parler de remise en question sur des valeurs irrationnelles ?
Encore un sujet très opaque .
Ces religions sont basées sur de l'interprétation de valeurs irrationnelles .
Plus opaque que ça on ne peut pas .
D'autres part la croyance est l'exact contraire de la preuve , donc prouver quelque chose par la croyance est une contradiction en soi .
Donc ton sujet est opaque .
La croyance est l'exact contraire de la preuve, et qu'un dieu utilise la croyance pour espérer démontrer son existence prouverait l'absurdité d'un tel dieu .On serait très loin de l'omniscience qu'on attribue à ce dieu imaginaire .

Disciple Laïc

* [ Aucun rang ] *
Avatar du membre

Messages : 1003
Enregistré le : 06 sept. 2020, 03:48
Localisation : Île de France

Contact :

Re: Comment "prouver" que sa tradition religieuse/spirituelle est de qualité ?

Ecrit le 03 nov. 2020, 07:18

Message par Disciple Laïc »

J'ai utilisé le terme "prouver" à dessein. Mais bon, si le terme ne convient pas, laissons de coté.

Le message que je veut faire passé n'est de toute façon ni nouveau ni original.

A savoir que si l'on veut être crédible dans son positionnement religieux, si on veut faire honneur à son discours religieux, on doit en être l'exemple en terme de comportement. Dans des attitudes concrètes.

Et c'est du domaine pas forcément de ce que l'on peut appeler de la "raison" mais au moins de la cohérence et de la crédibilité.

Ce qui est crédible n'est pas encore du domaine du savoir, cela reste dans le domaine de la croyance, mais au moins avoir une attitude cohérente est plus crédible et donc convainquant. Susceptible de convaincre. Au moins quelqu'un de cohérent montre qu'il croit lui en ce qu'il dit.

Il y a un besoin de convaincre et de convertir au moins dans le Christianisme et l'Islam. Mais on ne peut guère être efficace en la matière ni être soi-même respecté dans son positionnement si l'on est pas soi-même l'incarnation des principes de sa foi.

Ce qui, par exemple, a rendu très crédibles et donc convaincantes des personnalités comme le Bouddha ou Jésus, c'est qu'il mettaient en accord leur paroles et leurs actes. Il n'y avait pas de contradiction entre les 2.

Si une personne prétend suivre l'une de ces 2 traditions au moins, elle se doit d'avoir la même logique.

Je ne sais pas si on peut appeler cela de la "raison".

Mais bon, si je suis convaincu que je ne peux pas marcher sur l'eau et que je le dis, est ce que je vais en public m'y essayer ? Non. Je ne vais pas le faire justement parce que je suis convaincu que je n'y arriverais pas. Est ce une attitude rationnelle ?

Je ne sais pas si on peut avoir un discours religieux basé exclusivement sur de la raison.
Le Bouddhisme est très rationnel je trouve au regard des monothéismes et pourtant il y a certains aspects ou le pratiquant, au début au moins, est bien obligé d'inclure des concepts dont il n'a pas eu la preuve de l'existence : les vie multiples, les renaissances.

Donc n'est-il pas dans la nature même des religions justement d'avoir une part importante d'irrationnel ? N'est ce pas demander aux religions d'être autre chose que ce qu'elles sont en leur demandant d'être totalement rationnelles ?

Etre complètement rationnelle, scientifique, soucieux de preuves, n'est-il pas le pendant nécessaire à l'irrationnel, à la foi sans preuves ?

2 facettes interdépendantes ou il serait stupide de vouloir faire triompher totalement l'une au profit de l'autre ?

C'est un lieu commun de dire que la religion en elle même n'est pas "mauvaise", ce n'est qu'un outil. Tout dépend de l'usage que l'on en fait.

Donc l'irrationnel en soi n'est pas nécessairement "mauvais", tout dépend au service de quoi il va être mis en avant. Est ce un irrationnel qui va permettre d'élevé l'homme, de l'améliorer, de lui apporter plus de confort, de bien être, de bonheur, etc... ou pas ?

L'irrationnel c'est aussi l'émotion. L'émotion c'est une partie de la personnalité humaine. On doit en tenir compte.
"Sachant que la vie est courte, pourquoi vous quereller ?" Le Bouddha.

Répondre
  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Retourner vers « GÉNÉRAL Libre »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 25 invités