Sommes-nous à l’aube de l’apocalypse ?

Sujet d'actualité Au Québec l'accommodement raisonnable, un sujet d'actualité.
Répondre
Gaetan

* [ Aucun rang ] *

Messages : 1790
Enregistré le : 15 sept. 2009, 12:20

Re: Sommes-nous à l’aube de l’apocalypse ?

Ecrit le 09 sept. 2020, 09:12

Message par Gaetan »

La science prédit la fin du monde et on pourrait même y mettre une date assez précise, la pollution et changements climatiques vont causer des catastrophes, déplacement de populations, heurts, les ressources naturelles vont commencer inévitablement à manquer et des pays vont se faire forcément faire la guerre pour se les approprier. S'il n'y a pas de changement dans notre façon de vivre, scientifiquement on peut mettre une date approximative sur la fin du monde. Le Christ nous a donné des pistes de survie mais les chrétiens ne les ont pas suivies. On continue de se manger entre nous en utilisant le système d'argent plutôt que de s'entraider, on se venge plutôt que de pardonner, alors c'est clair qu'on s'en va vers la fin du monde que le Christ a d'ailleurs prédit, si on continue comme on va actuellement scientifiquement c'est impossible qu'on survive 2000 ans de plus.

Disciple Laïc

* [ Aucun rang ] *
Avatar du membre

Messages : 101
Enregistré le : 06 sept. 2020, 03:48
Localisation : Île de France

Contact :

Re: Sommes-nous à l’aube de l’apocalypse ?

Ecrit le 09 sept. 2020, 09:39

Message par Disciple Laïc »

On fait dire beaucoup de chose à la science (c'est comme pour "les chiffres" ou "les statistiques"). Qu'elle ne dit pas forcément ni avec autant de certitude. Pour certains, science : certitude. C'est loin d'être aussi simple. La crise sanitaire actuelle la bien montré, à la grande stupéfaction et déception de beaucoup de gens qui avaient une vision simpliste et rigide de la science. La science en général est quelque chose de vivant, qui évolue, qui justement contient du doute et de la remise en cause, régulière.


Quand à la "fin du monde", encore faut-il savoir du monde de qui on parle. De quel monde.


De plus, le "monde", notre monde, notre humanité, change à chaque instant, il y a des fins et des commencements à chaque instant. Sous nos yeux. Mais nous ne faisons attention qu'au changement disons plus "radicaux". Aussi bien les changements à grande échelle qu'a petite échelle.


Nous changeons, nous, à chaque instant, à chaque instant des cellules naissent et meurent dans notre corps, nous vieillissons et un jour nous mourrons. Nous croyons que la naissance et la mort sont des commencements et des fins absolus, en réalité ce ne sont que des changements un peu plus importants.


Le fait de croire qu'il y a des commencements et des fins absolus engendre la peur, alors que s'entraîner à tout voir comme un flux de changements continuels est plus apaisant. Moins de regrets du passé, moins de peur de l'avenir.


Alors la question est plutôt de savoir si, soi, personnellement, on aime avoir peur ou qu'on préfère être plus paisible et accepter le changement, le reconnaître pour ce qu'il est, parfois évitable parfois non ?


Un changement n'est ni bon ni mauvais en soi, de grands changements du passé on fait naître du bon comme du mauvais.


Oui le monde change, certains nous prédisent des "fin du monde" depuis prêt de 2000 ans comme je l'ai dis. Nous sommes toujours là. Et les mondes de notre passé ne sont plus, mais le monde actuel est, et il y aura des mondes futurs, sans doute différents. Forcément différents.


Essayer d'avoir le monde futur le plus agréable possible pour soi est bon.


Avoir peur non.


De toute façon le monde change, avec ou sans nous.


La Terre a connu des bouleversement géologiques et climatiques majeurs alors que l'être humain n'était même pas encore apparu.


Le changement est insatisfaisant, à chaque époque il y a eu des gens pour dire : tout fout le camp, c'était mieux avant, la fin du monde est pour demain,etc...


Contre le changement, qu'il soit bon ou mauvais, ou les deux à la fois, on ne peut rien. Alors autant accepter le changement et essayer de l'accompagner et de faire ce qu'on peut pour qu'il y ai plus de bon que de mauvais.


Il y a la prière de Reinhold Niebuhr, théologien protestant américain (1892-1971).


Mon Dieu,
Donnez-moi la sérénité
D'accepter
Les choses que je ne peux changer,
Le courage
De changer les choses que je peux,
Et la sagesse
D'en connaître la différence.



On ne peut éviter la pénibilité du changement, mais on peut éviter d'ajouter les lamentations et la peur a cette pénibilité, on peut ne pas ajouter de la souffrance à la souffrance. C'est possible. C'est pas préférable ?


Et si on ne peut rien soi-même faire pour changer les choses en mieux à grande échelle dans ce que l'on voit et qui nous déplaît, à quoi sert de se lamenter et de contaminer les autres avec nos craintes et nos lamentations impuissantes ?
"Sachant que la vie est courte, pourquoi vous quereller ?" Le Bouddha.

Gaetan

* [ Aucun rang ] *

Messages : 1790
Enregistré le : 15 sept. 2009, 12:20

Re: Sommes-nous à l’aube de l’apocalypse ?

Ecrit le 09 sept. 2020, 10:25

Message par Gaetan »

Disciple Laïc a écrit :
09 sept. 2020, 09:39
Et si on ne peut rien soi-même faire pour changer les choses en mieux à grande échelle dans ce que l'on voit et qui nous déplaît, à quoi sert de se lamenter et de contaminer les autres avec nos craintes et nos lamentations impuissantes ?
Le Christ voulait changer notre façon de vivre mais les juifs n'ont pas voulu de ce changement et Jésus l'a constaté, Jésus a dit je suis le vin nouveau mais les juifs lui ont dit: Le vieux vin est bon, ils ont refusé le changement et pour s'en assurer ils l'ont tué. Alors s'il n'y a pas de changement on s'en va vers la fin du monde, la science le dit, les ressources ne seront pas disponible sur cette planète pour bien longtemps, on vit à crédit, les changements climatiques mènent à la misère. Lorsque je parle de la fin du monde, je parle de la fin de ce monde et pas des autres mondes de cette planète. Moi je contamine les autres avec mes craintes, il ne faut pas rester passif quand on s'en va vers l'abime. Si je suis assis à côté d'un conducteur qui s'endors au volant, je peux ne pas crier pour l'avertir qu'il est en train de quitter la route mais à ce moment là il risque d'avoir 2 morts, moi et lui, si je crie et le réveille il va constater qu'il quitte la route et effectuer les manoeuvres appropriées. Il ne faut pas rester passif et endormi mais éveillé et sur nos gardes. Le Christ aurait bien pu dire: Qu'ils aillent au diable, je ne les dénoncerai pas parce qu'ils vont me tuer, mais il est mort pour essayer de nous sauver.

septour1

Nouveau
Nouveau

Messages : 1
Enregistré le : 28 août 2020, 11:41

Re: Sommes-nous à l’aube de l’apocalypse ?

Ecrit le 09 sept. 2020, 11:06

Message par septour1 »

Tres juste. Je crois bien que l'histoire de l'homme est arrivée a son terme. L'apocalipse ou fin des temps est juste. Mais voici ce qui est en dessous de cette apocalipse: PERSONNE ne meurt, seulement le corps meur :D t, l'ame /DIEU ne meurt jamais. Comme elle est DIEU elle ne mourra jamais.

Disciple Laïc

* [ Aucun rang ] *
Avatar du membre

Messages : 101
Enregistré le : 06 sept. 2020, 03:48
Localisation : Île de France

Contact :

Re: Sommes-nous à l’aube de l’apocalypse ?

Ecrit le 09 sept. 2020, 11:26

Message par Disciple Laïc »

On raconte que lorsque Siddharta Gautama acquis la Compréhension au pied d'un ficus religiosa après une longue nuit de profonde introspection, il resta ensuite silencieux pendant des jours, peut être des semaines. On raconte qu'il hésitait à parler. Qu'il avait balayé mentalement tous les êtres humains autour de lui et qu'il avait trouvé leur esprit trop voilé, troublé, obscurci, pour que ses paroles aient la moindre chance d'être comprises. Ce qu'il avait comprit était tellement subtile, difficile à comprendre, tellement contre-intuitif, tellement difficile à admettre, qu'il ne voyait pas comment il pourrait le transmettre, surtout avec des mots, avec le langage, si imparfait. Il y a 3 versions à la suite. Les 3 sont peut être "vraies" en même temps. Tout d'abord, Mara, le Démon de la Mort, après avoir assailli Siddharta une bonne partie de la nuit pour le faire échouer (sans succès - comme Jésus fut tenté au désert par Satan), aurait tenté une ultime ruse. Comprenant que Siddartha l'avait vaincu, il admit son échec, et encouragea celui-ci a mourir, maintenant qu'il avait atteint le But. La Vie était un fardeau, à quoi bon continuer de vivre ? Evidemment Mara ne voulait surtout pas que Siddharta partage ce qu'il avait découvert, le moyen d'échapper à Mara ! Evidemment Siddharta ne se laissa pas prendre à ce piège grossier. On raconte aussi, que Siddharta doutait de l'utilité de parler. Ou, plutôt, qu'il attendait qu'on le lui demande, se refusant à imposer sa parole. Alors, le Grand Brahma lui serait apparu et aurait insisté. Demandant à Siddharta de mieux regarder partout autour de lui pour constater qu'il y avait quand même quelques humains capable de comprendre. C'est alors que Siddharta se serait levé et aurait commencé a prêcher.


Pendant plusieurs décennies, jusqu'a l'âge de 80 ans, Le Bouddha fut objet de calomnies, de complots, de trahisons, comme pour Jésus, un de ses plus proches disciple se retourna contre lui et tenta de l'assassiner 3 fois, sans succès, une fois au moins le Bouddha fut blessé. Des disciples très proches du Bouddha furent assassinés par des religieux rivaux jaloux. Mais le Bouddha continua. Le désespoir et le pessimisme ne faisaient pas partie de son état d'esprit.


Jésus non plus ne baissa pas les bras. Il savait ou il allait. La veille de sa mort on nous raconte qu'il annonça précisément à ses proches ce qui l'attendait. Il en était terrifié. Il espéra qu'il y avait un autre moyen. Mais il ne s'enfuit pas. Et il fit front.


Concernant les responsables de sa mort. Pendant longtemps les seuls Juifs furent tenus pour responsables. Ce qui occasionna bien des persécutions, bien des horreurs indignes que Jésus lui-même aurait surement condamné, avec véhémence, comme il blâma son disciple qui trancha l'oreille d'un des gardes du Temple. Actuellement les Historiens nous disent que le choses ne sont pas aussi simples. Et de toute façon ce ne sont pas tous les Juifs qui furent impliqués. Généraliser la chose n'est pas rendre justice à la situation complexe de l'époque. De plus, Jésus a dit lui-même que les choses devaient se passer ainsi. Donc les Juifs concernés ont fait très exactement ce qu'on attendait d'eux, le leur reprocher serait injuste. Et ce petit nombre de Juifs concernés ne représentaient pas toutes l'humanité. Donc, se garder des généralisations et des simplifications. Elles donnent rarement de bons résultats. La réalité est complexe, subtile, nuancée. Et les faits rapportés dans les Évangiles ne sont qu'un éclairage. Surement pas tout.


On peut constater que lors des crises passées, l'humain justement y a vu l'occasion de mettre en application son ingéniosité, son intelligence, sa créativité. Certains se sont dit qu'avec l'invention de la bombe atomique, c'était la fin annoncée de l'humanité à cour terme, et nous sommes toujours là. Mine de rien, l'instinct de survie de l'humain est fort. Nous tenons à nous même. Cela peut ici nous être utile.


Comme je l'ai dis, se lamenter et partager ses lamentations si on ne fait rien et si on ne peut rien faire ne sert à rien.


"Si un problème a sa solution alors il n'y a aucune raison de s'inquiéter. Si il n'en a pas, s'inquiéter ne sert à rien".


Alerter les gens mais sans rien faire de concret, soi, pour changer les choses ne sert à rien, si ce n'est alarmer les gens. Qu'est ce que cela leur apporte ? Si ce n'est davantage d'inquiétude ?


Que veut-on ? Etre heureux ou pas ? Rendre heureux les autres ou pas ? Et ont-ils envie d'entendre vos angoisses ? Ah ?


Personnellement depuis quelques temps, je n'écoute plus les informations, ni TV ni radio ni internet. Quelques fois des informations me parviennent malgré tout, mais globalement j'ai bien meilleur moral ! Et c'est la seule chose qui compte, ma famille, mes proches, ne gagnent rien à me voir déprimer. Ça, leur épargner cela, je peux le faire, c'est dans mes mais moyens. Et la dépression, l'anxiété, je connais très bien, donc si je peux m'en passer, pour mon bien et celui des autres, je le fais.
"Sachant que la vie est courte, pourquoi vous quereller ?" Le Bouddha.

Estrabolio

[ Incroyant ] [ Athée ]
Avatar du membre

Messages : 8802
Enregistré le : 02 mai 2014, 03:20

Re: Sommes-nous à l’aube de l’apocalypse ?

Ecrit le 09 sept. 2020, 11:31

Message par Estrabolio »

Gaetan a écrit :
09 sept. 2020, 10:25
Le Christ voulait changer notre façon de vivre mais les juifs n'ont pas voulu de ce changement et Jésus l'a constaté, Jésus a dit je suis le vin nouveau mais les juifs lui ont dit: Le vieux vin est bon, ils ont refusé le changement et pour s'en assurer ils l'ont tué.
Ah bon ? Moi je croyais que c'était le pouvoir romain qui l'avait exécuté !
L'autorité judiciaire c'était Rome en Judée et pas les juifs. Donc même si Ponce Pilate s'est lavé les mains, c'est bien lui qui porte la responsabilité de cette mort puisqu'il était le seul à avoir droit de vie et de mort sur Jésus.
D'autre part, dire "les juifs" voudraient dire que tous les juifs de l'époque aient voulu la mort de Jésus ce qui n'est pas vrai. Donc des juifs ont voulu la mort de Jésus et des romains l'ont exécuté sous l'ordre du représentant de Rome, Ponce Pilate.

Disciple Laïc

* [ Aucun rang ] *
Avatar du membre

Messages : 101
Enregistré le : 06 sept. 2020, 03:48
Localisation : Île de France

Contact :

Re: Sommes-nous à l’aube de l’apocalypse ?

Ecrit le 09 sept. 2020, 11:46

Message par Disciple Laïc »

@Estrabolio : restons dans le cadre du sujet svp. Il y a d'autres sections du forum qui doivent permettre de débattre sur ce point. :hi:


Petit documentaire France 5 que je place ou je peux dans une autre section plus adéquat : "Ponce Pilate, l'homme qui condamna le Christ". Certaines idées on la vie dure.


Et, petite anecdote, depuis 2000 ans, il y a eu bien des brassages de population. Chacun de nous a peut être des ancêtres Juifs sans le savoir. J'ai fais un test génétique il y a pas si longtemps et je me suis retrouvé avec 2.5% de gènes des populations juives d'Europe Centrale, alors qu'a ma connaissance il n'y a aucune personne de confession juive si on remonte jusqu’à 4 siècles en arrière.
"Sachant que la vie est courte, pourquoi vous quereller ?" Le Bouddha.

petitpapatahar

* [ Aucun rang ] *
Avatar du membre

Messages : 351
Enregistré le : 04 janv. 2015, 17:04

Re: Sommes-nous à l’aube de l’apocalypse ?

Ecrit le 09 sept. 2020, 16:36

Message par petitpapatahar »

Disciple laic tu semble discerner avec le recul historique et tu as raion

L'apocalypse sera dans les esprits lorsqu'Il est dit que c'est parce que un primate ne savait plus comment faire l'amour que nous avons quitté le paradis intérieur.

En l'occurence moi

Estrabolio

[ Incroyant ] [ Athée ]
Avatar du membre

Messages : 8802
Enregistré le : 02 mai 2014, 03:20

Re: Sommes-nous à l’aube de l’apocalypse ?

Ecrit le 09 sept. 2020, 16:44

Message par Estrabolio »

Disciple Laïc a écrit :
09 sept. 2020, 11:46
@Estrabolio : restons dans le cadre du sujet svp. Il y a d'autres sections du forum qui doivent permettre de débattre sur ce point.
Tu as fait une réponse plus longue que moi sur les juifs et tu en rajoutes encore mais tu me reproches de dire un mot sur ce sujet... on croit rêver.... encore un qui croit détenir la vérité universelle et donner des leçons aux autres....

Gaetan

* [ Aucun rang ] *

Messages : 1790
Enregistré le : 15 sept. 2009, 12:20

Re: Sommes-nous à l’aube de l’apocalypse ?

Ecrit le 09 sept. 2020, 17:02

Message par Gaetan »

Estrabolio a écrit :
09 sept. 2020, 11:31
Ah bon ? Moi je croyais que c'était le pouvoir romain qui l'avait exécuté !
L'autorité judiciaire c'était Rome en Judée et pas les juifs. Donc même si Ponce Pilate s'est lavé les mains, c'est bien lui qui porte la responsabilité de cette mort puisqu'il était le seul à avoir droit de vie et de mort sur Jésus.
D'autre part, dire "les juifs" voudraient dire que tous les juifs de l'époque aient voulu la mort de Jésus ce qui n'est pas vrai. Donc des juifs ont voulu la mort de Jésus et des romains l'ont exécuté sous l'ordre du représentant de Rome, Ponce Pilate.
Lorsque je dis les juifs, je ne veux pas dire tous les juifs, je parle de façon générale, ils ne voulaient rien savoir du vin nouveau, même les apôtres aussi, ils étaient attachés à la loi de Moise, comme exemple Pierre ne mangeait pas d'aliment impurs même si Jésus disait qu'il n'y avait pas d'aliment impur, alors les apôtres étaient aussi ses ennemies, il n'avait pas d'amis, Jésus a dit j'ai vaincu le monde, ils étaient tous contre lui.

Jean 16.33 Je vous ai dit ces choses, afin que vous ayez la paix en moi. Vous aurez des tribulations dans le monde; mais prenez courage, j'ai vaincu le monde.

Disciple Laïc

* [ Aucun rang ] *
Avatar du membre

Messages : 101
Enregistré le : 06 sept. 2020, 03:48
Localisation : Île de France

Contact :

Re: Sommes-nous à l’aube de l’apocalypse ?

Ecrit le 09 sept. 2020, 17:31

Message par Disciple Laïc »

Argumentum ad personam :

Dans son opuscule La Dialectique éristique, le philosophe allemand Arthur Schopenhauer recense cette technique sous le titre d'Ultime stratagème (à la fois dernier recensé et dernier recours) :

« Si l’on s’aperçoit que l’adversaire est supérieur et que l’on ne va pas gagner, il faut tenir des propos désobligeants, blessants et grossiers. Être désobligeant, cela consiste à quitter l’objet de la querelle (puisqu’on a perdu la partie) pour passer à l’adversaire, et à l’attaquer d’une manière ou d’une autre dans ce qu’il est : on pourrait appeler cela argumentum ad personam pour faire la différence avec l’argumentum ad hominem. Ce dernier s’écarte de l’objet purement objectif pour s’attacher à ce que l’adversaire en a dit ou concédé. Mais quand on passe aux attaques personnelles, on délaisse complètement l’objet et on dirige ses attaques sur la personne de l’adversaire. On devient donc vexant, méchant, blessant, grossier. C’est un appel des facultés de l’esprit à celles du corps ou à l’animalité. Cette règle est très appréciée car chacun est capable de l’appliquer, et elle est donc souvent utilisée. La question se pose maintenant de savoir quelle parade peut être utilisée par l’adversaire. Car s’il procède de la même façon, on débouche sur une bagarre, un duel ou un procès en diffamation. »



En ce qui me concerne je ne suis l'adversaire de personne et les querelles ne m'intéressent pas, plus maintenant. Et ma parade est de ne plus échanger avec tout interlocuteur dégainant trop rapidement cette technique dans un échange. Poursuivre l'échange serait vain, non profitable aux 2 parties, peu sage. Gaspillage de temps et d'énergie.


Le romancier Isaac Asimov avait aussi un aphorisme qui résume cette idée :


"La violence est le dernier refuge de l'incompétence".
"Sachant que la vie est courte, pourquoi vous quereller ?" Le Bouddha.

Estrabolio

[ Incroyant ] [ Athée ]
Avatar du membre

Messages : 8802
Enregistré le : 02 mai 2014, 03:20

Re: Sommes-nous à l’aube de l’apocalypse ?

Ecrit le 09 sept. 2020, 23:27

Message par Estrabolio »

Gaetan a écrit :
09 sept. 2020, 09:12
S'il n'y a pas de changement dans notre façon de vivre, scientifiquement on peut mettre une date approximative sur la fin du monde. Le Christ nous a donné des pistes de survie mais les chrétiens ne les ont pas suivies. On continue de se manger entre nous en utilisant le système d'argent plutôt que de s'entraider, on se venge plutôt que de pardonner, alors c'est clair qu'on s'en va vers la fin du monde que le Christ a d'ailleurs prédit, si on continue comme on va actuellement scientifiquement c'est impossible qu'on survive 2000 ans de plus.
Bonjour Gaetan,
Attention, il faut faire une différence entre la fin de l'humanité et la fin du monde. Une multitude d'espèces ont disparu au cours des âges et le monde a continué à exister.
Non, on ne peut pas prévoir scientifiquement la date de la fin de l'humanité puisque la situation actuelle est inédite et que nous n'avons pas tous les facteurs d'évaluation par exemple nous ignorons jusqu'à quel niveau les systèmes d'équilibres naturels peuvent tenir et s'il ne peut pas apparaître de nouveaux systèmes ralentissant ou accélérant le phénomène.

Mais l'heure d'arrivée dans le mur n'a que peu d'importance, ce qui est important c'est de savoir qu'on se dirige droit dans le mur et d'essayer de changer de direction ou, au moins de ralentir avant l'impact.

Devant cela il y a deux attitudes possibles :

-Agir en faisant tout son possible pour, au moins, ne pas trop aggraver la situation

-Ne pas agir et, en bon humain égoïste vivre sa petite vie en fuyant ses responsabilités d'humain.

Tout le monde, je pense, connait la légende du colibri qui amène de l'eau dans son bec pour éteindre l'incendie non dans l'espoir de l'éteindre mais tout simplement pour faire ce qu'il peut à son niveau.
Chacun de nous peut faire ce qu'il peut à son niveau, comme le colibri. Maintenant, l'image n'est pas parfaite puisque aujourd'hui, celui qui ne fait rien alimente l'incendie.

Bonne journée

pierrem333

* [ Aucun rang ] *
Avatar du membre

Messages : 1352
Enregistré le : 05 oct. 2013, 17:57
Localisation : Laurentide

Re: Sommes-nous à l’aube de l’apocalypse ?

Ecrit le 10 sept. 2020, 13:10

Message par pierrem333 »

Estrabolio a écrit :
09 sept. 2020, 23:27


Tout le monde, je pense, connait la légende du colibri qui amène de l'eau dans son bec pour éteindre l'incendie non dans l'espoir de l'éteindre mais tout simplement pour faire ce qu'il peut à son niveau.
Chacun de nous peut faire ce qu'il peut à son niveau, comme le colibri. Maintenant, l'image n'est pas parfaite puisque aujourd'hui, celui qui ne fait rien alimente l'incendie.

Bonne journée
Oui c'est bien vrai Chacun de nous peut faire ce qu'il peut à son niveau, et déjà de partager se petit vidéo c'est déjà beaucoup . Puisse que il semble vrai et authentique.
Véritécovid 19
https://www.youtube.com/watch?v=B54o4BsVghA
L’HommeS est actuellement dans l’égarement à 99% Dieu n'a jamais perdu le contrôle de sa création. Le jour où l’Homme va découvrir le stratagème des démons de nous pousser toujours dans la mauvaise direction ils vont être enchainés pour mille ans. Parce qu’ils n'auront plus de pouvoir sur nous. :Bye:

indian

[Religion] Foi pluralisme
Avatar du membre

Messages : 26713
Enregistré le : 25 avr. 2014, 10:14

Re: Sommes-nous à l’aube de l’apocalypse ?

Ecrit le 10 sept. 2020, 13:13

Message par indian »

Estrabolio a écrit :
07 sept. 2020, 07:27
Je vous conseille d'aller dans un hôpital et de demander au personnel soignant si ce n'est qu'une simple grippette !

A un moment il faut arrêter de dire et/ou de propager des inepties et il faut aller se rendre compte par soi même, voir les gens sous assistance respiratoire, voir les gens dans les centres de réeducation à la sortie de leur coma tout ça à cause de cette fameuse grippette !

Alors, arrêtez de croire n'importe qui (y compris moi) et interrogez des personnes soignantes, je suis certain que vous en connaissez.
Merci mon ami de le dire ainsi :)
Unir l'humanité. Un seul Dieu. Les grandes religions de Dieu. Femmes, hommes sont égaux. Tous les préjugés sont destructeurs et doivent être abandonnés. Chercher la vérité par nous-mêmes. La science et la religion en harmonie. Nos problèmes économiques sont liés à des problèmes spirituels. La famille et son unité sont très importantes.

indian

[Religion] Foi pluralisme
Avatar du membre

Messages : 26713
Enregistré le : 25 avr. 2014, 10:14

Re: Sommes-nous à l’aube de l’apocalypse ?

Ecrit le 10 sept. 2020, 13:14

Message par indian »

L'apocalypse, le temps de la fin...débuta en 1843, comme promis.
Unir l'humanité. Un seul Dieu. Les grandes religions de Dieu. Femmes, hommes sont égaux. Tous les préjugés sont destructeurs et doivent être abandonnés. Chercher la vérité par nous-mêmes. La science et la religion en harmonie. Nos problèmes économiques sont liés à des problèmes spirituels. La famille et son unité sont très importantes.

Répondre
  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Retourner vers « GÉNÉRAL Libre »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Disciple Laïc et 62 invités