Nous sommes toutes et tous le Christ II, par Jésus Christ

Sujet d'actualité Au Québec l'accommodement raisonnable, un sujet d'actualité.
Répondre
petitpapatahar

* [ Aucun rang ] *
Avatar du membre

Messages : 351
Enregistré le : 04 janv. 2015, 17:04

Nous sommes toutes et tous le Christ II, par Jésus Christ

Ecrit le 22 août 2020, 17:51

Message par petitpapatahar »

Je l'ai démontré dans le post précédent nous sommes toutes et tous profondément Jésus Christ

et toute l'éducation de l'homme consiste toujours à veiller que ce coeur de Jésus Christ, cette confiance profonde que l'on peut donner, ne soit pas martyrisée ou synonyme de souffrance

L'on apprend à nos enfants à faire attention de ne pas donner sa confiance trop facilement de peur d'être bléssé.

Ce coeur de Jésus Christ nous le tempérons, le baillonnons parfois face à certaines situations ou par le poids de la société.

Mais nous sommes prêts à ouvrir ce coeur de Jésus Christ pour peu que la confiance soit donnée.

L'amour qui habite les hommes est infini.

Ajouté 17 minutes 56 secondes après :
Mais l'amour qui haBite l'Univers est infini aussi

Si vous voulez le voir cet amour infini qui existe dans l'Univers regardez votre animal, il vous aime d'un amour infini presque indéfectiBle, naif et éternel même si vous lui faites du tort

C'est l'amour qui règne dans l'Univers comme en nous

dragon blanc

* [ Aucun rang ] *

Messages : 457
Enregistré le : 08 nov. 2018, 15:30

Re: Nous sommes toutes et tous le Christ II, par Jésus Christ

Ecrit le 23 août 2020, 09:02

Message par dragon blanc »

Bonjour à vous petitpapatahar.

Comme vous le dites, l'amour est infini. Pas juste infiniment stupide ! Mais infiniment grand.
L'on se découvre par projection quand on se voit en l'autre, en l'animal, en la plante, en l'insecte...
Tout comme on revoit la voiture que nous avons partout, nos vêtements partout, ...
Il faut vite se demander, à partir de quand j'ai fini par croire que je ne devrais plus me sentir heureux ?
Qui et quoi, comment; De tout ceux qui ne veulent nous voir heureux car ils ne le sont pas.
Comment dire à notre enfant je t'aime quand on détruit volontairement et par négligence crasse ce qui fait de la vie la vie dans sont ensemble ?
La vie est dans l'arbre, qui lui, nous donne l'oxygène... Dans les insectes qui eux, nettoie la faune et l'environnement...dans les animaux qui eux, régularise les insectes et de régularisent eux même dans ce monde en perpétuel changement.
Pourquoi ne jamais vouloir y voir l'importance en toute chose quand on a un regard porté sur la science et la facilité de l'avoir et non dans la construction d'être ?
On se ment tout comme on ment pour ne pas dévoiler nos faiblesses. Mais nos faiblesses font parti de notre processus de grandissement en nous.
Mais qui cela intéresse-t-il ?



Bien à vous, dragon blanc :romance:

lafrisée

* [ Aucun rang ] *

Messages : 19
Enregistré le : 31 juil. 2020, 07:38

Re: Nous sommes toutes et tous le Christ II, par Jésus Christ

Ecrit le 23 août 2020, 23:53

Message par lafrisée »

Etre un objet de désir n'est pas facile à intégrer, je trouve.
Et en plus penser que c'est Dieu lui-même qui a eu ce désir, c'est vertigineux. Un peu comme le désir d'enfant que nos parents ont eu envers nous. Certains se sentent aimés et protégés par ce désir qui fait la racine de sa propre création ; certains vont se sentir objet, objet égoïstement souhaité pour le bon plaisir de parents qui n'avaient en tête que de combler leurs propres manques.

Si on revient à Dieu, puisque nos parents eux-même sont certainement en proie à des désirs qu'ils ne maîtrisent pas, et leur désir d'enfant en fait partie, pourquoi donc Dieu pourrait-il DESIRER quelque chose ?

Il est Dieu, il a tout, il est Tout, pourquoi crée-t-il les hommes, génération après génération ? S'ennuie-t-il ? Comment imaginer un Dieu qui s'ennuie ?
La création est-elle un prolongement de Lui-même ? Mais dans ce cas pourquoi ne ressent-on pas ce lien, pourquoi tant de distance entre Lui et nous ? S'il VOULAIT notre bonheur, Il nous le donnerait, tout simplement. Dans la religion catholique on prie aussi pour que "Mes désirs soient conformes à ce que Dieu attend de moi" (de mémoire), donc en fait il ne sert à rien de vouloir le bonheur, sinon tout le monde serait heureux.

Suffit-il d'attendre patiemment que Dieu se penche sur notre vie ? Puisqu'Il peut tout faire, tout est dans son camp, à quoi bon espérer ? L'espérance amène la souffrance, les deux sont intrinsèquement liées, la seule solution est de se détacher de toute espérance (ce qui rejoint le bouddhisme) et d'être dans le néant, la contemplation, l'oubli de soi-même, le moment-présent. Dépasser les pulsions de vie et de mort, être dans le RIEN, l'arrêt des pensées et des désirs, être dans l'abandon à Dieu, lui faire confiance et essayer d'oublier qu'on est des êtres souffrants et vivants, retourner à l'état de chose, où la vie est supportable.

Et ensuite, un peu comme une bouteille à la mer, peut-être exaucera-t-il les voeux que l'on a fait depuis notre enfance, s'il nous considère enfin comme faisant partie de "ses enfants" ?

Répondre
  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Retourner vers « GÉNÉRAL Libre »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : J'm'interroge et 29 invités