IMG en France 2020

Sujet d'actualité Au Québec l'accommodement raisonnable, un sujet d'actualité.
Répondre
Marmhonie

* [ Aucun rang ] *
Avatar du membre

Messages : 11655
Enregistré le : 24 avr. 2013, 09:34

Re: IMG en France 2020

Ecrit le 11 août 2020, 14:57

Message par Marmhonie »

Le sujet est extrêmement complexe & ne peut se définir qu'au respect de la vie.
Quand une fiture maman accouchera de son bébé & que sa vie est en danger gravissime, que faire ?
Doit-on laisser la maman assurément s'engager dans cette voie délétère ? Le bébé, s'il est sauvé in extremis, survivra-t-il longtemps à la mort de sa maman ?
Inversement, la maman par trop d'anticipation anxiogène, demande une IMG. Quand passons-nous au crime légalisé ? Est-ce bien la peine d'avoir aboli en France la peine de mort pour la distribuer en solution alternative envers le massacre potentiel des futurs nouveaux nés ? Nous aurions alors régressé 2000 ans en arrière quand ce dictateur fou dicta l'ordre de tuer tous les premiers nés ?
Exode I-1 à 10.
Matthieu II-16 : "Matthieu 2, 16 Alors Hérode, voyant qu'il avait été joué par les mages, fut pris d'une violente fureur et envoya mettre à mort, dans Bethléem et tout son territoire, tous les enfants de moins de deux ans, d'après le temps qu'il s'était fait préciser par les mages."

Allons plus loin : quand passons-nous du meurtre illégal au meurtre légal ? Qu'est-ce que la conscience des loi au regard de l'esprit des lois clarifié par le baron de Montesqieu ?
Image
(on clique sur la signature)

J'm'interroge

[ Incroyant ] [ Athée ]
Avatar du membre

Messages : 8939
Enregistré le : 03 sept. 2013, 06:33

Re: IMG en France 2020

Ecrit le 11 août 2020, 15:08

Message par J'm'interroge »

.
@ Marmhonie,

Les points que tu cites ne montrent nullement en quoi ce que j'ai dit serait faux ni même illégitime.


J'ai dit :

(Constat 1) - Les auteurs des lois ce sont ceux qui les écrivent et les votent. Or, je n'ai voté aucune loi.
-------> Ce qui implique que je n'ai pas voté les lois que tu cites.


J'ai ajouté ensuite :

(Déclaration 1) - Je ne reconnais personne d'autre que moi pour me représenter et je ne reconnais pas comme légitime le pouvoir en place et je refuse de participer à un gouvernement corrompu.

(Principe 1) - Voter pour des représentants c'est les légitimer, c'est volontairement leur céder notre liberté de choix politique dans le sens noble du terme.
- C'est se reconnaître implicitement le statut d'handicapé mental et je rajoute : ou de mineur.



Et je terminais par :

(Principe 2) - On n'exerce pas sa souveraineté en la confiant à d'autres. C'est une duperie.



- Du constat 1 et de la déclaration 1 on en conclura que je ne reconnais pas l’article 3 de la Constitution du 4 octobre 1958, et du principe 1 : que je ne légitime personne pour me représenter, que je ne cède à personne ma liberté de choix politique dans le sens noble du terme, ce qui annule toute légitimité de l’article 3 de la Constitution du 4 octobre 1958, pour ce qui me concerne.



En quoi les points que tu cites montreraient que ce que je dis est faux ou illégitime ?

Non seulement ce n'est pas faux, mais c'est ma liberté la plus stricte que de le déclarer, celle que je me donne, car je n'attends certainement pas d'un autre qu'il me la donne.

.
Toutes les avenirs possibles existent, c'est à chacun qu'il revient de choisir par ce qu'il légitime et veut expérimenter, le chemin qu'il prend et les situations qui vont avec. À la fin tout converge, mais en attendant, les uns ne passeront pas par les mêmes situations individuelles et collectives que les autres.

dragon blanc

* [ Aucun rang ] *

Messages : 457
Enregistré le : 08 nov. 2018, 15:30

Re: IMG en France 2020

Ecrit le 13 août 2020, 16:06

Message par dragon blanc »

J'm'interroge a écrit :
11 août 2020, 15:08
.
@ Marmhonie,

Les points que tu cites ne montrent nullement en quoi ce que j'ai dit serait faux ni même illégitime.


J'ai dit :

(Constat 1) - Les auteurs des lois ce sont ceux qui les écrivent et les votent. Or, je n'ai voté aucune loi.
-------> Ce qui implique que je n'ai pas voté les lois que tu cites.


J'ai ajouté ensuite :

(Déclaration 1) - Je ne reconnais personne d'autre que moi pour me représenter et je ne reconnais pas comme légitime le pouvoir en place et je refuse de participer à un gouvernement corrompu.

(Principe 1) - Voter pour des représentants c'est les légitimer, c'est volontairement leur céder notre liberté de choix politique dans le sens noble du terme.
- C'est se reconnaître implicitement le statut d'handicapé mental et je rajoute : ou de mineur.



Et je terminais par :

(Principe 2) - On n'exerce pas sa souveraineté en la confiant à d'autres. C'est une duperie.



- Du constat 1 et de la déclaration 1 on en conclura que je ne reconnais pas l’article 3 de la Constitution du 4 octobre 1958, et du principe 1 : que je ne légitime personne pour me représenter, que je ne cède à personne ma liberté de choix politique dans le sens noble du terme, ce qui annule toute légitimité de l’article 3 de la Constitution du 4 octobre 1958, pour ce qui me concerne.



En quoi les points que tu cites montreraient que ce que je dis est faux ou illégitime ?

Non seulement ce n'est pas faux, mais c'est ma liberté la plus stricte que de le déclarer, celle que je me donne, car je n'attends certainement pas d'un autre qu'il me la donne.

.

Tout à fait cela...
Je renchérirais même: Nul ne devrait nous soutirer quelque liberté que se soit et en même temps, nul(ni moi même) n'a le droit de priver qui que se soit de sa liberté.
Un vote que l'on nous impose n'est pas un vote mais une propagande...
A-t-on le choix réel de celui qui gérera notre pays ? NON
On nous met deux choix, parfois 3...4 max..et on doit voter... misère... où est la liberté d'expression tant supposée être capital et de droit ultime ?
Le peuple ne vote pas pour ceux qui devrait se présenter soit à la présidence, soit comme ministre... Et vive la royauté sur le monde...
Alors, sommes nous dans une démocratie ? NON Jamais
Nos droits sont ils protégées ? NON jamais...ce qui est protégé est l'économie et ceux qui exploitent cette économie tout en haut de la pyramide car elle est dans cette optique majoritairement.
Votre maison est payé...elle vous appartient ? vraiment ? ne payez plus vos impôts ou vos taxes et constatez de vous même...
Ensuite... dite à vos amis et amies ainsi que votre famille que vous vous soustrayez de tout cela, et vous serez jugé...
Pourquoi ? Par ce qu'on est tous programmé à obéir sinon on sera rejeté !!!
Dites moi donc... qui est vraiment libre ?

Pour ce qui est des grossesses...qui vote ? la mère ou L'enfant ?
Et cela vous paraît normal ?

Bien à vous, dragon blanc :romance:

pauline.px

* [ Aucun rang ] *
Avatar du membre

Messages : 1593
Enregistré le : 11 juil. 2009, 15:30
Réponses : 1
Localisation : France

Re: IMG en France 2020

Ecrit le 15 août 2020, 09:56

Message par pauline.px »

Bonjour Marmhonie,
Marmhonie a écrit :
11 août 2020, 14:57
Le sujet est extrêmement complexe & ne peut se définir qu'au respect de la vie.
Quand une fiture maman accouchera de son bébé & que sa vie est en danger gravissime, que faire ?
Ceci ressortit à l'IMG classique. Jusqu'à présent, s'il y a un souci d'ordre médical l'IMG est légale.

L'innovation est la notion de "détresse psycho-sociale", délicate à définir.

Quelle détresse psycho-sociale peut légitimer qu'un médecin élimine un être vulnérable et parfaitement viable au lieu de le confier à l'adoption, par exemple ?

Très cordialement
votre soeur
pauline

Répondre
  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Retourner vers « GÉNÉRAL Libre »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : J'm'interroge et 37 invités