Maladie affective bipolaire avec phases maniaque ?

Sujet d'actualité Au Québec l'accommodement raisonnable, un sujet d'actualité.
Répondre
Eliaqim

**** Site Admin ****
**** Site Admin ****
Avatar du membre

Messages : 9216
Enregistré le : 09 juin 2003, 14:24
Réponses : 8
Localisation : Montreal

Maladie affective bipolaire avec phases maniaque ?

Ecrit le 11 juil. 2020, 11:18

Message par Eliaqim »

Bonjour,
Maladie affective bipolaire avec phases maniaque
J'aimerais avoir vos avis a ce sujet. La personne impliquée sera mon propre père, il a un peu moins de 80 ans. Je suis intrigué sur cette étrange maladie qui semble le rendre inapte et ... absent. Premièrement, il refuse tout traitement, il nie sa maladie, aucune auto critique le rend coupable et/ou déverse sur d'autres de son environnement. Il fait une montagne sur de petites choses banal, entretient une défensive indélogeable, fait de sa réputation presque un objet de culte, agitations, discoure accéléré, produit des simulations comme perdre connaissance voulant donner un exemple. S'il fait chaud se couche au sol pour montrer que c’est l'endroit le mieux placé. Il utilise un thon autoritaire et puis recalibre des ordres a des gens. Propos décousu, enregistre les gens sur cassettes et revient constamment sur des idées de faire des procès a une multitude de gens. Il appelle successivement les autorités pour les prévenir de ne pas agir a son égard et parle de complots d'influences qui explique sa situation et de le croire :shock:
  • Le docteur XX indique dans son rapport que le traitement à long terme de la maladie affective bipolaire consiste en une médication stabilisatrice de l'humeur et que le premier choix est le Lithium tel qu'institue en 2019. Cependant, le défendeur n'a pas bien toléré ce médicament conduisant à un arrêt après quelques mois. Ce traitement demeure le premier choix malgré les désagréments qui peuvent y être associés. Le traitement au Lithium requiert un suivi des niveaux sanguins. Les prises de sang peuvent être hebdomadaires en début de traitement et espacées ensuite au mois ou même plus lorsque la dose requise est établie;

    Le docteur XX recommande le plan de soins suivant

    Traitement de la phase aigüe :

    Neuroleptique atypique sous forme orale : (Olanzapine ou Aripiprazole) mais avec possibilité de l'administrer sous forme intramusculaire advenant un refus de la part du défendeur :

    Recommandation : Olanzapine 5 mg deux fois par jour avec possibilité d'augmenter progressivement la dose jusqu'à 20 ou 25 mg par jour selon la tolérance et la réponse thérapeutique, médication administrée par voie orale ou sous forme intramusculaire en cas de refus. Durée du traitement de la phase aigüe : une à trois semaines, parfois plus, puis être réduit progressivement en introduisant le traitement à long terme et cessé au terme d'une période de transition;

    Traitement à long terme
    Médication stabilisatrice de l'humeur :

    Lithium, premier choix, malgré les désagréments associés expérimentés par le défendeur. Traitement qui requiert un suivi des niveaux sanguins, prises de sang hebdomadaires en début de traitement et espacées au deux mois et même plus lorsque la dose requise est établie;

    Autres choix de médication stabilisatrice de l'humeur par ordre :

    Épival dose quotidienne 250 mg à augmenter progressivement en fonction du dosage des niveaux sanguins. Dose requise : 1000 mg à 1 250 mg parfois jusqu'à 1 500 mg traitement qui requiert un suivi adéquat du dosage des niveaux sanguins et des prélèvements périodiques doivent être autorisés. En début de traitement, les prélèvements peuvent être faits lors des augmentations de dose et par la suite être espacé de quelques mois lorsque la dose d'entretien est établie. Les effets secondaires les plus fréquents sont des problèmes d'ordre digestifs généralement sans conséquence;

    Lamotrigine, doit être instituée à faible dose et augmentée de Maçon progressive pour prévenir certaines complications;
Salutations
1 Piere 3:15 Sanctifiez le Christ comme Seigneur dans vos coeurs, toujours prêts à présenter une défense devant tout homme qui vous demande la raison de l'espérance qui est en vous, mais faites-le avec douceur et profond respect.

Gérard C. Endrifel

[Modérateur]
[Modérateur]
Avatar du membre

Messages : 6981
Enregistré le : 27 janv. 2015, 11:04

Re: Maladie affective bipolaire avec phases maniaque ?

Ecrit le 11 juil. 2020, 18:15

Message par Gérard C. Endrifel »

Bonjour, bonsoir,

Pour être tout à fait honnête avec vous, c'est très difficile de donner un avis. Que cela soit concernant ce dont souffre votre papa ou concernant le traitement médical. Je ne suis malheureusement expert ni dans l'un, ni dans l'autre. Pour ce qui est de convaincre une personne de la nécessité de se soigner et de suivre un traitement, il s'agit là aussi d'un exercice compliqué. Il n'existe malheureusement pas de vraie bonne méthode pour y parvenir et je ne saurais quoi vous conseiller.

Je suis navré de vous apporter ce genre de réponse. J'imagine bien que ce n'est pas du tout ce que vous souhaitiez entendre. Toutefois, je tenais simplement à ce que vous sachiez à travers mon commentaire que j'ai prêté beaucoup d'attention à votre message.
La première chose que fera un esclave après avoir quitté son maître, c'est s'en trouver un autre encore pire que le précédent. Et il n'y a pas pire maître que soi-même. - "Principe d’élévation - Réalité ou Illusionnisme pervers ?" G. C. Endrifel

Eliaqim

**** Site Admin ****
**** Site Admin ****
Avatar du membre

Messages : 9216
Enregistré le : 09 juin 2003, 14:24
Réponses : 8
Localisation : Montreal

Re: Maladie affective bipolaire avec phases maniaque ?

Ecrit le 11 juil. 2020, 23:19

Message par Eliaqim »

Bonsoir,
Gérard C. Endrifel a écrit :
11 juil. 2020, 18:15
Que cela soit concernant ce dont souffre votre papa ou concernant le traitement médical. Je ne suis malheureusement expert ni dans l'un, ni dans l'autre.
Pourquoi pas une approche spirituelle.
J'ai peine à croire qu'un individu tell mon père en devienne autant borné et indomptable. Moi, croyant en la force de l'esprit, considérant que des événements puisse être déclencheur. Ce qui souvent s'explique par ceci ou cela qu’un humain en vienne au fur a mesure à perdre la carte, quand l'esprit ne maîtrise pas l’âme et se perd. L'esprit, la mienne, même soûler a mord par l'alcool, préserve quand-même un self contrôle, comparable a celui d'un robot, et j'en suis heureux d'être capable, mais cela reste un combat de garder la conscience forte. Alors que l'esprit de mon père semble s’affaiblir avec l'âge puis devenue avec le temps de plus en plus vulnérable aux émotions (pourtant il est bien formé de la vie), le rende lui totalement soumis a cette loi du péché. Il est donc trompé par ses émotions typiquement corporelles en devenir aveugle et sans discernement, un esprit devenu lâche.

La vie reste intrigante ! J’apprécie votre réaction, elle est vraie.
Cordialement.
1 Piere 3:15 Sanctifiez le Christ comme Seigneur dans vos coeurs, toujours prêts à présenter une défense devant tout homme qui vous demande la raison de l'espérance qui est en vous, mais faites-le avec douceur et profond respect.

prisca

Croyance [Chrétien/Judaisme]
Avatar du membre

Messages : 15686
Enregistré le : 25 oct. 2016, 13:41

Re: Maladie affective bipolaire avec phases maniaque ?

Ecrit le 12 juil. 2020, 04:21

Message par prisca »

Bonjour Eliaqim,

J'ai prié pour votre papa.

Recevez tout mon soutien, j'ai demandé à Dieu d'apaiser les tourments qui lui font vivre, comme à vous, de durs moments.

Fraternellement.
23 "Quiconque nie le Fils n'a pas non plus le Père; quiconque confesse le Fils a aussi le Père".
Dieu nous a créés à son Image, l'Image de Dieu par Jésus. Donc nous ressemblons à Jésus puisque Jésus est l'image de Dieu, l'Image de Dieu ne fait pas de Jésus un homme, mais laisse Jésus être qui Il est à savoir Dieu.

Répondre
  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Retourner vers « GÉNÉRAL Libre »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : prisca et 88 invités