L'arrogance juive

Sujet d'actualité Au Québec l'accommodement raisonnable, un sujet d'actualité.
Répondre
'mazalée'

* [ Aucun rang ] *
Avatar du membre

Messages : 338
Enregistré le : 06 mars 2019, 15:15

L'arrogance juive

Ecrit le 03 juil. 2019, 07:09

Message par 'mazalée'

Suite et fin du sujet suivant : https://www.dieu.pub/viewtopic.php?f=7&t=64989 lui même la suite de https://www.dieu.pub/viewtopic.php?f=7&t=64892

A l’arrivée des colonisateurs milieu 19ème siècle, il n’a pas fallu longtemps aux juifs pour comprendre où était leur intérêt. S’agréger aux nouveaux venus et rompre avec un monde qui de toute façon ne voulait pas d’eux.

En effet, malgré que les juifs des pays arabo musulmans soient de culture arabe, qu’ils parlent arabe (beaucoup de juifs étudiaient la Torah en langue arabe), qu’il y ait une proximité importante entre la religion juive et l’islam, malgré cela les arabes, surtout à partir de la montée du nationalisme arabe au XIXème siècle, ont refusé au juifs l’honneur de devenir arabes.

L’arrivée du colonisateur français ou italien ou anglais a en plus dégradé la condition juive dans les territoires conquis car l’arabe conscient et humilié par sa défaite s’est crispé sur lui-même et s’est retourné contre la minorité, donc le juif.

Qu’est-ce donc qui a poussé les juifs vers le colon c’est 1. Le ras le bol de vivre éternellement dans une condition dégradée, 2. La peur des exactions, de la bastonnade, des vexations... la peur tout court, 3. l’espoir de sortir du Mellah.

Les colons sont arrivés avec la modernité, avec l’école, avec les Lumières issues du 18ème siècle et les juifs ont vu et compris à la « lumière » de ce vent nouveau que leur condition de dhimmi n’était plus vivable.

Les enfants juifs qui sont allés à l’école française, italienne, dans les écoles des congrégations chrétiennes ou dans celles de l’Alliance Juive Internationale d’origine française, ont compris qu’il n’était plus acceptable de se faire traiter comme un moins que rien par ses « protecteurs » arabes. Le juif a commencé à lever la tête.

C’est alors que les arabo-musulmans ont commencé à trouver que le juif leur échappait et plutôt que de comprendre ce qu’il se passait ils ont commencé à lui reprochait d’être devenu arrogant.

En effet qu’est-ce que c’est que ce juif qui ne craint plus les arabes ? Qu’est-ce que ce juif qui se prétend leur égal ? Où est passé son humilité et l’abaissement propre à sa condition de juif ?

Les juifs se sont donc occidentalisés et cela a été une humiliation supplémentaire pour la mentalité arabe qui était déjà humiliée par sa défaite face au colonisateur.

Prénoms français, langue française, costume occidental, esprit des Lumières et de la révolution française, les juifs d’Afrique du nord s’émancipent et le progrès moral lié à l’éducation leur donne les clés pour s’organiser en tant que minorité, mais pas du tout à l’époque dans un esprit sioniste.

En Algérie, la communauté juive va être mise sous la coupe de la communauté juive française, sans qu’elle n’ait trop rien demandé. Cela dans le but de son émancipation vis-à-vis de l’autorité musulmane. Crémieux, ministre de la justice de Gambetta, veut que les juifs d’Algérie deviennent de vrais français et le décret qui porte son nom est entériné en 1870 fait des juifs d’Algérie des français.

Mais ce qu’il faut aussi savoir c’est que si les juifs d’Algérie deviennent français c’est que les français d’Algérie et surtout les militaires l’ont voulu ainsi, car pour ces derniers ces juifs indigènes arabophones peuvent, pensent-ils, leur servir d’interprètes et surtout d’allier face aux musulmans quand même majoritaires. Il n’y a pas de petit calcul.

Mais il n’y aura pas de deuxième décret Crémieux au Maroc ou en Tunisie justement parce que le Français comprend son erreur. Et quand les communautés du Maroc ou de Tunisie réclament la nationalité Français, elle est refusée. Lyautey, notamment, n’est pas pour car il sait trop (il est lui-même Dreyfusard et pas antisémite) que cela joue contre les juifs.

Bref, de toute façon, avec ou sans décret Crémieux (qui d’ailleurs à faillit être abrogé par Thiers en 1871) les juifs algériens auraient fait comme leurs homologues marocains ou libyens, ils auraient adhéré au colonisateur.

Quoi qu’il en soit à l’indépendance de ces pays, Maroc, Algérie, Tunisie et Libye il y a départ massif des juifs soit vers Israël en majorité, soit vers la France pour les juifs algériens.

Conclusion : On voit bien que c’est avant l’éclosion du sionisme et pour des raisons propres à leur existence en terre musulmane que les juifs des pays arabes ont accueilli les colons en libérateurs. Que c’est grâce à la modernité venue avec la colonisation et grâce à l’éducation que les juifs se sont émancipés (= sont devenus arrogants aux yeux des musulmans). Cela a insupporté les musulmans, cela a été accepté bon gré mal gré par les colons (eux-même passablement antisémites, surtout en Algérie) et cela a mené au départ des juifs avec le départ du colon. Et il n'y a pas beaucoup de juifs aujourd'hui pour le regretter.

le glébeux

* [ Aucun rang ] *

Messages : 574
Enregistré le : 16 févr. 2018, 20:12

Re: L'arrogance juive

Ecrit le 04 juil. 2019, 05:12

Message par le glébeux

'mazalée' a écrit :
03 juil. 2019, 07:09
Mais il n’y aura pas de deuxième décret Crémieux au Maroc ou en Tunisie justement parce que le Français comprend son erreur. Et quand les communautés du Maroc ou de Tunisie réclament la nationalité Français, elle est refusée. Lyautey, notamment, n’est pas pour car il sait trop (il est lui-même Dreyfusard et pas antisémite) que cela joue contre les juifs.

C'est surtout parce que l'Algérie est une colonie, et fait donc partie intégrante de la France en tant que département français, alors que le Maroc et la Tunisie sont des protectorats. Dans la théorie, dans la conception de l'époque, ils sont toujours indépendants, mais la France est leur "protecteur", leur guide, leur dirigeant. La France gouverne ces deux pays, mais ils ne lui appartiennent pas.

C'est une très belle analyse, Mazalée. Il y a eu effectivement deux vagues de départs massifs: à l'indépendance, et en 1967.
Après la guerre des six jours, comme il était interdit d'aller en Israël au départ de ces pays arabes, il était organisé un transit par le Canada. Beaucoup de juifs n'ont pas fait la suite du voyage vers Israël, et sont resté au Canada.

Répondre

Retourner vers « GÉNÉRAL Libre »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 47 invités

  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message