Gilbert Chevalier récite le Chapelet avec vous !

Sujet d'actualité Au Québec l'accommodement raisonnable, un sujet d'actualité.
Répondre
Gilbert Chevalier

Christianisme [Catholique]
Avatar du membre

Messages : 463
Enregistré le : 25 mars 2015, 17:09
Localisation : Pays de la Loire

Contact :

Re: Gilbert Chevalier récite le Chapelet avec vous !

Ecrit le 09 nov. 2017, 12:44

Message par Gilbert Chevalier

L’ÂME ABANDONNÉE ET DÉLIVRÉE DU PURGATOIRE
PAR LES PRIÈRES DES PAUVRES ET ENFANTS

Cantique en forme de mystère de saint Louis-Marie Grignion de Montfort




LES ÂMES :
1- Mortels, écoutez-nous,
Écoutez-nous, chers frères,
Nous soupirons vers vous
Du fond de nos misères.
Hélas ! que nous souffrons !
Qui le pourrait comprendre ?
Nous pleurons, nous crions
Sans qu'on nous veuille entendre.

R./ D'une cave profonde,
Nous sortons à l'instant,
Pour chercher dans ce monde
Quelque soulagement.

GENEVIÈVE :
2- Oh ! les cris pitoyables !
Mon cœur est attendri.
Qui sont les misérables
Qui souffrent près d'ici ?
Compagnes bien-aimées,
D'où viennent ces soupirs,
Ces voix entrecoupées ?
Sont-ce point des martyrs ?

AGNÈS :
R./ Quel est votre martyre ?
Âmes, dites-le nous !
Paraissez pour le dire,
Et nous prierons pour vous.

3- Ces cris, il faut le croire,
Sont ceux de nos parents,
Qui sont en Purgatoire
Dans de cruels tourments.
Écoutons leur complainte
Du fond de ces cachots,
Ressentons leurs atteintes,
Exauçons leurs sanglots !

R./ Ô notre douce Mère
Calmez votre Fils irrité,
Par votre sein qui l'a porté,
Oh ! calmez sa colère.

CATHERINE :
4a- N'est-ce point tromperie ?
Je veux le découvrir :
Laissez-moi, je vous prie,
Pour un moment sortir !

LES VIVANTS :
4b- Sortez, à la bonne heure !
Vous nous ferez plaisir ;
Montrez-nous leur demeure,
Ou les faites venir !

AGNÈS :
R./ Quel est votre martyre ?
Âmes, dites-le nous !
Paraissez pour le dire,
Et nous prierons pour vous.

LES ÂMES :
5- Nous sommes vos parents,
Vos pères et vos mères,
Vos amis, vos enfants,
Vos propres sœurs et frères :
Si l'amour ou le sang
Ne vous rend insensibles,
Soulagez maintenant
Nos souffrances terribles.

R./ D'une cave profonde,
Nous sortons à l'instant,
Pour chercher dans ce monde
Quelque soulagement.

LES VIVANTS :
6- 1er -C'est la voix de mon père,
Mon cœur est attendri !
2e -C'est la voix de ma mère,
Je connais bien son cri !
3e -C'est ma sœur ! C'est mon frère !
4e -C'est défunt mon mari !
5e -Hélas ! c'est la prière
De mon ancien ami !

R./ Quel est votre martyre ?
Âmes, dites-le nous !
Paraissez pour le dire,
Et nous prierons pour vous.

L’ÂME ABANDONNÉE :
7- Je brûle dans le feu
Depuis plus d'une année.
Des hommes et de Dieu
Je suis abandonnée.
Ah ! je ne puis mourir
Dans mes douleurs amères,
Daignez me secourir
Par vos saintes prières.

LES ÂMES :
R./ D'une cave profonde,
Nous sortons à l'instant,
Pour chercher dans ce monde
Quelque soulagement.

CATHERINE :
8a- Ah ! je suis inconsolable,
Je connais bien une voix :
C'est mon père charitable,
J'ai péché, je le connois.

GENEVIÈVE :
8b- Regardez, ô doux Sauveur,
Votre conquête à la chaîne !
Regardez, ô Bon Pasteur,
Votre brebis dans la peine !

AGNÈS :
R./ Quel est votre martyre ?
Âmes, dites-le nous !
Paraissez pour le dire,
Et nous prierons pour vous.

LES ÂMES :
9- Nous sommes dans un lieu
Infect et sans lumière,
Nous couchons dans le feu
D'un Dieu tout en colère ;
Les démons, nos bourreaux,
Nous brûlent, nous accablent
Et nous font mille maux
Qui sont inexplicables.

R./ D'une cave profonde,
Nous sortons à l'instant,
Pour chercher dans ce monde
Quelque soulagement.

LES PAUVRES :
10- Sur ces pauvres victimes
Seigneur, apaisez-vous !
La grandeur de leurs crimes,
Vengez plutôt sur nous !
Placez-les dans la gloire,
Retirez-les des feux,
Une pleine victoire
Vous aurez en tous lieux.

R./ Quel est votre martyre ?
Âmes, dites-le nous !
Paraissez pour le dire,
Et nous prierons pour vous.

L’ÂME ABANDONNÉE :
11- Vous vous divertissez,
Vous vivez à votre aise,
Et vous me délaissez
Dedans cette fournaise.
Vous mettez mon argent
En de folles dépenses,
En pouvant aisément
Soulager mes souffrances.

LES ÂMES :
R./ D'une cave profonde,
Nous sortons à l'instant,
Pour chercher dans ce monde
Quelque soulagement.

CATHERINE :
12a- Hélas ! j'étais attendrie
Lorsque je l'ai vu mourir,
Puis je me suis divertie
Lorsqu'il était à souffrir !

AGNÈS :
12b- Ô mon Dieu, jetez les yeux
Sur cette âme malheureuse ;
Percez ce lieu ténébreux
D'une lumière amoureuse.

ENSEMBLE :
R./ Doux Jésus, tirez-la des feux
Et la placez dans les Cieux ! (bis)

UNE TROUPE D'ENFANTS :
13- Voyez, ô Roi de Gloire,
Votre enfant enchaîné.
Il brûle en Purgatoire,
Il est abandonné.
Bon Père, il vous faut rendre
Pardon de son péché,
Votre Cœur est trop tendre
Pour n'être pas touché.

LES ANGES :
R./ Demandez, demandez, alors vous recevrez !
Demandez, demandez, alors vous recevrez !

DIEU LE PÈRE :
14a- Je suis la Beauté sans souillure,
La souveraine Sainteté,
Cette âme n'est pas assez pure,
Elle offense ma Majesté.

GENEVIÈVE à genoux devant Jésus :
14b- Ô Bon Jésus, calmez-vous
Sur cette pauvre souffrante ;
Vous êtes son cher Époux,
Elle est votre chère amante.

R./ Doux Jésus, tirez-la des feux
Et la placez dans les Cieux ! (bis)

LES PAUVRES :
15- Pardon, notre bon Maître,
Pour vos pauvres amis,
Daignez, daignez les mettre
Dans votre Paradis.
Par nos saints sacrifices,
Nos aumônes, nos vœux
Et toutes nos justices,
Placez-les dans les Cieux !

R./ Doux Jésus, tirez-la des feux
Et la placez dans les Cieux ! (bis)

L’ANGE GARDIEN à l’âme abandonnée :
16a- Consolez-vous ma bien-aimée,
Les hommes font des vœux pour vous.
Vous serez bientôt délivrée,
Vous serez bientôt avec nous !

JÉSUS aux pauvres :
16b- Je me complais dans vos demandes,
Frappez, et l'on vous ouvrira ;
Je reçois fort bien vos offrandes,
Donnez, et l'on vous donnera.

R./ Demandez, demandez, alors vous recevrez !
Demandez, demandez, alors vous recevrez !

LES ÂMES :
17a- Les feux sont très actifs
Dans ce lieu de torture ;
Les vôtres, les plus vifs,
N'en sont que la peinture.

AGNÈS :
17b- Esprit-Saint, Consolateur,
Voilà votre créature,
Soyez son libérateur
Dans les tourments qu'elle endure.

LES ANGES :
R./ Demandez, demandez, alors vous recevrez !
Demandez, demandez, alors vous recevrez !

UNE TROUPE D'ENFANTS :
18- Exaucez-nous, ô Père des lumières,
Soyez touché des maux de vos enfants.
Prêtez l'oreille à nos humbles prières,
En secourant nos amis et parents !

LES ANGES :
R./ Demandez, demandez, alors vous recevrez !
Demandez, demandez, alors vous recevrez !

LES ÂMES :
19a- Quel mal d'offenser Dieu
Et quelle erreur de croire
Que d'aller c'est bien peu
Brûler en Purgatoire !

LE SAINT-ESPRIT :
19b- Si je laisse souffrir ces âmes,
C'est qu'elles m'ont trop résisté ;
Elles ont méprisé mes flammes,
Ma douceur et ma charité.

AGNÈS :
R./ Quel est votre martyre ?
Âmes, dites-le nous !
Paraissez pour le dire,
Et nous prierons pour vous.

L’ÂME ABANDONNÉE :
20a- Mon âme, dans ce lieu,
S'élance à Dieu sans cesse,
Et sans cesse ce Dieu
La repousse et rabaisse.

GENEVIÈVE, à genoux devant Jésus :
20b- Montrez-vous, ô cher Ami,
À cette âme qui vous aime ;
À cette heure, montrez-lui
Que votre amour est extrême.

R./ Doux Jésus, tirez-la des feux
Et la placez dans les Cieux ! (bis)

LES PAUVRES, à genoux devant Marie :
21- Sainte Vierge Marie,
Priez pour nos parents.
Soyez-en attendrie,
Ils sont vos chers enfants.
Que vous êtes leur Mère,
Montrez-leur maintenant ;
Dans sa juste colère,
Calmez le Tout-Puissant.

R./ Ô notre douce Mère
Calmez votre Fils irrité,
Par votre sein qui l'a porté,
Oh ! calmez sa colère.

MARIE :
22a- Mes enfants, je suis attendrie,
Vous aimant aussi tendrement.
Comme votre Mère, je prie
Et j'apaise le Tout-Puissant.

L’ANGE GARDIEN à l’âme abandonnée :
22b- Consolez-vous, ma bien-aimée,
Marie intercède pour vous.
Vous serez bientôt délivrée,
Vous serez bientôt avec nous.

AGNÈS :
R./ Quel est votre martyre ?
Âmes, dites-le nous !
Paraissez pour le dire,
Et nous prierons pour vous.

LES ÂMES :
23a- Un Dieu saint et puissant
Forme notre supplice,
Nous sentons le pesant
De toute sa justice.

AGNÈS :
23b- Ô Bon Jésus, calmez-vous
Sur tant de pauvres victimes ;
Vengez-vous plutôt sur nous,
Punissez en nous leurs crimes.

GENEVIÈVE :
R./ Doux Jésus, tirez-la des feux
Et la placez dans les Cieux ! (bis)

LES PAUVRES :
24- Ô Dieu d'amour, ô Bonté souveraine,
Vous remplissez les Cieux et les Enfers ;
Montrez-vous donc dans ce séjour de peine
Pour l'adoucir, pour en briser les fers.

AGNÈS :
R./ Quel est votre martyre ?
Âmes, dites-le nous !
Paraissez pour le dire,
Et nous prierons pour vous.

L’ÂME ABANDONNÉE :
25- Dieu me fait entrevoir
Ses beautés souveraines,
Et c'est en ce miroir
Que s'augmentent mes peines.
Car, pour voir un moment
Ces beautés infinies,
Je voudrais justement
Consacrer mille vies.

LES ÂMES :
R./ D'une cave profonde,
Nous sortons à l'instant,
Pour chercher dans ce monde
Quelque soulagement.

26- Hélas ! Seigneur très doux,
Vous nous êtes contraire.
Ah ! quand vous verrons-nous,
Notre Dieu, notre Père !
Que dans votre beauté
Vous nous semblez aimable !
Que notre iniquité
Vous rend épouvantable !

LES ANGES :
R./ Âmes, votre expiation faite,
Quittez vos demeures secrètes. (bis)

LES ÂMES :
27- Père, vous nous aimez
Comme enfants véritables,
Et vous nous oubliez
Comme des misérables.
Ô Dieu de charité,
Pardon, miséricorde !
Ô Dieu plein de bonté,
Faites miséricorde !

LES ANGES :
R./ Âmes, votre expiation faite,
Quittez vos demeures secrètes. (bis)

DIEU LE PÈRE :
28a- Aucune miséricorde,
Puisque son règne est passé,
Je ne veux pas qu'on m'aborde
Qu'on ne m'ait tout bien payé.

L’ÂME ABANDONNÉE :
28b- Jamais homme mortel
N'a conçu cette peine ;
Mon martyre est cruel,
Ma gêne est souveraine.

LES ANGES :
R./ Âmes, votre expiation faite,
Quittez vos demeures secrètes. (bis)

DIEU LE PÈRE :
29a- Je suis le Dieu des vengeances,
Voici mon propre séjour.
C'est en ce lieu de souffrance
Que je commande à mon tour.

LES ÂMES :
29b- Hélas ! que nous souffrons !
Qui le pourrait comprendre ?
Nous pleurons, nous crions
Sans qu'on nous veuille entendre.

LES ANGES :
R./ Âmes, votre expiation faite,
Quittez vos demeures secrètes. (bis)

DIEU LE PÈRE :
30a- Souffre, pauvre créature,
Je n'ai point pitié de toi,
Car tu n'es pas assez pure
Pour être digne de moi.

LES ÂMES :
30b- Point de péché petit,
Point de faute légère,
Puisque Dieu les punit
Avec tant de colère.

LES ANGES :
R./ Âmes, votre expiation faite,
Quittez vos demeures secrètes. (bis)

DIEU LE PÈRE :
31a- Je t'aime, il est vrai, je t'aime
Comme mon propre portrait,
Mais ta tiédeur est extrême,
Ton péché t'a tout défait.

LES ÂMES :
31b- Il est vrai, nous l'aimons
Comme notre bon Père,
Mais nous le ressentons
Comme un juge sévère.

LES ANGES :
R./ Âmes, votre expiation faite,
Quittez vos demeures secrètes. (bis)

LES ÂMES :
32- Très aimable Jésus,
Apaisez votre Père.
Ne nous aimez-vous plus,
Dans ce lieu de colère ?
Nous vous coûtons si cher,
Aimez votre héritage,
Venez nous délivrer,
Achevez votre ouvrage !

GENEVIÈVE :
R./ Doux Jésus, tirez-la des feux
Et la placez dans les Cieux ! (bis)

JÉSUS :
33a- Je vous aime sans mesure,
Mais rien d'impur n'entre aux Cieux.
Quand vous serez toutes pures,
Je vous tirerai des feux.

LES ÂMES :
33b- C'est un feu dévorant
Qui pénètre notre âme,
La dévore et la rend
Un charbon tout de flamme.

R./ Ô notre douce Mère
Calmez votre Fils irrité,
Par votre sein qui l'a porté,
Oh ! calmez sa colère.

34- Pouvez-vous bien nous voir
Ô notre bonne Mère,
Sans que vous émouvoir,
Puisse notre misère ?
Nous soupirons vers vous
Dans nos douleurs cruelles.
Venez, secourez-nous,
Ô douceur maternelle !

R./ Ô notre douce Mère
Calmez votre Fils irrité,
Par votre sein qui l'a porté,
Oh ! calmez sa colère.

MARIE :
35a- Mes enfants, je suis attendrie,
Vous aimant aussi tendrement.
Comme votre Mère, je prie
Et j'apaise le Tout-Puissant.

L’ANGE GARDIEN à l’âme abandonnée :
35b- Consolez-vous, ma bien-aimée,
Marie intercède pour vous.
Vous serez bientôt délivrée,
Vous serez bientôt avec nous.

LES ÂMES :
R./ D'une cave profonde,
Nous sortons à l'instant,
Pour chercher dans ce monde
Quelque soulagement.

36- Voulez-vous point aussi,
Habitants de la terre,
Nous oublier ici
Et nous faire la guerre ?
Ayez pitié de nous,
Chers amis charitables,
Nous vous en prions tous
Par nos cris lamentables.

AGNÈS :
R./ Quel est votre martyre ?
Âmes, dites-le nous !
Paraissez pour le dire,
Et nous prierons pour vous.

L’ÂME ABANDONNÉE :
37- Venez me secourir,
Dieu même le désire ;
C'est lui faire plaisir,
C'est former son empire.
Vous le glorifierez
D'une gloire nouvelle,
Si vous me procurez
Une gloire éternelle.

GENEVIÈVE :
R./ Doux Jésus, tirez-la des feux
Et la placez dans les Cieux ! (bis)

FRANÇOISE :
38- Ô Jésus, Agneau débonnaire,
Retirez nos parents des feux :
Ils ont coûté votre Sang précieux !
Hélas ! hélas ! vous leur faites la guerre,
Ils ont coûté votre Sang précieux !
Hélas ! hélas ! placez-les dans les Cieux.

LES ANGES :
R./ Demandez, demandez, alors vous recevrez !
Demandez, demandez, alors vous recevrez !

FRANÇOISE :
39- Doux Jésus, ces âmes vous aiment,
Doux Jésus, mettez-les en paix,
Pardonnez-leur, pour comble de bienfaits.
Hélas ! hélas ! leurs douleurs sont extrêmes,
Ah ! donnez-leur, pour comble de bienfaits,
Repos, repos, dans le Ciel pour jamais !

L’ANGE GARDIEN à l’âme abandonnéé :
R./ Consolez-vous, ma bien-aimée,
Les pauvres pressent Dieu pour vous,
Vous viendrez bientôt avec nous,
Vous viendrez bientôt avec nous.

LES PAUVRES, à genoux :
40- Vous secourez les corbeaux qui vous crient
Et vous donnez à tous abondamment ;
Oublierez-vous les pauvres qui vous prient,
Eux qui vous ont coûté tout votre Sang ?
Non, votre Cœur est trop compatissant,
Non, votre Cœur est trop compatissant.

L’ANGE GARDIEN à l’âme abandonnée :
R./ Consolez-vous, ma bien-aimée,
Les pauvres pressent Dieu pour vous,
Vous viendrez bientôt avec nous,
Vous viendrez bientôt avec nous.

LES ÂMES :
41- Si vous nous délivrez
Ou donnez assistance,
Vous nous éprouverez
Pleins de reconnaissance,
Car, ayant eu par vous
Une entière victoire,
Nous nous emploierons tous
Pour vous mettre en la gloire.

AGNÈS :
R./ Quel est votre martyre ?
Âmes, dites-le nous !
Paraissez pour le dire,
Et nous prierons pour vous.

L’ÂME ABANDONNÉE :
42- Ici, plus de moyen
De m'aider par moi-même,
Je ne mérite rien,
Dans ma douleur extrême ;
Ami, si vous voulez,
Il vous sera facile,
Le peu que vous ferez
Me sera bien utile.

LES ÂMES :
R./ Ô notre douce Mère
Calmez votre Fils irrité,
Par votre sein qui l'a porté,
Oh ! calmez sa colère.

FRANÇOISE :
43- Secourez, ô Vierge Marie,
Vos enfants et vos serviteurs.
En les voyant souffrir tant de douleurs,
Hélas ! hélas ! soyez-en attendrie,
En les voyant souffrir tant de douleurs,
Calmez, calmez, un Dieu dans ses rigueurs.

LES PAUVRES :
R./ Ô notre douce Mère
Calmez votre Fils irrité,
Par votre sein qui l'a porté,
Oh ! calmez sa colère.

MARIE :
44a- Mon enfant, je suis attendrie,
Car mon Cœur est tout plein d'amour ;
Je parle à mon Fils, je le prie
Pour vous tous, la nuit et le jour.

AGNÈS :
44b- Ô Bon Jésus, calmez-vous
Sur tant de pauvres victimes ;
Vengez-vous plutôt sur nous,
Punissez en nous leurs crimes.

LES PAUVRES :
R./ Ô notre douce Mère
Calmez votre Fils irrité,
Par votre sein qui l'a porté,
Oh ! calmez sa colère.

45- Ô très doux Jésus, levez-vous,
Car le pauvre vous prie,
Il oppose à votre courroux
Votre Mère, Marie.
Par son sein qui vous a porté,
Par ses douces mamelles,
Montrez au Ciel votre bonté
Pour ces âmes fidèles.

L’ANGE GARDIEN à l’âme abandonnée :
R./ Consolez-vous, ma bien-aimée,
Les pauvres pressent Dieu pour vous,
Vous viendrez bientôt avec nous,
Vous viendrez bientôt avec nous.

L’ÂME ABANDONNÉE :
46- Ô mon gardien fidèle,
Que vous me consolez !
Oh ! la bonne nouvelle
Qu'ici vous annoncez !
J'entrerai dans la gloire,
Je posséderai Dieu !
Je vais chanter victoire,
Même dans ce bas lieu !

AGNÈS :
R./ Quel est votre martyre ?
Âmes, dites-le nous !
Paraissez pour le dire,
Et nous prierons pour vous.

LES ÂMES :
47- Si des biens très petits,
Un verre d'eau qu'on donne,
Ont devant Dieu leur prix,
Leur gloire et leur couronne,
Quel grand prix, ô mon Dieu,
Recevra votre aumône,
Si, pour un lit de feu,
Vous nous donnez un trône.

R./ D'une cave profonde,
Nous sortons à l'instant,
Pour chercher dans ce monde
Quelque soulagement.

48- Si vous n'écoutez pas
Notre juste demande,
Le Seigneur ici-bas
Fera qu'on vous le rende.
On vous mesurera
À la même mesure,
On vous délaissera
Dans ce lieu de torture.

AGNÈS :
R./ Quel est votre martyre ?
Âmes, dites-le nous !
Paraissez pour le dire,
Et nous prierons pour vous.

L’ÂME ABANDONNÉE :
49- Tirez-moi de prison,
Par toutes vos justices,
Et payez ma rançon
Par vos saints sacrifices.
Entendez-vous mes cris ?
Je demande de l'aide,
Soyez-en attendris :
À l'aide ! à l'aide ! à l'aide !

LES ÂMES :
R./ Ô notre douce Mère
Calmez votre Fils irrité,
Par votre sein qui l'a porté,
Oh ! calmez sa colère.

ARMELLE, à genoux devant Jésus :
50- Petite créature
Prosternée à genoux,
Seigneur, je vous conjure
D'avoir pitié de tous.
Ces âmes rachetées
D'un Sang si précieux
Soient à jamais ornées
De la gloire des Cieux !

LES ANGES :
R./ Demandez, demandez, alors vous recevrez !
Demandez, demandez, alors vous recevrez !

ARMELLE :
51- Je suis une servante,
Ayez pitié de moi ;
Dans cette âme souffrante
L'amour me fait la loi.
Quoique je sois indigne
De vous demander rien,
Par une grâce insigne,
Accordez-moi ce bien.

LES PAUVRES :
R./ Ô notre douce Mère
Calmez votre Fils irrité,
Par votre sein qui l'a porté,
Oh ! calmez sa colère.

ARMELLE :
52- Mon Époux, il faut mettre
Cette âme en liberté
Et lui donner votre Être
À toute éternité.
Exaucez ma prière,
Par votre Cœur bénin,
Par votre sainte Mère,
Par le pauvre orphelin.

LES PAUVRES :
R./ Ô notre douce Mère
Calmez votre Fils irrité,
Par votre sein qui l'a porté,
Oh ! calmez sa colère.

MARIE :
53- Regardez votre Mère,
Ô Jésus, mon Enfant ;
Je vous fais ma prière
Pour un pauvre souffrant.
Accordez-lui sa grâce
Par ses pauvres petits,
Aux Cieux, donnez-lui place,
Il est de vos amis.

LES PAUVRES :
R./ Ô notre douce Mère
Calmez votre Fils irrité,
Par votre sein qui l'a porté,
Oh ! calmez sa colère.

JÉSUS :
54- Vous le voulez, ma Mère,
C'en est fait, c'est assez.
Sans faire de prière,
Commandez, commandez.
Mon Père, je vous prie
D'exaucer à l'instant
Et ma Mère Marie,
Et le prix de mon Sang.

LES PAUVRES :
R./ Ô notre douce Mère
Calmez votre Fils irrité,
Par votre sein qui l'a porté,
Oh ! calmez sa colère.

55- Seigneur, il vous faut écouter
Votre Fils véritable,
Vous ne pouvez pas résister
À son Sang adorable.
Vous ne pouvez pas rebuter
Une Mère admirable.
Vous ne pouvez pas rejeter
Un pauvre misérable.

R./ Ô notre douce Mère
Calmez votre Fils irrité,
Par votre sein qui l'a porté,
Oh ! calmez sa colère.

DIEU LE PÈRE :
56- Oui, je suis forcé d'exaucer,
C'est mon Fils véritable.
Non, je ne puis pas résister
À son Sang adorable.
Non, je ne puis pas rebuter
Une Mère admirable.
Non, je ne puis pas rejeter
Un pauvre misérable.

LES PAUVRES :
R./ Ô notre douce Mère
Calmez votre Fils irrité,
Par votre sein qui l'a porté,
Oh ! calmez sa colère.

DIEU LE PÈRE :
57- Anges, descendez vitement
Dedans le Purgatoire,
Pour m'amener dans un instant
Ces âmes dans ma gloire.
Je veux qu'elles soient comme moi,
Portant une couronne,
Et puissantes comme les rois :
C'est moi qui vous l'ordonne.

L’ANGE GARDIEN à l’âme abandonnée :
R./ Consolez-vous, ma bien-aimée,
Tous ont intercédé pour vous,
Venez maintenant avec nous,
Venez maintenant avec nous.

58- Lancez-vous promptement,
Montez au firmament, (bis)
Le Seigneur vous appelle
Pour vous récompenser
Et pour vous couronner
D'une gloire éternelle.

R./ Voici, votre martyre
Est fini maintenant ;
Votre Dieu vous désire :
Allez en firmament.

L’ANGE AU DÉMON :
59- Satan, retire-toi,
Obéis au grand Roi, (bis)
Va-t'en dans les abîmes
Y brûler dans les feux,
Cette âme monte aux Cieux
Dans des splendeurs sublimes !

TOUS ENSEMBLE :
R./ Bénissons à jamais
Le Seigneur dans ses bienfaits :
Dans la gloire chantons
Victoire à Jésus si bon !

LE DÉMON :
60- Malheureux, malheureux,
Je tombe dans les feux, (bis)
Je blasphème, j'enrage,
Je brûle dans les feux.
Cette âme a dans les Cieux
Mon si bel héritage.

LES ÂMES DÉLIVRÉES :
R./ D'une cave profonde,
Nous sortons à l'instant,
Nous éloignant du monde,
Entrons en firmament.

L’ÂME DÉLIVRÉE :
61- Volons comme un oiseau,
On nous donne des ailes,
Au trône de l'Agneau
Aux splendeurs éternelles.
J'entre pour vous aimer,
Ô Monarque suprême,
Et pour me reposer
À jamais en vous-même.

TOUS ENSEMBLE :
R./ Bénissons à jamais
Le Seigneur dans ses bienfaits :
Dans la gloire chantons
Victoire à Jésus si bon !

DIEU à l’âme délivrée :
62- Je te veux ardemment
Approche hardiment, (bis)
Ô viens ma bien-aimée,
Car je me donne à toi,
Entre à jamais en moi,
Toute crainte est passée.

TOUS ENSEMBLE :
R./ Bénissons à jamais
Le Seigneur dans ses bienfaits :
Dans la gloire chantons
Victoire à Jésus si bon !

TOUS LES ANGES :
63- Bénissons à jamais
Jésus en ses bienfaits ! (bis)
Que tout le Ciel se réjouisse,
Une âme passe au rang des saints.
Ô Dieu très haut, qu'on vous bénisse
Pour ce chef-d'œuvre de vos mains !

R./ Bénissons à jamais
Le Seigneur dans ses bienfaits :
Dans la gloire chantons
Victoire à Jésus si bon !

TOUS ENSEMBLE :
64- Bénissons à jamais,
Marie en ses bienfaits ! (bis)
Que tout homme et tout ange
Chantent d'un air joyeux :
Notre frère est aux Cieux,
À Dieu gloire et louange !

R./ Bénissons à jamais
Le Seigneur dans ses bienfaits :
Dans la gloire chantons
Victoire à Jésus si bon !

LES PAUVRES :
65- Bénissons à jamais
Jésus en ses bienfaits ! (bis)
Une âme abandonnée
Qui souffrait dans les feux,
La voilà dans les Cieux,
La voilà couronnée.

R./ Bénissons à jamais
Le Seigneur dans ses bienfaits :
Dans la gloire chantons
Victoire à Jésus si bon !


http://montfortajpm.blogspot.fr/2015/11 ... 22-le.html
LE BON CHAPELET

Prenez votre chapelet
Et souvent le récitez
https://www.youtube.com/watch?v=5xgxKl0 ... 2&index=69
Ou bien le psalmodiez
Ou encore le chantez :
Un chapelet bien récité
Ou chanté ou psalmodié
Et bien intentionné
Est un bon chapelet !

Gilbert Chevalier

Christianisme [Catholique]
Avatar du membre

Messages : 463
Enregistré le : 25 mars 2015, 17:09
Localisation : Pays de la Loire

Contact :

Re: Gilbert Chevalier récite le Chapelet avec vous !

Ecrit le 12 nov. 2017, 18:08

Message par Gilbert Chevalier

SUPERIORE ANNO

LETTRE ENCYCLIQUE DE SA SAINTETÉ LE PAPE LÉON XIII
SUR
LA RÉCITATION DU TRÈS SAINT ROSAIRE



À tous les Évêques du monde catholique, concernant les prières spéciales à faire pendant le mois d’octobre 1884.

Vénérables Frères, Salut et bénédiction apostolique.


L’an dernier, comme vous le savez tous, Nous avons décrété, par Notre Lettre Encyclique, de pratiquer dans toutes les parties de l’univers catholique la dévotion du très Saint Rosaire, en l’honneur de la Mère de Dieu, pendant tout le mois d’octobre, afin d’obtenir à l’Église le secours du ciel dans ses épreuves. En cela Nous avons suivi et Notre propre jugement et les exemples de Nos prédécesseurs qui, dans les grandes épreuves de l’Église, avaient coutume de recourir, avec un accroissement de piété, à l’auguste Vierge et d’implorer son secours par les prières les plus ardentes. Or, on a partout répondu à Notre volonté avec un tel empressement et une telle unanimité, qu’on a vu clairement de quelle ardeur le peuple chrétien est animé pour la religion et la piété, et quelle grande confiance ont tous les fidèles dans la protection céleste de la Vierge Marie. Cette ferveur d’une piété et d’une foi manifestes, Nous le déclarons, a été pour Nous une grande consolation dans les persécutions et les maux qui Nous accablent, et Nous a encouragé à affronter des épreuves plus graves encore, si telle est la volonté de Dieu. Aussi longtemps, en effet, que l’esprit de prière sera répandu sur la maison de David et sur les habitants de Jérusalem, Nous conserverons la ferme confiance que Dieu nous exaucera un jour, et que, prenant pitié de la condition de l’Église, il entendra les prières de ceux qui l’implorent par Celle qu’il a lui- même voulu établir la dispensatrice des grâces célestes.

C’est pourquoi, les mêmes causes qui, comme Nous l’avons dit, Nous ont déterminé l’an dernier à exciter la piété des fidèles, existant encore, Nous avons cru de notre devoir, Vénérables Frères, d’exhorter, cette année aussi, les peuples chrétiens à mériter la puissante protection de la Mère de Dieu, en persévérant dans ce mode et cette formule de prière qu’on appelle le Rosaire de Marie. Comme ceux qui combattent la religion chrétienne montrent une si grande obstination à poursuivre leur projet, il faut que les défenseurs ne montrent pas moins de constance de volonté, surtout parce que le secours du ciel et les bienfaits que Dieu répand sur nous, ne sont souvent que le fruit de notre persévérance. — Nous aimons à vous rappeler l’exemple de l’héroïque Judith, qui, figurant la Sainte Vierge, réprima la folle impatience des Juifs, qui voulaient fixer à Dieu, selon leur gré, le jour où il secourrait leur nation opprimée. Il faut aussi considérer l’exemple des Apôtres, qui attendaient l’insigne bienfait de l’Esprit consolateur qui leur avait été promis, en persévérant unanimement dans la prière avec Marie, Mère de Jésus. — Car maintenant aussi il s’agit d’une chose bien difficile et d’une grande importance, il s’agit d’humilier dans l’exaltation de la force de sa puissance l’ennemi antique et très rusé, de rendre à la liberté l’Église et son Chef, de conserver et de défendre les institutions sur lesquelles reposent la sécurité et le salut de la société humaine. Il faut donc avoir soin, dans ces temps lamentables pour l’Église, de conserver avec zèle et piété la très sainte pratique du Rosaire de Marie, d’autant plus que ces prières, étant composées de manière à rappeler dans leur ordre les mystères de notre salut, sont très propres à nourrir l’esprit de piété.

En ce qui concerne l’Italie, il faut implorer pour elle, par la récitation du Rosaire, l’aide de la Vierge très puissante, maintenant surtout qu’une calamité n’en est plus à nous menacer et à fondre inopinément sur nous, mais nous a déjà atteints. Car la peste asiatique ayant franchi, par la volonté de Dieu, les limites que la nature semblait lui avoir posées, a envahi les très célèbres ports du golfe de Gaule, et de là les contrées limitrophes de l’Italie. Il faut donc recourir à Marie, à celle que l’Église appelle à juste titre salutaire, auxiliatrice, protectrice, afin qu’elle daigne nous apporter le secours que nous aurons imploré par les prières qui lui sont les plus agréables, et éloigner de nous le fléau contagieux.

C’est pourquoi, à l’approche du mois d’octobre, dans lequel le monde catholique célèbre les solennités de la Vierge du Rosaire, Nous avons arrêté de prescrire de nouveau cette année tout ce que Nous avons prescrit l’année dernière. Nous décrétons donc et Nous ordonnons, qu’à partir du premier jour d’octobre jusqu’au deuxième jour de novembre suivant, dans toutes les églises paroissiales et les sanctuaires publics dédiés à la Mère de Dieu, et même dans d’autres que l’Ordinaire voudra déterminer, on récite tous les jours au moins cinq dizaines du Rosaire, en y ajoutant les Litanies. Si cet exercice a lieu le matin, la messe doit être célébrée pendant les prières ; s’il a lieu dans l’après-midi, on exposera l’auguste Sacrement à l’adoration des fidèles, et l’on donnera ensuite la bénédiction à l’assistance. Nous désirons aussi que les Confréries du Très Saint Rosaire fassent partout où les lois civiles le permettent, des processions solennelles à travers les villages pour faire profession publique de la religion.

Et afin que les trésors célestes de l’Église soient ouverts à la piété chrétienne, Nous renouvelons toutes les indulgences que Nous avons accordées l’an dernier. Donc Nous accordons, pour chaque fois, une indulgence de sept ans et de sept quarantaines à tous ceux qui auront assisté, les jours indiqués, à la récitation publique du Rosaire et auront prié selon Notre intention, et également à ceux qui, empêchés par une cause légitime, auront fait ces prières en leur particulier. Nous ouvrons le trésor de l’Église et Nous accordons la remise entière de leurs péchés à ceux qui, pendant le temps indiqué ci-dessus, auront fait publiquement au moins dix fois ces pieux exercices dans les temples, ou chez eux par suite d’excuses légitimes, et qui, après s’être confessés, feront la sainte communion. Nous accordons ce pardon complet des péchés et cette remise entière de la peine à tous ceux qui, ou le jour de la fête de la bienheureuse Vierge du Rosaire, ou l’un des huit jours suivants, se seront purifiés de leurs péchés, auront fait une sainte communion, et auront prié Dieu et sa très sainte Mère, suivant Notre intention, dans un édifice sacré.

Enfin voulant avoir égard à ceux qui vivent à la campagne et sont occupés, surtout dans le mois d’octobre, aux travaux des champs, Nous leur accordons d’ajourner au mois de novembre ou de décembre, selon que l’Ordinaire le jugera opportun, les exercices prescrits plus haut avec les indulgences à gagner pendant le mois d’octobre.

Nous ne doutons pas, Vénérables Frères, que des fruits abondants ne répondant à nos soins, surtout si, à ce que Nous semons et que votre sollicitude aura arrosé, Dieu accorde l’accroissement par la diffusion de ses grâces. Nous sommes convaincu que le peuple chrétien répondra à l’appel de Notre autorité Apostolique avec la même ferveur de foi et de piété dont il a donné l’année dernière une si grande preuve. Que la céleste Patronne invoquée par les prières du Rosaire nous soit propice, et qu’elle fasse que Nous obtenions de Dieu la paix tant désirée de l’Église, en mettant fin au conflit des opinions et en rétablissant partout le Christianisme dans ses droits. Comme gage de ce bienfait, Nous accordons très affectueusement la Bénédiction Apostolique à Vous, à Votre clergé, et aux peuples confiés à votre charge.

Donné à Rome, près Saint-Pierre, le 30 août 1884, la septième année de Notre Pontificat.

Léon XIII, Pape.
PDF à télécharger ici : https://gloria.tv/album/UCfM7fksoAxY3ep ... fjJbM92KsT

Image
http://montfortajpm.blogspot.fr/p/le-ch ... -vous.html
LE BON CHAPELET

Prenez votre chapelet
Et souvent le récitez
https://www.youtube.com/watch?v=5xgxKl0 ... 2&index=69
Ou bien le psalmodiez
Ou encore le chantez :
Un chapelet bien récité
Ou chanté ou psalmodié
Et bien intentionné
Est un bon chapelet !

Gilbert Chevalier

Christianisme [Catholique]
Avatar du membre

Messages : 463
Enregistré le : 25 mars 2015, 17:09
Localisation : Pays de la Loire

Contact :

Re: Gilbert Chevalier récite le Chapelet avec vous !

Ecrit le 19 nov. 2017, 13:10

Message par Gilbert Chevalier

ESSAI SUR LE TROISIÈME SECRET DE FATIMA

Image

(N'étant pas doué pour faire des articles, celui-ci est mon premier et sera mon dernier, donc, mon unique article personnel.)

Le Troisième Secret de Fatima consiste en une vingtaine de lignes écrites par Sœur Lucie ; ce n'est pas une vision mais la Sainte Vierge qui parle à la voyante ; tous ceux qui ont donc été publiés jusqu'ici officieusement ou officiellement sont des faux.

Il suit la logique des deux précédents. Nous en connaissons le début : « Au Portugal, etc... ! » Et la fin : « Finalement mon Cœur-Immaculé triomphera et il sera donné au monde un certain temps de paix. »

Qu'annonce-t-il donc ? Ce que nous vivons, comme le second par rapport à ce que vivaient alors les hommes entre 1917 et 1960, date limite où le troisième aurait dû être connu.

La période du troisième s'étend donc approximativement des années 60 jusqu'au triomphe de Marie, soit probablement 70 ans, alors que le second s'étendait sur 40 ans.

Il annonce la grande Apostasie de Vatican II se terminant par les trois ans et demi de l'Antéchrist dont nous sommes tout proches, l'anéantissement apparent de l’Église, le secours miraculeux du Ciel par l'envoi des deux Témoins Hénoch et Élie, le rétablissement de la Papauté et de la hiérarchie catholique, le martyre des deux envoyés, leurs résurrection et ascension, la chute de l'Antéchrist, la victoire du Cœur-Immaculé, un certain temps de véritable paix pour l’Église seule survivante avant la fin du monde.

Gilbert-Joseph-Yves-Marie CHEVALIER
l'Aveugle-Vendéen,
ce 19 novembre 2017.

(Ceci est rendu en vers ici : https://gloria.tv/album/76VN81FZDJbK2uS ... CzZ3VabsH3 )
LE BON CHAPELET

Prenez votre chapelet
Et souvent le récitez
https://www.youtube.com/watch?v=5xgxKl0 ... 2&index=69
Ou bien le psalmodiez
Ou encore le chantez :
Un chapelet bien récité
Ou chanté ou psalmodié
Et bien intentionné
Est un bon chapelet !

Gilbert Chevalier

Christianisme [Catholique]
Avatar du membre

Messages : 463
Enregistré le : 25 mars 2015, 17:09
Localisation : Pays de la Loire

Contact :

Re: Gilbert Chevalier récite le Chapelet avec vous !

Ecrit le 24 déc. 2018, 19:00

Message par Gilbert Chevalier

Je souhaite un saint et joyeux Noël
à toutes celles et à tous ceux qui récitent leur Chapelet quotidien.

(pour vous aider ici : http://catholique.forumactif.com/t1-le- ... hevalier#1 )

Gilbert-Joseph-Yves-Marie CHEVALIER
l'Aveugle-Vendéen
LE BON CHAPELET

Prenez votre chapelet
Et souvent le récitez
https://www.youtube.com/watch?v=5xgxKl0 ... 2&index=69
Ou bien le psalmodiez
Ou encore le chantez :
Un chapelet bien récité
Ou chanté ou psalmodié
Et bien intentionné
Est un bon chapelet !

Gilbert Chevalier

Christianisme [Catholique]
Avatar du membre

Messages : 463
Enregistré le : 25 mars 2015, 17:09
Localisation : Pays de la Loire

Contact :

Re: Gilbert Chevalier récite le Chapelet avec vous !

Ecrit le 10 avr. 2019, 16:40

Message par Gilbert Chevalier

Crois-moi, je te le dis,
Le seul remède aujourd'hui
Est le Chapelet quotidien,
Ou le soir ou le matin,
Peu importe le moment,
Mais dis-le dévotement,
Et tous les jours, s'il te plaît,
Et ton cœur sera en paix.



http://www.montfortajpm.sitew.fr/fs/Roo ... Images.pdf
LE BON CHAPELET

Prenez votre chapelet
Et souvent le récitez
https://www.youtube.com/watch?v=5xgxKl0 ... 2&index=69
Ou bien le psalmodiez
Ou encore le chantez :
Un chapelet bien récité
Ou chanté ou psalmodié
Et bien intentionné
Est un bon chapelet !

Gilbert Chevalier

Christianisme [Catholique]
Avatar du membre

Messages : 463
Enregistré le : 25 mars 2015, 17:09
Localisation : Pays de la Loire

Contact :

Re: Gilbert Chevalier récite le Chapelet avec vous !

Ecrit le 12 avr. 2019, 11:29

Message par Gilbert Chevalier

Ton Chapelet n'oublie jamais
Pour être heureuse pour jamais !



https://montfortajpm.blogspot.com/p/le- ... -vous.html
LE BON CHAPELET

Prenez votre chapelet
Et souvent le récitez
https://www.youtube.com/watch?v=5xgxKl0 ... 2&index=69
Ou bien le psalmodiez
Ou encore le chantez :
Un chapelet bien récité
Ou chanté ou psalmodié
Et bien intentionné
Est un bon chapelet !

Gilbert Chevalier

Christianisme [Catholique]
Avatar du membre

Messages : 463
Enregistré le : 25 mars 2015, 17:09
Localisation : Pays de la Loire

Contact :

Re: Gilbert Chevalier récite le Chapelet avec vous !

Ecrit le 14 avr. 2019, 16:21

Message par Gilbert Chevalier

Ah ! tu ne sais plus comment faire ?
Mais récite donc ton Rosaire :

http://catholique.forumactif.com/t1-le- ... hevalier#1
LE BON CHAPELET

Prenez votre chapelet
Et souvent le récitez
https://www.youtube.com/watch?v=5xgxKl0 ... 2&index=69
Ou bien le psalmodiez
Ou encore le chantez :
Un chapelet bien récité
Ou chanté ou psalmodié
Et bien intentionné
Est un bon chapelet !

Gilbert Chevalier

Christianisme [Catholique]
Avatar du membre

Messages : 463
Enregistré le : 25 mars 2015, 17:09
Localisation : Pays de la Loire

Contact :

Re: Gilbert Chevalier récite le Chapelet avec vous !

Ecrit le 19 avr. 2019, 04:18

Message par Gilbert Chevalier

Le Chapelet est essentiel
Pour pouvoir entrer dans le Ciel :

http://catholique.forumactif.com/t1-le- ... hevalier#1

LE BON CHAPELET

Prenez votre chapelet
Et souvent le récitez
https://www.youtube.com/watch?v=5xgxKl0 ... 2&index=69
Ou bien le psalmodiez
Ou encore le chantez :
Un chapelet bien récité
Ou chanté ou psalmodié
Et bien intentionné
Est un bon chapelet !

Gilbert Chevalier

Christianisme [Catholique]
Avatar du membre

Messages : 463
Enregistré le : 25 mars 2015, 17:09
Localisation : Pays de la Loire

Contact :

Re: Gilbert Chevalier récite le Chapelet avec vous !

Ecrit le 20 avr. 2019, 09:20

Message par Gilbert Chevalier

Ils veulent transformer la Cathédrale Notre-Dame de Paris
en Temple Maçonnique :
c'est pourquoi ils l'ont brûlée auparavant...


L’incendie de Notre-Dame de Paris, un accident ou un attentat ?

Tout semble indiquer qu’il s’agit bien d’un attentat criminel : tout va dans ce sens. Et le témoignage le plus parlant est le silence des autorités à ce sujet, et de Macron en particulier. (N’oublions pas que la piste criminelle a été écartée d’office, et pour cause...)

Que s’est-il donc passé ? C’est simple ! L’incendie de Notre-Dame de Paris est un attentat maçonnique avec des complicités de l’intérieur afin de pouvoir par la suite transformer la Cathédrale en Temple Maçonnique de la Fraternité universelle que ne cesse de prêcher l’Antéchrist qui a tout codifié dans son document hérético-maçonnique d’Abou Dhabi.

>>> Christianophobie mars 2019 : +53% : http://catholique.forumactif.com/t316p1 ... -2019#2802

>>> « La seule église qui illumine est celle qui brûle » : http://catholique.forumactif.com/t318-n ... -2019#2811

>>> « les travaux n’avaient pas encore débuté, seuls les échafaudages étaient en cours de montage » : http://catholique.forumactif.com/t316p1 ... -2019#2806

>>> Incendie à Notre-Dame : entre la première et la seconde alerte, que s'est-il passé pendant 23 minutes ? SABOTAGE ! : http://catholique.forumactif.com/t318-n ... -2019#2814

>>> En début d'incendie, un musulman déambulant sur une coursive de la tour sud : http://catholique.forumactif.com/t316p1 ... -2019#2806

>>> « ...on le distingue nettement, il y a au moins deux foyers... » : http://catholique.forumactif.com/t316p1 ... -2019#2806

>>> Paris privé de son "Paratonnerre spirituel" comme à la veille de la Révolution : http://catholique.forumactif.com/t318-n ... -2019#2815

>>> Témoignage de l'ancien architecte en chef sur l'impossibilité d'un incendie accidentel : http://catholique.forumactif.com/t319-n ... -2019#2829

>>> Ils veulent un Temple Maçonnique !!! : http://catholique.forumactif.com/t319-n ... -2019#2831

>>> Macron et Édouard Philippe ricanant devant Notre-Dame de Paris en feu... après avoir commandité ce crime maçonnique : http://catholique.forumactif.com/t320-n ... -2019#2843

>>> Les architectes des monuments historiques interdits de parole par le ministère de la culture : http://catholique.forumactif.com/t320-n ... -2019#2844



Ah ! que chacun récite son Chapelet quotidien ! Ainsi il accomplira le message de Fatima. Voilà le vrai remède : il est temps, il est toujours temps !
Sache, toi qui me lis, sache cette vérité :


Le Chapelet quotidien te sauvera ;
Le Chapelet quotidien nous sauvera ;
Le Chapelet quotidien sauvera le monde !

Et c’est par le Chapelet quotidien
que l’Église sera victorieuse
Et que la France retrouvera sa place
de Fille aînée de l’Église.


Source : http://catholique.forumactif.com/t319-n ... -2019#2831
LE BON CHAPELET

Prenez votre chapelet
Et souvent le récitez
https://www.youtube.com/watch?v=5xgxKl0 ... 2&index=69
Ou bien le psalmodiez
Ou encore le chantez :
Un chapelet bien récité
Ou chanté ou psalmodié
Et bien intentionné
Est un bon chapelet !

Répondre

Retourner vers « GÉNÉRAL Libre »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 10 invités

  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message