La fornication

Sujet d'actualité Au Québec l'accommodement raisonnable, un sujet d'actualité.
Répondre
samuell

* [ Aucun rang ] *
Avatar du membre

Messages : 1912
Enregistré le : 07 oct. 2012, 06:05

Re: La fornication

Ecrit le 07 nov. 2012, 03:28

Message par samuell »

tout à fait
il faut dire la vérité :
il faut désacraliser la sexualité et arrêter de la mettre au pilori
à écouter certains le mariage est obligatoire , un permis à la sexualité ,
à quand les examens ?

medico

Christianisme [Témoins_de_Jéhovah]
Avatar du membre

Messages : 64490
Enregistré le : 27 juin 2005, 13:23
Localisation : FRANCE

Re: La fornication

Ecrit le 07 nov. 2012, 03:43

Message par medico »

tu es un vrais obsédé du sexe.quoi que c'est tendance a notre époque.
(Isaïe 30:15) Votre force résidera en ceci : dans le fait de rester calmes et [aussi] dans la confiance . AM - JW - Les Témoins de Jéhovah

samuell

* [ Aucun rang ] *
Avatar du membre

Messages : 1912
Enregistré le : 07 oct. 2012, 06:05

Re: La fornication

Ecrit le 07 nov. 2012, 04:07

Message par samuell »

tu es un vrais obsédé du sexe.quoi que c'est tendance a notre époque.
le premier a parlé de la sexualité et non de sexe est celui qui a introduit ce sujet !

l'obsession est de considérer que tout est catastrophe au lieu que d'agir pour le bien de toutes et tous ,
la sexualité est le ciment les couples , n'en déplaise ,
faut arrêter de considérer cela comme un tabou , une chose honteuse

né de nouveau


Re: La fornication

Ecrit le 08 nov. 2012, 02:34

Message par né de nouveau »

samuell a écrit :la sexualité est le ciment les couples , n'en déplaise ,
faut arrêter de considérer cela comme un tabou , une chose honteuse
Tu viens de résumer exactement ce que dit la Bible !
La sexualité est une chose naturelle et elle est effectivement le ciment du couple.
Après ça, si tu veux coucher avec des hommes, des femmes, des animaux, changer de femme de temps en temps etc. c'est ton choix, tu fais ce que tu veux mais tu pourras dire ce que tu voudras cela ne changera pas le contenu de la Bible et cela n'empêchera pas des gens de trouver les conseils de ce livre judicieux et profitables.
La vérité est que tu refuses que d'autres n'est pas les mêmes valeurs que toi ! Tu veux que tout le monde ait les mêmes pratiques que toi, tu ne fais que confirmer ce que j'ai dit plus haut, les personnes qui choisissent de ne pas coucher avant de se marier, qui réservent les relations sexuelles à leur seul couple sont montrés du doigt et on cherche à toute force à les faire changer. Mais au nom de quoi ? Qu'est-ce qui te permets Samuell de dire que ton mode de sexualité est le bon et de vouloir que tout le monde ait le même ?
Est-ce que nous te demandons d'adopter le notre ? Nous t'expliquons nos choix c'est tout !

samuell

* [ Aucun rang ] *
Avatar du membre

Messages : 1912
Enregistré le : 07 oct. 2012, 06:05

Re: La fornication

Ecrit le 08 nov. 2012, 03:14

Message par samuell »

les personnes qui choisissent de ne pas coucher avant de se marier, qui réservent les relations sexuelles à leur seul couple sont montrés du doigt et on cherche à toute force à les faire changer.
je crains de lire un discours de prêcheur qui ne cherche que le négatif et en fait une caricature , il serait bon de se rendre dans un campus et constater la réalité du terrain .
cela ne changera pas le contenu de la Bible et cela n'empêchera pas des gens de trouver les conseils de ce livre judicieux et profitables.
voilà la voie de la raison : la bible peut être de bons conseils ,
là n'est pas le problème ,
là où le bât blesse c'est la culpabilisation de ne pas suivre les dits"conseils" qui dérivent vers des menaces de sanctions ,
Mais au nom de quoi ? Qu'est-ce qui te permets Samuell de dire que ton mode de sexualité est le bon et de vouloir que tout le monde ait le même ?
quésaco ?

né de nouveau


Re: La fornication

Ecrit le 08 nov. 2012, 05:09

Message par né de nouveau »

samuell a écrit : voilà la voie de la raison : la bible peut être de bons conseils ,
là n'est pas le problème ,
là où le bât blesse c'est la culpabilisation de ne pas suivre les dits"conseils" qui dérivent vers des menaces de sanctions ,
Mais encore une fois Samuell, si un musulman me dit que si je mange du cochon je brûlerais en enfer, cela ne me fait ni chaud, ni froid, je ne suis pas musulman !
Si un hindou me dit que je vais rater ma prochaine réincarnation, je m'en moque, je ne crois pas en la réincarnation !
Si un catholique me dit que je dois obtenir l'absolution d'un prêtre sinon c'est l'enfer, je le laisse parler parce que je ne crois ni en l'absolution par un prêtre, ni en l'enfer !
A partir de là, je les laisse croire ce qu'ils veulent, faire ce qu'ils veulent.
Sois tu crois que la Bible est la parole de Dieu et donc que de ne pas la suivre est tout simplement s'opposer à la volonté de Dieu
Sois tu considères la Bible comme un bouquin de sagesse humaine et alors tu ne crois pas non plus à la colère de Dieu.
Tu ne peux culpabiliser que si tu as la même foi que celui qui s'adresse à toi !

né de nouveau


Re: La fornication

Ecrit le 08 nov. 2012, 05:12

Message par né de nouveau »

samuell a écrit :
Le campus ? Dans quel pays tu vis Samuell ?
C'est au collège et au lycée que le problème se pose. Au campus, il n'y a plus que ceux qui ont des valeurs religieuses ou ceux qui ont des problèmes qui soient encore vierges !
Aujourd'hui, va dans une école primaire et tu verras que des enfants de 8 ans ont déjà vu un porno. Les psy eux mêmes s'alarment de l'hyper sexualisation !

samuell

* [ Aucun rang ] *
Avatar du membre

Messages : 1912
Enregistré le : 07 oct. 2012, 06:05

Re: La fornication

Ecrit le 08 nov. 2012, 07:30

Message par samuell »

Aujourd'hui, va dans une école primaire et tu verras que des enfants de 8 ans ont déjà vu un porno. Les psy eux mêmes s'alarment de l'hyper sexualisation !
ben voyons
la parution de photos dans le magazine Vogue français de décembre 2010 mettant en scène une petite fille dans des tenues et postures suggestives dérangeantes, qui ont surtout fait scandale... aux Etats-Unis. "La vague de l'hypersexualisation n'a pas encore massivement touché nos enfants", constate Mme Jouanno.
hé oui encore les USA , pays de la "liberté" !
On désigne le bouc émissaire, les medias relaient, la meute vrombit.
Pourtant, les jeux pour les petites filles: barbies hyper sexualisées, enceintes, maquillages, faux ongles et habits en kit, les jeux en ligne: coiffure, maquillage, tenues fashion modelables à souhait.
Sans parler de la pub, les boutiques, les catalogues, tous visant la féminisation, la sexualisation et depuis bien longtemps. Et là, d'un coup, une sénatrice veut INTERDIRE LES CONCOURS DE MINI-MISS Qui n'existent même pas!

faut arrêter de voir le monde par le petit bout de la lorgnette !

apparemment c'est le dada des tj de caricaturer à tout va pour engendrer la peur à partir d'un épiphénomène .

Pion

* [ Aucun rang ] *
Avatar du membre

Messages : 3741
Enregistré le : 06 avr. 2005, 22:27
Localisation : Néant Utilisateur Banni

Contact :

Re: La fornication

Ecrit le 08 nov. 2012, 08:26

Message par Pion »

La sexualité appartient a chacun, je suis d'accord pour dire qu'on a pas a contrôler celle des autres.
Plutôt que de mettre des interdits a un partenaire qui deviendrait malheureux par la suite, vaut mieux voir ce que l'on peu faire de plus et mieux pour le garder. Sauf que parfois, il y a incompatibilité, et ça, ça peut faire mal, mais c'est ainsi. Donc pour limité les dégâts, il faut du gros bon sens a la base.

né de nouveau


Re: La fornication

Ecrit le 08 nov. 2012, 08:39

Message par né de nouveau »

samuell a écrit : apparemment c'est le dada des tj de caricaturer à tout va pour engendrer la peur à partir d'un épiphénomène .
Mais oui, tout va bien, rien ne change, nous vivons au pays des bisounours.....
Citation
"Sur une classe de sixième, affirme Denise Stagnara, 60% des garçons et 30% des filles ont visionné au moins un film X. En 1995, elle a mené une étude auprès des CM 2. La moitié des garçons et un quart des filles avaient vu un film X. A 10 ans! En 1973, lorsque les élèves parlaient de l'amour, ils utilisaient 15 mots et, dans ceux-ci, aucun n'appartenait au langage de la pornographie. Entre 2000 et 2005, l'éducatrice a mené une nouvelle étude. Résultat: "Les mots tels que fellation, cunnilingus, sodomie représentent 17,7% du vocabulaire." Denise Stagnara précise: en 2005, 75% des garçons avaient vu un film porno à 9 ans et 10 mois. 17,5% des filles en avaient vu un à 11 ans et 3 mois."http://www.lexpress.fr/actualite/societ ... 82465.html

samuell

* [ Aucun rang ] *
Avatar du membre

Messages : 1912
Enregistré le : 07 oct. 2012, 06:05

Re: La fornication

Ecrit le 08 nov. 2012, 11:05

Message par samuell »

parler sexualité c'est aborder le sujet que tu soulignes concernant l'éducation sexuelle ,l'éducation sexuelle n'est pas une initiation sexuelle ,

il est important de situer le débat en connaissant davantage cette Denise Stagnara :
Denise Stagnara et l'éducation sexuelle

ODENAS (Rhône) (AFP) - Lorsque Denise Stagnara, 88 ans, a commencé à faire de l'éducation sexuelle dans les années 60, "certaines jeunes filles s'évanouissaient quand on expliquait comment on fait les bébés", se souvient cette militante de l'amour, qui fête samedi 40 ans d'engagement.

Rien ne prédestinait cette jeune fille de bonne famille lyonnaise, qui admet avoir découvert "les choses de l'amour" le jour de son mariage, à courir collèges et lycées pour expliquer ce qu'est une fellation et comment se prend la pilule du lendemain.

Denise rencontre chez les scouts son mari Pierre et se marie en 1942, à 24 ans. Le couple a dix enfants, dont deux meurent en bas âge.

Choquée de voir que dans les programmes scolaires de l'époque sont détaillés les systèmes digestifs ou respiratoires de l'homme, mais pas le système reproductif, la jeune maman propose à l'école de dispenser un cours d'éducation sexuelle, avec l'appui de son mari médecin, habitué de ce type d'interventions.

Elle essuie un refus de l'école publique : "ce n'est pas au programme".

Mais les établissements privés où sont scolarisés certains de ses enfants lui ouvrent leurs portes, et elle intervient devant des lycéens dont certains demandent "comment se passe la cérémonie du passage de la petite graine".

Devant la demande croissante des établissements, elle fait appel à des couples d'amis, puis fonde en 1966 l'association Sésame avec son mari.

En juillet 1973, une circulaire mettant l'éducation sexuelle au programme leur ouvre les portes de l'enseignement public, qui découvre avec le débat autour de l'avortement, finalement légalisé en 1975, puis l'émergence du Sida, le besoin d'information des élèves.

Pierre et Denise souhaitent "parler d'amour" : informer les jeunes sur les réalités physiques de la sexualité mais aussi sur ses dimensions relationnelles et affectives.

Pour cela, l'association développe sa méthode: les élèves posent des questions anonymes par écrit avant la séance. L'intervenant répond pendant une heure aux questions d'ordre anatomique, puis pendant une heure aux questions relationnelles.

En 40 ans, Denise a lu plusieurs centaines de milliers de ces questions, et rencontré plus de 50.000 jeunes.

"Les questions techniques ont radicalement changé, surtout ces dix dernières années avec l'apparition d'internet: les jeunes parlent beaucoup de fellation, de sodomie (...) alors que ces mots leur étaient inconnus autrefois", souligne-t-elle.

Par contre, "les questions d'ordre affectif sont toujours les mêmes: les jeunes cherchent toujours le grand amour, même si le nombre de divorces explose", note Denise Stagnara.

Après le décès de son mari en 1995, Denise cède peu à peu ses responsabilités au sein de Sésame mais continue d'intervenir dans des classes et de répondre aux nombreux courriers d'adolescents qu'elle reçoit tous les jours, tout en rédigeant un sixième livre.

"Le jour où un élève répondra dans les questionnaires que nous leur distribuons à la fin de chaque intervention qu'il me trouve trop vieille, j'arrêterai", sourit-elle.

il convient de compléter l'information sur ce point de la sexualité et là une étude fort instructive :

L’importance d’une éducation sexuelle de qualité (Kohler et al, 2007)

Pamela Kohler et ses collègues ont publié une étude très intéressante dans le Journal of Adolescent Health.
Les chercheurs ont comparé trois groupes d’adolescents entre 15 et 19 ans:
jeunes ayant eu une éducation sexuelle véritable (incluant les moyens de contraception),
jeunes ayant eu une éducation sexuelle axée sur l’abstinence,
et jeunes n’ayant pas eu d’éducation sexuelle.
L’étude comportait 1719 participants provenant de milieux variés ayant un âge moyen d’environ 17 ans.

On y apprend plein de belles choses,
notamment qu’une fois qu’on tient compte de certains facteurs (par exemple le revenu parental) on découvre qu’il n’y a pratiquement aucune différence entre enseigner l’abstinence et enseigner rien du tout.
Que ce soit pour le nombre de partenaires, l’âge des premiers rapports sexuels, les grossesses chez les adolescentes, etc, il n’y a pas beaucoup de différence entre le groupe de jeunes ayant été exposés à un programme axé sur l’abstinence et le groupe n’ayant pas reçu d’éducation sexuelle.

Par ailleurs, l’étude affirme que parler aux jeunes à propos de l’usage du condom n’encourage pas les jeunes à avoir des relations sexuelles. Si on fait 2+2, on réalise que:

Les jeunes exposés au programme « abstinence » auront également des rapports sexuels, et ils vont même souvent « le faire » plus tôt dans leur vie;
Ces mêmes jeunes sont moins susceptibles d’utiliser le condom que les jeunes ayant été exposés à une éducation sexuelle véritable;
DONC: l’enseignement de l’abstinence encourage les rapports sexuels non-protégés chez les jeunes.

une image , pour une fois à la manière tj :
Il y a un trésor en haut des montagnes. Vous savez que votre enfant est curieux et qu’il désire fortement se rendre dans les montagnes pour quérir le trésor, mais les montagnes sont dangereuses pour le jeune préadolescent qu’il est. Vous avez donc deux alternatives:

a) Lui dire de ne surtout jamais aller dans les montagnes avant d’être adulte.
b) Lui expliquer en détails les dangers de chacun des sentiers qui parcourent la montagne, et lui donner des trucs pour mieux les affronter.

Si votre enfant décide d’aller dans la montagne quoique vous choisissiez,
il est évident que l’alternative «b» est préférable à la «a». Non?

à lire les réponses de certains , la connaissance de la sexualité entraînerait que des pervers , on a l'habitude des excès de langages ici .

Pion

* [ Aucun rang ] *
Avatar du membre

Messages : 3741
Enregistré le : 06 avr. 2005, 22:27
Localisation : Néant Utilisateur Banni

Contact :

Re: La fornication

Ecrit le 08 nov. 2012, 11:34

Message par Pion »

Non il est préférable que ce soit A) parce que si il se tu dans la montagne, au moins on aura sauvé notre réputation et notre honneur, des enfants on n'en fera d'autres, après tout, nous on a le droit de faire des bébés, on est marié!

samuell

* [ Aucun rang ] *
Avatar du membre

Messages : 1912
Enregistré le : 07 oct. 2012, 06:05

Re: La fornication

Ecrit le 08 nov. 2012, 12:12

Message par samuell »

tu connais sans doute une des nouvelles des Lettres de mon moulin d'Alphonse Daudet : La Chèvre de monsieur Seguin ?

Pion

* [ Aucun rang ] *
Avatar du membre

Messages : 3741
Enregistré le : 06 avr. 2005, 22:27
Localisation : Néant Utilisateur Banni

Contact :

Re: La fornication

Ecrit le 08 nov. 2012, 12:39

Message par Pion »

Bien sur, et je me souviens avoir eu beaucoup de peine quand j'ai lu cette histoire pour la première fois en deuxième année du primaire.

né de nouveau


Re: La fornication

Ecrit le 08 nov. 2012, 16:20

Message par né de nouveau »

Un dernier message pour la route en espérant que pour une fois Pion et Samuell vous lirez avant de répondre...
Je ne parle pas d'éducation sexuelle, pour info, les TJ prônent l'éducation sexuelle dés le plus jeune âge car l'ignorance est la pire des choses. Oui les TJ parlent du plaisir sexuel, du désir, d'anatomie, de moyens de contraception etc. mais le sujet n'était pas là mais sur le fait qu'on plonge les enfants dans un monde de sexe brutal, déformant leur vision des choses et si vous aviez fait l'effort de lire l'article ou du moins l'extrait que j'ai mis, vous auriez compris qu'il ne s'agissait pas de parler de sexe mais de comment on en parlait. Si pour vous, faire de l'éducation sexuelle, c'est planter un gamin devant un film porno, si pour vous il est normal qu'un gamin de 10 ans parle de sodomie, de fellation plutôt que de faire l'amour, ce n'est pas notre point de vue.
Pour reprendre votre image, vous n'avez qu'à laisser votre enfant devant un film de Spiderman pour apprendre l'escalade :lol:
Je remets l'extrait cité.
"Sur une classe de sixième, affirme Denise Stagnara, 60% des garçons et 30% des filles ont visionné au moins un film X. En 1995, elle a mené une étude auprès des CM 2. La moitié des garçons et un quart des filles avaient vu un film X. A 10 ans! En 1973, lorsque les élèves parlaient de l'amour, ils utilisaient 15 mots et, dans ceux-ci, aucun n'appartenait au langage de la pornographie. Entre 2000 et 2005, l'éducatrice a mené une nouvelle étude. Résultat: "Les mots tels que fellation, cunnilingus, sodomie représentent 17,7% du vocabulaire." Denise Stagnara précise: en 2005, 75% des garçons avaient vu un film porno à 9 ans et 10 mois. 17,5% des filles en avaient vu un à 11 ans et 3 mois."http://www.lexpress.fr/actualite/societ ... 82465.html

Répondre
  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Retourner vers « GÉNÉRAL Libre »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Bing, Oiseau du paradis et 27 invités