L'incroyance , une hygiène mentale

Forum Athée / croyant
Règles du forum
L’athéisme peut être considéré comme une attitude ou une doctrine qui ne conçoit pas l’existence ou affirme l’inexistence de quelque dieu, divinité ou entité surnaturelle que ce soit. C'est une position philosophique qui peut être formulée ainsi : il n'existe rien dans l'Univers qui ressemble de près ou de loin à ce que les croyants appellent un « dieu », ou « Dieu ».
Répondre
MonstreLePuissant

* [ Aucun rang ] *
Avatar du membre

Messages : 22063
Enregistré le : 20 févr. 2004, 13:29

Re: L'incroyance , une hygiène mentale

Ecrit le 11 nov. 2019, 17:20

Message par MonstreLePuissant »

Pourtant, un certain dan26 veut prouver que son placebo (l'incroyance) est la solution. Cherchez l'erreur ?
« La vérité est une. Si il y a des versions, il n'y a plus de vérité. »
« Ce que nous croyons en toute bonne foi n'est pas nécessairement la vérité. »
- Elizabeth Loftus
« Si on laisse à la religion la mainmise sur l'existence, elle sanctifie l'aveuglement. » - Anthony de Mello

J'm'interroge

[ Incroyant ] [ Athée ]
Avatar du membre

Messages : 8685
Enregistré le : 03 sept. 2013, 06:33

Re: L'incroyance , une hygiène mentale

Ecrit le 11 nov. 2019, 18:43

Message par J'm'interroge »

J'm'interroge a écrit :Ce n'est pas un problème étant donné que croire, espérer et faire confiance sont trois choses bien différentes, il faut que ce soit très clair.
Farore97 a écrit :
10 nov. 2019, 17:50
J'ai répéter et je te renvoie à ton dictionnaire sur l'éthymologie : croire = faire confiance, que tu le souhaites ou non.
Quand à éspérer, il me semble pas avoir evoquer cela … relis moi avant de répondre.
Dans mon dictionnaire dialectique à moi :

Croire : tenir pour vrai sans preuve.

Faire confiance : se fier à. (Plus précisément : c'est une attente relative à un principe, une valeur, une personne, une source, une méthode, un outil ou encore une capacité, attente qui dépend de son aptitude évaluée et/ou vérifiée à ne pas trahir, tromper, biaiser.)

Étymologiquement du dis des âneries : les mots confiance et foi sont formés sur la même racine latine "fid", ce qui n'est pas le cas du mot croire qui est quant à lui formé sur la racine latine "cred".

Fidere : se fier à
fides : foi
Credere : croire

C'est une confusion fréquente de confondre croyance et foi ou croyance et confiance.

J'minterroge a écrit :Il n'y a pas besoin de croire pour avoir des valeurs.
Des valeurs sont mêmes nécessaires pour s'appliquer à la dialectique et à ne jamais rien croire ou dit autrement : tenir des choses pour vraies sans preuves.
Farore97 a écrit :
10 nov. 2019, 17:50
Bah c'est exactement le raisonnement d'un croyant ce que tu me dis la : partir d'un postulat et de ce fait tout construire deçu ! c'est strictement ma même chose !
Absolument pas. C'est un constat. J'ai des valeurs et pourtant je ne crois rien.

Tu es déçu car tu voudrais que je fasse les mêmes confusions que toi pour m'amener sur ta pente.

j'm'interroge a écrit :Mais je le sais fort bien, d'ailleurs ça se prouve.
Mais ce n'est toujours pas une raison pour croire en quoi que ce soit.
Farore97 a écrit :
10 nov. 2019, 17:50
Ca peut l'être : tout dépends du fait si tu souhaite te poser des questions … encore faut il être capable ou de vouloir s'en poser.
Bien c'est une très mauvaise raison alors. En effet ce que l'on ne peut démontrer doit rester en l'état indécidable. Tenir pour vraie une proposition en réponse à une question qui est démontrée indécidable c'est ne pas comprendre qu'il pourrait y avoir un problème dans la question ou que la réponse n'est pas oui ou non.

Ensuite, je n'ai pas besoin de croire pour me poser des questions et faire des hypothèses cohérentes relativement à tout ce que je ne sais pas mais espère comprendre.

Le croyant a d'ailleurs tendance à ne pas s'en poser assez des questions, car s'il s'en posait plus il croirait moins. Quand ce n'est pas de la crédulité enfantine, croire est en effet bien souvent le résultat d'une paresse intellectuelle, d'un refus de pousser plus loin le questionnement.

J'm'interroge a écrit :Des limites que la croyance ne permet pas de dépasser. Quand on ne sait pas, on ne sait pas et quant à ce qu'il est impossible de savoir par un raisonnement logique, l'on ne le saura jamais, il y aura dans ce cas toujours lieu à interprétations.

Croire quand on ne sait pas, c'est la façon la plus sûre de se tromper.
Farore97 a écrit :
10 nov. 2019, 17:50
Rectification ! c'est la façon la plus sur de vérifier si on s'est trompé ou si on a juste. La croyance invoque aussi des notions tel que la théologie, ou la philosophie qui sont des études d'éternels questionnements. Et le questionnement n'a jamais été scources de malêtre mental …
Bien non, parce que quand on croit on ne doute pas..

Par ailleurs, on peut et doit faire de la théologie sans croire et quant à la philosophie, c'est une démarche rationnelle où la croyance n'a pas sa place.

J'm'interroge a écrit :Je ne me pose pas la question de savoir si ma femme m'aime, je lui fais confiance quant à ses sentiments. Je me sens bien avec elle et elle dit également bien se sentir avec moi. Notre relation me convient, je n'en ai pas connue de meilleure avec d'autres femmes, elle me comble si bien que que je ne cherche pas le bonheur conjugal ailleurs.
Farore97 a écrit :
10 nov. 2019, 17:50
Bonheur à vous deux ! Mais ouvre toi l'esprit pour la suite de ce que je vais te dire veux tu ?

Le chrétien non plus, ne se pose pas la question si Dieu existe ou non ! Parce que comme toi tu es aimé par ta femme, lui se sent aimé par une force invisible qu'il appelle Dieu … et qui est la preuve même de son existence !
Se sentir aimer par Dieu... Une preuve ?

Depuis quand une impression serait-elle une preuve de quoi que ce soit ?

Farore97 a écrit :
10 nov. 2019, 17:50
Et tu ne pourras jamais prouver toi qu'elle t'aime… même si elle te le dis, qu'est ce qui te dis que c'est la vérité ? Même s'il elle répétait sans cesse de petite geste d'attention pour toi. C'est peut être de l'hypocrisie. Tu n'as aucun moyen de le vérifer, à part la regarder droit dans les yeux, ou faire confiance à tes sens ! Rien ne saurai le prouver, pourtant tout tend vouloir te le hurler !
Mais c'est ainsi, tu ne peux pas … Et le seul moyen de le vérifier … c'est de construire ca vie sur cet eternel mystère qu'est l'amour !
En quoi construire sur l'amour nécessiterait de croire en quoi que ce soit ?

J'ai déjà répondu sur ma relation sentimentale avec ma femme. Elle est vide de croyance pour ce qui me concerne.

Farore97 a écrit :
10 nov. 2019, 17:50
Alors… je vois pas comment tu peux commencer à médire sur l'incapacité des chrétiens de prouver l'existence de leur Dieu … si toi même tu n'ai pas capable de prouver l'existence de l'amour de ta femme.
Tu parles d'une relation que les chrétiens auraient avec Dieu et tu la compares avec une relation réelles entre deux individus réels pour lui donner un semblant de réalité, sans voir qu'elle est imaginaire.


j'm'interroge a écrit :Mes valeurs sont rationnelles et empiriques. Elles ne se basent sur aucune croyances.
La fraternité serait une valeur empirique du coup ? …. bullshit tu dis n'importe quoi[/quote]
Et si je rajoute à rationnelles et empiriques : sentimentales ? Cela changerait quelque chose ?

C'est toi qui ne réfléchis pas.

j'm'interroge a écrit :Le ressenti est important en effet, mais là encore : il n'y a aucun rapport chez moi avec des croyances.

Un choix existentiel peut très bien se faire sur des bases qui n'impliquent pas de croire en quoi que ce soit. Il n'est pas interdit de tenter des choses.
Farore97 a écrit :
10 nov. 2019, 17:50
Ces tentatives sont de même natures côté religion ... il n'y a aucune différence dans votre démarche ... tu as juste en réalité un problème avec leur Dieu c'est tout.
Non, c'est juste que je n'ai pas besoin de croire en quoi que ce soit, et certainement pas en des doctrines qui ne tiennent pas la route.

j'm'interroge a écrit :Ce serait plutôt à toi de me prouver qu'au moins une croyance serait nécessaire à une compréhension ou à une vie harmonieuse, car je m'en passe allègrement.
Farore97 a écrit :
10 nov. 2019, 17:50
Bah non la preuve plus haut avec ta femme. Tu crois en elle et tu es comblé à cet égard.
Croire en quelqu'un ça ne veut rien dire. Je lui fais confiance. Mélanger le sens des termes ne fera jamais que croire soit rationnel ou bon à quelque chose.

j'm'interroge a écrit :Un raisonnement pour ?

Qu'est-ce que ça pourrait bien signifier que croire en "moi" ?

Je ne me pose pas ce genre de question.

Je ne crois en rien. Mes raisonnements je ne les crois pas non plus. Quand je suis un fil logique, je suis un fil logique, je sais quand un raisonnement est valide ou non.
Farore97 a écrit :
10 nov. 2019, 17:50
Tu vas me dire que tu t'es jamais retrouvé dos au mur avec un situation qui te semblait insurmontable et que tu t'es jamais dit " Allé c'est le moment de se prendre à deux mains et de se dépasser " ? On a tous vécu un moment ou on a été mis à l'épreuve et on a sué … et on avait le choix de surmonter ou d'abandonner !
Bien sûr, mais encore une fois, cela n'a rien à voir avec la croyance ou le besoin de croire. On peut tenter, comme je l'ai dit. Le courage et l'espérance ne requièrent pas de croire.

Farore97 a écrit :
10 nov. 2019, 17:50
Et ce choix s'est fait sur un raisonnement qui ne dépends pas de la logique.
La logique n'est pas tout, mais ce choix ne repose pas chez moi sur des croyances. Ce serait bien triste d'ailleurs.

j'm'interroge a écrit :Bien si je suis un croyant, il faudra que tu me dises en quoi je croirais.
Je n'ai jamais dit que la science et la logique étaient tout. Mais je te le répète : elles sont néanmoins incontournables si l'on veut tenir un discours cohérent.
Farore97 a écrit :
10 nov. 2019, 17:50
Mais je ne suis pas dans ta tête trésor ! C'est à toi réfléchir au sens que tu donnes à ta vie. A partir de cela tu peux dire en quoi tu crois !
Je n'ai pas besoin de croire en quoi que ce soit pour réfléchir sur la vie. D'ailleurs je réfléchirais bien mal et orienterais ma vie bien mal si je devais me baser sur des croyances.

j'm'interroge a écrit :Je n'ai jamais dit que l'incroyance serait une raison d'exister. Ce que j'ai dit par contre, ça je l'ai bien dit et je le répète : c'est que la croyance n'avance à rien.
Farore97 a écrit :
10 nov. 2019, 17:50
Nan mais quand on soutient que l'incroyance est une hygiène mentale ... c'est pas si différent

Bien si, c'est tout-à-fait différent.

j'm'interroge a écrit :Bien non. Pour douter il n'est point besoin de croire au préalable. Quand je formule une hypothèse, je n'y crois pas, j'en doute. Pas sûr du tout ça. Si tu crois, tu tiens pour vraies des choses sans preuve. Si tu as pu vérifier, il ne s'agit alors pas de croyance. Mais le croyant à tendance à ne pas savoir ce que veut dire vérifier. Il a tendance à confondre avec confirmer. Ce n'est pas la même chose.

En tout cas le croyant croit et ensuite, si ça lui chante, il essaye de vérifier, au lieu de simplement supposer tant qu'il n'a pas la preuve de ce qu'il voudrait bien croire.

Une hypothèse invérifiable ce n'est pas une hypothèse, c'est un contresens.

Par définition, une hypothèse se doit d'être vérifiable, sans quoi ce ne serait pas une hypothèse mais un postulat.

Et non, une hypothèse peut très bien être fausse ou se révéler être fausse, tout comme une croyance, sauf que la croyance est une affirmation en vérité d'un propos incertain.
UNE INTELLIGENCE OU UNE CONSCIENCE NÉCESSITE UN ORDRE STRUCTURAL, MAIS L'INVERSE N'EST PAS VRAI.

TOUT APPARAÎTRE LIÉ, TOUTE COMPRÉHENSION-CONCEPTION, NÉCESSITE UN ORDRE EN SOI LES PERMETTANT.


Réalités fondamentales = les structures en soi
Réalités phénoménales = les apparaîtres en tant que tels
Réalités abstraites = les formulés-compris

Farore97

* [ Aucun rang ] *

Messages : 509
Enregistré le : 15 avr. 2017, 12:37

Re: L'incroyance , une hygiène mentale

Ecrit le 11 nov. 2019, 21:27

Message par Farore97 »

a écrit :J'ai répéter et je te renvoie à ton dictionnaire sur l'éthymologie : croire = faire confiance, que tu le souhaites ou non.
Quand à éspérer, il me semble pas avoir evoquer cela … relis moi avant de répondre.
Dans mon dictionnaire dialectique à moi :

Croire : tenir pour vrai sans preuve.

Faire confiance : se fier à. (Plus précisément : c'est une attente relative à un principe, une valeur, une personne, une source, une méthode, un outil ou encore une capacité, attente qui dépend de son aptitude évaluée et/ou vérifiée à ne pas trahir, tromper, biaiser.)

Étymologiquement du dis des âneries : les mots confiance et foi sont formés sur la même racine latine "fid", ce qui n'est pas le cas du mot croire qui est quant à lui formé sur la racine latine "cred".

Fidere : se fier à
fides : foi
Credere : croire

C'est une confusion fréquente de confondre croyance et foi ou croyance et confiance.
Et de un :
https://fr.m.wiktionary.org/wiki/croire

Et de deux : (ouvrage de André Rousseau)
https://www.persee.fr/doc/rbph_0035-081 ... _82_3_4860

Et de trois :
http://www.toupie.org/Dictionnaire/Croyance.htm


.... Trois site te menant à des sources sûres te disant que croire = confiance ! Tu devrais faire un feu de camp avec ton dico ...

a écrit :Absolument pas. C'est un constat. J'ai des valeurs et pourtant je ne crois rien.

Tu es déçu car tu voudrais que je fasse les mêmes confusions que toi pour m'amener sur ta pente.
Je suis Désolé... Mais tu sembles pas saisir ce que je t'explique. Je vais prendre un nouvel exemple si permet ;

Dieu est pour la religion, ce que les axiomes sont pour les math.
De la même manière Valeurs sont pour ta vie, ce que Dieu est pour religion.

Tout part de postulat qui sont admis! Donc que tu le souhaite ou non, tu es un croyant puisque tu remet ta CONFIANCE en ces postulats de départ sur lesquels tu construit ton existence!

Si tu daigne pas à comprendre ça, je peux rien pour toi...
Tu es déjà sur cette pente! Tout le monde est sur cette pente.


Pour ta troisième réplique je répondrais plus tard mais j'hesite vraiment... Parce que clairement ça gave le mec qui te répète la même chose dans prendre en compte l'explication que tu lui donne.

Mais en gros croire est un mécanisme auquel tu ne peux te soustraire! ...
a écrit :Bien non, parce que quand on croit on ne doute pas..

Par ailleurs, on peut et doit faire de la théologie sans croire et quant à la philosophie, c'est une démarche rationnelle où la croyance n'a pas sa place.
Alors de 1) oui parce que croire ne permet pas de douter simultanément, mais le doute peut advenir par la suite... D'ou la naissance de telle discipline conséquemment à l'apparition de ce doute qui survient de manière empirique. Tout le contraire de la sûreté et l'assurance.

De 2), je vois pas pourquoi un non croyant étudierait de la théologie, puisqu'il est sur de lui même de connaître déjà le résultat.


De 3) la philosophie n'est pas que du raisonnement : Jankélévitch et Henri Bergson sont deux auteurs qui construise leur de marché par intuition et non par raisonnement.

a écrit :Se sentir aimer par Dieu... Une preuve ?

Depuis quand une impression serait-elle une preuve de quoi que ce soit ?
Prouve moi que ta femme t'aime par des éléments concluant et tu auras une reponse à ta question. Parce que depuis tout à l'heure, bien que ta femme soit réel t'es incapable de me prouver que son amour pour toi existe. Tu blablate, mais tu n'avance pas un seu' truc concret.
C'est le néant qui parle du vide.

D'ailleurs comme tu n'arrete pas de me le dire, tu ne te pose même pas la question si te femme t'aime tu l'affirmes ! Comme une croyance .... Tout comme le croyant ne se pose même pas la question si Dieu existe. Pour lui il existe et il le sait, comme toi tu as confiance dans le fait que au moins une personne dans le monde t'aimes !
a écrit :Tu parles d'une relation que les chrétiens auraient avec Dieu et tu la compares avec une relation réelles entre deux individus réels pour lui donner un semblant de réalité, sans voir qu'elle est imaginaire.
Je compare l'existence de l'amour de ta femme a l'existence de l'amour de Dieu et... Comme pour un croyant, l'amour proviens forcément d'un être aimant, il l'appelle Dieu.

. This Is it!
a écrit :Et si je rajoute à rationnelles et empiriques : sentimentales ? Cela changerait quelque chose ?

C'est toi qui ne réfléchis pas.
Si tu rentre dans le sentimental, tu rentre dans le domaine que les gens perçoivent tous différemments, et par conséquent, sont plus ou moins persuadé...
Les gens ont des affects différents pour la même qualité ou notion données.

Elle devienne par conséquence des valeur en lesquels les gens sont plus ou moins prêt à suivre, car il croit plus ou moins fortement que ces valeurs les guideras toujours plus loin dans leur quête du sens.

Je regrette... J'ai bien prémédité.
a écrit :Non, c'est juste que je n'ai pas besoin de croire en quoi que ce soit, et certainement pas en des doctrines qui ne tiennent pas la route.
Elles ont construit 30 ans de ta vie ces doctrine et si elle ne sont pas resté dans tes opinion de croyant, elles sont quand même resté injecté dans ton éducation...

Je suis un ancien chrétien, devenu agnostique sur le plan de l'existence de Dieu! Je ne crois ni ne doute... Je dis simplement que je ne sais pas à la place et me permet de croire en des valeurs plus fondamentalement humaines. Mais je n'ai jamais perdu idée des notions de respects que la chrétienté m'a donné.
a écrit :Croire en quelqu'un ça ne veut rien dire. Je lui fais confiance. Mélanger le sens des termes ne fera jamais que croire soit rationnel ou bon à quelque chose.
Les trois liens plus haut te disent que croire veut dire faire confiance.... On peut passer à autre chose mtn?
a écrit :Bien sûr, mais encore une fois, cela n'a rien à voir avec la croyance ou le besoin de croire. On peut tenter, comme je l'ai dit. Le courage et l'espérance ne requièrent pas de croire.
Définition de CNRTL de espérance :

https://www.cnrtl.fr/definition/esperance

Rien que les deux premières, t'indique que tu as faut.
Le courage est une conséquence directe de l l'espérance ou de la croyance ; qui consiste à dominé ses peures... Mais je n'ai pas non plus employer cette notion dans les propos.

Tu multiplies les définitions et tu t'embourbes dans un amas d'incohérence... C'est triste...
a écrit :La logique n'est pas tout, mais ce choix ne repose pas chez moi sur des croyances. Ce serait bien triste d'ailleurs.
Je serai Curieux de savoir sur quoi il repose alors....
a écrit :Je n'ai pas besoin de croire en quoi que ce soit pour réfléchir sur la vie. D'ailleurs je réfléchirais bien mal et orienterais ma vie bien mal si je devais me baser sur des croyances.
Ecoute actuellement, tu le vis plutôt bien avec ta femme selon tes dires... Donc bon...

vic

[ Incroyant ] [ Athée ]
Avatar du membre

Messages : 12632
Enregistré le : 07 juil. 2013, 16:15

Re: L'incroyance , une hygiène mentale

Ecrit le 12 nov. 2019, 10:28

Message par vic »

a écrit :Farore 97 a dit : Mais en gros croire est un mécanisme auquel tu ne peux te soustraire! ...

On peut très bien admettre qu'en matière d'absolu on ne sait pas .
je ne vois pas en quoi il y a de la croyance en admettant cela , c'est même de l'objectivité pure .
C'est une façon de s'extraire de la croyance si , parfaitement monsieur .

La foi du charbonnier ressemble a de de l'autohypnose en tous cas, on peut avoir beaucoup de doutes sur son objectivité .


a écrit :Farore a dit à j'minterroge : Prouve moi que ta femme t'aime par des éléments concluant et tu auras une reponse à ta question. Parce que depuis tout à l'heure, bien que ta femme soit réel t'es incapable de me prouver que son amour pour toi existe. Tu blablate, mais tu n'avance pas un seu' truc concret.
C'est le néant qui parle du vide.


L'amour est une chose douteuse de toutes façons .
On n'aime jamais une personne , mais un ensemble de caractéristiques d'une personne à un moment donné ( beauté , personnalité, etc ...) .
Et comme la personne n'est pas ces caractéristiques puisqu'elles sont changeantes et impermanentes .....
Sans compter que la plupart du temps on n'aime pas une personne mais l'idée qu'on se fait de cette personne .
On est plutôt amoureux d'un fantasme que d'une personne .

a écrit :Farore a dit : Je compare l'existence de l'amour de ta femme a l'existence de l'amour de Dieu et... Comme pour un croyant, l'amour proviens forcément d'un être aimant, il l'appelle Dieu.

Encore un fantasme ? Ou une réalité ?

a écrit :J'minterroge a dit à Farore : Tu parles d'une relation que les chrétiens auraient avec Dieu et tu la compares avec une relation réelles entre deux individus réels pour lui donner un semblant de réalité, sans voir qu'elle est imaginaire.

:mains:
Ca n'est pas en apprenant à prendre des vessies pour des lanternes qu'on apprend à voir clair en soi

dan26

[ Incroyant ] [ Athée ]

Messages : 4947
Enregistré le : 12 déc. 2012, 19:16

Re: L'incroyance , une hygiène mentale

Ecrit le 13 nov. 2019, 13:06

Message par dan26 »

Je ne suis jamais prévenu de vos réponses , désolé je ne vois pas vos messages
a écrit :vic a dit
Un placébo a une efficacité quasiment nulle en général .
détrompe toi, c'est une des aptitudes , d'automédicalisation du cerveau que l on vient de découvrir. De plus les fameux médicament homéopathiques fonctionne comme des placebos.
a écrit :J'ai été croyant et je t'avoue que l'efficacité n'a jamais été au rendez vous, ou beaucoup trop peu .
en es tu bien sûr ? Exemple pour un chrétien al résurrection , ou la vie eternelle le rassure par rapport à l'angoisse de sa propre finitude .
a écrit :La méditation de la pleine conscience à une vraie efficacité elle par contre , et elle consiste en être incroyant c'est pareil , puisqu'il s'agit d'observer les choses telles qu'elles sont de façon pleinement consciente en les laissant être
Tout à fait , mais c'est une forme de relaxation, c'est autre chose


.
a écrit :Des études ont été mené comparatives entre des nonnes chrétiennes et moins bouddhistes par exemple par IRM .
D'un coté les nonnes pratiquant des prières et invoquant leurs croyances et de l'autre les moines bouddhistes pratiquant la pleine conscience de ce qui est ( corps , respiration , émotions , sensations , pensées etc ...) Et la croyance ou la foi n'ont jamais montré une supériorité de résultats sur l'incroyance (ou méditation de pleine conscience) , bien au contraire .
tout à fait si ce n'est une certaine quiétude (on ne pense à rien lors d'une méditation , qui est toujours limité dans le temps
a écrit :Justement Dan , on commence à pouvoir objectiver grace à L'iRM et des études l'action sur le cerveau qu'a telle ou telle croyance ou pensée sur le cerveau en terme par exemple de résultats sur la dépression , la douleur ( physique ou émotionnelle ) etc ... .
tout à fait mais il ne faut pas tout mélanger , relaxation qui est limité dans le temps , et neutraliser une angoisse existentielle (tout le temps ), au travers d'un croyance qui rassure
a écrit :Et faire un étude comparative entre méditation de pleine conscience
la méditation évite de réflechir et d'avoir des idées noires !!Mais c'est toujours limité dans le temps

a écrit :et prière religieuse renvoient la balle dans le camps de croyants en les interrogeant sur le réalisme des résultats .
prier est une façon de s'auto psychanaliser , et peu rassurer .

Parler à dieu c'est prier (se prier à soi même )cette forme d'auto psychanalyse
Croire que dieu vous parle c'est de la schizophrénie
Méditer dans la forme occidentale , c'est se vider l’esprit de toutes pensées négatives
Amicalement

Ajouté 50 minutes 20 secondes après :
a écrit :Farore97 a dit
dan26:
Bon je vais commencer par les points que j'ai trouver interessant :
a écrit :Oui, mais ton but justement est d'annihilé cette obscurantisme, qui, bien qu'à l'origine de la plupart des problème, n'est que mineur dans la religion, par ton incroyance.
Mais que dis tu là !!! :sourcils: :sourcils: toutes les religions sont enveloppées dans un voile de merveilleux , c'est ce merveilleux qui rassure qui représente pour moi la couche obscurantiste .Mais par contre je comprends fort bien que certains puissent s'en contenter sans chercher à comprendre . il est plus confortable de croire sans réfléchir, que de chercher à comprendre , en dehors d' enseignement reçu souvent très tôt

a écrit :Le problème c'est que tu oublies le reste qui justement, apporte des préceptes imagés à l'origine justement de croire, et qui permet ainsi de douter, de se poser des questions, et amène des gens comme toi à vouloir y répondre.
désolé mais pour moi le croyant ne doute jamais, avoir la foi est une attitude qui neutralise la raison
a écrit :L'incroyance en elle seul, ne résout rien ! Elle supprime justement la possibilité de croire en quelque choses, puis ensuite d'en douter.
désolé croire avoir la foi , neutralise le doute .




Bon par contre pour la suite … je m'interroge vraiment si tu m'as bien compris… je reprends un dernière fois calmement, puis si tu réponds à côté, je te laisserai répondre à tes propres questions pour le restant de ce topic. Je vais pas te dire d'apprendre à lire, parce que ca serai mal placé, mais concentre toi un peu tout de même :wink:


a écrit :et tu me réponds "des détails tres simples "
donc je vais t'en donner un, deux fois j'ai eu des malaises cardiaques et suis tombé dans les pommes , si tu avais vu mon épouse en pleur , tu ne serais jamais allé lui demander si elle m'aimait . Voilà des détails
tu m'excuseras mais il est assez compliqué de suivre des longs messages , mes derniers messages auquels tu réponds ne s'affichant pas
a écrit :Ah bon ? Et pourquoi un être qui ne croit en rien, croirait il en ces valeurs ? Quel en est l'intérêt ? Est-ce fondé sur la raison et la logique que de croire en l'amour ?
tout simplement parcequ'elles me conviennent !!tout simplement
a écrit :Quand on a confiance en quelqu'un, n'est ce pas se remettre aveuglément à elle, malgré la marge d'erreur possible dans notre choix ? Il n'y a pas de logique ici, mais seulement des intuitions et des convictions.
Tout le contraire de ton "hygiène mentale" !
qui es tu pour juger de mon hygiène , si cette méthode m'apporte une certaines satisfaction, et quiétude où est le problème ? J'espère que tu ne penses pas que ce qui dans ce domaine te convient, cela doit impérativement convenir aux autre , ce serait grave

a écrit :Ensuite je t'ai demandé A 3 REPRISES, de me prouver que tu as raisons et tu ne m'as répondu que des réponses floues et vagues témoignant de ta faible argumentation : les voici !
je viens de t'en donner un exemple , c'est tellement simple que je pensais pas que tu n'en connaissais pas , excuse moi


Voyez vous cela :fatiguer: ... des détails, exterieurs (je présume ?) te permet de clarifier clairement tout ce qu'il y a à l'intérieur ? Combien de personne dans ce monde se font leurré à cause de tromperies et d'infidélité ? Tu penses pas que tout le monde aurait pu dans ce cas là eviter se drame ?
a écrit :Tu peux mieux faire comme réplique j'en suis sûr
un autre exemple j'ai eu un accident de voiture, je me suis trouvé à l'hopital , j'ai eu aussi une grave maladie , il suffisait simplement de voir son attitude , sincérement je ne pensais pas que tu n'avais aucun repère pour evaluer l'affection qu'une personne te porte




a écrit :... Ou pas
mais que dis tu là!!! tu suis bien des préceptes qui te conviennent !!!
Personne va te dire je fais cela parceque cela ne me convient pas
a écrit :Oui mais justement ! Sur quoi est basé cette convenance ? Cette affinité avec ces valeurs que tu as ... peux tu les prouver pourquoi tu les as choisi ?
je viens de te le dire pour la simple raison qu'elles me conviennent parfaitement .
a écrit :Tu vois bien que si tu serai dans l'incroyance, tu ne pourrais pas être guidé correctement par ces valeurs là.
Mais c'est effrayant de lier l'incroyance à un manque de règle de morale , d'étique !!!! nous sommes au 21 eme siècle plus au moyen age !! L'humanisme n'a pas besoin de gardes fous pour s'exprimer
a écrit :Outre le fait que j'ai pas trop compris ton analogie, tu fais que renforcé mon argumentation !
C'est pourtant simple , pour rester dans le troupeau des croyants , les religions ont imaginés la carotte et le bâton ; chez les chrétiens par exemple le paradis et l'enfer . l'incroyant n'a pas besoin de cela pour savoir où est le mal et le bien

a écrit :Tu crois en ta facon de penser qui est la plus saine mentalement !
je m'en fou qu'elle soit plus saine, ou pas elle me convient , où est le problème ? tu ne vas pas faire comme je passionné de foot, qui reproche à un passionné de rugby de ne aps aimer le foot , j'espère ? Ce serait grave .
a écrit :Je ne dis pas que rester dans la croyance tout le temps est bon, et inversement, s'infuser dans l'incroyance est mauvaise comme je l'ai expliquer sur le cycle avec le doute et tout et tout ...
je vais dont te mettre els points sur les I , si tu veux bien !!
La croyance consiste à trouver une chemin (une religion ), qui permettent d'arriver à une certaine quiétude sérénité , que ce soit avec JC, bouddha, la fée carabosse , un bon psy, une philo personnelle on s'en fout (excuse moi ), le principal etant que chaque individu puisse arriver à cette force de sérénité . Point où je suis arrivé et qui me convient parfaitement , où est le problème . j'espère que ce qui te convient dans ce domaine tu ne voudrais que tout le monde utilise la m^me méthode se serait très grave .

a écrit :Bon je reviendrai pas sur la remarque que j'ai dite plus haut. Au final on s'est quand même compris. On veut bien dire la même chose : croire en soi ou avoir confiance en soi veut bien dire la même chose.
avec un détail important, si ce n'est que tout le ong de la vie , il y a des période avec et d'autres sans .Il faut le savoir
a écrit :Ainsi croire en soi c'est peut-être, évaluer sa personne à une certaine valeur sans l'avoir mesurer.


peut import , mais à un moment donné !!et ce qui compte c'est que cette confiance soit un véritable moteur de l'action . Je crois que je vais faire le 100 metres en 9 secondes dans 1 an, je m'entraine pour cela .Ma confiance en moi me bouste !!
a écrit :C'est le principe d'aller même se dire ; je vais essayer de résoudre ce problème même si j'ai un risque d'échouer. Ce n'est jamais certains, mais que tu met quand même les jetons sur le tapis.
C'est ce que l'on appelle le risque , certains aiment cela, d'autres pas .
a écrit :Croire c'est absurde ... Et pourtant ca nous permet d'avancé pour douter et avoir la certitude que quelque chose est vrai ou faux.
Croire pour ceux qui en ont besoin, et bien, ne pas croire pour ceux qui peuvent s'en passer et bien aussi . Qui sommes nous pour juger ce qui croient ou pas .
Ce qui compte c'est de trouver son chemin de la sérénité , et ne pas chercher à imposer sa methode aux autres
a écrit :L'incroyance ne te permettra jamais de grandir comme cela.
:sourcils: :sourcils: :sourcils: mais que dis tu là !!!! Dans la mesure où j'ai atteint une certaine sérénité avec ce que je pense, tu n'as pas le droit de dire cela . Chacun est libre de grandir avec ce qu'il veut !!!

a écrit :Elle n'a rien d'une hygiène mentale ; a moins que tu ne prouve dans mes défis que j'ai tort, elle est même contreproductive dans l'absolu !
je viens de te répondre longuement à ce sujet, certains ont besoin de croire d'autres pas . Certains ont besoin de merveilleux d'autres pas !!!Où est le problème , tant que ceux qui croient ou pas ne cherchent pas à convaincre les autres qu'il faut faire comme eux .

Il me semble avoir été assez simple et limpide .
aller conclusion pour moi on peut fort bien lier l'incroyance à une sorte de libre pensée (même si c'est difficile a pratiquer ) .


Amicalement

il est très compliqué de suivre l'échange dans la mesure où lorsque l'on répond il n'y a qu'une partie du message qui s'affiche

MonstreLePuissant

* [ Aucun rang ] *
Avatar du membre

Messages : 22063
Enregistré le : 20 févr. 2004, 13:29

Re: L'incroyance , une hygiène mentale

Ecrit le 13 nov. 2019, 14:21

Message par MonstreLePuissant »

dan26 a écrit :De plus les fameux médicament homéopathiques fonctionne comme des placebos.

Ouais ! Mais on n'explique toujours pas comment l'effet placebo s'applique à des animaux soignés par homéopathie avec des effets bien réels. :hum:

https://www.notretemps.com/famille/anim ... rche,i5600
« La vérité est une. Si il y a des versions, il n'y a plus de vérité. »
« Ce que nous croyons en toute bonne foi n'est pas nécessairement la vérité. »
- Elizabeth Loftus
« Si on laisse à la religion la mainmise sur l'existence, elle sanctifie l'aveuglement. » - Anthony de Mello

J'm'interroge

[ Incroyant ] [ Athée ]
Avatar du membre

Messages : 8685
Enregistré le : 03 sept. 2013, 06:33

Re: L'incroyance , une hygiène mentale

Ecrit le 13 nov. 2019, 19:01

Message par J'm'interroge »

a écrit :J'ai répéter et je te renvoie à ton dictionnaire sur l'éthymologie : croire = faire confiance, que tu le souhaites ou non.
Quand à éspérer, il me semble pas avoir evoquer cela … relis moi avant de répondre.
Dans mon dictionnaire dialectique à moi :

Croire : tenir pour vrai sans preuve.

Faire confiance : se fier à. (Plus précisément : c'est une attente relative à un principe, une valeur, une personne, une source, une méthode, un outil ou encore une capacité, attente qui dépend de son aptitude évaluée et/ou vérifiée à ne pas trahir, tromper, biaiser.)

Étymologiquement du dis des âneries : les mots confiance et foi sont formés sur la même racine latine "fid", ce qui n'est pas le cas du mot croire qui est quant à lui formé sur la racine latine "cred".

Fidere : se fier à
fides : foi
Credere : croire

C'est une confusion fréquente de confondre croyance et foi ou croyance et confiance.
Farore97 a écrit :
11 nov. 2019, 21:27
Et de un :
https://fr.m.wiktionary.org/wiki/croire

Et de deux : (ouvrage de André Rousseau)
https://www.persee.fr/doc/rbph_0035-081 ... _82_3_4860

Et de trois :
http://www.toupie.org/Dictionnaire/Croyance.htm


.... Trois site te menant à des sources sûres te disant que croire = confiance ! Tu devrais faire un feu de camp avec ton dico ...
Mon dico personnel est très bien, il est dialectique, autrement dit : chaque mot qui y est référencé à une signification précise qui n'est pas celle d'un autre mot.

C'est un pré-requis pour tenir des propos non ambigus qui ne finissent pas par dire tout et leur contraire comme quand l'on joue sur la polysémie des mots.

Donc non, conceptuellement parlant, "croire" ce n'est pas la même chose qu' "avoir confiance".

En effet, si pour croire il faut faire confiance en ce qui est douteux et/ou trompeur, en revanche l'on peut faire confiance sans rien avoir besoin de croire (autrement dit : sans tenir pour vraies telles ou telles affirmations sans preuve).

Les dicos ordinaires ne font qu'énumérer les différentes notions que s'en font les gens du commun qui confondent un peut tout, ils n'ont pas vocation à ne formuler que des définitions qui n'en arrivent pas à en contredire d'autres, ils ne se soucient pas de cohérence logique.
D'ailleurs, tu trouveras toujours dans ces dicos parmi les définitions données, celles qui te permettront de noyer le poisson.

Mais le sens commun ne permet pas d'aller bien loin dans la réflexion.

J'm'interroge a écrit :Absolument pas. C'est un constat. J'ai des valeurs et pourtant je ne crois rien.

Tu es déçu car tu voudrais que je fasse les mêmes confusions que toi pour m'amener sur ta pente.
Farore97 a écrit :
11 nov. 2019, 21:27
Je suis Désolé... Mais tu sembles pas saisir ce que je t'explique. Je vais prendre un nouvel exemple si permet ;

Dieu est pour la religion, ce que les axiomes sont pour les math.
C'est un très mauvais exemple qui montre que tu ne sais pas du tout de quoi tu parles quand tu évoques les axiomes mathématiques. En effet, Dieu n'est comparativement pas du tout la même chose pour la religion qu'un axiome pour les maths.

Un axiome est en mathématique un supposé élémentaire (c'est-à-dire : un supposé simple servant de base à un raisonnement), non démontrable mais résistant à toute critique rationnelle et se caractérisant par son caractère d'évidence. Poser un axiome ne requière pas d'y croire. Les raisonnements mathématiques consistent implicitement à formuler des vérités conditionnelles dans le sens qu'elles dépendent des axiomes posés.

Dieu par contre, c'est tout un édifice de croyances, voire un ensemble de notions floues et de concepts hétéroclites mal définis et mal reliés, cela n'a rien d'élémentaire, c'est un faisceau de croyances divergentes plus ou moins partagées souvent en rien des évidences.

Farore97 a écrit :
11 nov. 2019, 21:27
Tout part de postulat qui sont admis! Donc que tu le souhaite ou non, tu es un croyant puisque tu remet ta CONFIANCE en ces postulats de départ sur lesquels tu construit ton existence!

Si tu daigne pas à comprendre ça, je peux rien pour toi...
Tu es déjà sur cette pente! Tout le monde est sur cette pente.
C'est peut-être ce que tu crois, mais c'est faux et repose sur ta croyance qu'un axiome serait une croyance.

Farore97 a écrit :
11 nov. 2019, 21:27
Pour ta troisième réplique je répondrais plus tard mais j'hesite vraiment... Parce que clairement ça gave le mec qui te répète la même chose dans prendre en compte l'explication que tu lui donne.

Mais en gros croire est un mécanisme auquel tu ne peux te soustraire! ...
Bien c'est une erreur. Il est possible de s'en extraire complètement. Cela m'a même été relativement facile.

J'm'interroge a écrit :Bien non, parce que quand on croit on ne doute pas..

Par ailleurs, on peut et doit faire de la théologie sans croire et quant à la philosophie, c'est une démarche rationnelle où la croyance n'a pas sa place.
Farore97 a écrit :
11 nov. 2019, 21:27
Alors de 1) oui parce que croire ne permet pas de douter simultanément, mais le doute peut advenir par la suite...
Ou pas. Généralement le croyant aura tendance à tomber dans le biais de confirmation et à se battre contre la raison pour défendre ses croyances.

Farore97 a écrit :
11 nov. 2019, 21:27
D'ou la naissance de telle discipline conséquemment à l'apparition de ce doute qui survient de manière empirique. Tout le contraire de la sûreté et l'assurance.
Si l'on n'est pas certain, l'on affirme pas vraie une chose qui pourrait être fausse.

Farore97 a écrit :
11 nov. 2019, 21:27
De 2), je vois pas pourquoi un non croyant étudierait de la théologie, puisqu'il est sur de lui même de connaître déjà le résultat.
Quel résultat ? Ne pas croire en Dieu n'implique pas nécessairement de croire en son inexistence ou même de savoir que Dieu est un concept creux.

Farore97 a écrit :
11 nov. 2019, 21:27
De 3) la philosophie n'est pas que du raisonnement : Jankélévitch et Henri Bergson sont deux auteurs qui construise leur de marché par intuition et non par raisonnement.
Ce qui sort du raisonnement logique n'est plus de la philosophie. Quand un philosophe sort du raisonnement philosophique il sort du même coup de la philosophie. En d'autre termes : un philosophe n'est pas forcément philosophe dans tout ce qu'il énonce.

J'm'interroge a écrit :Se sentir aimer par Dieu... Une preuve ?

Depuis quand une impression serait-elle une preuve de quoi que ce soit ?
Farore97 a écrit :
11 nov. 2019, 21:27
Prouve moi que ta femme t'aime par des éléments concluant et tu auras une reponse à ta question.
Tu ne comprends pas les implications logiques de ma phrase et je t'ai déjà répondu que je ne cherche pas à me prouver ni donc à prouver l'amour de ma femme, me contentant de la relation que j'ai avec elle et qui me convient tout-à-fait.

Farore97 a écrit :
11 nov. 2019, 21:27
Parce que depuis tout à l'heure, bien que ta femme soit réel t'es incapable de me prouver que son amour pour toi existe. Tu blablate, mais tu n'avance pas un seu' truc concret.
C'est le néant qui parle du vide.
C'est plutôt toi à ce qu'il me semble.

Tu parles de l'amour comme si c'était un truc vérifiable, quantifiable, définissable. Excuse moi, mais je ne tomberai pas dans ce travers.

Farore97 a écrit :
11 nov. 2019, 21:27
D'ailleurs comme tu n'arrete pas de me le dire, tu ne te pose même pas la question si te femme t'aime tu l'affirmes !
Tu ne sais pas lire l'ami. Je n'affirme rien de tel et d'ailleurs ce n'est pas du tout une problématique pour moi.

Farore97 a écrit :
11 nov. 2019, 21:27
Comme une croyance .... Tout comme le croyant ne se pose même pas la question si Dieu existe. Pour lui il existe et il le sait, comme toi tu as confiance dans le fait que au moins une personne dans le monde t'aimes !
Non, pour le croyant c'est quelque chose qu'il croit et certainement pas une chose qu'il saurait.

Quand à la confiance que j'ai envers ma femme cela n'a rien à voir avec une croyance ou un savoir, c'est une attitude qui découle de ma relation avec elle, relation réelle et non imaginaire.

J'm'interroge a écrit :Tu parles d'une relation que les chrétiens auraient avec Dieu et tu la compares avec une relation réelle entre deux individus réels pour lui donner un semblant de réalité, sans voir qu'elle est imaginaire.
Farore97 a écrit :
11 nov. 2019, 21:27
Je compare l'existence de l'amour de ta femme a l'existence de l'amour de Dieu et... Comme pour un croyant, l'amour proviens forcément d'un être aimant, il l'appelle Dieu.
Je ne parle pas de l'amour que m'a femme me porte, cela lui appartient. Je ne peux parler que de l'amour que je lui porte. Quant à l'amour que Dieu porterait au chrétiens, c'est un truc qu'ils s'imaginent.

J'm'interroge a écrit :Et si je rajoute à rationnelles et empiriques : sentimentales ? Cela changerait quelque chose ?

C'est toi qui ne réfléchis pas.
Farore97 a écrit :
11 nov. 2019, 21:27
Si tu rentre dans le sentimental, tu rentre dans le domaine que les gens perçoivent tous différemments, et par conséquent, sont plus ou moins persuadé...
Les gens ont des affects différents pour la même qualité ou notion données.
Ah c'est bien. Tu commences à dire des choses censées.

Farore97 a écrit :
11 nov. 2019, 21:27
Elle devienne par conséquence des valeur en lesquels les gens sont plus ou moins prêt à suivre, car il croit plus ou moins fortement que ces valeurs les guideras toujours plus loin dans leur quête du sens.

Je regrette... J'ai bien prémédité.
Plus ou moins croire, c'est toujours croire.

Ne pas croire c'est ne pas du tout croire.

J'm'interroge a écrit :Non, c'est juste que je n'ai pas besoin de croire en quoi que ce soit, et certainement pas en des doctrines qui ne tiennent pas la route.
Farore97 a écrit :
11 nov. 2019, 21:27
Elles ont construit 30 ans de ta vie ces doctrine et si elle ne sont pas resté dans tes opinion de croyant, elles sont quand même resté injecté dans ton éducation...
Mieux que ça, je conserve des valeurs chrétiennes.

Farore97 a écrit :
11 nov. 2019, 21:27
Je suis un ancien chrétien, devenu agnostique sur le plan de l'existence de Dieu!
Moi je me considère encore chrétien. Chrétien non croyant. Et je conserve une foi d'inspiration chrétienne.

Farore97 a écrit :
11 nov. 2019, 21:27
Je suis un ancien chrétien, devenu agnostique sur le plan de l'existence de Dieu! Je ne crois ni ne doute...
On peut en effet ne pas croire et ne pas douter activement, mais c'est plus difficile de ne pas croire et de ne pas douter activement que de ne pas croire. Pour ne pas douter activement ni croire il faut avoir l'esprit vide de discours, sortir complètement de la pensée discursive. Je m'efforce régulièrement de faire cet exercice.

Je dis "activement" car en si je prends ma définition : le doute c'est simplement ne pas croire, autrement dit : ne pas tenir pour vraie une proposition sans preuve. Or, quand on n'a pas la tendance de croire, ce doute est un non agir, il ne peut pas ne pas qualifier une non croyance.

Farore97 a écrit :
11 nov. 2019, 21:27
Je dis simplement que je ne sais pas à la place et me permet de croire en des valeurs plus fondamentalement humaines. Mais je n'ai jamais perdu idée des notions de respects que la chrétienté m'a donné.
Croire en des valeurs, c'est une façon de parler. Tu veux sans doute dire que tu te fies à tes valeurs.

J'm'interroge a écrit :Croire en quelqu'un ça ne veut rien dire. Je lui fais confiance. Mélanger le sens des termes ne fera jamais que croire soit rationnel ou bon à quelque chose.
Farore97 a écrit :
11 nov. 2019, 21:27
Les trois liens plus haut te disent que croire veut dire faire confiance.... On peut passer à autre chose mtn?
J'ai déjà répondu au début du post.

J'm'interroge a écrit :Bien sûr, mais encore une fois, cela n'a rien à voir avec la croyance ou le besoin de croire. On peut tenter, comme je l'ai dit. Le courage et l'espérance ne requièrent pas de croire.
Farore97 a écrit :
11 nov. 2019, 21:27

Définition de CNRTL de espérance :

https://www.cnrtl.fr/definition/esperance

Rien que les deux premières, t'indique que tu as faut.
Le courage est une conséquence directe de l l'espérance ou de la croyance ; qui consiste à dominé ses peures... Mais je n'ai pas non plus employer cette notion dans les propos.

Tu multiplies les définitions et tu t'embourbes dans un amas d'incohérence... C'est triste...
Au contraire, c'est très clair dans mon esprit et je te défies de me montrer en quoi mes définitions se contrediraient.

J'm'interroge a écrit :La logique n'est pas tout, mais ce choix ne repose pas chez moi sur des croyances. Ce serait bien triste d'ailleurs.
Farore97 a écrit :
11 nov. 2019, 21:27
Je serai Curieux de savoir sur quoi il repose alors....
Sur des savoirs, des valeurs, des prospectives et des calculs de probabilités.

J'm'interroge a écrit :Je n'ai pas besoin de croire en quoi que ce soit pour réfléchir sur la vie. D'ailleurs je réfléchirais bien mal et orienterais ma vie bien mal si je devais me baser sur des croyances.
Farore97 a écrit :
11 nov. 2019, 21:27
Ecoute actuellement, tu le vis plutôt bien avec ta femme selon tes dires... Donc bon...
Je vis en effet très bien sans croyances. Je dirais même que la vie est beaucoup plus intéressante, saine et lucide sans croyance.
UNE INTELLIGENCE OU UNE CONSCIENCE NÉCESSITE UN ORDRE STRUCTURAL, MAIS L'INVERSE N'EST PAS VRAI.

TOUT APPARAÎTRE LIÉ, TOUTE COMPRÉHENSION-CONCEPTION, NÉCESSITE UN ORDRE EN SOI LES PERMETTANT.


Réalités fondamentales = les structures en soi
Réalités phénoménales = les apparaîtres en tant que tels
Réalités abstraites = les formulés-compris

dan26

[ Incroyant ] [ Athée ]

Messages : 4947
Enregistré le : 12 déc. 2012, 19:16

Re: L'incroyance , une hygiène mentale

Ecrit le 14 nov. 2019, 00:50

Message par dan26 »

trop longs vos messages , la longueur les rend difficile à lire .
Je vis en effet très bien sans croyances. Je dirais même que la vie est beaucoup plus intéressante, saine et lucide sans croyance.
belle conclusion, avec ou sans croyance le but est toujours le même : "vivre très bien" . Croire ou ne pas croire est une recherche de sérénité de quiétude , le principal étant d'arriver à cet etat .
par contre il ne faut surtout pas "croire", que ce qui est bien pour soi "doit" l’être aussi pour les autres . Certains ont besoin de merveilleux, et d'autres de réalisme !!où est le problème .

Parole de sagesse de dan 26 :D :D :D
amicalement

MonstreLePuissant

* [ Aucun rang ] *
Avatar du membre

Messages : 22063
Enregistré le : 20 févr. 2004, 13:29

Re: L'incroyance , une hygiène mentale

Ecrit le 14 nov. 2019, 08:10

Message par MonstreLePuissant »

dan26 a écrit :Je vis en effet très bien sans croyances.

Sauf la croyance que ce que tu vois est réel. :D
« La vérité est une. Si il y a des versions, il n'y a plus de vérité. »
« Ce que nous croyons en toute bonne foi n'est pas nécessairement la vérité. »
- Elizabeth Loftus
« Si on laisse à la religion la mainmise sur l'existence, elle sanctifie l'aveuglement. » - Anthony de Mello

vic

[ Incroyant ] [ Athée ]
Avatar du membre

Messages : 12632
Enregistré le : 07 juil. 2013, 16:15

Re: L'incroyance , une hygiène mentale

Ecrit le 14 nov. 2019, 10:57

Message par vic »

a écrit :Dan 26 a dit : Je vis en effet très bien sans croyances.
a écrit :MLP a dit : Sauf la croyance que ce que tu vois est réel.


On peut tout à fait vivre avec le doute sur le fait que ce que l'on perçoit soit réel ou pas , c'est mon cas du reste .
je dirais même que ça invite à un certain détachement modéré qui me parait plutôt sage puisque nos sens nous trompent très souvent .
Ca n'est pas en apprenant à prendre des vessies pour des lanternes qu'on apprend à voir clair en soi

J'm'interroge

[ Incroyant ] [ Athée ]
Avatar du membre

Messages : 8685
Enregistré le : 03 sept. 2013, 06:33

Re: L'incroyance , une hygiène mentale

Ecrit le 14 nov. 2019, 12:56

Message par J'm'interroge »

dan26 a écrit :
14 nov. 2019, 00:50
Je vis en effet très bien sans croyances. Je dirais même que la vie est beaucoup plus intéressante, saine et lucide sans croyance.
belle conclusion, avec ou sans croyance le but est toujours le même : "vivre très bien" . Croire ou ne pas croire est une recherche de sérénité de quiétude , le principal étant d'arriver à cet etat .
Chez moi ne pas croire a surtout été une exigence intellectuelle. Ma sérénité est en partie une résultante de cette attitude, mais elle ne découle pas que de celle-ci.

_____________

a écrit :Je vis en effet très bien sans croyances.
vic a écrit :
14 nov. 2019, 10:57
On peut tout à fait vivre avec le doute sur le fait que ce que l'on perçoit soit réel ou pas , c'est mon cas du reste .
je dirais même que ça invite à un certain détachement modéré qui me parait plutôt sage puisque nos sens nous trompent très souvent .
On peut en effet tout à fait vivre et même bien vivre sans le moindre questionnement philosophique.

Par contre, l'on ne peut pas ne se poser aucune question philosophique et prétendre formuler des vérités profondes sur la vie sans prétendre une ânerie.
.
UNE INTELLIGENCE OU UNE CONSCIENCE NÉCESSITE UN ORDRE STRUCTURAL, MAIS L'INVERSE N'EST PAS VRAI.

TOUT APPARAÎTRE LIÉ, TOUTE COMPRÉHENSION-CONCEPTION, NÉCESSITE UN ORDRE EN SOI LES PERMETTANT.


Réalités fondamentales = les structures en soi
Réalités phénoménales = les apparaîtres en tant que tels
Réalités abstraites = les formulés-compris

dan26

[ Incroyant ] [ Athée ]

Messages : 4947
Enregistré le : 12 déc. 2012, 19:16

Re: L'incroyance , une hygiène mentale

Ecrit le 13 déc. 2019, 11:14

Message par dan26 »

a écrit :"J'm'interroge" a dit
Chez moi ne pas croire a surtout été une exigence intellectuelle. Ma sérénité est en partie une résultante de cette attitude, mais elle ne découle pas que de celle-ci.
quand on a compris pourquoi certains hommes ont besoin de croire à .....(on a le choix au travers de toutes les religions imaginées par les hommes ), on n'a plus besoin de s’accrocher à un placebo , on arrive aussi à une certaine quiétude .
Ce qui est le but de toutes croyances .

amicalement

Ajouté 3 minutes 48 secondes après :
a écrit :J'm'interroge"
Par contre, l'on ne peut pas ne se poser aucune question philosophique et prétendre formuler des vérités profondes sur la vie sans prétendre une ânerie.
cela veut dire que tu ne connais pas les autres réponses , méthodes qui permettent à certains d'arriver à cette quiétude .
Il n'y a pas besoin d'imaginer des vérités profondes pour cela . Des vérités personnelles qui apaisent suffisent , c'est le principe du placebo .

amicalement

vic

[ Incroyant ] [ Athée ]
Avatar du membre

Messages : 12632
Enregistré le : 07 juil. 2013, 16:15

Re: L'incroyance , une hygiène mentale

Ecrit le 14 déc. 2019, 14:04

Message par vic »

a écrit :J'minterroge a dit : Donc non, conceptuellement parlant, "croire" ce n'est pas la même chose qu' "avoir confiance".



La confiance ne vient pas nécessairement de l'espoir .La confiance n'a pas besoin d'attente justement .
N'ayant pas d'attente tu n'as pas peur que ta femme t'aime ou non , et tu n' as peut être pas besoin d'une telle confirmation de son amour pour toi .Et c'est cela qui rend plus confiant .

La croyance nait de l'espoir , d'une attente forte .
Un croyant aura besoin de croire que sa femme l'aime et d'espérer une confirmation de sa croyance .
Ce qui prouve que le croyant n'a jamais confiance .

Moi je pense que la croyance est plutôt contradictoire avec l'idée de confiance justement parce qu'elle se nourrit essentiellement et excessivement d'attente et d'espoir et donc de peur . :wink:

Par définition de toutes façons celui qui a confiance n'a pas besoin de croire . Seul celui qui n'a pas confiance a besoin de croire . Ces deux notions sont donc bien antinommiques . Plus vous avez besoin de croire et moins vous avez confiance .Quand on croit c'est qu'on n'a pas confiance , c'est même de la non confiance caractérisée .Assimiler la croyance à de la confiance est donc purement idiot en soi .


IL en ressort que :

La croyance n'est absolument pas une issu psychologique au manque de confiance en soi , c'est même exactement le contraire .
Ca n'est pas en apprenant à prendre des vessies pour des lanternes qu'on apprend à voir clair en soi

ChristianK

Christianisme [Catholique]
Avatar du membre

Messages : 1008
Enregistré le : 09 janv. 2010, 14:46

Re: L'incroyance , une hygiène mentale

Ecrit le 18 déc. 2019, 15:57

Message par ChristianK »

vic a écrit :
21 août 2019, 03:07
Le dieu abrahamique récompense la malhonnêteté intellectuelle et punie l’honnêteté intellectuelle . Qu'est ce qu'un non croyant sinon une personne qui refuse de vivre dans le préjugé ? Qu'est ce qu'un non croyant si ce n'est une personne qui chercher l'honnêteté intellectuelle ?


Qu'est ce que la croyance sinon préjuger , juger de quelque chose avant d'avoir vérifié.
La croyance est le principe le plus malhonnête qui soit .

Conclusion :

La malhonnêteté intellectuelle c'est d'essayer de faire croire que la croyance est supérieure au doute , alors que comme le doute elle ne prouve rien , est invérifiable par essence . C'est pour cela que je déclare la croyance malhonnête dans son principe même

Croire c'est une escroquerie, c'est une inversion de la réalité qui tend à faire passer le préjugé comme saint et ceux qui réprouvent le préjugé comme malsaints .
Ne pas croire c'est la meilleure des hygiènes mentales.
La croyance est une faiblesse qui conduit de manière irrépressible la personne a avoir peur de douter et à préférer pour se rassurer les réponses imaginaires à des questions dont on n'a pas les réponses .
Les croyants sont si faibles et si peu à même d'apprendre à vivre avec le doute que la folie les pousse à trouver plus saint d'inventer des réponses , de les imaginer pour vivre .
La croyance c'est comme la cigarette , ça fait croire qu'on a une contenance , qu'on est fort quand on fume , et quelques années après tout est inversé , on pointe du doigt le fait de fumer comme une faiblesse , comme de l'infantilisme .
Donc il ne faut pas croire que César est mort le 15 mars, que Macron va probablement gagner, que les manuels de physique disent probalement la vérité, que la démocratie est le meilleur système, que tel parti politique est le plus juste, que mon épouse ne me trompe pas.

Il est déraisonnable de ne pas croire quand les fondements de croire sont valides.

Croire: adhérer sur fondements non démonstratifs, et c'est inévitable et omniprésent. et pratiquement jamais gratuit.

Ne jamais rien croire ni personne est donc pathologique.

Il est de plus essentiel de distinguer croire en général de croire en religion. ON croit dans une foule de domaine, à commencer par la science empirique.
`10,000 difficultés ne font pas un seul doute` (Newman)

vic

[ Incroyant ] [ Athée ]
Avatar du membre

Messages : 12632
Enregistré le : 07 juil. 2013, 16:15

Re: L'incroyance , une hygiène mentale

Ecrit le 18 déc. 2019, 19:21

Message par vic »

a écrit :Christian k a dit : Il est déraisonnable de ne pas croire quand les fondements de croire sont valides.

Si les fondements sont valides , ça n'est plus de la croyance justement . C'est de la raison .
Tu patauges dans ta confusion .
La croyance n'est jamais un acte de raison , c'est deux concepts qui s'opposent et qui s'excluent l'un l'autre .

a écrit :Christian k a dit : Donc il ne faut pas croire que César est mort le 15 mars, que Macron va probablement gagner, que les manuels de physique disent probalement la vérité, que la démocratie est le meilleur système, que tel parti politique est le plus juste, que mon épouse ne me trompe pas.


Quel intêret de spéculer sur quelque chose dont tu ignores tout ?
Y croire ne te donnera pas pour autant la vérité des courses.
C'est ainsi que la croyance est par nature un acte puéril et infantile .

a écrit :Christian k a dit : Ne jamais rien croire ni personne est donc pathologique.


Le besoin de croire en tous cas est pathologique . Une personne qui n'aura pas besoin de croire ne sera prisonnière d'illusions .La croyance c'est le miroir aux alouettes .
Ca n'est pas en apprenant à prendre des vessies pour des lanternes qu'on apprend à voir clair en soi

Répondre
  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Retourner vers « Athéisme et Religions »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 11 invités