Inexistence de dieu : approche épistémologique

Forum Athée / croyant
Règles du forum
L’athéisme peut être considéré comme une attitude ou une doctrine qui ne conçoit pas l’existence ou affirme l’inexistence de quelque dieu, divinité ou entité surnaturelle que ce soit. C'est une position philosophique qui peut être formulée ainsi : il n'existe rien dans l'Univers qui ressemble de près ou de loin à ce que les croyants appellent un « dieu », ou « Dieu ».
Répondre
pauline.px

* [ Aucun rang ] *
Avatar du membre

Messages : 1602
Enregistré le : 11 juil. 2009, 15:30
Réponses : 1
Localisation : France

Re: Inexistence de dieu : approche épistémologique

Ecrit le 15 juil. 2020, 10:49

Message par pauline.px »

Bonjour Vic,
vic a écrit :parce qu'il ne sait pas diffuser son message à chaque être humain à la fois
Ceci dit,
je dois reconnaître que ce n'est pas toujours très facile de convaincre quelqu'un qu'on est le seul être divin omniscient et tout puissant.

Si je Le rencontre, comment être sûre qu'il n'y a pas là-dessous une supercherie ou une admirable imitation ?

S'Il multiplie les miracles, comment être sûre que je n'ai pas affaire à un concurrent ou à un sous-fifre ?

Peut-être qu'en plus il risque d'être encore plus difficile pour un être divin, comme pour un être humain, de prouver Son amour et Ses bons sentiments à l'égard de toute l'humanité.

Très cordialement
votre sœur
pauline

vic

[ Incroyant ] [ Athée ]
Avatar du membre

Messages : 12979
Enregistré le : 07 juil. 2013, 16:15

Re: Inexistence de dieu : approche épistémologique

Ecrit le 15 juil. 2020, 11:04

Message par vic »

a écrit :Pauline a dit : ; Ceci dit,
je dois reconnaître que ce n'est pas toujours très facile de convaincre quelqu'un qu'on est le seul être divin omniscient et tout puissant.

Si je Le rencontre, comment être sûre qu'il n'y a pas là-dessous une supercherie ou une admirable imitation ?
C'est tout le ridicule de l'histoire , pourquoi un dieu parfait aurait il besoin qu'on l'adore et qu'on le reconnaisse ?
Pourquoi libéré de tout attachement éprouverait il un tel besoin ?

Je le répète quoi qu'il en soit , ces religions présentent un dieu parfaitement humanisé , infantile , et il est très simple de voir qu'il n'est qu'une imagination humaine .
Ce dieu n'est pas la perfection , mais une imitation puérile de la perfection , en fonction de l'idée infantile qu'en avaient les hommes de l'époque de la bible dans la culture où cette religion a pris naissance .
Ca n'est pas en apprenant à prendre des vessies pour des lanternes qu'on apprend à voir clair en soi

dan26

[ Incroyant ] [ Athée ]

Messages : 5341
Enregistré le : 12 déc. 2012, 19:16

Re: Inexistence de dieu : approche épistémologique

Ecrit le 15 juil. 2020, 13:04

Message par dan26 »

a écrit :pauline. a dit
Bonjour Vic,
Ceci dit,
je dois reconnaître que ce n'est pas toujours très facile de convaincre quelqu'un qu'on est le seul être divin omniscient et tout puissant.

Si je Le rencontre, comment être sûre qu'il n'y a pas là-dessous une supercherie ou une admirable imitation ?
un dieu "omniscient et tout puissant", qui serait incapable de se faire connaitre à tous les humains c'est totalement contradictoire .
a écrit :S'Il multiplie les miracles, comment être sûre que je n'ai pas affaire à un concurrent ou à un sous-fifre ?
il n'y a pas de miracles, il n'y a que des fait innexpliqués à un moment donné
a écrit :Peut-être qu'en plus il risque d'être encore plus difficile pour un être divin, comme pour un être humain, de prouver Son amour et Ses bons sentiments à l'égard de toute l'humanité.
Ce qui est totalement inconcevable ma chère pauline .Ou alors il fait de la discrimination ce que est en contradiction avec son amour pour "tous "les hommes

amicalement

pauline.px

* [ Aucun rang ] *
Avatar du membre

Messages : 1602
Enregistré le : 11 juil. 2009, 15:30
Réponses : 1
Localisation : France

Re: Inexistence de dieu : approche épistémologique

Ecrit le 15 juil. 2020, 16:20

Message par pauline.px »

Bonjour Vic,
vic a écrit :pourquoi un dieu parfait aurait il besoin qu'on l'adore et qu'on le reconnaisse ? Pourquoi libéré de tout attachement éprouverait il un tel besoin ?
Il me semble qu'au plan logique on ne peut pas opposer une vision du divin à une autre.

À mes yeux, la seule piste à suivre est de tâcher d'évaluer la cohérence mais épistémologiquement ce n'est pas du gâteau car le sujet ne se prête pas forcément à la logique aristotélicienne.

Très cordialement
votre soeur
pauline

Ajouté 24 minutes 35 secondes après :
Bonjour Dan26,
dan26 a écrit :un dieu "omniscient et tout puissant", qui serait incapable de se faire connaitre à tous les humains c'est totalement contradictoire .
Dans un premier temps je suis d'accord avec vous.

Seulement, on peut admettre qu'un être tout-puissant puisse être réticent à utiliser toutes les combines en Son pouvoir.

Que se passe-t-il si vous rencontrez le seul vrai être divin ?
Grâce à Son omnipotence, Il vous convainc qu'Il est bien le bon, qu'Il est Celui qui est tout en haut de l'échelle et qu'Il est vraiment tout-puissant.
Au delà de la surprise, qu'est-ce que ça peut vous faire ?
C'est comme rencontrer un despote absolu qui ne peut qu'inspirer la crainte et non pas le respect, on est bien forcé de croire en Son existence, et après ? On se débrouille avec l'information...
Va-t-Il user da Sa Toute-Puissance pour qu'on Le trouve sympa ?
dan26 a écrit :il n'y a pas de miracles, il n'y a que des fait innexpliqués à un moment donné
Vue l'infinité des faits inexpliqués de toute nature, votre affirmation qui fleure un scientisme désuet est parfaitement gratuite.

Comment comptez-vous la démontrer ?
dan26 a écrit :Ce qui est totalement inconcevable ma chère pauline .Ou alors il fait de la discrimination ce que est en contradiction avec son amour pour "tous "les hommes
C'est que j'écrivais naguère à notre ami Vic, on peut concevoir des représentations de l'Être Divin qui nous semblent contradictoires selon la logique aristotélicienne et surtout selon les connaissances que nous en avons.
C'est une des difficultés épistémologiques du projet initial de Vicomte. Pour discuter, nous sommes forcées d'adopter des bases épistémologiques communes, mais elles sont fort ténues et purement humaines.

Très cordialement
votre soeur
pauline

Pollux

[ Christianisme ]
Avatar du membre

Messages : 1234
Enregistré le : 27 janv. 2019, 20:17
Localisation : À l'est d'Éden

Re: Inexistence de dieu : approche épistémologique

Ecrit le 15 juil. 2020, 17:11

Message par Pollux »

vic a écrit :
15 juil. 2020, 11:04
C'est tout le ridicule de l'histoire , pourquoi un dieu parfait aurait il besoin qu'on l'adore et qu'on le reconnaisse ?
Pourquoi libéré de tout attachement éprouverait il un tel besoin ?
Ces croyances absurdes viennent des religions. En réalité Dieu n'a besoin de rien.

MonstreLePuissant

* [ Aucun rang ] *
Avatar du membre

Messages : 22638
Enregistré le : 20 févr. 2004, 13:29

Re: Inexistence de dieu : approche épistémologique

Ecrit le 15 juil. 2020, 18:23

Message par MonstreLePuissant »

dan26 a écrit :il n'y a pas de miracles, il n'y a que des fait innexpliqués à un moment donné
Justement, un fait inexpliqué est un miracle dès lors qu'on lui attribue une source surnaturelle ou divine.
Le problème comme toujours dans tes affirmations, c'est que tu ne peux prouver qu'il n'y a pas eu d'intervention surnaturelle ou divine. Or, ce que tu ne peux prouver est une croyance.
« La vérité est une. Si il y a des versions, il n'y a plus de vérité. »
« Ce que nous croyons en toute bonne foi n'est pas nécessairement la vérité. »
- Elizabeth Loftus
« Si on laisse à la religion la mainmise sur l'existence, elle sanctifie l'aveuglement. » - Anthony de Mello

pauline.px

* [ Aucun rang ] *
Avatar du membre

Messages : 1602
Enregistré le : 11 juil. 2009, 15:30
Réponses : 1
Localisation : France

Re: Inexistence de dieu : approche épistémologique

Ecrit le 16 juil. 2020, 14:40

Message par pauline.px »

Bonjour MonstreLePuissant,
MonstreLePuissant a écrit :Justement, un fait inexpliqué est un miracle dès lors qu'on lui attribue une source surnaturelle ou divine.
Le problème comme toujours dans tes affirmations, c'est que tu ne peux prouver qu'il n'y a pas eu d'intervention surnaturelle ou divine. Or, ce que tu ne peux prouver est une croyance.
Permettez-moi de souligner ici qu'au plan épistémologique, ce n'est pas si simple.

Doit-on prouver une inexistence ?

Il est difficile de prouver que la licorne bleue n'existe pas. Mais est-ce vraiment utile de prouver cette inexistence ? La science est-elle invoquée pour toutes les élucubrations ?

Évidemment, cet exemple est caricatural et par conséquent ne prouve rien.

Avec le divin et le surnaturel nous avons affaire à une croyance largement partagée même si elle est particulièrement multiforme. Et si on rajoute les croyances en la Destinée (c'est à dire une sorte de méta-déterminisme) et les innombrables versions des lois rétributives nous avons affaire à un domaine non-scientifique particulièrement étendu qui peut même parfois se vêtir des apparences de scientificité.

Pour le miracle, la procédure habituelle est de démontrer que toutes les causes scientifiques possibles ont été étudiées et toutes scientifiquement rejetées.

Dès lors, quand Dan26 prétend que les causes sont naturelles mais qu'elles nous échappent pour l'instant au motif qu'on trouve parfois des causes naturelles aux événements insolites, il pratique l'induction et par conséquent sort des clous.

C'est à mon avis ici que Dan26 nous énonce une croyance.

Très cordialement
votre soeur
pauline

dan26

[ Incroyant ] [ Athée ]

Messages : 5341
Enregistré le : 12 déc. 2012, 19:16

Re: Inexistence de dieu : approche épistémologique

Ecrit le 16 juil. 2020, 15:22

Message par dan26 »

a écrit :pauline a dit
Dans un premier temps je suis d'accord avec vous.
Seulement, on peut admettre qu'un être tout-puissant puisse être réticent à utiliser toutes les combines en Son pouvoir.
disons plus sérieusement que tu essayes de trouver une explication à cette incapacité de dieu de se faire connaitre
a écrit :Que se passe-t-il si vous rencontrez le seul vrai être divin ?
Impossible à dire cela n'a jamais eu lieu, puisque c'est un produit de l'imaginaire .
a écrit :Grâce à Son omnipotence, Il vous convainc qu'Il est bien le bon, qu'Il est Celui qui est tout en haut de l'échelle et qu'Il est vraiment tout-puissant.
Au delà de la surprise, qu'est-ce que ça peut vous faire ?
simple si c'était le cas les 7 milliards de terriens seraient monothéistes , et de fait dieu n'aurait pas de conçurent . Ce qui est assez logique .
a écrit :C'est comme rencontrer un despote absolu qui ne peut qu'inspirer la crainte et non pas le respect, on est bien forcé de croire en Son existence, et après ? On se débrouille avec l'information...
Va-t-Il user da Sa Toute-Puissance pour qu'on Le trouve sympa ?
C'est est élementaire , il ne peut oser dire aimer tous les hommes, et eviter de se faire connaitre de tous .

a écrit :Vue l'infinité des faits inexpliqués de toute nature, votre affirmation qui fleure un scientisme désuet est parfaitement gratuite.
Comment comptez-vous la démontrer ?
rien de plus simples de nombreux faits miraculeux à l'époque se sont expliqués par la suite , mirage, arc en ciel, etc etc
Et ensuite pour le démontrer il suffit de voir par exemple l'évolution de la reconnaissance , des miracles de Lourdes , pour se rendre compte que plus la medecine évolue, moins il est constaté de miracles . Je peux si tu le désires te le prouver pr les chiffres les années , et le nombre de pèlerins .
a écrit :C'est que j'écrivais naguère à notre ami Vic, on peut concevoir des représentations de l'Être Divin qui nous semblent contradictoires selon la logique aristotélicienne et surtout selon les connaissances que nous en avons.
elles ne sont pas contradictoires, mais évolutives ces représentations imaginaire , on voit fort bien que plus les connaissances des hommes ont évoluées , plus ces divinités ont évolué.
a écrit :C'est une des difficultés épistémologiques du projet initial de Vicomte. Pour discuter, nous sommes forcées d'adopter des bases épistémologiques communes, mais elles sont fort ténues et purement humaines.
communes ok, mais avec qui , ou quoi ?
de quel Vicomte fais tu mention?l

amicalement

pauline.px

* [ Aucun rang ] *
Avatar du membre

Messages : 1602
Enregistré le : 11 juil. 2009, 15:30
Réponses : 1
Localisation : France

Re: Inexistence de dieu : approche épistémologique

Ecrit le 16 juil. 2020, 18:17

Message par pauline.px »

Bonjour Dan26,
dan26 a écrit :disons plus sérieusement que tu essayes de trouver une explication à cette incapacité de dieu de se faire connaitre
Eh bien ! je ne trouve pas sérieuse votre entrée en matière.
La question ne porte nullement sur nos motivations.

D’autant que je me suis posée cette question du temps de mon athéisme.
Quand j’étais athée j’en étais arrivée à la conclusion qu’il est impossible à tout être de se révéler dans une relation duelle telle que l’on est en vérité, que l’on soit femme, homme ou dieu.
Et comme en plus "dieu" est plutôt invraisemblable pour maints sceptiques, je ne vois vraiment pas comment une interaction personnelle pourrait convaincre quiconque d’un tant soit peu critique.
Il me semble que c'est beaucoup plus facile pour un martien que pour un dieu.
dan26 a écrit :simple si c'était le cas les 7 milliards de terriens seraient monothéistes , et de fait dieu n'aurait pas de conçurent . Ce qui est assez logique .
C’est là où péchait un peu mon raisonnement,
il semble que cette révélation que je jugeai impossible soit néanmoins envisageable : parfois des gens prétendent avoir eu cette révélation, est-ce un défaut de leur part ou une qualité ? est-ce illusion ou grâce ? Est-ce parce qu’ils sont plus naïfs ou parce qu’ils sont plus sensibles que d’autres ? etc.

Est-ce que l'on peut leur accorder le bénéfice du doute ? Si non, pourquoi ?
dan26 a écrit :C'est est élementaire , il ne peut oser dire aimer tous les hommes, et eviter de se faire connaitre de tous.
Là vous nous proposez une vision de cet Être divin que vous avez élaborée sur la base d’une radicalité monolithique du genre « Si dieu est ceci alors il est contraint par l'attribut que je viens de lui conférer et par conséquent il faut qu’il fasse systématiquement ce que j’en ai déduit ».
Avec un tel présupposé radicalement monolithique l’incohérence est à portée de main.

Or, l’Être divin peut très bien aimer tous les humains même les plus réfractaires ou les plus bouffeurs de curés et ne goûter que quelques relations intimes.
Et en plus Il peut très bien ne pas aimer comme on s’y attend.

Il est vrai qu’il y a des gens qui veulent être aimés de tous et qui s'y emploient avec zèle, est-ce qu’ils y réussissent ?
dan26 a écrit :de quel Vicomte fais tu mention?
De celui qui a initié ce topique il y a fort longtemps.
Initiateur avec lequel j’ai eu le plaisir de débattre quelques temps, essentiellement sur la base de son message initial.

Très cordialement
Votre sœur
pauline

dan26

[ Incroyant ] [ Athée ]

Messages : 5341
Enregistré le : 12 déc. 2012, 19:16

Re: Inexistence de dieu : approche épistémologique

Ecrit le 17 juil. 2020, 04:07

Message par dan26 »

a écrit :pauline. a dit
Eh bien ! je ne trouve pas sérieuse votre entrée en matière.
La question ne porte nullement sur nos motivations.
Et pourtant c'est flagrant on voit bien que ta croyance neurtralise ta raison . N'importe quelle personne qui se dirait parfaite , te dirait ne pouvoir faire quelque chose, tu le dénoncerais . C'est très très contradictoire la definition du dieu dans la bible, et son action
a écrit :D’autant que je me suis posée cette question du temps de mon athéisme.
Quand j’étais athée j’en étais arrivée à la conclusion qu’il est impossible à tout être de se révéler dans une relation duelle telle que l’on est en vérité, que l’on soit femme, homme ou dieu.

Vaste sujet !!!Je connais fort bien cet athéisme de réaction (mais c'est un autres sujet), juste pour information quand on est athée de raison on sait que la fameuse révélation , n'est qu'une réponse psychique à un besoin psychique naturel . Un placebo qui réconforte en quelque sorte .
a écrit :Et comme en plus "dieu" est plutôt invraisemblable pour maints sceptiques, je ne vois vraiment pas comment une interaction personnelle pourrait convaincre quiconque d’un tant soit peu critique.
Il me semble que c'est beaucoup plus facile pour un martien que pour un dieu.
Donc on eput dans ces conditions douter de toutes les qualités que lui attribuent la bible .

a écrit :C’est là où péchait un peu mon raisonnement,
il semble que cette révélation que je jugeai impossible soit néanmoins envisageable : parfois des gens prétendent avoir eu cette révélation, est-ce un défaut de leur part ou une qualité ? est-ce illusion ou grâce ? Est-ce parce qu’ils sont plus naïfs ou parce qu’ils sont plus sensibles que d’autres ? etc.
la réponse est simple , pourtant c'est simplement qu'a un moment de sa vie on a besoin d’être réconforté , le de clic se fait souvent lors d'un malheur d'un cédés d'un proche , lors des départs des générations d'anciens
a écrit :Est-ce que l'on peut leur accorder le bénéfice du doute ? Si non, pourquoi ?
une explication suffit , certains face à cette angoisse naturelle , on besoin de se rassure , et d'autres pas .Donc si croire à après un décès les rassure c'est parfait

a écrit :Là vous nous proposez une vision de cet Être divin que vous avez élaborée sur la base d’une radicalité monolithique du genre « Si dieu est ceci alors il est contraint par l'attribut que je viens de lui conférer et par conséquent il faut qu’il fasse systématiquement ce que j’en ai déduit ».
Avec un tel présupposé radicalement monolithique l’incohérence est à portée de main.
les croyants se font une idée de leur divinité en fonction de la religion, qu'ils pratiquent , et surtout du livre de référence qui est le pilier de leur croyance .
a écrit : Or, l’Être divin peut très bien aimer tous les humains même les plus réfractaires ou les plus bouffeurs de curés et ne goûter que quelques relations intimes.
Et en plus Il peut très bien ne pas aimer comme on s’y attend.
Cela voudrait dire qu'il fait de la discrimination (ce qu'il fait avec la fameuse grâce !!), et cela est contradictoire avec l'amour qu'il a pour tous les hommes , désolé . Mais pour moi on ne peut dire quelque chose et faire le contraire, surtout de la part d'un dieu !!!!


Il est vrai qu’il y a des gens qui veulent être aimés de tous et qui s'y emploient avec zèle, est-ce qu’ils y réussissent ? attention de ne pas confondre des gens et un dieu omnitout

a écrit :De celui qui a initié ce topique il y a fort longtemps.
Initiateur avec lequel j’ai eu le plaisir de débattre quelques temps, essentiellement sur la base de son message initial.
ok merci mais je ne connais pas

Amicalement frangine

pauline.px

* [ Aucun rang ] *
Avatar du membre

Messages : 1602
Enregistré le : 11 juil. 2009, 15:30
Réponses : 1
Localisation : France

Re: Inexistence de dieu : approche épistémologique

Ecrit le 17 juil. 2020, 08:58

Message par pauline.px »

Bonjour Dan26,
dan26 a écrit :Et pourtant c'est flagrant on voit bien que ta croyance neurtralise ta raison .
Avant d’affirmer que ma raison est neutralisée, veuillez nous démontrer l’agilité de la vôtre.
dan26 a écrit :C'est très très contradictoire la definition du dieu dans la bible, et son action.
À quelle définition biblique faites-vous allusion ?
dan26 a écrit : juste pour information quand on est athée de raison on sait que la fameuse révélation , n'est qu'une réponse psychique à un besoin psychique naturel . Un placebo qui réconforte en quelque sorte .
Pour être plus exacte :
dans votre ignorance et en absence de preuve, vous vous plaisez à croire à cette histoire de placebo.

dan26 a écrit : juste Donc on eput dans ces conditions douter de toutes les qualités que lui attribuent la bible .
Oui.
Le doute est fort respectable en général et quant à la Bible il est parfaitement légitime.
dan26 a écrit :la réponse est simple
Vous êtes sur un topique où la simplicité n’exclut pas la nécessité de la démonstration.

Tant que vous ne pouvez pas nous présenter une étude sérieuse sur un très grand nombre de révélations et/ou conversions soudaines choisies au hasard, vous n’en êtes qu’au niveau de l’intime conviction.

C’est tout à fait respectable, il ne faut avoir honte ni de ses intimes convictions ni de ses hypothèses ontologiques surtout si elles apaisent nos interrogations.

Votre histoire de placebo peut expliquer tout ce qui nous plaît.
Connaissez-vous beaucoup d'athées qui ne supportent pas leur athéisme ?
dan26 a écrit :Cela voudrait dire qu'il fait de la discrimination (ce qu'il fait avec la fameuse grâce !!), et cela est contradictoire avec l'amour qu'il a pour tous les hommes , désolé . Mais pour moi on ne peut dire quelque chose et faire le contraire, surtout de la part d'un dieu !!!!
Par exemple :
Serait-ce de la bonté que d’imposer Sa présence à celles et ceux qui éprouvent le vif besoin de croire qu’il n’y a pas plus grand qu’eux et que personne n'est apte à juger leurs pensées les plus intimes ?

S'adapter aux besoins de chacune et chacun est-ce discriminatoire ?

Très cordialement
Votre sœur
pauline

dan26

[ Incroyant ] [ Athée ]

Messages : 5341
Enregistré le : 12 déc. 2012, 19:16

Re: Inexistence de dieu : approche épistémologique

Ecrit le 17 juil. 2020, 13:27

Message par dan26 »

a écrit :pauline. a dit
Bonjour Dan26,

Avant d’affirmer que ma raison est neutralisée, veuillez nous démontrer l’agilité de la vôtre.
avec plaisir pose moi des questions je te répondrai.
aller un exemple comment peux tu devant les centaines de religions et de sectes dans le monde, me dire qu'elle est celle qui est dans la vérité , et nous expliquer comment des milliards d'individus peuvent ils se tromper .
a écrit :À quelle définition biblique faites-vous allusion ?
il y en a des centaines mais une simple de mémoire , dieu qui puni tous les descendants de adam et eve et qui plus loin l'interdit . Contradiction entre Deut 24-16, et Exode 24-16 par exemple . Un dieu d'amour qui punit tous les hommes , etc etc ,
a écrit :Pour être plus exacte :
dans votre ignorance et en absence de preuve, vous vous plaisez à croire à cette histoire de placebo.
Ce n'est pas une histoire , il est incontestable que croire à .........rassure. Et c'est le principal, même si la croyance est un mythe . C'est là que l'effet placebo existe .

a écrit :Oui.
Le doute est fort respectable en général et quant à la Bible il est parfaitement légitime.
si le doute est appuyé par des contradictions (comme je viens de te le dire , et le montrer ), il y a lieu d'une façon logique de se poser des questions sur l'origine de ces vieux textes

a écrit :Vous êtes sur un topique où la simplicité n’exclut pas la nécessité de la démonstration.
Tant que vous ne pouvez pas nous présenter une étude sérieuse sur un très grand nombre de révélations et/ou conversions soudaines choisies au hasard, vous n’en êtes qu’au niveau de l’intime conviction.
Rien de plus simple , j'ai longuement étudié des révélations, comme Lourdes , Fatima , le padré Pio , Marthe Robin, force est de constater que ce sont des escroqueries défendue par les Pelerins, qui ont besoin de croire .
Si tu désires approfondir un de ces thémes, je suis à ton service .
a écrit :C’est tout à fait respectable, il ne faut avoir honte ni de ses intimes convictions ni de ses hypothèses ontologiques surtout si elles apaisent nos interrogations.
tout à fait la partie en gras confirme mes propos (c'est l'effet placebo ) . Mais il ne faut pas chercher à prouver que cela est véritgé universelle
a écrit :Votre histoire de placebo peut expliquer tout ce qui nous plaît.
C'est exactement ce que je dis
a écrit :Connaissez-vous beaucoup d'athées qui ne supportent pas leur athéisme ?
oui en particulier les athées de réaction et de traditions qui croient avoir été athée une partie de leur vie . L'athéisme de réaction, etant souvent lié à une crise d'adolescence , il est souvent récupéré par des mouvement religieux .

a écrit :Par exemple :
Serait-ce de la bonté que d’imposer Sa présence à celles et ceux qui éprouvent le vif besoin de croire qu’il n’y a pas plus grand qu’eux et que personne n'est apte à juger leurs pensées les plus intimes ?
pour moi la bonté la moins partisane serait de proposer à celui qui a besoin de croire , de lui enseigner avant sa décision : toutes les grandes croyances afin qu'il puisse lui même choisir en toutes connaissances de cause .


a écrit :S'adapter aux besoins de chacune et chacun est-ce discriminatoire ?
la grace ne répond pas à une demande de chacun (d'après l'ECR ), c'est un don qui est imposé à certains d'apres l'ECR .
amicalement

MonstreLePuissant

* [ Aucun rang ] *
Avatar du membre

Messages : 22638
Enregistré le : 20 févr. 2004, 13:29

Re: Inexistence de dieu : approche épistémologique

Ecrit le 17 juil. 2020, 16:29

Message par MonstreLePuissant »

Dan26 n'a toujours pas compris qu'il n'existe pas d'effet placebo si il n'y a pas de comparatif. Il utilise ce terme sans en comprendre le sens.
« La vérité est une. Si il y a des versions, il n'y a plus de vérité. »
« Ce que nous croyons en toute bonne foi n'est pas nécessairement la vérité. »
- Elizabeth Loftus
« Si on laisse à la religion la mainmise sur l'existence, elle sanctifie l'aveuglement. » - Anthony de Mello

ESTHER1

* [ Aucun rang ] *
Avatar du membre

Messages : 1743
Enregistré le : 01 janv. 2016, 14:08
Réponses : 1

Re: Inexistence de dieu : approche épistémologique

Ecrit le 18 juil. 2020, 01:50

Message par ESTHER1 »

Si des milliards d'individus se trompent c' est parce qu'ils n'ont pas cherché le fil continu qui les guide depuis leur origine jusqu'à ce jour. L' ECR est une experte en la matière pour brouiller les pistes mais la farandole va bientôt cesser.

dan26

[ Incroyant ] [ Athée ]

Messages : 5341
Enregistré le : 12 déc. 2012, 19:16

Re: Inexistence de dieu : approche épistémologique

Ecrit le 18 juil. 2020, 03:21

Message par dan26 »

ESTHER1 a écrit :
18 juil. 2020, 01:50
Si des milliards d'individus se trompent c' est parce qu'ils n'ont pas cherché le fil continu qui les guide depuis leur origine jusqu'à ce jour. L' ECR est une experte en la matière pour brouiller les pistes mais la farandole va bientôt cesser.
mais alors explique nous pourquoi le monothéisme est la croyance la plus tardivement imaginée par l'homme , ou pour le croyant la plus tardivement révélée à l'homme par dieu .
Amicalement

Ajouté 4 minutes 15 secondes après :
MonstreLePuissant a écrit :
17 juil. 2020, 16:29
Dan26 n'a toujours pas compris qu'il n'existe pas d'effet placebo si il n'y a pas de comparatif. Il utilise ce terme sans en comprendre le sens.
Et toi tu sembles ignorer que l'effet placebo est conditionné à la croyance, la confiance à un remède, un mythe , une idée qui n'a aucun fondement, aucun effet direct .
J'ai eu l'occasion de faire une expérience dans ce domaine et cela marche , je te l'assure .
au même titre que l'effet Nocebo , qui consiste à avoir peur , mal, souffrir , d'un element qui n'a aucun effet direct . Dans les deux cas c'est le cerveau la sensibilité, le besoin ou la peur de la personne qui fait le travail .

Répondre
  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Retourner vers « Athéisme et Religions »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : prisca et 13 invités