* Nous en fîmes une goutte de sperme

Forum Chrétien / Musulman / Judaisme Bible -Thora face au Coran. Lire la charte du forum religion.

Règles du forum
Le dialogue interreligieux est une forme organisée de dialogue entre des religions ou spiritualités différentes. Ultérieurement, la religion a considéré l'autre comme n'étant pas la vérité révélée. C'est ainsi que les premiers contacts entre l'islam et le christianisme furent souvent difficiles, et donnèrent lieu à des guerres impitoyables comme les croisades.
Répondre
anoiryou

* [ Aucun rang ] *

Messages : 88
Enregistré le : 11 sept. 2006, 15:04
Localisation : Maroc

Contact :

Re: * Nous en fîmes une goutte de sperme

Ecrit le 06 janv. 2007, 13:10

Message par anoiryou »

je vous prie de bien lire cet article écrit par Harun Yahya
LA NAISSANCE DE L'HOMME

Divers thèmes sont abordés dans le Coran pour inviter les gens à croire. Parfois ce sont les cieux, parfois les animaux et parfois les plantes qui sont mis en évidence pour confirmer à l'homme l'existence de Dieu. Plusieurs versets invitent l'être humain à réfléchir sur sa propre création. Ces versets rappellent à l'homme comment il est venu au monde, quelles étapes il a traversées et quelle est son essence:

C'est Nous qui vous avons créés. Pourquoi ne croiriez-vous donc pas (à la résurrection)? Voyez-vous donc ce que vous éjaculez (le sperme): est-ce vous qui le créez ou (en) sommes-Nous le Créateur? (Sourate al-Waqi'a, 57-59)

La création de l'homme et son aspect miraculeux sont également soulignés en de nombreux autres versets. Quelques-unes de ces données sont si détaillées qu'il apparaît totalement impossible qu'une personne vivant au 7ème siècle ait pu les connaître. Étudions certaines d'entre elles:

1. L'homme n'est pas créé à partir de la semence complète, mais seulement à partir d'une partie infime de celle-ci (spermatozoïdes).

2. Le mâle détermine le sexe du bébé.

3. L'embryon humain s'accroche à l'utérus de la mère comme une sangsue.

4. L'humain se développe dans trois régions obscures de l'utérus.

Les gens vivant à l'époque où le Coran a été révélé savaient que la substance élémentaire de la naissance était liée à la semence que le mâle émettait lors d'une relation sexuelle. Et la naissance d'un bébé après une période de grossesse de neuf mois était évidemment un évènement observable ne nécessitant guère d'autres recherches. Cependant, il est clair que les données avancées ci-dessus dépassaient le niveau de connaissances que les hommes détenaient à cette époque. Celles-ci n'ont d'ailleurs pu être vérifiées que grâce au développement de la science au 20ème siècle.

Examinons-les maintenant une à une.

Divers thèmes sont abordés dans le Coran pour inviter les gens à croire. Parfois ce sont les cieux, parfois les animaux et parfois les plantes qui sont mis en évidence pour confirmer à l'homme l'existence de Dieu. Plusieurs versets invitent l'être humain à réfléchir sur sa propre création. Ces versets rappellent à l'homme comment il est venu au monde, quelles étapes il a traversées et quelle est son essence:

C'est Nous qui vous avons créés. Pourquoi ne croiriez-vous donc pas (à la résurrection)? Voyez-vous donc ce que vous éjaculez (le sperme): est-ce vous qui le créez ou (en) sommes-Nous le Créateur? (Sourate al-Waqi'a, 57-59)

La création de l'homme et son aspect miraculeux sont également soulignés en de nombreux autres versets. Quelques-unes de ces données sont si détaillées qu'il apparaît totalement impossible qu'une personne vivant au 7ème siècle ait pu les connaître. Étudions certaines d'entre elles:

1. L'homme n'est pas créé à partir de la semence complète, mais seulement à partir d'une partie infime de celle-ci (spermatozoïdes).

2. Le mâle détermine le sexe du bébé.

3. L'embryon humain s'accroche à l'utérus de la mère comme une sangsue.

4. L'humain se développe dans trois régions obscures de l'utérus.

Les gens vivant à l'époque où le Coran a été révélé savaient que la substance élémentaire de la naissance était liée à la semence que le mâle émettait lors d'une relation sexuelle. Et la naissance d'un bébé après une période de grossesse de neuf mois était évidemment un évènement observable ne nécessitant guère d'autres recherches. Cependant, il est clair que les données avancées ci-dessus dépassaient le niveau de connaissances que les hommes détenaient à cette époque. Celles-ci n'ont d'ailleurs pu être vérifiées que grâce au développement de la science au 20ème siècle.

Examinons-les maintenant une à une.

Une goutte de semence

Dans l'image à gauche, nous voyons la semence éjectée dans l'utérus. Seulement très peu de spermatozoïdes parmi les 250 millions émis du mâle peuvent atteindre l'ovule. Le spermatozoïde qui fertilisera l'¶uf est le seul parmi les milliers de spermatozoïdes qui sont parvenus à survivre. Le fait que l'homme n'est pas fait de la semence entière, mais d'une petite partie d'elle, est exprimé dans le Coran avec l'expression "une goutte de sperme éjaculé".

Lors d'une relation sexuelle, 250 millions de spermatozoïdes sont émis en même temps par le mâle. Les spermatozoïdes entreprennent alors un voyage ardu de cinq minutes au sein du corps de la femme jusqu'à ce qu'ils atteignent l'ovule. Seulement mille de ces 250 millions de spermatozoïdes réussiront à l'atteindre. L'ovule, qui a la moitié de la taille d'un grain de sel, ne se laisse pénétrer que par un seul de ces spermatozoïdes. En d'autres termes, l'essence de l'homme n'est pas le résultat d'une semence complète mais seulement d'une petite partie de celle-ci. Ceci est expliqué dans le Coran:

L'homme pense-t-il qu'on le laissera sans obligation à observer (et qu'il ne sera pas puni pour ses mauvais actes)? N'était-il pas une goutte de sperme éjaculé? (Sourate al-Qiyamah, 36-37)

Comme nous l'avons vu, le Coran nous informe que l'homme n'est pas créé à partir d'une semence complète mais seulement d'une petite partie de celle-ci. L'insistance particulière de cette révélation à annoncer un fait qui n'a été découvert que par la science moderne est une preuve que son origine est divine.

Le mélange dans la semence

Le liquide appelé semence ne comporte pas que des spermatozoïdes. Il est composé d'un mélange de différents fluides. Ces derniers ont différentes fonctions: ils contiennent le sucre nécessaire pour fournir l'énergie aux spermatozoïdes, neutralisent les acides à l'entrée de l'utérus et créent l'environnement propice à un meilleur déplacement des spermatozoïdes.

Il est assez intéressant de noter que lorsque la semence est mentionnée dans le Coran, elle est qualifiée de fluide-mêlé:

En effet, Nous avons créé l'homme d'une goutte de sperme mélangé (aux composantes diverses) pour le mettre à l'épreuve. (C'est pourquoi) Nous l'avons fait entendant et voyant. (Sourate al-Insan, 2)

Dans un autre verset, le sperme est défini comme étant un mélange et Dieu souligne dans le Coran que l'homme est créé à partir de ce mélange:

Qui a bien fait tout ce qu'll a créé. Et Il a commencé la création de l'homme à partir de l'argile, puis Il tira sa descendance d'une goutte d'eau vile (le sperme). (Sourate as-Sajda, 7-8)

Le mot arabe sulala, traduit par "goutte" signifie "partie essentielle ou supérieure de quelque chose". Quelle que soit son implication, il signifie "partie d'un tout". Ceci prouve que le Coran est l'expression d'une volonté qui connaît la création de l'homme jusque dans ses moindres détails. Cette volonté n'est autre que celle du Créateur de l'homme.

Le sexe d'un bébé



Il est noté dans le Coran que la masculinité et la féminité sont créées à partir d'une goutte de semence éjaculée. Cependant, jusqu'à une période assez récente, on croyait que le sexe du bébé était déterminé par les cellules de la mère. La science a découvert cette information fournie par le Coran seulement au 20ème siècle.

Jusqu'à une époque assez récente, on pensait que le sexe d'un bébé était déterminé par les cellules de la mère. Ou pensait-on tout au moins que le sexe était déterminé conjointement par les cellules mâles et femelles. Mais le Coran nous renseigne différemment: il affirme que la masculinité ou la féminité est créée du "sperme déversé dans la matrice".

Il a créé le couple, le mâle et la femelle, à partir d'une goutte de semence éjaculée. (Sourate an-Najm, 45-46)

Les progrès des disciplines de la génétique et de la biologie moléculaire ont validé scientifiquement l'exactitude de l'information donnée dans le Coran. On comprend maintenant que le sexe est déterminé par les cellules spermatiques provenant du mâle, et que la femelle ne joue aucun rôle dans ce processus.

Les chromosomes sont les principaux éléments intervenant dans la détermination du sexe. Deux des 46 chromosomes qui déterminent la structure d'un être humain sont identifiés comme les chromosomes sexuels. Ces deux chromosomes sont appelés "XY" chez les mâles et "XX" chez les femelles, parce que la forme des chromosomes ressemble à ces lettres. Le chromosome Y est porteur des gènes codant la masculinité, tandis que le chromosome X est porteur des gènes codant la féminité.

La formation d'un nouvel être humain commence par la combinaison croisée d'un de ces chromosomes, qui existe en paires chez les mâles et les femelles. Chez les femelles, les deux composants de la cellule sexuelle, qui se divise en deux durant l'ovulation, sont porteurs de chromosomes X. La cellule sexuelle d'un mâle, en revanche, produit deux sortes différentes de spermatozoïde, l'une contenant des chromosomes X et l'autre des chromosomes Y. Si un chromosome X d'une femelle s'unit avec un spermatozoïde contenant un chromosome X, alors le bébé sera de sexe féminin. S'il s'unit avec le spermatozoïde qui contient un chromosome Y, le bébé sera de sexe masculin.

Autrement dit, le sexe d'un bébé est déterminé par le chromosome du mâle qui s'unit avec l'ovule de la femelle.

On ignorait tout cela jusqu'à la découverte de la génétique au 20ème siècle. Dans de nombreuses cultures, on s'imaginait même que le sexe d'un bébé était déterminé par le corps de la femelle. C'est pourquoi les femmes étaient blâmées quand elles donnaient naissance à des filles.


Le chromosome Y est porteur des caractéristiques de la masculinité, tandis que le chromosome X est porteur des caractéristiques de la féminité. Dans l'ovule de la mère, il y a seulement des chromosomes X, qui déterminent les caractéristiques de la femelle. Dans la semence parvenant du père se trouvent des spermatozoïdes qui incluent des chromosomes X ou Y. C'est pourquoi, le sexe du bébé dépend des chromosomes X ou Y que contient le spermatozoïde qui fertilise l'¶uf. En d'autres termes, comme écrit dans le verset, le facteur déterminant le sexe du bébé est la semence qui vient du père. Ce renseignement, qui ne pouvait être connu à l'époque où le Coran a été révélé, est la preuve du fait que c'est un livre divin.


Treize siècles avant la découverte des gènes humains, le Coran a cependant révélé une information qui dément cette superstition et a mentionné le fait que l'origine du sexe ne provient pas des femmes mais du sperme des hommes.

L'adhérence s'accrochant à l'utérus

Dans la première phase de son développement, le bébé dans la matrice maternelle est en forme d'un zygote qui s'accroche à l'utérus pour se nourrir du sang de la mère. On voit dans l'image à gauche un zygote qui ressemble à un morceau de chair. Cette formation, qui a été découverte par l'embryologie moderne, était miraculeusement énoncée dans le Coran au 7ème siècle avec le mot alaq, qui signifie "quelque chose qui s'accroche" et est employé pour décrire les sangsues qui s'accrochent à un corps afin de sucer le sang.

Si nous continuons à examiner le Coran, notamment sur ce qu'il affirme sur la formation des êtres humains, nous rencontrerons encore d'autres miracles scientifiques très importants.

Lorsque le spermatozoïde du mâle s'unit à l'ovule de la femelle, l'essence du bébé à naître est formée. Cette cellule unique, que la biologie appelle "zygote", commencera instantanément à se reproduire en se divisant, pour devenir ensuite un "morceau de chair". Nul ne peut, bien entendu, observer cela autrement qu'à l'aide d'un microscope.

Toutefois, le zygote ne passe pas sa période de développement dans le vide. Il s'accroche à l'utérus comme une plante s'enracine dans la terre. Grâce à ce lien, le zygote obtient du corps de la mère les substances essentielles à son développement.16

C'est là qu'apparaît un miracle très important du Coran. Parlant du zygote qui se développe dans l'utérus de la mère, Dieu emploie dans le Coran le mot alaq (adhérence):

Lis, au nom de ton Seigneur qui a créé, créé l'être humain d'un 'alaq. Lis, car ton Seigneur est le Très-Généreux… (Sourate al-'Alaq, 1-3)

Le sens du mot alaq en arabe est "quelque chose qui s'accroche". Ce mot est utilisé littéralement pour décrire les sangsues qui s'accrochent au corps pour sucer le sang.

Ce n'est certainement pas par coïncidence qu'un mot si approprié est utilisé pour le zygote se développant dans l'utérus de la mère. Cela prouve une fois de plus que le Coran est une révélation de Dieu, le Seigneur de tous les mondes.

Les muscles qui enveloppent les os


Les os du bébé qui termine son développement dans la matrice maternelle, sont vêtus de la chair durant une étape particulière.

Nous avons un autre aspect important des informations mentionnées dans les versets du Coran pour ce qui concerne les étapes du développement d'un être humain dans l'utérus de la mère. Les versets indiquent que dans l'utérus de la mère, ce sont d'abord les os qui se développent, puis que les muscles se forment et enveloppent ces os.

Ensuite Nous en avons fait une goutte de semence dans un réceptacle sûr, puis Nous avons créé de la goutte de semence une adhérence, puis Nous avons créé de l'adhérence un morceau mâché, puis Nous avons créé du morceau mâché des os puis Nous avons revêtu les os de chair; ensuite Nous en avons produit un autre être: béni soit Allah, le meilleur des Créateurs! (Sourate al-Mou'minoûn, 14)

L'embryologie est une discipline scientifique qui étudie le développement de l'embryon dans l'utérus de la mère. Jusqu'à très récemment les embryologues pensaient que les os et les muscles embryonnaires se développaient en même temps. C'est pourquoi, on a longtemps prétendu que ces versets étaient en contradiction avec la science. Mais des recherches microscopiques plus poussées effectuées grâce aux progrès technologiques ont établi que la révélation coranique est littéralement correcte.

Ces examens au niveau microscopique ont montré que le développement à l'intérieur de l'utérus maternel se fait exactement de la manière décrite dans le verset. D'abord, le tissu cartilagineux de l'embryon s'ossifie. Puis les cellules musculaires qui sont sélectionnées dans le tissu entourant les os s'assemblent et enveloppent ces os. Cet événement est décrit dans une publication scientifique nommée Developing Human en ces termes:

"Au cours de la septième semaine, le squelette commence à se former dans le corps et les os prennent leur forme familière. À la fin de la septième semaine et durant la huitième semaine, les muscles prennent leur position autour des os." 17

Bref, les étapes du développement humain décrites dans le Coran concordent parfaitement avec les découvertes de l'embryologie moderne


Plusieurs étapes du développement du bébé dans la matrice maternelle sont décrites dans le Coran. Comme il est rapporté dans le 14ème verset de la sourate al-Mou'minoûn, le cartilage de l'embryon dans la matrice de la mère s'ossifie en premier lieu. Ensuite ces os sont couverts des cellules musculaires. Dieu décrit ce développement dans le verset: "…puis Nous avons créé du morceau mâché des os puis Nous avons revêtu les os de chair."


Les trois étapes dans l'utérus maternel

Dans le Coran, il est noté que l'homme est créé dans un processus de trois étapes dans l'utérus maternel.

Il vous crée dans les ventres de vos mères, création après création, dans trois ténèbres. Tel est Allah, votre Seigneur! À Lui appartient toute la royauté. Point de divinité à part Lui. Comment pouvez-vous vous détourner (de son culte)? (Sourate az-Zumar, 6)

Comme on peut le comprendre, ce verset indique que l'être humain est créé dans le ventre de sa mère en trois étapes distinctes. La biologie moderne a bien révélé que le développement embryonnaire du bébé a lieu dans trois régions distinctes de l'utérus maternel. Aujourd'hui, dans les manuels d'embryologie étudiés dans les facultés de médecine, ce sujet est considéré comme une connaissance fondamentale. Par exemple, dans Basic Human Embryology, un texte de référence fondamental dans le domaine de l'embryologie, ce fait est exprimé ainsi:

"La vie dans l'utérus connaît trois étapes: pré-embyonnaire (les premières deux semaines et demie); embryonnaire (jusqu'à la fin de la huitième semaine); et f¶tale (de la huitième semaine à l'accouchement)." 18

Ces phases, appelées trimestres, désignent trois périodes et correspondent aux étapes du développement du bébé. Les caractéristiques de ces 3 étapes sont décrites ainsi:

- L'étape pré-embryonnaire:

Lors de cette première étape, le zygote commence instantanément à se reproduire en se divisant. Il devient ensuite un morceau de chair et s'accroche à la paroi de l'utérus. Les cellules s'organisent en trois couches tout en continuant à se reproduire.

- L'étape embryonnaire:

Pendant cette deuxième étape qui dure 5,5 semaines, l'être vivant est appelé "embryon". Les cellules commencent à former les organes et les systèmes principaux du corps.

- L'étape f¶tale:

L'embryon est appelé "f¶tus" pendant cette étape qui commence à partir de la 8ème semaine de la grossesse et qui dure jusqu'à l'accouchement. À la différence de l'étape précédente, le f¶tus a maintenant l'apparence d'un être humain avec son visage, ses mains et ses pieds. Bien que long de trois cm au premier stade, le f¶tus a tous ses organes complets. Cette étape dure trente semaines et le développement continue jusqu'à la semaine de l'accouchement.

Ces informations sur le développement dans l'utérus maternel n'ont été disponibles qu'après des observations effectuées avec des instruments modernes. Pourtant, comme de nombreux autres faits scientifiques, ce savoir nous est communiqué miraculeusement dans les versets du Coran. Le fait que des renseignements si détaillés et si exacts aient été donnés dans le Coran, à une époque où les gens n'avaient que des connaissances réduites des questions médicales, prouve clairement que le Coran n'est pas une parole humaine, mais la parole de Dieu.

GGMM

* [ Aucun rang ] *

Messages : 69
Enregistré le : 05 janv. 2007, 18:42

Ecrit le 06 janv. 2007, 13:21

Message par GGMM »

Je l'ai déjà lu et je répète ce que j'ai déjà dit à Zaid:

Montre-moi dont le passage du Coran qui affirme l'existence de spermatozoïdes! Je n'ai jamais vu ça! Ce texte là dit n'importe quoi. Et c'est totalement faux de prétendre que les connaissances dites dans la sourate 23,13-14 étaient trop avancées pour l'époque. Les Grecs connaissaient déjà tout ça. Je l'ai dit et je le répète, Mohammed, lorsqu'il a inventé ce passage, n'a que repris les théories déjà bien connues de Galien et Hypocrate.

patlek

[ Incroyant ] [ Athée ]

Messages : 8078
Enregistré le : 01 août 2005, 09:56

Ecrit le 06 janv. 2007, 13:23

Message par patlek »

Harun yahia, le retour...

patlek

[ Incroyant ] [ Athée ]

Messages : 8078
Enregistré le : 01 août 2005, 09:56

Ecrit le 06 janv. 2007, 13:26

Message par patlek »

GGMM a écrit :Je l'ai déjà lu et je répète ce que j'ai déjà dit à Zaid:

Montre-moi dont le passage du Coran qui affirme l'existence de spermatozoïdes! Je n'ai jamais vu ça! Ce texte là dit n'importe quoi. Et c'est totalement faux de prétendre que les connaissances dites dans la sourate 23,13-14 étaient trop avancées pour l'époque. Les Grecs connaissaient déjà tout ça. Je l'ai dit et je le répète, Mohammed, lorsqu'il a inventé ce passage, n'a que repris les théories déjà bien connues de Galien et Hypocrate.
Non seulement mohamed ne mentionne jamais le spermatozoide,mais mieux que çà; pour le coran, l' homme est créé d' une goutte de sperme, et uniquement de çà! (Ce qui est faux; et si on regarde dans les hadiths, c' est pire encore ce qu' on y trouve, c' est du n' importe quoi.)

Glory

* [ Aucun rang ] *

Messages : 877
Enregistré le : 04 janv. 2007, 19:11

Ecrit le 06 janv. 2007, 13:29

Message par Glory »

Zaid a écrit : Mouhammed saw était un bédoin illétré, alors hypocrate et autres je pense pas qui connais.
Selon les historiens musulmans, particulièrement Ibn Abi Usaybia et Al-Qifti, le premier diplômé le plus célèbre de Jundi-Shapur (où les manuscrits de Galien étaient à disposition dans leurs traductions. Il y a appris la médecine grec, Galien, Hippocrate, Aristote…) il était un docteur appelé Al Harith Ibn Kalada, qui était plus âgés et contemporain à Mohammed. "il était probablement du milieu du sixième siècle, de la tribu de Banu Thaqif.
Il a voyagé au Yémen et puis en Perse où il a reçu son instruction en sciences médicales à la grande école médicale de Jundi-Shapur et a été intimement mis au courant ainsi des enseignements médicaux d'Aristote, d’Hippocrate et de Galien." M. Z. Siddiqi (Calcutta University, 1959) Studies in Arabic and Persian Medical Literature, p. 6-7

Il est devenu célèbre en partie, en raison d'une consultation avec le Roi Chosroes. Plus tard il est devenu un compagnon du prophète Mohammed lui-même, et selon les traditions médicales musulmanes Mohammed a cherché des conseils médicales auprès de lui. M. J. L. Young et al., (Cambridge University Press, 1990) Cambridge History of Arabic Literature: Religion, Learning and Science in the `Abbasid Period, p. 342

Il a pu même avoir été un parent du prophète et ses "enseignements ont assurément influencé ce dernier" [ c.-à-d., Mohammed ]. A. A. Khairallah, op. cit., p. 22

http://facealislam.free.fr/embryon_grec.html

Zaid

* [ Aucun rang ] *

Messages : 1458
Enregistré le : 06 déc. 2006, 07:07

Ecrit le 06 janv. 2007, 13:45

Message par Zaid »

Glory a écrit : Selon les historiens musulmans, particulièrement Ibn Abi Usaybia et Al-Qifti, le premier diplômé le plus célèbre de Jundi-Shapur (où les manuscrits de Galien étaient à disposition dans leurs traductions. Il y a appris la médecine grec, Galien, Hippocrate, Aristote…) il était un docteur appelé Al Harith Ibn Kalada, qui était plus âgés et contemporain à Mohammed. "il était probablement du milieu du sixième siècle, de la tribu de Banu Thaqif.
Il a voyagé au Yémen et puis en Perse où il a reçu son instruction en sciences médicales à la grande école médicale de Jundi-Shapur et a été intimement mis au courant ainsi des enseignements médicaux d'Aristote, d’Hippocrate et de Galien." M. Z. Siddiqi (Calcutta University, 1959) Studies in Arabic and Persian Medical Literature, p. 6-7

Il est devenu célèbre en partie, en raison d'une consultation avec le Roi Chosroes. Plus tard il est devenu un compagnon du prophète Mohammed lui-même, et selon les traditions médicales musulmanes Mohammed a cherché des conseils médicales auprès de lui. M. J. L. Young et al., (Cambridge University Press, 1990) Cambridge History of Arabic Literature: Religion, Learning and Science in the `Abbasid Period, p. 342

Il a pu même avoir été un parent du prophète et ses "enseignements ont assurément influencé ce dernier" [ c.-à-d., Mohammed ]. A. A. Khairallah, op. cit., p. 22

http://facealislam.free.fr/embryon_grec.html
Oui et la marmotte plie l'aluminum ? :D :D

Zaid

* [ Aucun rang ] *

Messages : 1458
Enregistré le : 06 déc. 2006, 07:07

Ecrit le 06 janv. 2007, 13:52

Message par Zaid »

GGMM a écrit :Je l'ai déjà lu et je répète ce que j'ai déjà dit à Zaid:

Montre-moi dont le passage du Coran qui affirme l'existence de spermatozoïdes! Je n'ai jamais vu ça! Ce texte là dit n'importe quoi. Et c'est totalement faux de prétendre que les connaissances dites dans la sourate 23,13-14 étaient trop avancées pour l'époque. Les Grecs connaissaient déjà tout ça. Je l'ai dit et je le répète, Mohammed, lorsqu'il a inventé ce passage, n'a que repris les théories déjà bien connues de Galien et Hypocrate.
Je crois que tu ne comprend pas Mouhammed saw été bédouin orphelin qui n'est jamais allé a l'école, et toi tu me parle de galien et d'hypocrate ?
Quant au mot spermatozoides, sache que la langue arabe est trés riche, certain érudit musulmans ont cru voir ce mot dans le Coran, mais moi dans tous les Coran que j'ai lu, meme les traductions les plus recentes elle ne parle pas de spematozoides. Le Coran est avant tous un livre religieux, Dieu y' décrit la nature sans aucune erreur, au contraire il ya des revéllations. :wink:
Modifié en dernier par Zaid le 06 janv. 2007, 14:15, modifié 1 fois.

REHTSE

* [ Aucun rang ] *

Messages : 1253
Enregistré le : 14 nov. 2006, 00:18

Ecrit le 06 janv. 2007, 13:53

Message par REHTSE »

Que c'est difficile de le reconnaître que l'homme n'est pas fait de sperme seulement et vous cherchez des preuves scientifique dans le Coran mais vous n'aimez pas quands cela vous dérangent.

Le texte ne parle pas d'ovule.


Nous en fîmes une goutte de sperme dans un reposoir solide.

REHTSE

* [ Aucun rang ] *

Messages : 1253
Enregistré le : 14 nov. 2006, 00:18

Ecrit le 06 janv. 2007, 13:55

Message par REHTSE »

Zaid a écrit : Je crois que tu ne comprend Mouhammed saw été bédouin orphelin qui n'est jamais allé a l'école, et toi tu me parle de galien et d'hypocrate ?
Quant au mot spermatozoides, sache que la langue arabe est trés riche, certain érudit musulmans ont cru voir ce mot dans le Coran, mais moi dans tous les Coran que j'ai lu, meme les traductions les plus recentes elle ne parle pas de spematozoides. Le Coran est avant tous un livre religieux, Dieu y' décrit la nature sans aucune erreur, au contraire il ya des revéllations. :wink:
Pas besoin d'aller à l'école pour savoir les choses que le monde dit..!

Tient nous somme rendu c'est une mauvaise traduction..! (doh)

l'espoir

* [ Aucun rang ] *
Avatar du membre

Messages : 3813
Enregistré le : 18 sept. 2006, 15:37
Localisation : Algérie

Ecrit le 06 janv. 2007, 13:58

Message par l'espoir »

"Puis Nous l'avons consigné, goutte de sperme, dans un reposoir sûr."

le reposoir, c'est quoi à ton avis?
voilà l'explication:



Cet énoncé vient de la sourate 23:13. La goutte ou noutfa a été interprétée comme le sperme ou spermatozoïde, mais une interprétation plus significative serait le zygote qui se divise pour former un blastocyste qui s'implante dans l'utérus ("lieu de repos"). Cette interprétation est supportée par un autre verset de Coran qui dit que "l'être humain est créé d'une goutte mélangée." Le zygote se forme par l'union d'un mélange du sperme et de l'ovule ("la goutte mélangée").
25.63. Les serviteurs du Miséricordieux sont ceux qui marchent humblement sur la terre, qui lorsque les ignorants s'adressent à eux disent "paix"
Hadith: «Crains Dieu où que tu sois, fais suivre la mauvaise action par la bonne et use d’un bon comportement envers les gens»

l'espoir

* [ Aucun rang ] *
Avatar du membre

Messages : 3813
Enregistré le : 18 sept. 2006, 15:37
Localisation : Algérie

Ecrit le 06 janv. 2007, 14:00

Message par l'espoir »

"Puis nous avons transformé la goutte des spermes en une création qui s'accroche."


"Puis de quelque chose qui s'accroche, Nous avons créé un morceau de chair mâché."

"Puis du morceau de chair mâchée, Nous avons créé des os puis Nous avons revêtu de chair les os."

" Ensuite, Nous en avons produit une toute autre créature."

" Et Il vous a assigné l'ouïe et les yeux et le touché et la compréhension."

" Puis, d'un morceau de chair mâchée, formée aussi bien qu'informée."

" Et Nous déposons dans les ventres ce que Nous voulons, jusqu'à un terme dénommé."

tout est dans l'ordre!

voilà la science, la science du Seigneur.
Modifié en dernier par l'espoir le 06 janv. 2007, 14:07, modifié 1 fois.
25.63. Les serviteurs du Miséricordieux sont ceux qui marchent humblement sur la terre, qui lorsque les ignorants s'adressent à eux disent "paix"
Hadith: «Crains Dieu où que tu sois, fais suivre la mauvaise action par la bonne et use d’un bon comportement envers les gens»

REHTSE

* [ Aucun rang ] *

Messages : 1253
Enregistré le : 14 nov. 2006, 00:18

Ecrit le 06 janv. 2007, 14:03

Message par REHTSE »

l'espoir a écrit :"Puis Nous l'avons consigné, goutte de sperme, dans un reposoir sûr."

le reposoir, c'est quoi à ton avis?
voilà l'explication:



Cet énoncé vient de la sourate 23:13. La goutte ou noutfa a été interprétée comme le sperme ou spermatozoïde, mais une interprétation plus significative serait le zygote qui se divise pour former un blastocyste qui s'implante dans l'utérus ("lieu de repos"). Cette interprétation est supportée par un autre verset de Coran qui dit que "l'être humain est créé d'une goutte mélangée." Le zygote se forme par l'union d'un mélange du sperme et de l'ovule ("la goutte mélangée").
Un reposoir regarde dans le dictionnaire ce que cela signifie..!

Aucun rapport avec ce que tu dis..!

REHTSE

* [ Aucun rang ] *

Messages : 1253
Enregistré le : 14 nov. 2006, 00:18

Ecrit le 06 janv. 2007, 14:04

Message par REHTSE »

Tout est là et quoi dire de plus ? rien


Vous le prenez ou vous le rejetez.

l'espoir

* [ Aucun rang ] *
Avatar du membre

Messages : 3813
Enregistré le : 18 sept. 2006, 15:37
Localisation : Algérie

Ecrit le 06 janv. 2007, 14:06

Message par l'espoir »

REHTSE a écrit : Un reposoir regarde dans le dictionnaire ce que cela signifie..!

Aucun rapport avec ce que tu dis..!
ça reste ton avis, pas celui des savants.

lis le reste!
25.63. Les serviteurs du Miséricordieux sont ceux qui marchent humblement sur la terre, qui lorsque les ignorants s'adressent à eux disent "paix"
Hadith: «Crains Dieu où que tu sois, fais suivre la mauvaise action par la bonne et use d’un bon comportement envers les gens»

REHTSE

* [ Aucun rang ] *

Messages : 1253
Enregistré le : 14 nov. 2006, 00:18

Ecrit le 06 janv. 2007, 14:15

Message par REHTSE »

l'espoir a écrit : ça reste ton avis, pas celui des savants.

lis le reste!
Des savants vraiment. (loll)

Ce que tu dis n'a aucun rapport avec les savants mais juste pour pas être contredit.

Un chien est un chien un chat un chat..!

Le mots reposoir dans le dictionnaire n'est pas l'ovule.

Répondre
  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Retourner vers « Dialogue islamo-chrétien »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Teo, Yacine et 62 invités