Les 43 erreurs scientifiques du Coran ( vidéo)

Apprendre sur l'Islam religion de Mohammed
Règles du forum
La religion musulmane l'Islam, se veut une révélation en langue arabe de la religion originelle d'Adam, de Noé, et de tous les prophètes parmi lesquels elle place aussi Jésus. Ainsi, elle se présente comme un retour à la religion d'Abraham (appelé, en arabe, Ibrahim par les musulmans) du point de vue de la croyance, le Coran le définissant comme étant la voie d'Ibrahim (millata Ibrahim) c'est-à-dire une soumission exclusive à Allah.
Répondre
vic

[ Incroyant ] [ Athée ]
Avatar du membre

Messages : 12979
Enregistré le : 07 juil. 2013, 16:15

Les 43 erreurs scientifiques du Coran ( vidéo)

Ecrit le 23 avr. 2020, 18:06

Message par vic »

Ca n'est pas en apprenant à prendre des vessies pour des lanternes qu'on apprend à voir clair en soi

Fawzifarabi

* [ Aucun rang ] *

Messages : 228
Enregistré le : 18 avr. 2020, 22:16
Localisation : Montréal

Re: Les 43 erreurs scientifiques du Coran ( vidéo)

Ecrit le 26 avr. 2020, 23:16

Message par Fawzifarabi »

Au nom d’Allah, L'Infiniment Miséricordieux, Le Très Miséricordieux. Que le salut et bénédictions soient sur son messager, Mohammad, le dernier maillon de la chaîne prophétique. Amine

Bonjour vic

Dès le XIè siècle chrétien, Ibn Hazm (mort en l'an 1064 de l'ère chrétienne / an 456 de l'ère hégirienne), écrivait : "Dieu a informé que le soleil vogue dans une orbite [Coran 36/40] et qu'il est un flambeau placé dans l'espace céleste [Coran 25/61]" "Si donc [ce verset 18/86 voulait dire] que le soleil disparaît dans une source dans la terre, comme le prétendent les ignorants, ou dans la mer, alors (cela voudrait dire que) le soleil a quitté (le lieu qui lui est assigné) dans le ciel et est sorti de son orbite. Or ceci est faux, car contredisant la parole de Dieu [= les versets 36/40 et 25/61]" (Al-Fissal fi-l-milal wa-l-ahwâ' wa-n-nihal, tome 1 p. 357). Il est donc évident que ce verset 18/86 ne peut pas vouloir dire que le soleil se couche réellement, de surcroît dans une source, puisque d'autres versets, les 36/40 et 18/86, disent qu'il a une orbite et qu'il est placé dans l'espace céleste. Et cet écrit de Ibn Hazm est d'autant plus intéressant que ce savant est connu pour faire preuve d'un littéralisme très prononcé dans sa lecture du Coran et de la Sunna.

En fait, quand Dieu dit que Dhu-l-Qarnayn (Cyrus II) "vit le soleil se coucher dans une source boueuse" (Coran 18/86), il décrit ce que les yeux de Dhu-l-Qarnayn ont alors vu : le soleil se couchait à l'horizon d'une mer qui avait l'apparence d'une source boueuse (ou bouillante, nous allons y revenir). Mais ça ne veut pas dire que le soleil plonge réellement dans la mer.

L'épisode auquel ce verset coranique 18/86 fait allusion se déroule pendant la campagne vers l'ouest menée par Cyrus II : "Alors il suivit une voie. Puis, quand il eut atteint le couchant du soleil, il vit celui-ci se coucher dans une source boueuse, et, auprès de celle-ci, il trouva un peuple ..." (Coran 18/85-86). Comme l'a écrit as-Syôhârwî, ces versets relatent la campagne que Cyrus II mena jusqu'à conquérir la Lydie. Poussant jusqu'au littoral de l'Asie mineuse, que borde la mer aujourd'hui dite Egée, il regarde celle-ci au moment d'un coucher de soleil ; plutôt que de s'offrir à ses yeux comme ce qu'il est, une mer, le plan d'eau qu'il regarde ressemble, à cause de la présence de multiples îlots, à un ensemble de bassins ; avec l'agitation de la mer, on dirait même une source, avec l'eau qui monte et qui descend au milieu d'îlots dressant leurs pitons hors des flots. Il vit donc le soleil se coucher dans ce qui ressemblait à un bassin, à une source (cf. Qassas ul-qur'ân 3/158). C'est d'après une lecture – la plus répandue – qu'il s'agit d'une "source boueuse" ("'aynin hami'ah") ; as-Syôharwî l'explique en disant que l'eau n'était réellement pas claire (Qassas ul-qur'ân 3/158). D'après une autre variante de lecture – Ibn Âmir, Hamza, al-Kissâ'ï, Abû Bakr 'an 'Âssim –, il s'agit de lire : "'aynin hâmiyah", ce qui signifie : "source bouillante". Ce sens est également valable, dans la mesure où l'agitation de la mer, à quoi s'ajoute le reflet du soleil rougeoyant au moment de son coucher, peuvent faire ressembler une portion de mer se trouvant entre des îlots à une eau bouillante.

La même chose a été dite par certains anciens ulémas quant au hadîth où le Prophète (sur lui soit la paix) a dit que lorsque le soleil se lève, il se lève entre les deux cornes du Diable. Cela signifie que, par rapport aux hommes qui se trouvent sur la portion de la Terre pour laquelle le soleil "se lève", le Diable se place entre eux et le soleil levant, de sorte que ce dernier semble se lever entre les deux cornes que le Diable a sur sa tête.

Chose similaire a été dite par certains ulémas à propos de la parole du Prophète qui a dit que le soleil se trouve en dessous du Trône lorsqu'il se couche. Car si on comprend ce hadîth comme signifiant que le soleil est à chaque instant en dessous du Trône, et prosterné, c'est-à-dire soumis à Dieu, quelle spécificité reste-t-il au moment du coucher ? La réponse est qu'il s'agit bien de chaque instant, mais le Prophète l'a spécifié à Abû Dharr à un moment précis, celui du coucher (lire notre article à propos du coucher du soleil en-dessous du Trône).

La même chose peut être comprise à propos de cet autre verset coranique : "Il a fait descendre du ciel une eau, puis a fait sortir par son moyen toutes sortes de fruits comme nourriture pour vous" (Coran 2/22). 20 autres versets (cf. Anwâr ud-dirâyât) disent la même chose : la pluie descend du ciel. Des détracteurs s'écrieraient : "Aujourd'hui on sait que ça ne descend pas du ciel mais du nuage..." Evidemment.
Mais un autre verset existe qui dit aussi : "Avez-vous considéré l'eau que vous buvez ? Est-ce vous qui l'avez fait descendre du nuage ou est-ce Nous ?" (Coran 56/68-69) ; voir aussi 78/14.

Les versets du premier groupe sont donc à comprendre à la lumière de ceux du second : comme le disent ceux-ci, c'est du nuage que la pluie tombe ; mais du point de vue de l'homme qui se trouve sur terre, sous l'averse, la pluie lui semble "tomber du ciel" ; cela a donc été la formulation coranique dans les autres versets. (Il est vrai, cependant, que certains ulémas, par manque de connaissances en sciences temporelles, ont fait la démarche inverse : ils ont lu les versets du second groupe à la lumière de ceux du premier : selon eux, c'est réellement du ciel que la pluie descend, mais avant d'arriver sur terre elle passe par le nuage, ce qui ralentit son cours et son débit : Hâshiyat us-Sâwî, cité dans Anwâr ud-dirâyât, p. 14. Bien évidemment, d'un point de vue scientifique, cette explication-là n'est pas plausible. C'est l'autre démarche qui est correcte.)


Ici il est intéressant de relever que ce que Ibn Hazm a écrit à propos du verset 18/86, à propos de l'objection faite à son sujet aux musulmans et à propos de la réponse qu'il a fournie, cela prend place dans un Chapitre concernant les objections que des ignorants parmi les athées font à ceux des musulmans qui sont faibles [en connaissances islamiques] ("Dhikru fussûl ya'taridhu bihâ jahalat ul-mulhidîn 'ala dha'afat il-muslimîn") : il y a mentionné notamment la sphéricité de la terre et l'objection faite à ce sujet par rapport à quelques versets du Coran où Dieu dit qu'Il a étalé la terre pour le (bénéfice des) humains ; et quelques autres points. Comme quoi, près de mille ans après, il y en a qui sont toujours à exploiter le même filon pour essayer de détourner les musulmans dotés de peu de connaissances...

Mais en fait la réponse est simple : ces personnes sont savantes dans les affaires temporelles, mais capables de raisonnements déroutants par leur simplisme dans les affaires relatives à Dieu, à Sa révélation, à l'au-delà, au monde invisible, à ce qui est bien et à ce qui ne l'est pas. "'Uqalâ' fi-d-dunyâ, aghbiyâ' fi-d-dîn" ("ils sont intelligents dans les affaires temporelles, mais non dans les affaires religieuses"), selon la formule que Abu-l-Hassan 'Alî an-Nadwî a employée à propos des 'Âd (Qassas un-nabiyyîn, tome 2). Car il y a de quoi rester réellement sidéré devant l'incapacité dont certains font preuve quand il s'agit de comprendre la plus petite nuance à propos d'un texte issu d'une révélation divine, alors même qu'ils sont parfaitement capables, à propos de n'importe quel texte d'auteurs tels que Pascal, Voltaire, Rousseau, Kant, et d'autres, de concilier certains passages avec d'autres, en nuançant le propos ici et en le généralisant là, d'effectuer des recherches historiques poussées pour justifier telle formulation par rapport au contexte de l'époque, etc. Mais dès qu'on leur met un texte issu d'une révélation divine sous les yeux, leur raison ne fonctionne plus : ils deviennent littéralistes et trouvent toutes sortes de problèmes.

C'est en fait parce qu'ils ne sont pas impartiaux. Et parfois ils savent bien qu'ils ne le sont pas, et ils cherchent des failles : dès qu'ils trouvent un verset qui parle par exemple de combat, ils le brandissent en s'exclamant : "Vous voyez, voilà ce que ça dit !". D'autres fois ils se prétendent impartiaux ("Je l'avais ouvert en toute bonne foi quand j'avais commencé à le lire, mais ensuite...") alors que l'éducation qu'ils ont reçue (de parents, de maîtres ou de la société dans sa majorité) les a tellement imprégnés que, inconsciemment, ils ne le sont pas.

Si Dieu a voulu que le Coran constitue, en soi, "une guidance pour les hommes" (Coran 2/185), pour tous les hommes, Il a aussi voulu que les hommes choisissent d'y croire, et donc qu'ils réussissent, à son sujet aussi, une certaine épreuve. C'est bien pourquoi, si d'un côté Il y a mis des passages qui prouvent l'origine du Coran, de l'autre Il y a également et délibérément placé quelques éléments qui constituent en quelque sorte des "pièges", pouvant égarer celui qui ne persévère pas, qui ne fait pas des recherches l'esprit et le coeur réellement ouverts à Dieu. Il dit : "Il égare de nombreuses personnes par son moyen [= le Coran], et Il guide de nombreuses personnes par son moyen. Et il n'égare par son moyen que les fâssiqûn" (Coran 2/26) (ce dernier terme, issu de la racine FSQ, qui signifie étymologiquement "sortir" – "fassaqat ir-rutabatu min qish'rihâ" –, désigne celui qui a choisi de se démarquer de ce que lui souffle son coeur : "kharaja an mâ alzamahu-l-'aql wa-qtadhat'hu-l-fit'ra"). Il dit également : "Et il est en qui (...) même s'ils voyaient toutes sortes de signes, ne croiraient pas" (Coran 6/25). Ceci exactement comme pour la croyance en Dieu.

Wa Salam

vic

[ Incroyant ] [ Athée ]
Avatar du membre

Messages : 12979
Enregistré le : 07 juil. 2013, 16:15

Re: Les 43 erreurs scientifiques du Coran ( vidéo)

Ecrit le 29 avr. 2020, 12:22

Message par vic »

Comme je l'ai toujours dit ,, ce genre de livre symbolique n'a aucun intêret parce qu'on peut faire dire tout ce qu'on veut à du symbolisme . Chacun y verra midi à sa porte , et ça n'est donc pas un livre de connaissance , mais de fantasmes personnels .Pour examiner ses fantasmes personnels , mieux vaut l'introspection , aucun besoin d'un livre religieux .
Ca n'est pas en apprenant à prendre des vessies pour des lanternes qu'on apprend à voir clair en soi

Fawzifarabi

* [ Aucun rang ] *

Messages : 228
Enregistré le : 18 avr. 2020, 22:16
Localisation : Montréal

Re: Les 43 erreurs scientifiques du Coran ( vidéo)

Ecrit le 29 avr. 2020, 13:31

Message par Fawzifarabi »

Au nom d’Allah, L'Infiniment Miséricordieux, Le Très Miséricordieux. Que le salut et bénédictions soient sur son messager, Mohammad, le dernier maillon de la chaîne prophétique. Amine

Bonjour vic

Alors, il est passé ou ta démonstration scientifique ? ou bien tu n'a rien dans le crâne ? Je suis toujours curieux de savoir quels sont les faits scientifiques qui contredisent le Coran.

À bientôt ... !

vic

[ Incroyant ] [ Athée ]
Avatar du membre

Messages : 12979
Enregistré le : 07 juil. 2013, 16:15

Re: Les 43 erreurs scientifiques du Coran ( vidéo)

Ecrit le 30 avr. 2020, 03:44

Message par vic »

a écrit :Fawzifarabi a dit : Alors, il est passé ou ta démonstration scientifique ? ou bien tu n'a rien dans le crâne ? Je suis toujours curieux de savoir quels sont les faits scientifiques qui contredisent le Coran.
La démonstration scientifique que le Coran était un livre symbolique qui résulte du fantasme de ses adeptes c'est toi même qui nous l'a faite plus haut dans ce même sujet . Tu n'arrêtes pas de nous dire que les phrases du Coran sont symboliques et non la réalité . On voit bien que chacun peut y voir midi à sa porte .
Ce pourquoi en toute logique j'en ai conclu que ce genre de livre n'a aucun intêret , puisqu'un livre où chacun peut y voir midi à sa porte n'est qu'un livre de fantasmes , où la personne ne peut y voir que le fruit de son imagination .
Quel rapport donc entre la science et un tel livre ?
Je rajouterais que le Coran est très dangereux sur un plan psychiatrique , d'une part parce qu' en psychiatrie , une personne qui se laisse dominer par ses fantasmes est une personne très instable notamment parce que la raison est laissée au vestiaire et que les émotions dominent la personne au détriment d'une modération émotionnelle nécessaire au discernement .
La violence qu'on peut trouver dans un livre symbolique comme le Coran n'est pas neutre , et peut faire basculer la personne dans un état de démence encore plus accentuée .
Un sage ne se laisse pas dominer par ses fantasmes , et n'en fait par une ligne de conduite .Ca n'est pas en fuyant perpétuellement la réalité qu'on la comprend mieux .
Un sage ne fuira pas ses fantasmes mais saura les voir à leur juste place . Il faut savoir où commence la réalité , où commence le fantasme.La religion ne fait que brouiller encore plus les pistes à ce sujet et n'amène pas à la sagesse . Seule la science le peut .
Ca n'est pas en apprenant à prendre des vessies pour des lanternes qu'on apprend à voir clair en soi

Fawzifarabi

* [ Aucun rang ] *

Messages : 228
Enregistré le : 18 avr. 2020, 22:16
Localisation : Montréal

Re: Les 43 erreurs scientifiques du Coran ( vidéo)

Ecrit le 30 avr. 2020, 07:01

Message par Fawzifarabi »

Au nom d’Allah, L'Infiniment Miséricordieux, Le Très Miséricordieux. Que le salut et bénédictions soient sur son messager, Mohammad, le dernier maillon de la chaîne prophétique. Amine

Bonjour vic

Beaucoup de personnes occultant l'Histoire musulmane pensent que le Coran n'invite pas à la réflexion et à la recherche de la science en générale. Bien pire encore, elles pensent que le Coran est le frein à tout progrès. Leur réflexion est la suivante : "Les pays musulmans sont sous-développés (bien que la remarque est à nuancer), la faute à leur Coran !" Cette réflexion n'est en réalité que la transposition de la propre histoire de leur civilisation. En effet, "puisque notre religion qu'est le christianisme, a ralenti notre développement alors il doit en être de même pour les musulmans !"

Ces gens prennent leur désir pour des réalités, ils se sont enfermés dans leur paradigme ou vision du monde et croit qu'ils peuvent l'appliquer à tout ce qui les entoure, se considérant ainsi comme "Les Lumières" du monde. Cette conception est bien entendu fausse et l'Histoire l'a bel et bien démontré. Les véritables fondateurs de la science, au sens moderne du terme, ont été les musulmans. L'indiscutable apport du monde musulman à la culture scientifique est inscrit dans l'Histoire. Mais aussi étrange que cela puisse paraître, les ouvrages reconnaissant leurs mérites sont insignifiants. Et quand on traite de la question des sciences musulmanes, nombre d'auteurs falsificateurs de l'Histoire mettent en avant le rôle des sciences grecques. Or, il est connu de tous les historiens que le moteur de la révolution culturelle en Islam ne sont pas les sciences grecques mais le Coran.

Il est évident qu'il est le moteur de l'expansion scientifique qu'a connu le monde musulman après la période de la Révélation. Que de fois lit-on dans le Texte sacré des appels à la réflexion ! Que le Coran ait engendré cette révolution culturelle est un fait indéniable.

Alors que le monde occidental stagnait dans l'ignorance scientifique la plus totale, l'innovation va être l'oeuvre de l'Islam : le fait est démontré par l'étude minutieuse du texte coranique qui va suivre. Par lui, l'homme, et ce pour la première fois dans l'Histoire spirituelle de l'Humanité, va méditer sur les phénomènes de la nature à la portée de son observation et de les étudier afin de déceler des signes de la toute-puissance de Dieu.

:Bye:

vic

[ Incroyant ] [ Athée ]
Avatar du membre

Messages : 12979
Enregistré le : 07 juil. 2013, 16:15

Re: Les 43 erreurs scientifiques du Coran ( vidéo)

Ecrit le 30 avr. 2020, 09:26

Message par vic »

a écrit :Fawzifababi a dit : Beaucoup de personnes occultant l'Histoire musulmane pensent que le Coran n'invite pas à la réflexion et à la recherche de la science en générale. Bien pire encore, elles pensent que le Coran est le frein à tout progrès.
Je ne vois pas de prix nobel de science chez les Musulmans , ni dans les pays arabes .
Ce sont les pays occidentaux ou orientaux ( chine , corée du sud , japon ) qui font la science , et pas du tout les pays musulmans .
Tout fait penser que c'est l'islam qui est un frein à la mentalité scientifique ou d'évolution , tant au point de vue scientifique qu'au point de vue des droits de l'homme , au point que oui l'islam devient la dernière roue de la charrette en terme d'évolution des mentalités et du progrès en général .Et ça finit par se voir .
Toute la partie du monde qui elle participe au progrès regarde l'islam comme un facteur d'arrièrisme certain, il ne faut pas se le cacher .Et ça ne sont pas les terroristes musulmans qui viennent changer cette image .
Ca n'est pas en apprenant à prendre des vessies pour des lanternes qu'on apprend à voir clair en soi

Fawzifarabi

* [ Aucun rang ] *

Messages : 228
Enregistré le : 18 avr. 2020, 22:16
Localisation : Montréal

Re: Les 43 erreurs scientifiques du Coran ( vidéo)

Ecrit le 30 avr. 2020, 11:06

Message par Fawzifarabi »

Au nom d’Allah, L'Infiniment Miséricordieux, Le Très Miséricordieux. Que le salut et bénédictions soient sur son messager, Mohammad, le dernier maillon de la chaîne prophétique. Amine

Bonjour vic

1001 Inventions et le monde d'Ibn Al-Haytham

[youtube]https://www.youtube.com/watch?v=BlZlI_Penkg&t=760s[/youtube]

Je vois que tu ne connais pas encore la grandeur de la civilisation musulmane.

Wa Salam

vic

[ Incroyant ] [ Athée ]
Avatar du membre

Messages : 12979
Enregistré le : 07 juil. 2013, 16:15

Re: Les 43 erreurs scientifiques du Coran ( vidéo)

Ecrit le 30 avr. 2020, 12:18

Message par vic »

Fawzifarabi a écrit :
30 avr. 2020, 11:06
Au nom d’Allah, L'Infiniment Miséricordieux, Le Très Miséricordieux. Que le salut et bénédictions soient sur son messager, Mohammad, le dernier maillon de la chaîne prophétique. Amine

Bonjour vic

1001 Inventions et le monde d'Ibn Al-Haytham

[youtube]https://www.youtube.com/watch?v=BlZlI_Penkg&t=760s[/youtube]

Je vois que tu ne connais pas encore la grandeur de la civilisation musulmane.

Wa Salam
Ben désolé , c'est pas dans les pays musulmans que se passe la science d'aujourd'hui et tout le monde le sait .
:lol:
Si c'est pour inventer le fil à couper le beurre , tu trouveras ça chez les musulmans peut être , mais la technologie de pointe c'est en asie ou en occident .
Ca n'est justement pas en restant dans leur idéalisme imaginaire masturbatif de la grandeur de l'islam et le déni de la réalité que les pays musulmans arriveront à se remettre en question et à recoller au peloton . Si les pays asiatiques s'étaient endormis sur une pseudo grandeur du bouddhisme sans remettre en question leur savoir , la corée du sud , la chine , le japon n'en seraient pas là technologiquement où ils en sont aujourd"hui .Je pense que ton attitude est tout à fait symptomatique de la vision du musulman de l'islam et de la façon dont il en reste sur une sorte d'imaginaire de sa grandeur , refusant d'évoluer d'un pouce .
Ca n'est pas en apprenant à prendre des vessies pour des lanternes qu'on apprend à voir clair en soi

Fawzifarabi

* [ Aucun rang ] *

Messages : 228
Enregistré le : 18 avr. 2020, 22:16
Localisation : Montréal

Re: Les 43 erreurs scientifiques du Coran ( vidéo)

Ecrit le 30 avr. 2020, 12:36

Message par Fawzifarabi »

Au nom d’Allah, L'Infiniment Miséricordieux, Le Très Miséricordieux. Que le salut et bénédictions soient sur son messager, Mohammad, le dernier maillon de la chaîne prophétique. Amine

Bonjour vic

Pour les esprits colonisateurs du XIXe siècle, les Arabes n’ont rien inventé, ils ont juste eu l’immense privilège de garder bien au chaud le savoir des Grecs. Et quand enfin, au XXe siècle, les historiens reconnaissent l’importance des sciences arabes, les esprits s’échauffent : ce sont les Arabes qui ont tout inventé ! Jusqu’à nos célèbres chiffres ! Petite mise au point...

Les sciences méditerranéennes naissent au IIe Millénaire av JC., en Mésopotamie (voir Ré- flexiences n°3). On sait que les Mésopotamiens sont parvenus à repérer les cycles d’éclipses de Lune et de Soleil au terme de plusieurs siècles d’observations qu’ils se transmettent de génération en génération, jusqu’à l’avènement du monde grec. Celui-ci s’empare de ces extraordinaires relevés et commence à produire des textes scientifiques qui explicitent les résultats mésopotamiens. Puis, entre les IIe et IXe siècles ap JC., les observations se font plus rares : on n’en a relevé que neuf autour du berceau méditerranéen. Après Ptolémée (IIes. ap JC.), il n’y a plus d’avancées en astronomie et on ne fait plus que commenter les anciens textes. Par contre, du côté des mathématiques, la recherche continue et elle subsiste même jusqu'au IVe siècle.

Toutes les sciences démarrent au IXe siècle, sous le califat d’al-Ma’mûn. A partir de 813, celui-ci fait traduire à tour de bras tous les textes grecs philosophiques et scientifiques possibles. Il crée la Maison de la Sagesse, un centre qui fonctionne comme une académie : on y dépose les textes à traduire, puis les traductions. Ce centre, financé par le pouvoir, permet le redémarrage de l’activité scientifique. La recherche naît donc immédiatement de la traduction. Ainsi, après la première traduction de l’Almageste de Ptolémée (ouvrage grec d’astronomie du IIe siècle), on construit le tout premier observatoire du monde arabe, et les observations continues reprennent. Au Xe siècle, à Bagdad, les astronomes arabes établissent un programme d’observations sur trente ans ! (durée nécessaire pour pouvoir observer le plus grand cycle des planètes connues alors).

Ce surprenant et fulgurant essor des sciences dans le monde arabe s’explique en partie par la géographie de l’empire. Le passage du monde byzantin au monde musulman s’est pratiquement fait sans déplacement de frontières car les Arabes se sont installés sur des territoires qu’ils ont repris aux Byzantins. Les scientifiques arabes disposent ainsi de manuscrits grecs qui sont déjà sur place et qu’ils n’ont pas besoin de rechercher. De plus, les pélerinages à La Mecque favorisent des échanges incroyables. Le voyage peut durer quatre ans. Les savants s’arrêtent au Caire, à Damas, à Bagdad, etc. et ils transmettent leur savoir de ville en ville.

à bientôt ...

vic

[ Incroyant ] [ Athée ]
Avatar du membre

Messages : 12979
Enregistré le : 07 juil. 2013, 16:15

Re: Les 43 erreurs scientifiques du Coran ( vidéo)

Ecrit le 30 avr. 2020, 12:44

Message par vic »

Sérieusement , les meilleurs scientifiques aujourd'hui sont formés en asie ou en occident , pas dans les universités des pays arabes . Ca devient vraiment du déni de la réalité ton histoire de grandeur scientifique des pays musulmans . Il n'y a pas de prix nobel scientifique musulman par exemple . Ouvre un peu les yeux . Se mentir à soi même ne fait pas avancer beaucoup les choses en terme de discernement .Si ta pseudo grandeur scientifique des pays musulmans remonte avant le moyen age et s'est arrétée au 7ème siècle , elle est un peu dépassée et plus du tout d'actualité .Ca n'est pas en s'endormant sur les vestiges du passé qu'on parle de science et de modernisme .
Ca n'est pas en apprenant à prendre des vessies pour des lanternes qu'on apprend à voir clair en soi

Fawzifarabi

* [ Aucun rang ] *

Messages : 228
Enregistré le : 18 avr. 2020, 22:16
Localisation : Montréal

Re: Les 43 erreurs scientifiques du Coran ( vidéo)

Ecrit le 30 avr. 2020, 13:01

Message par Fawzifarabi »

Au nom d’Allah, L'Infiniment Miséricordieux, Le Très Miséricordieux. Que le salut et bénédictions soient sur son messager, Mohammad, le dernier maillon de la chaîne prophétique. Amine

Bonjour vic

C'est les musulmans qui ont inventés les universités :


L'université Al Quaraouiyine à Fès - Maroc (859)

Cette université est considéré comme étant la plus ancienne au monde ! Sa construction aurait débuté en 859, sous le règne de la dynastie Idrisside. Selon la tradition, c'est une femme, Oum Al Banine fatima Al Fihriya, héritière d'un riche tunisien, qui serait à l'origine de sa fondation. Pieuse, elle aurait ordonné la construction d'une mosquée, qui aurait également servi de lieu d'enseignement. L'université est toujours en activité de nos jours.

L'université Al Azhar au Caire - Égypte (969)

L'université al-Azhar - "La Splendide" en français - a été fondée au Caire après la construction de la mosquée, en 969 de notre ère. Au 19e siècle, à la demande du vice-roi d'Egypte, Ismaïl Pacha, le bâtiment a été totalement rénové. L'enseignement supérieur a alors connu, à cette époque, un renouveau. L'université d'Al Azhar est toujours l'une des principales universités du Proche-Orient.

Nizamiyyah à Bagdad - Irak (1065)

Au 11e siècle, le vizir Nizam al-Mulk a fondé plusieurs établissements d'éducation supérieure en Perse. Le plus ancien, Nizamiyyah, créé en 1065, se trouve à Bagdad. Il offrait une éducation gratuite et était considéré comme la "plus grande université du monde médiéval". Les Nizamiyyah, fondées sur celle de Bagdad, ont ensuite été les premières universités bien organisées dans le monde musulman.

à bientôt ...

vic

[ Incroyant ] [ Athée ]
Avatar du membre

Messages : 12979
Enregistré le : 07 juil. 2013, 16:15

Re: Les 43 erreurs scientifiques du Coran ( vidéo)

Ecrit le 30 avr. 2020, 13:27

Message par vic »

C'est bizarre, tes réfèrences scientifique sur la grandeur de 'islam datent toujours d'au moins 10 siècles .
Ca montre qu'il faut que tu ailles chercher super loin . C'est assez comique au demeurant . Quand on parle de science on parle de modernisme , pas de ce qui se passait 10 siècle en arrière . :lol:
Tout se passe comme si l'islam avait arrêté le progrès scientifique dans les pays arabes et que l'histoire de la science des pays arabes s'était arrété , comme fossilisé à peine quelques siècle après le début de l'islam .
. L'islam est une religion qui pousse à s'encrer dans les vestiges du passé , à vivre comme au 7 ème siècle, c'est peu propice à l'évolution et au modernisme .On voit bien quelles sont les religions qui ont su évoluer , s'adapter au monde moderne , parce qu'elle le peuvent de part leur ouverture possible et celles qui ne le peuvent pas comme l'islam. Les pays musulmans sont comme restés dans les starting blocks .Et même l'Indonésie d'ailleurs .Pendant que beaucoup de pays asiatiques sont entrain de doubler les pays occidentaux en terme de science , l'Indonésie est un des rares pays asiatiques a rester dans les starting Blocks . Etrange non ? Un peu moins quand on sait que c'est un pays Musulman, donc passéïste .
Ca n'est pas en apprenant à prendre des vessies pour des lanternes qu'on apprend à voir clair en soi

Fawzifarabi

* [ Aucun rang ] *

Messages : 228
Enregistré le : 18 avr. 2020, 22:16
Localisation : Montréal

Re: Les 43 erreurs scientifiques du Coran ( vidéo)

Ecrit le 30 avr. 2020, 14:16

Message par Fawzifarabi »

Au nom d’Allah, L'Infiniment Miséricordieux, Le Très Miséricordieux. Que le salut et bénédictions soient sur son messager, Mohammad, le dernier maillon de la chaîne prophétique. Amine

Bonjour

Ces 500 dernières années qui ont vu la montée en puissance puis le triomphe du monde occidental est en apparence une catastrophe pour le monde musulman qui a subi d’abord un tarissement de ses ressources, puis l’arrivée de puissantes armées coloniales qui ont commencé par grignoter les territoires à ses marges (des comptoirs commerciaux au début), avant de s’attaquer au XIXe siècle au cœur du dâr ul-islâm, entraînant cette civilisation dans une abîme effrayante…

Pour autant, tout cela s’inscrit dans un plan divin parfait. L’Occident, malgré son matérialisme et son athéisme, a joué un rôle salvateur en forçant les musulmans à réagir, s’interroger, se remettre en cause et à puiser dans cette civilisation occidentale les vertus qu’ils ont perdues il y a des siècles. De ce conflit de civilisation naîtra, je pense, une synthèse, car l’Occident a produit beaucoup de moyens bénéfiques pour servir de très mauvaises fins. Maintenant, à nous d’hériter de ces moyens pour les mettre au service des finalités supérieures (maqâsid) de l’Islam.

:Bye:

'mazalée'

* [ Aucun rang ] *
Avatar du membre

Messages : 967
Enregistré le : 06 mars 2019, 15:15

Re: Les 43 erreurs scientifiques du Coran ( vidéo)

Ecrit le 30 avr. 2020, 16:21

Message par 'mazalée' »

Fawzifarabi a écrit :
30 avr. 2020, 14:16
Au nom d’Allah, L'Infiniment Miséricordieux, Le Très Miséricordieux. Que le salut et bénédictions soient sur son messager, Mohammad, le dernier maillon de la chaîne prophétique. Amine

Bonjour

Ces 500 dernières années qui ont vu la montée en puissance puis le triomphe du monde occidental est en apparence une catastrophe pour le monde musulman qui a subi d’abord un tarissement de ses ressources, puis l’arrivée de puissantes armées coloniales qui ont commencé par grignoter les territoires à ses marges (des comptoirs commerciaux au début), avant de s’attaquer au XIXe siècle au cœur du dâr ul-islâm, entraînant cette civilisation dans une abîme effrayante…

Pour autant, tout cela s’inscrit dans un plan divin parfait. L’Occident, malgré son matérialisme et son athéisme, a joué un rôle salvateur en forçant les musulmans à réagir, s’interroger, se remettre en cause et à puiser dans cette civilisation occidentale les vertus qu’ils ont perdues il y a des siècles. De ce conflit de civilisation naîtra, je pense, une synthèse, car l’Occident a produit beaucoup de moyens bénéfiques pour servir de très mauvaises fins. Maintenant, à nous d’hériter de ces moyens pour les mettre au service des finalités supérieures (maqâsid) de l’Islam.

:Bye:
Et tu vas mettre quel bénéfice produit par l'occident pour arriver à ta fin supérieure ? Soit plus précis si tu en es capable... :)

Répondre
  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Retourner vers « Religion de l'Islam »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 10 invités