1006 pédophiles TJ en Australie...

Forum sur L'ACTUALITÉ (francais)
Répondre
Chrétien

* [ Aucun rang ] *
Avatar du membre

Messages : 4777
Enregistré le : 28 janv. 2015, 04:19

Re: 1006 pédophiles TJ en Australie...

Ecrit le 10 août 2015, 14:13

Message par Chrétien »

Depuis 1990, les lois sur les agressions sexuelles sur mineurs existent...

Avant cela, c'était agressions sexuelles, mais ca existait. Cela fait donc plus de 50 ans que ces lois existent.

Donc, de faire passer ces problèmes sur le dos des lois me parait une attitude qui ressemble fort à cette tactique que les TJ ont l'habitude d'avoir : l'attaque sur les autres (ou la patate chaude)...

[Edit]
Modifié en dernier par kaboo le 10 août 2015, 17:49, modifié 1 fois.
Raison : Merci de rester courtois et de ne pas confondre le membre et le sujet.
Image

Gérard C. Endrifel

[Modérateur]
[Modérateur]
Avatar du membre

Messages : 6956
Enregistré le : 27 janv. 2015, 11:04

Re: 1006 pédophiles TJ en Australie...

Ecrit le 10 août 2015, 14:48

Message par Gérard C. Endrifel »

Chrétien a écrit :Avant cela, c'était agressions sexuelles, mais ca existait. Cela fait donc plus de 50 ans que ces lois existent.
Sur qui ?

La pédophilie n'est pas une agression sexuelle en attendant, c'est un abus. Pour prouver une agression, il faut démontrer que la victime n'était pas consentante, qu'il y a eu lutte. C'est ce que l'on constate dans le cadre du viol.

Dans le cadre d'un abus sexuel, on ne considère pas le consentement de la victime mais la prédisposition de cette dernière à se retrouver à faire l'objet de ce genre de chose. Drogué ? Alcoolisé ? Mineur ? Majeur ? Malade ?

Encore une fois, tu balances de l'affirmation gratuite, te fends d'un raisonnement circulaire et finit avec un jugement pour lequel tu vas te défendre en disant "vous jugez , je juge" (je te dirais juste que selon ta logique alors "vous êtes des gamins, je suis un gamin, vous des attardés mentaux, je suis un attardé mental, vous vous jetez d'un pont, je me jète d'un pont". [Edit])

En réalité, tu ne sais rien, tu défends une cause sans même savoir le minimum, tout simplement parce que l'organisation TJ, tu peux pas la blairer.

Cela ressemble "fort à la tactique que les [anti-]TJ ont l'habitude d'avoir: L'attaque sur les autres (ou la patate chaude)"
Chrétien a écrit :Tes arguments ont pour but d'enlever la responsabilité de la WT sur le fait de ne pas avoir dénoncé les pédophiles en leur sein, ce qui a permis à ces mêmes pédophiles de récidiver... [Edit].
Mais double responsabilité de quoi ? De ne pas avoir respecté des lois inexistantes ? OMG! Quel drame ! Mais que fait la police ? Vite le bûcher, la guillotine, le procès et la condamnation !!! OMG, mais comment peut-on faire ce genre de choses ? Ne pas respecter des lois qui n'existent pas ?

EDIT:
50 ans que ces lois existent et donc la WT ? Il n'y a même pas 40 ans, rien qu'en France, les actes sexuels sur mineurs étaient légalement autorisés :? [Edit]
Modifié en dernier par kaboo le 10 août 2015, 17:30, modifié 1 fois.
Raison : Les membres ne sont pas des sujets de discussion.
La première chose que fera un esclave après avoir quitté son maître, c'est s'en trouver un autre encore pire que le précédent. Et il n'y a pas pire maître que soi-même. - "Principe d’élévation - Réalité ou Illusionnisme pervers ?" G. C. Endrifel

Chrétien

* [ Aucun rang ] *
Avatar du membre

Messages : 4777
Enregistré le : 28 janv. 2015, 04:19

Re: 1006 pédophiles TJ en Australie...

Ecrit le 10 août 2015, 15:28

Message par Chrétien »

Bon, on va recentrer le sujet, car le trollage étend trop le sujet.

En tant que chrétien, nous avons le devoir de dénoncer les crimes et délits aux autorités. On a vu que la morale (biblique) est inscrite dans nos coeurs de par notre création. on a vu que la morale dicte les lois (voir les références et définitions Larousse que j'ai donné).

En tant que chrétien donc, nous avons le devoir de dénoncer le coupable aux autorités (Paul nous le conseille), sinon, nous serions complices de ces coupables et doublement complices des récidives de ces criminels.

Tout le reste n'est que pour rejeter la faute sur des gouvernements qui n'ont pas établis les lois bibliques...Les lois qu'ils ont établis se sont justement basées sur ces lois bibliques.

Le treste n'est que conjecture pour noyer le poisson et valoriser l'égo de la personne qui trolle.
Image

Gérard C. Endrifel

[Modérateur]
[Modérateur]
Avatar du membre

Messages : 6956
Enregistré le : 27 janv. 2015, 11:04

Re: 1006 pédophiles TJ en Australie...

Ecrit le 10 août 2015, 15:36

Message par Gérard C. Endrifel »

Chrétien a écrit :on a vu que la morale dicte les lois
On a surtout vu que tu étais incapable de le démontrer.

Essaies encore.
Chrétien a écrit :Tout le reste n'est que pour rejeter la faute sur des gouvernements qui n'ont pas établis les lois bibliques...Les lois qu'ils ont établis se sont justement basées sur ces lois bibliques.
Ah oui ? Comme celles légalisant la pédophilie il y a 40-50-60 ans à travers le monde ? Elles étaient bibliques celles-là ? Le "reste" comme tu dis, n'a pas eu pour but de dénoncer "des gouvernements qui n'ont pas établis les lois bibliques" MAIS DES GOUVERNEMENTS QUI N'ONT PAS ÉTABLIS DE LOIS TOUT COURT !!!

Tu n'es qu'un troll, doublé d'un sophiste, te complaisant dans l'insulte et la calomnie, en tant que "chrétien" tu devrais avoir honte. Je te met en blacklist.
La première chose que fera un esclave après avoir quitté son maître, c'est s'en trouver un autre encore pire que le précédent. Et il n'y a pas pire maître que soi-même. - "Principe d’élévation - Réalité ou Illusionnisme pervers ?" G. C. Endrifel

Chrétien

* [ Aucun rang ] *
Avatar du membre

Messages : 4777
Enregistré le : 28 janv. 2015, 04:19

Re: 1006 pédophiles TJ en Australie...

Ecrit le 10 août 2015, 15:39

Message par Chrétien »

Chrétien a écrit :on a vu que la morale dicte les lois
Kerridween a écrit : On a surtout vu que tu étais incapable de le démontrer.

Essaies encore.
C'est étonnant que tu enlèves la phrase qui parle de la définition du Larousse... :lol: :lol: :lol:
Chrétien a écrit :Tout le reste n'est que pour rejeter la faute sur des gouvernements qui n'ont pas établis les lois bibliques...Les lois qu'ils ont établis se sont justement basées sur ces lois bibliques.
Ah oui ? Comme celles légalisant la pédophilie il y a 40-50-60 ans à travers le monde ? Elles étaient bibliques celles-là ? Le "reste" comme tu dis, n'a pas eu pour but de dénoncer "des gouvernements qui n'ont pas établis les lois bibliques" MAIS DES GOUVERNEMENTS QUI N'ONT PAS ÉTABLIS DE LOIS TOUT COURT !!!

Tu n'es qu'un troll, doublé d'un sophiste, te complaisant dans l'insulte et la calomnie, en tant que "chrétien" tu devrais avoir honte. Je te met en blacklist.
le fait de me mettre en blacklist montre ton incapacité à répondre. merci de ce geste qui me fait un très grand plaisir. A force de se retrouver en face de murs insurmontable, Kerridween blacklist maintenant... :lol:
Image

Gérard C. Endrifel

[Modérateur]
[Modérateur]
Avatar du membre

Messages : 6956
Enregistré le : 27 janv. 2015, 11:04

Re: 1006 pédophiles TJ en Australie...

Ecrit le 10 août 2015, 16:06

Message par Gérard C. Endrifel »

Chrétien a écrit :C'est étonnant que tu enlèves la phrase qui parle de la définition du Larousse... :lol: :lol: :lol:
[Edit]De tout le topic, aucune définition Larousse n'est à mettre à ton crédit alors même que tu dis:
Chrétien a écrit :(voir les références et définitions Larousse que j'ai donné).
[Edit]
Modifié en dernier par kaboo le 10 août 2015, 17:12, modifié 1 fois.
Raison : Merci de rester courtois. Les membres ne sont pas des sujets de discussion.
La première chose que fera un esclave après avoir quitté son maître, c'est s'en trouver un autre encore pire que le précédent. Et il n'y a pas pire maître que soi-même. - "Principe d’élévation - Réalité ou Illusionnisme pervers ?" G. C. Endrifel

Chrétien

* [ Aucun rang ] *
Avatar du membre

Messages : 4777
Enregistré le : 28 janv. 2015, 04:19

Re: 1006 pédophiles TJ en Australie...

Ecrit le 11 août 2015, 02:20

Message par Chrétien »

Kerridween a écrit : De tout le topic, aucune définition Larousse n'est à mettre à ton crédit alors même que tu dis:
Chrétien a écrit :(voir les références et définitions Larousse que j'ai donné).
Tiens, voilà comment on se trompe trop facilement :

Titre du message: Re: 1006 pédophiles TJ en Australie...
Message Ecrit le 06 Aoû 2015, 12:19


Après tu diras encore qu'il n'y a dans tout le topic aucune définition Larousse... :sourcils: (face)

Je mets en gras et en couleur pour Kerridween se rende compte de son erreur...

@ Kaboo:

Comment faire quand le membre lui-même ajoute son propre vécu dans la discussion... Mais bon, ceci dit, le trollage n'est pas de mon sort, donc...
Image

keinlezard

* [ Aucun rang ] *
Avatar du membre

Messages : 4704
Enregistré le : 08 oct. 2012, 04:08

Re: 1006 pédophiles TJ en Australie...

Ecrit le 11 août 2015, 03:30

Message par keinlezard »

hello,
Je ne comprend pas l'attitude des TJ.
On étale au grand jour les dérives permise par le système de contrôle Jéhoviste mis en place par le CC/EFA ( qui ne l'oublions pas est dirigé par Christ comme au premier Siècle
*** w76 15/5 p. 313 §7 “Vous êtes tous frères” ***
Nous devons donc reconnaître que Jésus Christ dirige sa congrégation et en prend soin, au vingtième siècle comme au premier siècle.
)
Donc en fait celui qui a mis en place cette politique aujourd'hui mise sous les feux de la rampe ...C'est Christ lui même.

En gros les TJ nous dise un homme parfait ... n'a pas pensé aux conséquences , pire , il n'a même pas imaginé que cela soit simplement possible.

En Fait, et c'est encore plus risible , Christ qui dirige donc la Congrégation Chrétienne et donc dirige le CC dans l'établissement des règle à besoin des LOIS DES HOMMES POUR SAVOIR SI UNE CHOSE EST MAL OU NON.

Oui, c'est ce que nous dit en filigrane Kerridween ... comme avant les lois n'en parlaient pas ... alors les TJ n'avaient pas besoin de s'y plier.
Et il faut donc attendre que l'homme imparfait légifère sur les crimes pédophiles ( ce que l'on appelait autrefois les "histoires de familles" ) pour que soudainement cela viennent à l'esprit de Christ et qu'il décide alors de le faire savoir aux Oints du CC.


Entre nous si c'est cela avoir un esprit parfait ... je m'en passerais volontier ...
Heureusement que pour moi ce n'est pas cela la perfection du Christ !

Mais bon , maintenant que sont établi des fait de pédophilie dans la congrégation mondiale et non seulement une congrégation
des TJ sont encore capable de crier à la machination et aux attaques apostates !

Et peut importe au final s'il y a eu agression sexuelle au final car toute la défense jéhoviste que l'on voit pour l'instant c'est
"c'est pire chez les autres" , "la loi à l'époque ne nous obligeait pas" , " se sont des mensonges" ....

Aucun , mais vraiment AUCUN ne prend la mesure de la souffrance des victimes s'évertuant à sauver la peau des membres du CC et de l'organisation jéhoviste ....
Ce qui ne laisse pas de m'étonner ... considérant le silence pesant de la Watchtower elle même sur le sujet !
même la condamnation dans l'affaire conti ... n'avait pas été relié ( ou si peu ) par la WT ...
A croire que Jéhovah ne serait pas a même de sauver les membres du CC ?
Alors qu'il y a peu il sauvait parait il les TJ de france devant le CEDH pour une histoire de gros sous ...

Je suis TJ , je dénonce depuis longtemps le fonctionnement de la WT et ses pseudo lois divines à géométries variables,
les mensonges et les approximation, les généralisation abusive et les exagération ... il y a fort longtemps j'avais pointé du doigt cette "manière" de traiter les pédophiles en racontant l'histoire de ma femme ...
hier, j'étais menteur sinon opposant faux frères ... aujourd'hui forcément je suis quoi ? l'instigateur d'une cabale mondiale anti-TJ ...
Candace conti, José lopes ... et maintenant l'Australie ! , J. Jackson cité à comparaître ... et l'Angleterre enquête également
Combien de temps avant de demander des comptes aux autorités TJ ?
Et cesser de faire l'autruche !

Cordialement

Chrétien

* [ Aucun rang ] *
Avatar du membre

Messages : 4777
Enregistré le : 28 janv. 2015, 04:19

Re: 1006 pédophiles TJ en Australie...

Ecrit le 11 août 2015, 10:47

Message par Chrétien »

Commission royale d'Australie VS WatchTower suite :

Angus Stewart de la Commission Royale accuse le représentant de la Watchtower de tromperie délibérée

Posté le 10 août 2015

Le coordinateur du comité de Direction Terrence O'Brien a été accusé d'avoir intentionnellement essayer de tromper la Commission. Ceci est le dernier compte rendu de la Commission Royale en Australie écrit par le Témoin " non excommunié" CovertFad.

La fin de la septième journée relative à l'enquête de la Commission Royale sur les procédures de maltraitance d'enfant de la Watchtower a vu de quelques poids lourds de la filiale d'Australie affronter l'interrogatoire sévère du haut fonctionnaire de la Commission, Angus Stewart.

A un moment donné, l'échange remarquable suivant a eu lieu lorsque Terrence O'Brien, le coordinateur de la filiale d'Australie, fut accusé d'avoir
délibérément essayé de tromper manifestement la Commission, dans le but de protéger un membre du Collège Central Geoffrey Jackson,  quand il
fut appelé à témoigner.

 M. Angus Stewart SC: M. O'Brien, vous avez fourni la preuve que vous aviez donné des instructions à votre avocat en lui disant de nous dire que M. Jackson n'était pas en mesure de venir à la Commission, ses activités étant uniquement en relation avec des traductions. Par souci d'équité, je dois vous dire que les instructions que vous avez données à votre avocat étaient fausses. Est-ce exact ?

 Terrence O'Brien: Non, je ne le crois pas. M. Jackson supervise le travail de traduction, et comme membre du comité de rédaction, il est l'un des membres du Collège Central. Donc…

 Stewart: je vous dis, ou je vous repose la question, lorsque vous avez donné ces instructions, saviez vous qu'elles étaient fausses ?

 O'Brien. Non, je ne suis pas d'accord.

 Stewart: Et en donnant ces instructions, vous avez cherché à induire la Commission Royale, en erreur pour protéger M. Jackson de toute
citation éventuelle à comparaître ?

 O'Brien: Non, je ne suis pas d'accord. Je pense que la véritable raison pour laquelle nous devons manifester de la considération envers M.
Jackson est que la santé de son père était grave. C'était la raison même de sa venue en Australie.

 Stewart: Oui, et par rapport à cela, compte tenu de ce que je viens de vous poser comme question, peut-être pourriez-vous répondre à la
suivante : comment pouvons-nous savoir si ce que vous dites au sujet de ces circonstances d'ordre humaines justifiant la venue M. Jackson est vraiment la vérité ?

Tenter d'induire en erreur une Commission Royale est une infraction pénale. Si l'inculpé est reconnu coupable, M. O'Brien pourrait devoir payer une amende pouvant aller jusqu'à 20.000 $ et cinq ans de prison. Alors, comment diable, la Watchtower normalement et juridiquement avertie, a-t-elle réussi à se mettre dans une telle situation où la direction de sa filiale d'Australie est prise dans un tel mensonge aussi maladroit ?  Surtout
lorsque durant les six jours de témoignages qui ont précédé il a été clairement démontré que l'équipe de la Commission intelligente, était très
consciente du fonctionnement interne de la Watchtower, et qu'elle était prête à passer les questions au peigne fin jusqu'à ce qu'elle découvre la
vérité.

Eh bien, avec le recul, on peut voir par les réponses données, que la Watchtower a construit le culte de la personnalité autour du Collège Central.

Cinquième journée : il fut clair que beaucoup d'aspects concernant la gestion de la maltraitance des enfants par la Watchtower avaient doublé sérieusement la Commission. Parmi les points troublants, il y avait : la règle des deux témoins, l'exclusivité donnée aux hommes dans la
formation des comités judiciaires, l'autorisation faite aux délinquants reconnus coupables de rester dans le même territoire et congrégation que leurs victimes sans véritable sanction, etc.

Il fut également clair que la Watchtower considérait ces politiques comme immuables en raison de leurs supposées bases scripturaires, et que, dans
le même temps, elle se montrait impatiente de faire certaines concessions dans des domaines de moindre importance, tout en essayant d'échapper
aux évidences mises sous les projecteurs de la Commission qu'elle ne voulait pas changer.

La conclusion logique en cours d'élaboration par la Commission était qu'elle devait tout simplement parler au Collège Central pour avoir les vraies réponses.

Normalement, c'est impossible; les sept membres du Collège Central résident à Brooklyn aux Etats-Unis et en tant que tels ils sont hors de portée de la Commission australienne.Toutefois, il a été prouvé que Geoffrey Jackson, membre du Collège Central, séjournait en Australie depuis le début du mois de juillet. La Commission a fait deux démarches distinctes à la Watchtower pour organiser sa déposition. La Watchtower a en effet répondu d'une part, que M. Jackson était en Australie pour des raisons privées et compassionnelles, et d'autre part, que puisque le Collège Central n'était pas impliqué dans la mise en œuvre et l'administration des politiques et procédures relatives aux abus sexuels d'enfants, il ne serait pas en
mesure de faire un témoignage utile.

L'idée qu'un membre du Collège Central ne soit pas en mesure de donner un témoignage utile dans cette affaire est absurde. Pourtant, il convient
de noter que cela correspond à un mode de comportement. Gerrit Losch avait également refusé de comparaître pour défendre la politique de l'organisation sur les agressions sexuelles d'enfant, lors d'une action au civil aux États-Unis l'année précédente. Néanmoins, il semble que bien
que la Commission était décidée à ne pas s'en laisser conter, elle n'a pas émis de citation à comparaître. (Il est important de savoir que refuser de
comparaître devant une Commission Royale est une infraction pénale pouvant être punie jusqu'à six mois d'emprisonnement).

Sixième journée : Il était évident que non seulement la Commission réalisait qu'aucun changement significatif ne serait possible sans l'approbation du Collège Central, mais également que la Watchtower empêcherait toutes les demandes de témoignage de Jackson. Ma théorie est que la Watchtower d'Australie avait reçu des ordres stricts de Brooklyn, disant qu'en aucune circonstance Jackson ne devait être convoqué.

Les dommages portés à la secte montrant l'un des sept membres illustres composant l'esclave fidèle et avisé, agissant ensemble en tant que porte
parole de Dieu, auraient été trop importants car leur soutien à leur politique concernant les abus sexuels des enfants aurait été un scénario
trop horrible à envisager.

Cela fut vraiment évident, lors du sixième jour, pendant le témoignage du principal responsable du Service au Bureau Rodney Spinks.

Dans le contexte de ce que nous savons maintenant, il est clair que Spinks a été chargé d'induire en erreur la Commission en lui faisant croire que la Watchtower d'Australie avait le pouvoir de mettre en œuvre tous les changements que la Commission pourrait recommander, et donc d'empêcher dans le même temps Jackson de comparaître. Il le fait d'une manière qui pourrait rendre certains maîtres politiciens les plus habiles
verts de jalousie. Regardons "le visqueux Spinks" en action quand il répond à une question simple et directe. (Laquelle réponse simple et directe à la question aurait dû être : Oui, nous aurions besoin de l'autorisation du Collège Central.)

 M. Angus Stewart SC: Si vous deviez publier quelque chose de nouveau qui énonce des modalités nouvelles concernant les allégations d'abus sexuels sur des enfants au sein des congrégations en Australie, auriez-vous besoin d'obtenir l'autorisation ou le feu vert du Collège Central, du moment que ce que vous énoncez est bien, et non opposable avec l'enseignement des Ecritures ?

 Spinks: Je pense que la doctrine montrerait que nous correspondons en tout point avec l'interprétation du Collège Central. Maintenant, si la Commission nous recommandait certaines choses que nous ne pouvons évidemment pas voir par nous-mêmes, si, par exemple, il y avait une
exigence légale, que ce soit en rapport avec un signalement obligatoire ou à cause d'une loi pénale qui est moins familière pour moi que pour vous, et si nous ne sommes pas en conformité avec celle-ci, vous pouvez être certain qu'un ajustement serait fait ici en Australie et qu'un document sera produit spécifiquement pour l'Australie, reprenant à juste titre toutes les références depuis des décennies, lesquelles seraient adaptées à la loi, la culture, et l'attente, ici en Australie.  Absolument.

 Stewart: Et vous pourriez le faire avec la bénédiction du Collège Central ?

 Spinks: Oui, beaucoup de choses pourraient être faites ici en Australie, je l'affirme parce que nous avons un tel respect pour le Collège Central, que nous n'aurions aucun problème pour être en phase avec lui. Je suis convaincu qu'il n'y aurait pas de problème, dans la mesure où nous ne dévions pas de l'enseignement des Écritures, il serait satisfait du travail du comité de la filiale. Je rappelle que les membres du Collège Central
sont également et tout simplement, des membres bénévoles de l'organisation qui sont choisis parmi les anciens de différents pays. Voilà, cela n'est pas un problème. La véritable question est de savoir si ce qui est demandé est en harmonie avec les Écritures et si cela convient ici en Australie. Le comité de la filiale d'Australie peut faire cela.

Remarquez comment Spinks tergiverse autour d'une simple question qui ne demande qu'un "oui" sincère. Il ne dit jamais un véritable mensonge,
mais il donne la fausse impression que la filiale d'Australie peut donner à la Commission tout ce qu'elle veut et il n'y a donc pas besoin d'embêter
Jackson.

Lors de la Journée 6, la question de la participation de Jackson vient à nouveau sur le tapis, et l'échange ci après très important a lieu entre le
juge McClellan et le Conseiller juridique de la Watchtower, M. Tokley (mis en gras par nos soins):

 Juge McClellan: Maintenant, j'ai des questions très importantes. Ce ne sont pas des petits problèmes, ce sont des questions importantes. À
l'heure actuelle, nous sommes, comme je le disais, face à une situation qui pourrait dégénérer en problème, mais nous avons besoin de l'aide de l'église pour trouver la solution. Nous pensions sincèrement que M. Jackson pourrait être en mesure de nous aider sur ce point. Je comprends ses raisons et j'ai de la compassion pour lui. Cela ne me pose aucune difficulté. Et c'est pour cette raison, que je n'ai pas délivré une citation à comparaître. Mais nous nous trouvons confrontés à un problème sérieux pour lequel l'Église peut nous aider. Et nous avons besoin d'une réponse là, maintenant, je ne sais que faire, et nous aimerions que vous réfléchissiez à cette situation.

 M. Tokley: Monsieur le Président, puis-je répondre au nom des personnes que je représente. Nous mettons un point d'honneur au niveau de la direction, à ce que toutes les questions soient traitées et nous avons beaucoup de considération pour votre autorité. M. Jackson n'aurait probablement pas été d'une grande aide, parce que son rôle et sa responsabilité sont en étroite relation avec des questions de aduction; lesquelles n'ont aucun rapport avec ce genre de sujets.

Rappelez-vous ce qu'est son travail spécifique. Et, cela va revenir à plusieurs moments. La Watchtower vient de mettre quelque chose en mouvement qui ne peut plus être annulé.

A la fin de la sixième journée, il est clair que le "visqueux Spinks" a échoué à protéger Jackson. La Commission est restée sceptique. Mais ce fut le septième jour que les roues du wagon se sont spectaculairement détachées de la Watchtower Australie. Lors de l'interrogatoire du premier témoin de la journée (Vince Toole, l'ancien qui est en charge du bureau juridique), la Commission lui soumet un élément de preuve inédit.

 M. Angus Stewart SC:
Vous dites que votre compréhension est que les membres du comité de filiale sont égaux. L'un d'eux est bien désigné
comme coordinateur, n'est-ce pas ?

 Toole. Oui, je pense qu'il est le coordinateur du comité de filiale

 Stewart: Et que sa désignation ou sa responsabilité est aussi de répondre aux convocation faites par le Collège Central ?

 Toole: Je crois que oui, mais je n'en suis pas absolument certain, mais je crois que oui. Je suis désolé, je ne dispose pas de beaucoup
d'informations à ce sujet, je n'ai jamais été impliqué dans ce genre de choses.

 Stewart: Il y a d'autres copies à venir sous peu, mais je voudrais juste vous montrer celle-ci, voici une copie pour vous, c'est un document. Vous voyez il y a une entête "Organisation de la Filiale. Entrée en vigueur 15 décembre 1977, révisée février 2003". Il est écrit: "Ce manuel : Organisation de la filiale, ne peut être ni reproduit ni dupliqué sans l'autorisation du Comité de filiale." Il vient des Etats-Unis, et tel que je le comprends, du Collège Central. Avez-vous déjà eu connaissance de ce document avant aujourd'hui ?

Pour des raisons que nous expliquerons plus tard, dans un futur article sur JWSurvey, la Commission Royale a réussi à obtenir une copie du manuel
pour les filiales. Si vous pensiez que le manuel des anciens était difficile à obtenir, ce n'est rien par rapport au manuel pour les filiales.

Si le manuel des anciens explique tout ce qui concerne une congrégation, le Manuel Général pour les Filiales explique tout ce qui concerne la gestion d'une filiale d'une société multimillionnaire à travers le monde, ainsi que les détails, concernant entre autres choses, les responsabilités du Collège Central envers toute les filiales comme celle d'Australie qui tente désespérément d'expliquer à la Commission australienne que le Collège
Central n'a rien à dire concernant l'affaire jugée.

La journée se poursuit. Toole se discrédite lui-même avec sa manière bien spéciale d'éviter désespérément de donner des réponses claires quant au rôle du Collège Central. Pourtant, finalement, c'est ce qu'il fait, jusqu'à ce qu'arrive à la barre le grand Manitou de la Watchtower Australie, Terrance O'Brien.

Gardez bien à l'esprit ce qui est arrivé jusqu'à présent. Les anciens qui ont précédé ont fait désespérément passer le message que la présence de Jackson n'était pas nécessaire, mais la Commission est profondément méfiante, et très critique. Le conseiller juridique de la Watchtower avait
officiellement déclaré que le rôle de Jackson était limité " et ne concernait que des questions de traductions." Revenir maintenant en arrière serait avouer leur tromperie, et pourrait les conduire à d'éventuelles poursuites pénales. Mais, il est clair que la Commission avait toutes les preuves en main pour dévoiler leur ruse. Pour l'amour de Dieu, ils ont le Manuel général des filiales !

Telle est la situation sans issue à laquelle O'Brien a dû faire face quand il est arrivé à la barre devant M. Angus Stewart, haut fonctionnaire de la
Commission, qui n'avait déjà fait qu'une bouchée de tous les anciens qui ont défilé devant lui (même le Visqueux Spinks). Son intervention allait
être en plus diffusée en direct sur web international,) Angus Stewart possédait maintenant la publication qui raconte comment l'organisation de
O'brien fonctionnait.

Les dossiers de transcription montrent Stewart utilisant le Manuel pour établir le rôle de Jackson qui est impliqué dans plusieurs comités, dont le
comité de la rédaction ainsi que le comité de l'enseignement, lesquels sont tous les deux en liaison directe avec l'enquête de la Commission. Puis, le coup fatal fut porté :

 Stewart: J'ai compris que vous n'aviez pas servi en tant que membre du Collège Central, c'est pourquoi, je vous demande ce que vous comprenez. Comprenez-vous que les sept membres du Collège Central, en tant que Collège se réunissent chaque semaine, tous les mercredis est-ce exact ?

 O'Brien: Oui, ceux qui sont présents se réunissent chaque semaine.

 Stewart. Est-ce que ce doit être le Collège Central dans son ensemble, ou uniquement ceux qui sont présents, qui autorisent la parution des diverses publications et manuels, ainsi que les directives données, etc. Dites-nous ?

 O'Brien : Oui Ils peuvent donner leur approbation finale pour que la publication paraisse,.

 Stewart: Vous avez entendu hier que l'avocat principal représentant les Témoins de Jéhovah en Australie et la Watchtower Bible & Tract
Society d'Australie a déclaré que M. Jackson ne serait pas en mesure d'aider cette Commission, parce que son rôle est cantonné à la traduction des textes. Maintenant, compte tenu de cela, acceptez-vous, cette divergence évidente que vous venez de nous dire dans votre déposition ?
Réfléchissez à cela.  Qu'allez-vous faire ? Admettre la vérité et votre tromperie précédente, ou continuer d'essayer de nous tromper, même s'il
est clair que les éléments de preuve qui démontrent la fausseté de votre témoignage reposent littéralement dans les mains de l'équipe adverse ?

 O'Brien fait son choix. Stick ment.

 O'Brien Non - désolé, ce n'est pas ainsi que cela se passe. La traduction relève du comité de rédaction, dont M. Jackson est un membre si j'ai bien compris.

 Stewart: Mais il est aussi le coordinateur de la commission d'enseignement, il a de nombreuses autres responsabilités, et pas uniquement celle relative à la traduction, n'est-ce pas ?

 O'Brien Oui, il… En tant que membre du Collège Central, il a un certain nombre de…

 Stewart. Donc, pouvez-vous expliquer, M. O'Brien, comment il se fait que l'avocat principal représentant l'organisation a pu recevoir des
instructions pour affirmer que le rôle de M. Jackson est seulement confinée à la traduction des textes, alors qu'il est clairement établi que non ?

Finalement! Il a fallu deux jours de questionnement tenace et persistant à la Commission Royale pour interroger les anciens qui ont passé leur temps à tourner autour du pot avant de formuler enfin une réponse à la simple question : Quel est le rôle de Geoffrey Jackson ? Deux jours ! !

Ce n'est pas encore fini. Lorsque le juge McClellan parle à nouveau, l'enregistrement audio de la retransmission par webcast laisse apparaître une voix molle qui souligne la gravité de la situation.

 Juge McClellan: M. O'Brian, avez-vous donné ces instructions à l'avocat principal ?

 O'Brien: Les instructions concernant M. Jackson ?

 McClellan: Oui.

 O'Brien: Oui.

 McClellan. Je suis amené à croire que Jackson n'avait pas grand-chose à ajouter à notre discussion, et il ne fait aucun doute que vous saviez qu'il en serait ainsi. Est-ce correct ?

 O'Brien: Cela est vrai, et je souscris à ce que vous dites.

 McClellan: Eh bien, je commence à avoir une impression totalement différente de vous, je dois vous le dire.

La journée se termine sur le pire des scénarios pour la Watchtower:

Le Juge McClellan signe alors une assignation à comparaître à l'encontre de Geoffrey Jackson. Quelles vont être les retombées de tout cela ?

Au moment de l'écriture de cette page, on ignore si O'Brien devra répondre à ces accusations. Au premier abord, il semble que le dossier contre lui est convaincant, et il est clair que M. Stewart et le Juge McClellan sont persuadés que O'Brien a donné des directives erronées. En outre, il est clair que cela faisait partie d'une stratégie employée par tous les anciens qui ont témoigné au niveau de la direction de la filiale. Pourtant, même si tous les intervenants venaient à échapper à des sanctions juridiques, leurs tromperies seront conservées en ligne et à disposition du monde entier pour un bon moment.

Google ne l'oubliera pas.

Et Jackson ? Il a trois options.

1. Refuser de comparaître devant la Commission, rester dans le pays pour s'occuper de son père mourant et aller ensuite en prison.

2. Comparaître devant la Commission et assumer sa part de responsabilité dans la pire débâcle que la secte n'ait jamais connue.

3. Refuser de comparaître, fuir le pays et faire ainsi comprendre au monde entier qu'il avait vraiment peur de la Commission, au point même d'abandonner son père mourant pour éviter de témoigner.

Il y a un certain cynisme dans tout cela. Et pour conclure, comme cela fut mentionné, le témoin qui a précédé O'Brien, était l'avocat en chef de la
Watchtower d'Australie, Vince Toole. Lors de son témoignage, le concept de la guerre théocratique lui a été rappelé :

 Mme David : Dans les années 1957 et 1960, avez-vous entendu dire que : "En tant que soldat du Christ, vous êtes dans une guerre théocratique et vous devez faire preuve de prudence supplémentaire lorsque vous traitez avec les ennemis de Dieu. Ainsi, les Écritures montrent que lorsque c'est dans le but de protéger les intérêts de Dieu, il est bon de cacher la vérité aux ennemis de Dieu. " Avez-vous déjà entendu parler de cela ?

 Toole: Non, et je n'ai jamais lu les articles des magazines de 1957, je suis désolé. Je ne suis devenu Témoin de Jéhovah qu'en 1972.

 Mme David: Mais, en tant qu'avocat, étiez-vous au courant de ces concepts, saviez-vous que vous pouvez mentir pour protéger le nom de Jéhovah ?

 Toole: (visiblement en colère) Nous sommes honnêtes. Pour être chrétien, vous devez être honnête.

Peut-être que O'Brien n'avait pas lu la note de service ?
Image

keinlezard

* [ Aucun rang ] *
Avatar du membre

Messages : 4704
Enregistré le : 08 oct. 2012, 04:08

Re: 1006 pédophiles TJ en Australie...

Ecrit le 11 août 2015, 11:11

Message par keinlezard »

Hello,
Audition de Geoffrey Jackson prévue le 14 Aout à 11heures , heure Australienne.

http://www.childabuseroyalcommission.go ... ses-to-rec

Et que fera Jackson ?

- fuir ?
- mentir ?

j'attend avec impatience la vidéo ... sera t il plus avisé que les avocats de la WT qui se sont fait laminés les uns après les autres par la commission ....

A moins que Jéhovah , ne lance armageddon .. mais la j'en doute fort ... pas pour sauver la WT du désastre anoncé.

Pour être honnête , du desastre que j'espère et que j'appelle de mes voeux ... sur cette question de la pédophilie ...
Ne dit on pas que Jéhovah fera le ménage en temps voulu ?
Donc un TJ, qui se respecte devrais trouver cela parfaitement normal :) et pourtant non ... au moins ceux d'australie ont tout fait pour éviter la comparution de Jackson ....

et Lette crit à l'opposition sur les affaires de pédophilie , Morris lui explique que c'est à cause des Gays ... avec ça nous sommes servit ... côté défense :(

Cordialement

Chrétien

* [ Aucun rang ] *
Avatar du membre

Messages : 4777
Enregistré le : 28 janv. 2015, 04:19

Re: 1006 pédophiles TJ en Australie...

Ecrit le 11 août 2015, 11:26

Message par Chrétien »

Est-ce que c'est nous qui battons l'EFA ou est-ce que c'est l'EFA qui bat ses frères ?
Image

RT2

* [ Aucun rang ] *

Messages : 7524
Enregistré le : 09 juil. 2015, 15:23

Re: 1006 pédophiles TJ en Australie...

Ecrit le 11 août 2015, 14:59

Message par RT2 »

Chrétien a écrit : Titre du message: Re: 1006 pédophiles TJ en Australie...
Message Ecrit le 06 Aoû 2015, 12:19
d'après ce que j'ai cru comprendre il s'agit de pédophiles présumés, et il m'a semblé qu'on parlait de cas présumés remontant à 1950.... alors que vous parlez de lois remontant à 1990...


RT2

Chrétien

* [ Aucun rang ] *
Avatar du membre

Messages : 4777
Enregistré le : 28 janv. 2015, 04:19

Re: 1006 pédophiles TJ en Australie...

Ecrit le 11 août 2015, 15:17

Message par Chrétien »

Non, RT2, il s'agit de pédophiles DEPUIS 1950...Nuance !
Image

Gérard C. Endrifel

[Modérateur]
[Modérateur]
Avatar du membre

Messages : 6956
Enregistré le : 27 janv. 2015, 11:04

Re: 1006 pédophiles TJ en Australie...

Ecrit le 11 août 2015, 20:50

Message par Gérard C. Endrifel »

RT2 a écrit :d'après ce que j'ai cru comprendre il s'agit de pédophiles présumés, et il m'a semblé qu'on parlait de cas présumés remontant à 1950.... alors que vous parlez de lois remontant à 1990...
RT2
Ah mais c'est justement ça vois-tu ? Ces "moralistes" essaient de nous faire croire que, selon la morale - la leur -, la WT aurait dû dénoncer en ce temps-là des pédophiles. La WT donc, aurait dû rendre à César son dû.

Sauf que César en ce temps-là, protégeait lui-même les pédophiles alors qu'aurait dû faire la WT ? Dénoncer des pédophiles! nous disent-ils. Mais en vertu de quoi ? La morale! ajoutent-t'ils. Comme si la morale supplantait les lois, comme si la morale, face à un procureur, qui considère les textes de lois en vigueur, allait dire "ok, vous avez raison, je lance une procédure" au lieu de dire "non, navré mais selon l'article machin du code bidule, il est parfaitement dans son droit de faire" quand c'est pas "vous savez les enfants à cet âge là pour attirer l'attention... Vous devriez l'emmener voir un psy"

Seulement ces lois, nécessaires pour lancer une procédure à l'encontre d'un pédophile, ne sont rentrées en vigueur que depuis moins de 20 ans mais en Australie, la Justice fait comme si elles avaient toujours existé, comme si Justice la Sainte n'avait jamais rien fait de mal parce que, veut-elle démontrer et ces gens de ce forum aussi, elle a toujours fait son travail, travail que la WT s'est empressé d'obstruer... depuis 1950 bien sûûûûr !!! Pour la WT, elle fait de la rétroactivité concernant ses lois récentes mais les autres ? Rien. A l'aube des élections fédérales dans ce pays, c'est pas assez retentissant pour que la Justice politicienne s'y intéresse.
La première chose que fera un esclave après avoir quitté son maître, c'est s'en trouver un autre encore pire que le précédent. Et il n'y a pas pire maître que soi-même. - "Principe d’élévation - Réalité ou Illusionnisme pervers ?" G. C. Endrifel

keinlezard

* [ Aucun rang ] *
Avatar du membre

Messages : 4704
Enregistré le : 08 oct. 2012, 04:08

Re: 1006 pédophiles TJ en Australie...

Ecrit le 12 août 2015, 03:20

Message par keinlezard »

Hello,
La question la plus pertinente ... si Dieu / Christ ont besoin des lois humaines pour déterminer ce qu'est un crime à quoi servent t ils réellement ?

Ou posé autrement
Comment ce fait il que Christ et Dieu aient besoin des lois humaines pour savoir ce qui est juste ou non ?

Cordialement

Répondre
  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Retourner vers « Actualité religieuse »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : medico et 6 invités