Maths

Science et religion ne sont plus considérées comme incompatibles. The Daily Telegraph, Londres, 26 mai 1999.
Répondre
Cobra

* [ Aucun rang ] *

Messages : 129
Enregistré le : 13 févr. 2004, 22:53
Localisation : San Diego (USA)

Maths

Ecrit le 13 févr. 2004, 23:01

Message par Cobra »

Découvertes révolutionnaires sur le Qoran et la Bible


Dieu serait-il le premier prof de maths ? Et a-t-il inventé la machine à remonter le temps ? C'est en tout cas à ce genre de questions qu'a répondu très sérieusement un chercheur algérien, Farid Gabteni, dans son livre "Le soleil se lève à l'Occident - Science pour l'Heure", cautionné par le CIRS (Centre International de Recherche Scientifique).

A ce jour, une bonne dizaine de livres prétendument scientifiques, censés nous prouver l'existence de Dieu, a été publiée. En ce siècle des sciences, normal. Un des derniers en date : "La Bible : le code secret" (1997). Mais "l'équation" 1 + 1 = 3" n'est pas vraiment, ou plutôt pas du tout scientifique.

La nouveauté, dans le livre de Farid Gabteni, c'est qu'il n'avance rien sans l'étayer de toute une panoplie d'arguments scientifiquement vérifiables, et cela de façon systématique tout au long de son ouvrage. Il expose ses découvertes de manière si claire même pour le grand public, que force est de constater que les résultats parlent d'eux-mêmes.

L'ouvrage a vraiment de quoi surprendre, et c'est bien le corps scientifique que ses découvertes interpellent, par leur rigueur et leur pertinence. En moins de 400 pages, le chercheur nous fait découvrir une réalité incontournable, jusqu'alors inconnue : une ingéniosité au-dessus de nos capacités humaines et technologiques, qui a ordonné le Qoran.

Les dernières publications du C.I.R.S. (juillet-août 1999) se font l'écho de ses découvertes. Et la première édition est déjà épuisée. La deuxième sera en librairie début octobre. En attendant, les deux sites internet www.cirs-tm.org et www.cirs.tm.fr proposent le livre en libre accès. Bravo.

Jean


Ecrit le 14 févr. 2004, 00:34

Message par Jean »

:lol:
Modifié en dernier par Jean le 05 août 2004, 22:39, modifié 1 fois.

Cobra

* [ Aucun rang ] *

Messages : 129
Enregistré le : 13 févr. 2004, 22:53
Localisation : San Diego (USA)

a Jean

Ecrit le 14 févr. 2004, 09:52

Message par Cobra »

bonjour Jean si tu veux le livre va dan accès public et ensuite dans le département des anciens manusrcits , il est téléchargeable gratuitement. :)

Ase

[ Christianisme ]
Avatar du membre

Messages : 837
Enregistré le : 03 janv. 2015, 12:38

Re: Maths

Ecrit le 13 janv. 2015, 05:48

Message par Ase »

Où se trouve cette section "téléchargements" ?
Merci bien
Ase

keinlezard

* [ Aucun rang ] *
Avatar du membre

Messages : 4593
Enregistré le : 08 oct. 2012, 04:08

Re: Maths

Ecrit le 14 janv. 2015, 07:56

Message par keinlezard »

plus de 10 pages d'introduction !
le coran ceci , le coran cela ...

passé cette étape ... et apres plus de 40 pages "le coran ceci" , "le coran cela" n'a pas céssé ... petit à petit nous voyons poindre de la numérologie
6
Ð
LA FAUCHANTE
101
7
Ð
LA PROLIFERATION
102
8
Ð
L'EPOQUE
103
9
Ð
LE MEDISANT
104
10
Ð
L'ELEPHANT
105
11
Ð
QORAYCHE (REQUIN)
106
12
Ð
L'AIDANT
107
13
Ð
L'ABONDANCE
108
14
Ð
LES MECREANTS
109
15
Ð
LA VICTOIRE
110
16
Ð
LA FIBRE
111
17
Ð
LE DEVOUEMENT
112
18
Ð
LA F
I
SSION
113
19
Ð
LES HOMMES
(
الناس
)
114
*
* *
Voyons où va nous m
e
ner cette série de
19
...
Considérons l’ensem
b
le de
s nom
bres cités dans le
Qoran. Il y a exactement
30
nom
bres différents :
O
RDRE D
'
APPARITION DES NOMBRES D
'
APRES LA VULGATE
7, 40, 12, 1, 1 000, 3, 10, 4,
100, 3 000, 5 000, 2, 8, 6,
30, 70, 20, 200, 2 000, 11, 9,
5, 300, 80, 50,
100 000, 99, 60,
50 000,
19
.
O
RDRE D
'
APPARITION DES NOMBRES D
'
AP
RES LA REVELATION
19
, 10, 1 000, 3, 6, 1, 99, 30,
40, 70, 12, 2, 9, 8, 7, 11,
100 000, 4, 5, 300, 50 000,
50, 100, 20, 200, 2 000, 3 000,
5 000, 80, 60
C'est absolument indigeste et le niveau scientifique est une asymptote tendant vers 0

Si c'est profond, alors cela doit être dans le sens de creux !

C'est encore moins bon que les bouquin d'Harun Yahya ... qui est lui aussi un psycho ... au moins il y a des photos pas trop mal.

Mais la franchement, c'est la même réthorique que chez tout ces fana religieux persuader d'avoir la réponse à tout et qui veulent l'imposé à coup de reférence circulaires et argument d'autorité ...

C'est du réchauffé adventiste , créationniste, jéhoviste à la sauce coran ....

NUL !

Cordialement

Siegahertz

[ Incroyant ] [ Athée ]
Avatar du membre

Messages : 427
Enregistré le : 01 nov. 2013, 12:00
Localisation : Roubaix

Re: Maths

Ecrit le 23 janv. 2015, 07:34

Message par Siegahertz »

NOOOOOOOOOOOOOON!

Vous voulez dire que encore une fois, le Quran n'aurait aucun savoir scientifique moderne mais juste de son temps et que désespérément les musulmans essaye de le faire passer pour plus que se qu'il est?

JE suis OUtré!!!
Si on peut trouver de l'argent pour tuer des gens, on peut en trouver pour les aider. Si, si.

indian

[Religion] Foi pluralisme
Avatar du membre

Messages : 26623
Enregistré le : 25 avr. 2014, 10:14

Re: Maths

Ecrit le 23 janv. 2015, 08:21

Message par indian »

J'ai bien aimé ce texte également:


Écrit justement par un profs de Math ...de l'Université Lava (Quebec) entres autre... (pres de chez moi) :wink:

http://www.bahai-biblio.org/centre-doc/ ... e-dieu.htm


David
Unir l'humanité. Un seul Dieu. Les grandes religions de Dieu. Femmes, hommes sont égaux. Tous les préjugés sont destructeurs et doivent être abandonnés. Chercher la vérité par nous-mêmes. La science et la religion en harmonie. Nos problèmes économiques sont liés à des problèmes spirituels. La famille et son unité sont très importantes.

Ase

[ Christianisme ]
Avatar du membre

Messages : 837
Enregistré le : 03 janv. 2015, 12:38

Re: Maths

Ecrit le 24 janv. 2015, 02:29

Message par Ase »

Coucou Indian,
En effet, il s'agit d'un article remarquable, bien écrit et structuré que je relirais avec plaisir.
Il montre d'une façon assez pertinente une preuve de l'existence de Dieu.
Je te remercie de ce partage.

Son argumentation repose sur le principe de complexité :
les formes de vie plus complexes, plus élevées ont succédé aux plus simples, aux moins complexes. En d'autres termes, le processus d'évolution a été un processus de complexification, de mouvement à partir d'une simplicité et d'un désordre relatifs vers une complexité et un ordre relatifs. Le processus a donc été celui de progression à partir de configurations plus probables vers des configurations moins probables.
Ainsi l'évolution est-elle clairement un exemple d'un processus présentant une déviation significative et persistante du hasard. Au cours d'une période donnée et limitée, il y a eu un mouvement persistant et récurrent de configurations plus probables vers des configurations moins probables. Il est par conséquent contraire à la science et à la raison d'attribuer ce phénomène au hasard. En réalité, si elle était laissée au hasard, la transition d'une espèce à la suivante pourrait prendre aussi longtemps que la durée de vie de la terre elle-même, et si on considère le processus d'évolution dans son ensemble, il faudrait multiplier ce chiffre par mille, ce qui donne un nombre bien plus élevé que la durée de vie estimée de l'univers (du "commencement" jusqu'à aujourd'hui).
Compte tenu de ces considérations, nous sommes scientifiquement en droit - en fait nous y sommes contraints par la logique de la méthodologie scientifique - de conclure que le processus de l'évolution est le résultat de l'action d'une force non observable. En particulier, nous, êtres humains, sommes le "produit final" de l'évolution et devons donc notre existence à cette force. Il semble raisonnable d'appeler cette force "Dieu", mais quiconque se sent gêné par cette appellation peut tout simplement la nommer "force évolutionnaire" (ou plus précisément, "la force qui a produit l'évolution et donc l'être humain").
Il me semble, si je ne me trompe pas, que son argumentation repose sur un truc bien connu des mathématiciens qui piège généralement les étudiants : les conditions nécessaires (http://fr.wikipedia.org/wiki/Condition_n%C3%A9cessaire).
Mais des conditions nécessaires ne sont pas forcément suffisantes (http://fr.wikipedia.org/w/index.php?tit ... edirect=no).

Pour arriver au stade humain, le monde a bien gravi les échelons de la complexité, c'est un fait nécessaire. Il est logique et rationnel de penser que l'Univers possédait les propriétés nécessaires et indispensables à l'avènement de la vie. Quoi de plus normal ? Si les bonnes conditions n'avaient pas étés remplies, la vie ne serait tout simplement pas apparue.
Il y a donc un réglage ("extrêmement précis" ?) dans les conditions initiales. C'est la thèse du réglage fin.
Cependant, ce genre d'affirmation laisse penser que les conditions réunies sont aussi suffisantes, autrement dit que l'Univers rassemble à l'origine des circonstances qui permettent à la vie de surgir (sorte de nécessité intrinsèque).

Posons alors quelques questions : la vie est-elle le résultat d'une nécessité ? Y a-t-il un réglage fin dans les lois de la physique qui ordonne à la matière de s'organiser du plus élémentaire au plus organisé ? Existe-t-il en physique un tel principe de complexité ? Ou le recours à ce principe seul est-il une illusion ?
Au contraire plusieurs lois sont en jeu dans la Nature et elles n'agissent pas dans le sens d'une complexification obligatoire. L'évolution des systèmes physiques est régi par ce type de lois (loi de l'inertie, le principe de relativité, loi d'action et réaction, les diverses lois de conservations, etc). Une de ces lois est le principe d'entropie qui fait qu'un système physique réel voit son degré de désorganisation augmenter. Dans la Nature il y a une tendance à l'éparpillement. Ce principe semble s'opposer en partie au principe de complexité : l'augmentation de la complexité d'une part dans un système est compensée par la croissance d'une désorganisation d'autre part.

'Abdu'l-Baha a probablement été le premier à développer ce dernier argument. Celui-ci n'aurait certainement pas pu être présenté sous cette forme bien avant le début du XXe siècle pour la simple raison que la théorie scientifique de l'évolution sur laquelle il repose n'a été développée qu'au XIXe siècle. Qui plus est, la plupart des scientifiques qui acceptèrent la théorie de l'évolution étaient des philosophes matérialistes pour qui cette théorie, loin de prouver l'existence de Dieu, rendait la question de Dieu non pertinente. Bien que des arguments semblables à ceux d' 'Abdu'l-Baha aient été avancés dans la littérature plus récente dans le domaine de la philosophie des sciences (4), je n'en ai pas encore trouvé qui soit plus ancien, voire contemporain, de l'épître d' 'Abdu'1-Baha à Auguste Forel (5).
L'argument fondé sur l'évolution n'est pas la seule preuve de l'existence de Dieu produite dans l'épître à Auguste Forel. Toutefois, ce type d'argument est unique de par son utilisation d'idées scientifiques sophistiquées, et sa force risque être sous-estimée par celui qui ne connaît pas certains principes fondamentaux de la thermodynamique
L'argument de la complexité n'est pas nouveau. L'idée d'une montée de la Nature vers l'Humain est assez ancien.
On peut, par exemple, citer les travaux de Teilhard de Chardin. Ce jésuite paléontologue à lu aussi utilisé une approche rationnelle (avec les outils scientifiques de son époque) pour prouver l'existence de Dieu. Il parle de ce processus cosmique d'organisation qui conduit au phénomène humain. L'idée de la croissance de la matière vers plus de complexité est le même.
La différence est que pour Teilhard de Chardin Dieu est une conscience universelle vers laquelle converge toute l'humanité pour s'y fondre.

Peut-on pour autant adhérer à la croyance, j'ose le mot, en une telle "ascension" (vers la complexité) ?
Y a-t-il une marche progressive qui oriente l'évolution cosmique ?
La science nous délivre-t-il vraiment ce message ?

Bien à vous,
Ase

Répondre
  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Retourner vers « Sciences et Religions »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités