Métaphysique et matérialisme intégral et universel

Science et religion ne sont plus considérées comme incompatibles. The Daily Telegraph, Londres, 26 mai 1999.
Répondre
sibira

* [ Aucun rang ] *
Avatar du membre

Messages : 2011
Enregistré le : 28 juin 2018, 11:50
Réponses : 1

Re: Métaphysique et matérialisme intégral et universel

Ecrit le 19 mars 2020, 13:05

Message par sibira »

j'ai peur Gadou que dans un an tu sois encore là à chercher à convaincre Inti

ce mec est perdu (fais toi une raison) il est aussi bloqué qu'une statue sans vie
Cliquer sur les images du lien pour agrandir https://mathsdunordest.blogspot.com/2020/04/

Inti

* [ Aucun rang ] *

Messages : 9356
Enregistré le : 20 juil. 2013, 14:00

Re: Métaphysique et matérialisme intégral et universel

Ecrit le 19 mars 2020, 13:45

Message par Inti »

gadou a écrit :
19 mars 2020, 12:58
Tu appelles "métaphysique" ce que les dictionnaires nomment l'abstraction. Tant pis.
Mais je te rappelle que l'abstraction est une réalité aussi réelle que les atomes et l'énergie
L'abstraction, une capacité subjective, est un produit de la matière. Une manifestation physique. La matière porte la cérébralité, une possible subjectivité. Tu vois bien que je suis plus précis que toi et moins nébuleux dans ma compréhension du rapport objectif et subjectif ou naturel et " spirituel".
gadou a écrit :
19 mars 2020, 12:58
Pourquoi la pensée ne serait pas physique ? C'est toi qui dualise, ici.
Il ne faut pas confondre le dualisme qui est un opposition, c'est à dire l'un nie l'existance de l'autre.
Avec la différenciation: l'un est différend de l'autre, mais ils se complètent
Là on dirait que mes suggestions te confondent que tu cherches une cohérence dans ta réplique sans vraiment y parvenir. Bref ce passage est incompréhensible.
gadou a écrit :
19 mars 2020, 12:58
Le phénomène n'est pas moins un concept que la loi. La loi existe bien avant d'être conceptualisée. La loi peut préexister à l'élément. Mais un élément ne peut exister sans lois
Tu compliques la problématique pour rien pris dans tes dédales d'un réel supérieur à la matière. Y a la matière et ses lois d'organisation. Un matérialisme intégral et universel où on n'oppose pas vide, matière, physique, lois connues et inconnues comme tu le fais. Ton " matérialisme spiritualiste" est dichotomique. C'est cette dichotomie que je déboulonne avec le matérialisme intégral ( quantique) et universel ( macroscopique).
gadou a écrit :
19 mars 2020, 12:58
Non, je vois les choses en différenciation et organisation.
S'il n'y a qu'un seul élément sans différenciation, alors rien n'existe. Pour t'en convaincre, essaie d'écrire une phrase avec un seul point.
Différenciation et organisation ça s'appelle des déterminismes naturels et biologiques.
gadou a écrit :
19 mars 2020, 12:58
C'est toi qui a peur du spirituel, parceque tu n'as pas compris ce que c'est.
Mais pour moi le spirituel fait partie de la physique universelle
J'ai peut être compris plus de chose que toi d'abord en identifiant qu'en métaphysique le phénomène de la conscience n'est pas naturel. Un préjugé spiritualiste. Tu patauges encore dans ce préjugé écartelé entre réel et irréel. Si le spirituel fait partie de la physique universelle tu devrais te rallier au matérialisme intégral et universel puisque qu'il réunit justement physique et lois d'organisation en une seule réalité objective. C'est une loi ( formulation) qui demeure une dialectique, dynamique, mécanique au sein des interactions et mouvements physiques. Tu vois , le matérialisme intégral et universel est un monisme, une approche physicaliste et philosophique de la réalité universelle.
gadou a écrit :
19 mars 2020, 12:58
Pourquoi tu t'entête à en faire un dualisme ?
Prend le dico et lit la définition du mot "métaphysique" et tu verras qu'il n'y a pas de dualisme.

Par contre avec ton "Matérialisme intégral et universel" tel que tu l'expliques, tu rates une partie du réel
Comme expliqué. Certaines préjugé spiritualiste de la métaphysique t'échappe. Avec le matérialisme intégral et universel on dit que le fait cosmique est complet en lui même question sens organisationnel et que c'est l'état de nos connaissances à son sujet qui demeure indéterminé, incomplet et perfectible.


Le MIU objectif est plus vaste et étendu que le MIU théorique. La partie du réel qui nous échappe est l'ignorance humaine. Même la question du phénomène de l'intelligence ou conscience et son fondement est à chercher et trouver au cœur du matérialisme universel, les dimensions physiques comme porte d'entrée. On dirait que tu associes cette partie du réel " inconnue" à quelque chose d'autre que ce qu'on ignore ou limites de notre savoir. Tu ne fais que reprendre le préjugé spiritualiste sur les limites du matérialisme pour expliquer une partie du réel qui serait plus " immatérielle" que du domaine de la physique, astrophysique et astronomique.

Ta frontière du réel et irréel est à revoir. :hi:
Modifié en dernier par Inti le 19 mars 2020, 13:49, modifié 2 fois.
:giggle:

sibira

* [ Aucun rang ] *
Avatar du membre

Messages : 2011
Enregistré le : 28 juin 2018, 11:50
Réponses : 1

Re: Métaphysique et matérialisme intégral et universel

Ecrit le 19 mars 2020, 13:46

Message par sibira »

Bon courage Gadou

J'ai lu ce que tu as dit et franchement c'est parfait de justesse

bon je quitte ……… j'ai pas le courage Inti ne bouge pas depuis des années
Cliquer sur les images du lien pour agrandir https://mathsdunordest.blogspot.com/2020/04/

dan26

[ Incroyant ] [ Athée ]

Messages : 4893
Enregistré le : 12 déc. 2012, 19:16

Re: Métaphysique et matérialisme intégral et universel

Ecrit le 19 mars 2020, 15:51

Message par dan26 »

a écrit :quote=sibira a dit Tu sais les filles aiment le sexe dur mais quand la dureté se situe au niveau du cerveau, il y a mollesse quelque part et en général elle est au niveau inférieur…
l'un n’empêche pas l'autre :o :o :o
amicalement

sibira

* [ Aucun rang ] *
Avatar du membre

Messages : 2011
Enregistré le : 28 juin 2018, 11:50
Réponses : 1

Re: Métaphysique et matérialisme intégral et universel

Ecrit le 19 mars 2020, 16:17

Message par sibira »

dan26 a écrit :
19 mars 2020, 15:51
l'un n’empêche pas l'autre :o :o :o
amicalement
bah en fait là je cite l'inspecteur Harry (le 2 ou le 3) quand il arrive à la table du vieux mafioso qui avait balancé une fille du haut d'un pont …

bah c'est de mémoire et bon j'ai fait ça en bref ici
Cliquer sur les images du lien pour agrandir https://mathsdunordest.blogspot.com/2020/04/

Inti

* [ Aucun rang ] *

Messages : 9356
Enregistré le : 20 juil. 2013, 14:00

Re: Métaphysique et matérialisme intégral et universel

Ecrit le 20 mars 2020, 08:35

Message par Inti »

Compléments de réflexion ( ou soliloque pour Dan 26, souverain pontife :wink: )

En fait le dualisme physique ( nature) et métaphysique (culture humaine) est un matérialisme spiritualiste et dichotomique. " Le spiritualisme tend à affirmer qu'il y aurait deux réalités : la réalité matérielle et la réalité spirituelle."
De là la question superfétatoire : la réalité est elle matérielle ou idéelle?

Le spiritualisme n'a jamais affranchi homo sapiens de sa condition matérielle, de ses nécessités matérielles, d'un matérialisme économique ou de son besoin de créativité matérielle. Matérialisme et spiritualité, la " spiritualité" étant l'entendement humain de la réalité universelle, le sens de sa gouverne, l'état de sa condition affective et mentale et bien évidemment toutes questions existentielles sur le pourquoi et comment.

D'ailleurs une bonne partie de l'histoire humaine s'est déroulée sous la combinaison matérialisme et monothéisme où mercantilisme, esclavagisme, colonialisme, rapine et mainmise planétaire ont donné le ton à ce qui devait être considéré comme étant l'aboutissement d'un idéal spirituel. Faut savoir d'où on vient pour savoir où on va. Bref inutile de rejuger l'histoire à l'aune d'un "rationalisme moderne".

Il est donc difficile de faire fi du matérialisme dans la compréhension du réel fondamental. Le fait cosmique est une matérialisation et matérialité qui tranche justement avec le néant, le non être et l'absence de réalité. On peut voir les phases antérieures du fait cosmique comme un tandem immatérialité et matérialité que tout ça demeure malgré tout dans une perspective plus astrophysique et astronomique que métaphysique ( une vieille conception de la réalité universelle).

Le dualisme physique et métaphysique ou spiritualisme qui met l'accent sur une réalité spirituelle supérieure au monde physique et naturel est en définitive un matérialisme, spiritualiste, dichotomique de la matière et son pouvoir structurant. Monde naturel et monde spirituel font bandes à part, ce qui rend le physicalisme de la science incompatible avec le l'idéalisme et surréalisme ontologique de la métaphysique.

Le spiritualisme est une affirmation sur le caractère de l'intelligence plus surnaturaliste que naturaliste et de surcroît un système de valeurs morales et sociales où l'idée d'une " réalité spirituelle supérieure au monde physique avec une double sphère de la réalité, inférieure et supérieure."impacte sur la conception de l'ordre social. Un paradigme Philosophique qui a de toute évidence servi de pattern idéologique dans l'établissement du droit et libertés.

Non, le matérialisme spiritualiste ( dualisme physique et métaphysique) n'aura jamais affranchi homo sapiens de sa condition matérielle au profit d'un plus grand accès à la vie spirituelle. Il n'aura donné que l'illusion d'une élévation humaine sur le dos des " sphères dites ou considérées inférieures". Une dissonance cognitive sur sens humain et sens moral. Pouvoir sur la nature ou pouvoir en la nature.

On ne change pas le monde. Mais on peut tenter d'expliquer l'esprit d'une culture, sa logique et ses travers. :wink: :hi:
:giggle:

Inti

* [ Aucun rang ] *

Messages : 9356
Enregistré le : 20 juil. 2013, 14:00

Re: Métaphysique et matérialisme intégral et universel

Ecrit le 05 avr. 2020, 09:07

Message par Inti »

Bon comme le coranovirus occupe toutes nos pensées et énergies et que le questionnement épistémologique devient un dada plus futile qu'utile pour l'instant, je concluerai pour les " sommités du cantique du quantique" et " chiantifiques du scepticisme primaire" que parler de finalité ( dessein intelligent) ou nécessité ( de l'observateur) c'est emprunter un angle ou grille de lecture de la réalité universelle plus spiritualiste et créationniste que physicaliste et évolutionniste.

Que le positivisme et la métaphysique ne sont que les deux facettes d'un même esprit créationniste où l'un oppose la culture scientifique à la culture philosophico religieuse sans jamais sortir homo sapiens de son anthropocentrisme antique et surréalisme ontologique. D'autant plus que science et conscience ne peuvent que faire UN.

Cordialement,
:hi:
:giggle:

Répondre
  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Retourner vers « Sciences et Religions »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 10 invités