témoignage d'anciens adeptes de la secte sokka gakkaï

La tradition du Mahayana, met l’accent sur la pratique altruiste du bodhisattva comme moyen pour parvenir à l’éveil, à la fois pour soi-même et pour les autres.
Règles du forum
Le courant bouddhisme mahāyāna, terme sanskrit signifiant « Grand Véhicule » apparaît vers le 1er siècle de notre ère dans le Nord de l’Inde. Actuellement le bouddhisme mahayana a une forte présence en Chine, au Tibet, au Japon au ve siècle, en Corée en 372, au Viêtnam, à Singapour et Taïwan. La tradition du Mahayana, met l’accent sur la pratique altruiste du bodhisattva comme moyen pour parvenir à l’éveil, à la fois pour soi-même et pour les autres.
Répondre
algol-x

* [ Aucun rang ] *
Avatar du membre

Messages : 887
Enregistré le : 17 mai 2015, 13:59

Re: témoignage d'anciens adeptes de la secte sokka gakkaï

Ecrit le 26 mars 2018, 20:23

Message par algol-x »

"Je ne suis restée que trois ans et je savais à la fin de la première année que partirai. J'avais étudié d'autres traditions bouddhistes et je pouvais sentir les aspects incorrects. Peu de mention de Shakyamuni, aucun mot sur les quatre nobles vérités ou le chemin octuple, aucune contribution au reste de la communauté, juste Ikeda (aaaah!) et la Nichiren Shoshu (sifflements!). Et ma mine déconfite quand j'ai interrogé les dirigeants locaux, un vieil alcoolique amer qui pensait honnêtement qu'il était la réincarnation de l'amant secret d'Emily Dickinson (Mais bon, quand vous avez scandé une absurdité devant une photocopie écrite en pattes de mouches, qui suis-je pour l’appeler un fou?) et une sorcière sénile qui utilisait une association comme un moyen de faire shakubuku en direction de personnes immigrées, à chaque réunion.

J'ai essayé de rester et de m'efforcer de croire. J'ai vraiment essayé. Alors que je m'exaspérais de plus en plus et que je passais plus de temps à pratiquer pour "changer mon karma" et "augmenter ma foi" , ma vie personnelle et ma situation financière se sont effondrés. J'ai parcouru des kilomètres pour aller chercher des gens et les emmener à des réunions, espérant qu’ils nous rejoindraient. Quelques-uns l’ont fait. La plupart étaient visiblement embarrassés. La question la plus fréquente après une réunion était "Qui est ce type, Ikeda dont ils parlent continuellement?"

Puis est venu ce jour. Je ramenais mon mari de l'hôpital lorsque la sorcière sénile mentionnée ci-dessus m'a appelé pour me réprimander pour avoir posé trop de questions lors des réunions, me disant que si j'avais pratiqué d’avantage et m’étais moins interrogé, mon mari n'aurait pas eu de cancer. C'était la dernière part de conneries. J'ai mis mon gohonzon dans un sac en plastique, j'ai écrit une lettre de démission au siège national et je l'ai déposée chez un chef de district.

Silence. Pas un mot de l'un d'eux. De l'amitié, hein? Depuis, je suis étonné du changement dans ma vie. J'ai du temps et de l'énergie pour prendre soin de moi. Je suis sur la bonne voie financièrement, et mon mari est en rémission depuis deux ans. Tant pis pour tous les maux qui allaient m'arriver si jamais je partais. Surtout, je réalise maintenant que je peux changer ma destinée avec mes pensées, mes mots et mes actions. Pas de vaudou. Pas de "loi mystique". Juste moi, et vivre ma vie. Je n'ai eu aucune meilleure ou moins bonne chance que quiconque. À quel point cela est cool? Les personnes que j'ai présentées à la SGI sont parties dans l'année qui a suivi mon départ. Ils vont bien, aussi. Si vous y êtes encore et pensez à sortir, faites-le! Vous n'avez rien à perdre, seulement de faux amis, une manipulation émotionnelle et financière, et beaucoup de maux de tête. Je suis une preuve vivante."

https://www.reddit.com/r/SGIcultRecover ... years_out/

:levitation:
Modifié en dernier par algol-x le 03 avr. 2018, 14:42, modifié 1 fois.
"Une carte n'est pas le territoire" Alfred Korzybski

zeste de savoir

* [ Aucun rang ] *

Messages : 517
Enregistré le : 19 déc. 2017, 04:13

Re: témoignage d'anciens adeptes de la secte sokka gakkaï

Ecrit le 30 mars 2018, 13:13

Message par zeste de savoir »

Cal a écrit :Je me suis déjà inscrit à la base pour témoigner contre la Sokka Gakkai. Je n'aime pas trop les débats religieux mais je confirme que la Soka Gakkaï est une secte.

De mon point de vue, les personnes qui défendent la Sokka automatiquement, doivent encore faire partie de leur groupe. (Je sais qu'ils vont me répondre, "mais non, ce n'est pas une secte, encore un intolérant et bla bla bla !"), je ne prendrais même plus la peine de répondre aux gens qui défendent la Soka. Je suis resté à la Sokka Gakkai jusqu'en 2017, donc 5 ans.

Je raconte mon témoignage :

En 2012, je me fais un "ami" lors d'une soirée. Très rapidement, il m'emmène à une de leurs réunions, et ce qui ressemblait au bonheur d'un groupe, s'est transformé en traumatisme.

On fait des sorties, des soirées. Mais, avec beaucoup de temps, j'ai constaté que quelque chose clochait.

J'avais déjà des situations difficiles à l'époque et je suis tout étonné de rencontrer ce groupe super sympa et super souriant à l'écoute de mes problèmes. Même si je ne suis pas bouddhiste, j'allais volontiers assister à leurs réunions (pour les écouter, pas pour participer, mais je me contentais de parler après leur pratique, je ne la faisais pas, me contentant de les regarder) à quel point tout le monde était heureux, depuis qu'ils ont découvert la Soka. Ils sont basés par quartiers, ils vont chez les uns et chez les autres, entre eux.

Ils commencent déjà à me passer quelques livres. Honnêtement, je n'en ai lu qu'un seul. Au début, c'est tranquille : je leur dis que je ne suis pas intéressé par leur croyance, bien que je la respecte.

Ils m'invitent chez eux à Noël, pour mes anniversaires. Ils m'ont même invité en voyage, mais c'était uniquement pour qu'un membre reçoive son Gohonzon.

Un malaise commence à se créer : les nouveaux "ami(e)s" que je me suis fait dans la Sokka, sont TOUS des membres de la Sokka, ou des personnes qui découvrent le groupe ! Au début, je ne m'en rends absolument pas compte. A une de leurs réunions, quand j'étais concentré sur mes propres croyances, mon "ami" me glisse entre les mains leur petit livret et me fait suivre du doigt le texte alors que je n'ai rien demandé.

Une amie que je connais en dehors du groupe de la secte commence à constater mon comportement bizarre. Me considérant catholique et étant baptisé catholique, je lui dis tout naturellement que j'aimerais bien être bouddhiste aussi, que le groupe me dit que je peux faire les deux... alors que je rappelle qu'à la base, je ne suis même pas bouddhiste.

Le déclic s'est fait progressivement : alors que jusqu'à présent, ça n'arrivait pas et que je les invitais toujours, à un de mes anniversaires, les membres du groupe ont insisté pour que je fasse ma soirée avec eux, alors que j'avais déjà réservé le restaurant ailleurs. J'ai dû carrément annuler la réservation et mes ami(e)s extérieurs ne sont donc pas venus.

Des insinuations suivent : on me dit que je devrais essayer de pratiquer au moins une semaine, trois mois, juste pour essayer, que ça n'engageait à rien. Je réponds toujours invariablement "c'est gentil, mais non, c'est gentil, mais non, et après, ça a été un NON bien ferme. Certains proposaient même de pratiquer un peu chez moi. Alors que je les croyais très ouverts, on me dit "Si tu vas bien, c'est grâce à la pratique ! Tu ne vas pas bien ? Alors pratique !" Systématiquement.

Et ça a pris des tournures franchement dingues, je m'en souviens encore, ça m'a marqué. Je croise un membre qui me dit qu'il n'est pas heureux alors qu'il est pratiquant, mais qu'il ne veut pas quitter le groupe, pour ne pas se retrouver seul, que eux seuls le comprenne. Je recevais parfois par SMS des extraits de leurs livres, alors que j'avais déjà dis que je n'étais pas intéressé. Un autre membre me parle sans arrêt de la pratique, fou de joie. Quand je lui dis que j'allais voir des amis extérieurs, sa réponse, automatique et excitée : "Tu vas voir des pratiquants ?"

A un moment, j'ai cru que je perdais la tête. Je me couchais, je pensais à leurs récitations de mantras, je rêvais de leurs mantras, (Le Nam Myo) je me levais, je pensais à leurs mantras, ça devenait un véritable cauchemar psychologique. En boucle dans ma tête comme ça ! :cry3: Et j'ai fini par réagir, ça a frôlé le surréalisme ! Je croise des membres qui me disent qu'ils ont évités des accidents grâce à la pratique, qu'une femme tombait enceinte grâce à la pratique, qu'un d'entre eux avait eu une formation, parce que la veille, il a pratiqué. Leurs pratiques faisait tout, ça devenait grotesque. Un membre m'a même dit que j'avais eu mon appartement grâce à eux, alors qu'à l'époque, je ne les connaissais même pas encore ! Je devenais sarcastique en disant "mais quelle générosité !"

A une réunion, on m'a demandé ce que j'en pensais, j'ai piqué une crise et je suis parti comme ça, en leur disant que ça fait 5 ans que je leur dis que je ne veux pas être pratiquant et qu'ils n'entendent absolument rien. Après, évidemment, les réactions ont été que je ne les comprenais pas, que je n'étais pas tolérant, etc, même le premier qui m'a invité à la première réunion a dit qu'il avait manqué de vigilance et qu'il en était vraiment désolé. Il a fallu que je quitte le groupe pour qu'il m'écrive cela...

Je suis même allé voir un psychologue qui a enfoncé la situation, en disant que si j'avais été dans le groupe, c'est parce que je l'avais voulu, que j'étais responsable de ce qui m'arrivait. J'ai arrêté toute thérapie, et à part quelques rares cas, j'ai trouvé un meilleur soutien avec mes ami(e)s en dehors de la secte.

Même il y a deux semaines, un membre m'a recontacté, et j'ai dû bloquer son numéro de téléphone. De la bonne trentaine "d'ami(e)s" que je croyais m'être fait à la Sokka Gakkai, je suis resté ami avec un seul, qui a quitté le groupe lui aussi, mais avant moi, parce qu'il n'a jamais cru "au bonheur de la Sokka".

C'est une secte dangereuse et leurs pratiques virent à l'obsession du prosélytisme. Ils utilisent même des grands mots comme "La révolution humaine". Et après, ils rejettent la faute sur vous. Et vous vous retrouvez seul à essayer de vous reconstruire.

Je me suis senti trahi, utilisé. Il est intéressant de noter que, quand je suis parti de la Sokka parce que je n'étais pas d'accord avec eux, je n'ai plus eu aucune nouvelles. Mes soi-disant "amis" sur 5 ans (sauf bien sûr celui qui est heureusement sorti aussi) sont devenus invisibles du jour au lendemain, parce que je ne partageais pas leurs opinions.

C'est du lavage de cerveau pur et simple. Je perdais mon identité.

Restez simplement prudents avec la Sokka Gakkai. Et j'ai découvert tous ces témoignages sur Internet après ma sortie. Je les ai même montré à un pratiquant qui n'a pas voulu me croire, et qui est resté dedans, alors j'ai laissé tomber.

Ils sont incroyablement butés. Quand on dit "non" une fois, n'importe qui devrait être capable de l'entendre.

Je vous souhaite de rester vigilants. Gardez courage quoi qu'il arrive. :)
Bienvenu sur ce forum "samsarique", et merci pour votre témoignage ! :Bye: :hi:

algol-x

* [ Aucun rang ] *
Avatar du membre

Messages : 887
Enregistré le : 17 mai 2015, 13:59

Re: témoignage d'anciens adeptes de la secte sokka gakkaï

Ecrit le 31 mars 2018, 12:42

Message par algol-x »

Comme le disait algol a juste titre, il y a dans cette organisation des gens sympathiques, ouverts, intéressants etc etc etc...Et je n'ai jamais dit le contraire non plus.

D'autre part je ne réduit pas le Nichirénisme a ce que gakkai en a fait, c'est un courant et des pratiques qui visent a l'éveil et au fonctionnement harmonieux du corps et de l'esprit.

Ce que je dénonce ici c'est la réalité, bien moins souriante, des intentions d'ikeda et de la soka-gakkai.
Mon témoignage se fonde aussi sur mon vécu. Je connais gakkai depuis l'âge de 5 ans, j'ai été très actif dans cette organisation durant presque 10 ans, j'étais sincère et j'ai également rencontré des personnes avec qui je suis ami et ces liens d'amitiés sont fort encore aujourd'hui.

Gakkai met beaucoup d'énergie a faire briller sa vitrine, ce n'est donc pas en passant au centre chercher ta compagne ou en assistant a une fin de réunion que tu peux percevoir le mécanisme pervers a l'œuvre dans cette organisation...Et comme moi tu peut même passer dix ans sans le voir, enfin si, tu le vois, mais tu occulte aussitôt, tu gomme, tu impute aux travers des êtres humains, tu évite de regarder...

D'autres parts tu sait que ikeda est le maître incontesté et incontestable dans cette organisation, que pense tu a titre personnel des écrits que j'ai cités plus haut ? N'ont ils pas toutes les caractéristiques propres aux discours sectaires ?

Ces messages d'ikeda servent a créer une emprise forte sur les membres...Une des clé de cette emprise consiste a faire croire a l'adepte que le développement de sa vie va de paire avec celui de l'organisation. Une fois que ce mécanisme est assimilé par l'adepte, ikeda et gakkai, ont alors tout pouvoir sur lui. Les menaces d'ikeda a l'égard de ceux qui critiquent ou quittent soka-gakkai ont pour but de faire taire tout esprit critique, engendrent des peurs, peurs des graves "rétributions négatives" qui s'abattront sur ceux qui arrêtent de pratiquer ou pire encore sur ceux qui osent critiquer ikeda et la soka. Même si parfois cette peur n'est pas consciente, elle existe...


Les écrits d'ikeda que j'ai postés sur ce topic parlent d'eux-mêmes et servent a révéler qu'ikeda n'a rien d'un bouddhiste et encore moins d'un maître, c'est un escroc notoire qui utilise l'enseignement de la Nichiren-shoshu a des fins de pouvoir mafieux, commercial et politique...Le reste n'est qu'une vitrine.


http://forum.doctissimo.fr/psychologie/ ... 23#t111127
"Une carte n'est pas le territoire" Alfred Korzybski

Ichinen29

* [ Aucun rang ] *
Avatar du membre

Messages : 185
Enregistré le : 25 oct. 2017, 14:57

Re: témoignage d'anciens adeptes de la secte sokka gakkaï

Ecrit le 31 mars 2018, 13:15

Message par Ichinen29 »

Ca me rappelle ces tabloïd à Trois balles,...genre "Police",..du genre une blonde platine dévore son chien tout cru,...ou,...après dix ans passé dans un congélateur, on la découvre enfin saine et sauve,...!....hahahah!!!

zeste de savoir

* [ Aucun rang ] *

Messages : 517
Enregistré le : 19 déc. 2017, 04:13

Re: témoignage d'anciens adeptes de la secte sokka gakkaï

Ecrit le 31 mars 2018, 13:42

Message par zeste de savoir »

Dans les sectes, il y a un phénomène commun connu sous le nom de "pensée figée", une réponse apprise aux informations et aux idées qui menacent ou contredisent les enseignements du groupe sont rejeté en tant que négativité. Au moment où nous entendons la critique, nous l'étiquetons "négativité" ou "colère et nous l'arrêtons immédiatement ou cessons d'écouter.

L'argument du tabloïd c'est pour autre chose, cher Ichinen, vous vous mélangez les pinceaux dans les réponses toutes faites !
Ici ce sont de vrais témoignages, pas de pseudo preuves actuelles pour adeptes ayant besoin de se rassurer ! :Bye:

Ichinen29

* [ Aucun rang ] *
Avatar du membre

Messages : 185
Enregistré le : 25 oct. 2017, 14:57

Re: témoignage d'anciens adeptes de la secte sokka gakkaï

Ecrit le 31 mars 2018, 14:03

Message par Ichinen29 »

Vos "témoignages" ne reflète que l'expérience et le karma de ceux qui les exprime...(dit sans jugement)...cela ne reflète en aucun cas la réalité de notre enseignement et celle de Gakkai...les relents sectaires que vous y insufflez ne correspondent ni à ma propre expérience (24 ans), ni à la réalité...que des personnes dérivent cela peut arriver, amis le consistoire est le garant des bonnes pratiques et reste vigilant sur tout comportement déviant...Les milliers (llions) de témoignages positifs viennent infirmez vos allégations, la meilleure preuve restant notre expérience quotidienne et ce que nous vérifions nous même dans ce quotidien...Quoique vous pourrez en dire!

zeste de savoir

* [ Aucun rang ] *

Messages : 517
Enregistré le : 19 déc. 2017, 04:13

Re: témoignage d'anciens adeptes de la secte sokka gakkaï

Ecrit le 31 mars 2018, 14:29

Message par zeste de savoir »

J'ai tout fait. TOUT.

Rien n’a marché. Je voyais aussi des gens autour de moi chanter de manière continue, en désespoir de cause - mourir de cancer, prier pour qu'un enfant estropié soit rétabli et en parfaite santé contre toute attente, que de l'argent apparaisse comme par magie, etc.
ils étaient épuisés, jusqu’à ce qu'ils abandonnent et à contrecœur commencent le processus d'accepter la réalité telle qu'elle était, n'ayant pas réussi à la plier à leur volonté.

Je sais et c’est un fait, que cette pratique ne marche pas.


:Bye:

Ichinen29

* [ Aucun rang ] *
Avatar du membre

Messages : 185
Enregistré le : 25 oct. 2017, 14:57

Re: témoignage d'anciens adeptes de la secte sokka gakkaï

Ecrit le 31 mars 2018, 15:12

Message par Ichinen29 »

C'est bien ça le kudoku,..accepter la réalité telle qu'elle est ...on n'essaye pas de changer l'extérieur amis , par le changement intérieur l'environnement se transforme,...'(révolution humaine)..On appelle cette pratique "acceptation joyeuse"...on ne plie pas la réalité à sa volonté , on fusionne avec en tant que bouddha dans notre pratique..."Rechercher la boddhéité en dehors de soi c'est être comme chercher son foie en dehors du singe..."...on peut en effet s'épuiser comme ça...

zeste de savoir

* [ Aucun rang ] *

Messages : 517
Enregistré le : 19 déc. 2017, 04:13

Re: témoignage d'anciens adeptes de la secte sokka gakkaï

Ecrit le 31 mars 2018, 15:18

Message par zeste de savoir »

D'après ce que j'ai pu constater, la « preuve réelle » (obtention due a la pratique ndlr) obtenue par des pratiquants SGI était en fait inférieure à la « preuve réelle » atteinte par ceux qui ont arrêté de pratiquer ou par une cohorte gens qui n'ont jamais pratiqué.

Par exemple, prenez n'importe quel groupe de 150 jeunes hommes très motivés. On s'attendrait à ce qu'au moins 10 ou 20 % d'entre eux arrivent à réaliser leurs buts avec la foi et la pratique de SGI, mais probablement moins de cinq pour cent ont réalisé leurs rêves. Quel qu'en soit le nombre ou le peu de personnes, c'est difficilement une preuve universelle...
En fin de compte, a moins d'être influencé par la façon agressive et la force de conviction que les pratiquants mettent pour vous convaincre on ne trouve aucune preuve réelle dans le "bouddhisme" de la SGI,.
http://community.beliefnet.com [...] okke?pg=27

Ichinen29

* [ Aucun rang ] *
Avatar du membre

Messages : 185
Enregistré le : 25 oct. 2017, 14:57

Re: témoignage d'anciens adeptes de la secte sokka gakkaï

Ecrit le 31 mars 2018, 20:19

Message par Ichinen29 »

Sauf que le véritable bienfaits (par ces moyens habiles) est l'atteinte de l'éveil insurpassable!...c'est bien pour cela que je continue...Si on attends uniquement des bienfaits (bonheur temporaire) on reste frustré de quelque chose,...et chaque jour qui passe nous mesurons (du point de vue de l'éveil) l'incroyable bonheur d'être en vie et appréhendons par "l'oeil du bouddha" ce monde dans son véritable(incroyable) aspect...bien loin de la psychologie et des statistiques...(le joyau enveloppé dans le chignon du bouddha) LA VIE....!

algol-x

* [ Aucun rang ] *
Avatar du membre

Messages : 887
Enregistré le : 17 mai 2015, 13:59

Re: témoignage d'anciens adeptes de la secte sokka gakkaï

Ecrit le 31 mars 2018, 21:17

Message par algol-x »

C'est avec regret que je dois dénoncer cette pratique et ces rituels .

c'est la première fois que je m 'exprime à ce propos après 15 ans de pratique intensive, j'ai perdu beaucoup d'amis a cause de cette pratique tout simplement parce que je n arrêtais pas d'essayer de les convaincre de pratiquer : je n ai pas écouté leur nature profonde , on me disais que je devais prier pour leur bonheur, pour toucher leur état de bouddha , ce qui n a jamais marché bien sur !

j'ai pratiqué pour être heureux , bénéficier de conditions favorables et rien ! je n ai eu que des problèmes qui n ont fait que s'accumuler : les responsables me disaient : plus tu as de problèmes, cela signifie que tu es sur la bonne voie: plus tu galères, plus tu es proche du bonheur !
le bouddha ne dit-il pas que la pratique bouddhique ne résouts pas les problèmes !
alors à quoi ça sert de pratiquer si on est toujours malheureux ? il y aurait trop a dire. J ai arrêté point barre ! et je ne retomberai pas dans le délire de me dire que le fait d arrêter la pratique me fera tomber dans l'enfer des souffrances incessantes tôt ou tard !

j'en pleure de tristesse d 'avoir été manipulé à ce point !

A tous ceux qui continuent , si vous voulez vraiment œuvrer pour la paix , arrêtez de prier toute la journée , arrêtez vos spectacles à la fin des séminaires, arrêtez de vouloir convaincre quiconque en disant que nam myoho renge kyo est l 'unique moyen d 'être heureux .. soyez plus ouvert et acceptez les autres religions comme d'autres moyens d'être heureux .

Concernant le président ikeda, ses propos sont peuvent paraitre intéressant , mais il ne souhaite pas la vraie paix mondiale mais le développement de l' organisation basé sur la récitation du soi disant mantra pour la paix mondiale, nuance !

http://forum.doctissimo.fr/psychologie/ ... tm#t162201
Modifié en dernier par algol-x le 01 avr. 2018, 04:50, modifié 3 fois.
"Une carte n'est pas le territoire" Alfred Korzybski

Ichinen29

* [ Aucun rang ] *
Avatar du membre

Messages : 185
Enregistré le : 25 oct. 2017, 14:57

Re: témoignage d'anciens adeptes de la secte sokka gakkaï

Ecrit le 01 avr. 2018, 04:26

Message par Ichinen29 »

Visiblement un défaut d'étude,...Il faut suivre la Loi et non la personne,...le fait que vous ayez fait apparaître votre karma est la preuve que cette pratique fonctionne,...c'est un principe de base...On fait apparaître notre karma pour faire notre révolution humaine; 15 ans c'st à la fois beaucoup et très peu...Je pratique depuis 1994 et ce n'est que maintenant au bout de 24 ans , que j'explore vraiment la Terre de Bouddha, en ayant pu apprécier dès le début les effets bénéfiques de la pratique et la portée de l'enseignement grâce à une étude approfondie du Gosho notamment...Si on abandonne en chemin, on ne verra pas la "lune se lever sur Kamakura..."
...Il n'y a pas de "victimes" en ce monde Saha,...chacun reçoit les rétributions en fonction de sa causalité propre...personne n'est obligé de pratiquer quoique ce soit...! Le président Ikeda a toujours affirmé que la SOka n'était rien sans les membres , et de "chérir" chaque personne...Le Grand Voeu est basé sur le Trésor du Coeur!...Vous pouvez inventer ou publier tous les témoignages que vous voudrez, le socle de l'enseignement et la réalité du mouvement Soka n'ont rien à voir avec cette vision subjective propre à chaque personne en cause. L'enseignement est clair et précis, Nichiren ou Sensei définissent la pratique du bouddhisme tel qu'elle doit être faite...persévérance, foi, étude, pratique,...et tout ira bien!...Vos allégations de pseudo endoctrinement ne sont pas des arguments et insulte chaque pratiquant sincèrement engagé dans cette voie noble!...Nier la réalité de l'éveil de Nichiren ou celui de ses disciples n'est que pur déni ou une forme de négationnisme de ce bouddhisme authentique....Cela ne remet rien en cause, preuves factuelles a l'appui!

algol-x

* [ Aucun rang ] *
Avatar du membre

Messages : 887
Enregistré le : 17 mai 2015, 13:59

Re: témoignage d'anciens adeptes de la secte sokka gakkaï

Ecrit le 01 avr. 2018, 04:33

Message par algol-x »

abus de votre mantra ? intéressant !

Ces élucubrations éclairent à bien des égards la nature et l'intensité de l'endoctrinement. Les "bienfaits matériels" que promet votre "organisation" ne se matérialisant pas et pour cause, vous les compensez par un alibi pseudo religieux, qui laisse transparaitre un égotisme envahissant.

:levitation:
Modifié en dernier par algol-x le 01 avr. 2018, 04:57, modifié 2 fois.
"Une carte n'est pas le territoire" Alfred Korzybski

Ichinen29

* [ Aucun rang ] *
Avatar du membre

Messages : 185
Enregistré le : 25 oct. 2017, 14:57

Re: témoignage d'anciens adeptes de la secte sokka gakkaï

Ecrit le 01 avr. 2018, 04:40

Message par Ichinen29 »

..Pratique et,...action,...bien entendu...on n'est pas dans un délire magique!...Rien à voir avec l'auto persuasion,...trop d'évènements factuels a l'appui et surtout le changement d'état de vie.....boddhéité...ça vous rassure de définir cette pratique de façon péjorative, c'est juste du déni!...Mettez ce bouddhisme à l'épreuve nous exhorte Nichiren daishonin,...Shakyamuni s'était mis à dos les brahmanes et les ascètes qui avaient pratiqué les austérités avec lui...il y a ceux qui renoncent et ceux qui font confiance!...S'éveiller ou ne pas s'éveiller, là est la question!...Normal qu'il y ai des obstacles jeune "padawan"!...

algol-x

* [ Aucun rang ] *
Avatar du membre

Messages : 887
Enregistré le : 17 mai 2015, 13:59

Re: témoignage d'anciens adeptes de la secte sokka gakkaï

Ecrit le 01 avr. 2018, 04:46

Message par algol-x »

Les membres de la SGI passent souvent beaucoup de temps a répéter leur mantra et à travailler pour la SGI. Comment les dirigeants vont les amener à le faire s'il n'y a pas un "avantage", ou "une expérience?" Je pense que cela amène les gens à interpréter des coïncidences à travers ce filtre. C'est une bonne chose qui s'est passé? C'est parce que je pratique. C'est une mauvaise ? Je n'ai pas assez pratiqué. Je n'ai pas applaudi assez fort quand ils ont montré la vidéo le président Ikeda.

Une femme que je connaissais a donné son témoignage lors d'une réunion: elle était sans emploi et a finalement trouvé un bon travail, et tout cela était dû selon elle a plusieurs heures de pratique par jour. Eh bien, oui, mais elle a également passé plusieurs heures par jour à la recherche d'un emploi - fait des appels, envoyé des CV, vu des entreprises et parler à des gens qui parlerait d'elle. En plus elle avait la bonne formation pour les emplois qu'elle voulait, cela lui a permis d'obtenir son emploi. Mais non, elle a insisté, c'était le chant (la pratique). J'ai entendu tellement d'histoires comme ça dans mes années au sein de la SGI !

Les gens veulent juste croire que leur vie a changé et que c'est seulement à cause de leur implication dans la SGI. Les membres anciens que je connaissais n'arrêtait pas de dire que leur pratique du bouddhisme SGI les avait tellement changés. Je connaissais certains d'entre eux depuis dix ou quinze ans. Peut-être que quelque chose m'échappe, mais je n'ai vu que peu ou pas de changements chez eux au cours des ans. Ils avaient toujours les mêmes personnalités, qu'ils soient colériques ou même paresseux, le même travail, santé, finance, relations ou problèmes familiaux !

http://forum.doctissimo.fr/psy [...] tm#t198412
"Une carte n'est pas le territoire" Alfred Korzybski

Répondre
  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Retourner vers « Mahayana »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité