OMB ou l'O.rdre M.ondial de B.aha'ullah

Le bahaïsme est une religion abrahamique et monothéiste, proclamant l’unité spirituelle de l’humanité.
Répondre
indian

[Religion] Foi pluralisme
Avatar du membre

Messages : 26540
Enregistré le : 25 avr. 2014, 10:14

OMB ou l'O.rdre M.ondial de B.aha'ullah

Ecrit le 31 mai 2019, 06:42

Message par indian

Le but : l'unification du monde

L'unification de l'humanité tout entière est le signe du stade qu'approche à présent la société humaine. L'unité de la famille, celle de la tribu, de la cité, de la nation a été successivement tentée et pleinement établie. L'unité du monde est maintenant le but que s'efforce d'atteindre une humanité harassée. L'édification des nations a pris fin. L'anarchie inhérente à la souveraineté d'État va vers son point culminant. Un monde qui progresse vers sa maturité doit abandonner ce fétiche, il doit reconnaître l'unité et la totalité organique des relations humaines, et établir une fois pour toutes le mécanisme qui incarne le mieux ce principe fondamental de son existence.

Une vie nouvelle, proclame Baha'u'llah, s'éveille en cet âge chez tous les peuples de la terre; et pourtant personne n'en a découvert la cause ou perçu le dessein. Ô vous, enfants des hommes, écrit-il en s'adressant à sa génération, le but fondamental qui anime la foi de Dieu et sa religion est de sauvegarder les intérêts de la race humaine et d'en promouvoir l'unité... Tel est le chemin droit, la base fixe et immuable. Ce qui est édifié sur cette base, ni les changements et les hasards du monde ne pourront jamais en diminuer la force, ni la révolution des siècles sans nombre en miner la structure. Le bien-être de l'humanité, déclare-t-il, sa paix et sa sécurité ne pourront être obtenus aussi longtemps que son unité ne sera pas fermement établie. Si puissante est la lumière de l'unité, dit-il dans un autre témoignage, qu'elle peut illuminer la terre entière. Le seul vrai Dieu, Lui qui sait toutes choses, rend Lui-même témoignage de la vérité de ces paroles... Ce but surpasse tous les autres buts, et cette aspiration est la reine de toutes les aspirations. Celui qui est votre Seigneur, le Très-Miséricordieux, a-t-il encore écrit, chérit en son coeur le désir de voir la race humaine tout entière ne former qu'une seule âme et un seul corps. Hâtez-vous de gagner votre part de la grâce et de la miséricorde divines en ce jour qui éclipse tous les autres jours créés.

L'unité de la race humaine, telle que la conçoit Baha'u'llah, suppose l'établissement d'une communauté universelle où toutes les nations, les races, les croyances et les classes sont étroitement et définitivement unies, où l'autonomie des États membres ainsi que la liberté et les initiatives personnelles des individus qui les composent sont complètement et catégoriquement sauvegardées. Cette communauté, autant que nous puissions l'imaginer, doit comporter une législature universelle dont les membres, en tant que mandataires de l'humanité tout entière, auront en fin de compte le contrôle de l'ensemble des ressources de toutes les nations qui la composeront, et édicteront les lois nécessaires pour régler la vie, pourvoir aux besoins et harmoniser les relations de tous les peuples et de toutes les races. Un pouvoir exécutif mondial, s'appuyant sur une force internationale, veillera à l'exécution des décisions arrêtées par cette assemblée mondiale, à l'application des lois qu'elle aura votées, et à la sauvegarde de l'unité organique de la communauté tout entière. Un tribunal mondial se prononcera et délivrera son verdict final et contraignant dans tous les conflits qui pourront s'élever entre les divers éléments qui constituent ce système universel. Un mécanisme d'intercommunication mondiale sera imaginé qui embrassera toute la planète, qui sera affranchi des entraves et des restrictions nationales et fonctionnera avec une rapidité merveilleuse et une régularité parfaite. Une métropole mondiale agira comme le centre nerveux d'une civilisation mondiale, le foyer vers lequel convergeront toutes les forces unificatrices de la vie, et d'où rayonneront ses influences vivifiantes. Une langue universelle sera inventée, ou choisie parmi celles qui existent déjà, et enseignée dans les écoles de toutes les nations fédérées comme langue auxiliaire de la langue maternelle. Une écriture universelle, une littérature universelle, un système uniforme et universel de monnaie, de poids et de mesures viendront simplifier et faciliter les relations et la compréhension entre les nations et les races de l'humanité. Dans une telle société mondiale, les deux forces les plus puissantes de la vie humaine, la religion et la science, seront réconciliées, elles coopéreront et se développeront dans l'harmonie. La presse, tout en donnant libre cours à l'expression des vues et des convictions diverses du genre humain, cessera d'être manipulée pernicieusement par des intérêts privés ou publics, et sera libérée de l'influence des gouvernements et des peuples en conflit. Les ressources économiques du monde seront organisées, les sources de matières premières seront détectées et pleinement utilisées, les marchés seront coordonnés et développés, et la distribution des produits sera réglée équitablement.

Rivalités, haines et intrigues entre nations cesseront, et les animosités et les préjugés raciaux feront place à l'amitié raciale, à la compréhension et à la coopération. Les causes de luttes religieuses seront à jamais écartées, les barrières et les restrictions économiques totalement abolies, et la distinction excessive entre les classes sera supprimée. L'indigence d'une part, et l'accumulation des richesses de l'autre, disparaîtront. Les énergies immenses que la guerre économique ou politique dissipe et gaspille seront consacrées à étendre la portée des inventions humaines et du développement technologique, à accroître la productivité de l'humanité, à exterminer la maladie, à pousser plus avant la recherche scientifique, à hausser le niveau de la santé physique, à rendre le cerveau humain plus vif et plus subtil, à exploiter les ressources de la planète jusque-là inemployées et insoupçonnées, à prolonger la vie humaine, et à développer tout autre moyen propre à stimuler la vie intellectuelle, morale et spirituelle de la race humaine tout entière.

Un système de fédération universelle qui régisse la terre entière et exerce sur ses ressources, d'une inimaginable ampleur, une autorité à l'abri de toute discussion, qui incarne et fusionne l'idéal de l'Est et celui de l'Ouest, qui soit affranchi de la malédiction de la guerre et de ses misères, qui tende à l'exploitation de toutes les sources d'énergie disponibles à la surface de la planète, un système dans lequel la force est mise au service de la justice, et dont la vie est soutenue par la reconnaissance universelle d'un seul Dieu et l'obéissance à une seule révélation commune, tel est le but vers lequel les forces unificatrices de la vie poussent l'humanité.

L'un des grands événements qui doivent se produire le jour de la manifestation de cette Branche incomparable, affirme 'Abdu'l-Baha, est la levée de l'étendard de Dieu parmi toutes les nations. Ceci veut dire que toutes les nations et toutes les tribus seront rassemblées à l'ombre protectrice de cette bannière divine qui n'est autre que la Branche majestueuse elle-même, et elles deviendront une seule nation. L'antagonisme religieux et sectaire, l'hostilité entre les peuples et les races, et les différences entre les nations seront éliminés. Tous les hommes adhéreront à une seule religion, professeront une foi commune, se fondront en une seule race et deviendront un seul peuple. Tous demeureront dans une patrie commune qui est la planète elle-même. Dès maintenant dans le monde de l'existence, a-t-il encore expliqué, la Main de la puissance divine a posé fermement les bases de cette bonté très élevée et de ce don merveilleux. Tout ce qui est latent au coeur de ce cycle sacré apparaîtra progressivement et sera rendu manifeste, car nous ne sommes encore qu'au début de sa croissance, à l'aube de la révélation de ses signes. Avant la fin de ce siècle et de cet âge, il deviendra clair et évident combien merveilleuse était cette vague printanière et combien céleste était ce don.

Non moins captivante est la vision d'Isaïe, le plus grand des prophètes hébraïques, qui prédisait déjà il y a deux mille cinq cents ans le destin que doit, au stade de sa maturité, accomplir l'humanité : Il jugera entre les nations, il sera l'arbitre de peuples nombreux. Ils briseront leurs épées pour en faire des socs et leurs lances pour en faire des serpes. On ne lèvera plus l'épée nation contre nation, on n'apprendra plus à faire la guerre... Un rejeton sortira de la souche de Jessé, un surgeon poussera de ses racines... Il frappera le pays de la férule de sa bouche, et du souffle de ses lèvres fera mourir le méchant. La justice sera la ceinture de ses reins, et la fidélité la ceinture de ses hanches. Le loup habitera avec l'agneau, la panthère se couchera avec le chevreau. Le veau, le lionceau et la bête grasse iront ensemble... Le nourrisson jouera sur le repaire de l'aspic, sur le trou de la vipère le jeune enfant mettra la main. On ne fera plus de mal ni de violence sur toute ma montagne sainte, car le pays sera rempli de la connaissance de Yahvé, comme les eaux couvrent le fond de la mer.

L'auteur de l'Apocalypse, préfigurant la gloire millénaire que doit attester une humanité rachetée et exultante, a rendu un témoignage semblable : Puis je vis un ciel nouveau, une terre nouvelle - car le premier ciel et la première terre ont disparu, et de mer, il n'y en a plus. Et je vis la Cité sainte, Jérusalem nouvelle, qui descendait du ciel, de chez Dieu; elle s'est faite belle, comme une jeune mariée parée pour son époux. J'entendis alors une voix clamer, du trône : "Voici la demeure de Dieu avec les hommes. Il aura sa demeure avec eux; ils seront son peuple, et lui, Dieu-avec-eux, sera leur Dieu. Il essuiera toute larme de leurs yeux; de mort, il n'y en aura plus; de pleur, de cri et de peine, il n'y en aura plus, car l'ancien monde s'en est allé."

Qui peut douter qu'un tel accomplissement - l'entrée de la race humaine dans l'âge de sa majorité - doive signaler à son tour l'inauguration d'une civilisation mondiale telle que nul oeil mortel n'en a encore contemplée ou que nul esprit humain n'en a encore conçue ? Qui peut imaginer le niveau élevé qu'une telle civilisation est destinée à atteindre au fur et à mesure qu'elle se développera ? Qui peut mesurer les sommets vers lesquels l'intelligence humaine, libérée de ses entraves, est capable de s'élever ? Qui peut se représenter les royaumes que découvrira l'esprit humain, vivifié par la diffusion de la lumière de Baha'u'llah qui brillera dans la plénitude de sa gloire ?

Quelle conclusion plus pertinente donner à ce sujet que ces paroles de Baha'u'llah, écrites en anticipation de l'âge d'or de sa foi, l'âge où la face de la terre, d'un Pôle à l'autre, reflétera les ineffables splendeurs du paradis d'Abha ? Voici le jour où rien ne peut être vu excepté les splendeurs de la lumière qui rayonne de la face de ton Seigneur, le Clément, le Très-Généreux. En vérité, par la vertu de Notre irrésistible et toute conquérante souveraineté, Nous avons fait expirer chaque âme. En gage de Notre faveur envers les hommes, Nous avons alors appelé à l'existence une création nouvelle. Je suis, en vérité, le Très-Généreux, l'Ancien des jours. Voici le jour où le monde invisible crie : "Grande est ta béatitude, ô terre, car tu es devenue l'escabeau de ton Seigneur, et tu as été choisie pour être le siège de son puissant trône !" Le royaume de gloire s'exclame : "Puissé-je sacrifier ma vie pour toi, car celui qui est le Bien-Aimé du Très-Miséricordieux, par la puissance de son nom qui a été promis à toutes choses passées et à venir, a établi sur toi sa souveraineté."
Unir l'humanité. Un seul Dieu. Les grandes religions de Dieu. Femmes, hommes sont égaux. Tous les préjugés sont destructeurs et doivent être abandonnés. Chercher la vérité par nous-mêmes. La science et la religion en harmonie. Nos problèmes économiques sont liés à des problèmes spirituels. La famille et son unité sont très importantes.

kaboo

[Modérateur]
[Modérateur]
Avatar du membre

Messages : 6933
Enregistré le : 17 janv. 2006, 21:18

Re: OMB ou l'O.rdre M.ondial de B.aha'ullah

Ecrit le 13 juin 2019, 19:55

Message par kaboo

Bonjour.

Up.

Cordialement. :hi:
Sortez de mon ordi Image

Répondre

Retourner vers « Foi bahá’íe »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message