Ceux à qui on ne doit pas donner l’aumône légiférée (zakât)

Le sunnisme est le courant religieux majoritaire de l'islam. Il représente 85 à 90 % des musulmans. Il est parfois apparenté à une vision orthodoxe de l'islam.
Répondre
FatimaAdame

* [ Aucun rang ] *

Messages : 76
Enregistré le : 13 janv. 2019, 03:29

Ceux à qui on ne doit pas donner l’aumône légiférée (zakât)

Ecrit le 19 mars 2020, 08:18

Message par FatimaAdame »

Ceux à qui on ne doit pas donner l’aumône légiférée (zakât)
1. Les riches, et ceux qui sont capables de gagner leur vie
Comme l’a dit le Prophète paix et salut sur lui: “Aucun droit n’existe (sur l’aumône légiférée (zakât)) pour celui qui est riche ou bien qui est fort et qui peut gagner sa vie”. [ Rapporté par Abou Daoud]

2. Les parents, la descendance, l’épouse et ceux qui sont à charge
Il n’est pas autorisé de donner l’aumône légiférée (zakât) à ceux qui sont à charge, comme les parents, les grands-parents, les enfants et les petits enfants ; car leur donner l’aumône légiférée (zakât) équivaut à se décharger des dépenses obligatoires à leur égard, et cela revient au final à se verser l’aumône légiférée (zakât) à soi même.

3. Les mécréants dont les cœurs ne sont pas à gagner à l’Islam en priorité [même si desefforts doivent être faits pour tous dans le prêche]
Il ne faut pas donner l’aumône légiférée (zakât) aux mécréants, lorsqu’on ne vise pas à gagner leurs cœurs à l’Islam en priorité [même si des efforts doivent être faits pour tous dans le prêche], comme l’a dit le Prophète, paix et salut sur lui: «Elle est prélevée sur leurs riches et est redistribuée à leurs pauvres» [ Rapporté par Al Boukhari].

c’est-à-dire qu’elle est prélevée sur les musulmans riches et qu’elle est redistribuée aux musulmans pauvres uniquement. En effet, l’un des buts de l’aumône légiférée (zakât) est d’enrichir les musulmans pauvres, et de renforcer les relations d’amitié et de fraternité entre les membres de la société musulmane, ce qui n’est pas permis avec les non croyants.

4. La famille du Prophète, paix et salut sur lui.[ La famille du Prophète: ce sont les Banou Haachim.]
L’aumône légiférée (zakât) n’est pas permise pour la famille du Prophète, paix et salut sur lui, par honneur pour eux ; comme l’a dit le Prophète, paix et salut sur lui: “Certes ces aumônes ne sont que les impuretés des gens, et elles ne sont donc pas licites, ni pour Mohammed, ni pour sa famille”. [ Rapporté par Mouslim]

5. Les Mawaali de la famille du Prophète, paix et salut sur lui.
Ce sont les esclaves que le Prophète, paix et salut sur lui, a libéré ; comme le dit le hadith: “Certes, l’aumône ne nous est pas licite, et le même jugement s’applique aux esclaves affranchis de la famille de Mohammed “, [Rapporté par At Tirmithy] ce qui veut dire qu’ils ont le même statut et que par conséquent, l’aumône est aussi illicite pour les mawaali de Bani Hachim.

6. L’esclave
L’aumône légiférée (zakât) ne doit pas être donnée à un esclave, car son argent est celle de son maître, et s’il reçoit l’aumône légiférée (zakât), elle se retrouvera automatiquement dans les mains de son maître, puisque il est à sa charge, exception faite de celui qui veut racheter sa liberté. A ce dernier, il lui sera versé l’aumône légiférée (zakât) pour pouvoir payer sa dette envers son maître, de même que celui qui travaille pour l’aumône légiférée (zakât). Ainsi, si l’esclave travaille pour collecter l’aumône légiférée (zakât), il y aura droit puisqu’il sera alors considéré comme étant un salarié, et un esclave peut être salarié avec la permission de son maître.

https://www.al-feqh.com/fr/les-gens-qui ... de-la-zaka

Répondre
  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Retourner vers « Sunnisme »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités