Est-ce que la récitation du mantra , remplace la méditation ?

Croyances issu des enseignements de Siddhartha Gautama, considéré comme le Bouddha historique.
Règles du forum
Le bouddhisme est une pratique, une philosophie de vie fondée par un sage de l'inde antique vers -600 avant JC, ce sage appelé "Bouddha" ce qui veut dire Éveillé, atteint l'Éveil vers 40 ans puis il enseigna durant toute sa vie, il mourut vers 80 ans en ayant établi une communauté de sa doctrine.
Répondre
Yvon

* [ Aucun rang ] *
Avatar du membre

Messages : 2105
Enregistré le : 01 sept. 2015, 17:07

Est-ce que la récitation du mantra , remplace la méditation ?

Ecrit le 03 juin 2019, 10:41

Message par Yvon »

Le mot « méditation » résulte de la traduction mais n’existe pas dans le sanskrit. Les traducteurs l'ont utilisé pour rendre plusieurs termes bouddhiques. Mais cette interprétation est imparfaite, pour ne pas dire inexacte. Pour faire bref, la réponse à votre question est que la psalmodie du mantra peut également être une méditation si elle est pratiquée de façon « méditative ».

Citta-bhavana signifie littéralement « exercice mental » et c’est un terme générique pour de nombreux types de pratique bouddhique.

NdT d’après le Dictionnaire Héritage du Sanscrit Version 3.08 : citta (neutre) : connaissance, pensée, esprit, intelligence, raison, cœur, sagesse ; bhāvanā (féminin) : production, création, imagination créative, création mentale, conception, imagination, dévotion, foi.

La pratique bouddhique comporte essentiellement deux phases : śamatha ou calme, arrêt et vipaśyana ou examen, introspection, contemplation. La première vise la tranquillité de l’esprit par la concentration, la seconde recherche la compréhension (l’éveil).

NdT - śamatha : état psychologique d'équilibre ; parfois synonyme de samādhi; vipaśyana : connaissance correcte; discernement correct de la réalité par la méditation.

Par l’exercice de śamatha (concentration-apaisement) on surmonte temporairement le désir, la mauvaise volonté, l'agitation, la somnolence et les doutes nocifs. Il est ainsi possible de parvenir à quatre états appelés dhyanas (sanskrit), jhana ( pali) ; en chinois on les appelait chan'na que les Japonais ont prononcé zen).

NdT - dhyana contemplation mentale, absorption, réflexion approfondie, méditation.

Le premier dhyana se caractérise par la réflexion intense et continue sur un sujet donné, par l’aisance corporelle et par le bien-être né de la facilité mentale pour fixer son esprit sur ce sujet. Dans le deuxième dhyana, la réflexion intense et continue disparait. Dans le troisième, l’aisance corporelle disparait. Dans le quatrième, le bien-être et la facilité mentale sont remplacés par une équanimité plus stable et plus sereine.

Les sujets de méditation sont innombrables ; l’attention sur le souffle est largement popularisée mais il y en a bien d’autres : contemplation du Bouddha, du Dharma ou du Sangha, la félicité des royaumes célestes, la sérénité; on peut visualiser des figurations plus ou moins colorées, etc. Beaucoup pensent que la récitation du mantra exige un effort conscient pour atteindre les dhyanas supérieurs et cela peut être en soi une forme de pratique. Mais d’autres ont expérimenté un état où le mantra semble se poursuivre sans aucun effort délibéré, sans contrôle conscient et ce qu’ils en disent me semble correspondre à des états d'équanimité supérieure.

Toutefois, la pratique de concentration-apaisement ne suffit pas, car incomplète. Le Bouddha lui-même a rejeté cette approche comme imparfaite et incapable d'éteindre définitivement les kleshas (détresses émotionnelles, défilements). Le Bouddha a enseigné spécifiquement la contemplation menant à l’éveil et à la vue juste (vipaśyana = connaissance correcte). Il est indispensable de fixer son attention sur différents aspects du Dharma et / ou les réalités concrètes de la vie, d'abord analytiquement, mais éventuellement de manière plus directe et intuitive. La question n’est pas vraiment de dépasser le premier dhyana.

La psalmodie du mantra a été utilisée comme une pratique d’éveil par divers groupes bouddhistes. Ceux de Nichiren peuvent, en récitant le daimoku, contempler Namu Myoho Renge Kyo et ce qu’il représente (qu’est ce qui mène vraiment aux "phénomènes merveilleux" de sa propre vie). On peut aussi réciter un mantra avec la question "qui récite?" Il existe de multiples manières, dont la récitation du mantra, d’arriver au vipaśyana.

Dans la Nichiren Shu, nous avons une pratique appelée méditation shodaigyo qui consiste à rester assis silencieusement (concentré sur la respiration jusqu’à un point précis du ventre), puis à psalmodier lentement le daimoku, augmentant progressivement le tempo, puis diminuant lentement le rythme (peut-être plusieurs cycles d'accélération et ralentissements lors d’une longue session de pratique), puis terminer par une autre période de silence (en contemplant le daimoku).

http://www.nichiren-etudes.net/articles ... tation.htm
:priere: "Le sage n’est pas celui qui pratique le bouddhisme en dehors des règles de la société mais plutôt celui qui, grâce à une compréhension profonde du monde, connaît la meilleure manière de s’y comporter."

vic

[ Incroyant ] [ Athée ]
Avatar du membre

Messages : 12649
Enregistré le : 07 juil. 2013, 16:15

Re: Est-ce que la récitation du mantra , remplace la méditation ?

Ecrit le 15 juin 2019, 13:13

Message par vic »

a écrit :"Ceux de Nichiren peuvent, en récitant le daimoku, contempler Namu Myoho Renge Kyo et ce qu’il représente (qu’est ce qui mène vraiment aux "phénomènes merveilleux" de sa propre vie). On peut aussi réciter un mantra avec la question "qui récite?" Il existe de multiples manières, dont la récitation du mantra, d’arriver au vipaśyana".

Oui sans doute , il n'y a pas d'opposition entre vipasyana et réciter un mantra de toute évidence , c'est une question plutôt de rapport, de relation qu'on entretient avec les choses vipasyana qu'une technique proprement dite en elle même .

a écrit :Toutefois, la pratique de concentration-apaisement ne suffit pas, car incomplète. Le Bouddha lui-même a rejeté cette approche comme imparfaite et incapable d'éteindre définitivement les kleshas (détresses émotionnelles, défilements).

Elle est certes incomplète , mais indispensable .
Dire qu'elle est incomplète ne signifie pas que la pratique correcte serait de s'en passer .
Les techniques de concentration ou d'apaisement du mental sont utiles pour la pratique de vipasyana ensuite , parce qu'un esprit plus apaisé prédispose mieux ensuite au discernement plus global, élargi .Il demeure souvent difficile de pratiquer d’emblée vipasyana sans apaiser préalablement le mental .
Ca n'est pas en apprenant à prendre des vessies pour des lanternes qu'on apprend à voir clair en soi

komyo

* [ Aucun rang ] *
Avatar du membre

Messages : 916
Enregistré le : 04 janv. 2013, 14:26

Re: Est-ce que la récitation du mantra , remplace la méditation ?

Ecrit le 18 juin 2019, 12:43

Message par komyo »

Le mieux est d'essayer les deux puis de se faire sa propre opinion. La mienne est que les deux pratiques se complètent.
Ne pas railler, ne pas déplorer ni maudire, mais comprendre. Baruch Spinoza

sylvain33

Nouveau
Nouveau

Messages : 1
Enregistré le : 13 nov. 2019, 19:55

Re: Est-ce que la récitation du mantra , remplace la méditation ?

Ecrit le 14 nov. 2019, 23:23

Message par sylvain33 »

bonjour, nouveau sur le forum et en apprentissage pour en connaitre un peux plus sur le sujet du bouddhisme. Je viens de commencer à parcourir les rubrique et j’avoue être un peut perdu avec tous ces sujets parfois complexes.Mais je pense aussi qu'il faut expérimenté pour ce faire sont avis car certain texte est sujet à la sur-interprétation et donc sujet à certaine divergence ce qui permet d’avoir des échange de point de vue et donc de partage.
Modifié en dernier par kaboo le 16 nov. 2019, 09:32, modifié 1 fois.
Raison : Message approuvé mais veillez à poster dans les forums appropriés. Cordialement.

vic

[ Incroyant ] [ Athée ]
Avatar du membre

Messages : 12649
Enregistré le : 07 juil. 2013, 16:15

Re: Est-ce que la récitation du mantra , remplace la méditation ?

Ecrit le 20 déc. 2019, 10:31

Message par vic »

sylvain33 a écrit :
14 nov. 2019, 23:23
bonjour, nouveau sur le forum et en apprentissage pour en connaitre un peux plus sur le sujet du bouddhisme. Je viens de commencer à parcourir les rubrique et j’avoue être un peut perdu avec tous ces sujets parfois complexes.Mais je pense aussi qu'il faut expérimenté pour ce faire sont avis car certain texte est sujet à la sur-interprétation et donc sujet à certaine divergence ce qui permet d’avoir des échange de point de vue et donc de partage.
Bonjour Sylvain ,

Ce qui rend encore les choses plus complexes c'est qu'il existe plutôt actuellement " des bouddhismes " qu'un bouddhisme à proprement parler .
Il y a des point de récurrence ceci dit entre toutes les écoles et aussi des points de divergence .
Après la mort de tout fondateur d'une école de pensée philosophique ou religieuse , tu as toujours cette disparité et des points de divergence qui se dessinent .
A mon avis , il vaut mieux commencer par l'étude du Bouddhisme ancien , c'est à dire le canon pali .
Ca te permettra peut être de voir ensuite les divers évolutions qu'ont apporté chacune des écoles .
Un peu comme partir des racines de l'arbre pour en entrevoir ensuite l'ensemble de l'arbre .

POur ce qui est de faire un 1er pas vers la compréhension du bouddhisme , un livre comme " Le Bouddhisme pour les nuls " n'est pas mal fait .
Ca n'est pas en apprenant à prendre des vessies pour des lanternes qu'on apprend à voir clair en soi

Marmhonie

* [ Aucun rang ] *
Avatar du membre

Messages : 11610
Enregistré le : 24 avr. 2013, 09:34

Re: Est-ce que la récitation du mantra , remplace la méditation ?

Ecrit le 20 mai 2020, 16:37

Message par Marmhonie »

Est-ce qu'on peut apprendre la natation avec des livres ? Non.
Est-ce qu'on peu apprendre la méditation avec des livres ? Non.

Dans tous les cas, on fera au mieux rien, ce qui est salvateur, & au pire n'importe quoi, de boire la tasse d'eau jusqu'à finir noyé. Autrement dit, on tombera dans le hors-sujet pour rien à temps perdu, & au pire on sera perturbé psychologiquement avec des pathologies diverses jusqu'à l'adhésion à une secte sans le savoir.

Tant qu'on mettra le bouddhisme indien dans l'athéisme, on ne pourra pas traiter le sujet sérieusement. Les pays bouddhistes sont des pays religieux, je suis désolé. A ce moment là, pourquoi ne pas dire que l'islam est athée, ou que l'hindouisme est athée ? C'est du pareil au même.

Un autre point qui nous a planté dans une impasse dans mon humble forum de rien du tout, c'est l'amer constat que quasi rien n'a été traduit en français. Et les traductions uniquement en anglais pour l'occident sont hautement fautives aujourd'hui avec les connaissances acquises par les échanges culturels.

Or donc, premièrement nous avons choisi de traduire des passages en français, ce qui oblige ces inscrits d'un groupe de traduction à oublier les posts pour se centrer sur le choix fait.
Et secondement, il y faudra les commentaires avec les extraits dans les langues originales.
Par exemple, notre forum accepte le tibétain mais nous n'avons pas encore de quoi faire de l'OCR avec ces dialectes.

Il nous reste les archives de l'EFEO (Ecole Française d'Extrême Orient) qui sert aux chinois pour restaurer les dégâts de leur Révolution culturelle qui a détruit grandement l'essentiel de leur patrimoine culturel & cultuel. On a donc des "deals" intéressants à proposer puisqu'ils ne fonctionnent qu'ainsi. Laissons du temps au temps, je suis certain que ce travail produira des fruits porteurs.
Image
(on clique sur la signature)

vic

[ Incroyant ] [ Athée ]
Avatar du membre

Messages : 12649
Enregistré le : 07 juil. 2013, 16:15

Re: Est-ce que la récitation du mantra , remplace la méditation ?

Ecrit le 21 mai 2020, 17:00

Message par vic »

a écrit :Marmhonie a dit : Tant qu'on mettra le bouddhisme indien dans l'athéisme, on ne pourra pas traiter le sujet sérieusement. Les pays bouddhistes sont des pays religieux, je suis désolé. A ce moment là, pourquoi ne pas dire que l'islam est athée, ou que l'hindouisme est athée ? C'est du pareil au même.
Ce qui es sûr c'est qu'il n'existe pas de dieu personnel dans le bouddhisme , et cela fait la différence avec les religions Chrétiennes ou musulmanes .L'autre différence avec l'islam ou le christianisme , c'est que le bouddhisme est une religion immanente , pas transcendante .Il n'existe pas dans le bouddhisme un principe supérieur ou au dessus de l'univers ou de la nature . Bref , pas de surnaturel , mais du naturel qu'on n'a pas encore compris .
Un peu comme le dieu d'Einstein , Einstein reniait le dieu personnel chrétien qu'il trouvait infantile , et il reniait le surnaturel . Il croyait simplement dans les lois de l'univers , et ses mécanismes , et c'était cela dieu pour lui , mais pas un personnage qui parle aux hommes .
Ca n'est pas en apprenant à prendre des vessies pour des lanternes qu'on apprend à voir clair en soi

Répondre
  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Retourner vers « Bouddhisme »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 18 invités