Et dieu pour Bouddha ?

Croyances issu des enseignements de Siddhartha Gautama, considéré comme le Bouddha historique.
Règles du forum
Le bouddhisme est une pratique, une philosophie de vie fondée par un sage de l'inde antique vers -600 avant JC, ce sage appelé "Bouddha" ce qui veut dire Éveillé, atteint l'Éveil vers 40 ans puis il enseigna durant toute sa vie, il mourut vers 80 ans en ayant établi une communauté de sa doctrine.
Répondre
vic

[ Incroyant ] [ Athée ]
Avatar du membre

Messages : 12942
Enregistré le : 07 juil. 2013, 16:15

Re: Et dieu pour Bouddha ?

Ecrit le 19 juil. 2018, 07:02

Message par vic »

Vic a dit : Pour le Bouddha, l'idée de Brahmā-Créateur est dangereuse, notamment parce qu'elle engendre des théories et des pratiques erronées, qui ne peuvent conduire à la libération de l'individu
IDRVC lui a répondu : : Là, Je suis plutôt d'accord avec Vous.
Mais ne perdez pas de vue que les Enseignements des Bouddhas sont Adaptés à leurs Auditoires.

Après l'Incarnation de l'Eveillé (Bouddha) Archétypal par Jésus devenu Christ, la Donne est différente !
Les Risques ont été évités (tel l'écueil de ne pas travailler sur Soi et/ou de ne pas Agir comme il se doit en ne comptant que sur Dieu), la Voie tracée pour le Salut de Tous..
Quelle donne diffèrente ?
Ca ne change pas le fait que bouddha disait que croire en un dieu créateur engendre des théories et des pratiques erronées. En quoi la venue de jésus christ y changerait quelque chose ? On ne peut faire aucun lien entre deux théories qui demeurent incompatibles .
Votre tentative de relier le bouddhisme au christianisme reste désespérée .
IDRDVC a dit : Après l'Incarnation de l'Eveillé (Bouddha) Archétypal par Jésus devenu Christ, la Donne est différente !
Les Risques ont été évités (tel l'écueil de ne pas travailler sur Soi et/ou de ne pas Agir comme il se doit en ne comptant que sur Dieu), la Voie tracée pour le Salut de Tous..
Votre démonstration ressemble à du Jean claude van damme . :lol:
Si il s'agit d'inventer et de croire que le bouddhisme est conforme à tous vos fantasmes , fantasmez bien . :hi:
Ca n'est pas en apprenant à prendre des vessies pour des lanternes qu'on apprend à voir clair en soi

IDRVDC

[ Christianisme ]

Messages : 477
Enregistré le : 19 janv. 2015, 08:40
Localisation : France

Re: Et dieu pour Bouddha ?

Ecrit le 30 juil. 2018, 17:19

Message par IDRVDC »

Namasté,
/ IDRVDC Qui a dit :
Mais ne perdez pas de vue que les Enseignements des Bouddhas sont Adaptés à leurs Auditoires.

Après l'Incarnation de l'Eveillé (Bouddha) Archétypal par Jésus devenu Christ, la Donne est différente !
Les Risques ont été évités (tel l'écueil de ne pas travailler sur Soi et/ou de ne pas Agir comme il se doit en ne comptant que sur Dieu), la Voie tracée pour le Salut de Tous..
vic a écrit :Quelle donne diffèrente ?
Hé bien, c'est simple !
Le Bouddha Shakyamuni Savait qu'à Sa Suite, un Homme Prophétisé Allait Atteindre l' Eveil Parfait pour Guider l'Humanité vers le Salut !
Dans plusieurs Soutras (dont J'ai Cité quelques Passages Importants), Vous pouvez Objectivement Constater que le Bouddha Historique " Délègue" Son Enseignement à ce Bouddha Parfaitement Accompli : Il s'agit du Bouddha Amitabha, c'est à dire de Jésus Christ !

Si donc Jésus Christ Affirme qu'il n'y a de Dieu que Dieu, c'est qu'Il En a Fait l'Expérience de Son Vivant et au-delà.
Il est donc à même d'Orienter les Enseignements de Shakyamuni dans Leur Perfection pour le Salut de Tous !

vic a écrit :Ca ne change pas le fait que bouddha disait que croire en un dieu créateur engendre des théories et des pratiques erronées.
Ce n'est pas précisément ce qu'a Dit le Bouddha Historique, du moins à Ma Connaissance !
Rq : Merci de Citer correctement Ses propos et d'Y joindre une source valable, Vic.

Non. A Ma Connaissance, Le Bouddha Historique Mettait en garde en Disant que croire en un Dieu Créateur "pouvait" engendrer des théories et des pratiques erronées …

Le Bouddha Annoncé puis Accompli en Jésus Christ a évité ce genre de "pièges" et est parvenu, en quelques sortes, à Parfaire les Enseignements du Bouddha en Demeurant dans la Lignée Spirituelle de Shakyamuni.


C'est par la Quête de Vérité et aussi par la Foi (en Shakyamuni pour les bouddhistes en principe) que l'On Reconnait et que l'On Accepte le Bouddha Amitabha et l'Evolution Positive de Ses Enseignements Sapientiaux !

Telle est la Force des Liens Qui Relient les Bouddhas entre Eux … !

vic a écrit : En quoi la venue de jésus christ y changerait quelque chose ?
C'est à Lui (Jésus Christ) que Shakyamuni a Confié le Salut de Tous !
… Et Jésus Christ Assume cette Mission : « En vérité, en vérité, je vous le dis, celui qui croit en moi a la vie éternelle. » Jean 6.47
" Si quelqu'un entend mes paroles et ne les garde point, ce n'est pas moi qui le juge ; car je suis venu non pour juger le monde, mais pour sauver le monde." Jean 12:47

Votre non-Acceptation ne vient donc pas de la Réalité des Liens qui Relient Jésus au Bouddha Historique, mais sur l'interprétation erronée que Vous en avez ! Mais celle-ci peut Evoluer, et Je Vous Le Souhaite Fraternellement !

vic a écrit : On ne peut faire aucun lien entre deux théories qui demeurent incompatibles .
Elles Vous paraissent "incompatibles" dans un monde figé, mais dans le Cadre d'une Intelligence Collective Evolutive (dans le Cadre de l'Impermanence) où Nous sommes, c'est différent !

La Bonne Foi, l'Objectivité et la Réflexion sont les Nobles Moyens Mis à Votre Disposition pour Y Parvenir !


Namasté

vic

[ Incroyant ] [ Athée ]
Avatar du membre

Messages : 12942
Enregistré le : 07 juil. 2013, 16:15

Re: Et dieu pour Bouddha ?

Ecrit le 22 août 2019, 16:33

Message par vic »

Moi j'en reviens a texte d'intro , bouddha trouvait ces croyances en dieu naïves puisque basées sur des inventions . Personne n'a jamais vu ce dieu , personne ne peut vérifier quoi que ce soit mais des tas de gens inventent une dieu qui leur est imaginaire . Ce qu'on na jamais vu et rencontré on va pouvoir en inventer n'importe quoi , mais c'est complètement sans intêret , comme vos croyances sont sans intêret .Vous êtes seul à blablater face à vos superstitions personnelles .
Ca n'est pas en apprenant à prendre des vessies pour des lanternes qu'on apprend à voir clair en soi

Disciple Laïc

* [ Aucun rang ] *
Avatar du membre

Messages : 110
Enregistré le : 06 sept. 2020, 03:48
Localisation : Île de France

Contact :

Re: Et dieu pour Bouddha ?

Ecrit le 07 sept. 2020, 17:21

Message par Disciple Laïc »

Le Bouddha, dans le cadre des conceptions religieuses de son temps (Védisme/Brahmanisme), ne niait pas l'existence des dieux ou d'un dieu comme le Grand Brahma. Au contraire (qu'on y croit ou pas est une autre affaire), il y a des sutras du Canon Pali qui relatent des discussions entre le Bouddha et des êtres divins comme les Dévas. Ce que le Bouddha conteste c'est la prétention d'un dieu à être Créateur de tout.


Dans les conceptions bouddhiques (qui reprennent une partie des conceptions religieuses brahmanique/védique) il y a le cycle des renaissances karmiques. Le statut de "divinité" n'est qu'une des 6 formes de renaissance. Et toutes sont impermanentes.


Tous les êtres sensible renaissent constamment dans le Samsara tant qu'on s'en est pas extrait par l'Extinction. Tant qu'il y a production karmique (liée à la croyance erronée en l'existence d'un Soi indépendant), il y a renaissance. On produit du karma de qualité variable (neutre, bon ou mauvais) et en fonction à chaque "mort" d'un être il y a renaissance d'un autre sous une forme meilleure ou moins bonne que la précédente.


Les dieux les plus puissants sont la résultante d'une accumulation de beaucoup de karma positif. Mais ce karma s'épuise. Il n'est pas permanent. C'est un peu comme un stock qu'on a accumulé et qu'on épuise progressivement. Les dieux sont des êtres si puissants et d'une longévité telle (et surtout non touchés par les souffrances des hommes) et dotés de pouvoirs si vastes, qu'ils sont ivres de leur puissance, aveuglés par celle ci, ils se croient éternels (et pour un être humain, un autre être qui vit des millions d'années voir plus, c'est un peu un avant gout d'éternité). Et parfois il y en a un si puissant, qu'il est capable d'être conscient de tout ce qui se passe à chaque instant dans l'Univers. Mais il n'est pas capable de connaître la cause des événements. Il n'est pas conscient de cette lacune. Tout se produisant simultanément à sa perception, il en déduit que c'est Lui la cause de Tout et il se croit (a tort), Créateur de tout. Il en est convaincu, le proclame et croit que son plan d'existence est le Paradis éternel, Nirvana. Et il le dit.


Mais le Bouddha affirme que cet être divin se trompe, un jour ou l'autre il aura épuisé tout son karma, et retombera a un niveau d'existence inférieur.


Une des trois 3 caractéristiques de toute forme d'existence dans le Samsara est l'impermanence, rien n'est éternel. Les dieux y compris. Et c'est ce qui rend l'existence dans le Samsara foncièrement douloureuse et non souhaitable.


Les dieux, épargnés par toutes souffrances, ivres de leur puissance, jouissant de celle ci, dans des états de plaisir incroyables, sont aveuglés et ne voient pas leur finitude.


Les êtres des Enfers sont aussi aveuglés mais par leur confusion et malveillance.


Enfin, le Bouddha dans un autre sutra du Canon Pali, a clairement mentionné 3 conceptions religieuses qui sont dangereuses selon lui. Dont celle de la croyance en un Créateur. Pourquoi ? Car croire qu'il y a un créateur de tout c'est encourager la paresse morale. C'est le Créateur qui au final est responsable moralement des actes de ses créatures. Pourquoi une créature ferait-elle un quelconque effort pour devenir plus morale puisqu'elle n'est pas responsable de ses actes ? Elle peut arguer que si elle est malfaisante et pleine de vices c'est que son Créateur l'a faite ainsi, elle n'a donc aucune raison de changer en mieux.


Les 2 descriptions que j'ai donné ici viennent de 2 sutras du canon pali dont je peut rechercher les références au besoin.


Techniquement le Bouddha ne parle pas du "Dieu" des monothéïsmes, ce serait un anachronisme. Quand le Bouddha prêcha, le Judaïsme n'était même pas encore finit de se constitué. Mais le Bouddha mentionna (quelques fois) l'équivalent brahmanique d'un dieu "Créateur" unique. Pour lui dénier cette prétention a être unique Créateur. Non pour nier l'existence des dieux.


Le Bouddha a aussi indiqué qu'il ne servait à rien de faire des prières, rituels et sacrifices aux dieux (si l'on voulais s'extraire du Samsara) car fondamentalement ils étaient incapable d'aider les hommes à s'extraire du Samsara puisque eux mêmes sont engluer dedans. Toutefois il n'a pas systématiquement prêché le renoncement aux pratiques brahmaniques. Il a toujours condamné les sacrifices d'êtres vivants, d'animaux, ça c'est sûre. Il a même donné des conseils pour être un bon brahmane, notamment en respectant les 4 vertus illimités : la Bienveillance, la Compassion, la Joie et l’Équanimité.


Le Bouddha donnait des enseignements adaptés au niveau de développement de son interlocuteur. Si il sentait que celui ci risquait de souffrir en perdant sa foi brahmanique, il lui donnait juste ce qu'il fallait pour être un "bon" brahmane et connaître plus tard une renaissance favorable. Il était bien conscient que tous ceux qu'il croisait n'était pas au même niveau que Lui et que tous ne pourraient pas connaître l’Extinction dans cette vie. Alors il donna ce qu'il pouvait à chacun. Parfois même il fit exprès de ne pas répondre à certaines questions de ses interlocuteurs car il savait que ses réponses apporteraient plus de trouble que de paix. Sa sagesse était toujours guidée par la Compassion.


Ce qui ne l'empêcha pas d'avoir de sérieux problèmes avec certains brahmanes, en fait parce qu'ils montrait qu'ils étaient indignes de leur titre par leur comportement (comme Yeshua eu des problèmes avec les Pharisiens et Sadducéens). Pour le Bouddha la caste de naissance ne faisait pas la vertu, c'était l'attitude qui faisait la vertu. C'est pourquoi il accepta des gens de toutes castes dans sa communauté, ce qui était une complète révolution pour l'époque, même des femmes (avec une certaine réticence mais il finit par le faire). L'ancien intouchable et l'ancien brahmane se côtoyaient dans sa communauté et n'avaient pour élément de comparaison que l'ancienneté dans la communauté et l'avancée dans la compréhension de la Voie. On pouvait donc avoir un ancien intouchable présent depuis plusieurs années enseignant à des brahmanes plus âgés mais arrivés depuis peu.


Le Bouddha n'est pas athée il est non-théïste.
"Sachant que la vie est courte, pourquoi vous quereller ?" Le Bouddha.

Répondre
  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Retourner vers « Bouddhisme »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité