Le SUICIDE Impression du Bouddhisme sur le sujet

Croyances issu des enseignements de Siddhartha Gautama, considéré comme le Bouddha historique.
Règles du forum
Le bouddhisme est une pratique, une philosophie de vie fondée par un sage de l'inde antique vers -600 avant JC, ce sage appelé "Bouddha" ce qui veut dire Éveillé, atteint l'Éveil vers 40 ans puis il enseigna durant toute sa vie, il mourut vers 80 ans en ayant établi une communauté de sa doctrine.
Répondre
Forum-Religion

[Modérateur]
[Modérateur]

Messages : 324
Enregistré le : 05 juil. 2003, 09:10

Contact :

Le SUICIDE Impression du Bouddhisme sur le sujet

Ecrit le 01 févr. 2005, 19:43

Message par Forum-Religion »

Bouddhisme et le sujet du suicide
Pour bien comprendre la perception bouddhiste du suicide, il importe de bien comprendre, au préalable, la conception bouddhiste de la vie. Contrairement aux grandes religions occidentales, le bouddhisme ne conçoit pas l’existence de l’individu comme un bien inaltérable laissé en jouissance à l’Homme par un Dieu tout puissant seul décideur de la durée et des modalités du bail. Ici, la vie n’est pas considérée comme une entité finie commençant à la naissance pour se terminer à la mort, elle s’inscrit dans des cycles sans fin de renaissance et de réincarnation. Chaque existence individuelle a pour cause et pour explication la somme de toutes les existences antérieures et aura pour conséquence et pour sanction toutes les existences à venir. A la mort de tout être, humain ou non, les éléments dont il est composé périssent mais l’influence de son karma, résultat de ses actions et de ses pensées, survit et se cristallise en un nouvel être qui est à la fois le même et un autre que celui qui est mort. Dans cette optique, le suicide apparaît moins comme un acte bafouant une valeur sacrée que comme une aberration : non seulement il ne met fin à rien, ce qui constituait l’existence du suicidé se poursuivant à travers son karma réincarné, mais en plus il aggrave le mal-être puisque ledit karma se retrouve plombé de toute la charge négative liée à ce passage à l’acte (désespoir, révolte, peur, culpabilité mais aussi torpeur et confusion s’il y a eu intoxication médicamenteuse ou violence quand la mort fut provoquée par pendaison, arme à feu, noyade…) Bref, c’est vraiment pas un bon plan…
Citation internet: preventionsuicide.be

Shonin

* [ Aucun rang ] *

Messages : 519
Enregistré le : 10 nov. 2017, 13:39

Re: Le SUICIDE Impression du Bouddhisme sur le sujet

Ecrit le 10 déc. 2017, 20:46

Message par Shonin »

Et nous sommes liés..... infiniment lié pour autant.

Si nous savions combien meure à notre place, comment fonctionne réellement la vie,
Notre besoin de comprendre l'ensemble naît de quelques acuité furtive de cela.

Votre post me touche..
La religion est faite pour l'homme et non l'homme pour la religion.

https://www.facebook.com/brutofficiel/v ... 308655040/
Ne pas oublier que la guerre du Congo qui a fait plus de 8 millions de morts en 20 ans dans le Kivu est intimement liée a la richesse minière de la région et au silence de la communauté internationale :hi:

stech72

Nouveau
Nouveau

Messages : 1
Enregistré le : 22 juin 2018, 18:06

Re: Le SUICIDE Impression du Bouddhisme sur le sujet

Ecrit le 22 juin 2018, 18:12

Message par stech72 »

Dans cette logique , l'accumulation de mauvais karma mène assurément à des suicides à répétition de façon infini car si notre karma n'est ponctué que de négatif et aucune parcelle de positif , l'individu lié à ce karma ne finira jamais la route ..... il y a donc une aberration dans le principe .

Plus que tu es en peine plus tu dois souffrir . . .

vic

[ Incroyant ] [ Athée ]
Avatar du membre

Messages : 12959
Enregistré le : 07 juil. 2013, 16:15

Re: Le SUICIDE Impression du Bouddhisme sur le sujet

Ecrit le 16 juil. 2018, 14:43

Message par vic »

stech72 a écrit :Dans cette logique , l'accumulation de mauvais karma mène assurément à des suicides à répétition de façon infini car si notre karma n'est ponctué que de négatif et aucune parcelle de positif , l'individu lié à ce karma ne finira jamais la route ..... il y a donc une aberration dans le principe .

Plus que tu es en peine plus tu dois souffrir . . .
Le karma est un principe neutre , comme le reflet du miroir. C'est nous qui dans l'illusion et dans l'attachement le voyons comme bien ou mauvais parce que nous interprétons l'image du miroir et nous en approprions une représentation d'un soi même .
Nous courons après notre image , et quand on s'aperçoit que nous n'existons pas en tant que chose ou phénomène qu'on pourrait se représenter , alors le karma , le reflet ne produit plus de représentation spéciale , plus de scène spéciale et la roue du karma cesse de tourner .
Je n'ai pas dit que nous n'existions pas nuance , mais que nous n'existions pas en tant que phénomène qu'on peut se représenter .
L'égo c'est un peu cette saisie représentative , cette appropriation d'une image à laquelle nous tenons excessivement d'un soi même et à laquelle nous cherchons à coller et que nous chérissons .
Par conséquent si le karma de la personne dépressive à fait son office et qu'il a permis à la personne de se libérer d'une appropriation représentative excessive d'elle même , au contraire , elle peut s'en trouver plus équilibrée . Beaucoup de gens se sentent plus fort après une dépression nerveuse lorsqu'ils en sont venu à bout .

"Seule existe la souffrance et non celui soufffre ; il y a action , mais pas son auteur ; le Nirvana est , mais non celui qui le poursuit ; il y a le chemin , mais non le voyageur " .Le Bouddha Visuddhimagga
Ca n'est pas en apprenant à prendre des vessies pour des lanternes qu'on apprend à voir clair en soi

Répondre
  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Retourner vers « Bouddhisme »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 3 invités