Le Bouddhisme Théravada et le Bouddhisme Mahayana

Croyances issu des enseignements de Siddhartha Gautama, considéré comme le Bouddha historique.
Règles du forum
Le bouddhisme est une pratique, une philosophie de vie fondée par un sage de l'inde antique vers -600 avant JC, ce sage appelé "Bouddha" ce qui veut dire Éveillé, atteint l'Éveil vers 40 ans puis il enseigna durant toute sa vie, il mourut vers 80 ans en ayant établi une communauté de sa doctrine.
Répondre
Yvon

* [ Aucun rang ] *
Avatar du membre

Messages : 2105
Enregistré le : 01 sept. 2015, 17:07

Le Bouddhisme Théravada et le Bouddhisme Mahayana

Ecrit le 22 déc. 2015, 08:30

Message par Yvon »

On constate dans ce Forum des divergences concernant le but du bouddhisme et de sa pratique. Certains prônent que le vrai bouddhisme est celui des premiers temps et que la pratique correcte est la méditation . Pratique cherchant uniquement à se détacher des désirs de ce monde cause de souffrance et d'atteindre un état menant à l'exinction des désirs (Nirvana ).
D'autres prônent que le but du bouddhisme est la recherche de l'état de bouddha pour soi et pour les autres .

Tout ceci est caractéristique des 2 mouvements principaux du bouddhisme :
- Le Théravada (La voie des Anciens ) également appelé Hynayana .
- Le Mahayana (Grand véhicule ).

Le Théravada se base principalement sur les enseignements du bouddha des 4 nobles voies et l' octuple chemin exposés par shakyamuni juste aprés son illumination. Ces enseignements exposent que la souffrance est dû aux désirs et qu'il faut procéder à leur extintincion par la pratique de l'Octuple chemin : (vision correcte, pensée correcte, parole correcte, action correcte, profession correcte, effort correct, attention correcte et contemplation correcte.)

Pour les adeptes du Théravada même le désir de vouloir être heureux est cause de souffrances.

Le Theravada ne vise que L'eveil individuel. Les disciples s'entrainaient hors de la vie seculière. Cet enseignement ne s'adressait qu'aux personnes dans les etats des deux vehicules (les etats d'etude et d'eveil pour soi). Il ne pouvait sauver qu'un petit nombre de gens, c'est pour cela qu'il est comparé a un petit vehicule.
Selon le Theravada, les desirs étant la cause des souffrances, il faut les eliminer pour échapper au malheur. Dans le même esprit, pour atteindre la l'état de bouddha , il faut pratiquer des austérites suivant des preceptes rigoureux.
On peut admettre la justesse de cette methode, dans la mesure ou cela revient chercher le chemin à l'interieur de sa propre vie (la cause) pour resoudre la souffrance. Mais cet effort d'annihiler la conscience et le corps (la cause), pour atteindre a l'état de vie dans lequel on n'éprouvera plus aucun desir (effet), équivaut a nier la vie elle-meme, et pareil enseignement ne conduit pas a l''Eveil, ne peut pas aboutir au veritable salut des êtres vivants. C'est pour cela que le Theravada fut critique par le Mahayana comme l'enseignement qui conduit a" réduire le corps en cendres."

Le Mahayana , en revanche, s'adresse aux bodhisattvas qui recherchent non seulement leur propre bonheur, mais simultanement celui des autres. Comme cet enseignement vise a sauver un trés grand nombre de personnes, on le compare a un grand vehicule.
Le Mahayana ne preconise pas l'élimination des désirs, mais leur utilisation et leur transformation en Eveil, en faisant jaillir, dans sa vie dominée par les desirs , la sagesse de l'illumination.
Il enseigne la nécessite de faire apparaitre un état interieur pur et fort, autrement dit la l'état de bouddha , qui nous permet de dominer les desirs, de les maitriser, au lieu d'être influencés par eux.
C'est le sens du principe « les desirs terrestres sont l'illumination » .
:priere: "Le sage n’est pas celui qui pratique le bouddhisme en dehors des règles de la société mais plutôt celui qui, grâce à une compréhension profonde du monde, connaît la meilleure manière de s’y comporter."

vic

[ Incroyant ] [ Athée ]
Avatar du membre

Messages : 12649
Enregistré le : 07 juil. 2013, 16:15

Re: Le Bouddhisme Théravada et le Bouddhisme Mahayana

Ecrit le 24 déc. 2015, 07:03

Message par vic »

Le Theravada ne vise que L'eveil individuel.
La notion d'individu n'existe pas vraiment dans le bouddhisme qui parle de non soi ( anatman) .
Prôner un éveil individuel ?
Non puisqu'il y a interdépendance des phénomènes , et que le thérévada reconnait l'interdépendance des phénomènes .
Simplement le théravada ne met pas des mots comme compassion , et je pense qu'il n'y en a pas besoin puisque l'esprit juste manifeste la vue juste .
Disons que cette notion d'éveil individuel dans le théravada est un fabrication caricaturale du mahayana .
Modifié en dernier par vic le 24 déc. 2015, 07:07, modifié 1 fois.
Ca n'est pas en apprenant à prendre des vessies pour des lanternes qu'on apprend à voir clair en soi

indian

[Religion] Foi pluralisme
Avatar du membre

Messages : 26648
Enregistré le : 25 avr. 2014, 10:14

Re: Le Bouddhisme Théravada et le Bouddhisme Mahayana

Ecrit le 24 déc. 2015, 07:07

Message par indian »

vic a écrit : La notion d'individu n'existe pa vraiment dans le bouddhisme qui parle de non soi ( anatman) .
Prôner un éveil individuel ?
Non puisqu'il y a interdépendance des phénomènes , et que le thérévada reconnait l'interdépendance des phénomènes .
Simplement le théravada ne met pas des mots comme compassion , et j pense qu'il n'y en a pas besoin puisque l'esprit juste manifeste la vue juste .

N'est-il pas possible de concilier unicité et unité?
Partie et Tout.
+ et-
minucule et majuscule... infini. le grain de sable et le chateau de sable. :hum:
Unir l'humanité. Un seul Dieu. Les grandes religions de Dieu. Femmes, hommes sont égaux. Tous les préjugés sont destructeurs et doivent être abandonnés. Chercher la vérité par nous-mêmes. La science et la religion en harmonie. Nos problèmes économiques sont liés à des problèmes spirituels. La famille et son unité sont très importantes.

vic

[ Incroyant ] [ Athée ]
Avatar du membre

Messages : 12649
Enregistré le : 07 juil. 2013, 16:15

Re: Le Bouddhisme Théravada et le Bouddhisme Mahayana

Ecrit le 24 déc. 2015, 07:17

Message par vic »

Indian a dit :N'est-il pas possible de concilier unicité et unité?
Partie et Tout.
Si on se considère à l'extérieur de l'univers , on peut se considérer comme une partie de lui , mais du coup c'est une illusion , parce que personne n'existe hors univers .
C'est l'idée de se croire en un soi qui nous pousse à croire que nous sommes une partie de l'univers .
Ca n'est pas en apprenant à prendre des vessies pour des lanternes qu'on apprend à voir clair en soi

indian

[Religion] Foi pluralisme
Avatar du membre

Messages : 26648
Enregistré le : 25 avr. 2014, 10:14

Re: Le Bouddhisme Théravada et le Bouddhisme Mahayana

Ecrit le 24 déc. 2015, 07:21

Message par indian »

vic a écrit :Indian a dit :N'est-il pas possible de concilier unicité et unité?
Partie et Tout.

Si on se considère à l'extérieur de l'univers , on peut se considérer comme une partie de lui , mais du coup c'est une illusion , parce que personne n'existe hors univers .

Salut Vic,
J'avais plutot la considération opposée. Me considérant intérieur et partie prenante de l'univers. Partie de ce tout.
Unique mais en symbiose et en relation avec toutes les autres unités formant ce Tout.

Je suis bien da'ccord. Personne n'existe hors univers à mon avis aussi.
D
Unir l'humanité. Un seul Dieu. Les grandes religions de Dieu. Femmes, hommes sont égaux. Tous les préjugés sont destructeurs et doivent être abandonnés. Chercher la vérité par nous-mêmes. La science et la religion en harmonie. Nos problèmes économiques sont liés à des problèmes spirituels. La famille et son unité sont très importantes.

vic

[ Incroyant ] [ Athée ]
Avatar du membre

Messages : 12649
Enregistré le : 07 juil. 2013, 16:15

Re: Le Bouddhisme Théravada et le Bouddhisme Mahayana

Ecrit le 24 déc. 2015, 07:33

Message par vic »

Salut Vic,
J'avais plutot la considération opposée. Me considérant intérieur et partie prenante de l'univers. Partie de ce tout.
Unique mais en symbiose et en relation avec toutes les autres unités formant ce Tout.

Je suis bien da'ccord. Personne n'existe hors univers à mon avis aussi.
Oui c'est juste .

Pour en revenir à l'éveil individuel , oui la notion d'individu n'est que relative dans le bouddhisme , donc il ne peut pas vraiment exister d'éveil individuel .Donc cette notion d'éveil individuel ne peut pa convenir pour parler du théravada .
Ca n'est pas en apprenant à prendre des vessies pour des lanternes qu'on apprend à voir clair en soi

indian

[Religion] Foi pluralisme
Avatar du membre

Messages : 26648
Enregistré le : 25 avr. 2014, 10:14

Re: Le Bouddhisme Théravada et le Bouddhisme Mahayana

Ecrit le 24 déc. 2015, 07:39

Message par indian »

vic a écrit : Oui c'est juste .
Pour en revenir à l'éveil individuel , oui la notion d'individu n'est que relative dans le bouddhisme , donc il ne peut pas vraiment exister d'éveil individuel .Donc cette notion d'éveil individuel ne peut pa convenir pour parler du théravada .

Si vous me le permettez, ne désirant pas faire dan le HS. :pout:


J'accroche sur ces mots:
il ne peut pas vraiment exister d'éveil individuel
:hum:
Ca me semble une affirmation un peu sans nuance non?
J'aurais envie de dire... ''mais pourquoi pas?''

Non à un éveil individuel absolu... ca m'irait... :mains:
mais est-il possible de composer avec une notoin d'éveil individuel relatif?
Éveil partiel du Tout?
Unir l'humanité. Un seul Dieu. Les grandes religions de Dieu. Femmes, hommes sont égaux. Tous les préjugés sont destructeurs et doivent être abandonnés. Chercher la vérité par nous-mêmes. La science et la religion en harmonie. Nos problèmes économiques sont liés à des problèmes spirituels. La famille et son unité sont très importantes.

Yvon

* [ Aucun rang ] *
Avatar du membre

Messages : 2105
Enregistré le : 01 sept. 2015, 17:07

Re: Le Bouddhisme Théravada et le Bouddhisme Mahayana

Ecrit le 24 déc. 2015, 08:39

Message par Yvon »

Dans le bouddhisme Theravadda , le but des efforts religieux était de parvenir à l'état d'arhat ou "digne de respect", celui qui n'a plus rien à apprendre et qui a echappé à une renaissance dans les royaumes inférieurs de l'existence.
Toutefois même parvenir a ce stade, croyait-on, requerrait plusieurs existences successives d'efforts assidus.

Le Mahayana incitait cependant hommes et femmes à ne se donner pour but rien de moins que d'arriver au plus haut degré d'eveil, celui de la boddheite.
Aprés tout Shakyamuni n'était pas le seul bouddha. Dés lors qu'un être humain, quel qu'il soit, accomplissait les pratiqures d'un bodhisattva comme Shakyamuni l'avait fait, il devait pouvoir aussi atteindre l'Illumination.
Pour la communauté bouddhiste de cette époque, dans les siècles suivant la mort de Shakyamuni, une telle vision ne pouvait quêtre surprenante et révolutionnaire.

Le bouddhisme des premiers temps decrivait souvent le Bouddha Shakyamuni comme un bodhisattva dans ses vies anterieures, lorsqu'il avancait encore vers l'illumination mais, dans les textes du Mahayana tels que le Sûtra du Lotus, les bodhisattvas sont depeints comme étant en nombre illimité, voyant tout et se preoccupant de tout, capables d'apporter aide et assistance infinies a ceux qui font appel a eux d'une foi sincere. Cette emphase particuliere sur le role des bodhisattvas est certainement une des principales caracteristiques qui distingue la pensée du Mahayana de celle du bouddhisme anterieur.
Au commencement, les défenseurs de ces nouvelles croyances du Mahayana semblaient dans bien des cas avoir vécu cote a cote dans les mêmes monastères avec ceux qui suivaient les enseignements anterieurs, leurs pratiques religieuses centrées sur le culte des reliques du Bouddha abritees dans des stutpas ou des tours sanctuaires.
Cependant, des conflits de doctrine se produisaient de temps en temps et les deux groupes finirent par se separer.
Les doctrines Mahayana ont ainsi dominé au nord-ouest de l'Inde, d'où elles ont gagné les terres d'Asie centrale puis, de la, la, Chine. En consequence, le bouddhisme chinois fut dés le debut irresistiblement de caractére Mahayana, et ce fut la version Mahayana de cette foi qui fut ensuite introduite en Coree, au Japon et au Vietnam, oil elle perdure aujourd'hui.
:priere: "Le sage n’est pas celui qui pratique le bouddhisme en dehors des règles de la société mais plutôt celui qui, grâce à une compréhension profonde du monde, connaît la meilleure manière de s’y comporter."

Yvon

* [ Aucun rang ] *
Avatar du membre

Messages : 2105
Enregistré le : 01 sept. 2015, 17:07

Re: Le Bouddhisme Théravada et le Bouddhisme Mahayana

Ecrit le 03 janv. 2016, 05:46

Message par Yvon »

On voit également ici sur ce forum certains comme Vic affirmer que le bouddhisme Theravada et le vrai bouddhisme , sous prétexte que les enseignements du Théravada sont les plus anciens et que la méditation silencieuse consiste à la "vrai pratique"

Dans un premier temps on peut se poser la question suivante :

Dans quelle mesure le "bouddhisme d'origine" est il vraiment d'origine ?

Certains adeptes de la tradition theravada se plaisent à parler de cette tradition comme du « bouddhisme d'origine », ce qui implique qu'elle est exempte d'additions ultérieures (et donc de possibles distorsions) qui affectent d'autres traditions (en particulier la tradition mahayana). Personne ne peut nier Le fait que le canon pali que suivent les adeptes du Theravada est la version écrite la plus ancienne au monde de l'enseignement du Bouddha.
Et même les bouddhistes des diverses traditions du Mahayana reconnaissent que ces écritures en pali constituent une réflexion précise de ce que le Bouddha pensait. — souvenez-vous tout de même que le Bouddha ne parlait en fait pas en pali -

Est-ce que cela signifie pour autant que le canon pali est tout ce que le Bouddha eut à dire ?

Souvenez-vous que le Bouddha enseigna durant quarante-cinq ans une très grande diversité de disciples, et que ses discours furent mémorisés et transmis sous forme orale uniquement pendant plusieurs centaines d'années. Au vu de ces facteurs complexes, certains érudits se sont demandés si l'on peut véritablement être certain de ce que le Bouddha a enseigné. Des désaccords et une polémique semblables font encore rage au sujet de l'enseignement du Christ.
Mais attendez, ce n'est pas tout. Le Theravada n'est qu'une des dix-huit écoles au moins qui ont transmis leur version des enseignements du Bouddha pendant de nombreux siècles, Faites la somme de tous ces facteurs, et vous verrez qu'il est improbable qu'aucune des traditions bouddhiques, aussi ancienne soit-elle, puisse avoir réussi à conserver et à préserver l'ensemble de l'enseignement original de Shakyamuni.
:priere: "Le sage n’est pas celui qui pratique le bouddhisme en dehors des règles de la société mais plutôt celui qui, grâce à une compréhension profonde du monde, connaît la meilleure manière de s’y comporter."

algol-x

* [ Aucun rang ] *
Avatar du membre

Messages : 887
Enregistré le : 17 mai 2015, 13:59

Re: Le Bouddhisme Théravada et le Bouddhisme Mahayana

Ecrit le 03 janv. 2016, 09:10

Message par algol-x »

Yvon a écrit :On voit également ici sur ce forum certains comme Vic affirmer que le bouddhisme Theravada et le vrai bouddhisme , sous prétexte que les enseignements du Théravada sont les plus anciens et que la méditation silencieuse consiste à la "vrai pratique"

Dans un premier temps on peut se poser la question suivante :

Dans quelle mesure le "bouddhisme d'origine" est il vraiment d'origine ?

Certains adeptes de la tradition theravada se plaisent à parler de cette tradition comme du « bouddhisme d'origine », ce qui implique qu'elle est exempte d'additions ultérieures (et donc de possibles distorsions) qui affectent d'autres traditions (en particulier la tradition mahayana). Personne ne peut nier Le fait que le canon pali que suivent les adeptes du Theravada est la version écrite la plus ancienne au monde de l'enseignement du Bouddha.
Et même les bouddhistes des diverses traditions du Mahayana reconnaissent que ces écritures en pali constituent une réflexion précise de ce que le Bouddha pensait. — souvenez-vous tout de même que le Bouddha ne parlait en fait pas en pali -

Est-ce que cela signifie pour autant que le canon pali est tout ce que le Bouddha eut à dire ?

Souvenez-vous que le Bouddha enseigna durant quarante-cinq ans une très grande diversité de disciples, et que ses discours furent mémorisés et transmis sous forme orale uniquement pendant plusieurs centaines d'années. Au vu de ces facteurs complexes, certains érudits se sont demandés si l'on peut véritablement être certain de ce que le Bouddha a enseigné. Des désaccords et une polémique semblables font encore rage au sujet de l'enseignement du Christ.
Mais attendez, ce n'est pas tout. Le Theravada n'est qu'une des dix-huit écoles au moins qui ont transmis leur version des enseignements du Bouddha pendant de nombreux siècles, Faites la somme de tous ces facteurs, et vous verrez qu'il est improbable qu'aucune des traditions bouddhiques, aussi ancienne soit-elle, puisse avoir réussi à conserver et à préserver l'ensemble de l'enseignement original de Shakyamuni.
Xeme copié collé du "bouddhisme pour les nuls" ce qui est révélateur de votre impossibilité d'exprimer une réflexion personnelle et d'un fonctionnement ou l'adhésion prime sur le raisonnement...[Edit]

Une question: croyez vous réellement que Nagarjuna ait découvert les sutras Mahayana dans une grotte ?
Modifié en dernier par kaboo le 03 janv. 2016, 11:24, modifié 1 fois.
Raison : Les membres ne sont pas des sujets de discussions.
"Une carte n'est pas le territoire" Alfred Korzybski

Yvon

* [ Aucun rang ] *
Avatar du membre

Messages : 2105
Enregistré le : 01 sept. 2015, 17:07

Re: Le Bouddhisme Théravada et le Bouddhisme Mahayana

Ecrit le 03 janv. 2016, 10:55

Message par Yvon »

Le Bouddhisme pour les Nuls c'est trés interréssant ,n'est ce pas ? Je m'appui sur des réfs pas sur des affirmations personelles arbitraires comme le fait certains .

Il y a ça aussi comme interrogation .
Comment juger de l'authenticité des enseignements ?

"Le bouddhisme mahayana est-il une authentique expression de l'enseignement d'origine du Bouddha ?
Quatre cents ans au moins séparent la vie du Bouddha Shakyamuni de l'apparition des plus anciens sutras mahayanas. Pourtant, ces sutras décrivent Shakyamuni et d'autres personnes qui lui sont associées, Ananda et Shariputra par exemple, comme étant des participants actifs. Shakyamuni est souvent l'orateur principal, parlant dans le Sutra du Lotus des innombrables bouddhas résidant dans l'Espace, ou décrivant encore les merveilles de la Terre Pure d'Arnitabha dans les Sutras de la Béatitude suprême et de la Terre Pure. Mais comment un moine écrivant en l'an 100. aurait-il pu décrire avec précision ce qui se produisit, du moins le croit-on, cinq siècles auparavant ? Certains affirment que le moine a dû tout simplement inventer ces histoires, c'est-à-dire qu'il a dû écrire ses propres idées et en attribuer la paternité au Bouddha. Pour les gens qui adhèrent à ce point de vue, et ils sont nombreux, les sutras mahayanas sont des faux. Pieux certes, mais des faux quand même.
Les discours rapportés dans le canon pali du bouddhisme theravada font l'objet du même examen critique. Eux aussi furent écrits plusieurs siècles après les événements qu'ils décrivent. Mais dans leur cas, on accepte généralement que ces sutras (pour utiliser l'orthographe palie) furent transmis oralement pendant des siècles par des moines après que les premiers d'entre eux les eurent entendus du Bouddha lui-même.
Donc bien que certains changements dus à leur longueur et à la langue se soient produits à travers les âges, il est assez plausible que les écritures theravada reflètent de façon authentique ce que le Bouddha a vraiment dit.
Pourrait-on en dire autant des sutras du Mahayana, dont les descriptions fantastiques et le style fleuri sont si différents de ceux des sutras du Theravada, plus sobres et terre-à-terre ?
Et si les sutras mahayanas rendaient vraiment avec précision ce que le Bouddha a enseigné, pourquoi les écritures theravada ne mentionnent-elles aucun des événements décrits dans les sutras du Grand Véhicule ?
Il n'est pas facile d'apporter des réponses à ces questions, et les lecteurs les plus modernes accueilleraient probablement avec scepticisme certaines des réponses traditionnellement apportées par les tenants du Mahayana. Par exemple, certaines sources mahayanas affirment que tandis que le premier concile était organisé à Rajagaha, un rassemblement séparé et bien plus important était tenu sur un autre site, où les grands bodhisattvas qui étaient présents auraient récité et authentifié l'enseignement mahayana du Bouddha.
Alors, comme cet enseignement était trop profond pour être compris correctement par la plupart des disciples, les bodhisattvas les dissimulèrent jusqu'à ce que l'heure soit venue de les révéler, comme lorsque Nagarjuna rapporta du pays des Nages les Sutras de la Perfection de la sagesse.
Même si les détails de cette légende sont difficiles à avaler; l'idée de départ n'est pas si invraisemblable. Le Bouddha a certainement pu penser qu'il était nécessaire que plusieurs siècles s'écoulent avant que les gens ne soient prêts à se consacrer au mode de vie du bodhisattva, et il est possible qu'il n'ait révélé les préceptes mahayanas qu'à ceux qui étaient prêts à les recevoir, avec l'avertissement de ne les transmettre qu'à un petit nombre de disciples sélectionnés.
Plus tard, lorsque l'heure serait venue, un génie spirituel comme Nagarjuna ou Asanga pourrait alors diffuser cette partie de l'enseignement.
Le dalaï-lama (dont il est difficile de contester l'autorité, ne trouvez-vous pas ? :) ) a même affirmé qu'il n'était pas nécessaire que le Bouddha ait donné l'un de ses enseignements durant sa vie parmi les hommes pour que cet enseignement soit authentique ! Ce que veut dire le dalaï-lama, c'est qu'un être éveillé ne disparaît jamais réellement ; son inspiration est toujours accessible à ceux qui sont prêts à la recevoir.
Vous pouvez aussi aborder cette question de l'authenticité d'une autre manière. Le Dharma du Bouddha n'est pas une chose statique. Comme un grand arbre, il pousse et fleurit avec le temps. Ce que le Bouddha a enseigné il y a 2 500 ans, c'est comme la graine d'un arbre, et les différentes traditions (y compris la tradition mahayana) sont les fleurs et les fruits qu'il porte. Sous cet angle, il importe peu que Shakyamuni ait ou non prononcé les paroles qu'un sutra particulier lui attribue. Au lieu de vous en préoccuper, il vaut mieux chercher si les leçons de ce sutra, si on les met en pratique, sont cohérentes avec les objectifs du reste de l'enseignement. Si elles mènent à la cessation de la souffrance, l'ouverture de votre coeur aux autres, et la réalisation de votre vraie nature, vous pouvez alors avec assurance considérer qu'il s'agit d'Une leçon du Bouddha plein de compassion."
https://books.google.fr/books?id=plH5Ag ... na&f=false
Une question: croyez vous réellement que Nagarjuna ait découvert les sutras Mahayana dans une grotte ?
On a bien trouvé les écrits de la Mer Morte dans une grotte , les enseignements Mahayana ont put également être transmit oralement sur un laps de temps plus long que ceux du hynayana . Personnellement cela n'a aucune importance à mes yeux contrairement à Vic .
L'important comme cité plus haut c'est que l'enseignement soit expérimenté et vérifié dans sa propre vie .
:priere: "Le sage n’est pas celui qui pratique le bouddhisme en dehors des règles de la société mais plutôt celui qui, grâce à une compréhension profonde du monde, connaît la meilleure manière de s’y comporter."

vic

[ Incroyant ] [ Athée ]
Avatar du membre

Messages : 12649
Enregistré le : 07 juil. 2013, 16:15

Re: Le Bouddhisme Théravada et le Bouddhisme Mahayana

Ecrit le 03 janv. 2016, 11:17

Message par vic »

Yvon ,

Moi je pense que l'idée que le théravada prône l'éveil individuel est une provocation faite habituelle par le courant mahayana envers le théravada .
Le Théravada n'a jamais prétendu prôner l'éveil individuel , c'est une nuance importante à apporter pour éclairer les choses .
Le Théravada est plutôt sans appui sur la question et donc n'est pas plus individuel que non individuel ( voie médiane) .
Comme je l'ai dit , le théravada , ne reconnait pas la notion absolue de l'individualité(anatman) et donc d'éveil individuel .
De toute évidence comme tout dans l'univers dans le bouddhisme est vue comme interdépendant , chaque éveil d'un bouddha se répercute sur l'ensemble de l'univers et sur l'ensemble de la chaine de causalité , il n'y a donc pas possibilité d'éveil individuel et les moines théravada n'ont pas eu besoin du mahayana pour le savoir .
En fait le mahayana c'est un peu beaucoup de vague pour pas grand chose de nouveau ni de révolutionnaire , mais c'est surtout beaucoup de propagande autour du vent .
Rappelons que le courant mahayana a inventé la notion de hinayana , qui veut dire voie étroite ou petite voie pour caractériser le théravada , ce qui est évidemment grostesque . Mais il faut bien vendre du mahayana , vendre du vent et faire croire que le mahayana est un truc révolutionnaire et donc les partisans du mahayana on pris le nom mahayana qui veut dire grande voie pour écraser le théravada et le rendre inférieur .
Mais le Mahayana c'est un peu comme un représentant qui vous vend du vent , il va essayer de rabaisser ce qui se fait déjà pour ensuite vous dire que seul ce que lui vous vend est de meilleure qualité .
Le seul truc c'est que non seulment le mahayana n'apporte rien de nouveau en rapport au théravada , mais en plus les textes du mahayana sont très largement mis en doute quand à leur authenticité , alors que ça n'est pas le cas pour les textes qu'utilisent le théravada qui utilise les canons pali et qui eux ne font pas de doute quand à leur authenticité pour les historiens .
Résultat , non seulement le mahayana ne sert pas à grand chose mais en plus il s'appui sur des textes très douteux quand à l'authenticité de ses sources .
Ca n'est pas en apprenant à prendre des vessies pour des lanternes qu'on apprend à voir clair en soi

Yvon

* [ Aucun rang ] *
Avatar du membre

Messages : 2105
Enregistré le : 01 sept. 2015, 17:07

Re: Le Bouddhisme Théravada et le Bouddhisme Mahayana

Ecrit le 03 janv. 2016, 12:06

Message par Yvon »

On est d'accord est c'est une différence notoire entre le Théravada et le Mahayana.

Les moines du Théravada considéraient tous que l'existence du Bouddha Shakyamuni se situait à un niveau incomparablement plus élevé que la leur,inaccessible pour eux, et par leurs efforts.
Ils ne cherchaient donc à atteindre que l'état relativement moins élevé d'arhat , l'"être parfait"

Cependant même le niveau d'arhat fut considéré comme trés difficile à atteindre et, quelque soit l'intensité de dévotion aux pratique religieuse, les chances d'un être humain d'y parvenir de son vivant étaient trés minces . L'homme est une créature de désirs, et même les plus pieux courent constament le danger de succomber à la tentation.

De ce fait, les membres des écoles du Hinayana entourèrent leur vie d'un grand nombre de règles et de régulations, jusqu'à fixer totalement leur attention sur des questions de vie monastique, et le but originel du bouddhisme — apporter le salut à tous les titres humains — fut entièrement negligé.
De plus, bien que l'objectif de ces premières écoles ait été d'atteindre le stade d'arhat, après la mort du Bouddha, il semble qu'il n'y ait eu aucun moyen sûr de determiner qui l'avait vraiment atteint, et une controverse éclata.
Elle concernait la vraie nature de l'arhat et les preuves qu'il avait atteint ce stade, comme l'illustre ce que l'on appelle les < cinq traits >> caractéristiques de I' arhat, énoncés par le moine Mahadeva de l'école Mahasanghika.

En revanche, les adeptes du Mahayana annoncèrent que leur souci n'était pas de parvenir à l'état d'arhat, mais qu'ils avaient tout bonnement l'intention d' atteindre' la bouddheite.
Après tout, declarerent-ils, Shakyamuni n'était pas le seul bouddha. Dés lors qu'un être humain, quel qu'il soit, accomplissait les pratiques d'un bodhisattva comme Shakyamuni l'avait fait, il devait pouvoir lui aussi atteindre l'Illumination.
Pour la communaute bouddhiste de cette époque, dans les siecles suivant la mort de Shakyamuni, une telle vision ne pouvait qu'etre surprenante et revolutionnaire.
:priere: "Le sage n’est pas celui qui pratique le bouddhisme en dehors des règles de la société mais plutôt celui qui, grâce à une compréhension profonde du monde, connaît la meilleure manière de s’y comporter."

vic

[ Incroyant ] [ Athée ]
Avatar du membre

Messages : 12649
Enregistré le : 07 juil. 2013, 16:15

Re: Le Bouddhisme Théravada et le Bouddhisme Mahayana

Ecrit le 03 janv. 2016, 13:16

Message par vic »

Yvon a dit :En revanche, les adeptes du Mahayana annoncèrent que leur souci n'était pas de parvenir à l'état d'arhat, mais qu'ils avaient tout bonnement l'intention d' atteindre' la bouddheite.
C'est un discours complètement affabulatoire d'un partisan du mahayana que tu nous fais là , il n'a jamais été question pour un pratiquant du théravada d'autre chose que d'atteindre l'état de bouddhéïté . C'est dingue les inventions que tu nous fait , ça sonne bien la secte sokka gakkaï ton histoire .
Pour la communaute bouddhiste de cette époque, dans les siecles suivant la mort de Shakyamuni, une telle vision ne pouvait qu'etre surprenante et revolutionnaire.
Ben non , pas du tout . Rien de neuf dans le mahayana par rapport au théravada .Rien de révolutionnaire justement .C'est basé sur du vent , de la propagande ton histoire , mais aucun fond de réalité tangible .
Yvon a dit :Après tout, declarerent-ils, Shakyamuni n'était pas le seul bouddha. Dés lors qu'un être humain, quel qu'il soit, accomplissait les pratiques d'un bodhisattva comme Shakyamuni l'avait fait, il devait pouvoir lui aussi atteindre l'Illumination.
De son vivant bouddha a pu permettre à divers disciples d'atteindre cet éveil d'après l'enseignement du théravada et les canons pali auquel le théravada se réfère , il n'y avait donc rien d'inaccessible .
Le Théravada n'a jamais considéré que l'éveil était réservé seulement à gautama, c'est du nichiren school affabulation ton histoire et le fait qu'il y ait eu des bouddhas avant gautama ne rajoute rien du tout puisque gautama avait déjà démontré en formant d'autres moines et en les menant à la bouddhéïté que cela était parfaitement accessible .
Le Mahayana c'est beaucoup de bleuf pour rien de vraiment neuf .
Ca n'est pas en apprenant à prendre des vessies pour des lanternes qu'on apprend à voir clair en soi

algol-x

* [ Aucun rang ] *
Avatar du membre

Messages : 887
Enregistré le : 17 mai 2015, 13:59

Re: Le Bouddhisme Théravada et le Bouddhisme Mahayana

Ecrit le 03 janv. 2016, 13:40

Message par algol-x »

Yvon a écrit :Le Bouddhisme pour les Nuls c'est trés interréssant ,n'est ce pas ? Je m'appui sur des réfs pas sur des affirmations personelles arbitraires comme le fait certains .
Ce texte reflète l'opinion de son auteur qui ne se réfère qu'a sa propre vision du bouddhisme, il pose des questions qui ne manquent pas d’intérêt tout en faisant l'impasse sur le travail des historiens qui se sont efforcés de répondre à ces interrogations, vous vous appuyez sur une opinion, pas sur des faits.
Yvon a écrit :On a bien trouvé les écrits de la Mer Morte dans une grotte , les enseignements Mahayana ont put également être transmit oralement sur un laps de temps plus long que ceux du hynayana . Personnellement cela n'a aucune importance à mes yeux contrairement à Vic .L'important comme cité plus haut c'est que l'enseignement soit expérimenté et vérifié dans sa propre vie .
Je faisait référence au mythe de la découverte des sutras Mahayana par Nagarjuna, vous répondez à coté, ensuite "le vérifier par sa propre vie" dans le contexte de votre mouvement est illusoire...
"Une carte n'est pas le territoire" Alfred Korzybski

Répondre
  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Retourner vers « Bouddhisme »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 4 invités