le coeur du Bouddhisme

Croyances issu des enseignements de Siddhartha Gautama, considéré comme le Bouddha historique.
Règles du forum
Le bouddhisme est une pratique, une philosophie de vie fondée par un sage de l'inde antique vers -600 avant JC, ce sage appelé "Bouddha" ce qui veut dire Éveillé, atteint l'Éveil vers 40 ans puis il enseigna durant toute sa vie, il mourut vers 80 ans en ayant établi une communauté de sa doctrine.
Répondre
invité


le coeur du Bouddhisme

Ecrit le 26 janv. 2013, 13:01

Message par invité »

Les occidentaux sont fasciné par le bouddhisme. On trouve des statuettes de Bouddha chinois dans tous les magasins de décorations, le mot "zen" est entré dans le langage courant, et lorsque quelqu'un prononce le mot "méditation", ce dont il parle est bien plus proche du bhavana bouddhiste que de la méditation de Descartes. Malgré tout, l'occidental moyen connaît très peu cette religion.

Pour certains, c'est une étrange et incompréhensible religion exotique, qui prône la réincarnation et une morale proche du christianisme. Pour d'autres, c'est une "philosophie de vie" assez vague plus qu'une religion.

Lorsque l'on commence à s'intéresser plus profondément au Bouddhisme, on se rend compte que la plupart de nos idées reçu à son sujet sont fausses, mais on est face à tant de courant différent que l'on se demande s'il y a véritablement une unité du bouddhisme. La réponse est oui, bien entendu.

Au delà des éléments de croyances, des textes sacrés et des symboles qui se retrouve, il y a bien des bases communes et profondes à toutes les formes de bouddhismes. Les sectes qui s'en sont les plus écarté sont celle qui se sont les plus écarté du bouddhisme. Voici donc les "clefs" de cette tradition :

Fondement extérieur du bouddhisme

Le bouddhisme s'appuie sur un phénomène plus qu'évident, que l'on constate tous les jours. Il s'agit aussi, d'ailleurs, de la base de la science actuelle. C'est tout simplement la causalité. Tout à des causes et des conséquences. le mot traditionnel pour désigner la causalité est "pratityasamutpada", qui, traduit littéralement, signifie quelque chose comme "coproduction conditionné". Il insiste sur le fait rien n'est issu de soi-même, que tout est co-produit, "produit avec" et par d'autres choses, et en fonction d'innombrable condition. Rien n'est autonome, autosuffisant, ou même auto-existant ; tout est interdépendant.
Le pratityasamutpada est une notion assez pointu. Il se retrouve d'abord dans l'anicca, l'impermanence. Le fait que tout soit en perpétuel transformation. Cette impermanence est la cause de la souffrance, provoqué par l'inéluctable disparition des choses.
Appliqué à l'individu lui-même, la causalité et l'impermanence amène à l'impersonnalité, anatta. Le "moi" de aujourd'hui est la conséquence du "moi" de hier et de tout ce qui lui est arrivé depuis, mais il n'y a pas d'identité entre le "moi" d'aujourd'hui et le "moi" d'hier.

Tout ceci est la conclusion de méditation (au sens cartésien autant que bouddhiste du terme) sur la causalité. Nous connaissons tous la causalité, nous la constatons tous, mais nous ne mesurons jamais sa véritable porté. Mais il s'agit là uniquement de la base intellectuel du bouddhisme. Même si toute la philosophie bouddhiste est construite sur la causalité, il est parfaitement possible d'être un "bon bouddhiste" (ou plutôt un "bouddhiste habile") sans connaître toutes ces théories.

Fondement intérieur du bouddhisme

Le véritable cœur du bouddhisme réside non pas dans cette compréhension intellectuelle du monde, mais dans l'attitude envers le monde qu'elle doit susciter, à savoir : la compassion. L'empathie profonde envers chaque êtres, la compréhension de leur souffrance, indistinctement entre nos amis, nos ennemis et le dernier des inconnus.
La compassion est, d'après le bouddhisme, la clef de tous les comportements "habiles". C'est elle qui amène à la bienveillance, au détachement, à l'amour altruiste, à la générosité, etc.

Et la méditation dans tout ça ? Elle est un entraînement. Souhaiter être altruiste ne suffit pas à devenir altruiste. Parce que nous sommes soumis à la causalité, justement, et aux mécanismes que sont l'envie et l'aversion. Mais comme chaque chose, l'altruisme et la compassion peuvent être appris. La méditation est justement le moyen d'apprentissage et d'entraînement à la compassion.

Civha

* [ Aucun rang ] *
Avatar du membre

Messages : 75
Enregistré le : 11 déc. 2008, 12:42
Localisation : France

Re: le coeur du Bouddhisme

Ecrit le 04 août 2013, 12:58

Message par Civha »

Voilà la vraie voie que chacun peut suivre sans problème , ou même s'y arrêter simplement un instant , le temps d'y lire un beau texte comme celui-ci .
Merci .

mirtelle32

* [ Aucun rang ] *

Messages : 1456
Enregistré le : 16 mai 2013, 13:13

Re: le coeur du Bouddhisme

Ecrit le 05 août 2013, 21:06

Message par mirtelle32 »

Pensez vous que les massacres fait aux musulmans en Birmanie sont des actes consentis par le boudhisme,car en lisant votre article,j'ai bien l'impression que le boudhisme apprend la compassion,l'amour pour l'autre alors quand je vois ce qui se passe en Birmanie,cela m'étonne pour des boudhistes!!!
qu'en pensez vous?
Et ceux qui ne croient pas disent : "Tu n'es pas un Messager". Dis : "Allah suffit, comme témoin entre vous et moi, et ceux qui ont la connaissance du Livre (sont aussi témoins)" .

Civha

* [ Aucun rang ] *
Avatar du membre

Messages : 75
Enregistré le : 11 déc. 2008, 12:42
Localisation : France

Re: le coeur du Bouddhisme

Ecrit le 06 août 2013, 06:56

Message par Civha »

Et vos 90000000 de morts en Inde ?

Civha

* [ Aucun rang ] *
Avatar du membre

Messages : 75
Enregistré le : 11 déc. 2008, 12:42
Localisation : France

Re: le coeur du Bouddhisme

Ecrit le 06 août 2013, 16:13

Message par Civha »

210000000 millions de morts en tout et ça continue les islamistes ; pffffffffffff , enfin bref .

mirtelle32

* [ Aucun rang ] *

Messages : 1456
Enregistré le : 16 mai 2013, 13:13

Re: le coeur du Bouddhisme

Ecrit le 06 août 2013, 16:19

Message par mirtelle32 »

ah ouais il ya que les islamistes qui tuent ,relis bien les infos et arrétes de te prendre pour un Saint!!!
Et ceux qui ne croient pas disent : "Tu n'es pas un Messager". Dis : "Allah suffit, comme témoin entre vous et moi, et ceux qui ont la connaissance du Livre (sont aussi témoins)" .

Civha

* [ Aucun rang ] *
Avatar du membre

Messages : 75
Enregistré le : 11 déc. 2008, 12:42
Localisation : France

Re: le coeur du Bouddhisme

Ecrit le 07 août 2013, 13:11

Message par Civha »

Je suis bien plus qu'un saint je m'appèle Teoma dans d'autres forums .
En tout cas ma première intervention ne s'adressait pas à toi ou à vous mille excuses si j'ai touché à peu de chose près la triste vérité et vous n'êtes pas sensée y résider .

mirtelle32

* [ Aucun rang ] *

Messages : 1456
Enregistré le : 16 mai 2013, 13:13

Re: le coeur du Bouddhisme

Ecrit le 07 août 2013, 16:14

Message par mirtelle32 »

excuses acceptées,je veux juste que vous sachiez que tous ces massacres vont à l'encontre de notre religion bien que c'est l'islam qui est mis en cause.
Et ceux qui ne croient pas disent : "Tu n'es pas un Messager". Dis : "Allah suffit, comme témoin entre vous et moi, et ceux qui ont la connaissance du Livre (sont aussi témoins)" .

Civha

* [ Aucun rang ] *
Avatar du membre

Messages : 75
Enregistré le : 11 déc. 2008, 12:42
Localisation : France

Re: le coeur du Bouddhisme

Ecrit le 07 août 2013, 17:05

Message par Civha »

Bin alors c'est qu'il existe des gens qui ne comprennent rien aux messages des anciens ou alors c'est mal écrit .
Salut Mirtelle 32 .

Izera

[Religion] Bouddhiste

Messages : 82
Enregistré le : 03 juil. 2013, 08:37

Re: le coeur du Bouddhisme

Ecrit le 08 sept. 2013, 17:23

Message par Izera »

J'aime bien, tout le monde parle de catholicisme et d'islam alors que le gardien il est là :) Je vous le dit, bouddha sans lui, on sera déjà tous mort :)

vic

[ Incroyant ] [ Athée ]
Avatar du membre

Messages : 12979
Enregistré le : 07 juil. 2013, 16:15

Re: le coeur du Bouddhisme

Ecrit le 04 janv. 2014, 16:38

Message par vic »

Merci Invité pour cette présentation du bouddhisme , concise et abordable pour la compréhension des gens . (y)
Ca n'est pas en apprenant à prendre des vessies pour des lanternes qu'on apprend à voir clair en soi

mirtelle32

* [ Aucun rang ] *

Messages : 1456
Enregistré le : 16 mai 2013, 13:13

Re: le coeur du Bouddhisme

Ecrit le 07 janv. 2014, 08:27

Message par mirtelle32 »

Izera a écrit :J'aime bien, tout le monde parle de catholicisme et d'islam alors que le gardien il est là :) Je vous le dit, bouddha sans lui, on sera déjà tous mort :)

comment est mort Bouddha?
Et ceux qui ne croient pas disent : "Tu n'es pas un Messager". Dis : "Allah suffit, comme témoin entre vous et moi, et ceux qui ont la connaissance du Livre (sont aussi témoins)" .

Coeur de Loi

* [ Aucun rang ] *
Avatar du membre

Messages : 10753
Enregistré le : 26 avr. 2010, 01:59
Localisation : France

Contact :

Re: le coeur du Bouddhisme

Ecrit le 07 janv. 2014, 08:32

Message par Coeur de Loi »

Il est mort de vieillesse à 80 ans, suite à une maladie.
La vérité = la réalité

mirtelle32

* [ Aucun rang ] *

Messages : 1456
Enregistré le : 16 mai 2013, 13:13

Re: le coeur du Bouddhisme

Ecrit le 07 janv. 2014, 08:37

Message par mirtelle32 »

comment se fait il que sans lui on serait mort si lui même est mort ?
Et ceux qui ne croient pas disent : "Tu n'es pas un Messager". Dis : "Allah suffit, comme témoin entre vous et moi, et ceux qui ont la connaissance du Livre (sont aussi témoins)" .

vic

[ Incroyant ] [ Athée ]
Avatar du membre

Messages : 12979
Enregistré le : 07 juil. 2013, 16:15

Re: le coeur du Bouddhisme

Ecrit le 07 janv. 2014, 10:03

Message par vic »

Coeur de Loi a écrit :Il est mort de vieillesse à 80 ans, suite à une maladie.
Pas du tout , Bouddha est bien mort à 80 ans mais d'une intoxication alimentaire , pas d'une maladie , les textes sont précis là dessus , il serait mort de dysenterie après avoir consommé un repas avarié .Après certains font la spéculation d'un empoisonnement ou d'un assassinat , mais ça semble incertain.
La tradition pali la plus ancienne considère que les dates de sa naissance et de sa mort sont respectivement de 624 et 544 avant Jésus-Christ.
A noter son exceptionnelle longévité pour l'époque , quand on sait que même au moyen âge , un homme de 40 ans était un vieillard , l'espérance de vie n'était pas la même que maintenant à l'époque .
Modifié en dernier par vic le 07 janv. 2014, 10:17, modifié 1 fois.
Ca n'est pas en apprenant à prendre des vessies pour des lanternes qu'on apprend à voir clair en soi

Répondre
  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Retourner vers « Bouddhisme »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 5 invités