L'ENSEMBLE DES UTILISATEURS SONT TEMPORAIREMENT CONTINGENTS.
AVERTISEMENT Pour des raisons plutôt évidentes vues la présence d’utilisateurs troll, les irrespectueux, puis de ceux qui n’ont aucune tenue pour les sujets. Je place l’ensemble des membres en contingent afin de trier les utilisateurs et plus particulièrement des inepties a laquelle un trop grand nombre de membres s’adonnent. - Eliaqim





Qu’est-ce que le dialogue interreligieux ?
Ce n’est pas un dialogue entre religions ou institutions, mais entre des personnes qui appartiennent à des religions différentes et reconnaissent leur égale dignité humaine. Le dialogue est une rencontre qui devient parole, où il y a respect et écoute réciproques, et qui comporte des enjeux existentiels. Ce n’est ni une négociation sur le contenu de la foi, ni un débat où on chercherait à marquer des points, ni une tentative de convertir l’autre. C’est une attitude profonde, marquée par le désir de rencontrer l’autre dans sa différence.

(1) Geneviève Comeau - S’asseoir ensemble : les religions, sources de guerre ou de paix ?

On interprète tout sa propre religion
Aucune personne ne peut représenter à elle seule sa religion ; il n’existe pas de « Monsieur islam » ni de « Madame christianisme ». On peut bien sûr chercher des personnes qui connaissent bien leur tradition religieuse et qui aient une voix autorisée pour en parler, mais on ne peut identifier ces personnes à leur religion, ni leur religion à ces personnes. Oublier cela serait réducteur et enfermant, à la fois pour la personne et pour sa religion.

(2) Geneviève Comeau, Le dialogue interreligieux, Éditions Fidélité, 2008, p. 7.

Une aventure qui bouscule
Le dialogue interreligieux est une aventure qui ne laisse pas indemnes ceux qui y participent : elle bouscule, élargit, enrichit, et peut aussi déranger, irriter, déstabiliser. Le dialogue interreligieux a sa dignité en lui même, il « n’est pas la conséquence d’une stratégie ou d’un intérêt », disait Jean-Paul II dans l’Encyclique Redemptoris Missio, mais « il est demandé par le profond respect qu’on doit avoir envers tout ce que l’Esprit, qui “souffle où il veut”, a opéré en l’homme ».

(3) Geneviève Comeau

L’impact des cultures et du contexte
Les rencontres interreligieuses, qui ne sont pas toujours « dialogue » mais peuvent le devenir, sont bien souvent aussi des rencontres interculturelles. Car religion et culture entretiennent des liens étroits et complexes. Ainsi, la modernité occidentale a mis en place une manière critique de se rapporter à la religion (critique historique et littéraire des textes fondateurs, etc.), mais cette manière de faire n’est pas universellement partagée. Or, certaines rencontres interreligieuses risquent de tourner au dialogue de sourds, si l’on n’a pas conscience de cette différence, qui est en partie d’ordre culturel.

(4) Geneviève Comeau

Des affinités selon le milieu culturel
Plusieurs religions peuvent coexister dans un même espace culturel, tandis qu’une même religion peut se vivre dans des cultures différentes. Il nous arrive de sentir des affinités avec quelqu’un d’une autre religion mais de la même culture que nous, davantage qu’avec un coreligionnaire venant d’une autre culture. Cette question de sensibilités culturelles est à prendre en compte.

(5) Geneviève Comeau


  • 'mazalée'30 nov. 2020 17:35
    Les fous de Dieu oeuvrent à votre bien pour leur seul intérêt, celui de leur importance à leur propre yeux. :pumpkin:
  • 'mazalée'30 nov. 2020 17:39
    Ce sont des névrosés modèles. Et ceux qui prétendent rassembler l'humanité entière sous une seule bannière (la leur dans laquelle ils englobent tout le monde) sont encore plus tordus que les autres.
  • 'mazalée'30 nov. 2020 17:41
    S'ils arrivent à leur fin il ne sera pas facile de s'en débarrasser. Ce ne sera pas une question de coup d'état ou d'une révolution ou d'une simple alternance.
  • 'mazalée'30 nov. 2020 17:42
    Comment peut-on vouloir alterner la vérité universelle ? Avec quoi ?
  • 'mazalée'30 nov. 2020 17:43
    Et puis ils auront été assez malins pour arriver au pouvoir par assentiment général. Le piège absolu (doh)
  • 'mazalée'30 nov. 2020 17:44
    Mais bon, ils finiront aussi par passer car comme disait on ne sait plus qui : tout ce qui est humain s'épuise de lui-même. :fatiguer:
  • 'mazalée'30 nov. 2020 17:44
    Bref
  • 'mazalée'30 nov. 2020 17:51
    Tout vient de ce que nous sommes dans des civilisations et que les civilisations sont des vitrines. Une vitrine est faite pour être regardée. Qui a envie d'être regardé, étudié, exposé dans décor ? Je me le demande. :hum:
  • Oiseau du paradis30 nov. 2020 17:57
    Image
  • indianil y a 28 minutes
    a écrit :mazalée' • 30 nov. 2020 17:35
    Les fous de Dieu oeuvrent à votre bien pour leur seul intérêt, celui de leur importance à leur propre yeux. :pumpkin:
    pour les ''fous de dieux'' que sont les bahais, c'est l'unité de la diversité de l'humanité qui prime comme seul intéret

Connexion  •  S’enregistrer

Qui est en ligne / Statistiques

Au total il y a 423 utilisateurs en ligne : 5 enregistrés, 0 invisible et 418 invités
Membres : Bing, Eliaqim, Google, Google-F, RT2

Légende: Forums enseignement, Nouveaux utilisateurs enregistrés, Utilisateurs contingents
1286315 messages • 43307 sujets • 6893 membres • Le membre enregistré le plus récent est Lux2035.

Statistiques des dons • Faire un don

49.39 %

Nous avons reçu 828.75€ de dons. Les dépenses statuées en 2019 1678.03€.

78.99 %

Les dons ont été utilisés à hauteur de 654.62€ des 828.75€ déjà reçus.

L'ENSEMBLE DES UTILISATEURS SONT TEMPORAIREMENT CONTINGENTS.
AVERTISEMENT Pour des raisons plutôt évidentes vues la présence d’utilisateurs troll, les irrespectueux, puis de ceux qui n’ont aucune tenue pour les sujets. Je place l’ensemble des membres en contingent afin de trier les utilisateurs et plus particulièrement des inepties a laquelle un trop grand nombre de membres s’adonnent. - Eliaqim